Archive

Posts Tagged ‘New York’

Artprice by Art Market: 10 works that should ignite bidding at New York’s prestige sales, 11 – 20 November 2019

2019/11/07 Commentaires fermés

Artprice by Art Market: 10 works that should ignite bidding at New York’s prestige sales, 11 – 20 November 2019

Works sold over $10 million at auction in New York (2000 - October 2019)

Works sold over $10 million at auction in New York (2000 – October 2019)

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/11/new-york-usd-10-million.png]

For thierry Ehrmann, founder/CEO of Artmarket.com, “This year’s best auction performances have relied less on the Art Market’s top four ultra-prestigious signatures (Monet, Picasso, Warhol and Basquiat) and more on artists who are gaining momentum. The major auction houses are today working on bringing new artists into the very closed circle of ‘$10 million-plus’ artists”.

Rather than waiting for the arrival of a single exceptional work – like the Salvator Mundi or the Women of Algiers – auction houses are concentrating on generating more results above the $10 million threshold. And, as we have seen, when several major collectors are chasing the same piece, prices can fly. This was the case for Past Times (1997) by African-American artist Kerry James Marshall in May 2018, and for La Terrasse (1912) by Pierre Bonnard earlier this year.

Artprice has selected the ten works most likely to elicit strong bidding in New York next week:

Ed Rusha – Hurting the Word Radio #2 (1964): $30 – 40 million

This painting could well exceed the $30.4 million hammered in November 2014 for Smash (1963) and crown an already exceptional year for Ed Ruscha on the secondary market. The first version of Hurting the Word Radio is in Houston’s prestigious Menil Collection.

Gustave Caillebotte – Richard Gallo et son chien Dick (1884): $18 – 25 million

Occasionally, 19th century art – frequently disregarded or overlooked – produces excellent surprises. Somewhat curiously, Gustave Caillebotte is among the artists currently in vogue. His painting at Sotheby’s next week could do even better than the $22 million hammered in February 2019 for his Chemin montant (1881), which was worth $6.7 million in 2003.

Joan Mitchell – Plowed field (1971): $12 – 18 million

This painting – over 5 metres long – was auctioned in November 2003 at Christie’s in New York where it fetched $657,100. Sixteen years later, it could be resold for almost 20 times that amount.

Brice Marden – Number Two (1983/84): $10 – 15 million

After the new auction record for Carl André’s Copper-Steel Alloy Square at $3 million on 4 October 2019 in London, Minimalism is back with a major Brice Marden canvas. Since it was purchased at the Pace Gallery 34 years ago, the work has never been offered for sale. Its sister work, Number One (1983/84), is part of the Whitney Museum’s collection.

Francis Bacon – Pope (c. 1958): $6 – 8 million

This painting – from perhaps the Irish painter’s most iconic series – is being sold by the Brooklyn Museum, which has kept it for nearly forty years. Its sale will take place during the magnificent retrospective “Bacon en toutes lettres” at the Centre Pompidou in Paris (open until 20 January 2020).

Jean-Michel Basquiat – Brown Eggs (1981): $2.5 – 3.5 million

The major absentee on the high-end market so far this year, Basquiat is still only in 11th place in Artprice’s global ranking of artists by auction turnover… This work on paper, which already fetched $254,000 in 2004, then $1.86 million in 2015, will indicate whether the ‘Basquiat frenzy’ has calmed or is continuing to spread. But it won’t be the only indication since his painting The Ring (1981), which sold for $7.6 million in 2012, is also being offered… with an estimate of $12 – 15 million.

Alma Woodsey Thomas – A Fantastic Sunset (1970): $2.2 – 2.8 million

This Afro-American artist, who died in 1978, could finally earn the recognition she deserves on the Art Market. Her research on colour, similar to that of Frank Stella and Morris Louis, has never had the same auction success enjoyed by those two stars of Abstract Expressionism… who have both renewed their personal auction records very recently.

Akseli Gallen-Kallela – Palokärki (1892/94): $1.8 – 2.5 million

Her canvas View over Lake at Sunset (c.1905) exceeded all expectations on 9 July 2019 at Sotheby’s in London. Estimated between $125,000 and $190,000, it was finally purchased for $886,000. This record explains Sotheby’s very bold estimate for Palokärki.

Charles Wilbert White – Banner for Willie J (1976): $1 – 1.5 million

Christie’s has finally got its hands on an exceptional painting by this African-American artist who died in 1979. White’s work has recently enjoyed strong auction demand including for two charcoal drawings that fetched over $400,000 each. His painting Banner for Willie J has all the qualities to set a much more substantial record.

