Archive

Posts Tagged ‘rédemption’

Un Ange se pose pour l’Éternité à la Demeure du Chaos, Musée d’Art Contemporain et siège social d’Artprice

Un Ange se pose pour l’Éternité à la Demeure du Chaos. Depuis ce soir 18h00, un Ange s’incarne dans une pierre brute de 10 tonnes de marbre d’Izaourt, d’un seul tenant, taillé dans la masse.

Rémy Teulier, sculpteur fraternel, vient rejoindre, par son chef d’oeuvre, l’oeuvre collective de la Demeure du Chaos par nos valeurs communes, alchimie, ésotérisme, gnose, rédemption, fraternité…

Venez contempler Le Messager dès ce samedi 25 mai à 14h30…

Le Messager Oeuvre collective de Rémy Teulier et thierry Ehrmann in situ à la Demeure du Chaos se pose pour l'éternité au Musée d'Art Contemporain l'Organe, Artprice Headquarters. Sculpture Marbre, 900 kg issus d'une pierre brute de 10 tonnes.

Le Messager
Photo : thierry Ehrmann. Oeuvre collective de Rémy Teulier et thierry Ehrmann in situ à la Demeure du Chaos se pose pour l’éternité au Musée d’Art Contemporain l’Organe, Artprice Headquarters.
Sculpture Marbre, 900 kg issus d’une pierre brute de 10 tonnes.

 

 

 

D’emblée dès l’entrée de la 229ème édition du Salon des Artistes Français, qui se tient sous la nef du Grand Palais, il capte le regard, et l’espace d’un court moment test j’ai voulu vérifier : la plupart des visiteurs se dirigent spontanément vers lui…

Le Messager est l’oeuvre du sculpteur Rémy Teulier…

C’est un marbre d’Izaourt, d’un seul tenant, taillé dans la masse, et ses dimensions sont impressionnantes, le messager est grandeur nature, 185 x 160 x 120.

Au départ le bloc de marbre pesait dix tonnes, pour aboutir aux 800 kilos de la sculpture.

Ses ailes sont déployées, ouvertes, matures, et cependant au repos. Mais on sent bien qu’il ne faudra pas grand chose pour qu’elles cherchent à prendre de la hauteur le moment venu comme celles de l’ange de la liberté…

Pour l’heure elles sont stables, attentives, posées, en prolongement d’un genou à terre et d’un autre en appui comme un pont, en écho d’une main tenant une équerre et de l’autre qui manie le compas, chacun des deux outils ancrés dans la matière…

Le cercle et le carré tracés rendent hommage à l’homme de Vitruve et aux socles classiques, le jeans, les baskets, le blouson et la capuche sont résolument dans le présent. Les temps se mêlent, le message n’a pas d’âge.

Les courbes, les angles se répondent, les plis du sweat, les bords de la capuche prennent doucement le vent, on s’attend à remarquer ses narines respirer, ou son regard sciller, le marbre et l’esprit sont en osmose, la recherche est en cours, la concentration est introspection…

Le crâne, simple vanité, place le curseur : le temps sur terre n’est qu’un passage et l’acacia présage une immortalité de l’âme…

Cette oeuvre m’a semblé magistrale, elle est à mon sens, mais c’est très subjectif et personnel, la plus captivante de l’exposition.

Elle est en noir et blanc, le noir du marbre, le blanc des veines de calcite qui le parcourent. Serait il le Zénon de Marguerite Yourcenar ?

La prouesse artistique est énorme, la sculpture est parfaite, attirante, elle appelle l’émotion.

Les strates du marbre semblent répondre aux degrés de cette merveilleuse sculpture : la base, massive, ramassée et étendue à la fois, le centre, infiniment humain, touchant de concentration, et la troisième dimension, symbolisée par ces ailes majestueuses, tirées vers le ciel et divines…

Le messager personnalise à mon regard la transmutation de la matière, le Grand Oeuvre est en cours. Là sous nos yeux le messager nous guide, l’esprit se libère des contingences, le marbre devient gracile et se moque de la pesanteur…

Merci à Rémy Teulier d’avoir répondu à nos questions, et bravo pour cette oeuvre magistrale, compagnonnique et maçonnique.

texte et les nouvelles photos tiré du blog:
http://www.grelinettecassolettes.com/2019/02/le-messager-de-remi-teulier-sculpteur.html

 

Notez bien les OUVERTURES EXCEPTIONNELLES en mai 2019 :

Ouvert uniquement le samedi et dimanche de 14h30 à 18h30

+ Jeudi de l’Ascension 30 mai 2019 de 14h30 à 18h30

Fermé Lundi de Pentecôte !

