Archive

Posts Tagged ‘Nicolas Sarkozy’

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°19 exclusif de mars 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°19 exclusif de mars 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

Classement Mars 2015 – N°19

Le classement Grand Lyon la Métropole – Culture Facebook est à ses 19 mois d’existence. Les acteurs, très participatifs, ont contribué à donner une dynamique à ce classement.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°19 exclusif de mars 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°19 exclusif de mars 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.), qui est la Bible de l’actualité de l’art à travers le monde, a établi un palmarès des grandes villes d’art : le vainqueur est Lyon.

Les chiffres clés de février 2015 de Facebook sont les suivants : 1,8 milliard d’utilisateurs. En France, 35,1 millions d’utilisateurs actifs dont 1,44 million de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français connectés.

Ce mois-ci, spectaculaire remontée du Théâtre des Célestins qui grimpe de 5 places, de même, progression importante du Quai du Polar, du musée d’Art contemporain qui s’apprête le mois prochain à dépasser la barre symbolique des 50 000 “J’aime”, des Nuits Sonores qui sont susceptibles de dépasser La Fête des Lumières dès juin 2015, selon nos algorithmes et son recul sur 18 mois de classement. Leur progression depuis février est impressionnante.

De manière générale, une hausse très nette, jamais mesurée à ce niveau en 19 mois, est constatée sur l’activité “’implication des membres” sur presque tous les acteurs lyonnais.

Attention, le Musée des Confluences (ouvert depuis le 20 décembre 2014) inclus au classement depuis septembre est un poids lourd qui deviendra inévitablement n°1 en 2015. En effet 1 million de visiteurs sont attendus la 1ère année. 23 000 m² d’exposition et 2,2 millions d’objets, à un tel niveau, la compétition est mondiale. Il a enregistré 200 000 visiteurs en moins de 50 jours et passe de n°20 à n°15, confirmant la fiabilité de nos algorithmes qui sont à la base du classement.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos (Musée d’art contemporain L’OrgAne) conforte amplement son passage avec 230 600 “J’aime” correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Selon les chiffres officiels Facebook, c’est plus de 1,2 million de lecteurs par jour, confirmant son Engagement Logarithmique qui progresse à un haut niveau : 81 pour 230 600 “J’aime”. Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 200 000 “J’aime” avec un Engagement Logarithmique ≥80, ce qui démontre une communauté très active et très impliquée.

La victoire en Cour de Cassation de la Demeure du Chaos par un arrêt du 24 juin 2014, relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I, qui s’est principalement fondé sur le deuxième moyen de cassation, se basant sur la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, a contribué à sa progression sur les réseaux sociaux sur un combat judiciaire de 1999 à 2015.

Une analyse poussée, tant sur le Grand Lyon la Métropole que sur les acteurs culturels nationaux, démontre sans ambiguïté, sur le secteur de la Culture, que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs.
A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Chaque jour, l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle mesure à partir de Facebook un secteur économique, un classement de personnalités publiques, etc… Le Monde et Le Figaro ont d’ailleurs repris les algorithmes de calcul du Groupe Serveur et d’Artprice pour “scorer” et analyser l’effet de l’annonce officielle du retour de N. Sarkozy qui a retenu Facebook comme média exclusif.

Nous avons donc pris les 25 acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole et leurs pages officielles Facebook qui sont de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma et le Livre.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat, arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont, en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci encore, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°18 exclusif de février 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

2015/01/28 1 commentaire

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°18 exclusif de février 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

Classement Février 2015 – N°18

Le classement Grand Lyon la Métropole – Culture Facebook fête ses 18 mois d’existence. L’ensemble des acteurs, très participatifs, ont contribué à donner une dynamique à ce classement.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°18 exclusif de février 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°18 exclusif de février 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.), qui est la Bible de l’actualité de l’art à travers le monde, a établi un palmarès des grandes villes d’art : le vainqueur est Lyon.

Les chiffres clés de janvier 2015 de Facebook sont les suivants : 1,8 milliard d’utilisateurs. En France, 34,1 millions d’utilisateurs actifs dont 1,4 million de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français connectés.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos (musée d’art contemporain L’Organe) conforte amplement son passage avec 224 846 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Selon les chiffres officiels Facebook, c’est plus d’1,2 million de lecteurs par jour, confirmant son Engagement Logarithmique qui progresse à un haut niveau : 83 pour 224 846 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 200 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique ≥80 qui démontre une communauté très active et très impliquée.

