Archive

Posts Tagged ‘$PRC’

Artprice(纽约):thierry Ehrmann:“Patrick Drahi收购苏富比证明艺术市场进入 21 世纪数字化时代”。

 

(纽约,NYthierry Ehrmann:“Patrick Drahi 收购苏富比证明艺术市场进入 21 世纪数字化时代。雅派 艺术道 (Artprice)始终认为,就数字文化和互联网而言,全球艺术市场(权重约 900 亿美元)落后了几十年.

全球两大拍卖行艺术品拍卖成交额:佳士得和苏富比

全球两大拍卖行艺术品拍卖成交额:佳士得和苏富比

全球两大拍卖行艺术品拍卖成交额:佳士得和苏富比

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/06/artprice-sothebys-vs-christies.png]

因此,对艺术市场和 雅派 (Artprice) 而言,唯一一家上市拍卖行苏富比被 55 岁的全球企业家,电信、媒体和数字巨头掌控者 Patrick Drahi 收购是一个大好消息。收购价较苏富比 2019 6 14 日的收盘价溢价 61%,较该公司 30 个交易日加权平均股价溢价 56%。这反映了 Patrick Drahi 对苏富比通过数字变革实现指数级发展能力的坚定信心。”

雅派 (Artprice):“自 2000 年起,艺术市场经历了一段明显的良性增长时期,成为了一个有效的市场,年投资回报率近 7%,交易量增长了 450%。”在此时段的大部分时间里,这种增长的背景一直是欧元区零利率甚至负利率的储蓄环境。与此同时,艺术品市场本身也从二战后的约 50 万艺术品收藏者发展到如今的近 9000 万艺术品消费者,其中绝大多数人对新技术驾轻就熟。”


thierry Ehrmann:
世界主要强国的软实力是推动 Museum Industry® 增长和发展的强大地缘政治推动力。雅派 (Artprice) 是最早认识到这一行业全球重要性并将其概念化的公司之一。正如我们早些时候的一项研究分析结果2000 1 1 日至 2014 12 31 日期间开放的博物馆数量超过了前两个世纪的总和在五大洲,每年会开放约 700 所具有国际地位的新博物馆每家博物馆至少收藏 4500 件艺术品全球艺术市场可持续发展的主要推动力之一。”

21 年来,雅派 (Artprice) 作为全球艺术市场信息的领导者和倾力奉献的数字先锋,为推动艺术市场进入数字时代做出了贡献。就彻底性、指数和艺术市场统计数据方面而言雅派 (Artprice) 的数据库如今是当之无愧的全球参考。。不要忘了,通过外部增长和研发,雅派 (Artprice)是第一个制作算法指数的全球参与者。它严格遵守全球各地的现行数据保护法,使用大数据和人工智能,所采用的数据基于我们数据银行的数以亿万计的连接

苏富比首席执行官 Tad Smith 在发言中明确表示了立场: 公开欢迎Patrick Drahi 加入苏富比大家庭:“他的致力创新和独创性众人皆知。Patrick 的目光长远,在电信、媒体和数字企业领域,他的成就有目共睹。我坚信,在未来的数十年里,公司在卓越掌门人 Patrick 的带领之下,定将蓬勃发展。”

同样,苏富比董事会主席 Domenico De Sole 也对此表示了欢迎:“经过综合而全面的评估,董事会全权支持 Drahi 先生的决定,这为我们的股东带来了显著的市场溢价

苏富比和艺术品拍卖市场的几点关键事实和数据

苏富比是全球第二大艺术品拍卖公司,2018 年总成交额为39.3 亿美元,仅次于佳士得 50 亿美元这两家盎格鲁撒克逊巨头的成交额总数占全球艺术品拍卖成交额的一半以上:佳士得占比 32.3%苏富比占 25.4%他们各有优势,其中的基础在于对艺术市场的全球覆盖。

苏富比 2018 年艺术品拍卖会成交额(按地点划分)

© Artprice.com

纽约:20 亿美元 (51%)

伦敦:11 亿美元 (28%)

香港:5.54 亿美元 (14%)

巴黎:1.88 亿美元 (5%)

米兰:3200 万美元 (0.8%)

墨尔本:2400 万美元 (0.6%)

孟买:800 万美元 (0.2%)

苏黎世:700 万美元 (0.2%)

苏富比拥有 275 年发展历史,期间也曾经历多个相对密切的策略变更:

– 2015 年:Tad Smith 出任首席执行官,公司终止了在中国大陆(北京)和中东(多哈)的销售。

– 2016 年:中国保险公司泰康人寿收购了苏富比 13.5% 的股份,泰康人寿的首席执行官是中国拍卖行中国嘉德的创始人。

– 2017 年:公司取消了在线拍卖中对买家收取的费用。

– 2018 年:重新确定了在线拍卖的买家费用

2000 年以来,佳士得和苏富比的销售额增幅都在 400% 左右,与全球艺术品市场同期 450% 的增幅相当。

苏富比 2018 年上半年财报公布后,公司股价下跌了 10%。拍卖额不断增长,但公司的利润却下降了 23%,苏富比将此归咎于其自身的担保策略。显然,对于这家全球第二大拍卖行来说,以 1.57 亿美元(苏富比的绝对纪录)成交的莫迪利亚尼的Nu Couché (sur le côté gauche)(1917-18) 并不是今年最佳的财务交易。

Artprice:“全球最大的两家拍卖行目前均为法国投资者和收藏家所有,迄今尚无竞争对手:Francois Pinault 1998 年收购了佳士得,如今从 2019 6 17 日开始, Patrick Drahi 成为苏富比的实际拥有者。

版权所有 ©2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

关于 Artprice

Artprice 在巴黎泛欧证券交易所上市 (仅用于股票研究数据库),欧洲结算系统:7478 – 彭博 (Bloomberg)PRC – 路透社 (Reuters)ARTF

Artprice 的创始人为 thierry Ehrmann(查看其认证简介)(c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf)

观看视频了解 Artpricehttps://www.artprice.com/video

Artprice 是全球领先的艺术市场行情及指数数据库。其拥有超过 3000 万条拍卖指数和拍卖结果,涵盖了 70 多万名艺术家。Artprice Images® 提供无访问限制的世界艺术市场上最大的数据图库,数据库中共有自 1700 年至今的 1.26 亿张图片和艺术作品,以及 Artprice 艺术史学家的解说信息。

Artprice 6300 家拍卖行收集艺术拍卖信息,不断丰富其数据库,并在全球主要新闻机构和约 7200 家国际新闻媒体上不断更新艺术市场趋势信息。

Artprice 为其 450 万会员提供访问世界领先的标准化艺术品市场的渠道,从而进行艺术品买卖交易。Artprice 正在筹建艺术市场区块链。以下是 BPI-标记(法国国家科学标志)Artprice 2019 3 月出版的 2018 年全球艺术市场年度报告:https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice 与中国艺术市场领先企业雅昌文化集团密切合作,后者是其坚实的机构合作伙伴。

雅昌文化集团简介:

雅昌文化集团是由万捷于 1993 年创立的一家综合性文化产业集团,致力于传承、提升和传播艺术价值。以丰富的艺术数据为基础,雅昌集团通过整合和应用 IT 技术、数字科学以及创新型的工艺和材料为艺术产业以及艺术爱好者们提供专业的服务和高品质产品体验。

雅昌已经制作了 6 万多本书籍和拍卖目录,是世界上最大的艺术书籍印刷商,年印刷总量达 3 亿。它在艺术领域拥有 300 多万专业会员,平均日访问量达 1500 万,使其成为世界领先的艺术网站。”

雅昌集团网站: www.Artron.net

Artprice 2018 年当代艺术市场年度报告——免费访问:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice 新闻稿:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

艺术市场资讯:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 440万订阅者

http://artmarketinsight.wordpress.com/

探索充满魅力的 Artprice 世界 http://web.artprice.com/video,公司总部位于著名的 Abode of Chaos 当代艺术博物馆:https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

当代艺术博物馆 The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 390 万订阅者

联系方式:ir@artprice.com

Drahi rachète Sotheby’s en pleine révolution numérique sur le marché de l’art

Revue de presse

Source : Notre Temps/AFP
https://www.notretemps.com/high-tech/actualites/drahi-rachete-sotheby-s-en-pleine-afp-201906,i197378

Par AFP le 18 juin 2019

L’acquisition de la célèbre maison Sotheby’s par le magnat des télécoms et des médias Patrick Drahi intervient en pleine révolution numérique du secteur des enchères, où les ventes se font de plus en plus en ligne.

« Ce rachat valide l’entrée du marché de l’art dans l’ère numérique du XXIe siècle », soutient Thierry Ehrmann, président d’Artprice, une société qui suit au jour le jour les mouvements et cotations du marché de l’art, de l’Europe aux États-Unis en passant par la Chine.

Cet expert estime que ce secteur a globalement pris avec « retard » le virage numérique, mettant du temps à en finir avec des « systèmes désuets » et des clients parfois « enregistrés sur des fiches bristol ». Un secteur qui « avait fini par comprendre l’intérêt du téléphone pour ses ventes, mais qui met du temps à comprendre l’intérêt d’internet », pour M. Ehrmann.

La mue est pourtant bel et bien en cours.

Selon le rapport 2018 de l’assureur d’oeuvres d’art Hiscox France, les ventes d’art en ligne (même si leur croissance a ralenti par rapport aux années précédentes) avaient ainsi progressé de 12% en 2017, avec une clientèle jeune (entre 20 et 35 ans) représentant plus de 40% des ventes.

L’art en ligne pourrait représenter 9 milliards de dollars en 2022, prédit Hiscox, incitant salles de ventes mais aussi galeries à se développer de plus en plus « on line ».

Drouot, après avoir déjà créé les ventes « live » (possibilité de participer via internet à des enchères organisées dans une salle), a organisé depuis 2011 des ventes en ligne (uniquement sur internet). Chez Sotheby’s, le nombre de ventes en ligne a quasiment triplé en un an, et 26% des lots ont été vendus ainsi en 2018.

Chiffre d’affaires Fine Art Christie s / Sotheby’s des deux premières Maisons de Ventes dans le monde.

Chiffre d’affaires Fine Art Christie s / Sotheby’s des deux premières Maisons de Ventes dans le monde.

 

Pour l’ancien ministre français de la Culture Jean-Jacques Aillagon et aujourd’hui conseiller de l’homme d’affaires français François Pinault, propriétaire depuis 1998 de l’autre très grande maison de ventes au niveau mondial, Christie’s, cette évolution vers le numérique est déjà bien lancée.

– « Le sens de l’Histoire » –

« Le marché de l’art s’est déjà emparé largement de la dématérialisation de ses opérations que permet internet, grandes et mêmes petites maisons confondues », estime-t-il.

Le rachat de Sotheby’s par Patrick Drahi, milliardaire ultra-connecté, devrait en tous cas contribuer à accélérer la tendance alors qu’une partie grandissante des ventes ne se joue déjà plus dans les vénérables salles de ventes mais bien dans les pièces annexes, sur des « ordinateurs connectés du monde entier », résume Thierry Ehrmann.

Selon Alexandre Giquello, qui dirige la maison de ventes Binoche et Giquello et préside Drouot Enchères, « Drahi a fait sa fortune sur les nouvelles technologies, c’est le sens de l’Histoire, et c’est aussi l’avenir de la profession, car nos plus gros clients sont dans les nouvelles technologies ».

Quant à savoir si ce glissement vers le tout internet sera positif et inéluctable, pour les galeries d’art comme pour la qualité des oeuvres, M. Aillagon insiste sur le fait qu' »Internet doit rester un outil et non une finalité ». « Pour la partie la plus prestigieuse du marché, c’est toujours la matérialité des chefs d’oeuvre qui impose sa vérité. »

Une « révolution numérique » qui, outre les places fortes à New York (la moitié des ventes mondiales environ), Londres (28%) ou Hong Kong (14%), devrait aussi se jouer du côté de Paris (actuellement 4% des ventes) avec désormais deux milliardaires français à la tête des deux maisons de ventes les plus prestigieuses.

Jusqu’à récemment, rappelle M. Giquello, « dans ce monde très américain, très anglo-saxon, Paris ne décidait rien ». « Après la prise de contrôle par Pinault de Christie’s, cette maison américaine a placé à sa tête toute une série de Français compétents, qui ont mis en valeur le savoir faire français », observe-t-il, en estimant que Patrick Drahi devrait faire de même.

jlv/alu/rm/swi

SOTHEBY’S

ARTPRICE.COM

KERING

 

Artprice: a masterpiece by Caravaggio, a Monet, a Bacon and a small Basquiat to close out H1 2019

2019/06/13 Commentaires fermés

Artprice: a masterpiece by Caravaggio, a Monet, a Bacon and a small Basquiat to close out H1 2019

Since the beginning of the year the American art market has reassured all of its protagonists, and is now testing Richard Prince’s new range of cannabis products, Katz + Dogg, launched concurrently with the opening of his show High Times at the San Francisco Gagosian.

Meanwhile, the European market is reaching for a grand ‘finale’ to the year’s first semester with major sales in Paris, the 50th edition of Art Basel and London’s last major sales before the summer break. But… the big news in this ‘finale’ may well come from the South of France.

Thierry Ehrmann, Artprice’s founder/CEO is delighted: The first semester of 2019 could end with a kind of revolution on the French Art market. And for once… it’s a French initiative. An extraordinary masterpiece is being auctioned far from the major capitals… far from the major auction houses… and with no reserve price! The Caravaggio painting is so powerful and has such an extraordinary history, it doesn’t need any guarantees!

Michelangelo Merisi, aka Caravaggio (1571 - 1610) Judith and Holofernes (c.1607) © Marc Labarbe and Eric Turquin

Michelangelo Merisi, aka Caravaggio (1571 – 1610)
Judith and Holofernes (c.1607)
© Marc Labarbe and Eric Turquin

The Toulouse Caravaggio: $115 million – $170 million

Quite simply the most spectacular event of the year: after its ‘release’ by the French state, a Caravaggio masterpiece will be offered for sale on Thursday 27 June 2019 in Toulouse where the painting was found, by chance, in an attic five years ago. Since receiving its export visa, the Judith and Holofernes painting has been exhibited at the Colnaghi gallery in London, at kamel mennour in Paris and at Adam Williams in New York.

Of course, the arrival of any work by Caravaggio on the auction market is an event in its own right. The last one dates back to 1971 when his painting Martha and Mary Magdalene – in a cloud of attribution doubts at the time – failed to sell at Christie’s in London. After the Detroit Institute of Art acquired it in 1973, the authenticity of the work was universally recognised and the painting is today considered an undisputed Caravaggio masterpiece.

The Toulouse painting is every bit as impressive and the DIA’s jewel: sooner or later, the work will be acquired by one of the world’s major museums. “It represents the only opportunity they will ever get to acquire a Caravaggio” warns art expert Eric Turquin. “It could be 40 or 50 years before another work is found” … and it probably won’t be nearly as as important as this one.

Since its rediscovery the Toulouse Judith and Holofernes has received support from a number of eminent specialists including the American curator Keith Christiansen (MET), the French curator Guillaume Kientz (Louvre) and the Italian Museum Director, Nicola Spinosa (Capodimonte). It is now up to academics to determine the place of this painting in Art History. David Stone from the University of Delaware believes the painting illustrates the invention of a new technique that Caravaggio developed after his arrival in Naples. The technique consists of using a base colour on the canvas, known as an imprimatura, to enhance the work and bring it to life.

To date, the sixty-eight known Caravaggio paintings are all kept in the world’s most prestigious collections, museums and churches in Europe and the United States. “There isn’t a single one in the Middle East or anywhere in Asia” says thierry Ehrmann. “And yet the 2016 Caravaggio exhibition in Tokyo was a huge success.”

A Monet Water-Lilies: $32 million – $44 million

So far this year, Claude Monet is the world’s best selling artist on the global auction market with 17 works having already generated over $200 million.

The year started badly when his Weeping Willow and Water-Lily pond (1916-19) failed to sell at Christie’s in London on 28 February. The best offer of $55 million (including fees) was below the seller’s minimum price pretension. However, far from being harmful to his market, that failure contributed to a healthy balance between supply and demand. Of the twenty Monet works put on sale during H1 2019, more than 80% were sold.

There is clearly no lack of demand for Monet’s work. On 14 May 2019, one of his Haystacks paintings (1890) was offered at Sotheby’s New York with a low estimate of $55 million. The painting sold for $110.5 million, setting a new world record for an Impressionist artwork. The value accretion, from $2.5 million in 1986 (Christie’s), speaks for itself.

On 19 June 2019 in London, Sotheby’s will be offering another Water-Lilies (1908) painting that has never previously been sold publicly.

A Francis Bacon self-portrait: $19 million – $25 million

London is no longer the primary market place for Francis Bacon’s works: the best three auction results for this artist have all been hammered in New York. In 2017, Christie’s London failed to sell his Study of Red Pope 1962. 2nd Version 1971 against an estimate of $130 million.

Nevertheless, on 26 June 2019, Bacon’s Self-Portrait (1975) will be offered for sale at Sotheby’s London branch on New Bond Street. In 2015, when the pound sterling was strong, the prestigious auction house sold it for $24 million. Four years later, against the backdrop of Brexit, Sotheby’s is hoping for a similar result.

A small Basquiat: $9.5 million – $14 million

So far this year, Jean-Michel Basquiat is an absentee from major market news. He currently ranks 22nd in Artprice’s temporary turnover ranking. After two explosive years on the secondary market, his paintings are becoming increasingly rare as collectors begin to restrict their offer. Only one of his works has crossed the $10 million threshold so far this year… and that was in May, in New York, of course. A second good quality canvas by the New York graffiti artist, entitled Sabado por la Noche (1984), is coming up for auction on 25 June at Christie’s in London.

Today, more than ever, the Museum Industry plays a massive role in the global art market and Basquiat is one of those artists who is in demand from prestigious museums and from the world’s most powerful collectors at the same time. Many people were surprised by the rapid growth in the prices of his works. In an interview with the New York Times in May 2017, Ann Temkin, head curator of the MoMA’s painting and sculpture department, regretted that the museum had not acquired Jean-Michel Basquiat’s works in time.

As thierry Ehrmann has often said: You have to buy the right work with the right story, by the right artist at the right time…

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.8 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

2019/06/13 Commentaires fermés

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

Le marché de l’art américain fête un début d’année qui a rassuré tout le monde. Il goûte maintenant à la nouvelle gamme de cannabis Katz + Dogg de l’artiste Richard Prince, mise en vente pour l’ouverture son show High Times à la galerie Gagosian de San Francisco.

L’Europe, quant à elle, cravache pour finir ce début d’année 2019 en beauté. Les grandes ventes de Paris ont laissé place à la 50ème édition d’Art Basel, puis Londres organisera les dernières grandes ventes, avant la trêve estivale. Mais c’est du Sud de la France que doit venir l’apothéose du premier semestre 2019.

thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice, se réjouit : « Le premier semestre pourrait se terminer par une forme de révolution sur le Marché de l’Art. Et pour une fois il s’agit d’une initiative française. Un chef-d’oeuvre est enfin mis aux enchères loin des grandes capitales, loin des grandes maisons de ventes et sans prix de réserve ! Pas besoin de garantie quand le tableau dégage une telle puissance, et qu’il a une histoire aussi extraordinaire ».

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610) Judith et Holopherne (c. 1607) © Marc Labarbe et Eric Turquin

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610)
Judith et Holopherne (c. 1607)
© Marc Labarbe et Eric Turquin

Le “Caravage de Toulouse” : 115 m$ – 170 m$

C’est le coup de théâtre de l’année : un chef-d’oeuvre du Caravage a été libéré par l’Etat français et sa vente est prévue le jeudi 27 juin 2019 à Toulouse, là où il a été retrouvé par hasard dans un grenier, il y a cinq ans. Depuis qu’il a reçu son visa d’exportation, le tableau Judith et Holopherne a été exposé chez Colnaghi à Londres, chez kamel mennour à Paris et chez Adam Williams à New York.

Il faut reconnaître que l’arrivée d’un Caravage sur le marché est un événement à lui tout seul. Le dernier passage en salle de ventes remonte à 1971. Le tableau Marthe et Marie-Madeleine, dont l’attribution était alors contestée, n‘avait pas trouvé acquéreur chez Christie’s à Londres. Seulement depuis que le Detroit Institute of Art l’a acquise en 1973, son authenticité fait l’unanimité et le tableau est considéré comme un chef-d’oeuvre du Caravage.

Or, le tableau de Toulouse n’a rien à envier à celui de Detroit : il rejoindra lui aussi, tôt ou tard, l’un des plus grands musées au monde. « C’est la seule chance qu’ils ont d’acquérir un Caravage » prévient l’expert Eric Turquin. « Enfin on en trouvera sans doute un nouveau, mais dans 40 ou 50 ans peut-être ». Et sans doute pas aussi important que celui-là…

Judith et Holopherne bénéficie depuis sa redécouverte du soutien d’éminents spécialistes, dont l’Américain Keith Christiansen (MET), le Français Guillaume Kientz (Louvre) et l’Italien Nicola Spinosa (Capodimonte). C’est maintenant au tour des universitaires de définir la place de ce tableau dans l’Histoire de l’Art. David Stone, de l’Université de Delaware, reconnaît dans cette peinture l’invention d’une nouvelle technique, développée par le Caravage à son arrivée à Naples, par laquelle le peintre utilise la couleur de préparation de la toile, l’« imprimatura », pour porter son oeuvre et lui donner vie.

Les 68 peintures connues à ce jour du Caravage sont conservées dans plus belles collections, les plus beaux musées et les plus belles églises d’Europe et des Etats-Unis. « Il n’y en a pas une seule au Proche-Orient ni sur tout le continent asiatique » s’exclame thierry Ehrmann. « Pourtant l’exposition Caravage organisée en 2016 à Tokyo avait été un succès colossal ».

Des Nymphéas de Monet : 32 m$ – 44 m$

Claude Monet est l’artiste le plus performant du Marché de l’Art mondial cette année, avec 17 oeuvres vendues pour plus de 200 m$ déjà.

L’année avait pourtant mal commencé. Saule pleureur et bassin aux nymphéas (1916-19) n’avait pas trouvé acquéreur le 28 février 2019 chez Christie’s à Londres. La meilleure offre, à 55 m$ (frais inclus), n’a pas atteint le prix minimum demandé par le vendeur. Mais cet échec, loin d’être néfaste, contribue pleinement à l’équilibre entre l’offre et la demande. Sur les 20 oeuvres de Monet mises en ventes sur le premier semestre 2019, plus de 80% ont été vendues.

Le marché n’est certainement pas encore repu de son oeuvre. Le 14 mai 2019, le tableau Meules (1890), estimé 55 m$ par Sotheby’s, a été vendu pour 110,5 m$ à New York, établissant un nouveau record absolu aux enchères pour l’Art Impressionniste. La prise de valeur de cette toile, que Christie’s adjugeait 2,5 m$ en 1986, parle d’elle-même.

Nymphéas (1908), qui n’est encore pour sa part jamais passée en salle de ventes, sera proposée par Sotheby’s le 19 juin 2019 à Londres.

Un autoportrait de Francis Bacon : 19 m$ – 25 m$

Londres n’est plus la première place de marché pour les oeuvres de Francis Bacon : les trois plus beaux résultats de ce peintre ont en effet été frappés à New York. En 2017, Christie’s a même manqué de vendre dans la capitale anglaise Study of Red Pope 1962. 2nd Version 1971, une toile estimée 130 m$.

Self-Portrait (1975) sera pourtant mise en vente par Sotheby’s ce 26 juin 2019 sur New Bond Street. En 2015, profitant d’une livre sterling très forte, la prestigieuse maison de ventes l’avait vendue pour 24 m$. Quatre ans plus tard, sur fond de Brexit, Sotheby’s espère une vente similaire.

Un petit Basquiat : 9,5 m$ – 14 m$

Jean-Michel Basquiat est le grand absent du premier semestre 2019, pointant à la 22ème position dans le classement temporaire Artprice. Après deux années explosives en salles de ventes, ses toiles se font plus rares : les collectionneurs commencent à freiner l’offre. Une vente seulement a dépassé les 10 m$ en ce début d’année. C’était en mai, à New York évidemment. Une seconde belle toile du graffeur new-yorkais, Sabado por la Noche (1984), est attendue en salle de ventes le 25 juin chez Christie’s à Londres.

Plus que jamais, l’Industrie Muséale est une réalité et Basquiat fait partie de ces artistes que convoitent à la fois les plus grands musées et les plus grands collectionneurs. Nombreux sont ceux qui ont été surpris par une croissance trop rapide du prix de ses oeuvres. Dans une interview accordée au New York Times en mai 2017, Ann Temkin, conservatrice en chef de la section peinture et sculpture du MoMA, regrettait que le musée n’ait pas acquis d’œuvres de Jean-Michel Basquiat à temps.

thierry Ehrmann le répète : « il faut acheter la bonne oeuvre, du bon artiste, au bon moment, avec la bonne histoire ».

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice: Hong Kong drives the Contemporary Art Market

2019/05/29 Commentaires fermés
Artist Zhang Xiaogang in his studio with Wan Jie, Artron Group CEO (left) and thierry Ehrmann, Artprice CEO (right).

Artist Zhang Xiaogang in his studio with Wan Jie, Artron Group CEO (left) and thierry Ehrmann, Artprice CEO (right).

Christies, Phillips and Bonhams have at last started their 2019 sales programme in Hong Kong, two months after the other major auction houses began theirs. Sothebys, China Guardian, Poly, Council and Seoul Auction organized their first major Hong Kong sessions just after the Art Basel Hong Kong fair.

This unusual split in the major sales calendar (especially between Christies and Sothebys) appears to have benefited the Hong Kong Art Market, which is now more evenly spread over the first half of the year.

According to thierry Ehrmann, Artprice’s CEO and founder, “one of Hong Kong’s major advantages is its capacity to offer an extraordinary mix of works from around the world. In this respect, it is absolutely unique in the world, turning over the best works from China, Japan and all of Southeast Asia, but also from Europe and the United States.

Phillips’ recent evening sale included works by Zao Wou-Ki, Roy Lichtenstein, Zhang Xiaogang, Yoshitimo Nara and Andy Warhol. The selection was both prestigious and universal… a perfect reflection of the wealth of the Hong Kong marketplace. That’s why all the big auction houses, both Chinese and American, want to be there.

Indeed, this year, Hong Kong’s attractiveness convinced the Guangzhou-based auctioneer Holly’s International to expand its activities there. Founded in 1994, Holly’s has organised no less than seven sales in Hong Kong for the end of May 2019… its first venture into the city since it began operations.

Zao Wou-Ki reigns supreme

The best results at Christies and Phillips were, unsurprisingly, generated by the Franco-Chinese painter Zao Wou-Ki. Since his massive record of $57.5 million last September, the master of lyrical abstraction has joined the giants of the art market, taking third place in Artprice’s 2018 auction turnover ranking, just behind Pablo Picasso and Claude Monet.

The eight Zao Wou-Ki paintings offered for sale by Christies on 25 May 2019 generated $50 million, accounting for 45% of the sale’s total turnover. It was a remarkable performance, but it could have been better because the best piece among the eight, a large oil on canvas titled 02/01/65, failed to sell.

No doubt the on-demand estimate was above $30 million, a value that is consistent with the latest results, but which in view of the rapid inflation of Zao Wou- Ki’s prices, might take a little longer to prevail on the market. In 2010, the same work was acquired for just $2.7 million.

Success confirmed for Kaws and Richard Lin

The sales organised by Sothebys at the beginning of April 2019 were particularly marked by the unexpected record for the American street artist Kaws. Estimated between $800,000 and $1 million, his painting The Kaws Album (2005) reached a staggering $14.8 million (including fees). The new star of the Perrotin and Skarstedt galleries has had an exceptional start to the year on the secondary market.

Phillips generated a thirteenth result above the $1 million line with Half Full (2012). Acquired in New York at Christies in March 2018 for $444,500, this acrylic on canvas was resold for $1.4 million in Hong Kong, just 14 months later.

The abstract painter Richard Lin (1933-2011) also generated substantially buoyant results. Seven years after his death, interest in his work renewed his auction record three times in 2018. On 27 May 2019 his painting 1.3.1964 – Painting Relief dominated Bonhams’ Contemporary & Modern Art sale.

Prices stabilise for works by Contemporary Chinese artists

The prices of Chinese painters born in the 1950s are firming in Hong Kong. Without setting new records (set five or six years ago for most of them), this generation of new Chinese masters of the oil painting medium is enjoying strong demand in Asia… and reassuring collectors.

On 25 May, Zeng Fanzhi’s painting Mask (1996) sold just under $3 million at Christie’s, far below the $23 million recorded in 2013 for his much larger canvas The Last Supper (2001), a value he has never come close to since then… Similarly, and on the same day, Zhang Xiaogang’s Bloodline Series: The Big Family No. 10 (2000) sold for $1.6 million. In 2014 his Bloodline: The Big Family No.3 (1995) from the same series fetched over $12 million.

In view of these results, we are clearly seeing a price consolidation on works by Chinese artists from this generation: their values are tending to stabilise at very high levels. This trend has been confirmed, among other signs, by three successive results for Zhou Chunya’s painting Stone Series – The Tree Connected to Stone (1993):

$246,000 – 9 October 2006 (Sothebys Hong Kong)

$6,700,000 – 5 April 2014 (Sothebys Hong Kong)

$4,100,000 – 25 May 2019 (Christies Hong Kong)

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,3 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.8 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : Hong Kong rayonne sur le Marché de l’Art Contemporain

2019/05/29 Commentaires fermés

Artprice : Hong Kong rayonne sur le Marché de l’Art Contemporain

L’artiste Zhang Xiaogang dans son studio, entouré de Wan Jie (Président du Groupe Artron), à gauche, et thierry Ehrmann (Président d’Artprice), à droite.

L’artiste Zhang Xiaogang dans son studio, entouré de Wan Jie (Président du Groupe Artron), à gauche, et thierry Ehrmann (Président d’Artprice), à droite.

Christie’s, Phillips et Bonhams ont enfin lancé leur année 2019 à Hong Kong, deux mois après les autres grandes maisons de ventes. Sotheby’s, China Guardian, Poly, Council et Seoul Auction avaient organisé leurs premières grandes sessions hong-kongaises dans le sillage de la foire Art Basel.

Ce décalage inhabituel dans l’agenda des grandes maisons de ventes (notamment entre Christie’s et Sotheby’s) profite au Marché de l’Art hong-kongais, mieux réparti sur le premier semestre.

thierry Ehrmann, PDG et fondateur d’Artprice, explique : « Hong Kong puise sa force dans un extraordinaire mélange d’œuvres venues du monde entier. Les meilleures pièces de Chine, du Japon et de toute l’Asie du Sud-Est, mais aussi d’Europe et des États-Unis, y convergent d’une façon absolument unique au monde.

Ainsi, la vente du soir de la maison Phillips mêlait les signatures de Zao Wou-Ki, Roy Lichtenstein, Zhang Xiaogang, Yoshitimo Nara ou Andy Warhol. Une sélection aussi prestigieuse qu’universelle, symbole de la richesse de la place de marché hong-kongaise. C’est pour elle que toutes les grandes maisons de ventes, aussi bien chinoises qu’américaines, ont un tel désir de s’y installer. »

L’attractivité de Hong Kong a convaincu cette année la maison Holly International d’y étendre ses activités. Implantée à Canton depuis 1994, Holly International a organisé pour la première fois de son histoire 7 sessions de ventes à Hong Kong en cette fin de mois de mai 2019.

Zao Wou-Ki règne en maître

Les meilleures adjudications pour les maisons Christie’s et Phillips reviennent sans surprise au peintre franco-chinois Zao Wou-Ki. Depuis son immense record à 57,5 m$, tombé en septembre dernier, le maître de l’abstraction lyrique fait partie des géants du marché de l’art, se positionnant troisième dans le classement Artprice 2018, juste derrière Pablo Picasso et Claude Monet.