 

Publicités

“Nul n’a jamais peint, sculpté, modelé, inventé que pour sortir de l’enfer de la folie”,c’est par ces mots d’Antonin Artaud qui gravent ma chair éventrée,

2011/02/16 Commentaires fermés

_DDC9194

“Nul n’a jamais peint, sculpté, modelé, inventé que pour sortir de l’enfer de la folie”, c’est par ces mots d’Antonin Artaud qui gravent ma chair éventrée, que j’ai démarré ma plaidoirie de deux jours en ma qualité de prévenu après le verdict de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation qui me renvoyait pour la quatrième fois devant la justice des Hommes dans une enceinte correctionnelle pour avoir commis le crime suprême d’avoir engendré un monstre tricéphale: la Demeure du Chaos.

Le géniteur que j’étais devait donc tuer sa créature au nom de la raison d’Etat et de l’urbanisme bien pensant.

Dans ma tête, j’entendais Vincent Van Gogh qui hurlait: “je lutte pour mon art car si je gagne il sera le meilleur paratonnerre de ma folie”. André Breton, alors étudiant en médecine, est confronté à la folie. Il retient des fous l’importance des mots écrits et la beauté de leurs pensées. La folie et la création, l’association d’idées incontrôlées constituent pour Breton, le départ du matériel surréaliste.

Selon Agenben, “l’artiste contemporain est celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps”.

Je suis donc devenu aveugle en 1978, par la voie sèche. Les yeux brûlés par le feu de ma maladie incurable. En 1980, devenu majeur, l’âge heureux,
dit-on, où les gens se précipitent vers le bel ordre social, je suis devenu incapable majeur rayé en marge de l’état civil, gracié par ma démence en
laissant aux magistrats le soin de prendre en charge ma présence.

Ma PMD (psychose-maniaco dépressive) et ses troubles de l’humeur bipolaire, sera tour à tour, ma sulfureuse maîtresse, l’ombre qui m’accompagne dans ma descente aux enfers, ma Muse sublime et éternelle, elle a brûlé en moi au fi l des décennies, tous les métaux, tous les honneurs de la république, toutes les vanités.

Depuis plus de 30 ans, mon corps autopsié par les Mandarins et les Magistrats se voit irrigué de toute la chimiothérapie psychiatrique de notre siècle.

La PMD, est pour moi le manifeste suprême de la folie mais la médecine ne se prononce pas si la folie ne serait pas simplement la maladie de l’intelligence, l’écot sans fi n à payer pour affronter les yeux écartelés le Dieu Râ.

Il faut donc dire adieu au monde des vivants, véritable armée d’êtres soumis au contrat social et rêver éveillé hanté par ses hallucinations, ses nuits vertigineuses perfusées de psychotropes pour laisser des traces indélébiles entre le temporel et le spirituel par le pouvoir de l’Art. Le Golgotha est aussi à mes yeux une cathédrale de lumière.

La damnation par la folie se transmet par la voie du sang, trois générations de Ehrmann portent cette légion d’honneur des psychopathes, dont la Rédemption ne peut s’inscrire que dans l’Art Royal.

L’Alchimie et l’Art sont indissociables pour accomplir notre Grand Oeuvre dans la nuit la plus sombre après que les derniers humains nous ont quittés, nous apercevons dans la voie obscure de la folie au loin une lumière divine et là commence le début de l’Oeuvre…

thierry Ehrmann 31/07 XXXX hommage à S.E:.

La Borderline Biennial 2011 sera hors du monde que vous voyez , elle sera au cœur de la matrice, dans l’autre monde où le champs des possibles est infini…

No program
No press
No money

“Écris donc ce que tu as vu, ce qui est, et ce qui doit arriver ensuite”
Apocalypse chapitre 1, verset 19

UN BREF RAPPEL DES FONDAMENTAUX !

2009/10/01 Commentaires fermés

Beaucoup de choses sont dites, hurlées ou murmurées au travers de ce remix de l’introduction du documentaire My Best Fiend* : Klaus Kinski de Werner Herzog. Á voir et à revoir sans modération.

* Jeu de mot entre friend (ami) et fiend (pour monstre, démon, enragé).

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers la page Wikipedia de My Best Fiend : Klaus Kinski

SALAMANDRE

2004/09/08 Commentaires fermés

[S.A.L.A.M.A.N.D.R.E.]^10



S euls avec les armes magiques. Aurions nous des remords éternels ?


A ussi l’arme mortelle à nous donnée restera encore souillée,


L es avatars maléfiques aurons nos dernières résistances et seront annoblis,


A insi mourra aussi notre divine rédemption. Et sans aucunes larmes,


M orts avec nos derniers rois et sans armes les anges mourront aussi.


A ucune nouvelle du Roi et son armée l’aura massacré.


N ous devons rapidement entraver son avancée. Les armes mentent aussi,


D onnent raison et savent accélérer les attracteurs magnifiques. Aux nuées


R aison et sens. Aux limites actuelles, mais aucun nouveau dieu.


E spoir sans âme, lamentations, agonies, malédictions anciennes, nouveau démiurge. Rédemption !


achevé le 8 septembre 2004 – 23h00 – jeanbap



pour les impatients, l’explication est là : accrostiche circulaire de dimension 10, mais relisez-le attentivement avant de cliquer…