La victoire en Cour de cassation de la Demeure du Chaos par un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I, qui s’est principalement fondé sur le deuxième moyen de cassation, se basant sur la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme a contribué à sa progression sur les réseaux sociaux sur un combat judiciaire de 1999 à 2015.

Attention, le Musée des Confluences (ouvert depuis le 20 décembre 2014) inclus au classement en septembre est un poids lourd qui deviendra inévitablement n°1 en 2015. En effet 1 million de visiteurs sont attendus la 1ère année. 23 000 m² d’exposition et 2,2 millions d’objets, à un tel niveau, la compétition est mondiale. Son engagement logarithmique (85) connait une croissance exponentielle qui confirme sa future place de n°1 en 2015. Il a enregistré 95 000 visiteurs en moins de 20 jours et passe de n°20 à n°15 confirmant la fiabilité de nos algorithmes qui sont à la base du classement.

La Biennale d’Art Contemporain de Lyon progresse elle aussi. L’Institut d’art contemporain de Villeurbanne progresse de deux places.

La Fête des Lumières, connaît une accélération marquée qui donnera à Lyon, selon nos prévisions, un troisième acteur culturel franchissant le cap mythique des 100 000 «J’aime» dès fin mars 2015 qui conforte Lyon dans son role de Métropole culturelle européenne.

Les Nuits Sonores sont susceptibles de dépasser La Fête des Lumières dès juin 2015 selon nos algorithmes et le recul sur 18 mois de classement.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon la Métropole que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Chaque jour, l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle mesure à partir de Facebook un secteur économique, un classement de personnalités publiques, etc… Le Monde et Le Figaro ont d’ailleurs repris les algorithmes de calcul du Groupe Serveur et d’Artprice pour «scorer» et analyser l’effet de l’annonce officielle du retour de N. Sarkozy qui a retenu Facebook comme média exclusif.

Nous avons donc pris les 25 acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole et leurs pages officielles Facebook qui sont de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat, arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont, en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci encore, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°17 exclusif de janvier 2015 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole

Classement Janvier 2015 – N°17

Le classement Grand Lyon la Métropole – Culture Facebook fête ses 18 mois d’existence. Les 19 autres acteurs, très participatifs, ont contribué à donner une dynamique à ce classement.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°15 exclusif de décembre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°15 exclusif de décembre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.), qui est la Bible de l’actualité de l’art à travers le monde, a établi un palmarès des grandes villes d’art : le vainqueur est Lyon.

Les chiffres clés de décembre 2014 de Facebook sont les suivants : 1,71 milliard d’utilisateurs. En France, 32,4 millions d’utilisateurs actifs dont 1,3 million de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français connectés.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos conforte amplement son passage avec 217 746 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Selon les chiffres officiels Facebook, c’est plus d’1,2 million de lecteurs par jour, confirmant son Engagement Logarithmique qui progresse à un haut niveau : 80 pour 217 746 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 200 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique ≥80 qui démontre une communauté très active et très impliquée.

La victoire en Cour de cassation de la Demeure du Chaos par un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I, qui s’est principalement fondé sur le deuxième moyen de cassation, se basant sur la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme a contribué à sa progression sur les réseaux sociaux sur un combat judiciaire de 1999 à 2014.

Attention, le Musée des Confluences (ouvert depuis le 20 décembre 2014) qui est rentré en septembre, sera désormais le poids lourd du classement et deviendra inévitablement n°1 en 2015. En effet 1 million de visiteurs sont attendus la 1ère année. 23 000 m² d’exposition et 2,2 millions d’objets, à un tel niveau la compétition est mondiale. Son engagement logarithmique connait une croissance exponentielle qui confirme sa future place de n°1 en 2015. Il a enregistré 50 000 visiteurs en moins de 10 jours et passe du n°20 au n°14 confirmant la fiabilité de nos algorithmes qui sont à la base du classement.
La Biennale d’Art Contemporain de Lyon progresse elle aussi pour arriver désormais 6ème. L’Institut d’art contemporain de Villeurbanne progresse de deux places, passant de la 18 ème à la 16 ème place.