Les huit toiles de Zao Wou-Ki mises en ventes par Christie’s le 25 mai 2019 ont engrangé 50 m$, soit 45 % du chiffre d’affaires total de la vente. Une performance remarquable en dépit d’un important revers cependant : la plus belle pièce de cet ensemble, une grande huile sur toile intitulée 02/01/65, n’a pas trouvé acquéreur. L’estimation sur demande cachait un prix minimum sans doute supérieur à 30 m$…

Une valeur cohérente cependant avec les derniers résultats, mais qui doit encore s’imposer sur le long terme, tant la croissance de la cote de Zao Wou-Ki a été rapide. En 2010, la peinture 02/01/65 a été acquise pour 2,7 m$ seulement.

Succès confirmés pour Kaws et Richard Lin

Les sessions de ventes organisées par Sotheby’s au début du mois d’avril 2019 ont été particulièrement marquées par le record inattendu du street artiste américain Kaws. Estimée entre 800 000 $ et 1 m$, la toile The Kaws Album (2005) s’est envolée pour 14,8 m$ (frais inclus). La nouvelle star des galeries Perrotin et Skarstedt connaît un début d’année exceptionnel en salles de ventes.

Phillips a enregistré une treizième adjudication supérieure à 1 m$ avec Half Full (2012). Acquise à New York chez Christie’s en mars 2018 pour 444 500 $, cette acrylique sur toile a été revendue 1,4 m$ à Hong Kong, tout juste 14 mois plus tard.

Le peintre abstrait Lin Richard (1933-2011) enregistre également des résultats tout à fait rassurants. Sept ans après sa disparition, le regain d’intérêt est tel que son record en salles de ventes a été amélioré à trois reprises en 2018. Ce 27 mai 2019, la toile 1.3.1964 – Painting Relief a dominé la session de vente d’Art Contemporain et Moderne de Bonhams.

Consolidation les prix pour les artistes chinois contemporains

La cote des peintres chinois nés dans les années 1950 se stabilise à Hong Kong. Sans enregistrer de nouveaux records (établis il y a déjà cinq ou six ans pour la plupart d’entre eux), cette génération des nouveaux maîtres chinois de la peinture à l’huile confirme son succès en Asie et rassure les collectionneurs.

La peinture Mask (1996) de Zeng Fanzhi a frôlé les 3 m$ ce 25 mai chez Christie’s. Un résultat bien en-deçà des 23 m$ enregistrés en 2013 pour The Last Supper (2001), une toile beaucoup plus grande mais dont la valeur n’a plus jamais été approchée depuis lors… De même, Bloodline Series: The Big Family No. 10 (2000) de Zhang Xiaogang a été vendue pour 1,6 m$ ce 25 mai 2019. En 2014, Bloodline: The Big Family No.3 (1995), de la même série, avait dépassé les 12 m$.

Au vu de ces résultats, la tendance est donc à la consolidation pour les prix des artistes chinois de cette génération : leur valeur tend à se stabiliser à des niveaux très élevés. Ce développement est confirmé, entre autres, par les trois ventes successives de la toile Stone Series – The Tree Connected to Stone (1993) de Zhou Chunya :

246 000 $ – 09 oct. 2006 (Sotheby’s Hong Kong)

6 700 000 $ – 05 avr. 2014 (Sotheby’s Hong Kong)

4 100 000 $ – 25 mai 2019 (Christie’s Hong Kong)

 

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice augmente l’ensemble de ses tarifs de 9 à 45% avec ses nouveaux outils et services d’aide à la décision face à la demande de financiarisation du Marché de l’Art

2019/05/27 Commentaires fermés

Comme annoncé précédemment dans le communiqué du T1 2019, Artprice avec son souci constant de la perfection et un travail sans relâche qui lui a permis d’asseoir sa position incontestée de Leader mondial sur l’information du Marché de l’Art, augmente de manière conséquente ses tarifs dont les répercussions impacteront la fin du T2 2019 et bien sur le S2 2019. A noter qu’il s’agit de la première augmentation tarifaire depuis 3 ans.

L’augmentation tarifaire d’Artprice se situe entre 9 et 45% sur l’ensemble de ses abonnements avec ses produits, services et Place de Marché Normalisée ®.

Alors que la déflation constante est le mal principal qui ronge le quasi l’ensemble des tarifs des prestations numériques, avec la course fatale au tarif le plus bas et les conséquences bilancielles qui en découlent, Artprice, à contre-courant de la tendance générale, peut mettre en place une augmentation très conséquente de l’accès à ses abonnements, produits et services ainsi que sa Place de Marché Normalisée avec un impact immédiat sur le chiffre d’affaires 2019.Artprice à chacune de ses augmentations tarifaire n’a jamais perdu de clients, bien au contraire l’effet produit renforce Artprice à chaque fois, comme la référence mondiale incontournable (voir les multiples documents de référence déposés à l’AMF).

En voici les principales raisons :

– Artprice possède des banques de données indicielles, produits et services exclusifs, tous protégés au titre de la propriété intellectuelle et n’a donc aucune concurrence directe notamment par ses indices et outils d’aide à la décision et algorithmes, quel que soit le pays. Chaque année, plus de 1 million de nouvelles adjudications des Maisons de Ventes reliées par l’Intranet propriétaire d’Artprice enrichissent en temps réel les 18 bases de données qui viennent s’ajouter à ses banques de données principales.

De même, le département informatique d’Artprice livre chaque année 18 à 20 déploiements majeurs d’amélioration de l’ergonomie et des nouveaux outils d’aide à la décision pertinents pour ses abonnés payants. Artprice vend ses abonnements annuels qui, contrairement à 98% des abonnements payants, ne suppriment pas et remplacent l’abonnement de l’année précédente (ex. Guide Michelin). Bien au contraire ses banques de données enrichissent le client final chaque année un peu plus, au même titre que les actifs d’Artprice pour ses actionnaires.

Ces évolutions confirment la maîtrise parfaite et l’amélioration des coûts d’exploitation, notamment sur les coûts de R&D qui représentent 80% des charges. Artprice possède pour la deuxième fois (fait rare pour les entreprises cotées sur un marché réglementé) le label BPI « Entreprise Innovante » qui est un label étatique, soumis à une stricte éligibilité.

– Les datas du Marché de l’Art d’Artprice utilisées avec son Big data et son IA (intelligence artificielle) prennent chaque année une valeur supplémentaire unique: en effet on constate depuis des années l’incroyable résistance du Marché de l’Art, qui est devenu au fil du temps une véritable alternative à d’autres pistes de placements. De même, les milliards de requêtes (Log) des clients d’Artprice sur ses banques de données viennent chaque année dans le strict respect des législations en vigueur dans le monde, enrichir son Big data et IA de plusieurs To.

Le Marché de l’Art se porte très bien. Sur 18 années, l’Artprice100® affiche une progression de +360 %, soit un rendement annuel moyen de +8,9 % face aux taux négatifs ou proches de zéro du loyer de l’argent qui laminent les épargnants, « arme de destruction massive » selon ASG Capital Asset Management.

Preuve en est, la toute dernière acquisition, sous le marteau de Christie’s le 15 Mai 2019, par Steve Cohen, gérant d’un hedge fund, du Rabbit de Jeff Koons pour 91 millions de dollars.

thierry Ehrmann, Pdg et Fondateur d’Artprice, déclare : « Ce mois-ci, en l’espace de cinq jours, Christie’s, Sotheby’s, Phillips et Bonhams ont organisé 16 sessions de ventes à New York pour un chiffre d’affaires total de 2,06 Mrd$ ! La maison de ventes de François Pinault réalise la meilleure performance, grâce à une session d’Art d’Après-Guerre et Contemporain du soir qui pèse à elle seule 539 m$, pour seulement 51 lots vendus, soit exactement le chiffre d’affaires annuel de la France avec ses 405 Maisons de Ventes aux enchères. (Rapport annuel du Marché de l’Art Artprice 2018).

Non seulement la demande est immense pour les très belles œuvres d’art, mais surtout le Marché de l’Art est capable de renouveler régulièrement cette offre : le Marché est capable de produire de nouveaux « classiques » en proposant désormais des « chefs-d’œuvre de l’Art Contemporain ».

Le Marché de l’Art accélère sa financiarisation, c’est incontestable selon un consensus de l’ensemble des grands professionnels de l’Art et de la Finance. Il est facilement compréhensible que de telles sommes ne peuvent être engagées au hasard, sur un simple coup de cœur ou d’ego. L’industrie muséale ® est désormais le moteur principale du segment haut du Marché de l’Art.

Artprice rappelle qu’il s’est construit plus de musées entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2014 que durant les XIXe et XXe siècles réunis. Chaque année, 700 musées d’envergure internationale – conservant chacun un minimum de 4500 œuvres d’art – ouvrent leurs portes sur les cinq continents et sont naturellement des grands comptes d’Artprice (abonnements Multi utilisateurs d’Artprice). L’essor de l’Industrie Muséale® est une notion fondamentale sur le Marché de l’Art conceptualisée par la société Artprice dans les années 2000 qui fait désormais autorité chez les institutionnels du Marché de l’Art dans le monde.

L’information ultra qualitative et quantitative d’Artprice sur le Marché de l’Art qu’elle met à disposition de ses clients, revêt donc la plus grande importance et sa valeur ne fait que croître car cette information est unique au monde.

– Artprice qui a bâti au cours de ces 21 dernières années ses colossales banques de données indicielles faites d’outils d’aide à la décision et d’algorithme (IA) est désormais la référence unique à travers le monde qui lui a donné la capacité de lancer notamment le célèbre indice Artprice100® pour les investisseurs et lui permet aussi, de publier en continu, les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde notamment avec son partenaire Cision . Chaque année, Artprice produit 45 indices spécifiques qui sont présents sur tous les opérateurs du Marché de l’Art par leur précision au même titre que les grands indices boursiers. (CAC, DAX, Euro Stoxx DOW, S&P, Nikkei…)

Pour rappel, le 1er janvier 2019, Artprice et Cision ont donné ainsi naissance à la première agence de presse dédiée à l’information sur le Marché de l’Art : Art Press Agency ® dont Artprice est le Leader mondial. (Source NYSE/Cision).

Depuis 120 ans Cision (PR Newswire) a bâti peu à peu un réseau mondial de diffusion d’informations, reconnu par plus de 100 000 clients notoirement connus sur les marchés financiers. Cision est le Leader mondial du logiciel de RP & Influence et de la recherche média.

Avec ses bases de données ultra-qualifiées de 1,6 million de journalistes et de médias, Cision diffuse, sur l’ensemble des 5 continents, sans aucune exception, une information qualitative et exhaustive. Artprice se félicite de bénéficier depuis quelques mois du réseau de presse numérique et analogique le plus puissant au monde sur 1.8 milliard de personnes touchées de manière continue avec une dizaine de langues différentes.

En effet, un partenariat industriel exceptionnel reposant sur 20 ans de confiance commune a été conclu avec le Leader mondial du fil d’informations et des méta-bases de données d’influenceurs économiques qu’est Cision ce début d’année 2019.

Lire le communiqué officiel de Cision cotée au NYSE CISN « Artprice and Cision Enter Distribution Partnership » disponible à l’adresse :

https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-and-cision-enter-distribution-partnership-300770437.html

Il est maintenant l’heure de valoriser correctement l’information unique et sans concurrence d’Artprice.

Lancement d’un nouveau service payant à forte valeur ajoutée : Artprice Valuation ®

Pour répondre à de très nombreuses demandes de la part des amateurs, collectionneurs et professionnels de l’Art, Artprice, en sa qualité incontestable de Leader mondial sur l’information du Marché de l’Art, va très prochainement lancer le nouveau service payant à forte valeur ajoutée Artprice Valuation ® (abonnement ou prestation haut de gamme entre 700 et 900 euros).

Ce service permettra d’avoir en sa possession, que l’on soit vendeur ou acheteur, l’évaluation précise de l’œuvre d’Art que l’on souhaite assurer, céder, léguer, vendre ou acheter. Si Artprice peut fournir cette prestation haut de gamme, c’est parce qu’elle est la seule à posséder l’expertise et la méthode économétrique (ventes répétées dans le temps basée sur la traçabilité des œuvres) pour le faire, s’appuyant sur son procédé unique de reconstruction du juste prix de l’œuvre, par sa base artistes la plus exhaustive au monde avec plus de 700 000 artistes référencés et bien entendu par son Big data et ses algorithmes IA propriétaires.

Ce service en année pleine sera susceptible de dégager selon les études de marchés fondées sur des demandes entrantes de clients Artprice entre 1,8 et 2,5 m€.

En effet, le marché mondial de l’expertise qui consiste par des démarches scientifiques à donner une fourchette de prix d’estimation est colossal. Bien évidemment Artprice, dans le marché de l’expertise à s’approprier, ne touche pas à la notion d’authenticité des œuvres propre aux experts et sapiteurs qui fait l’objet, chez les anglo-saxons, de deux métiers spécifiques.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est autocontrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 144 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom (4,3 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice:雕塑,未来的媒介!

2019/05/16 Commentaires fermés
                                     《Le Messager》(使者)       Abode of Chaos 博物馆藏品 / thierry Ehrmann - Rémy Teulier

《Le Messager》(使者)
Abode of Chaos 博物馆藏品 / thierry Ehrmann – Rémy Teulier

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/le-messager.jpg]

thierry Ehrmann: 除了在西方世界和其他地区几乎所有的城市和城镇都能见到的纪念雕像以外,大城市通常还喜欢在公共区域修建大型纪念雕塑。纽约矗立着一些由 Robert IndianaAlexander CalderJean Dubuffet Pablo Picasso 创造的作品,而在巴黎则可以看到 CésarDaniel Buren 以及 Jeff Koons 的作品。”

诚然,考虑到占据大城市公共区域的作品(无论临时还是永久)数量,有一部分引发了争议(有时甚至异常激烈)也不足为奇。近年来,法国(尤其是巴黎)已经成为艺术争议的高发地。比如,凡登广场上关于 Paul McCarthy 的作品——《Tree (2014) 的争议,凡尔赛城里关于 Anish Kapoor 的作品——《Dirty Corner (2015) 的争议,以及蓬皮杜中心门前关于 Joep Van Lieshout 的作品——《Domestikator (2017) 的争议。

这些纪念作品规模庞大,在当地城市或景观环境中异常显眼,增添了雕塑的“震撼效果”。Arman 在贝鲁特创作的雕塑作品——Espoir de paix (1995) 便是一个很好的例证,该雕塑是一座高 32 米的混凝土塔楼,里面架设了几十架真正的坦克。

在世界各地,有越来越多的空间让位于雕塑,包括一些永久展览场地(比如新西兰的吉布斯农场,或者日本的Na直岛町和丰岛 Islands)和年度活动(比如每年秋季在伦敦举办的弗里兹雕塑 (Frieze Sculpture))。

由于这些地区专门为此进行了特别设计,出现了新的机遇,因此雕塑最终突破了建筑和绘画的范围。

艺术市场上的雕塑

长期以来,收藏家一直对展示、储存和运输难度高于二维作品的媒介望而却步。但是,在 2003 年到 2008 年间,雕塑作品拍卖带来的收益翻了 4.5 倍。近五年来,二级市场上的全球雕塑销售收益从 2.45 亿美元增加到 11 亿美元。

受金融危机影响而下滑的雕塑销售收益很快恢复,并在 2014 年和 2015 年表现尤其出众。

全球雕塑拍卖收益

全球雕塑拍卖收益

全球雕塑拍卖收益

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/artprice-sculpture-en.png]

Artprice 的首席执行官兼创始人 thierry Ehrmann解释道:“雕塑市场正朝着相反的方向发展,最终实现非物质化:在一个信息、图像和资金几乎瞬时流动的世界里,大体量的钢铁或青铜雕塑具有更重要的意义。

几个世纪以来,绘画和油画作品由于具备实用性,一直在艺术市场占据主导地位,但如今,雕塑作品回归一线也屡见不鲜。三维作品可以更好地表达自由,在 21 世纪的今天,人们在物流方面的顾虑也大为减少。”

Kitsch 引领当代雕塑市场

Jeff Koons 1986 年创作的三件 Rabbit 雕塑中,有一件将于 2019 5 15 日在纽约佳士得拍卖行进行拍卖,该雕塑的估价为 5000 – 7000 万美元。这件一米高的不锈钢杰作(三件作品中的一件,外加 1 件艺术家试印版)可以说是 Jeff Koons 最具代表性的作品,甚至可能是当代艺术中最具代表性的作品(至少在当代意味着后现代、概念性或者非智力的媚俗艺术时可以这样说……)。

六年前,Jeff Koons 凭借作品——《Balloon Dog(1994-2000) 一跃成为艺术市场身价最高的在世艺术家。2013 11 12 日,这件橙色作品在纽约佳士得拍卖行售出 5840 万美元的高价。Koons 重拾“身价最高的在世艺术家”头衔希望渺茫,只有当他的作品——Rabbit (1986) 的售价超过 9030 万美元,也就是 David Hockney 的作品Portrait of an Artist (1972) 拍出的价格时,才能实现这一点。但是,这件作品还是促使了这位“媚俗王子”的市场以及整个当代艺术市场的复苏。

Alberto Giacometti,无可争辩的领导者

雕塑品拍卖会上创下最高拍卖纪录的三件作品全部由 Alberto Giacometti 创作。三件作品最终的售价均超过 1 亿美元,所以,Giacometti 无疑是有史以来身价最高的艺术家,也是二级市场上最成功的的雕塑家。

但是,在同一件作品的五个版本(包括一件艺术家试印版)同时存在的情况下,他的 LHomme au doigt(1947) 是如何在 2015 5 月的纽约佳士得拍卖会上拍出 1.41 亿美元高价的呢?雕塑的可复制性一直被视为影响价格的一个弱点,但这个弱点也可以成为一种优势。因为拥有一件LHomme au doigt(1947) 这样的作品主要是为了和世界最大的博物馆共享一件作品,比如现代艺术博物馆、泰特现代艺术馆和得梅因艺术中心。

Brancusi 主导 2018

Constantin Brancusi 的作品—— The Sophisticated GirlNancy Cunard 的肖像)(1928) 高度仅有 55 厘米,于 2018 5 15 日在纽约佳士得拍卖行以 7100 万美元的价格售出,促使这位法国和罗马尼亚混血雕塑家成为全球艺术市场的领导者。这是当年最好的雕塑拍卖结果,在所有类别的美术作品最佳拍卖结果中排名第八。

1927 年,“Brancusi 诉美国”案成为艺术史上的一个重要转折点。对于前美国海关来说,Brancusi 的雕塑并非严格意义上的艺术品,但此案迫使当局扩展了艺术品的概念。九十年后,人们对此再无一丝怀疑:Brancusi 被誉为 20 世纪最重要的艺术家之一。美国最高法院已经对艺术品的“认知价值”作出了定义。

Artprice Demeure du Chaos/Abode of Chaos

1999 年,Artprice 将总部设在 Organe Contemporary Art Museum,该博物馆对 Demeure du Chaos/Abode of Chaos 实施管理。这家露天博物馆占地 9000 平方米,倡导自由精神,并且供人们免费参观。博物馆中收藏了 5400 件艺术品、720 件纪念雕塑(重量从 5 吨到 120 吨不等),以及一件准备用来庆祝 20 周年纪念的雕塑作品:重 235 吨的原钢雕塑(尺寸为:3.33 x 3.33 x 3.33 米)。

这里所有的原钢雕塑均由 Artprice 的首席执行官兼创始人 thierry Ehrmann 创作。从 1980 年起,他便是一名雕塑家,也就是说,三十九年来,他一直对艺术怀有巨大的热情,他也很乐于和世界各地的游客分享这种热情。

版权所有 ©2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

体验服务(免费试用):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

订阅我们的服务:

https://www.artprice.com/subscription

关于 Artprice

Artprice 在巴黎泛欧证券交易所上市 (仅用于股票研究数据库):欧洲结算系统:7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF

Artprice 的创始人为 thierry Ehrmann(查看其认证简介)(c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf)

观看视频了解 Artprice:https://www.artprice.com/video

Artprice 是全球领先的艺术市场行情及指数数据库。其拥有超过 3000 万条拍卖指数和拍卖结果,涵盖了 70 多万名艺术家。Artprice Images® 提供无访问限制的世界艺术市场上最大的数据图库,数据库中共有 自 1700 年至今的 1.26 亿张图片和艺术作品,以及 Artprice 艺术史学家的解说信息。

Artprice 6300 家拍卖行收集艺术拍卖信息不断丰富其数据库,并在全球主要新闻机构和约 7200 家国际新闻媒体上不断更新艺术市场趋势信息。

Artprice 为其 450 万会员提供访问世界领先的标准化艺术品市场的渠道,从而进行艺术品买卖交易。Artprice 正在筹建艺术市场区块链。以下是 BPI-标记(法国国家科学标志)Artprice 2019 3 月出版的 2018 年全球艺术市场年度报告:https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice 与中国艺术市场领先企业雅昌文化集团密切合作,后者是其坚实的机构合作伙伴。

雅昌文化集团简介:

雅昌文化集团是由万捷于 1993 年创立的一家综合性文化产业集团,致力于传承、提升和传播艺术价值。以丰富的艺术数据为基础,雅昌集团通过整合和应用 IT 技术、数字科学以及创新型的工艺和材料为艺术产业以及艺术爱好者们提供专业的服务和高品质产品体验。

雅昌已经制作了 6 万多本书籍和拍卖目录,是世界上最大的艺术书籍印刷商,年印刷总量达 3 亿。它在艺术领域拥有 300 多万专业会员,平均日访问量达 1500 万,使其成为世界领先的艺术网站”

雅昌集团网站: www.Artron.net

Artprice 2018 年当代艺术市场年度报告 免费访问:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice 新闻稿:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

艺术市场资讯:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 400 万订阅者

http://artmarketinsight.wordpress.com/

探索充满魅力的 Artprice 世界 http://web.artprice.com/video,公司总部位于著名的 Abode of Chaos 当代艺术博物馆:https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

当代艺术博物馆 The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 360 万订阅者

联系网址:ir@artprice.com

Artprice: Sculpture, the medium of tomorrow

2019/05/13 Commentaires fermés
Le Messager The Abode of Chaos collective work / thierry Ehrmann - Rémy Teulier

Le Messager
The Abode of Chaos collective work / thierry Ehrmann – Rémy Teulier

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/le-messager.jpg]

thierry Ehrmann: “Apart from commemorative statues that can be found in nearly all the towns and cities in the Western World and elsewhere, big cities have always been fond of large and monumental sculptures in public spaces. In New York there are works by Robert Indiana, Alexander Calder, Jean Dubuffet and Pablo Picasso, while in Paris you can find works by César, Daniel Buren… and soon, Jeff Koons.”

Indeed, considering the number of works that have occupied public places in major cities, either temporarily or permanently, it is not surprising that some have elicited controversy… and sometimes, quite heated. In recent years, France – and Paris in particular – has been the setting for a number of art controversies such as those surrounding Paul McCarthy’s Tree (2014) on the Place Vendome, Anish Kapoor’s Dirty Corner (2015) at Versailles and Joep Van Lieshout’s Domestikator (2017) in front of the Pompidou Center.

The sheer size of these monumental works often adds to their “shock effect” as they dominate the local urban or landscaped environments.Arman’s sculpture in Beirut, Espoir de paix (1995), a 32-meter-high concrete tower containing dozens of real tanks, is a good example.

There are more and more spaces devoted to sculpture around the world: permanent exhibition sites, such as the Gibbs Farm in New Zealand or Naoshima and Teshima Islands in Japan, as well as annual events such as Frieze Sculpture held every autumn in London.

Thanks to these new opportunities in places designed specifically for the purpose, sculpture is definitively liberating itself from architecture and painting.

Sculpture on the Art Market

Collectors have long been intimidated by a medium that is more complicated to display, store and transport than two-dimensional works. However, between 2003 and 2008, the volume of auction turnover generated by sculptures multiplied 4.5 times. In just five years, worldwide sculpture sales on the secondary market rose from $245 million to $1.1 billion.

Stalled by the financial crisis, sculpture sales immediately recovered and then enjoyed two particularly good years in 2014 and 2015.

Global auction turnover from sculpture

Global auction turnover from sculpture

Global auction turnover from sculpture

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/artprice-sculpture-en.png]

thierry Ehrmann, Artprice’s CEO and founder, explains: The sculpture market is moving in the opposite direction to dematerialization: in a world of almostinstant flows of information, images and money, the massive weight of a steel or bronze sculpture has greater significance.

For centuries, drawing and painting dominated the Art Market for practical reasons; but it is perfectly normal to see sculpture returning to the forefront today. A 3-dimensional work expresses greater freedom, and, in the 21st century, logistical considerations are much less challenging.

Kitsch leads Contemporary sculpture market

On 15 May 2019, one of Jeff Koons’ three 1986 Rabbit sculptures will be offered for sale at Christie’s in New York with an estimated price range of $50 – $70 million. This exceptional 1-meter high stainless steel work (from an edition of 3, plus 1 artist’s proof), is arguably Jeff Koons’ most iconic work, and perhaps Contemporary art’s most iconic work as well (at least insofar as Contemporary means post-modern, conceptual or its less intellectual brother-in-arms, kitsch…).

Six years ago, Jeff Koons became the most expensive living artist on the Art Market with his Balloon Dog (1994-2000). The orange version sold for $58.4 million on 12 November 2013 at Christie’s in New York. It is unlikely that Koons will recover his “most valued living artist” title; to do so, his Rabbit (1986) would have to fetch over $90.3 million, the amount paid for David Hockney’s Portrait of an Artist (1972). However the piece may well revive the Prince of Kitsch’s market, as well as all the Contemporary Art as a whole.

Alberto Giacometti, the undisputed leader

The top three prices ever recorded at auction for sculptures were all hammered for works by Alberto Giacometti. With three results above the $100 million threshold, Giacometti is one of the most expensive artists in history and, without a doubt, the most successful sculptor on the secondary market.

But how did his L’Homme au doigt (1947) reach $141 million at Christie’s New York in May 2015 when there are five other versions of the same work (plus an artist’s proof)? In price terms, sculpture’s reproducibility is often seen as a weak point, but the same characteristic can also be its strength. Because owning a work like L’Homme au doigt (1947) is to share a work with the greatest museums in the world, including the MoMA, the Tate Modern and the Des Moines Art Center.

Brancusi dominates 2018

Measuring just 55 cm high, Constantin Brancusi’s The Sophisticated Girl (Portrait of Nancy Cunard) (1928) was acquired for $71 million on 15 May 2018 at Christie’s in New York, propelling the Franco-Romanian sculptor to the forefront of the global Art Market. It was the year’s best sculpture result and the 8th best Fine Art result in all categories.

In 1927, the “Brancusi versus the United States” trial marked a major turning point in Art History. For the former US Customs Service, Brancusi’s sculptures were not, strictly speaking, artworks… but the trial forced the authorities to broaden the notion of an artwork. Ninety years later, not a shred of doubt remains: Brancusi is celebrated as one of the most important artists of the 20th century. The American Supreme Court had just defined the ‘cognitive value’ of a work of art.

Artprice and the Demeure du Chaos/Abode of Chaos

In 1999, Artprice set up its headquarters within the Organe Contemporary Art Museum, which manages the Demeure du Chaos/Abode of Chaos. This open-air museum of 9,000 square meters, bothfree in spirit and free for visitors, is home to 5,400 artworks, 720 monumental sculptures (from 5 to 120 tons) with one currently being prepared to celebrate its 20th anniversary: a steel sculpture weighing 235 tons (measuring 3.33m x 3.33m x 3.33m).

All the raw steel sculptures on the site have been created by thierry Ehrmann, CEO and founderof Artprice, but also a sculptor since 1980, which means thirty-nine years of a passion for art that he gladly shares with visitors from all over the world.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.6 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : La sculpture, médium de demain

2019/05/13 Commentaires fermés
Le Messager Oeuvre collective de la Demeure du Chaos / thierry Ehrmann - Rémy Teulier

Le Messager
Oeuvre collective de la Demeure du Chaos / thierry Ehrmann – Rémy Teulier

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/le-messager.jpg]

thierry Ehrmann : « Les grands villes ont toujours aimé s’orner de grandes sculptures, à l’instar de New York (avec Robert Indiana, Calder, Dubuffet, Picasso) ou de Paris (avec César, Buren et bientôt Jeff Koons).

Par leur omniprésence, ces installations sont régulièrement au coeur d’intenses polémiques… »

En France particulièrement, où plusieurs sculptures ont été vivement critiquées ces dernières années, dont Tree (2014) de Paul McCarthy sur la place Vendôme, Dirty Corner (2015) d’Anish Kapoor à Versailles ou Domestikator (2017) de Joep Van Lieshout devant le Centre Pompidou.

Ces immenses pièces choquent d’autant plus qu’elles s’imposent totalement dans le paysage, comme la sculpture d’Arman intitulée Espoir de paix (1995), une tour de 32 mètres de haut, contenant plusieurs dizaines de véritables chars d’assaut, à Beyrouth.

Les espaces voués à la sculpture ne cessent de se multiplier à la surface de la planète : des lieux d’exposition permanents, tel que la Gibbs Farm en Nouvelle-Zélande ou les îles de Naoshima et Teshima au Japon, ainsi que des événements annuels comme la Frieze Sculpture organisée chaque automne à Londres.

Grâce à ces nouvelles propositions, dans des lieux qui lui sont enfin dédiés, la sculpture s’émancipe définitivement de l’architecture et de la peinture.

La sculpture s’impose sur le Marché de l’Art

Les collectionneurs sont longtemps restés intimidés face à ce médium plus difficile à exposer, à stocker et à transporter que les œuvres en deux dimensions. Pourtant entre 2003 et 2008, le produit de ventes des sculptures a été multiplié par 4,5.

En l’espace de cinq années, les ventes aux enchères de sculptures passent de 245 m$ à 1,1 Mrd$ dans le monde. Freiné par la crise financière, ce marché a tout de suite récupéré, avant de connaître deux années particulièrement fastes en 2014 et 2015.

Produit de vente des sculptures aux enchères dans le monde

Produit de vente des sculptures aux enchères dans le monde

Produit de vente des sculptures aux enchères dans le monde

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/05/artprice-sculpture-fr.png]

thierry Ehrmann, président et fondateur d’Artprice, explique : « le marché de la sculpture va dans le sens inverse de la dématérialisation : face aux flux quasi-instantanés d’informations et d’argent, le poids gigantesque d’une sculpture en acier ou en bronze prend tout son sens.

Le dessin et la peinture ont dominé le Marché de l’Art pour des raisons pratiques, mais il est tout à fait normal que la sculpture retrouve le devant de la scène aujourd’hui. Une œuvre en trois dimensions présente davantage de libertés, et il n’y a pas de raisons pour que des considérations logistiques continuent d’entrer en considération au XXIème siècle ».

La sculpture kitsch au sommet de l’Art Contemporain

L’une des trois sculptures Rabbit (1986) de Jeff Koons sera mise en vente à New York le 15 mai 2019 chez Christie’s, qui l’estime entre 50 m$ et 70 m$. Cette œuvre exceptionnelle, d’un mètre de haut en acier inoxydable, réalisée en trois exemplaires (plus une épreuve d’artiste), est sans doute la plus iconique de toutes les œuvres de Jeff Koons, et donc peut-être de tout l’Art Contemporain.

Il y a six ans, Jeff Koons était devenu l’artiste vivant le plus cher du Marché de l’Art avec son Balloon Dog (1994-2000). La version orange de cette pièce avait été vendue pour 58,4 m$, le 12 novembre 2013 par Christie’s à New York.

Il est peu probable que la vente de Rabbit (1986) surpasse les 90,3 m$ atteint par Portrait of an artist (1972) de David Hockney, et que Jeff Koons redevienne l’artiste vivant le plus cher du monde. Mais ce lot pourrait bien relancer le marché du Prince du kitsch, ainsi que toute la machine contemporaine.

Alberto Giacometti, numéro 1 incontesté

Il cumule à lui seul les trois plus belles adjudications de tous les temps dans la catégorie sculpture. Trois ventes supérieures à 100 millions de dollars font de Giacometti l’un des artistes les plus chers de l’histoire et, sans conteste, le sculpteur le plus performant du second marché.

Mais comment la sculpture L’Homme au doigt (1947) a-t-elle pu atteindre 141 m$ chez Christie’s New York en mai 2015, alors qu’il existe cinq autres versions de cette même œuvre, plus une épreuve d’artiste ?

La sculpture peut en effet souffrir de sa reproductibilité, mais cette caractéristique peut également être sa force. Car posséder une pièce comme L’Homme au doigt (1947), c’est partager une œuvre avec les plus grands musées du monde, dont le MoMA, la Tate Modern ou encore le Des Moines Art Center.

Brancusi domine l’année 2018

D’une hauteur de 55 cm seulement, La jeune fille sophistiquée (Portrait de Nancy Cunard) (1928) a été acquise pour 71 m$ le 15 mai 2018 chez Christie’s à New York, propulsant de nouveau le sculpteur franco-roumain sur le devant du Marché de l’Art mondial. Constantin Brancusi enregistre la meilleure vente aux enchères de 2018 pour la sculpture, et la 8ème plus belle vente de l’année toutes catégories confondues.

Le procès « Brancusi contre États-Unis » a marqué un tournant majeur dans l’Histoire de l’Art en 1927. Pour la douane américaine, les sculptures de Brancusi n’étaient pas des œuvres à proprement parler, mais ce procès a forcé les autorités à élargir la notion d’œuvre d’art. 90 ans plus tard, plus aucun doute ne subsiste : Brancusi est célébré comme l’un des artistes les plus importants du XXème siècle.

La Cour Suprême américaine venait de définir la valeur cognitive de l’oeuvre d’art.

Artprice et la Demeure du Chaos

Artprice a établi son siège social en 1999 au coeur du Musée d’Art Contemporain de l’Organe, qui gère la Demeure du Chaos / Abode of Chaos. Ce Musée à ciel ouvert de 9 000 m2, libre et gratuit, constitué de 5 400 œuvres, présente 720 sculptures monumentales, de 5 à 120 tonnes, avec en préparation, pour fêter les 20 ans, une sculpture en acier brute de 235 tonnes (3,33 m x 3,33 m x 3,33 m).

Toutes les sculptures en acier brut sont l’œuvre de thierry Ehrmann, président et fondateur d’Artprice mais aussi sculpteur depuis 1980, soit 39 ans de passion qu’il partage avec ses visiteurs venus du monde entier.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le (3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.comcélèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

ARTPRICE: Big is beautiful…

2019/05/07 Commentaires fermés

One of Louise Bourgeois’s six Spider sculptures, measuring more than 7 meters across and 3 meters tall, will be offered for sale at Christies on 15 May 2019 in New York. Numbered 3/6 in the series, the work already fetched $28.2 million in 2015 and Louise Bourgeoiss prices have stayed steady since then.
It could become the most expensive artwork by a female artist ever sold at auction.

Giuseppe Bezzuloli (1784 - 1855) - Folly driving the chariot of Love L: 4.8 m; H: 3.4 m.

Giuseppe Bezzuloli (1784 – 1855) – Folly driving the chariot of Love L: 4.8 m; H: 3.4 m.

Like it or not, when it comes to art, size is very important. Giant works fascinate us because they transcend our own scale. Who isn’t impressed by huge paintings like Pablo Picasso’s Guernica (at the Reina Sofía Museum in Madrid) or Veroneses Les Noces de Cana (at the Louvre Museum in Paris)?” says thierry Ehrmann, Artprice’s Founder/CEO

In general, an artist’s largest works attract the strongest demand. For equivalent quality, the larger works will almost always be worth more than the smaller works.

This week, Artprice picks out a selection of 10 monumental works auctioned in 2018 in each of the major artistic mediums.

PAINTINGS

Zao Wou-Ki Juin-Octobre 1985

10 x 2.8 meters

On 30 September 2018, Zao Wou-Ki’s Juin-Octobre 1985 triptych – his largest work still in circulation – caused a major sensation when it was re-offered for sale at Sotheby’s. In May 2005, Christies sold the same work in Hong Kong for $2.3 million. Thirteen and a half years later, its value exceeded $65 million, i.e. no less than 28 times its previous value.

Mark Bradford Helter Skelter I (2007)

10 x 3.65 meters

American painter Mark Bradford had a particularly good year in 2018. In 2017, he represented the United States at the Venice Biennale. But it wasn’t until the first half of the following year that his prices began to inflate rapidly, generating three new auction records.

On 8 March 2018, his Helter Skelter I (2007) came close to $12 million at Phillips in London. This huge piece was a key element in the exhibition Collage: The Unmonumental Picture organized by the New York Museum in New York in 2008.

Osgemeos It is Supposed to be Raining But… (2008)

2.5 x 2.5 metres

This large format canvas allowed the Brazilian duo of graphic artists to express their art in superb style. Accustomed to large facades, the two street artists have produced a large number of reasonably dimensioned paintings for the market. However, their very large canvases capture all the power of their street art. On 26 June 2018, the painting fetched $132,000 at Phillips in London.

DRAWINGS

Takashi Murakami Dragon in Clouds-Red Mutation (2010)

18 x 3.6 meters

Takashi Murakami’s imaginary world stands at the crossroads of manga culture and Sino-Japanese mythology. In April 2018, the auction house Council sold one of his three large-scale interpretations of Asia’s most popular mythical creature, the dragon. His colossal drawing red ink on paper – titled Dragon in Clouds-Red Mutation seduced Chinese collectors in Shanghai, fetching more than $8.8 million.

Giuseppe Bezzuloli Folly driving the cart of Love

481 x 344 cm.

Commissioned in 1848 to paint the ceiling of the Palazzo Gerini in Florence, Giuseppe Bezzuloli executed this study on the theme of Love and Madness. The final fresco still adorns the ceiling of the famous Tuscan Palace.

Estimated between $50,000 and $80,000, the drawing was purchased for $275,000 at Christies in New York on 30 January 2018. Nowadays, very large-scale historical works are extremely rare on the market and this post-Renaissance drawing – which still retains all its power – was a superb acquisition.

SCULPTURE

KAWS Clean Slate (2014)

5.5 x 5.5 x 7.5 meters

Kaws is currently an in vogue artist par excellence… from New York… to Hong Kong. The American street artist has conquered the international art market with his colorful paintings, his large-scale figurines and his monumental sculptures. Clean Slate (2014) was shown all around the world (Shanghai, Ibiza, Hong Kong and Fort Worth) before being put on sale by Phillips in New York, where it was acquired for nearly $2 million.

Philippe de Buyster (Attrib.) Vierge de pitié (c.1650-60)

1.6 x 0.5 x 1.3 meters

This 17th century Pietà was one of the very few large-scale Old Master works sold last year. In perfect condition, the terracotta sculpture came from the Chapel of Château d’Autricourt in Burgundy (France). Christies sold the piece for $58,000 (including costs) in Paris on 19 June 2018.

Joana Vasconcelos Betty Boop (2010)

4.1 x 1.5 x 3 meters

This huge high-heeled shoe made of stainless steel pots and concrete is a perfect example of Joana Vasconcelos’s taste for oversize. The Franco-Portuguese artist has never been afraid to invest large places like the Bon Marché department store in Paris or the Palace of Versailles where Betty Boop (2010) was presented in the Hall of Mirrors in 2012.

PHOTOGRAPHY

Gilbert & George – Thirty-Five Locations (2003)

422 x 361 cm

The British duo Gilbert & George is not doing as well on the secondary market as in 2008, but their unique large-format photos continue to fetch very good prices. Consisting of 24 rectangular sections, Thirty-Five Locations resembles a huge stained glass window in black, white and red. It was the largest photographic work sold during 2018 and fetched $150,000 at Sotheby’s in New York (17 May).

MIXED MEDIA

Tracey Emin Dark Dark Dark (2007)

3.6 x 1.6 x 1.5 metres

In 2007 Artwise commissioned Tracey Emin to customise four Fiat 500s (each unique) for a charity sale. On 5 December 2018 at Phillips’ New Now sale, one of them fetched $8,000. In the catalogue Phillips warned Please note this lot is offered as an art work, and not a motor vehicle…

The use of motor vehicles as an artistic medium may seem bizarre, but several major artists have lent themselves to the exercise in the past. The BMW Art Car project, for example, allowed Andy Warhol, David Hockney and Jeff Koons to completely transform the exteriors of cars.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.6 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

ARTPRICE : Big is beautiful

2019/05/07 Commentaires fermés

L’une des six sculptures intitulées Spider de Louise Bourgeois, de plus de 7 mètres de diamètre sur 3 mètres de hauteur, sera mise en vente chez Christie’s le 15 mai 2019 à New York. La pièce numérotée 3/6 de cette série avait atteint 28,2 m$ en 2015 et la cote de Louise Bourgeois n’a pas diminué depuis lors.
Cette œuvre pourrait devenir la plus chère de l’histoire par une artiste femme.

Giuseppe Bezzuloli (1784 - 1855) - Folly driving the chariot of Love L : 4,8 m ; H : 3,4 m.

Giuseppe Bezzuloli (1784 – 1855) – Folly driving the chariot of Love L : 4,8 m ; H : 3,4 m.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice : « Qu’on le veuille ou non, la taille est très importante… en ce qui concerne l’Art. Les œuvres titanesques nous fascinent car elles dépassent notre propre échelle. Qui ne s’est pas retrouvé tout a fait ébahi devant des tableaux aussi démesurés que le Guernica de Pablo Picasso (Musée Reina Sofía, Madrid) ou Les Noces de Cana de Veronèse (Musée du Louvre, Paris) ? »

De manière générale, les plus grandes œuvres d’un artiste sont celles pour lesquelles la demande est la plus forte : à qualité égale, les toiles de plus grandes dimensions sont mieux valorisées.

Cette semaine, Artprice présente une sélection de dix œuvres monumentales vendues aux enchères en 2018 pour chaque grande catégorie.

PEINTURES

Zao Wou-Ki – Juin-Octobre 1985

L : 10 m ; H : 2,8 m

La vente du triptyque Juin-Octobre 1985 aura eut l’effet d’un coup de tonnerre dans la salle de ventes hongkongaise de Sotheby’s, le 30 septembre 2018. Cette œuvre – la plus grande de Zao Wou-Ki en circulation sur le marché – est aussi la plus chère de toutes. En mai 2005, Christie’s l’avait vendue à Hong Kong pour 2,3 m$. Treize ans et demi plus tard, sa valeur dépasse 65 m$. Le prix de cette toile a ainsi été multiplié par 28 entre ses deux derniers passages en ventes aux enchères.

Mark Bradford – Helter Skelter I (2007)

L : 10 m ; H : 3,65 m

L’année 2018 aura été particulièrement propice au marché du peintre américain Mark Bradford. En 2017, il représente les Etats-Unis à la Biennale de Venise. Mais c’est au premier semestre de l’année suivante que le prix de ses toiles décolle véritablement, enregistrant les trois plus belles adjudications du peintre aux enchères.

Helter Skelter I (2007) frôle les 12 m$ chez Phillips à Londres le 8 mars 2018. Cet immense ouvrage avait été l’une des pièces maîtresses de l’exposition Collage : The Unmonumental Picture, organisée par le New Museum de New York en 2008.

Osgemeos – It is Supposed to be Raining But..… (2008)

L : 2,5 m ; H : 2,5 m

Cette toile de très grand format a laissé tout le loisir au duo de grapheurs brésiliens d’exprimer son art. Habitués des grandes façades, les deux street artists ont produit un nombre important de peintures de dimensions raisonnables pour le marché. Mais avec une toile aussi grande que It is Supposed to be Raining But… (2008) toute la puissance de l’art des rues reprend le dessus. La toile a été adjugée 132 000$ par Phillips le 26 juin 2018 à Londres.

DESSINS

Takashi Murakami – Dragon in clouds-Red Mutation (2010)

L : 18 m ; H : 3,6 m

Le monde fantastique de Takashi Murakami se tient à la croisée de la culture manga et de la mythologie sino-japonaise. En avril 2018, la maison de ventes Council a vendu l’une de ses trois grandes interprétations de la figure majeure de l’imaginaire asiatique, le dragon. Avec ce dessin colossal, réalisé à l’encre rouge sur papier, l’artiste japonnais Takashi Murakami a su séduire les collectionneurs chinois. Dragon in clouds-Red Mutation a dépassé les 8,8 m$ à Shanghai.

Giuseppe Bezzuloli – Folly driving the chariot of Love

L : 481 cm ; H : 344 cm.

Commissionné en 1848 pour réaliser le plafond du Palazzo Gerini de Florence, Giuseppe Bezzuloli exécute cet étude sur le thème de l’Amour et de la Folie. La fresque finale orne toujours le plafond du célèbre Palais toscan.

Estimé entre 50 000$ et 80 000$, le dessin a été acheté pour 275 000$ chez Christie’s à New York le 30 janvier 2018. Les oeuvres historiques de très grand format sont rares aujourd’hui sur le marché et ce dessin post-renaissance – qui en porte pourtant encore toute la puissance – est une très belle acquisition.

SCULPTURE

KAWS – Clean State (2014)

L : 5,5 m ; l : 5,5 m ; H : 7,5 m

Il est l’artiste en vogue par excellence, à New York mais aussi à Hong Kong. Le street artist américain KAWS a conquis le marché de l’art international avec sa peinture haute en couleur, ses figurines en grandes éditions et ses sculptures monumentales. Clean State (2014) a fait le tour de la terre (Shanghai, Ibiza, Hong Kong et Fort Worth) avant d’être mise en vente par Phillips à New York, où elle a été acquise pour près de 2 m$.

Philippe de Buyster (Attrib.) – Vierge de pitié (c. 1650 – 60)

L : 1,6 m ; l : 0,5 m ; H : 1,3 m

Cette Piéta du 17ème siècle est l’une des rares œuvres anciennes de grandes dimensions vendues l’année dernière. En parfait état de conservation, la sculpture en terre cuite faisait partie de la Chapelle du Château d’Autricourt en Bourgogne (France). Christie’s a adjugée cette pièce 58 000$ (frais inclus) à Paris, le 19 juin 2018.

Joana Vasconcelos – Betty Boop (2010)

L : 4,1 m ; l : 1,5 m ; H : 3 m

Cet immense talon aiguille fait de casseroles en inox et de béton est dans la démesure de Joana Vasconcelos. La plasticienne franco-portugaise n’a jamais eu peur d’investir des lieux aussi grands que le Bon Marché à Paris ou le Château de Versailles. La sculpture Betty Boop (2010) était d’ailleurs présentée dans la Galerie des Glaces en 2012.

PHOTOGRAPHIE

Gilbert & George – Thirty-Five Locations (2003)

L : 422 cm ; H : 361 cm

Le duo anglais Gilbert & George n’est plus aussi performant sur le second marché qu’en 2008, mais leurs tirages uniques en grands formats continuent d’atteindre des prix très élevés. Constituée de 24 parties rectangulaires, l’oeuvre Thirty-Five Locations ressemble à un immense vitrail, en noir, blanc et rouge. C’est la plus grande œuvre photographique vendue en 2018, le 17 mai chez Sotheby’s New York, pour 150 000$.

MIXED MEDIA

Tracey Emin – Dark Dark Dark (2007)

L : 3,6 m ; l : 1,6 m ; H : 1,5 m

En 2007, Artwise commissionne une Fiat 500 à l’artiste Tracey Emin pour une vente de charité. Cette édition unique a atteint 8 000$, le 5 décembre 2018. Le catalogue de Phillips précise qu’il s’agit bien d’une œuvre d’art et non d’un véhicule.

L’utilisation de voitures comme support artistique peu paraître étrange mais plus d’un artiste s’y est pourtant essayé. Le projet BMW Art Car a notamment permis à Andy Warhol, David Hockney et Jeff Koons de transformer complètement l’extérieur d’une automobile.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice: the 10 top-selling artworks created after the 2008 financial crisis

2019/04/24 Commentaires fermés

Artprice: the 10 top-selling artworks created after the 2008 financial crisis

The year 2008 marked a turning point for the Art Market and for the global economy as a whole. In retrospect, Sothebys 15 September 2008 sale Beautiful Inside My Head Forever dedicated to works by Damien Hirst – just hours before the collapse of Lehman Brothers Bank and its repercussions on art sales throughout the world – now looks like the swan song of a different era.

However, as thierry Ehrmann, Founder/CEO of Artprice tells us, “the impact of the financial crisis did not affect artistic creation; the significant changes we have seen since 2008 are essentially due to changes within the internal structure of the Art Market.

The main development is of course the growth of the Chinese market, but we have also seen the growth of Art as a financial investment. Negative or nearzero interest rates, which undermine the value of savings, have increasingly pushed capital towards alternative investments… and Art generates very attractive returns. The large number of artworks created over the last ten years that have already sold in public auctions prove that Contemporary Art represents a sensational market.

Global Fine Art auction turnover

Global Fine Art auction turnover

Global Fine Art auction turnover


[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/04/auction-turnover.png]

Artprice presents 10 artists who have already marked the secondary market with works created after the 2008 financial crisis.

1. Cui Ruzhuo (b. 1944): The Grand Snowing Mountains (2013)

$39,577,000 – 4 April 2016, Poly Auction, Hong Kong

The Chinese painter Cui Ruzhuo is one of the most successful living artists in the Art Market, on a par with Gerhard Richter and David Hockney. However, unlike the latter two, his best worksthose for which demand is the strongestare his most recent. The result hammered for a mountain-scene panorama measuring over 8 meters wide and 3 meters highThe Grand Snowing Mountains (2013) – illustrates the immense success of this new giant of Chinese painting who remains far too unknown in the West.

2. Jeff Koons (b. 1955): Popeye (2009/11)

$28,165,000 14 May 2014, Sothebys, New York

A month before his retrospective began at the Whitney Museum (27 June 27 – 19 October 2014), the Prince of Kitsch Jeff Koons saw his Popeye sculpture (2009/11) become the subject of furious bidding at an evening sale at Sotheby’s New York. The sculpture, the first in a series of three, was to be one of the highlights of the Jeff Koons exhibition at the Whitney Museum, and was also shown at the Centre Pompidou in Paris and the Bilbao Guggenheim.

3. Mark Grotjahn (b. 1968): Untitled (S III Released to France Face 43.14) (2011)

$16,767,500 – 17 May 2017, Christies, New York

Represented by the Gagosian Gallery since 2008, the American painter Mark Grothjahn saw his prices rise gradually until 2017. Then, in the space of just twelve months, his price index shot up 75% before falling back again the following year. In 2018, another of his large format paintings, Untitled (Black over Red Orange « Mean as a Snake » Face 842) (2010), fetched $7,073,000.

4. Gerhard Richter (b. 1932): Abstraktes Bild (2009)

$9,093,300 – 5 March 2019, Sothebys, London

Large abstract paintings by Gerhard Richter are among the most expensive artworks in the world. In February 2015, Abstraktes bild (1986) fetched over $46 million setting a sensational record for Germanys Art Market leader. The sale of Abstraktes Bild (2009) shows that collectors are increasingly valuing his recent production, which could be as valuable as his earlier works (1965 – 1990) in the long run.

5. Rudolf Stingel (b. 1956): Untitled (2012)

$7,939,000 – 8 March 2018, Phillips London

Rudolf Stingel is also supported Larry Gagosian and has also greatly benefited from the dealer’s international power and standing. In 2015, the Gagosian presented Stingel’s work in Asia for the first time with a series of paintings Untitled (2012) that reproduced wall fragments from his double exhibition at the Chicago Museum of Contemporary Art and the Whitney Museum in New York in 2007. During those shows, visitors were invited to write inscriptions of all kinds on the walls of the two prestigious museums. Stingel reproduced certain details using electro-formed copper which he subsequently covered with gold.

6. Jin Shangyi (b. 1934): Peony Pavilion (2013)

$7,829,400 – 31 May 2014, China Guardian, Canton

Chinese painter Jin Shangyi is a master oil painter. Known for his portraits (including female nudes in the late 1980s), he is one of the most original Chinese artists of his generation. His work was much in demand in 2013, as shown by the value of his 1999 canvas Monk Painter Kun Can ( ):

– $2,088,500, 13 May 2007 China Guardian, Beijing

$6,326,500, 1 June 2013 Poly Auction, Beijing

– $4,436,500, 16 June 2018 China Guardian, Beijing

7. Yayoi Kusama (b. 1929): Pumpkin (TWPOT) (2010)

$6,937,500 – 1 April 2019, Sothebys, Hong Kong

She is the most successful female artist on the global Art Market, all periods of creation combined. The 707 works by Yayoi Kusama auctioned around the world in 2018 generated $103 million, covering more than sixty years of artistic creation from the early 1950s to canvases painted in the past 5 years, which are already being resold.

8. Adrian Ghenie (b. 1977): Boogeyman (2010)

$6,354,000 5 October 2018, Sotheby’s, London

The youngest artist in this ranking and the figurehead of new European expressionism, the Romanian painter Adrian Ghenie joined the Pace Gallery in 2013 and his work has already been purchased by some of the worlds leading Contemporary Art museums, including the Centre Georges Pompidou. Both tenebrous and colorful, his paintings do not hide the influence of Van Gogh and Francis Bacon, sometimes with quite direct references.

9. George Condo (b. 1957): Nude and forms (2014)

$6,162,500 – 17 May 2018, Christies, New York

In 2018, George Condo conquered the world. With more than $55 million in auction turnover between New York (56%), London (30%) and Hong Kong (12%), Condo is one of the top 50 most successful artists of all time. His market is now more active than that of Jasper Johns or Frank Stella.

10. Mark Tansey (b. 1949): Hedge (2011)

$5,653,000 – 14 May 2015, Phillips, New York

Although Mark Tansey’s works rarely appear at auction (a total of just 103 lots over the last 30 years), demand is ever-stronger for his work. Today his market is entirely divided between New York (90%) and London (10%), but he is very likely to be sold in Asia soon.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.6 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : Le top 10 des œuvres réalisées après la crise financière de 2008

2019/04/24 Commentaires fermés

Artprice : Le top 10 des œuvres réalisées après la crise financière de 2008

L’année 2008 a marqué un tournant pour le Marché de l’Art comme pour l’économie mondiale. La session de vente de Sotheby’s du 15 septembre 2008, Beautiful Inside My Head Forever, dédiée à l’oeuvre de Damien Hirst, aura été comme le chant du cygne, juste avant la faillite de la banque Lehman Brothers et ses répercussions sur les ventes d’art dans le monde.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, rassure : « La création artistique n’a pas été ralentie par la crise financière, bien au contraire. Seulement des changements importants ont modifié la structure interne du Marché de l’Art. Les principales évolutions concernent l’essor de la Chine bien sûr, mais aussi le développement de l’Art comme placement financier.

Les taux négatifs ou voisins de zéro, qui conduisent à ruiner les épargnants, dirigent de plus en plus les capitaux vers des investissements alternatifs, dont l’Art qui présente de très beaux rendements. De nombreuses œuvres réalisées au cours des 10 dernières années et déjà revendues aux enchères prouvent que l’Art Contemporain forme un marché sensationnel »

Evolution du produit des ventes aux enchères de Fine Art dans le monde

Evolution du produit des ventes aux enchères de Fine Art dans le monde

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/04/ca-encheres.png]

Artprice présente les 10 artistes qui ont déjà marqué les ventes aux enchères avec des œuvres réalisées après la crise financière de 2008.

1. Cui Ruzhuo (1944) : The Grand Snowing Mountains (2013)

39 577 000 $ – 4 avril 2016, Poly Auction Hong Kong

Le peintre chinois Cui Ruzhuo (1944) est l’un des artistes vivants le plus performants du Marché de l’Art, aussi performant que Gerhard Richter ou David Hockney. A la différence de ceux-ci, ses meilleures œuvres, celles pour lesquelles la demande est la plus forte, sont ses plus récentes. Le résultat atteint par un panorama montagneux de plus de 8 mètres de long sur 3 mètres de haut, intitulé The Grand Snowing Mountains (2013), symbolise l’immense succès de ce nouveau géant de la peinture chinois, bien trop peu connu en Occident.

2. Jeff Koons (1955) : Popeye (2009/11)

28 165 000 $ -14 mai 2014, Sotheby’s New York

Un mois avant que ne commence sa rétrospective au Whitney Museum (27 juin – 19 octobre 2014), le prince du kitsch Jeff Koons a vu l’une de ses trois sculptures de Popeye (2009/11) enflammer la vente du soir de Sotheby’s à New York. La sculpture numérotée 1/3 de cette série allait être l’une des pièces maîtresses de l’exposition Jeff Koons au Whitney Museum, présentée également au Centre Pompidou à Paris, puis au Guggenheim de Bilbao.

3. Mark Grothjahn (1968) : Untitled (S III Released to France Face 43.14) (2011)

16 767 500 $ – 17 mai 2017, Christie’s New York

Représenté par la galerie Gagosian depuis 2008, le peintre américain Mark Grothjahn a vu sa cote grimper progressivement jusqu’en 2017. A cette époque, en l’espace de douze mois, son indice de prix bondit de +75 %, avant de redescendre l’année d’après. En 2018, Untitled (Black over Red Orange « Mean as a Snake » Face 842) (2010), une autre de ses toiles de grandes dimensions a été vendue 7 073 000 $.

4. Gerhard Richter (1932) : Abstraktes Bild (2009)

9 093 300 $ – 5 mars 2019, Sotheby’s Londres

Les grands tableaux abstraits de Gerhard Richter sont parmi les œuvres les plus chères au monde. En février 2015, Abstraktes bild (1986) a dépassé 46 m$, établissant un record sensationnel pour le premier artiste allemand du Marché de l’Art. La vente de Abstraktes Bild (2009) démontre que les collectionneurs valorisent de plus en plus sa production récente, qui pourrait connaître le même succès que ses œuvres de maturité (1965 – 1990) sur le long terme.

5. Rudolf Stingel (1956) : Untitled (2012)

7 939 000 $ – 8 mars 2018, Phillips Londres

Rudolf Stingel fait lui aussi partie de l’écurie de Larry Gagosian et a lui aussi largement bénéficié de l’aura internationale de son puissant galeriste. En 2015, Gagosian présente pour la première fois le travail de Stingel en Asie, avec la série de peintures Untitled (2012) qui reproduit des fragments de murs de sa double exposition de 2007 organisée par le Museum of Contemporary Art de Chicago et le Whitney Museum de New York. Pendant celles-ci, les visiteurs étaient invités à graver des inscriptions en tous genres, à même les murs des deux prestigieux musées. Stingel en a reproduit certains détails en utilisant une technique de cuivre électroformé, qu’il a recouvert d’or.

6. Jin Shangyi (1934) : Peony Pavilion (2013)

7 829 400 $ – 31 mai 2014, China Guardian Canton

Le peintre chinois Jin Shangyi est passé maître dans la peinture à l’huile. Connu pour ses portraits (dont des nus féminins réalisés dès la fin des années 1980), il l’un des artistes chinois les plus originaux de sa génération. Son travail a connu un très grand succès en 2013, comme le montre la valeur de la toile Monk Painter Kun Can (画僧髡残) (1999) :

– 2 088 500 $, 13 mai 2007 – China Guardian Pékin

– 6 326 500 $, 1 juin 2013 – Poly Auction Pékin

– 4 436 500 $, 16 juin 2018 – China Guardin Pékin

7. Yayoi Kusama (1929) : Pumpkin (TWPOT) (2010)

6 937 500 $ – 1 avril 2019, Sotheby’s Hong Kong

Elle est l’artiste femme la plus performante du Marché de l’Art, toutes périodes de création confondues. Les 707 œuvres de Yayoi Kusama vendues aux enchères dans le monde en 2018 ont totalisé 103 m$, couvrant plus de soixante ans de création artistique, depuis le début des années 1950 jusqu’à des toiles exécutées au cours des 5 dernières années, qui repassent déjà aux enchères.

8. Adrian Ghenie (1977) : Boogeyman (2010)

6 354 000 $ – 5 octobre 2018, Sotheby’s Londres

Il est le benjamin de ce classement et la figure de proue du nouvel expressionnisme européen. Le peintre roumain Adrian Ghenie a rejoint la Pace Gallery en 2013 et son travail a déjà été acheté par certains des plus grands musées d’art contemporain au monde, dont le Centre Georges Pompidou. A la fois ténébreuses et hautes en couleurs, ses peintures ne cachent pas l’influence de Van Gogh ou Francis Bacon, auxquels elles font parfois directement référence.

9. George Condo (1957) : Nude and forms (2014)

6 162 500 $ – 17 mai 2018, Christie’s New York

En 2018, George Condo a fini de conquérir le monde. Avec plus de 55 m$ cumulés aux enchères entre New York (56 %), Londres (30 %) et Hong Kong (12 %), Condo intègre le top 50 des artistes les plus performants de tous les temps. Son marché est désormais plus opulent que celui de Jasper Johns ou de Frank Stella.

10. Mark Tansey (1949) : Hedge (2011)

5 653 000 $ – 14 mai 2015, Phillips New York

Si ses œuvres passent rarement en salles des ventes (103 lots seulement sur les 30 dernières années), la demande est d’autant plus forte pour le travail de Mark Tansey. Son marché se partage aujourd’hui entièrement entre New York (90 %) et Londres (10 %), mais il a toutes les raisons de s’étendre en Asie dans un avenir tout proche.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice: All segments of the Art Market are gold mines for those who know how to anticipate and wait.

2019/04/17 Commentaires fermés

According to thierry Ehrmann, the found and CEO of Artprice.com, “Our clients, with Artprice, can follow artworks from one appearance at auction to another, which give them insight into how collectors anticipate the Art Market and benefit from its long-term general evolution.

When we take a look at the first quarter of 2019, for instance, we see that a large number of Fine Art auction lots have proved the extraordinary profitability of Art as an investment over the last thirty years. Of these the most spectacular was probably David Hockney’s Henry Geldzahler and Christopher Scott (1969), which fetched the quarter’s best result at over $49 million on 6 March 2019 at Christie’s London. In November 1992, the same 2×3 metre canvas had sold for $1 million.”

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

Paul Signac (1863-1935)
Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

The price evolution of Paul Signac’s Le Port au soleil couchant proves that the best financial returns are not reserved for Post-War and Contemporary artists.

The seascape’s three appearances at auction show a constant and extremely dynamic appreciation over nearly forty years, for a historical artist whose contribution to the History of Western Art has long been recognised:

– 12 May 1980: $490,000 (Sotheby’s New York)

– 11 May 1993: $1.8 million (Sotheby’s New York)

– 27 February 2019: $26 million (Christie’s London)

Basquiat still leading

The upside on works by Jean-Michel Basquiat has been somewhat less publicized over the first part of 2019… and yet the American prodigy generated three of the ten best gains in the first quarter. On 5 March 2019 at Sotheby’s London, his 1986 canvas Apex (painted two years before his death by drug overdose) reached $10.8 million, multiplying its value by no less than 370 times since its last auction in June 1988 when it sold for just $29,400.

A pencil drawing entitled Soothsayer (1983) proves that Basquiat’s success covers all of his production. Acquired for $32,900 in June 2002, this small work sold for $997,600 on 5 March 2019, representing an average annual return on investment of +22% over the last 17 years.