La Fête des Lumières, qui a lieu du 5 au 8 décembre 2014, connaît une accélération marquée qui donnera à Lyon, selon nos prévisions, un troisième acteur culturel franchissant le cap mythique des 100 000 «J’aime» dès fin janvier 2015 qui conforte Lyon dans son role de Métropole culturelle européenne.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon la Métropole que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Chaque jour, l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle mesure à partir de Facebook un secteur économique, un classement de personnalités publiques, etc… Le Monde et Le Figaro ont d’ailleurs repris les algorithmes de calcul du Groupe Serveur et d’Artprice pour «scorer» et analyser l’effet de l’annonce officielle du retour de N. Sarkozy qui a retenu Facebook comme média exclusif.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon la Métropole et leurs pages officielles Facebook qui sont de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat, arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. ϑ
Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont, en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci encore, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°14 exclusif de novembre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

Classement Novembre 2014 – N°14

Notons que le classement Grand Lyon – Culture Facebook a fêté ses 1 an d’existence avec l’ensemble des acteurs qui ont été très participatifs et ont contribué à donner une dynamique à ce classement.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°14 exclusif de novembre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°14 exclusif de novembre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art : le vainqueur est Lyon.

Les chiffres clés d’octobre 2014 de Facebook sont les suivants : 1,53 milliard d’utilisateurs. En France, 28 millions d’utilisateurs actifs dont 1,3 million de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français connectés.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos conforte amplement son passage avec 202 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Selon les chiffres officiels Facebook, c’est plus d’1,2 million de lecteurs par jour, confirmant son Engagement Logarithmique qui progresse à un très haut niveau : 86 pour 202 000 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 200 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique >85 qui démontre une communauté très active et très impliquée.

La victoire en Cour de Cassation de la Demeure du Chaos par un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I qui s’est principalement fondée sur le deuxième moyen de cassation, pris de la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme a contribué à sa progression sur les réseaux sociaux sur un combat judiciaire de 1999 à 2014.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon confirme définitivement sa fulgurante progression en franchissant le cap des 166 000 «J’aime» grâce à son activité importante sur les réseaux sociaux et à sa dimension muséale dont la réputation est internationale. Mais attention, le Musée des Confluences (ouverture fin 2014) qui est rentré le mois dernier dans la compétition sera désormais le poids lourd du classement et au vu des communiqués deviendra inévitablement n°1 en 2015. En effet 1 million de visiteurs sont attendus la 1ère année. 23 000 m² d’exposition et 2,2 millions d’objets, à un tel niveau la compétition est mondiale.

La Biennale d’Art Contemporain de Lyon progresse elle aussi pour arriver désormais 6ème avec l’Orchestre National de Lyon qui gagne une place.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Une étude du Journal des Arts où sociologues, conservateurs et analystes considèrent Facebook comme le principal marqueur indiquant la mutation du Musée et la corrélation avec le nombre de visiteurs. Chaque jour, l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle mesurent à partir de Facebook un secteur économique, un classement de personnalités publiques, etc… Le Monde et Le Figaro ont d’ailleurs repris les algorithmes de calcul du Groupe Serveur et d’Artprice pour «scorer» et analyser l’effet de l’annonce officielle du retour de N. Sarkozy qui a retenu Facebook comme média exclusif.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon et leurs pages officielles Facebook qui sont de véritables marqueurs et E.R.P (Établissement Recevant du Public). Nous avons choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci encore, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°13 exclusif de octobre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

Classement Octobre 2014 – N°13

Notons que le classement Grand Lyon – Culture Facebook a fêté ses 1 an d’existence avec l’ensemble des acteurs qui ont été très participatifs et ont contribué à donner une saine dynamique de compétition à ce classement.

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°13 exclusif de octobre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°13 exclusif de octobre 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos conforte amplement son passage avec 195 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Selon les chiffres officiels Facebook, c’est plus d’1,2 millon de lecteurs par jour, confirmant son Engagement Logarithmique qui progresse à un très haut niveau : 88 pour 195 000 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 180 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique >85 qui démontre une communauté très active et très impliquée.