Similarly, his paper collage Untitled (1987) – sold during the same session at Sotheby’s in London – confirms a very clear trend:

– on 25 March 1993 it fetched $26,700 (Christie’s London)

– on 5 March 2019 it fetched $1,321,000 (Sotheby’s London)

We have seen this kind of price metamorphosis with lots of other artists as well. The Minimalist French artist, Daniel Buren (b. 1938) is today enjoying an extraordinary price ascension that is rewarding all the collectors who anticipated the power of his art a quarter of a century ago.

His canvas Peinture acrylique blanche sur tissu rayé blanc et rouge, purchased $3,500 in 1997 at Libert-Castor in Paris, fetched $357,500 at Phillips in London on 8 March 2019.

Likewise in Asia

Hong Kong’s recent prestige sales in the wake Art Basel Hong Kong generated a number of significant revaluations that benefit Asian collectors. The biggest rise in China during Q1 2019 came from a painting by Fengmian Lin (1900-1991) titled Wisteria. Twenty-seven years ago it sold for $15,000 at Sotheby’s in New York. Since 2 April 2019, it is now worth over $1.3 million.

The return to Hong Kong of great works by Chinese Modern artists, long traded on the Western marketplaces, can have a considerable impact on their value. But the development of the Hong Kong market over the last 30 years also benefits artists who have never left Asia.

Take for example the latest result for an ink drawing by artist Yu Feian (1888-1959) entitled Parrot (1945). Purchased in Hong Kong in 1990 for $11,400, the same drawing resold for 70 times that amount in the same city (Sotheby’s) on 2 April 2019 ($787,000).

Women in vogue

The Japanese artist Yayoi Kusama also, unsurprisingly, ranks among the most impressive price accretions in Q1. Today the most successful female artist on the global Art Market, with an auction turnover exceeding $100 million in 2018 (ahead of Louise Bourgeois and Joan Mitchell), Kusama has not always had this kind of success.

In 2000, the record auction price for one of her paintings was just $80,000, whereas her Interminable Net # 4 (1959) fetched close to $8 million on 1 April at Sotheby’s Hong Kong. In terms of revaluation, her sculpture Midsummer (1983), acquired for just $7,200 at Sotheby’s in London in 2000, resold for $428,000 at the same auctioneer 19 years later.

The prize for the most unexpected price jump in Q1 2019 must surely go to 17th century Flemish artist Michaelina Wautier. Long forgotten by art historians, Wautier was ‘rediscovered’ in 2018 with a first retrospective organized at the Museum aan de Stroom and at the Rubens House in Antwerp.

The renewed attention had a profound impact on the prices of her works and her canvas A garland of flowers (1652) reached $471,000 on 30 January 2019 at Sotheby’s in New York. In 1993, the strange bouquet with a hovering dragonfly sold for just $20,000.

As Q1’s global auction results show, the best financial performances come from all segments of the Art Market, and not just from its high-end or from Contemporary Art or from the American market…

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.6 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : Tous les segments du Marché de l’Art sont de véritables mines d’or pour qui sait anticiper et attendre

2019/04/16 Commentaires fermés

Artprice : Tous les segments du Marché de l’Art sont de véritables mines d’or pour qui sait anticiper et attendre

thierry Ehrmann, fondateur et président d’Artprice : « Nos clients, avec Artprice, suivent régulièrement les œuvres lors de leurs différents passages successifs en salles de ventes, ce qui leur permet de découvrir comment les collectionneurs sont susceptibles d’anticiper le Marché de l’Art et de bénéficier de son développement général sur le long terme.

Prenons par exemple le 1er trimestre 2019 avec de nombreux lots qui ont prouvé l’extraordinaire rentabilité de l’Art en tant qu’investissement sur les trente dernières années. C’est le cas notamment de la plus belle adjudication du T1 2019, enregistrée pour Henry Geldzahler and Christopher Scott (1969) de David Hockney. Adjugée pour 1 m$ en novembre 1992, cette toile de 2 mètres sur 3 mètres a dépassé 49 m$, ce 6 mars 2019 chez Christie’s à Londres. »

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

L’évolution du prix du tableau de Paul Signac, Le Port au soleil couchant, prouve que les meilleures performances financières ne sont pas réservées aux artistes d’après-guerre et contemporains.

Les trois passages en ventes publiques de ce paysage marin attestent d’une prise de valeur constante et extrêmement vigoureuse sur près de quarante ans, pour un artistique historique dont la contribution à l’Histoire de l’Art occidentale est avérée depuis très longtemps  :

– 12 mai 1980 : 490 000 $ (Sotheby’s New York)

– 11 mai 1993 : 1,8 m$ (Sotheby’s New York)

– 27 février 2019 : 26 m$ (Christie’s Londres)

Basquiat toujours en tête

Les performances financières de Jean-Michel Basquiat ont été quelque peu moins médiatisées en ce début d’année 2019. Pourtant, le prodige américain compte à lui seul trois des dix plus belles plus-values enregistrées sur le premier trimestre.

La toile Apex (1986), exécutée deux ans avant sa mort par overdose, a atteint 10,8 m$ le 5 mars 2019 chez Sotheby’s à Londres. La valeur de cette œuvre a été multipliée par 370 depuis son dernier passage aux enchères. En juin 1988, Apex (1986) avait en effet été vendue pour seulement 29 400 $.

Le dessin au crayon Soothsayer (1983) démontre que le succès de Jean-Michel Basquiat porte sur l’ensemble de sa production. Acquise pour 32 900$ en juin 2002, cette petite œuvre a été revendue 997 600 $ le 5 mars 2019, soit un retour sur investissement annuel moyen de +22 % sur les 17 dernières années.

De la même façon, le collage sur papier Untitled (1987), vendu lors de la même session chez Sotheby’s à Londres, confirme une tendance très nette :

– 25 mars 1993 : 26 700 $ (Christie’s Londres)

– 5 mars 2019 : 1 321 000 $ (Sotheby’s Londres)

Une telle métamorphose des prix s’applique néanmoins à bien d’autres artistes que Jean-Michel Basquiat.

Le plasticien minimaliste français Daniel Buren (1938) connaît un succès extraordinaire aujourd’hui lui aussi, succès qui récompense tous les collectionneurs qui ont pressenti la force de son art il y a un quart de siècle déjà. Sa toile Peinture acrylique blanche sur tissu rayé blanc et rouge, achetée 3 500 $ en 1997 chez Libert-Castor à Paris, a été adjugée 357 500 $ par Phillips, ce 8 mars 2019 à Londres.

La croissance chinoise en profite

Les très belles ventes organisées à Hong Kong dans le sillage de la foire Art Basel ont révélé d’importants changements de valeur dont profitent les collectionneurs asiatiques. La plus forte progression enregistrée en Chine au T1 2019 revient à la toile Wisteria du peintre Fengmian Lin (1900-1991).

Son prix de vente avait tout juste atteint 15 000 $ il y a 27 ans chez Sotheby’s à New York, mais, au vu des résultats de ce 2 avril 2019, sa valeur dépasse désormais 1,3 m$.

Le retour à Hong Kong de grandes oeuvres d’artistes modernes chinois, longtemps échangées sur les places de marché occidentales, peut en effet avoir une incidence considérable sur leur prix. Mais le développement du Marché hong-kongais au cours des 30 dernières années profite également aux artistes qui n’ont jamais quitté l’Asie.

La preuve est fournie par la nouvelle vente du dessin à l’encre de l’artiste Yu Feian (1888-1959), intitulé Parrot (1945). Acheté à Hong Kong en 1990 pour 11 400 $, le dessin a été revendu 70 fois ce montant dans la même ville par Sotheby’s, ce 2 avril 2019 (787 000 $).

Les femmes en vogue

L’artiste japonaise Yayoi Kusama fait elle aussi, sans surprise, partie du classement des plus belles envolées de prix. Celle qui est aujourd’hui l’artiste femme la plus performante du Marché, avec plus de 100 m$ vendus aux enchères en 2018 (devant Louise Bourgeois et Joan Mitchell), n’a pas toujours connu le même succès.

En 2000, le prix record pour une de ses toiles était de 80 000 $ seulement, alors que Interminable Net #4 (1959) a frôlé les 8 m$ ce 1er avril chez Sotheby’s à Hong Kong. Concrètement, sa sculpture Midsummer (1983), acquise pour tout juste 7 200 $ chez Sotheby’s à Londres en 2000, a été revendue pour 428 000 $ par la même maison de ventes 19 ans plus tard.

L’ envolée de prix la plus inattendue du T1 2019 revient à une artiste flamande du XVIIème siècle. Longtemps oubliée par les historiens de l’Art, Michaelina Wautier a été réhabilitée en 2018 par une première rétrospective organisée au Museum aan de Stroom et à la Maison Rubens d’Anvers.

Cette mise en lumière a vraisemblablement eu un profond impact sur la cote de l’artiste et la vente de sa toile A garland of flowers (1652), qui a atteint 471 000 $ le 30 janvier 2019 chez Soteby’s à New York. En 1993, le prix de cet étrange bouquet survolé par une libellule ne dépassait pas 20 000 $.

Comme le montrent les résultats du T1 2019 en ventes publiques, les plus belles performances financières sont enregistrées pour tous les segments du Marché de l’Art, et non pas uniquement pour le marché haut de gamme, l’Art Contemporain ou sur le marché américain.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : Le Marché de l’Art confirme que Robert Combas est l’un des grands monstres vivants de la peinture française

2019/04/10 Commentaires fermés

Artprice : Le Marché de l’Art confirme que Robert Combas est l’un des grands monstres vivants de la peinture française

Au cours des deux dernières années, la valeur des toiles de Robert Combas (1957) a augmenté de +40 %. Le prix de ses grandes acryliques, notamment celles exécutées à la fin des années 1980, dépasse aujourd’hui très régulièrement les 100 000 $ aux enchères.

Thierry Ehrmann : « Grâce à un marché extrêmement dynamique, Robert Combas est l’artiste français vivant le plus performant du second marché après Pierre Soulages. Si le prix de ses toiles reste bien inférieur à celles du grand maître français de l’abstraction, les derniers résultats de Robert Combas en ventes publiques révèlent une évolution rapide de sa cote, avec des répercussions jusqu’en Asie ».

En juin 2017, la maison de ventes chinoise Ravenel a établi un nouveau record mondial à Taïwan pour Le Roi Soleil (1987), adjugé 214 500 $ (frais inclus). Un an plus tard, le 4 avril 2018, La Prise de la Bastille (c.1989) et La bagarre de Zozo (1986) ont été achetées 220 000 $ chacune à Paris.

Mis en lumière par ces nouveaux records successifs, l’enfant terrible de la Figuration libre prouve qu’il est toujours le meilleur représentant de la peinture française sur le Marché de l’Art Contemporain.

thierry Ehrmann l’affirme : « Robert est de la race des géants. Il compte déjà plus de 5 000 résultats en ventes publiques ».

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

© Artprice.com

L’année 2018 a été extrêmement faste pour Robert Combas : 184 œuvres ont été vendues aux enchères pour un total de 4,75 m$. Plus de quarante ans de création artistique s’échange sur le second marché : depuis ses premières toiles, datées de 1979 (l’année où il sort des Beaux-Art de Saint-Etienne) jusqu’à ses travaux les plus récents.

Ce sont néanmoins les peintures réalisées entre 1985 et 1995 pour lesquelles la demande est la plus forte. Encouragés par la hausse de prix, les collectionneurs sont de plus en plus nombreux à mettre en vente des œuvres qu’ils ont parfois gardées plus de vingt ans. Cette situation crée un cercle vertueux pour le marché de Robert Combas, qui connaît une nouvelle visibilité avec la mise en circulation de pièces majeures.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : huit de ses dix meilleures ventes aux enchères ont été enregistrées depuis 2017.

Top 10 meilleures ventes aux enchères de Robert Combas

© Artprice.com

Rang – Oeuvre – Prix – Vente

1. La bagarre de Zozo (1986) – 220 350 $ – 04/04/2018, Artcurial, Paris

2. La prise de la Bastille (c. 1989) – 219 6200 $ – 04/04/2018, Desbenoit, Paris

3. Le Roi Soleil (1987) – 212 500 $ – 03/06/2017, Ravenel, Taïwan

4. Il suffit de passer le pont (1992) – 212 400 $ – 19/03/2019, Sotheby’s Paris

5. Louis XIV (1985) – 207 700 $ – 28/03/2013, Cornette de Saint Cyr, Paris

6. Le chien à cinq pattes (1987) – 190 500 $ – 05/06/2018, Artcurial, Paris

7. La charrette des Condamnés (c. 1979) – 190 000 $ – 04/06/2018, Desbenoit, Paris

8. La gitane amoureuse (1988) – 184 500 $ – 03/12/2018, Artcurial, Paris

9. Les 4 peluches de l’Ave Maria (1987) – 176 500 $ – 04/04/2012, Artcurial, Paris

10. Nolon (1987) – 169 500 $ – 06/12/2017 – Sotheby’s, Paris

Le coeur de son marché reste français, avec 87 % des lots vendus, mais son succès s’étend désormais bien au-delà de l’Hexagone et de la Belgique, ayant déjà gagné l’Angleterre et même l’Asie. Seul le marché américain résiste à sa pratique prolifique de la peinture, qui n’est pas sans rappeler celle de Keith Haring.

Le prix des toiles de Robert Combas varie à présent entre 15 000 $ et 200 000 $, en fonction de la taille de l’oeuvre, de son sujet, de sa provenance, etc. De nombreux travaux sur papier restent cependant accessibles pour moins de 10 000 $, tandis que ses estampes et ses multiples en trois dimensions s’échangent généralement entre 1 000 $ et 5 000 $.

En automne 2018, la galerie Laurent Strouk a présenté à Paris ses travaux les plus récents, réalisés pendant l’été précédent à Sète, ville qui l’a vu grandir. L’exposition intitulée Le Théâtre de la Mer a permis de découvrir ses dernières peintures, mais également ses dernières sculptures, ainsi que quelques pièces de mobilier (chaises, lampes, tapis). Robert Combas n’a en effet jamais cherché à limiter sa pratique, mais a toujours laissé courir son inspiration sur les objets les plus divers : T-shirts, pantalons, guitares, etc.

Comme le montrent ses derniers résultats de ventes aux enchères, Robert Combas bénéficie d’une nouvelle visibilité internationale. L’essentiel de sa production reste encore abordable, mais cela pourrait changer. Le prix de ses oeuvres connaît une forte progression sur le long terme, +500 % depuis 2000, qui s’est accélérée au cours des 24 derniers mois.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice: The Art Market confirms Robert Combas as one of France’s major living artists

2019/04/09 Commentaires fermés

Over the past two years the value of Robert Combas’ paintings (1957) has risen 40%. His large acrylics, especially those created in the late 1980s, now regularly fetch above $100,000 at auctions.

thierry Ehrmann: “With his market looking particularly dynamic, Robert Combas is today the second most sought-after living French artist after Pierre Soulages. Although his paintings still fetch much less than those of France’s grand master of abstraction, his latest auction results suggest a rapid growth in demand and an expansion of his market as far as Asia”.

In June 2017, the Chinese auction house Ravenel set a new auction record for Combas in Taiwan when his The Sun King (1987) sold for $214,500 (including fees). A year later, on 4 April 2018, La Prise de la Bastille (c.1989) and La bagarre de Zozo (1986) were each sold for $220,000 in Paris.

Boosted by these successive auction records, the enfant terrible of the Figuration Libre movement has proved he is still the best representative of French painting on the Contemporary Art Market.

As thierry Ehrmann puts it: “Combas is a one of our giants… he already has more than 5,000 auction results to his name”.

Artprice Indicator: Value of The Sun King (1987) from 2000 to 2019

Artprice Indicator: Value of The Sun King (1987) from 2000 to 2019 © Artprice.com

Artprice Indicator: Value of The Sun King (1987) from 2000 to 2019 © Artprice.com

2018 was an excellent year for Robert Combas: 184 works were sold generating a total of $4.75 million. The market is trading more than forty years of artistic creation from his first canvases dated 1979 (the year he left art school in Saint-Etienne) to his most recent works.

However, the strongest demand focuses on works he produced from 1985 to 1995. Encouraged by rising prices, more and more collectors are selling major works they have sometimes kept for more than 20 years generating a virtuous market circle as Combas gains additional visibility.

The results speak for themselves: 8 of his top 10 auction results have been hammered since 2017.

Top 10 Best Auction Results for Robert Combas

© Artprice.com

Ranking – Work – Price – Sale (date and place)

1. La bagarre de Zozo (1986) – $220 350 – 04/04/2018, Artcurial, Paris

2. La prise de la Bastille (c. 1989) – $219 200 – 04/04/2018, Desbenoit, Paris

3. Le Roi Soleil (1987) – $212 500 – 03/06/2017, Ravenel, Taïwan

4. Il suffit de passer le pont (1992) – $212 400 – 19/03/2019, Sotheby’s Paris

5. Louis XIV (1985) – $207 700 – 28/03/2013, Cornette de Saint Cyr, Paris

6. Le chien à cinq pattes (1987) – $190 500 – 05/06/2018, Artcurial, Paris

7. La charrette des Condamnés (c. 1979) – $190 000 – 04/06/2018, Desbenoit, Paris

8. La gitane amoureuse (1988) – $184 500 – 03/12/2018, Artcurial, Paris

9. Les 4 peluches de l’Ave Maria (1987) – $176 500 – 04/04/2012, Artcurial, Paris

10. Nolon (1987) – $169 500 – 06/12/2017 – Sotheby’s, Paris

With France accounting for 87% of his lots sold, the core of Combas’ market remains French. However, his works are now selling well beyond France and Belgium, having already reached England and even Asia. The American market has so far resisted his prolific painting practice which is reminiscent of Keith Harings.

Robert Combas paintings now sell for somewhere between $15,000 and $200,000, depending on the size of the work, its subject, its provenance, etc. However, many of his works on paper are still accessible for less than $10,000, while his prints and his three-dimensional multiples usually change hands for between $1,000 and $5,000.

In the fall of 2018, the Parisian gallery Laurent Strouk presented his most recent works, created during the previous summer in Sète, a town on France’s Mediterranean coast where Combas lived as a child.

The exhibition entitled Le Théâtre de la Mer showed his latest paintings, but also his latest sculptures, as well as some pieces of furniture (chairs, lamps, rugs). Indeed, Robert Combas has never limited his creativity to any particular medium and has always given free rein to his inspiration… including T-shirts, trousers, guitars and a variety of other formats.

As his latest auction results show, Robert Combas is enjoying a new international visibility. Most of his production is still affordable, but that could soon change. His prices have shown strong long-term growth, +500% since 2000, that has accelerated over the last 24 months.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.6 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

ARTPRICE – The Museum Industry®: Exhibiting Art in the 21st Century

2019/03/05 Commentaires fermés

ARTPRICE – The Museum Industry®: Exhibiting Art in the 21st Century

With the prices of masterpieces now exceeding the purchasing budgets of the largestpublic museums, the latter are being forced to find new ways to pursue their development.Competing against corporate foundations and private collectors with much deeper pocketsand a much greater flexibility of action, State institutions have to pursue long-term projectsthat are less reactive to market trends.

Artprice’s CEO /founder thierry Ehrmann recalls: “the world saw more museums builtbetween 1 January 2000 and 31 December 2014 than during the entire 19th and 20thcenturies. Indeed, every year sees the opening of around 700 new world-class museumson five different continents, each with a minimum of 4,500 artworks.The ‘Soft Power’ ambitions of the major powers (particularly China and the United States) are an essential geopolitical driver of this Museum Industry® growth and represent a fundamental elementin Artprice’s conceptualisation of today’s Art Market”.

 

Continuing to buy…

With a basic acquisitions budget of less than $20 million a year, lots of historical pieces are

simply beyond the reach of the Louvre Museum (the world’s largest museum by visitor

numbers). Fortunately, the Louvre receives occasional one-off donations. In 2016, France

and the Netherlands agreed to jointly acquire two Rembrandt portraits from the French

Rothschild collection. Each State contributed €80 million to acquire one of these two

paintings, which will be shown alternatively at the Louvre and the Rijksmuseum, but

always together.

Rembrandt van Rijn Portrait of Oopjen Coppit, 1634 Portrait of Marten Soolmans, 1634

Rembrandt van Rijn
Portrait of Oopjen Coppit, 1634
Portrait of Marten Soolmans, 1634

Nowadays that type of solution is very exceptional indeed because in the vast majority of

cases the major museums are no match for the billionaires. However, by implementing a

variety of legal mechanisms (loans, donations, gifts) certain States have managed to enlist

their highly valuable support.

In July 2002, ​ Massacre of the Innocents ​ (c. 1610), a painting freshly re-attributed to Peter

Paul Rubens, generated the art world’s third best-ever auction result (at the time) at

Sotheby’s in London. Canadian businessman Kenneth Thomson paid $69.7 million to

acquire the work, which he then lent to the National Gallery in London before donating it to

the Art Gallery of Ontario, an acquisition that the Canadian museum could not have made

on its own.

Contemporary Art already too expensive

In 2017, the 40-year-old Japanese businessman Yusaku Maezawa paid $110.5 million at

Christie’s in New York for Jean-Michel Basquiat’s ​ Untitled ​ (1982). Two years earlier, the

same collector purchased another major canvas by the New York graffiti artist for $57

million. Both works will soon be exhibited, along with the rest of Maezawa’s collection, in

his own Contemporary Art Museum located on the outskirts of Tokyo (Chiba).

While waiting for his museum to open, the young collector lent the $110.5 million painting to the

Brooklyn Museum for the exhibition « One Basquiat » (January – March 2018). The show

received an unexpectedly high number of visitors, attributable, in part at least, to the

presence of this work, having suddenly become Jean-Michel Basquiat’s most famous

work.

In an interview with the New York Times in May 2017, Ann Temkin, chief curator of the

MoMA’s painting and sculpture section, regretted that her museum did not acquire works

by Jean-Michel Basquiat in time. Twenty years after the artist’s death, the prestigious New

York institution does not possess a single work by Basquiat and his prices are now so high

that it cannot hope to acquire one directly.

Private collectors regularly lend their works, but there can be no doubt that the MoMA is waiting for a definitive donation. Several works on paper have already been promised by the collector Sheldon H. Solow and made available to the museum.

Basquiat is the most striking example of a Contemporary artist whose prices climbed far

too quickly. But many other Contemporary artists are experiencing a similar situation.

These include Peter Doig, Richard Prince, Christopher Wool, and more recently George

Condo and Rudolf Stingel.

From private collection to museum

The major European institutions (the Louvre, the Prado, the British Museum, etc.) were

established in the late-18th and early-19th centuries around important private collections,

often royal collections in fact. For over two centuries, in response to the growing

importance of ‘culture’ in society, States tried to enrich their collections by acquiring

artworks at roughly the same pace as the development of artistic creation.

At the same time, major private collections were built up by powerful industrialists and bankers like the Rothschilds and Rockefellers. Some of these collections have found a place in major

museums like the Robert Lehman collection at the Metropolitan Museum.

As of the 21st century, private museums have multiplied in number exponentially. To a

certain extent, their success has been driven by media coverage of the Art Market. NewYork’s Neue Gallery, which opened in 2001, received international publicity with the

acquisition in 2006 of Gustav Klimt’s ​ Portrait of Adele Bloch-Bauer I ​ for $135 million, an

all-time record for Art Market (at the time).

The growth of the Art Market has intensified competition between major museums and

collectors. The latter build more personal and sometimes more coherent collections when

it comes to Contemporary art. In the United States, these collections have spawned some

of the most prestigious Art Centers in the country: The Rubell Family Collection (Miami),

The Broad Museum (Los Angeles), The Hill Art Foundation (New York).

In Europe, corporate foundations and private collections have also become part of the

cultural landscape. France, particularly, is home to lots of major private institutions like the

Maeght Foundation in Saint-Paul de Vence, the Louis Vuitton Foundation in Paris and

outlets for ‘new’ art in enchanting places such as the Carmignac Foundation on the island

of Porquerolles.

The strength of Asian collectors

Asian collectors also have all the necessary qualities to participate in this new model: an

immense appetite for Art and its History, tremendous financial capacity and, above all, the

desire to share their collections with the general public. In Japan, the Mori Art Museum,

created by the promoter Minoru Mori, has established itself as a veritable temple of

Contemporary Art.

In China, billionaire Liu Yiqian is actively working to build one of Asia’s finest collections.

His museum – the Long Museum in Shanghai – combines traditional and Contemporary

Chinese art, as well as historical Western artworks. On 9 November 2015 he acquired

Amedeo Modigliani’s ​ Reclining Nude ​ (1917-18) at Christie’s in New York for $170 million.

In fact, Liu Yiqian is so wealthy he apparently bought the painting cash… with his

American Express card.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Try our services (free demo):

https://www.artprice.com/artist/23640/baishi-qi

Subscribe to our services:

https://www.artprice.com/subscription

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3.8 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

3.5 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

ARTPRICE – L’Industrie Muséale® : exposer l’Art au XXIème siècle

2019/03/05 Commentaires fermés

ARTPRICE – L’Industrie Muséale® : exposer l’Art au XXIème siècle

Le prix des chefs-d’œuvre excédant aujourd’hui le budget d’acquisition des plus grands musées publics, ceux-ci doivent trouver de nouvelles parades pour continuer à se développer. Face aux fondations d’entreprises et aux collectionneurs privés, qui bénéficient d’immenses moyens de financement et d’une bien meilleure flexibilité d’action, les institutions étatiques défendent un projet sur le long terme, moins influencé par les tendances du Marché.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, rappelle : « il s’est construit plus de musées entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2014 que durant tout les XIXe et XXe siècles. Chaque année, 700 musées d’envergure internationale – conservant chacun un minimum de 4500 œuvres d’art – ouvrent leurs portes sur les cinq continents.

Le soft power des grandes puissances (dont évidemment la Chine et les Etats-Unis) est un moteur géopolitique crucial pour l’essor de l’Industrie Muséale®, une notion fondamentale sur le Marché de l’Art conceptualisée par la société Artprice ».

Continuer d’acquérir

Avec moins de 20 m$ par an pour boucler l’ensemble de ses acquisitions, le Musée du Louvre (premier musée au monde par nombre de visiteurs) doit laisser filer de nombreuses pièces historiques, faute de moyen. Heureusement, le Louvre bénéficie ponctuellement d’enveloppes exceptionnelles.

En 2016, la France et les Pays-Bas se sont accordés pour acquérir conjointement deux portraits de Rembrandt, issus de la collection française Rothschild. Chacun des Etats a ainsi apporté 80 m€ pour acquérir un de ces deux tableaux, qui seront tour à tour exposés au Louvre et au Rijksmuseum, mais toujours ensemble.

Rembrandt van Rijn Portrait of Oopjen Coppit, 1634 Portrait of Marten Soolmans, 1634

Rembrandt van Rijn
Portrait of Oopjen Coppit, 1634
Portrait of Marten Soolmans, 1634

Cette situation est cependant plus qu’exceptionnelle, car de plus en plus souvent les grands musées ne font plus le poids face aux milliardaires. Grâce à des mécanismes légaux (prêts, donation, dation) ceux-ci restent néanmoins des alliés de premier ordre.

En juillet 2002, Le massacre des innocents (c. 1610), une toile fraîchement réattribuée à Peter Paul Rubens, décrochait la troisième meilleure enchère de tous les temps chez Sotheby’s à Londres. L’homme d’affaires canadien Kenneth Thomson aura déboursé 69,7 m$ pour acquérir cette œuvre qu’il aura d’abord laissée en prêt à la National Gallery de Londres, avant d’en faire don au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario. Une acquisition que le musée canadien pouvait difficilement envisager sur ses fonds propres.

L’Art Contemporain déjà trop cher

En 2017, le quarantenaire japonais Yusaku Maezawa avait déboursé 110,5 m$ chez Christie’s à New York pour s’offrir Untitled (1982) de Jean-Michel Basquiat. Deux ans plus tôt, ce collectionneur avait déjà acheté pour 57 m$ une autre toile majeure du grapheur new-yorkais : deux œuvres que le monde entier pourra bientôt admirer, avec le reste de la collection de M. Maezawa, dans son propre musée d’Art Contemporain qui ouvrira ses portes à Chiba, dans l’agglomération de Tokyo.

En attendant l’ouverture de son musée, le jeune collectionneur a prêté la toile à 110,5 m$ au Brooklyn Museum pour l’exposition « One Basquiat », de janvier à mars 2018. L’événement a enregistré une audience inattendue, attribuable en partie au moins à la présence de cette oeuvre, soudain devenue la plus célèbre de Jean-Michel Basquiat.

Dans une interview accordée au New York Times en mai 2017, Ann Temkin, curatrice en chef de la section peinture et sculpture du MoMA, regrettait que son musée n’ait pas acquis d’œuvres de Jean-Michel Basquiat à temps. Vingt ans après la disparition du peintre, le prix de ses toiles est tel que la prestigieuse institution new-yorkaise n’en possède aucune et ne peut plus espérer en acquérir une directement.

Des collectionneurs privés lui prêtent régulièrement leurs pièces, mais il ne fait aucun doute que le MoMA attend une donation définitive. Plusieurs œuvres sur papier ont déjà été promises par le collectionneur Sheldon H. Solow et mise à disposition du musée.

Basquiat est l’exemple le plus frappant d’un artiste contemporain dont la cote a progressé beaucoup trop rapidement. Mais plusieurs autres artistes contemporains connaissent une situation similaire. C’est le cas de Peter Doig, Richard Prince, Christopher Wool, et plus récemment encore George Condo et Rudolf Stingel.

D’une collection privée à un musée

Les grandes institutions européennes (le Louvre, le Prado, le British Museum etc.) ont été établies à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècles autour d’importantes collections privées, souvent même à partir des collections royales. Pendant deux cents ans, les Etats ont continué d’enrichir leurs collections en essayant d’acheter au même rythme que le développement de la création artistique, sentant le poids de la culture croître au sein de la société.

Parallèlement, de grandes collections privées ont été rassemblées par de puissants industriels et banquiers, comme les familles Rothschild ou Rockefeller. Certaines d’entre elles ont trouvé une place au sein de grands musées, comme la collection Robert Lehman au Metroplolitan Museum.

A partir du XXIème siècle, les musés privés se sont multipliés. Dans une certaine mesure, leur succès repose sur la médiatisation du Marché de l’Art. La Neue Gallery de New York, ouverte en 2001, a bénéficié d’une visibilité internationale grâce à l’acquisition en 2006 du Portrait d’Adele Bloch-Bauer I de Gustav Klimt pour 135 m$, un record absolu pour une œuvre d’Art à cette époque.

Le développement du Marché de l’Art a intensifié la concurrence entre grands musées et grands collectionneurs. Ces derniers créent des collections plus personnelles et peut-être même parfois plus cohérentes pour ce qui est de l’Art Contemporain. Aux Etats-Unis, ces collections ont donné naissance à quelques-uns des plus prestigieux centres d’art du pays : The Rubell Family Collection (Miami), The Broad Museum (Los Angeles), The Hill Art Foundation (New York).

En Europe, les fondations d’entreprise et les collections privées se sont également inscrites dans le paysage culturel. En France, ces lieux sont particulièrement nombreux et importants, avec des institutions incontournables comme la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, la Fondation Louis Vuitton à Paris, et de nouvelles propositions dans des lieux enchanteurs, telle la Fondation Carmignac sur l’île de Porquerolles.

La force des collectionneurs asiatiques

Les collectionneurs asiatiques réunissent eux-aussi toutes les qualités pour prendre part à ce nouveau modèle : un appétit immense pour l’Art et son Histoire, de très grandes capacités financières et, surtout, l’envie de partager leur collection avec le grand public. Au Japon, le Mori Art Museum, créé par le promoteur Minoru Mori, s’est imposé comme l’un des hauts lieux de l’Art Contemporain.

En Chine, Liu Yiqian travaille activement à constituer l’une des plus belles collections d’Asie. Son musée, le Long Museum de Shanghai, mêle art traditionnel et art contemporain chinois, mais aussi des œuvres historiques occidentales. Le 9 novembre 2015, le milliardaire Liu Yiqian achetait chez Christie’s à New York Nu Couché (1917-18) d’Amedeo Modigliani pour 170 m$. La puissance financière du collectionneur est telle qu’il aurait même payé ce tableau comptant, avec sa carte American Express.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : le top 20 des photographes aux enchères en 2018

2019/02/14 Commentaires fermés

Artprice vous propose un classement de chiffre d’affaires aux enchères pour vous permettre de décrypter les grandes tendances du Marché de l’Art. Cette semaine, Artprice s’est penché sur la photographie aux enchères.

thierry Ehrmann : « Le marché de la photographie représente tout juste 1,7% du chiffre d’affaires mondial, pour 3% du nombre de lots vendus. Mais il possède des particularités extrêmement intéressantes qui le distingue de tous les autres segments, à commencer par le fait qu’il soit fortement dominé par l’Art Contemporain. Curieusement, la figure de proue de ce marché est cette année encore une artiste femme, et même une artiste en pleine maturation : Cindy Sherman. »

Gustave LE GRAY (1820-1884) Bateaux quittant le port du Havre (1856-57)

Gustave LE GRAY (1820-1884)
Bateaux quittant le port du Havre (1856-57)

 

1. Cindy SHERMAN (1954) – Etats-Unis

6 737 871 $

Avec 18 lots déjà vendus plus de 1 million de dollars aux enchères, Cindy Sherman fait partie des trois incontournables du marché de la photographie. Le prix de ses clichés progresse lentement depuis 2012, mais son marché est particulièrement liquide, avec plus de 60 photographies vendues par an, et un taux d’invendus de 20% seulement.

2. Richard PRINCE (1949) – Etats-Unis

6 504 718 $

3. Andreas GURSKY (1955) – Allemagne

5 147 708 $

4. Wolfgang TILLMANS (1968) – Allemagne

4 947 645 $

Les photographies en édition unique des séries Freischwimmer, Einzelgänger et Greifber connaissent un énorme succès depuis 2 ans en salles de ventes, dépassant aujourd’hui les 600 000$. Pourtant, plus de 60% des ses photos sont aujourd’hui encore cédées pour moins de 50 000$ aux enchères. Wolfgang Tillmans a été découvert par le grand public en 2000, en recevant le Turner Prize. En 2017, il a été couronné par une rétrospective à la Fondation Beyeler, à Bâle.

5. Irving PENN (1917-2009) – Etats-Unis

3 940 908 $

6. Robert MAPPLETHORPE (1946-1989) – Etats-Unis

3 433 837 $

7. Hiroshi SUGIMOTO (1948) – Japon

3 277 496 $

Si les Etats-Unis dominent en grande partie le marché de la photographie, l’Allemagne, le Japon et la France restent des pays très attachés à ce médium. Sugimoto est depuis 15 ans le photographe nippon le plus performant du second marché. Ses horizons maritimes, réalisés aux quatre coins de la planète, forment son travail le plus aboutti et le plus apprécié des collectionneurs. Ses grandes éditions, en cinq tirages, dépassent aujourd’hui 300 000$.

8. Richard AVEDON (1923-2004) – Etats-Unis

2 533 905 $

9. Ansel Easton ADAMS (1902-1984) – Etats-Unis

2 424 772 $

10. Diane ARBUS (1923-1971) – Etats-Unis

2 380 129 $

11. Helmut NEWTON (1920-2004) – Allemagne

2 266 289 $

Il est l’un des rares photographes majeurs a avoir enregistré un record de prix en 2018. La seule impression connue de Panoramic Nude with Gun, Villa d’Este, Como (1989) a largement dépassé les estimations de la maison de ventes Phillips, le 18 mai à Londres, pour froller le million de dollars.

12. Peter BEARD (1938) – Etats-Unis

2 260 378 $

13. Thomas RUFF (1958) – Allemagne

1 517 803 $

14. Barbara KRUGER (1945) – Etats-Unis

1 507 283 $

15. Gerhard RICHTER (1932) – Allemagne

1 507 119 $

16. Gustave LE GRAY (1820-1884) – France

1 448 561 $

77 photographies de Gustave Le Gray ont été échangées aux enchères en 2018, avec un sommet à 225 000$. Cette performance fait de Le Gray le photographe le plus performant du XIXème siècle, c’est-à-dire la première figure historique majeure de la photographie sur le Marché de l’Art. Pourtant, le prix de ses oeuvres tend à se tasser. Bateaux quittant le port du Havre (1856-57), qui avait établit un record à 1 264 000$, le 18 juin 2011 chez Rouillac (France), a été revendue 965 000$, le 17 février 2016 chez Christie’s à New York.

17. Man RAY (1890-1976) – Etats-Unis

1 376 050 $

L’année 2017 aura réveillé le marché de Man Ray, notamment en enregistrant deux records successifs pour ses photographies. D’abord Portrait of a tearful woman (1936) le 17 mai 2017 à New York, puis Noire et Blanche (1926) le 9 novembre à Paris, acheté 2,2 m$ et 3,1 m$ respectivement. Bien que les beaux tirages ont été beaucoup plus rares en 2018, Man Ray reste l’un des piliers du marché de la photographie.

18. Edward Henry WESTON (1886-1958) – Etats-Unis

1 353 158 $

19. László MOHOLY-NAGY (1895-1946) – Hongrie

1 332 653 $

20. Robert FRANK (1924) – Suisse

1 316 356 $

Après avoir connu une formidable croissance juste avant la crise de 2008, la valeur des œuvres de Robert Franck s’est lentement stabilisée. Le prix de ses photos reste 2,5 fois plus élevé en moyenne qu’il y a 20 ans, avec des ventes qui dépassent régulièrement les 100 000$.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,7 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

The year 2019 is starting with very positive news for Artprice’s future… and the news takes effect as of 1 January 2019.

2019/01/02 Commentaires fermés

According to thierry Ehrmann Founder and CEO of Artprice: “For multiple reasons, 2019 is commencing with an excellent outlook for Artprice and its loyal shareholders over the last 21 years”.

The first exceptionally positive news is our penetration of the Chinese Art Market with its huge potential to generate new customers for Artprice. This move will substantially boost our sales turnover via the sale of Artprice subscriptions offered in China as of 1 January 2019 via Artron.net, our institutional partner. Artron is widely recognised as the most powerful actor on the Chinese Art Market.

The second positive news is that a week ago Artprice signed a deal with the most powerful press network in the world that will project Artprice’s hot market news to 1.8 billion people on a weekly basis.

This exceptional partnership has been concluded with the world’s leading newswire, Cision (PR NEWSWIRE). Cision’s software allows users to identify key influencers, craft and distribute strategic content, and measure meaningful impact (see Cision’s official press release Artprice and Cision Enter Distribution Partnership at https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-and-cision-enter-distribution-partnership-300770437.html (Cision is listed on the NYSE, code CISN).

This partnership will allow Artprice to project highly pertinent Art Market News and Information on a weekly basis. Cision’s electronic newswire will communicate all of Artprice’s unique market indices… the Artprice100®, the Artprice Global Index®, the AMCI®, etc… in real time.

By reaching more than 1.8 billion targeted people in 19 languages on 5 continents (representing 90% of the world’s GDP), this move unquestionably strengthens Artprice’s position as World Leader in Art Market Information.

Thanks to this massive news & info distribution agreement, Artprice will project its unique know-how and understanding of the Art Market, reaching new art fans, collectors and professionals whose geographical location previously hindered an economical distribution of the Artprice brand and its databases.

This obstacle has now been eliminated, allowing Artprice to be the ‘glocal’ reference for the Art Market. (‘Glocal’ is a combination of two words: global and local. It is often used to indicate a global marketing strategy with local relays. Hence the dictum “Think global, act local”).

Artprice was the global leader… but there were still a number of ‘local’ economic ‘white zones’.

As of 1 January 2019, Artprice, with its loyal institutional partner Artron, will irrigate the 34 divisions / provinces of the People’s Republic of China with its paid databank content.

With Cision, no territory – whatever the continent – will escape Artprice… now a truly ‘Glocal’ and unique reference for the Art Market.

In short, with Cision, Artprice has become unavoidable at the global level for all matters relating to the Art Market because Cision has the world’s largest and most reliable press release network that can identify key influencers. Art Press Agency® and Artmarket.com is now the world’s leading art press agency dedicated to the Art Market.

About Cision :

Cision Ltd. (NYSE: CISN) is a leading global provider of earned media software and services to public relations and marketing communications professionals. Cision’s software allows users to identify key influencers, craft and distribute strategic content, and measure meaningful impact. Cision has over 4,000 employees with offices in 19 countries throughout the Americas, EMEA, and APAC. For more information about its award-winning products and services, including the Cision Communications Cloud®

About Artprice:

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ).

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials. Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website. Founded in 1993by Wan Jie, the Artron Art Group is celebrating its 25th anniversary this year. It is the first choice for art professionals, investors, collectors and art fans in general wishing to discover and/or participate in the art world or the art market. Founded in 1993, Artron Art Group is celebrating its 25th anniversary this year.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3.4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.4 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

L’année 2019 va démarrer sur une note très positive pour le futur d’Artprice et ce dès le 01 Janvier 2019.

2019/01/02 Commentaires fermés

thierry Ehrmann Fondateur et PDG d’Artprice : « Pour de multiples raisons, l’année 2019 se présente sous les meilleures auspices pour Artprice et ses fidèles actionnaires depuis 21 ans. »

Après la récente annonce de la pénétration du Marché de l’Art chinois avec son énorme potentiel de nouveaux clients pour Artprice et chiffre d’affaires attendu venant des abonnements Artprice proposés dès le 1er Janvier 2019 via Artron.net, notre partenaire institutionnel en Chine, mais aussi de manière unanime connu pour être l’acteur le plus puissant sur le Marché de l’Art et les artistes en Chine.

Artprice se félicite de bénéficier depuis quelques jours du réseau de presse le plus puissant au monde sur 1.8 milliard de personnes touchées de manière hebdomadaire.

En effet le partenariat exceptionnel conclu avec le Leader mondial du fil d’informations Cision et des méta-bases de données d’influenceurs économiques (lire le communiqué officiel de Cision cotée au NYSE CISN) Artprice and Cision Enter Distribution Partnership disponible à l’adresse : https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-and-cision-enter-distribution-partnership-300770437.html va permettre à Artprice de diffuser chaque semaine des actualités et informations pertinentes sur le Marché de l’Art.

Ce fil d’informations diffusera l’ensemble de ces indices uniques au monde : Artprice100®, Artprice Global Index®, AMCI®, etc. diffusés en temps réel par les réseaux électroniques de Cision.

Artprice renforce ainsi de manière incontestable sa position de Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, sur plus de 1.8 milliard de personnes ciblées sur les 5 continents et 19 langues représentant 90% du PIB de la planète.

Grâce à cette diffusion massive, Artprice distribuera son savoir unique sur le Marché de l’Art, sensibilisant sans aucun doute ainsi de nouveaux amateurs, collectionneurs et professionnels de l’Art, dont la situation géographique était jusque-là un obstacle en termes de rentabilité pour la propagation de la marque Artprice et de ses banques de données.

Cet obstacle est désormais annihilé permettant ainsi à Artprice d’être la référence glocale du Marché de l’Art.

Le terme « Glocal » vient de la contraction de deux mots : Global et Local. C’est une stratégie entre le marketing dit « global » et le marketing dit « local ». C’est-à-dire pour un groupe d’avoir une stratégie mondiale mais la mettre en œuvre en ayant des relais locaux.

Une expression illustre ce principe : « Think global, act local ».

Artprice était le Leader mondial global, mais des poches économiques locales subsistaient.

Dès le 1er Janvier 2019 Artprice par son fidèle associé institutionnel Artron irriguera les 34 divisions / provinces de la République Populaire de Chine de ses banques de données payantes.

De même, avec Cision, aucun territoire, quel que soit le continent, n’échappera à Artprice qui deviendra ce que très peu de groupes ont accompli, une référence « Glocale ».

Artprice devient donc à cet instant incontournable au niveau mondial, dès qu’il s’agit de parler de Marché de l’Art / Art Market, avec Cision, via son réseau de distribution de communiqués le plus vaste et le plus fiable du secteur, en identifiant notamment les influenceurs clés, pour former la première agence de presse mondiale dédiée au Marché de l’Art : Art Press Agency et Artmarket.com.

A propos de Cision :

Cision Ltd. (NYSE: CISN) est un fournisseur mondial de premier plan de logiciels et de services multimédias destinés aux professionnels des relations publiques et de la communication marketing. Le logiciel de Cision permet aux utilisateurs d’identifier les influenceurs clés, de créer et de distribuer du contenu stratégique et de mesurer un impact significatif. Cision emploie plus de 4 000 personnes et possède des bureaux dans 19 pays des Amériques, EMEA et APAC

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Au sujet d’Artron :

« Artron Art Group (Artron) présidé par son Fondateur Mr Wan Jie est un vaste groupe de l’industrie culturelle qui s’est engagé à hériter, à améliorer et à diffuser la valeur de l’art. Sur les bases de données artistiques abondantes, Artron fournit aux professionnels de l’industrie de l’art et aux amateurs d’art un service professionnel et une expérience de produits de qualité grâce à des applications informatiques intégrées, une science numérique avancée et des matériaux et métiers innovants.

Artron est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial. C’est le premier choix des professionnels de l’art, des investisseurs et des adeptes d’entrer dans le monde de l’art. Artron fête ses 25 ans. Fondé en 1993, Artron Art Group fête cette année ses 25 ans. »

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : vers la nomination d’un Président exécutif en Chine.

2018/10/31 Commentaires fermés

Compte tenu de l’ampleur des opérations stratégiques, capitalistiques et économiques en cours avec Artron, thierry Ehrmann va présenter au Conseil d’Administration la proposition de la nomination d’un Président exécutif pour la Chine et plus généralement pour la Grande Asie, issue des ressources internes.

La personne pressentie, hors famille Ehrmann, a toute la confiance du Président Fondateur d’Artprice thierry Ehrmann qui demeure Président du Groupe.

Cette stratégie vise à accélérer les différents processus en cours. Ce choix mûrement réfléchi s’opère avec une grande maturité et un consensus unanime au sein du Groupe.

A propos d’Artprice :

Fondée par thierry Ehrmann (voir biographie certifiée de Who’s who (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ) à 1987,

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice: imminent nomination of a Chief Executive in China

2018/10/31 Commentaires fermés

Artprice: imminent nomination of a Chief Executive in China

Considering the depth of Artprice’s strategic, capitalistic and economic involvement with Artron, thierry Ehrmann plans to propose to Artprice’s board of directors the nomination of a Chief Executive responsible for its Chinese and Greater Asia operations.

The selected candidate (not a member of the Ehrmann family) has all the confidence of thierry Ehrmann, who remains CEO and Chairman of the Group.

The objective of this strategy is to accelerate the numerous initiatives recently engendered by Artprice’s and Artron’s contractual and promissory agreements. This informed decision has been carefully deliberated and enjoys the unanimous support with the Group.

About Artron:

Artron Art Group (Artron) is a general cultural industry group rooted in the art field and aims to “serve the people with art” by “serving the people’s art”, inherit, enhance, spread and realize values of art, and inherit excellent art and culture and enhance their values in professional art markets; spread values of art and culture and convey the beauty of art to people’s daily lives in public art markets.

As China’s largest comprehensive art service platform, Artron.net delivers four solutions including Smart Archive, Smart Show, Smart Deal and Smart Reading. In addition, upon resources and professional studies of Artron’s art market monitor agency (AMMA) and almost 20 years’ of experience in the field of art, it has established long-term strategic cooperation with governmental bodies such as the Ministry of Culture, cultural institutions such as the Palace Museum, global art universities, internet companies such as Baidu and overseas research institutes.

Artron’s Web: www.artron.com.cnwww.artron.net.

Contact: 400-6690-999

About Artprice:

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ).

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

12 Oct. 2018: Artprice and Artron have just created an “Art Media Mogul”:
Video: https://vimeo.com/296010836

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label)Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact: ir@artprice.com

Artprice and Artron have just created an “Art Media Mogul”

2018/10/20 Commentaires fermés

Artprice and Artron have just created an “Art Media Mogul”

After seven years of collaboration, cultural exchange and regular trips between China and Europe, the two founders and presidents of Artron and Artprice, WAN Jie and thierry Ehrmann (who are exactly the same age and share the same commitments), share the same vision of the Global Art Market and the same passion for Art within the context of a loyal and mutually respectful friendship.

This long and infallible relationship has allowed both groups to work extremely quickly without cultural barriers to build an “Art Media Mogul”. By analogy, it’s exactly as if Baidu and Google were merging their respective knowledge.

Artron is the world’s largest printer of art books with more than 60,000 books and auction catalogues and a total publication volume of 300 million a year. Artron.net is the most respected brand in the Chinese art world. Artron is celebrating his 25th anniversary. Established in 1993, Artron Art Group celebrates its 25th anniversary this year.

Artprice is the world leader in Art Market Information since 1987 with 4,500,000 members

its databanks with information from 6,300 auctioneers and publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art.

Last Friday, 12 October 2018, at Artprice’s head office in Lyon, France, Artron CEO and founder, WAN Jie, along with his staff, and Artprice CEO and founder, thierry Ehrmann, along with his staff, signed a historic agreement between the two groups.

Official video of the Friday 12 October 2018 signing ceremony and talks about the 10 new development agreements at Artprice’s head office in France:

https://vimeo.com/296010836

Facebook (450k views)
https://www.facebook.com/228501370495445/posts/2201077099904519

Twitter
https://twitter.com/artpricedotcom/status/1053538253192749056

Chinese:

https://vimeo.com/296008906

A series of development agreements in principle (10, soon to be delivered) was discussed and. They go far beyond the exclusive distribution contract allowing for Artprice subscriptions to be marketed through the Chinese Intranet to millions of Chinese art collectors – via Artron Group’s customers – in China.

The scope of the 10 new development agreements discussed on 12 October 2018 will have a structural impact on the Global Art Market and on Art History, according to Art historians, in a way that no-one could have imagined. At the same time, Artprice and Artron are on the verge of an extraordinary evolution during which, from a shareholder perspective, Artprice will change in dimension – economically, financially and historically – as of 2019.

Artron produces all the catalogues of Chinese auction houses and handles the postal or digital mailing of these catalogues to their final customers. It will be possible for Artprice subscriptions, sold exclusively by Artron in China, to directly reach the target audience.

Similarly, Artprice will be featured on the homepage of Artron.Net which, according to many studies, is the most respected brand in the Chinese art world. Artron.net has more than 3 million members and receives more than 9 million online visitors per day (on average) or 270 million visitors per month to their website.

Via Artron, there exists a massive potential demand for Artprice subscriptions, including its unique decision support tools, because these tools allow China’s collectors, art professionals and its museum industry to acquire Western artworks with total assurance that they have complete mastery of all the relevant pricing information, the artist’s background and their ‘economic profile’.

Thanks to Artron’s expert advice, Artprice fully complies with the specifications and conditions of China’s Great Electronic Firewall (Law CL97 (1997) et seq.) and its Golden Shield protocol (1998).

To do so, Artprice has deployed the obligatory Alipay and WeChat Chinese payment platforms (1.8 billion users) for Chinese buyers after developing no less than 54 million pages in Mandarin on its Internet accessible data banks (which took seven years…).

In order to conform to Law CL97, Artprice spent two years rewriting all its data bank code in order to eliminate all US and European corporate source code containing cookies, tags, metadata or backdoor elements (amongst other elements).

In fact, thanks to Artron’s assistance and advice, Artprice has managed to achieve what the GAFA’s have tried on numerous occasions but failed. It has managed to penetrate the core of the Chinese Intranet.

What was discussed on Friday 12 October 2018 far exceeds what was originally planned. It follows on from a summit meeting held in March 2018 in Beijing between Artprice’s and Artron/AMMA’s executive teams, and should broaden the two companies’ Marketplaces.

Artron is the world’s largest printer of art books with more than 60,000 books and auction catalogues and a total publication volume of 300 million.

To understand the power of Artron and its unavoidable position in China, follow the link to this video in English…

http://english.artron.com.cn/about/video/index

Read Artron’s official presentation: http://english.artron.com.cn/about/introduction/index

The exclusive contract for the distribution of Artprice subscriptions to Artron’s customers and the ten new additional agreements in principle can be implemented rapidly on the basis of the two companies’ mutual knowledge resulting from seven years of constant partnership, proving that long-term collaboration, patience and hard work are the keys to success.

In 2018, China accounted for 45% of global online art trade, conducting twelve times more online transactions than the United States. China has a huge advantage over the West because it is building its market economy directly on the Internet. Moreover, no-one doubts that China’s Art Market will account for 70% of the global Art Market as of 2020. Artprice, as the world leader in Art Market information, had to be central to its market. It should not be forgotten that France accounted for 4% of H1 2018 results.

For further information regarding the historical background of relations between Artprice and Artron/AMMA and its economic consequences, please refer to Artprice’s reference documents and, in particular, to its 2017 registration document filed with the AMF (France’s Financial Markets Supervisory Authority) on 1 June 2018 (in accordance with the Article 212-13 of the AMF’s General Regulations) and to Artprice’s Press Releases.

More details, video clips and photos of the signing and accompanying speeches will be online shortly on Artprice’s and Artron’s social networks.

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

12 Oct. 2018: Artprice and Artron have just created an “Art Media Mogul” :
Video :
https://vimeo.com/296010836

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label)Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact: ir@artprice.com

Artprice : la 45ème édition de la fiac ! s’ouvre dans un climat d’optimisme, mais…

2018/10/18 Commentaires fermés

La 45ème édition de la fiac ! s’ouvre, ce mercredi 17 octobre, dans un climat d’optimisme général. Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 révèle une croissance à l’échelle planétaire, dont la foire parisienne aimerait aujourd’hui bénéficier, tout comme les nombreux événements qui gravitent autour :

Evolution stable sur 12 mois du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2016/17)

Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19 %, atteint 1,9 Mrd$
Le nombre de lots vendus augmente de +17 %, avec 66 850 adjudications
Le taux d’invendus mondial reste stable à 39 %
L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5 %

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 disponible gratuitement sur

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Evolution exponentielle sur 18 ans du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2000/01)

Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700 %, passant de 103 m$ à 1,9 Mrd$
Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12 300 à 66 850 lots vendus
Le record est passé de 5,6 m$ à 110,5 m$ (respectivement pour Jeff Koons et Jean-Michel Basquiat)

Paris pour replacer la France sur l’échiquier mondial

Sur le nouveau Marché de l’Art mondial, emmené par l’Art Contemporain et dominé par New York, Londres, Pékin et Hong Kong (82 % du produit de ventes aux enchères mondial à elles quatre), Paris s’efforce de défendre sa place et son influence historiques. Mais la performance annuelle de la France (783 m$ en 2017) pèse à présent tout juste plus qu’une seule session de prestige à New York chez Sotheby’s ou Christie’s.

Thierry Ehrmann, fondateur et président d’Artprice : « Paris est à la recherche d’un nouveau souffle. La ville lumière voudrait tirer profit de son prestige et attirer de nouveau les acheteurs du monde entier : la capitale française aimerait s’imposer sur le Marché haut de gamme. Mais cette ambition appelle un profond changement et une profonde réorganisation, que le Marché français a déjà entamés. L’avenir de Paris dépend désormais bien plus de la fiac ! et des performances des grandes maisons de ventes anglo-saxonnes que de Drouot et du Salon des Antiquaires ».

L’ensemble des market-makers au Grand-Palais

Avec 60 galeries issues de l’Hexagone sur 195 stands, la fiac ! prend soin de garder un certain caractère français. Mais la véritable force de la foire vient d’abord de la superbe affiche de galeries internationales qui s’y réunissent. Il n’y pas en effet de fiac ! sans Blum & Poe, Pace, Lisson, Paula Cooper, Gavin Brown’s Entreprise, Gladstone et bien sûr David Zwirner, Gagosian, Marian Goodman, la White Cube, etc.

La fiac ! est l’occasion pour tous les amateurs d’Art Contemporain de voir les plus prestigieuses galeries du monde entier rassemblées à Paris. Pour les grands marchands, c’est l’occasion de prendre part à une réunion particulièrement sélective dans l’un des lieux les plus majestueux qui soient : la nef du Grand-Palais, là même où se tenait historiquement le Salon des refusés et où se déroule aujourd’hui la fashion week de Paris.

Les grandes galeries qui ont essayé de se passer de la fiac ! reviennent généralement tôt ou tard. C’est le cas cette année de la géante Hauser & Wirth, des New-yorkaises Canada et Paul Kasmin, de la Belge Rodolphe Janssen, etc. Mais les places sont chères dans le Grand-Palais et la qualité des galeries extrêmement élevée. Entre celles qui reviennent et celles qui font leur première apparition, le turnover atteint seulement 16 % des galeries, c’est-à-dire moins d’un stand sur six.

La fiac ! s’est imposée par son offre internationale, mais pour cela elle ressemble à présent aux autres grandes foires, Art Basel, l’Armory Show et surtout la Frieze, organisée deux semaines plus tôt de l’autre côté de la Manche (à seulement 2 h en Eurostar). Un tiers des galeries françaises présentes à fiac ! ont fait le déplacement à la Frieze, si bien que sa spécificité française est finalement assez relative.

La plus grande force de la foire parisienne tient finalement au cadre exceptionnel, majestueux, qu’offre le Grand-Palais. Or, celui-ci sera à nouveau en travaux entre 2021 et 2023, si bien que la fiac ! devra changer sa stratégie pour que son influence persiste et que les collectionneurs visitent la structure éphémère qui sera installée au Champ-de-Mars, sous la tour Eiffel.

Pluie de records aux enchères pendant la Frieze

Les maisons de ventes ont depuis longtemps compris comment profiter des grandes foires et tirer avantage du rassemblement des professionnels et collectionneurs pour organiser de très belles sessions. L’an dernier, 49 ventes aux enchères se sont succédé à Paris (dans 39 maisons de ventes) au cours de la seule semaine de la fiac !, totalisant 134 m$ en sept jours, soit 17 % du chiffre d’affaires français en 2017. Les deux plus belles adjudications de l’année ont été frappées durant cette semaine, respectivement les 19 et 20 octobre 2017 : Grande femme II (1960) d’Alberto Giacometti, 29,4 m$, et Jim Crow (1986) de Jean-Michel Basquiat, 17,7 m$.

Cette année encore, Christie’s, Sotheby’s et Artcurial (les trois premières maisons de ventes françaises) organisent leurs plus importantes sessions de ventes de l’année à Paris pendant la fiac !. Tandis que d’autres, dont Leclere et Cornette de Saint Cyr, attendent la fin de l’événement, mais seront actives dès le lundi 22 octobre

Les grandes maisons espèrent que l’impact de l’effervescence de la fiac ! à Paris sera aussi important que celui de la Frieze sur les ventes londoniennes au début du mois d’octobre. L’autodestruction de Girl with Balloon (2006) de Banksy a fait couler beaucoup d’encre mais les envolées de prix ont été nombreuses durant toute la semaine, pendant laquelle ont été enregistrés trois des dix plus beaux records de l’automne. Parmi ceux-là, on trouve Propped (1992), une pièce historique du mouvement Young British Artists qui avait fait partie de l’exposition Sensation en 1997 et qui a couronné la peintre Jenny Saville. Elle est devenue l’artiste femme en activité la plus chère au monde, en dépassant Cady Noland. Celle-ci aura gardé le record pendant trois ans après la vente de Bluewald (1989) à 9,8 m$ chez Christie’s à New York le 11 mai 2015.

Top 10 des records aux enchères (septembre – octobre 2018)

© Artprice.com

Artiste – Œuvre – Prix – Vente

1 Zao Wou-Ki (1921-2013) – Juin-Octobre 1985 – 65 204 489 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

2 Jenny Saville (1970) – Propped (1992) – 12 490 583 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

3 Tsuguharu Foujita (1886-1968) – La fête (1949) – 9 366 687 $ – 11-10-2018 Bonhams Londres

4 Albert Oehlen (1954) – Stier mit loch (1986) – 4 695 131 $ – 04-10-2018 Christie’s Londres

5 Léon Bonnat (1833-1922) – Samson’s Youth (1891) – 2 045 047 $ – 12-09-2018 Christie’s Londres

6 Kyung-Ja Chon (1924-2015) – Prairie II (1978) – 1 928 504 $ – 19-09-2018 K-Auction Séoul

7 Hao Liang (1983) – Shell (2010-2011) – 1 855 061 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

8 Kaws (1974) – Again And Again (2008) – 1 348 952 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

9 Wang Xingwei (1969) – Still no A-mark (1998) – 1 272 479 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

10 Lin Richard (1933-2011) – Painting Relief 12.12.63 – 1 165 161 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

Le Marché de l’Art a cependant marqué une certaine prudence à Londres, notamment chez Christie’s le 4 octobre. Deux lots phares, Cracked Egg (Blue) (1994-2006) de Jeff Koons et Schädel (1983) de Gerhard Richter n’ont en effet pas trouvé acquéreur, alors que leurs estimations dépassaient pourtant les 10 m$. Les premiers résultats d’automne sont donc extrêmement positifs, souvent en hausse mais parfois aussi tout en retenue, prouvant que le Marché haut de gamme est capable de choisir les meilleures pièces et de mettre un frein à la croissance des prix, même pour les artistes contemporains les plus en vogue.

Les grandes ventes de Paris vont donc prendre place au meilleur moment. Outre les sessions annuelles d’Art du XXème siècle, les collections d’Oscar Mairlot et de Nathalie Seroussi chez Sotheby’s et la collection de Bénédicte Pesle chez Christie’s pourraient partager la vedette avec la fiac !.

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

12/10/2018 : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

2018/10/17 Commentaires fermés

(La reprise de cotation a été demandée à Euronext pour l’ouverture de la séance du jeudi 18 octobre 2018.)

Après sept années de travail en commun, d’apprentissage des cultures respectives, de déplacements réguliers entre la Chine et l’Europe, les deux Présidents fondateurs respectifs d’Artron et d’Artprice, Wan Jie et thierry Ehrmann, qui ont exactement le même âge, les mêmes engagements, partagent rigoureusement la même vision du Marché de l’Art mondial et la passion de l’Art avec une amitié et un respect indéfectibles.

Ceci a permis d’insuffler aux deux groupes la capacité à œuvrer de manière extrêmement rapide et sans aucune barrière culturelle pour donner naissance au « Media Mogul de l’Art ». Par analogie c’est exactement comme si Google et Baidu fusionnaient leurs savoirs respectifs.

Voir la vidéo officielle de la cérémonie des signatures au siège social d’Artprice France et la portée des accords de principe du vendredi 12 octobre 2018 :

https://vimeo.com/295406694

Ce vendredi 12 octobre 2018 au siège social d’Artprice, en présence du Président et fondateur d’Artron Wan Jie et de son état-major, de thierry Ehrmann Président fondateur d’Artprice et de l’ensemble de ses collaborateurs, a eu lieu la signature d’un contrat historique entre les deux groupes.

Des différents accords de principe de développement (10) entre les deux groupes ont été échangés lesquels dépassent de très loin les signatures de l’accord commercial majeur de distribution exclusive des abonnements Artprice au cœur de l’Intranet Chinois sur les millions de clients Chinois du Groupe Artron, collectionneurs d’Art en Chine. 

La portée des 10 accords de principe de développement du 12 octobre 2018 (voir ci-dessous) selon les historiens d’Art, impactera et modifiera structurellement le Marché de l’Art mondial et l’Histoire de l’Art comme personne n’aurait pu l’imaginer. De même Artprice et Artron vont effectuer une mutation extraordinaire au cours de laquelle la société Artprice va, pour ses actionnaires, changer totalement de dimension tant sur le plan économique, financier qu’historique, et ce dès 2019.