La victoire en Cour de Cassation de la Demeure du Chaos par un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I qui s’est principalement fondée sur le deuxième moyen de cassation, pris de la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme a contribué à sa progression sur les réseaux sociaux sur un combat judiciaire de 1999 à 2014.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon confirme définitivement sa fulgurente progression en franchissant le cap des 165 000 «J’aime» grâce à son activité importante sur les réseaux sociaux et à sa dimension muséale dont la réputation est internationale. La compétition se situe désormais entre la Demeure du Chaos et le Musée des Beaux-Arts de Lyon, avec la forte possibilité que ce dernier soit n°1 provisoirement. Il faut souligner que la progression mois par mois du Musée des Beaux-Arts est supérieur au Musée d’Art Contemporain – la Demeure du Chaos. Mais attention, le Musée des Confluences (ouverture fin 2014) qui est rentré le mois dernier dans la compétition sera désormais le poids lourd du classement et au vu des communiqués deviendra inévitablement n°1 en 2015. Concernant la Biennale de la Danse, celle-ci confirme une remontée spectaculaire qui la positionne dans le TOP 10 en septembre. La Biennale d’Art Contemporain de Lyon progresse elle aussi pour arriver désormais 6ème avec l’Orchestre National de Lyon qui gagne une place.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Une étude du Journal des Arts où sociologues, conservateurs et analystes considèrent Facebook comme le principal marqueur indiquant la mutation du Musée et la corrélation avec le nombre de visiteurs. Chaque jour, l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle mesurent à partir de Facebook un secteur économique, un classement de personnalités publiques, etc…Le Monde et Le Figaro ont d’ailleurs repris les algorithmes de calcul du Groupe Serveur et d’Artprice pour «scorer» et analyser l’effet de l’annonce officielle du retour de N. Sarkozy qui a retenu Facebook comme média exclusif.
Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon et leurs pages officielles Facebook qui sont de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.
On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an.
Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci encore, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

Retour à l’origine du Monde …

Dans la mythologie grecque, Chaos (en grec ancien Χαος / Khaos, littéralement « Faille, Béance », du verbe χαινω / kainô, « béer, être grand ouvert ») est l’élément primordial de la théogonie hésiodique.

Selon Hésiode, il précède non seulement l’origine du monde, mais celle des dieux. Chaos précède ainsi Gaïa (la Terre), Éros (l’Amour), le Tartare (les Enfers), l’Érèbe (les ténèbres des Enfers) et Nyx (la Nuit).

« Donc, au commencement, fut Chaos, et puis la Terre au vaste sein, siège inébranlable de tous les immortels qui habitent les sommets du neigeux Olympe, et le Tartare sombre dans les profondeurs de la vaste terre, et puis Amour, le plus beau des immortels, qui baigne de sa langueur et les dieux et les hommes, dompte les cœurs et triomphe des plus sages vouloirs.

De Chaos naquirent l’Érèbe et la sombre Nuit. De la Nuit, l’Éther et le Jour naquirent, fruits des amours avec l’Érèbe. À son tour, Gaïa engendra d’abord son égal en grandeur, le Ciel étoilé qui devait la couvrir de sa voûte étoilée et servir de demeure éternelle aux Dieux bienheureux. Puis elle engendra les hautes Montagnes, retraites des divines nymphes cachées dans leurs vallées heureuses. Sans l’aide d’Amour, elle produisit la Mer au sein stérile, aux flots furieux qui s’agitent. » (Hésiode)


Que tout ce beau monde de la haute finance, technocrates et grands responsables européens se mettent à hurler à la mort, maudire, calomnier, voire traiter Georges PAPANDREOU de facho est quand même le comble, avec un peu de recul, la Grèce rappelle à l’Europe et aux grands de ce monde ce que la Démocratie signifie. Il ne faut pas oublier que l’étymologie de démocratie, du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple », de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », « souveraineté »; le peuple renvoyant cependant à la notion plus restrictive de citoyens (la citoyenneté n’étant pas forcément donnée à toute la population).

Il est vrai que la décision grecque vient violer nos technocrates européens qui ont prêté serment d’allégence absolue aux marchés financiers. Cette décision est politique car à ce stade compte-tenu des enjeux et des choix, un seul homme porteur d’un mandat n’a plus la légitimité pour décider au nom de tous. Le peuple Grec seul peut trancher et choisir son destin. Aller plus loin sans légitimité mène à une guerre civile, n’oublions pas que la Grèce des colonels n’est pas lointaine (1974).

Les interrogations du gouvernement grec devraient interpeller l’ensemble de la caste politique européenne. Il n’y pas qu’à Athènes où le peuple conteste la représentation parlementaire. A Madrid, Puerta del Sol, un des premiers slogans des indignés fût contre les hommes politiques : vous nous avez trahis, vous ne nous représentez pas. Le mouvement des Indignés touche désormais 135 pays !

Stéphane Hessel painted portrait - Indignez-vous _DDC3126

A New York, le mouvement Occupy Wall Street, rappelle qu’ils font partie des 99% dont les politiques ne se préoccupent jamais. La fureur de certains dirigeants français ou européens en dit long sur leur vision de la Démocratie et de l’Europe. L ‘Histoire retiendra de Papandréou qu’il a eu un sursaut d’orgueil et de survie pour animer les origines de la Grèce avec la Démocratie.

Un journal grec titrait hier : la Grèce, capitale BERLIN, son porte-parole, Nicolas SARKOZY. Et oui, le G20 ne sera pas le Sacre du Prince. Les alter-mondialistes ont donné de la voix contre cette garde retranchée de plus de 12 000 policiers pour protéger le Cartel que n’aurait pas renié le Bûcher des Vanités.

J’ai un vrai problème : comment peux-t-on nommer le nouveau président de la B.C.E. (Banque Centrale Européenne), Mario DRAGHI, alors qu’il est l’homme de Goldman SACHS, qui a organisé les faux bilans de la Grèce pour lui permettre de rentrer dans l’Europe. Je vais vous dire mon avis : la Grèce représente 1,8% du P.I.B. européen, elle a 4,5 millions d’habitants, et comme par hasard, la sortie de la Grèce ou un aménagement de sa souffrance serait à l’origine d’un Crack planétaire… mais non mes p’tites louves et loups, le vrai secret c’est que toutes les dettes sont assurées par les CDS : ces Credit Default Swaps sont censés assurés toutes les dettes des pays triple A (AAA) ; la réalité est sordide, les assureurs secrets des CDS qui sont au Luxembourg sont très proches des banques qui font de la titrisation de dettes étatiques. Et là, la boîte de Pandore est ouverte…

Je pense que ce G20, intuitivement, sera le miroir d’un fantôme dénommé Carlo Giuliani, mort en martyre au G8 de Gênes (2001) que vous pouvez retrouver sur les murs de la Demeure du Chaos

Le Martyr de Gênes

Indignez-Vous ! VS Stéphane Hessel (Editions Indigenes)

Le pouvoir en place et l’Establishment devraient toujours se méfier des pamphlets qui partent de la Province dans une France jacobiniste et en grande souffrance. Le vieil homme et la mort, Stéphane HESSEL, 93 ans, est devenu la voix de millions d’indignés anonymes, une sorte de Gandhi du 21ème siècle, adoubé par son passé de résistant (membre du CNR : Conseil National de la Résistance).

Cet essai, phénomène très rare, atteint 1,8 millions d’exemplaires vendus en partant du Sud, Toulouse puis le Midi Rouge en passant par Marseille l’Insoumise, Lyon la Résistante pour arriver plus tard à Paris. Il n’y a que le réac’ de service Finkielkraut, qui nous joue son éternel numéro de claquettes.

Le triomphe de Stéphane HESSEL c’est un peu la vengeance posthume de Guy MOQUET, instrumentalisé et gadgetisé par un président qui n’a pas compris son peuple. Hessel réveille l’indignation qui est en nous avec des mots simples qui nous disent que la révolte n’appartient pas qu’aux gens d’en haut. Il conforte le combat des enragés face à une oligarchie où l’argent, les conflits d’intérêts, les collusions blessent profondément la République au quotidien…

Stéphane Hessel - Indignez-vous _DDC3126
Ce manifeste qui a de la grâce, a la Force du Juste. Il n’est ni de gauche ni de droite. Il s’appuie sur les raisons de s’indigner aujourd’hui face à l’indifférence.  Le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers et aux faibles, sont autant de raisons pour l’auteur de s’indigner.

Il attaque le système économique des marchés financiers ; effectivement, je lisais ce matin que les profits de Wall Street pour 2010 atteignent des sommets jamais franchis avec les Hedge Funds qui ont profité de la crise pour devenir beaucoup plus puissants que de nombreux états européens. Les grandes leçons de Sarko, le G8, le G20, le FMI, et toute la bande pour moraliser les marchés financiers et les banques n’ont abouti qu’à les rendre encore plus riches et plus prédateurs sur les peuples et les nations.

Stéphane Hessel s’attaque aussi à la destruction de l’éco-système de notre planète par le profit à court terme.Stéphane HESSEL est aussi un farouche défenseur de la Palestine, Gaza et la Cisjordanie, véritable plaie que l’Occident refuse farouchement de voir. (CQFD les dernières résolutions de l’ONU où Israël peut continuer de coloniser paisiblement.)

Enfin Stéphane Hessel explique la régression du progrès depuis le 11 septembre 2001 et les conséquences incalculables de la guerre que font les Etats-Unis et leurs alliés à la Oumma. Parti-pris d’un écrivain pro-arabe ? Loupé : il ne faut pas oublier que Stéphane Hessel est réchappé des camps de BuchenWald, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948, et diplomate.