La suspension du cours d’Artprice par Euronext à la demande d’Artprice devenait indiscutablement une obligation légale pour la société (AVIS EURONEXT N°: PAR_20181012_08570_EUR), compte tenu de la portée soudaine des nouveaux accords de principe diffusés par les médias Chinois qui n’ont pas vocation à intégrer la notion d’information réglementée et l’impact sur le cours d’Artprice.

Artron produit l’intégralité des catalogues des maisons de ventes chinoises et se charge de l’expédition postale ou numérique aux clients finaux des maisons de ventes. Les abonnements Artprice vendus en exclusivité par Artron en Chine pourront ainsi toucher directement le cœur de cible et le client final. 

De même, Artprice sera accessible via la home page d’Artron.Net qui, selon les nombreuses analyses, est la marque la plus respectée dans le Monde de l’Art Chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres et enregistre chaque jour plus de 9 millions de visiteurs en ligne (en moyenne) soit 270 millions de visiteurs/mois sur leur site Internet.

Il existe une très forte demande de masse des collectionneurs, professionnels de l’Art et de l’industrie muséale, pour l’achat d’informations à travers Artron des abonnements Artprice incluant ses outils uniques au monde d’aide à la décision leur permettant ainsi d’acquérir des œuvres occidentales en maîtrisant l’intégralité de l’information structurant le prix de l’œuvre, le cursus de l’artiste et son périmètre économique.

Grâce aux conseils avisés d’Artron, Artprice satisfait en tous points au cahier des charges du grand firewall chinois « Grande Muraille Electronique » et ses conditions : Loi CL97 (1997) et suivantes ainsi que le protocole Golden Shield (1998).

Pour cela, Artprice a déployé, notamment sur ses banques de données Internet en mandarin (54 millions de pages en mandarin ayant demandé 7 ans de développement), Alipay et WeChat (1,8 milliard d’utilisateurs) qui sont des plateformes de paiement chinoises obligatoires pour l’acheteur chinois

Pour se conformer à la Loi CL97, Artprice a donc réécrit durant 2 ans l’ensemble de ses codes informatiques ainsi que ses banques de données en supprimant notamment les codes sources de sociétés de droit américain et européen dont les lignes de codes incluent, entre autres, des cookies, balises, Métadonnées ou Backdoors.

A contrario d’Artprice qui est une exception grâce à l’aide et aux conseils d’Artron, aucun GAFA n’a pu pénétrer jusqu’alors le cœur de l’Intranet chinois malgré leurs multiples tentatives.

Ce qui s’est décidé ce vendredi 12 octobre 2018 excède très largement ce qui était prévu initialement. Il est bon de souligner qu’une rencontre au sommet a eu lieu préalablement en mars 2018 à Pékin entre les états-majors d’Artprice et Artron / AMMA. 

Pour comprendre la puissance d’Artron et sa position incontournable en Chine, voir les vidéos d’Artron en langue anglaise :

http://english.artron.com.cn/about/video/index

A propos d’Artron, texte officiel de présentation:

http://english.artron.com.cn/about/introduction/index

Premièrement : la Market Place Normalisée d’Artprice va à terme accueillir électroniquement plus d’un million d’artistes contemporains chinois notoirement connus qui auront la possibilité de se voir attribuer un Artprice store pour vendre à l’Occident l’Art Contemporain chinois. L’infrastructure informatique d’Artprice a déjà anticipé ce nouveau flux exponentiel.

En effet, la mission d’Artron et de son Président Wan Jie, au plus haut niveau du Pouvoir Culturel Chinois, a pour ambition de déployer massivement l’Art contemporain chinois dans le monde. Il faut préciser qu’en Europe et aux USA, on ne dénombre que 120 000 artistes contemporains.

Sur Arte France Allemagne, le film « Chine, un million d’artistes » du célèbre réalisateur Jean-Michel Carré, spécialiste historique de la Chine signe un documentaire exceptionnel de 52mn montrant selon Arte le « gigantisme des ateliers, prolifération des artistes et des lieux d’exposition, écoles d’art qui ne désemplissent pas : décryptage de la frénésie d’art contemporain qui a saisi l’Empire du Milieu, avec de grands noms comme Ai Weiwei, Cang Xin ou He Yunchang. »

Selon Jean-Michel Carré, thierry Ehrmann, sculpteur plasticien depuis 36 ans et fondateur d’Artprice est le seul intervenant occidental à apparaître dans cette production majeure, car Artprice historiquement a été la première au Monde à briser le tabou en certifiant, en 2012, chiffres et audits à l’appui : « La Chine est n°1 mondial du Marché de l’Art devant les USA ».

C’est donc un bouleversement majeur de la Place de Marché Normalisée Artprice qui propose actuellement environ 62 000 œuvres d’art. Par sa place hégémonique en Chine, Artron fournira à terme à la place de Marché Artprice plusieurs dizaines de millions de nouvelles œuvres en ligne, engendrant donc un véritable choc pour le Marché de l’Art mondial.

Artprice va devenir de facto le hub de référence pour l’Art Chinois et l’interface privilégiée vers la Chine pour tous les collectionneurs et professionnels de l’Art et bien entendu pour les clients d’Artprice.

Deuxièmement : Le Groupe Artron est devenu la plus grande institution mondiale de services artistiques et de production de livres d’art en imprimant plus de 60 000 livres, 300 millions de volumes de publications, catalogues de ventes publiques avec des prestations artistiques de haute qualité aux artistes, musées, galeries, institutionnels, collectionneurs et professionnels chaque année depuis 25 ans. (Source Artron) 

A ce titre, Artron possède des milliards de data à plat d’une grande pertinence jamais ou peu exploitées et qui seront confiées à Artprice pour progressivement enrichir les banques de données grâce à l’expertise d’Artprice et de Groupe Serveur présent sur Internet depuis 1985, d’abord en matière de fouilles de données, Datamining puis de Big Data et désormais d’algorithmes d’intelligence artificielle. 

Troisièmement : La mise en commun des sources de documentation d’Artprice et d’Artron à travers les siècles, livres anciens calligraphiques, parchemins, manuscrits, catalogues de ventes constituant ainsi la naissance de ce « Media Mogul de l’Art » avec le plus grand fonds mondial de l’Histoire du Marché de l’Art qui pourra rivaliser avec ceux des grandes bibliothèques d’Art mondiales. Ce sont des millions de nouvelles ressources documentaires pour les banques de données.

Quatrièmement : L’apport par le Groupe Artron de 900 ans d’œuvres d’Art chinoises signées aux enchères sur lesquelles Artprice va appliquer sa méthode des ventes répétées, méthode scientifique permettant, à partir d’une œuvre unique, dont on connaît la traçabilité, de pouvoir produire des indices et cotes scientifiquement irréprochables. 

Cela permettra à Artron et à la Chine, sur leur propre Marché de l’Art, d’enfin rivaliser avec l’Europe et les USA en matière d’analyses macro et microéconomiques sur plusieurs siècles. Cela remettra en question les préjugés sur l’Histoire du Marché de l’Art chinois très antérieur au Marché de l’Art européen.

Cinquièmement : Artron a exprimé un besoin essentiel, de la part des acteurs du Marché de l’Art chinois, d’une cotation incontestable des œuvres d’art qui est le cœur de métier d’Artprice afin de pouvoir établir une juste et impartiale taxation dans le marché intérieur chinois ainsi que pour l’import-export des œuvres d’art. 

Selon Artron, seule l’expertise économétrique d’Artprice (associée à Artron) va pouvoir donner une fluidité extraordinaire au Marché de l’Art en Chine et satisfaire les autorités fiscales, administratives et douanières. Cette demande, d’après Artron et son Président Wan Jie, est colossale et seul un tiers certificateur comme Artprice, Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, faisant autorité dans le monde, peut la satisfaire en toute légitimité. 

C’est l’exemple type d’un marché intérieur que seul un acteur central du marché de l’Art chinois connaît. Cette information capitale n’est jamais sortie par voie de presse et/ou n’a jamais été commentée par des économistes ou des sociologues.

Sixièmement : Artron produit les catalogues d’expositions en Chine qui comptent chaque année 5 000 expositions et foires de portée internationale de la taille de la Frieze et la FIAC en Europe. Artprice, par sa banque de données Events/expositions-foires, va pouvoir diffuser en mode «Freemium» une information très qualitative qu’aucune entreprise occidentale ne possède. Artron possède un très grand nombre de droits de reproduction des œuvres, paramètre indispensable pour qu’Artprice puisse faire la promotion des 5 000 expositions et foires chinoises de portée internationale.

Septièmement : Mise en place par Artprice avec les équipes d’Artron, qui comptent 3 000 collaborateurs félicités par le Président Wan Jie durant le discours des signatures, d’indicateurs économiques, d’indices, de classements, de dépêches d’agence de presse et de rapports sur le Marché de l’Art Chinois lequel, pour le moment, ne possède pas ces données nécessaires à sa transparence et son efficience, ce qui est une nécessité absolue pour le Président Wan Jie.

Huitièmement : Il existe, selon Artron, un marché extrêmement important concernant l’accès aux estimations d’œuvres d’art, principalement pour les œuvres occidentales, par les clients chinois. Le service haut de gamme payant Artpricing d’Artprice répond parfaitement au besoin d’Artron et de ses clients. 

Neuvièmement : Intégration sur les banques de données d’Artprice des biographies des principaux artistes chinois constituant le noyau dur du Marché de l’Art entre Pékin, Hong Kong et New York, permettant de mettre en lumière les mécanismes des mouvements des œuvres d’Art jusqu’alors réservés aux seuls initiés sur ce redoutable triangle financier générant des plus-values parfois spectaculaires.

Dixièmement : La mise en place à terme d’une normalisation, par le savoir-faire d’Artprice avec Artron, en normes internationales reconnues par l’ensemble des organisations mondiales, aboutira à une nomenclature normalisée du Marché de l’Art Occident / Grande Asie qui faisait défaut jusque-là. Artprice, pour mémoire, par le rachat de la société scientifique Suisse Xylogic en 1999, détient le process protégé de la normalisation propre au Marché de l’Art.

Le contrat de distribution exclusive des abonnements Artprice par Artron à ses clients et les dix nouveaux accords de principe supplémentaires pourront s’appliquer très rapidement du fait de la connaissance mutuelle des deux sociétés issue de 7 années de partenariat constant. Artprice démontre par cette alliance avec Artron que la patience et le labeur se mesurent a minima en années et non en trimestres.

Enfin, en 2018 la Chine comptait pour 45 % des échanges en ligne mondiaux, réalisant 12 fois plus de transactions en ligne que les USA. La Chine a l’immense avantage sur l’Occident de construire son économie de marché directement sur la base d’Internet. De même, d’un avis unanime, la Grande Asie va peser 70% du Marché de l’Art dès 2020. Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, se devait d’être au cœur de son marché. Pour rappel la France pesait 4% au 1S 2018.

D’autres extraits vidéos et photos des signatures et discours seront en ligne prochainement sur les réseaux sociaux d’Artprice et d’Artron.

Concernant l’historique conséquent de la construction des relations entre Artprice et Artron / AMMA et les conséquences économiques, il faut se référer aux documents de référence d’Artprice et notamment au document de référence 2017 déposé auprès de l’AMF le 1er Juin 2018 en application du règlement général notamment l’article 212-13, ainsi qu’aux communiqués.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

 

Artprice présente en avant-première de la Frieze et la FIAC : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018

2018/10/01 Commentaires fermés

Artprice présente en avant-première de la FIAC et la Frieze : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018
+1.744% de croissance en 18 ans, +8,1% de rendement annuel et une présence intégrale sur les 5 continents.

Artprice fondée et présidée par thierry Ehrmann réalise en étroite collaboration avec son partenaire institutionnel chinois, le groupe Artron/AMMA (Art Market Monitor of Artron) fondé et présidé par WAN Jie, son 21ème rapport.

L’augmentation parfaitement homogène, +18%, des trois principaux indicateurs de l’évolution du Marché de l’Art Contemporain – chiffre d’affaires mondial, nombre de lots vendus et indice des prix – plaide en faveur d’un développement extrêmement rapide et équilibré des ventes d’Art Contemporain dans le monde.

Le rendement annuel moyen qui s’élève désormais à +8,1% pour les œuvres contemporaines rend inutile tout commentaire dans le contexte des taux négatifs ou quasi nuls qui laminent l’épargne liquide.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice, indispensable avant la tenue des grandes foires d’automne, la Frieze et la Fiac notamment, est accessible gratuitement à l’adresse suivante:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

A noter:

Art contemporain: artistes nés après 1945

Fine Art: peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo, estampe, installation

Période étudiée: juillet 2017 – juin 2018

Les 66.850 transactions enregistrées sur 12 mois révèlent un marché plus intense que jamais. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5 depuis l’exercice 2000/2001. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. Le prix moyen d’une œuvre contemporaine vendue aux enchères est passé de 8.400$ au tournant du XXIème siècle à 28.000$ aujourd’hui. De plus, le Marché de l’Art Contemporain bénéficie d’une offre plus diversifiée que jamais: 20.335 artistes nés après 1945 ont enregistré au moins une enchère sur les 12 derniers mois, soit près de cinq fois plus qu’en 2000/2001 (4.100 artistes contemporains).

thierry Ehrmann : « La restructuration aura duré trois ans mais le Marché de l’Art Contemporain repart désormais sur des bases beaucoup plus solides. Si les prix sont à nouveau en hausse, l’offre est également en pleine augmentation et permet une meilleure sélection des œuvres. Le taux d’invendus parfaitement stable, à 39%, garantit l’équilibre du marché.« 

Le Royaume-Uni (545m$) et la Chine continentale (298m$) réalisent tous deux une très belle performance, en hausse de +55% et +15% respectivement. En revanche, le chiffre d’affaires de l’Art Contemporain aux USA affiche une baisse de -13% par rapport au dernier exercice, que le record exceptionnel à 110,5m$ – pour Untitled (1984) de Jean-Michel Basquiat – avait enflammé.

Londres, New York, Pékin et Hong Kong concentrent à elles seules 82% du chiffre d’affaires mondial pour l’Art Contemporain, mais 17% des lots vendus.

La France réalise une prestation remarquable avec 71m$ cumulés en 12 mois pour l’Art Contemporain, soit une progression de +81%. L’Allemagne (+40%), l’Italie (+31%) et la Belgique (+27%) consolident respectivement leur cinquième, septième et dixième place sur le Marché de l’Art Contemporain mondial. En outre, de nombreux pays participent à la croissance aux quatre coins du globe: Japon (+22%), Australie (+15%), Corée du Sud (+15%), Afrique du Sud (+25%).

Les chiffres clés:

  1. Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19%, atteint 1,9Mrd$

  2. Le nombre de lots vendus augmente de +17%, avec 66.850 adjudications

  3. Le taux d’invendus mondial reste stable à 39%

  4. L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5%

  5. Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$

  6. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12.300 à 66.850 lots vendus

  7. Des ventes aux enchères d’Art Contemporain ont été enregistrées cette année dans 59 pays

  8. New York, Londres, Pékin et Hong Kong concentrent 82% du CA, pour 17% des lots vendus

  9. La Grande Chine (Hong Kong et Taïwan inclus) pèse 480m$, soit 26% du marché

  10. L’Europe connaît une année exceptionnelle: France +81%, Allemagne +40%, Italie +31%

  11. Les Pays-Bas, la Belgique et l’Autriche engrangent plus de 8m$ chacun

  12. La Corée du Sud (8m$) et les Philippines (5m$) placent l’Asie du Sud-Est sur l’échiquier mondial

  13. L’Australie (10m$) et la Nouvelle-Zélande (#5m$) figurent dans le top 20 des places de marché

  14. L’Afrique du Sud (6m$) porte le continent africain, suivie de loin par le Maroc et le Nigeria

  15. Le Moyen-Orient est représenté par la Turquie (5m$), l’Iran (3m$), les EAU (2m$) et Israël (1m$)

Le Rapport 100% gratuit et numérique

Consultable gratuitement en ligne, le nouveau Rapport Artprice du Marché de l’Art Contemporain 2018 combine par ses outils d’aide à la décision quatre analyses indispensables pour pénétrer l’évolution, l’organisation ainsi que les dernières tendances du Marché de l’Art Contemporain. Quatre études pour approfondir les sujets les plus sensibles et répondre aux interrogations de tous les amateurs, collectionneurs, professionnels et institutions actifs sur le Marché de l’Art Contemporain.

1. Bilan général. Les performances de l’Art Contemporain

Réveillé par un record sensationnel à 110,5m$ en mai 2017, le Marché de l’Art Contemporain achève un troisième semestre consécutif en hausse. La consolidation de ce marché passe par une demande toujours plus forte pour les artistes contemporains devenus incontournables, mais également par la prolifération de l’offre et un contexte économique particulièrement favorable.

2. La cote des artistes

Résultats annuels époustouflants, hausses de cote fulgurantes… quels sont les artistes les plus cotés du Marché de l’Art Contemporain et comment réagit la demande internationale?

3. Afrique et diasporas

De la construction d’un marché de l’art contemporain africain en France à l’explosion de l’art afro-américain aux États-Unis: décryptage du souffle “africain” qui secoue l’ensemble du Marché de l’Art.

4. Ils font l’actualité

Elle est française mais elle s’est construite en Angleterre. Laure Prouvost affiche un brillant parcours et un curriculum vitae bien rempli: des études au Central Saint Martins (cinéma) puis au Goldsmiths College, l’obtention du prix Max Mara (2011) suivie d’une exposition à la Whitechapel Gallery, avant l’obtention du fameux Turner Prize (2013).

Top 100 des œuvres contemporaines vendues aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

Top 500 des artistes contemporains par produit de ventes aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

L’Art Contemporain (12% du marché global contre seulement 2,8% en 2000) nécessite d’être appréhendé différemment de l’Art Impressionniste ou Moderne. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. La cote et les indices d’un artiste contemporain sont en effet constamment soumis à l’influence de nombreux événements qui les rendent d’autant plus sensibles.

Afin d’étudier cette réalité, la société Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, a mis au point, avec le concours du département d’économétrie, son équipe éditoriale et des historiens de l’art, une nouvelle méthode d’analyse et d’outils d’aide à la décision, qui permettent de mieux comprendre et interpréter l’évolution des prix.

thierry Ehrmann: « Le vieux mythe de l’artiste maudit de son vivant semble à présent révolu. De même, l’adage ‘Seul un artiste mort est un bon artiste’ part aux oubliettes de l’histoire.

Ce 21ème rapport sur l’Art Contemporain 2018 se plonge au cœur de cette passionnante question. Une explication heureuse s’impose: l’artiste contemporain remplit à nouveau son rôle que définit fort bien le philosophe Giorgio Agamben ‘Un artiste contemporain est celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps’. Dans un monde normalisé et mondialisé dans le village global, l’artiste contemporain nous amène ce supplément d’âme dont nous sommes en recherche permanente.« 

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann1987/2018

A propos d’Artprice:

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo :https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artpricehttp://web.artprice.com/videodont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Voir la vidéo Canal+ d’Antoine de Caunes (20 millions de vues) sur Artprice et son siège social:https://www.facebook.com/62396175978/posts/10156458428180979

Contact ir@artprice.com

Artprice presents its 2018 Contemporary Art Market Report ahead of the Frieze and the FIAC: Plus 1,744% turnover growth in 18 years, an 8.1% annual yield.

2018/10/01 Commentaires fermés

Artprice presents its 2018 Contemporary Art Market Report ahead of the Frieze and the FIAC: Plus 1,744% turnover growth in 18 years, an 8.1% annual yield.

Artprice, founded and presided by thierry Ehrmann, achieves in close collaboration with its Chinese institutional partner the group Artron/AMMA (Art Market Monitor of Artron) founded and presided by WAN Jie, its 21st report.

A full market is now active on 5 continents.

The almost parallel increases over the 12 months to June 2018 in the Contemporary Art Market’s three main indicators (+19% global turnover, +17% lots sold and +18% in the segment’s price index) suggests a very rapid and balanced growth of Contemporary Art sales worldwide.

The average annual financial return, currently +8.1% on Contemporary works, looks very attractive indeed in the context of negative or near-zero rates that erode cash savings.

The Artprice Contemporary Art Market Report 2018, an indispensable tool for anyone attending the big autumn fairs, particularly the Frieze and the Fiac, is available free of charge at the following address:

https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

N.B. for the purposes of our report

Contemporary Art = works created by artists born after 1945

Fine Art = painting, sculpture, drawing, photography, videos, prints, installations

Period analysed: 1 July 2017 – 30 June 2018

The 66,850 transactions hammered over the 12month period reflect a market of unprecedented intensity. Since 2000/2001, the number of transactions has multiplied 5.5 times. Over the same period, global turnover has risen + 1,744% from $103 million to $1.9 billion. The average price of a Contemporary work has risen from $8,400 at the turn of the 21st century to $28,000 today. Moreover, today’s Contemporary Art Market offers unprecedented diversity: 20,335 artists born after 1945 recorded at least one auction result over the 12 month period, nearly five times more than in 2000/2001 (4,100 Contemporary artists).

According to thierry Ehrmann, Artprice’s founder and CEO, “We have had a period of restructuring that lasted roughly three years; but the Contemporary Art Market is now back on a much stronger footing. Although prices are indeed rising again, there is a much broader supply that allows a better selection of works… and the perfectly stable unsold rate, at 39%, guarantees a balanced market.

The United Kingdom ($545 million) and mainland China ($298 million) both posted excellent turnover totals, up 55% and 15% respectively. On the other hand, the USA posted a 13% contraction versus the year-earlier period that was boosted by the exceptional record of $110.5 million for Jean-Michel Basquiat’s Untitled (1984).

London, New York, Beijing and Hong Kong alone account for 82% of global auction sales of Contemporary Art, from just 17% of the global lots sold.

The French market posted a remarkable performance with sales of Contemporary Art up 81% during the 12-month period to $71 million. In the rest of Europe, Germany (+40%), Italy (+31%) and Belgium (+27%) consolidated their 5th, 7th and 10th places respectively on the global Contemporary Art Market. Elsewhere, several countries contributed to the market’s growth around the globe: Japan (+22%), Australia (+15%), South Korea (+15%), South Africa (+25%).

Key figures:

  1. Global turnover was up 19% to $1.9 billion

  2. The number of lots sold rose by 17%, with 66,850 auction results

  3. The global unsold rate remained stable at 39%

  4. The Contemporary Art Price Index posted an increase of 18.5%

  5. Since 2000/2001, global turnover has risen 1,744%, from $103 million to $1.9 billion

  6. Since 2000/2001, the lots sold total has multiplied 5.5x from 12,300 to 66,850

  7. Contemporary Art auction results were recorded in 59 countries last year

  8. New York, London, Beijing and Hong Kong accounted for 82% of turnover, on 17% of global lots sold

  9. Greater China (Hong Kong and Taiwan included) generated $480m, i.e. 26% of the global market

  10. Europe had an exceptional year: France +81%, Germany +40%, Italy +31%

  11. The Netherlands, Belgium and Austria each generated over $8 million

  12. South Korea ($8 million) and the Philippines ($5 million) bring Southeast Asia into the global market

  13. Australia ($10 million) and New Zealand ($5 million) are in the top 20 marketplaces

  14. South Africa ($6 million) leads Africa, with Morocco and Nigeria far behind

  15. The Middle East is represented by Turkey ($5 million), Iran ($3 million), UAE ($2 million) and Israel ($1 million)

1. General synopsis. Contemporary Art’s market performance

Available for free online, the new 2018 Artprice Contemporary Art Market Report provides decision support tools via four chapters that analyse the evolution, the organization and the latest trends in the Contemporary Art Market. The four chapters explore the hottest topics in the global market and provide answers to questions that any art lover, collector, professional or curator who is active in the Contemporary Art Market might have.

2. Artists’ prices

Stimulated by a sensational record of $110.5 million in May 2017, the Contemporary art Market has just ended a third consecutive semester of growth. The principal drivers of this growth are ever-stronger demand for works by the stars of Contemporary art and a proliferation of supply in a particularly favorable economic context.

3. Africa and its diasporas

From the construction of a market for African Contemporary art in France… to the explosion of African-American art in the United States: a brief look at the “African” wave sweeping across the entire Art Market.

4. In the news

She’s French, but has ‘emerged’ in England. Laure Prouvost already has a brilliant career with a superb CV: she studied at Central Saint Martins (cinema) and Goldsmiths College, received the Max Mara Award in 2011 followed by an exhibition at the Whitechapel Gallery, before winning the famous Turner Prize in 2013.

Top 100 Contemporary works sold at auction (July 2017 June 2018)

Top 500 Contemporary artists by auction turnover (July 2017 June 2018)

Contemporary Art (12% of the global Art Market compared with just 2.8% in 2000) cannot be measured using the same yardstick we use for Impressionist or Modern Art. Over the same period, its auction turnover has increased +1,744% from $103 million to $1.9 billion. The popularity and prices indices of a Contemporary artist are highly sensitive to a range of different factors, constantly subject to the influence of events and “art news” in general.

In order to study this reality, Artprice – the world leader in art market informationhas developed a new method of analysis and a range of decision support tools in collaboration with its econometrists, its editorial team and it art historians. The result is a methodology that provides optimum insight into the market’s price developments.

According to thierry Ehrmann, The myth of the wretched artist is no longer relevant to the modern era and the old notion that the only good artist is a dead artist has been consigned to oblivion.

This 2018 Contemporary Art Market Report (its 21st since 1997) goes straight to the heart of this fascinating issue… the role of artists in the modern era. I believe we can safely agree with the poetic understanding of this role enunciated by the philosopher Giorgio Agamben: that a Contemporary (artist) is he who firmly holds his gaze on his own time so as to perceive not its light, but rather its darknessa role that is being revived from a long slumber.

In a standardised and globalised world, the Contemporary artist brings us that extra soul which we are constantly in need of.« 

http://www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann1987/2018

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label)Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact: ir@artprice.com

La vidéo du siège social d’Artprice, parmi les plus vues sur Facebook avec plus de 10 millions de vues sur le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos.

2018/08/20 Commentaires fermés

La vidéo du siège social d’Artprice, parmi les plus vues sur Facebook avec plus de 10 millions de vues sur le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos.

Au mois d’Avril 2018, Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art et son siège social le Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos, ont été contactés par Antoine de Caunes, CANAL PLUS, afin de réaliser le tournage d’un sujet pour l’émission « La Gaule d’Antoine », pour une première diffusion début Mai 2018. Le principe de cette émission est de parcourir les 13 régions de France pour en faire connaître leurs lieux incontournables et spécifiques, après une sélection pointue.

Le professionnalisme et l’implication d’Antoine de Caunes ont su synthétiser ce que représente Artprice et le Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos / Abode of Chaos, dixit The New York Times, son siège social, tant par son commentaire que par ses images, couverts en 20 ans par plus de 2700 médias internationaux de presse écrite et audiovisuelle. 

Cette vidéo est devenue en l’espace de quelques semaines une vidéo culte sur Facebook. Elle dépasse aujourd’hui 10 millions de vues. (P.V. d’huissier SCP Estelle PONS – Sarah MERGUI du 20.8.2018).

Le constat d’huissier porte sur 2 URL pointant sur la vidéo Facebook du documentaire Canal + qui appartiennent d’une part, à la  page monde Facebook d’Artprice avec 2.7 millions d’abonnés et la page monde du Facebook du Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos avec ses 2.9 millions d’abonnés.


C’est dire l’incroyable audience rencontrée par la vidéo de l’émission « la Gaule d’Antoine » sur son le Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos siège social d’Artprice à travers le Monde.

thierry Ehrmann: « Cette adhésion internationale montre à quel point le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos, porte un message artistique universel. Le fait qu’elle abrite le siège social d’Artprice est le support idéal pour véhiculer l’image d’Artprice en sa qualité de leader mondial, dans le monde de l’Art. »

La page monde Facebook d’Artprice avec 2.7 millions d’abonnés et la page monde du Facebook du Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos avec ses 2.9 millions d’abonnés reflètent un taux de satisfaction exceptionnel sur un documentaire vidéo vu plus de 10 millions de fois avec un nombre de gens qui n’adhère pas extrêmement faible dans l’univers du marketing B to B et B to C.

En effet, on compte un taux de satisfaction de 99.855% sur la page Facebook Artprice et de 99.724% pour celle de la Demeure du Chaos. (P.V. d’huissier SCP Estelle PONS – Sarah MERGUI du 20.8.2018). On note dans le même P.V. d’huissier en mode administrateur

6,5 millions de portée de publications/semaine.

Il est bon de préciser aussi qu’Artprice et la Demeure du Chaos sont à l’origine du célèbre classement Grand Lyon La Métropole Culture Facebook Google qui a 7 ans et qui en est au 59 ème classement.

En effet le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos a souhaité depuis 7 ans mesurer son empreinte sur Facebook face à 25 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont de véritables marqueurs culturels: La Fête des Lumières, Musée d’Art Contemporain Lyon, Musée des Beaux-Arts de Lyon, La Biennale d’Art contemporain, Festival Lumière, Institut d’Art Contemporain, Institut Lumière, La Biennale de la Danse de Lyon,  Le Transbordeur, Les Nuits de Fourvière, Les Nuits Sonores, Maison de la Danse,  Musée des Confluences, Opéra de Lyon, Orchestre National de Lyon, Quai du Polar, Théâtre de la Croix-Rousse, Théâtre des Célestins, TNP Villeurbanne, Le Sucre, Reperkusound, Invites de Villeurbanne, Ninkasi, Les Subsistances.

Groupe Serveur et Artprice ont choisi ces acteurs culturels parmi les beaux-arts, l’art contemporain, le théâtre, la danse, la musique, le cinéma et la littérature. Le département économétrie de Groupe Serveur et d’Artprice possède un algorithme original propriété au titre de la propriété intellectuelle qui calcule « l’engagement logarithmique ». Cette formule mathématique est accessible en ligne à l’adresse suivante :

https://artpressagency.wordpress.com/2018/07/28/thierry-ehrmann-en-avant-premiere-le-classement-n59-exclusif-de-aout-2018-des-principaux-acteurs-culturels-du-grand-lyon-la-metropole/

Le résultat est sans appel le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos est d’une part le 1er Musée d’Art Contemporain Rhône Alpes avec 180 000 visiteurs par an et d’autre part 1er en terme d’abonnés, avec 2 963 000 et un engagement logarithmique exceptionnel de 75.

De même en notation Google des visiteurs dans les musées d’Art, le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos arrive n°1 devant 3 institutions avec 4.6, en n°2 le Musée des Beaux-Arts de Lyon avec 4.4, en n°3 le Musée d’Art Contemporain de Lyon avec 4.1 et en n°4 l’Institut d’Art Contemporain avec 4.0.

Dans le monde de l’économie les grandes marques mondiales, dont la plupart sont attachées à la récente Coupe du Monde de Football 2018 et la victoire de la France, ont connu des scores bien inférieurs la performance de notre vidéo, voir les scores des vidéos de CIC, Easy Voyage, LG France, Carrefour, SFR, Orange France, McDonalds France, Groupe APRR sur : http://www.e-marketing.fr/Thematique/veille-1097/Breves/Les-meilleures-videos-marques-diffusees-Facebook-333124.htm 

Remerciements rédaction e-marketing.fr en collaboration avec NukeSuite 

A titre de comparaison, au-delà des marques, en secteur show business, la vidéo de Madonna pour son 60ème anniversaire totalise ce jour 216k vues sur sa page Facebook officielle. Sur celle de la NASA, organisme mondial, qui compte pourtant plus de 21 millions d’abonnés, la vidéo la plus vue du mois d’Août affiche 566k vues.

Pour rappel, Artprice avait pris l’engagement, lors de son A.G. le 30 juin 2017, de prendre la 1ère place en matière d’information sur le Marché de l’Art sur les réseaux sociaux où elle comptait 345 K d’abonnés. Pour réaliser cet objectif très ambitieux, Artprice et son entité Artmarket.com devaient conquérir plus d’un million d’abonnés à leurs publications sur la période 2S 2017/1S2018.