Il est en quelque sorte un révolutionnaire appelant à une insurrection pacifique, le Juste face à la Mort, qui réveille en chacun de nous, le sens du combat et de ne jamais lâcher la lutte malgré le pouvoir en place. Il devait donc de toute urgence rejoindre les murs de la Demeure du Chaos. C’est chose faite avec Thomas ! Et comme par hasard, ce portrait engage une grande richesse de dialogues passionnés avec vous. Quelques liens pour poursuivre la réflexion :   l’interview vidéo sur TSR il y a quelques jours  son éditeur : indigène éditions >>> et pour ceux qui veulent le lire en ligne : le PDF >>>

L’HYPERPRÉSIDENCE DE N. SARKOZY MONTRE SES LIMITES Á LA MI-MANDAT

sarkozy3

Tir à boulets rouges généralisé dans l’ensemble de la presse française…

Le Monde

Qu’y a-t-il de commun entre la taxe carbone, l’affaire Mitterrand, la taxe professionnelle, la polémique autour de Jean Sarkozy ? Tous ces sujets qui empoisonnent l’atmosphère de la rentrée et obligent Nicolas Sarkozy à se justifier dans un long entretien au Figaro, vendredi 16 octobre, existent par la volonté d’un seul et même homme.

C’est le président qui, après les élections européennes, a voulu Á plus Vert que les Verts. Lui qui a imposé à la droite une nouvelle vague d’ouverture en faisant entrer un certain « F. » Mitterrand dans le gouvernement. Lui encore qui a voulu supprimer la taxe professionnelle que son prédécesseur socialiste avait qualifiée d’« impôt imbécile » sans parvenir à lui faire un sort. Lui enfin qui encourage l’ascension de son fils cadet Jean dans les Hauts-de-Seine, au risque de choquer l’opinion et de secouer la droite jusque dans ses tréfonds.

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers l’article complet sur Le Monde.fr

ERIC WOERTH, NICOLAS SARKOZY ET LES ÉVADÉS FISCAUX

geneve

Extrait d’un article paru sur le blog Veilleur de jour (Le Monde.fr) :

L’article d’Antoine Menusier, correspondant à Paris du quotidien suisse “Le Matin”, daté du 20 septembre, est passé inaperçu en France, sauf du “Canard enchaîné” et de quelques responsables de l’UMP auxquels il a causé quelques frayeurs… Il relate le voyage à Genève, le 23 mars 2007, d’Eric Woerth, alors trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, accompagné de Patrick Devedjian, à l’époque député des Hauts-de-Seine.

“Cette visite (…) avait un but, écrit Antoine Menusier, récolter de l’argent pour financer l’«effort de guerre» du candidat de la droite, opposé à sa rivale socialiste, Ségolène Royal. Le comité de soutien UMP Suisse avait vu grand pour accueillir les émissaires de Sarkozy: une réception à l’Hôtel Crowne Plaza en début de soirée, suivie d’une réunion au Caviar House, dans la très chic rue du Rhône, avec le «premier cercle», autrement dit, les donateurs les plus fortunés.”

“Eric Woerth ne cherchait pas alors à savoir si les chèques qu’on lui remettait étaient prélevés sur des comptes suisses non déclarés au fisc français», raconte un banquier français opérant dans une banque genevoise, cité par le correspondant du “Matin” qui précise : “S’il parle aujourd’hui, c’est qu’il est dégoûté par les «techniques peu glorieuses» employées en ce moment par le même Woerth pour faire plier les évadés fiscaux.”

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers l’article sur le blog Veilleur de jour (Le Monde.fr)

PRÊTS AUX BANQUES : L’ÉTAT PERD 12 MILLIARDS D’EUROS

eurosbanques

Extrait du blog Les Mots ont un sens, article en date du 02 octobre 2009

BNP-Paribas et la Société Générale se pressent au portillon pour rembourser les aides publiques. L’Etat français encaissera au passage dans les 400 millions d’euros d’intérêts, s’asseyant sur une plus-value de… 12 milliards d’euros !

Au moment où l’Etat fait les fonds de tiroirs, allant jusqu’à proposer de taxer les accidentés du travail pour grappiller 150 malheureux millions d’euros, l’affaire est plutôt embarrassante. Lors de l’annonce du plan de sauvegarde des banques, nombreux sont ceux qui en avaient critiqué les modalités. Certes, les intérêts paraissaient élevés : de 8 à 14% sur un montant de 20 milliards d’euros, ce n’est pas rien ! Mais en juin, la Cour des Comptes critiquait le dispositif, précisant qu’en réalité ce pourcentage était trompeur, et que finalement, l’Etat pourrait même en être de sa poche.

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers l’article complet sur Les Mots ont un sens.com

SARKOZY, LE VA-T-EN-GUERRE NUCLÉAIRE

Sarkozy Nucléaire

Deux courts papiers tirés du blog Great America, rédigé par Lorraine Millot et hébergé par Libération.fr

29/09/2009

La pique atomique française

Voilà maintenant que les Français veulent doubler Obama sur l’Iran, s’indigne le Wall Street Journal de ce mardi. Sous le titre « La pique atomique française », un petit édito bien senti revient sur les cafouillages qui ont entouré la révélation du site nucléaire de Qom vendredi dernier au G20. Le Wall Street reprend les confidences faites notamment au Monde par des diplomates français, disant que Sarkozy aurait voulu révéler le site de Qom dès le jeudi à l’ONU, lors du Conseil de Sécurité consacré à la non-prolifération nucléaire, plutôt qu’attendre le vendredi au G20. Un autre « officiel » français a confié au Wall Street combien Sarkozy était « frustré » depuis des mois par la réticence d’Obama à affronter l’Iran.

De fait, si on relit le discours de Sarkozy le 24 septembre à l’ONU, l’énervement est bien perceptible : « Nous avons raison de parler de l’avenir, mais avant l’avenir, il y a le présent, et le présent, c’est deux crises nucléaires majeures » avait lancé le président français, en référence à l’Iran et la Corée du nord. « Nous vivons dans un monde réel, pas un monde virtuel » poursuivait notre président, avant d’évoquer le « rêve » d’Obama d’une planète sans armes nucléaires. A Washington, des diplomates français tentent de sucrer la salade, en assurant que personne ne prend Obama pour un naïf et que l’Américain est « certainement tout aussi dur que nous sur l’Iran ». Tout en tendant la main à l’Iran, Obama préparait aussi les munitions pour des sanctions en cas d’échec du dialogue, rappellent ces Français.

A la veille du rendez-vous du 1er octobre avec les Iraniens, cela fait un peu désordre dans le camp occidental. Mais Nicolas Sarkozy y trouvera certainement nouveau motif de satisfaction: une fois encore, la France a réussi à se « profiler ».

02/10/2009

Sarkozy, nouvelle arme des neocons

Sarkozy a livré une balle en or aux conservateurs américains, pour tirer sur l’administration Obama. Après le Wall Street Journal (voir post précédent), Charles Krauthammer, pape des neocons, revient ce vendredi dans le Washington Post sur les états d’âme du président français, sous le titre « La leçon française d’Obama ». Krauthammer cite encore une fois les propos de Sarkozy à l’ONU la semaine dernière, opposant  « le rêve » d’Obama d’un monde sans armes nucléaires, au «monde réel» où il faut affronter les menaces iraniennes et nord-coréennes. « Sarkozy n’a pas pu dissimuler son étonnement face à la naïveté d’Obama » écrit Charles Krauthammer. La France ne profite d’ailleurs guère de la clairvoyance de son président, elle en reprend au passage pour son grade: « Quand la France vous reproche de vouloir l’apaisement, vous savez que vous avez touché le fond » attaque Krauthammer.

La chute de l’édito mérite aussi d’être traduite: « La providence protège les idiots, les ivrognes, les enfants et les Etats-Unis d’Amérique », aurait dit Bismarck, cité par Charles Krauthammer. Qui conclut: « Bismarck n’avait jamais vu Obama aux Nations-Unis. Sarkozy l’a vu ».

YVAN COLONNA Á LA DEMEURE DU CHAOS

Yvan Colonna

Yvan Colonna, fils de Jean-Hugues Colonna, affaire d’état ou zones d’ombres ?

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers le site officiel de la Demeure du Chaos

NICOLAS SARKOZY Á PROPOS DE LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE

Nicolas Sarkozy

La France entérine encore chaque jour un peu plus son statut de république bananière, comme le démontrait hier soir la saillie du chef de l’État qui bafouait allégrement le principe fondamental de présomption d’innocence, sur deux chaînes nationales en direct de New York City. Aurons-nous droit dans le futur à une allocution présidentielle en direct du Caesar’s Palace de Las Vegas ?

Libération

« Au bout de deux ans d’enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel », a lancé Nicolas Sarkozy sur TF1 et France 2, devant 12,1 millions de téléspectateurs, faisant fi du principe de la présomption d’innocence dont bénéficient les mis en examen tant qu’ils n’ont pas été définitivement jugés.