Pari réussi, au-delà de l’objectif avec 676% de croissance sur la période juillet 2017 / Juillet 2018 pour la page Artprice, ce qui la place parmi les pages les plus suivies au Monde, avec 2 792 660 millions d’abonnés au 20 Août 2018.

De grands groupes internationaux cotés ont cru s’exonérer de la complexité des réseaux sociaux et subissent le retard fatal générant des préjudices économiques importants qui remettent en question leur position. Même avec un budget financier exceptionnel le retard accumulé ne peut pas être compensé du fait de l’architecture élaborée des réseaux sociaux. Certains groupes du S&P500 en sont des exemples probants.

Désormais l’empreinte sur les réseaux sociaux est l’un des paramètres primordiaux et vitaux pour qui veut préserver le capital entreprise et son avenir, avec bien évidemment, sa notoriété et visibilité à travers le Monde, ce qui est le cas d’Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ainsi que sa Place de Marché Normalisée Artmarket.com .

C’est pour cette raison qu’Artprice a privilégié très tôt cet axe de communication, anticipant depuis longtemps le poids des réseaux sociaux dans son marketing, ses banques de données, ses équipes informatique et ses forces de ventes, forgeant chaque jour un peu plus son expérience dans les multiples réseaux sociaux pour générer des millions de nouveaux membres qualifiés pour les multiples abonnements payants à ses banques de données.

Copyright www.artprice.com 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,7 millions d’abonnés
https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://artmarketinsight.wordpress.com/


Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice 
http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,9 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact 
ir@artprice.com

Suite comm Actusnews du 27juin2018 : le contrat entre Artprice et Artron (son associé le groupe étatique chinois) va générer un changement d’échelle de CA avec 1,34 million de riches collectionneurs d’Art en Chine

2018/06/29 Commentaires fermés

#ARTPRICE $PRC, par le contrat avec son associé Artron / AMMA qui lui ouvre ses clients privilégiés en Chine, voit son avenir (CA) et le nombre de ses clients changer d’échelle.
Rappel: 1.34 million de millionnaires chinois collectionneurs d’Art. Cf. com Actusnews 27.6.2018

Précisions à venir, sur le contrat #ARTPRICE $PRC / Artron avec un nouveau communiqué la semaine prochaine qui indiquera le prévisionnel de CA et les conséquences sur l’avenir d’Artprice avec son associé le groupe étatique chinois Artron / AMMA , suite au communiqué du 27.6.2018

thierry Ehrmann : Artprice et Artmarket ont gagné sur les réseaux sociaux avec +590% de croissance sur le 2S 2017/1S2018 et 2,3 millions d’abonnés

2018/06/25 Commentaires fermés

Artprice avait pris l’engagement lors de son A.G. le 30 juin 2017 de prendre la 1e place en matière d’information sur le Marché de l’Art sur les réseaux sociaux où elle pesait 345 K d’abonnés. Pour réaliser cet objectif très ambitieux Artprice avec son entité Artmarket devaient conquérir plus d’un million d’abonnés à leurs publications sur la période 2S 2017/1S2018.

Pari réussi, en exactement 12 mois, au-delà de l’objectif avec 2,3 millions d’abonnés au 25 Juin 2018, avec 590% de croissance sur la période Juin 2017 / Juin 2018. Concernant l’Intranet chinois qui interdit les réseaux sociaux occidentaux, Artprice est cependant omniprésente en Chine avec son associé le groupe étatique chinois ARTRON / AMMA.

En effet de grands groupes internationaux cotés ont cru s’exonérer de la complexité des réseaux sociaux et subissent le retard fatal générant des préjudices économiques importants qui remettent en question leur position. Même avec un budget financier exceptionnel le retard accumulé ne peut pas être compensé du fait de l’architecture élaborée des réseaux sociaux. Certains groupes du S&P500 en sont des exemples probants.

Désormais l’empreinte sur les réseaux sociaux est l’un des paramètres primordiaux et vitaux pour qui veut préserver le capital entreprise et son avenir, avec bien évidemment, sa notoriété et visibilité à travers le Monde, ce qui est le cas d’Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ainsi que sa Place de Marché Normalisée Artmarket.com .

C’est pour cette raison qu’Artprice a privilégié très tôt cet axe de communication, anticipant depuis longtemps le poids des réseaux sociaux dans son marketing, ses banques de données, ses équipes informatique et ses forces de ventes, forgeant chaque jour un peu plus son expérience dans les multiples réseaux sociaux pour générer des millions de nouveaux membres qualifiés pour les multiples abonnements payants à ses banques de données.

De plus, Artprice avait un budget limité qui lui a permis de sortir plus d’un million d’euros de résultat pour l’exercice 2017. Cette approche budgétaire est similaire pour 2018. C’est donc bien par la qualité de l’information unique au monde d’Artprice, sa notoriété et son ingéniosité informatique et humaine qui lui ont permis de gagner ce pari mondial avec un très faible budget passé en compte de charges.

Après la guerre sur les moteurs de recherches avec l’obtention de la pole position pour Artprice et Artmarket.com sur Google, il était nécessaire que la place de Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art se réplique sur les réseaux sociaux.

C’est chose faite, comme en atteste le bond de 590% de l’audience notamment sur le n°1 mondial Facebook, avec plus de 2,3 millions d’abonnés pour la page Artprice, ce qui la place parmi les pages les plus suivies au Monde. Pour information les pages de sociétés millionnaires en abonnés sur Facebook forment un club très restreint à l’échelle mondiale.

Sur Twitter, les tweets d’Artprice et d’Artmarket sont souvent retweetés ou likés par les acteurs les plus influents de la sphère mondiale du Marché de l’Art, ainsi que par les VIPs et Market Makers. Artistes, Musées, Galeries, Maisons de Ventes, Journalistes et Critiques d’Art  etc. viennent, par leur engagement, propulser très positivement le nom d’Artprice sur leurs propres abonnés.

Atteindre de cette façon des millions d’amateurs, collectionneurs, professionnels de l’Art à travers le Monde économise un coût astronomique pour Artprice et renforce quotidiennement son empreinte numérique qui de plus est majorée par Google qui indexe uniquement les grands comptes certifiés des réseaux sociaux.

Les comptes Twitter certifiés Artprice et Artmarket ont selon les chiffres officiels Twitter dépassé 360 millions d’impressions sur une année mobile. Artprice et Artmarket comptent parmi leurs abonnés près de 100% des acteurs du Marché de l’Art quel que soit le pays.

Parmi les multiples comptes prestigieux twitter certifiés qui ont interagi (RT/ likes) avec les comptes twitter d’Artprice ou d’Artmarket certifiés, on note pour exemple sur un sondage représentant 3% de l’ensemble de ces comptes prestigieux:

Musée du Louvre FR avec 1,41 million abonnés, LACMA USA 1,11 million abonnés, Christie’s worldwide 110k abonnés, Sotheby’s worldwide 102k abonnés, Sotheby’s Institute USA 12k abonnés, Phillips Auctions worldwide 40k abonnés, Bonhams Auctions worldwide 41k abonnés, Van Gogh Museum Hollande 1,66 million abonnés, Guggenheim Museum NY USA 3,62 millions d’abonnés, Paul Getty Museum LA USA 3,23 millions d’abonnés, Whitney Museum NY USA 1,09 million abonnés,

Museum of Fine arts Boston usa 384k abonnés, Heritage Auction  USA 58k abonnés, Louvre Abu Dhabi UAE 47k abonnés, Musée d’Orsay FR 680k abonnés , MAXXI IT 202k abonnés, Queens Museum NY USA 160k abonnés, Frieze Fairs London 156 k abonnés, Mory Art Museum Japan 162k abonnés, Le Figaro FR 2,95 millions abonnés, Centre Pompidou FR 1,04 million abonnés, Musée Hermitage Russie 1,02 million abonnés, Guggenheim Museum Bilbao ES 365k abonnés, Biennale di Venezia IT 710k abonnés,

San Francisco MOMA USA 643k abonnés, Brooklyn Museum NY USA 695k abonnés, Asian Art Museum USA 302k abonnés, Château de Versailles FR 450k abonnés, Musée Rodin FR 30k abonnés, FIAC FR 33k abonnés, Artspace NY USA 217k abonnés, Ai Weiwei « worldwide » 372k abonnés, White Cube London UK 117k abonnés, MOCA Los Angeles USA 243k abonnés, Palazzo Grassi IT 29k abonnés, Gagosian worldwide 398k abonnés, Serpentine Galleries UK 150k abonnés,

Fondation Louis Vuitton FR 30k abonnés, Drouot FR 9k abonnés, Artcurial FR 10k abonnés, Musée d’Art Contemporain de Montréal CA 38k abonnés CA, Arte FR/DE 1,14 million abonnés, Mucem FR 19k abonnés, The Art Newspaper worldwide 379k abonnés, Jeu de Paume FR 63k abonnés, Pace Gallery worldwide 133k abonnés, Musée des beaux-arts du Canada CA 17k abonnés, Albertina Museum Autriche 16k abonnés,

Memorial Art Gallery USA 35k abonnés, Nelson Atkins Museum 47k USA abonnés, Le Grand Palais FR 798k abonnés, Palais de Tokyo FR 515k abonnés, Jerry Saltz critique NY USA (Prix Pulitzer) 511k abonnés, Fondation Cartier FR 71k abonnés, Kelly Crow (WSJ) USA 26k abonnés, Valérie Duponchelle FR Critique Le Figaro 9k abonnés, Judith Benhamou-Huet Critique et Curatrice 5k abonnés, La Villette FR 15k abonnés, Petit Palais FR 64k abonnés, Biennale of Sydney AUS 25k abonnés, Rockefeller Center NY USA 69k abonnés, Roberta Smith USA Critique NYT  39k abonnés, Musée du Luxembourg FR 49k abonnés …

L’interaction de ces comptes prestigieux constitue bien une recommandation et une adhésion très longue à conquérir car leurs auteurs en sont très peu coutumiers voire pas du tout.

Au-delà de ses recommandations prestigieuses qui n’ont pas de prix et qui n’existent pas dans le monde du marketing, ce sont bien des dizaines de millions de nouveaux clients influents à haut pouvoir d’achat sur la Marché de l’Art qu’Artprice et Artmarket peuvent saisir.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.
Découvrir Artprice en vidéo : 
https://fr.artprice.com/video
Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.
Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.
Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,3 millions d’abonnés
https://twitter.com/artpricedotcom 

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,7 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Catégories :2018, Art Market, Artprice, auction, Börse, bourse, Press Releases, stock market, thierry ehrmann Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

thierry Ehrmann – Voyage au bout de la nuit

2018/06/05 Commentaires fermés

Fin dialecticien, homme d’une grande spiritualité, artiste plasticien féru de l’histoire de l’art, Thierry Ehrmann a érigé en deux décennies le leader mondial de l’information sur le marché de l’art (4,5 millions de membres dans 72 pays). Passionné et passionnant, le président directeur général d’Artprice.com nous retrace son parcours atypique. Entretien fleuve. (Entreprendre.fr)

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

Que retenez-vous de votre jeunesse ?

Mon enfance fut marquée par une formation chez les jésuites nommés les soldats de Dieu, puis chez les dominicains, redoutables négociateurs attestant d’un contournement intellectuel extrêmement rare et aiguisé. Mon enfance fut d’autant plus particulière que mon père, ancien polytechnicien à la retraite, docteur en droit et grand croyant, était un membre de l’Opus Dei influent.

Après Vatican II, l’Église ayant décidé de mettre fin aux biens ostentatoires, mon père avait été mandaté par le Vatican pour fermer les écoles princières, les palaces et autres lieux vains et inutiles qui ne représentaient plus l’esprit qui soufflait dans la foulée de Vatican II. Nous avons voyagé aux 4 coins du monde pour mettre un terme à ces lieux qui appartenaient à l’Eglise. J’ai ainsi pu découvrir le monde, et observer qu’à l’époque, le latin était la langue des affaires et non l’anglais.

J’ai eu l’occasion de faire le tour du monde une première fois durant mon enfance, puis une seconde fois entre 16 et 20 ans. J’ai écumé tous les pays à l’exception de 2 ou 3 pays exotiques.

 

Quels enseignements tirez-vous de ces voyages ?

Les voyages sont vains et inutiles. Le plus long voyage est celui que l’on fait dans sa tête. Au terme de 20 ans de démarche analytique freudienne, suivis de 8 ans de démarche lacanienne, je suis convaincu que le voyage physique est une fuite en avant dans laquelle on s’exile avec ses névroses et ses psychoses. C’est précisément l’histoire des miroirs grossissants, la fuite à l’extérieur est un véritable syndrome de Stendhal qui ne fait qu’amplifier le phénomène.

Si les évangiles de Luc et Matthieu affirment «  nul n’est prophète en son pays », pour autant, nous sommes le fruit d’une éducation, d’une culture et d’un climat. C’est sur nos terres que nous nous faisons, nous défaisons et nous reconstruisons. Je n’ai jamais vu d’exil heureux. J’ai eu la chance de rencontrer des monstres puissants qui ont dominé le XXème siècle et qui pour certains se sont éteints depuis. J’en ai conclu que tout exil est soumis à un éternel retour.

Celui qui s’isole en haut de la montagne ne cherche que le retour à l’exil, l’acte de solitude correspondant à la volonté de mieux revenir. Pour moi, le mythe de l’ermite n’existe pas, l’ermite est quelqu’un qui prépare son retour en scène, il n’est un mythe qu’en projection de son futur retour. Nous devons affronter nos démons frontalement sous peine qu’ils reviennent toujours.

 

Quel est votre moteur dans la vie ?

La passion pour l’art que je mets dans Artprice et le musée que j’ai fondé. Je suis artiste plasticien inscrit à la Maison des Artistes depuis 35 ans. Dès 1999, j’ai voulu faire vivre mes œuvres dans le premier musée privé immatriculé au RCS : Le Musée L’OrgAne, que j’ai érigé comme siège social d’Artprice, coté sur le marché réglementé. Ma passion pour l’histoire de l’art, en 20 ans, m’a servie à bâtir le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Ce travail titanesque fut synthétisé par la Ministre de la Culture lors de sa visite chez Artprice par cette phrase « Vous vous êtes subrogé en lieu et place à une mission supra-étatique de conservation de l’histoire du marché de l’art ». En effet, il est nécessaire de poser quelques chiffres qui démontrent le travail herculéen réalisé : Artprice est devenue en 20 ans le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Avec Artprice Images, elle permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art, de 1700 à nos jours, commentées par ses historiens.

Au quotidien, Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice compte 4,5 millions de membres dans 72 pays.

 

En quoi avez-vous introduit une profonde révolution dans le marché de l’art ?

Raymonde Moulin, célèbre sociologue et historienne de l’art, surnommée « la Papesse », m’a interpellé il y a une dizaine d’années en m’indiquant qu’Artprice avait définitivement modifié l’histoire du marché de l’art de manière irrévocable en s’inscrivant elle-même dans l’histoire de l’art. Effectivement, on note depuis 20 ans une mutation sans pareil. Laissons parler les chiffres quelques secondes.

Les leviers d’une telle mutation passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, à la zone Pacifique, à l’ Inde, à l’Afrique du Sud, au Moyen-Orient et à l’Amérique du Sud.

Cette mutation passe aussi par l’industrie muséale qui est devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. En effet, il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles, soit 700 nouveaux musées par an. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide.

Le Marché de l’Art est devenu un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

 

 

Vous avez fondé votre musée, au cœur-même d’Artprice qui analyse le marché de l’art. Que s’apportent-ils mutuellement ?

Aujourd’hui, Le Musée d’Art Contemporain L’Organe qui gère la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 5 400 de mes œuvres, principalement des sculptures monumentales de plusieurs dizaines, voire centaines de tonnes, dont les thèmes abordent notre siècle tragique et somptueux.

Mes 5 400 œuvres baignent dans une totale alchimie avec Artprice et le Groupe Serveur, pionnier de l’Internet et des banques de données depuis 1987. Il est évident qu’Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ne pouvait rêver mieux que d’avoir comme siège social le célèbre Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant la Demeure du Chaos. Il faut préciser que ce musée est classé en région Rhône-Alpes, de manière incontestable, comme premier musée d’art contemporain privé, avec 120 000 visiteurs par an, dont 25 % hors France.

 

Quel est votre rapport à la franc-maçonnerie ?

J’ai eu l’opportunité d’y rentrer très jeune – à l’âge de 23 ans – et de devenir membre de la Grande Loge Nationale de France. Cette loge déiste me semblait intéressante car porteuse d’une philosophie assez ouverte. On nous appelait les « Anglais » car nous dépendions de la Grande Loge de Londres ou encore les « Romains.

J’ai été l’un des premiers à aborder le thème dans un Envoyé spécial sur France 2 qui m‘était consacré. J’ai 32 ans de loge et je dois dire qu’avec le recul, pour avoir visité de multiples courants ésotériques à travers le monde, je dois admettre que la franc-maçonnerie  est le modèle philosophique le plus stable, le plus humain, et qui, contrairement à ce que l’on croit, peut par son concours amener aux grandes questions éthiques de ce siècle.

Lorsqu’on possède un mandat public, nous devons pratiquer la méthode anglo-saxonne de déclarer notre appartenance afin d’éviter les fantasmes des fraternels dévoyés et nous permettre au contraire de nos ouvrir à des réceptions d’air plein d’humanisme et de talents.

Mon père, polytechnicien et Docteur en Droit, comme moi-même et mes deux fils avons une maladie neurodégénératives très importante et ma démarche depuis 32 ans par le temple et les voyages initiatiques me permettent d’assumer ces terribles douleurs et de rester les yeux ouverts vers le ciel toujours curieux et émerveillés de ce nouveau monde.

 

Qu’entendez-vous par visite initiatique ?

J’ai suivi par plaisir un cursus universitaire de théologie qui m’a permis d’étudier différentes religions et notamment la religion juive. J’ai pu échanger avec le Rav Pinto, tout en étant goy et catholique. Un de mes meilleurs amis, décédé depuis, était un grand psychiatre juif. Cet homme brillant a sombré dans la folie et est devenu écrivain et ermite en Israël.

Son parcours était captivant car il avait étudié la Torah, le Talmud et le Zohar, que l’on retrouve dans les loges maçonniques haut gradées. Je m’imagine à la place de l’autre et ce qu’est l’autre. C’est une de mes méthodes de gouvernance dans la mesure où je ne donne jamais un seul ordre. Je pense que donner un ordre affaiblit considérablement, l’ordre étant une perte de sens.

En Asie, l’ordre n’existe pas, le regard suffit à imprimer ou à donner le sens même dans lequel il faut aller. J’ai toujours eu des passerelles absolument transparentes entre ma vie privée et ma vie professionnelle. J’admire ou je suis dubitatif en fonction des jours des gens qui cloisonnent ces deux univers. Lorsque l’on est passionné, il est difficile, voire impossible, de conserver cette étanchéité.

J’ai toujours cultivé une totale transparence avec mes fils qui ont désormais plus de 30 ans en provoquant très rapidement le meurtre du père. Le père est aussi quelqu’un qui a ses fragilités, ses névroses… Mes enfants ne sont pas la continuité de moi, ils ont un parcours authentique, singulier, et il n’existe aucune projection.

 

Quel regard portez-vous sur l’Europe ?

Je lisais dernièrement les écrits de Nicolas Baverez sur la décadence de L’Occident et le projet européen. Dans les années 80, j’avais une cinquantaine de sociétés dont chacune portait le préfixe « Europ » (Europe Numéris, Europe Juris, etc). J’ai beaucoup cru au projet européen de Jean Monet mais je considère aujourd’hui que c’est la plus grande catastrophe industrielle, politique et économique.

Nous avons fait l’Europe en dépit du bon sens et nous avons gâché quelque chose d’historique qui avait dix millions d’existence. Le traité de Lisbonne signé en 2007 est pitoyable, c’est un traité que l’on signe en fin de nuit lorsque les parties sont usées et souhaitent en finir. J’ai découvert, si l’on compte les grandes régions, que c’est en réalité 108 parties qui doivent s’accorder lorsqu’il y a une adoption à prendre.

Il est déjà extrêmement difficile d’obtenir l’accord de tous les sociétaires ou tous les mandataires au sein d’une holding, alors imaginez ce qu’il en est pour la grande maison Europe. Le système était voué à l’échec.

 

Comment auriez-vous imaginé l’Europe ?

J’aurais imaginé une Europe médiévale organisée en régions afin de favoriser une transversalité. Il aurait fallu mettre un terme en France à ce jacobinisme colbertiste ou ce jacobinisme high-tech qui consiste à tout concentrer. La concentration constitue pour moi une énorme erreur. L’Europe aurait pu nous aider à réaliser l’Europe des régions, porteuse de sens et productive. Rappelons à titre d’exemple que la région Rhône-Alpes est plus grande que la Suisse et représente environ 11,6 % du PIB français. Nous avons des capacités importantes mais il existe une perte d’énergie énorme.

J’imagine une Europe généreuse. L’Europe avait une très belle histoire mais elle s’est vidée de son sens, elle n’est pas atlantiste, on ne peut pas même parler d’une Europe de l’OTAN. Cette Europe a tout perdu jusqu’à la vision de ses fondateurs qui la projetaient de l’Atlantique à l’Oural avec une ouverture vers l’Ukraine. Il était question d’une Europe ouverte s’étendant naturellement jusqu’à Moscou. Les Russes sont furieusement occidentaux. Concernant la Turquie, bien qu’éprouvant un profond respect pour l’Empire ottoman et la Sublime Porte, nous devons convenir qu’aujourd’hui, la Turquie est tout sauf laïque.

L’idée, à travers l’Europe, aurait été de simplifier le tout en imaginant un marché unique dans lequel on essaye de parler la même langue et le même droit des contrats. Le droit accompagne la culture, il est la pacification de la guerre. On dit communément que lorsque les armes se taisent, le droit parle. Lorsque les hommes contractent, c’est que la guerre a cessé et qu’ils échangent. Le droit a donc une valeur capitale mais au lieu de faire un droit européen, on s’est arrangé pour produire des directives internes qui devenaient un quatrième degré de juridiction propre à notre pays.

Après avoir rédigé de multiples rapports, commission sénatoriale etc, j’ai décidé de cesser toute navette parlementaire ou sénatoriale. J’ai vu des choses hallucinantes qui visaient à renforcer notre protectionnisme et à attiser le sentiment anti-européen. L’idée était de faire en sorte d’embêter les autres par tous les moyens. La réforme des ventes publiques est un exemple parlant, elle a fait l’objet d’une première réforme en 2011 avant d’être de nouveau amendée, nous en sommes à présent à la modification de la réforme exposant trois.

Face à l’absence d’effort des différents acteurs, l’Europe est devenue ce monstre administratif dans lequel on ne connaît pratiquement aucun commissaire. Le Tafta compte entre 800 et 900 négociateurs, alors que l’Europe n’en dispose que d’une quarantaine. La puissance de feu joue énormément. C’est dommage car nous avions un très beau projet mais il est grand temps d’arrêter les frais.

 

Quelle révolution majeure sommes-nous en train de vivre ?

Nous sommes désormais passés à une phase de mondialisation que les gens n’ont pas vu venir et anticipée. Nous sommes dans un changement de paradigme qui se produit environ tous les 3 ou 4 siècles, nous assistons à une véritable compression de l’espace-temps. J’ai eu la chance d’avoir Paul Virilio comme intervenant, ce dernier a beaucoup travaillé sur la notion d’accident et d’espace-temps. Une civilisation était considérée comme supérieure à une autre lorsqu’elle allait plus vite.

Rome a eu la suprématie sur Athènes car ils annonçaient le début ou la fin d’une guerre grâce à un cavalier alors que l’autre était encore à pied. Nous sommes arrivés à une optimisation absolue de la notion d’espace-temps et à une telle célérité qu’aujourd’hui, la notion même de logistique ne vaut plus rien : un container transporté entre Shanghai et le Havre coûte 400 dollars.

La mondialisation est une réalité et Internet l’a confirmé. Le législateur, nos élus et tous les États nations n’avaient pas réellement réfléchi au problème de la mondialisation.

 

 

Comment construire une histoire dans une société de l’immédiateté ?

Twitter a introduit la génération 280 caractères. Robert de Vogüé, grand financier entre autres anciennement chez JPMorgan et KBC Bank me confiait que désormais, les gens ne lisent plus que le titre dans les communications financières. Il existe une certaine facilité et lâcheté que de résumer et réduire à un titre un flux d’information constant et régulier même s’il est évident que les gens ne peuvent pas tout absorber. Trop d’information tue l’information et désormais la notion de courage et de prise de risque n’existent plus. Certains paysans ont plus de bon sens que des polytechniciens ou des énarques et sont parfois capables d’articuler un raisonnement solide et bien étayé que des gens très diplômés ne sont pas capables de conduire.

 

Quelles sont les spécificités de la Chine ?

Nous étions associés avec l’état chinois que beaucoup taxent de « démocrature ». Cela fait 30 ans que nous travaillons avec la Chine et j’ai réfléchi significativement au sujet. Bon nombre de personnes ont des idées reçues sur la Chine mais elle est cependant la première puissance mondiale et il ne faut pas oublier que la Chine a 7 000 ans d’ancienneté durant lesquels ils ont eu cette position au coude-à-coude avec l’Inde.

Gandhi a commis l’énorme erreur de créer une sorte d’autonomie propre à l’Inde. Aujourd’hui, l’Inde accuse un retard de 30 ans dans la mondialisation et est complètement en marge. Si l’Inde est prétendument la plus grande démocratie, il n’en demeure pas moins que les castes persistent, que la corruption perdure et que c’est un pays à des années-lumière de la modernité.

Le coup de génie des Chinois consiste à avoir fait de l’Inde l’atelier du monde. Grand nombre de mes amis insistent sur le fait que lorsque Chine arrivera à 700-800 dollars de salaire moyen pour les cadres – ce qui est désormais le cas – elle-même mettrait un genou et rentrerait dans une logique occidentale.

La Chine, dont le pragmatisme est sans égal, a trouvé l’Inde comme atelier du monde, la Chine devenant non plus l’usine du monde mais les ateliers de recherche et développement du monde. Ils se sont ainsi assurés une certitude pendant pratiquement 20 ans et ont pris le contrôle de la zone grande Asie : de Singapour à la Corée, au Vietnam, à la Birmanie… La Chine s’inscrit dans une logique de suprématie absolue.

Par nature, celui qui envahit – le barbare – amène également une forme de culture même si cela se fait dans le sang et la violence. La culture des barbares a toujours amené du sang nouveau et a permis au fil des siècles de régénérer et modifier les royaumes et les comtés. Le cas de la Chine est assez extraordinaire et unique au monde.

La Chine a toujours sinoïsé l’ennemi et fait en sorte, quelques soient les invasions, que les barbares deviennent de culture chinoise. La Chine n’a jamais envahi quiconque à l’exception du Vietnam mais pour des raisons plus complexes et ils n’ont jamais eu de flottes de guerre. Leur vraie force aujourd’hui est d’être toujours dans cette même logique. Ils ont une compréhension occidentale de la mondialisation, de l’économie et de l’OMC mais ils ont la capacité d’être un tout.

J’ai rencontré des opposants au régime mais ils faisaient cependant tout pour la mère patrie. On ne se rend pas compte de la force extraordinaire de la diaspora chinoise, ils arrivent à se projeter jusqu’à la quatrième ou la cinquième génération alors que nous ne dépassons pas les deux générations. Nicolas Baverez indiquait que les démocratures ont la chance ne pas céder à la facilité de la démocratie qui consiste à aller chercher des voix juste avant les élections et de légiférer et réglementer à tour de bras pour satisfaire l’opinion du dernier fait divers.

 

Comment expliquez-vous la déconstruction de notre démocratie ?

Juriste de père en fils depuis des générations, je suis atterré par cette profonde déconstruction alors que le droit français était reconnu comme l’un des meilleurs droits au monde. Nous sommes en implosion totale, de nouveaux textes viennent massacrer les anciens et les codes de procédures pénales et civiles s’entrechoquent. Nous avons sabordé trois siècles de construction intellectuelle du droit. Le droit est à la fois littéraire et mathématiques, il est l’épreuve du temps.

 

Comment imaginez-vous l’avenir ?

Désormais, l’infiniment subsidiaire est devenu le principal et l’élément focalisant est devenu l’infiniment subsidiaire. C’est toute l’histoire de la presse d’aujourd’hui. Nous avons mis un terme à l’état d’urgence, dont acte. Nous avons fait un certain nombre de codes de procédures et de droit pénal de sorte qu’aujourd’hui, nous nous situons au-delà de la plupart des dictatures en matière de droit.

Nous évoluons dans une société où les juges ont perdu tout contrôle, même le procureur, qui est censé être le chef de la police, est écarté de nombreuses procédures. Le célèbre écrivain Jean Rostand déclarait être optimiste quant à l’avenir du pessimisme. Je trouve cela dommage car nous avons tout pour être heureux : jamais la science n’a été aussi loin, jamais nous n’avons franchi de telles limites en termes de recherches et de découvertes et nous avons du bonheur à amener à l’humanité.

L’homme dispose d’outils et il est presque sur la marche du temple divin : nous savons lire les lignes de l’ADN, l’intelligence artificielle est en pleine essor et nous avons une maîtrise et une réponse à beaucoup de nos questions existentielles alors que nous sommes dans un contexte catastrophique.

 

Qu’est-il en train de se jouer sur le plan « historique » ?

Nous nous inscrivons dans un contexte de mondialisation mais pour autant, nous refusons de comprendre les articulations de l’histoire et de dénouer leur complexité en privilégiant une lecture simpliste et définitivement manichéenne.

A mon sens, les attentats du 11 septembre incarnent un nouveau point de départ l’ouverture du 21ème siècle. Les ruines du 11 septembre ne s’adressent pas uniquement aux Américains mais également Européens. Francis Fukuyama avait déclaré avant de se rétracter que la chute du mur de Berlin consacrait la « fin de l’histoire », et que la démocratie devenait perpétuelle. Cette théorie tuait l’idée même d’histoire dans ce qu’elle a de violent et d’impromptu. L’histoire est par nature soudaine et non prévisible. Le 11 septembre fut un événement soudain et non prévisible qui nous a ramenés à la réalité selon laquelle l’histoire peut exploser à tout moment. Le 11 septembre marque la défaite de l’Occident et de notre suprématie. L’Occident s’est quasiment tout arrogé au cours du XXème siècle, la démocratie, le bon goût, l’art… Si l’on considère l’Histoire, qu’est-ce qu’un siècle sur 6000 ou 7000 ans d’humanité ?

 

Quelle est la gravité de la situation dans laquelle se trouve la France ?

Si l’Europe est malade au sens des grands continents, je pense que la France est l’un des pays les plus malades d’Europe. Le pays est dans une déconstruction beaucoup plus grave que l’on ne l’imagine et on se refuse à voir les réalités en face.

Aujourd’hui, l’ascenseur républicain est cassé mais surtout science et progrès ne riment plus avec bonheur, peut-être pour la première fois dans l’humanité. Le progrès était toujours synonyme de source de bonheur alors que désormais, ce n’est plus le cas, il devient source de flicage, et plus personne ne pose des barrières.

Je connais très intimement la culture cyberpunk et la culture de la science-fiction que l’on a ensuite désigné par films d’anticipation. J’ai une cinémathèque d’environ 50 à 60 000 films : des courts métrages, des films d’essai, des tentatives cinématographiques avortées, j’ai même récupéré des films qui ne sont jamais sortis.

Depuis pratiquement 10 ans, plus aucun film de science-fiction ne sort car tout a été pensé et que désormais la réalité a dépassé la fiction. La notion de déplacement dans l’espace-temps est la seule chose qui appartient encore au domaine de la science-fiction, il est étudié mais pour l’heure, il n’a encore été réalisé qu’à travers des électrons.