Devant le tribunal correctionnel de Paris, où les débats se poursuivaient mercredi dans la soirée, deux des avocats de l’ancien chef de gouvernement ont réagi illico, demandant la parole pour dénoncer des propos « scandaleux ».

« M. Sarkozy affirmait de New York, devant toute la France, que M. de Villepin était coupable, car il était traduit devant un tribunal », a tonné Me Olivier Metzner, l’un des avocats de Dominique de Villepin. « C’est cela le respect de votre tribunal, de votre parquet? C’est cela le spectacle que le président donne à la France de notre justice ? », a-t-il lancé. « C’est une atteinte scandaleuse aux principes fondamentaux », a appuyé son confrère, Me Henri Leclerc.

Un précédent : l’affaire Colonna

Le chef de l’Etat, garant de l’indépendance de la justice, avait déjà été au centre d’une polémique du même type en qualifiant d’« assassin » le tueur présumé du préfet Erignac, Yvan Colonna, avant son procès.

Pour en savoir plus :

. Lien vers l’article complet sur Libération.fr
. Lien vers la vidéo sur Daily Motion

« QU’IL RETIRE SA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE »

Nicolas Sarkozy

Libération

Extrait d’un article du quotidien Libération en date du 22/09/2009

«Qu’il retire sa constitution de partie civile»

Par ailleurs, l’ancien premier secrétaire du PS, François Hollande, a appelé, mardi, de l’affaire Clearstream, Nicolas Sarkozy à « retirer sa constitution de partie civile », soulignant que cela n’aura « aucune incidence sur le procès ».

« Ce que nous ne pouvons pas accepter c’est que le président de la République puisse être partie civile au procès » alors qu’« il bénéficie de l’immunité présidentielle » et qu’« il a autorité sur le parquet », a expliqué Hollande sur RMC et BFM-TV. Il est « insupportable qu’une partie civile puisse avoir autorité sur le parquet », a insisté le député de Corrèze, craignant que l’affaire tourne ainsi au procès « politique ».

Pour en savoir plus :

. Lien vers l’article complet sur Libération.fr
. Lien vers le dossier du procès Clearstream sur Libération.fr

CLEARSTREAM : NICOLAS SARKOZY VS. DOMINIQUE DE VILLEPIN

Nicolas Sarkozy - Yes, We Can!

Introduction d’un article de l’édition spéciale abonnés de Mediapart.fr :

Clearstream: comment Villepin va instruire le procès de… Sarkozy
par Edwy Plenel

Tous les regards sont braqués sur lui. Dominique de Villepin, qui comparaît à partir de lundi comme prévenu devant le tribunal correctionnel de Paris, sera pendant un mois le personnage central du procès Clearstream. L’ancien premier ministre a minutieusement préparé ce qu’il appelle « le procès du XXIe siècle ». Il entend faire du tribunal une tribune politique. Jusqu’à mettre en cause violemment son rival honni, Nicolas Sarkozy.

A ses nombreux visiteurs, qu’il accueille dans ses bureaux situés à deux pas de l’Arc de Triomphe, le sourire aux lèvres et la mine reposée, Dominique de Villepin fait la même impression : celle d’un homme habité par l’envie d’en découdre et sûr de lui. Trop sûr de lui, peut-être, redoutent ses amis. Au moment de comparaître sur le banc des prévenus, l’ex-premier ministre affiche en tout cas une sérénité totale. Il le répète à qui veut l’entendre : la vérité – du moins la sienne – va éclater lors du procès de l’affaire Clearstream. Loin d’avoir été l’initiateur (c’est la thèse des deux juges d’instruction qui l’ont renvoyé devant le tribunal) ni même le complice d’une série de dénonciations calomnieuses (ce que plaide le parquet), il en a été, en fait, la victime, assure-t-il.

La faute à qui ? A un président de la République tout-puissant, accusé d’avoir entre ses mains « tous les leviers du pouvoir : la justice, la police, les médias… », et pour qui Dominique de Villepin n’a pas de mots assez durs. Aux avocats, parlementaires, journalistes ou amis qui défilent dans son bureau, DDV dit tout le mépris que lui inspire Nicolas Sarkozy, dont il entend mettre publiquement au jour « la duplicité dans cette affaire », et qu’il va jusqu’à qualifier de « dealer, de tricheur, qui truque les parties avant qu’elles ne se jouent pour être certain de les gagner ».

Pour en savoir plus :

. Lien vers le site Mediapart.fr
. Lien vers un éditorial d’Edwy Plenel sur le site Mediapart.fr