En dehors de cela, tout a déjà été traité. Mon père disait que Jules Verne avait été le premier auteur de science-fiction. Je pars du principe que tout ce que l’on écrit en projection et en scénario appartient déjà au domaine de l’acquis. Da Vinci désignait l’art comme « une chose mentale » (cosa mentale). Il m’arrive souvent de me faire violence dans mes œuvres, je vois le volume, je le modélise et ensuite il faut incarner ce volume parce qu’on est humain. On ne peut penser que ce qui existe.

 

L’intelligence artificielle est-elle un danger ?

L’intelligence artificielle existe en réalité depuis 30 ans, les établissements bancaires utilisaient déjà des algorithmes, sans parler du THF… Les outils d’aide à la décision, le datamining et la business intelligence existent depuis longtemps.

Arrêtons de galvauder et de diaboliser l’intelligence artificielle, nous avons presque le sentiment que nous accouchons d’une nouvelle religion alors qu’elle existe depuis fort longtemps.

 

En quoi et comment votre groupe a-t-il toujours été avant-gardiste ?

Nous avons beaucoup d’ingénieurs et de chercheurs étrangers au sein de notre groupe qui cherchent à partir. Je les aide à repartir dans leur pays d’origine, ou là où ils souhaitent s’expatrier. À l’époque, je prenais des participations, non pas à des fins capitalistiques, mais pour les soutenir en leur apportant la mise de départ. Nous avons ainsi pu disposer de correspondants dans le monde entier, que cela soit dans les pays de l’Est, en Israël ou au Canada.

Nous étions sur Internet dès 1985. Nous avons toujours eu 10 ans d’avance dans le groupe avec le souci permanent de maintenir cette avance en ayant une double lecture dichotomique. Nous nous interrogeons d’un côté sur ce qui va se passer dans 5 ou 10 ans et de façon concomitante sur ce qui peut permettre de réaliser concrètement des fonds propres ou du résultat net afin de ressourcer ce qui est dévoreur de fonds propres.

La R&D requiert par nature des fonds de roulement positifs. Internet a introduit la mondialisation et tout peut se dématérialiser. Si on se réfère au théorème de Pythagore selon lequel tout est nombre à l’exception de l’âme et de l’émotion, on peut donc dématérialiser pratiquement 99 % de notre civilisation. Il est évident que tout va migrer vers la révolution numérique dont Internet est le principal support mais pour autant, on tend vers le « glocal » combinant simultanément le local et le global.

Nous avons beaucoup de marchés locaux et nous étudions sur Internet tout ce qui concerne les marchés mondiaux depuis la nuit des temps, y compris le marché de l’art qui ne peut fonctionner que de manière mondiale comme les marchés financiers ou les matières premières. Nous avons toujours une approche historique, théorique, scientifique et aussi très pragmatique dans la création de société ex nihilo.

 

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 : un véritable marché alternatif aux marchés financiers, dominé par la Chine

2018/02/28 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 20ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une compétition d’une rare férocité. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’indice Artprice100® qui s’impose en salles des marchés, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 18 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Marché de l’Art, en très forte croissance, entre dans une nouvelle ère

*Ventes publiques de Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation. Période analysée : 1er janvier 2017 – 31 décembre 2017

Bilan général

Les ventes aux enchères de Fine Art atteignent 14,9Mrd$ sur douze mois

Le CA augmente de +20% par rapport à l’exercice précédent

La croissance, amorcée au S1 (+9%), s’envole au S2 (+32%)

502 900 oeuvres ont été vendues en 2017 (+3%)

Le taux d’invendus est à 34% (contre 36% en 2016)

L’indice des prix est parfaitement stable sur 12 mois

La vente du « Salvator Mundi » de Leonardo Da Vinci pour 450m$, fait entrer le Marché de l’Art dans une nouvelle ère où le prochain palier est 1Mrd$. En 2018, le Marché de l’Art comblera de manière certaine le gap entre 179m$ et 450m$.

Soft Power

La Chine reste la 1ère puissance mondiale avec 5,1Mrd$, soit 34,2% du CA mondial

Les États-Unis se placent juste derrière avec 4,9Mrd$

Les 5 premières puissances sont toutes en progression en termes de CA :

Chine +7%, USA +42%, Royaume-Uni +18%, France +35%, Allemagne +12%

La France #4 pèse 5,3% du CA mondial avec 784m$, devant l’Allemagne 256m$, mais reste terriblement distancée par les trois premières puissances. La croissance française est tributaire des géantes anglo-saxonnes. Les ventes aux enchères de Fine Art sont certes en hausse de +35%, mais ce résultat est imputable pour l’essentiel aux deux puissantes Maisons de Ventes anglo-saxonnes Christie’s et Sotheby’s, qui affichent respectivement une croissance de +58% et de +35% à Paris.

La domination de Christie’s et Sotheby’s sur le territoire français ne cesse de croître : ces deux enseignes concentrent aujourd’hui plus de la moitié du produit des Ventes aux enchères Fine Art en France: 54% en 2017 contre 47% en 2016.

Concrètement, Christie’s et Sotheby’s sont à présent plus performantes à elles deux que les 214 autres Maisons de Ventes françaises.

Christie’s est n°1 des Maisons de Ventes de la planète avec 4,4Mrd$ devant Sotheby’s 3,4Mrd$

En Chine, Poly Auction (1Mrd$) surpasse China Guardian (815m$)

Phillips se place en 5ème position avec 471m$

En Europe, l’Allemande Dorotheum (78m$) et la Française Artcurial (76m$) se distinguent

Tendances

231 artistes européens se classent dans le Top 500, 162 asiatiques, 82 nord-américains

Le top 10 des artistes est très varié: 4 chinois, 3 européens, 3 américains

De nombreux records pour des figures phares: Leonardo Da Vinci, Basquiat, Qi Baishi, Zao-Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger, Constantin Brancusi

Performances financières

Les ventes répétées** ont un rendement annuel moyen variant entre +5,5% et +8,3%

Les oeuvres achetées entre 200 000$ et 1 m$ ont le rendement annuel le plus fort : +8,3%

** La même oeuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2017

Artprice100© « Les Loups de Wall Street sont aux portes du Marché de l’Art »

L’Artprice100® affiche une progression de +360% depuis 2000

Soit un rendement annuel moyen de +8,9%

4 artistes sont remplacés entre l’exercice 2016 et 2017

En 2000, 1 artiste chinois figure dans la composition (Zhang Daqian) contre 18 en 2017

France

Vers une refonte de la régulation des ventes volontaires en France

Dans le cadre de nombreux documents publics, il ressort des prises de position des acteurs du Marché de l’Art français, notamment le Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), les faits suivants : alors que le marché de l’art s’est mondialisé, en particulier sous l’effet de la généralisation des enchères sur internet, la part de la France, qui dominait ce marché à plus de 60% jusque dans les années 70, est dangereusement tombée à moins de 4% en 2016 ! Conscients de cette préoccupante réalité, les professionnels du secteur, réunis au sein du Syndicat des Maisons de Ventes (le SYMEV), ont tiré la sonnette d’alarme depuis un an, et ils ont manifestement été entendus.

En effet, la convention annuelle des Commissaires-priseurs qui s’est tenue fin 2017 l’a confirmé : les pouvoirs publics travaillent à une refonte du cadre de régulation – obsolète et contesté – des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques en France, afin de transformer la Conseil des Ventes Volontaires (CVV) en instance d’autorégulation, plus proche des réalités du marché et de ses enjeux numériques et mondiaux.

Fin novembre, devant toute la profession réunie, Sylvain Maillard, Député de Paris dans la circonscription de l’Hôtel Drouot et ancien porte-parole de campagne d’Emmanuel Macron l’a clairement affirmé: « toutes vos questions ont été entendues par les pouvoirs publics (…) et les pistes de réflexion sur les réponses à y apporter sont en cours d’élaboration et d’instruction. »

Nul doute que la matinée d’auditions au Sénat le 7 mars prochain consacrée à « l’attractivité et la compétitivité juridiques du marché de l’art français », sous la double égide de la Commission des Lois et de la Commission de la Culture du Sénat, s’inscrit dans cette dynamique réformatrice, devant conduire à l’adoption d’un cadre rénové dès 2018.

La levée d’une chape de plomb administrative unique en Europe serait annonciatrice d’une reconquête par le marché de l’Art français de la juste place qui fut la sienne durant plus d’un siècle sur le marché mondial. Fin de citation.

Véritable consécration pour Artprice car ces événements en cours satisfont l’intégralité des demandes d’Artprice au terme d’une féroce bataille.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire de 20% du produit des ventes, malgré la stagnation de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires 2017 est très impressionnant avec un résultat global de 14,9Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de plus de 8% par an pour les oeuvres supérieures à 200 000$.

En 2017, dans le combat de titans Chine / USA, le Marché de l’Art mondial Fine Art explose en Occident et consacre néanmoins la Chine dans son rôle de première puissance mondiale, malgré +42% de CA pour les USA et la vente record et historique du Salvator Mundi de Léonard Da Vinci à 450m$ chez Christie’s USA. Cette domination s’établit avec une avance de 200m$ aux dépens des USA. Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 32,4%, ce qui démontre, outre le chiffre d’affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 16,4%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants compte 46,2% d’artistes européens et 5% d’autres nationalités (pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Ouest).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,5% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 98% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter : https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice’s Annual Report on the Global Art Market in 2017: a genuine alternative to financial markets, with China in first place

2018/02/28 Commentaires fermés

Our 20th Global Art Market Annual Report is once again the fruit of an alliance between Artprice, world leader in Art Market information, founded and directed by thierry Ehrmann, and Artron, its powerful Chinese institutional partner, directed by Wan Jie. The result is the only truly global art market report providing reliable insight into both the Western and the Eastern art market. By pooling their resources to analyse the global Art Market in unprecedented detail, our two structures highlight the intense competition driving the market’s global growth as well as its logic and its consequences. No other organisation or team is currently capable of such high quality processing and interpreting of macro- and micro-economic metadata in a Big Data environment.

The Report contains Artprice’s now-famous Top-500 ranking of artists by annual auction turnover, the market’s Top 100 auction results, our brand new Artprice100® index –a must for trading rooms–, a selection of Artprice market indices, and numerous detailed analyses per country, per market-hub, per creative period and per artistic medium. Its 18 chapters provide an uncompromising and unprecedented analysis of today’s global Art Market. The Report can be downloaded in pdf format free of charge at Artprice.com

https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Posting very strong growth in 2017, the Art Market has entered a new era

*Public sales of Fine Art –painting, sculpture, drawing, photography, prints and installation– from 1 January 2017 to 31 December 2017

General synopsis

Fine Art auction turnover reached $14.9 billion for the full-year 2017

Global turnover increased +20% versus the previous year

Measured growth in H1 (+9%) became strong growth in H2 (+32%)

Worldwide, 502,900 artworks were sold publicly in 2017 (+3%)

The overall unsold rate was 34% (vs. 36% in 2016)

Artprice’s global art price index ended the year stable versus 2016

The latest spectacular all-time Fine Art auction record at $450 million for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi represents the beginning of a new era for the Art Market in which the next big milestone will be the $1 billion threshold. In the meantime, we are bound to see results between $179 million and $450 million in 2018.

Soft Power

China remains the world’s top marketplace with $5.1 billion in turnover: 34.2% of global total

The United States ranks second with $4.9 billion

The world’s top 5 marketplaces all posted turnover growth:

China +7%, USA +42%, UK +18%, France +35%, Germany +12%

France (in 4th place) accounted for 5.3% of global turnover with $784 million, ahead of Germany’s $256 million, but still a long way behind the three leading marketplaces. France’s turnover was up +35%, but this growth was essentially generated by the Anglo-Saxon auction firms, Christie’s and Sotheby’s, which posted +58% and +35% growth respectively in Paris.

Christie’s and Sotheby’s domination of Fine Art auctions in France is getting stronger each year: the two houses now account for over half of the country’s Fine Art auction turnover (54% in 2017) compared with 47% in 2016.

Christie’s and Sotheby’s together generate more Fine Art auction turnover in France than the other 214 French auction operators.

Christie’s is the world’s leading auction house with a total of $4.4 billion ahead of Sotheby’s with 3.4 billion

In China, Poly Auction ($1 billion) beat China Guardian ($815 million)

Phillips took 5th place in 2017 with a turnover total of $471 million

In Europe, the two non-Anglo-Saxon leaders are the Austrian firm Dorotheum ($78 million) and the French firm Artcurial ($76 million).

Trends

Artprice’s 2017 global Top 500 index contains 231 European artists, 162 Asians and 82 North Americans

The Top 10 includes 4 Chinese artists, 3 Europeans and 3 Americans

2017 saw new auction records for many high-profile figures in Art History including Leonardo da Vinci, Jean-Michel Basquiat, Qi Baishi, Zao Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger and Constantin Brancusi

Financial performances

Repeat sales** generate an average annual return of between 5.5% and + 8.3%

In the longer run, works purchased from $200,000 to $1 million generate the best annual return: 8.3%

** The same work purchased and resold at auction during 2017

Artprice100© “The Wolves of Wall Street at the gates of the Art Market”

The Artprice100® shows a progression of +360% since 2000

+360% since 2000 represents an average annual return of 8.9%

Revised annually, the new index replaced 4 artists in 2017

The new index contained 1 Chinese artist (Zhang Daqian) in 2000, versus 18 in 2017

France

Towards new regulations for France’s auction operators…

Many public documents show that French Art Market players, among others the Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV) have taken a stand: against a backdrop of art market globalisation spearheaded by the widespread adoption of internet auction sales, France’s share of the global Fine Art auction market – a share that was over 60% in the 1970s – fell back to a dangerously low level of less than 4% in 2016! Aware of this worrying reality, the sector’s professionals via the Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), have been sounding the alarm over the past year… and, it would seem, they have been heard.

This news was clearly expressed at the annual meeting of auctioneers that took place at the end of 2017. The French authorities are working towards a complete overhaul of the much-contested and obsolete regulatory framework that governs public auction sales in France. The Conseil des Ventes Volontaires (CVV) –France’s auction market oversight authority– will apparently become an agency of self-regulation, closer to the realities of the market and more in tune with the digital and global issues that have transformed the sector.

At the end of November, in front of the assembled heads of France’s auction sector, Sylvain Maillard, the elected representative for the Paris constituency that is home to the the famous Hôtel Drouot, and former campaign spokesman for Emmanuel Macron, clearly expressed the government’s willingness to act: “all the points you have raised have been taken very seriously by the public authorities (…) and all the possible solutions to these problems are currently being examined and explored.”

On March 7 next, the French Senate will be chairing a session entitled The attractiveness and legal competitiveness of the French art market, under the twin council of the Senate’s Law Commission and its Culture Commission. There can be no doubt that this initiative is part of a new reform dynamic that will lead to the adoption of a new legal framework as of 2018.

The removal of a major administrative impediment that is unique in Europe would indeed allow the French art market to begin the lengthy process of recovering the position it held for over a century in the global art market. End of quote.

These developments represent a major recognition for Artprice, and should lead to the resolution and satisfaction of all of Artprice’s claims & demands during a long and arduous battle.

The new awareness of the sound logic of investing in art, along with other motives such as speculative buying and collecting art as a passion have coincided with an intense level of demand for big-name masterpieces from the world’s new museums. Despite a generally lacklustre global economy, these market forces have boosted demand for artworks worldwide with the global auction turnover up +20% in 2017, generating a very impressive total of $14.9 billion.

The drivers of this growth are ease of access to Art Market information, electronic sales (98% of the market’s participants are connected to the Internet), the financialization of the market, a growing population of ever-younger art consumers (from 500,000 in the 1950’s to 90 million in 2017) and the extension of the market to the entire Asia/Pacific area plus India, South Africa, the Middle East and South America.

The growth of the museum industry is also playing a crucial role. With more than 700 new museums opening every year, the museum industry has become a global economic reality in the 21st Century. More museums opened between 2000 and 2014 than in the previous two centuries, and demand for museum-quality works is one of the key factors in the spectacular growth of the Art Market. The Art Market is now a mature and liquid market offering returns of 8% per year on works purchased over $200,000.

In 2017, the intense competition between China and the USA generated explosive growth in the West, but confirmed China’s role as the leading global marketplace for art despite US growth of +42% and the historic new absolute record of $450 million hammered for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi at Christie’s in New York. China’s domination is established with just $0.2 billion over the US. Art clearly represents an essential element in the Soft Power arsenals of the United States and China, and, on a smaller scale, of Qatar and the UAE.

China’s supremacy is also once again visible in our ranking of the world’s top 500 artists by annual auction turnover. Chinese artists represent 32.4% of the total number compared to just 16.4% for American artists. The rest are Europeans (46.2%) and other nationalities (5%) essentially Latin Americans and South-West Asians.

Considering the macro and micro-economic data, the last 18 years have confirmed the Art Market as a refuge against economic and financial turbulence, generating substantial and recurring returns.

In a context where central banks are effectively implementing negative interest rates, the Art Market has enjoyed insolent health with our new Artprice100® index showing a progression of +360% since 2000. This new index covers the Top 100 artists in all three major segments: Old Masters, Modern and Contemporary, from all over the world. However, this level of return is not restricted to works by star artists. Our analyses show that the average annual yield on artworks purchased above the $20,000 line is around 5.5%.

The Internet (Microsoft estimates over 5 billion people connected worldwide) has now become the principal and definitive forum for auction operators worldwide who are using it to consolidate their market shares on all continents. Of the world’s 6,300 auction houses, 98% are today present on the Internet (versus just 3% in 2005).

The Art Market is an efficient, historical and global market whose ability to withstand economic and geopolitical crises is now beyond any doubt. Over the last 18 years it has outperformed most of the world’s principal financial markets by a considerable margin.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published in March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/post

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Contact ir@artprice.com

thierry Ehrmann: « The FCC’s decision last night represents the most positive and significant event over the last 20 years of Artprice’s history »

2017/12/18 Commentaires fermés

Thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice:

“The FCC’s decision last night represents the most positive and significant event over the last 20 years of Artprice’s history and it confirms beyond any doubt Artprice’s revenue forecasts for the Internet kiosk payment system, which Artprice has always defended, rejecting all forms of online advertising and considering the purchase of Artprice content by credit card as an outright commercial heresy.”

Artprice reacts to the decision on 14 December 2017 by the powerful American Federal Commission of Communications (FCC) that repealed the principle of Internet neutrality.

Contrary to the speculative and truncated analyses that have been circulating, this decision is in the best interests and provides better legal protection *footnote for Internet users, Telecom operators and high-quality content publishers like Artprice.

Remember that Artprice’s IPO prospectus and all its reference documents subsequently filed with the AMF indicate that Artprice had always unambiguously preferred the Internet kiosk payment system – billed from $1 to $5 per minute, with 80% credited to the content provider by the Telecom operator, which charges the subscriber directly via his telephone/Internet bill.

Indeed, Artprice has always categorically rejected online advertising, considering it negative for Internet users, because, unlike the television where viewers are passive, Internet users are by nature active and see online advertising as an annoying obstacle to their search for information.

Similarly the purchase of content with a credit card takes an unimaginably long time and is a very tedious process that is getting more and more complicated as the years go by.

Proof of this is provided by French provider Orange® in a Wanadoo® document that stipulates that 70% of its clients drop out of content purchases when confronted with the current bankcard payment system – excluding purchases of physical goods… which Artprice doesn’t sell.

As of 1985, Server Group, Artprice’s parent company, built its position as French leader of the Teletel (Minitel) with access to its legal, judicial and economic databanks, charged between 5.57 francs/minute and 9.21 francs/minute.

In 20 years of mergers and acquisitions, Server Group helped numerous content publishers switch from subscription fee mode 3614 dial-up short code to kiosk payment mode 3617 ($1/minute) or 3629 ($2/minute) dial-up short codes. Each time, the turnover of the publisher was multiplied by a minimum of 5 times within 2 months (it took the DGAT – French General Directorate Telematics Affairs – 45 days to implement the switch).

In the area of accounting, Artprice itself has irrefutable proof that the kiosk system boosts revenue very significantly.

After its acquisition of Artprice Annual (among its many other acquisitions), Artprice discovered that a Minitel company holding the 3617 Artcote franchise since 1991 generated an excellent turnover very close to its net income, with just 4 updates per year and no provision of indices, images (reproductions of artworks), information concerning future sales, artists’ biographies and no search, selection, or decision support tools… and no alerts. In short, despite these major handicaps, the company generated a better revenue, on a like-for-like basis, than Artprice, until 2000.

Moreover, concerning France, Artprice has undeniable scientific and economic evidence that during the Minitel era, the French Ministry of Telecommunications (via its State subsidiary Transpac) experienced substantial Teletel data flow problems. In 1985 the Telecom Ministry invested heavily via Transpac to ensure the smooth flow of content from the server centres to the 14 million Minitel users.

That same year, dial-up short code 3614, with its paid subscription by check or credit card, was shelved and replaced more than 95% by the kiosk payment system.

What happened on 14 December 2017 with the FCC vote is a similar response.

*footnote:

In simple terms, the FCC ruling now allows Internet operators in the world, including the 13 root servers in the US (because the Internet is indeed under American tutelage) to guarantee the reliability of contents from A (content servers in the world) to Z (end customers) with a perfectly controlled flow, which was not the case until the vote to repeal Internet neutrality.

This historic vote will set the foundations for a properly dynamic and ‘virtuous’ economy and protect consumers who will benefit from a proper legal protection on purchased data. The introduction of contract law into the provision of contents will prevent the dissemination of “fake news” as well as of countless other forms of Internet misuse and abuse.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

https://artmarketinsight.wordpress.com/category/artprice-is-20-today/

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Artprice fête ses 20 ans, édito de thierry Ehrmann, Plasticien, Fondateur et PDG d’Artprice.

2017/10/07 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans. Au regard de l’économie numérique et de ses défis, elle est centenaire.

Société mythique, elle a connu l’introduction la plus démente de l’histoire de la bourse de Paris. Elle a dépassé en quelques heures les 400 millions EUR de capitalisation.

Elle a vécu des descentes aux enfers après la crise des valeurs Internet en 2000, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre du Golfe, la crise financière de 2007 et la liste est longue. Mais elle a aussi connu, par sa démarche iconoclaste, des procès fleuves intentés par des monstres nourris des siècles de monopole où l’omerta et l’opacité régnaient en maîtres absolus sur le Marché de l’Art.

Elle a supporté, de certaines castes, des haines inimaginables, des fantasmes qui dépassent l’entendement mais elle s’est relevée à chaque fois en devenant de plus en plus forte et aguerrie.

Elle a, par Internet, où sa maison-mère Groupe Serveur règne depuis 1987 comme pionnier, métamorphosé le vieux monde de l’Art.

Son siège social est légendaire, selon Time Magazine, « La Demeure du Chaos », qui est au sein du Musée d’Art Contemporain L’Organe, renommée par le New York Times « The Abode of Chaos », où travaillent ses fidèles collaborateurs, de véritables experts passionnés entre salles blanches informatiques et fonds documentaire de manuscrits et catalogues.

Artprice a bâti la plus grande banque de données au monde sur le Marché de l’Art, avec un fonds d’archivage quasi-étatique, puis en 2005 Artprice a conçu la plus grande MarketPlace Normalisée au monde d’œuvres d’Art.

Elle s’est imposée comme Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art en produisant, entre autres, pour plus de 7 200 médias, les fils d’informations en continu sur le Marché de l’Art, à l’instar des agences de presse financière comme Bloomberg.

Elle a aussi initié 4,5 millions de membres qu’elle remercie de leur fidélité. Il en est de même avec les 6300 Maisons de ventes, fidèles partenaires dans leur contribution avec Artprice.

Le vieil adage boursier « Cours vu, cours revu » s’est vérifié trois fois en 20 ans, faisant d’Artprice peu à peu une valeur mythique qu’on ne peut appréhender qu’avec une vision du XXIème siècle et ses changements de paradigme qui compriment l’espace-temps.

Pas un seul joueur en bourse, – les vrais, les durs, les purs -, ne peut s’empêcher de posséder un ticket Artprice.

Artprice détient un cénacle d’actionnaires qui ferait rêver certaines sociétés du CAC40.

Les fidèles actionnaires d’Artprice sont des gens puissants, redoutables et silencieux, ceux qui entre autres, par leur famille, règnent en maîtres depuis des centaines d’années sur le plus vieux Marché du monde et qui bien avant le public, avaient compris que la mutation par Artprice était irrémédiable.

N’oublions pas que l’homme échangeait des œuvres d’Art bien avant de frapper monnaie.

Ce cénacle d’actionnaires hors norme se retrouve dans ma citation qui rend hystérique certain(e)s « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés financiers en 10 fois plus intelligent et cruel. ».

Mais quel est donc ce Graal que des hommes exceptionnels, comme le Docteur Hippolyte Mireur au XIXème siècle, Enrique Mayer au XXème et tant d’autres personnages célèbres, ont cherché en vain avant de rejoindre Artprice avec leurs fonds de commerce éditorial ?

Ce Graal métaphorique que seules l’Alchimie et sa Materia Prima (le Chaos Alchimique) définissent, sont les équations et algorithmes qui permettent d’expliquer le prix de l’Art et sa parfaite construction.

Oser toucher au vieil adage « L’Art n’a pas de prix » constituait, pour l’ancien régime traditionaliste qui se glisse dans le clair-obscur, une offense absolue.

Artprice, en 20 ans de combat historique et légendaire, a su ouvrir les portes du Temple de l’Art au profane.

Il y a une décennie environ, une célèbre historienne et sociologue du Marché de l’Art m’a indiqué qu’Artprice est immortelle, non pas par sa fonction économique mais parce qu’elle a modifié, de manière irrémédiable, l’Histoire de l’Art et son Marché.

Artprice a démontré que l’Art avait un prix structuré et très élaboré dans un marché efficient qui est bien plus réfléchi et mature que d’autres marchés.

Je ne peux m’empêcher de penser, entre autres, aux Marchés financiers où les taux d’intérêts deviennent négatifs et au Quantitative Easing (QE), que nos grands-parents appelaient plus simplement la planche à billets et qui ne rassurent pas vraiment les épargnants.

Alors oui, Artprice a 20 ans ! L’âge où tout est permis pour aller dévorer le nouveau monde qui accouche et aller danser sur les cendres de la vieille économie qui ne sait pas qu’elle est déjà morte.

Attention, Artprice a 20 ans mais 100 ans de combat, d’expérience, de sagesse et de détermination.

Nous savons, comme notre vieux maître Marcel Duchamp nous l’a appris, que nos plus féroces détracteurs sont les plus grands contributeurs de la réussite mondiale d’Artprice.

À nos fidèles actionnaires de l’ombre, un grand merci pour votre confiance indéfectible.

Le mot de la fin est qu’Artprice n’a jamais modifié son capital et m’a toujours désigné comme Fondateur, PDG et principal actionnaire car je suis convaincu de la croissance exponentielle d’Internet et de ce changement de paradigme unique dans l’histoire de la modernité.

Artprice n’en est qu’à ses débuts.

L’aventure continue de plus belle … thierry Ehrmann

 

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

Artprice 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, Artist, founder and CEO of Artprice.

2017/10/07 Commentaires fermés

Artprice is 20 today. That might sound young to some, but in terms of the digital economy, that’s very old indeed.

A legendary organisation in many respects, Artprice experienced the most extraordinary IPO in the history of the Paris stock exchange, reaching a capitalization in excess of EUR 400 million within hours.

It has suffered severe corrections as well, notably after the new-tech stocks crash in 2000, nine-eleven, the 2nd Gulf War, the financial crisis of 2007 and a number of other exogenous events, and its iconoclastic approach has made it the target of lengthy lawsuits brought by monopolistic behemoths riding on centuries of Art Market omerta and opacity.

Artprice has survived a climate of irrational animosity from certain quarters, sometimes involving outlandish fantasies; but each attack has made the company stronger… and wiser.

Using the Internet – a domain in which its parent company Groupe Serveur has been a dominant pioneer since 1987 – Artprice has completely transformed the Art Market.

Its operational headquarters are located at a site Time Magazine described as the “legendary” Demeure du Chaos. The site, referred to as “The Abode of Chaos” by the New York Times, is also the “Organe” Contemporary Art Museum, where its loyal employees – from digital white rooms to documentary collections, mansucripts and catalogs – are enthusiastic experts.

Artprice has built the largest Art Market databank in the world with a almost State-sized archive base. In 2005, Artprice set up the largest Standardized Marketplace for artworks in the world.

It has become global leader in Art Market Information by providing, among other services, real-time streams of Art Market information for more than 7,200 media outlets such as the financial news agency Bloomberg.

It has also given insight to its 4.5 million loyal subscribers, whom it thanks for their loyalty. This also applies to the 6,300 Auction Houses it works with, loyal partners in their contribution with Artprice.

The old stock-market adage « prices peaks usually return » has been confirmed no less than three times in 20 years, making the Artprice share a legendary stock that cannot be understood without a clear grasp of the spatio-temporal paradigm shifts driving the 21st century.

Artprice is a “must-have” stock for all investors ans gamblers… whatever their strategy.

It has a cenacle of shareholders that would make a number of CAC 40 companies green with envy.

Its loyal shareholders are powerful, formidable and discreet people, including, among others, members of families that have held strong positions in the world’s oldest market for hundreds of years (mankind exchanged artworks well before currencies) and who – well before the public – understood that Artprice’s vision of the art market was totally unavoidable.

Artprice’s exceptional family of shareholders is reflected in my somewhat provocative observation that “the Art Market is like financial markets… only ten times smarter and ten times more unforgiving”.

So what exactly is this ‘secret chalice’… this ‘Grail’… that so many people have sought in vain – including exceptional men like Dr. Hippolyte Mireur (19th century) and Enrique Mayer (20th century) whose carefully-compiled registers of art market exchanges are now a part of Artprice?

This metaphorical ‘Grail’, that can only be apprehended by Alchemy and its Prima Materia (Alchemical Chaos), is in fact a set of equations and algorithms that explain art prices and expose how they are formed.

For the art market’s old regime lurking in the twilight, the adage « Art has no price » was the core of a deliberately mystifying ideology.

Over 20 years of historical and legendary combat, Artprice has opened the gates of the Temple of Art to the profane.

Ten or so years ago, a famous Art Market historian and sociologist told me that Artprice was immortal, not for its economic function, but rather for the irrevocable changes it has brought to the Art Market and, therefore, to Art History.

Artprice has demonstrated that art does have structured and highly sophisticated price mechanisms, in an efficient market that is substantially more rational and mature than many other markets.

Financial markets offer a particularly poor comparison at a time when negative interest rates and quantitative easing (QE) (a concept that our grandparents referred to simply as “money printing”) do little to reassure savers.

So yes… Artprice is now 20… an age of freedom and exploration; an age in which the emerging new world can dance on the ashes of the old economy that has not yet understand it is already dead.

Artprice may be 20, but it has already acquired a 100 years of experience, wisdom and combative energy.

We know – as our mentor Marcel Duchamp taught us – that our fiercest critics are the biggest contributors to the global success of Artprice.

To our loyal shareholders, a big thank you for your unfailing confidence.

As a final word: Artprice has never modified its capital structure and has repeatedly designated myself, its Founder, as its CEO and principal shareholder. The exponential growth of the Internet and the current paradigm shift – unique in the history of modernity – continue to fuel my belief that Artprice is still very much in its early stages.

The Artprice adventure continues with supreme confidence and vigour.

thierry Ehrmann

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

2017: The Art Market in 140 characters by #ARTPRICE $PRC on @Twitter

2017/01/16 Commentaires fermés

2017: The Art Market in 140 characters by on

2017: The Art Market in 140 characters by #ARTPRICE $PRC on @Twitter

2017: The Art Market in 140 characters by #ARTPRICE $PRC on @Twitter

thierry ehrmann

Fire licorn

Catégories :2017 Étiquettes : , ,