Julie Curtiss – Pas de Trois (2018): $100,000 – 150,000

Curtiss is the new darling of the Anton Kern Gallery, which presented her work for the first time in April 2019 in New York. Since that solo show, five of her paintings have already been auctioned for a total of $453,000. And three others have been announced for sale in November.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann http://www.artprice.comhttp://www.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Discover Artmarket and its Artprice department on video: https://en.artprice.com/video

Artmarket and its Artprice department was founded in 1997 by its CEO, thierry Ehrmann. Artmarket and its Artprice department is controlled by Groupe Serveur, created in 1987.

See certified biography in Who’s who ©:

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket is a global player in the Art Market with, among other structures, its Artprice department, world leader in the accumulation, management and exploitation of historical and current art market information in databanks containing over 30 million indices and auction results, covering more than 700,000 artists.

Artprice Images® allows unlimited access to the largest Art Market image bank in the world: no less than 180 million digital images of photographs or engraved reproductions of artworks from 1700 to the present day, commented by our art historians.

Artmarket with its Artprice department accumulates data on a permanent basis from 6300 Auction Houses and produces key Art Market information for the main press and media agencies (7,200 publications). Its 4.5 million ‘members log in’ users have access to ads posted by other members, a network that today represents the leading Global Standardized Marketplace® to buy and sell artworks at a fixed or bid price (auctions regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of France’s Commercial Code).

Artmarket with its Artprice department, has been awarded the State label “Innovative Company” by the Public Investment Bank (BPI) (for the second time in November 2018 for a new period of 3 years) which is supporting the company in its project to consolidate its position as a global player in the market art.

Artprice by Artmarket’s 2018 Global Art Market Report published in March 2019: https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Index of press releases posted by Artmarket with its Artprice department:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Follow all the Art Market news in real time with Artmarket and its Artprice department on Facebook and Twitter:

https: // www .facebook.com / artpricedotcom (4.5 million followers)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Discover the alchemy and universe of Artmarket and its artprice department http: //web.artprice.com/video headquartered at the famous Organe Contemporary Art Museum “The Abode of Chaos” (dixit The New York Times): https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

L’Obs – The Museum of the Future: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
(4 million followers)

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/the.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact Artmarket.com and its Artprice department
Contact:
ir@artmarket.com

Artprice by Art Market : Les 10 œuvres qui devraient enflammer les prestigieuses ventes de New York, du 11 au 20 novembre 2019

2019/11/07 Commentaires fermés

Artprice by Art Market : Les 10 œuvres qui devraient enflammer les prestigieuses ventes de New York, du 11 au 20 novembre 2019

Nombre d’œuvres vendues plus de 10 m$ aux enchères à New York (2000 – octobre 2019)

Nombre d’œuvres vendues plus de 10 m$ aux enchères à New York (2000 – octobre 2019)

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/11/new-york-usd-10-million.png]

thierry Ehrmann, président et fondateur d’Artmarket.com : « Les enjeux portent moins cette année sur les performances des quatre signatures ultra prestigieuses du Marché de l’Art (Monet, Picasso, Warhol et Basquiat) que sur celles qui montent en puissance. Les maisons de ventes travaillent en effet aujourd’hui à faire entrer de nouveaux artistes dans le cercle très fermé des œuvres supérieures à 10 m$ ».

Plutôt que d’attendre l’arrivée d’une seule œuvre exceptionnelle – comme le Salvator Mundi ou les Femmes d’Alger – les maisons de ventes s’efforcent de multiplier les coups de marteau supérieurs à 10 m$. Et quand plusieurs grands collectionneurs veulent exactement la même pièce, alors les prix peuvent s’envoler. Ce fut le cas de Past Times (1997) de l’artiste afro-américain Kerry James Marshall en mai 2018, ainsi que de La Terrasse (1912) de Pierre Bonnard en ce début d’année.

Artprice a sélectionné les dix œuvres qui pourraient électriser les salles de ventes new-yorkaises la semaine prochaine :

Ed Rusha – Hurting the Word Radio #2 (1964) : 30 m$ – 40 m$

Cette toile pourrait bien dépasser les 30,4 m$ déboursés en novembre 2014 pour Smash (1963) et viendrait ainsi couronner une année exceptionnelle pour Ed Ruscha aux enchères. La première version de Hurting the Word Radio fait partie de la prestigieuse Menil Collection à Houston.

Gustave Caillebotte – Richard Gallo et son chien Dick (1884) : 18 m$ – 25 m$

L’Art du XIXème siècle, trop souvent tombé en désuétude, garde néanmoins quelques très belles surprises, comme Gustave Caillebotte qui fait curieusement partie des artistes en vogue… La toile mise en vente la semaine prochaine chez Sotheby’s pourrait bien faire mieux encore que les 22 m$ enregistrés en février 2019 pour Chemin montant (1881), dont la valeur était de 6,7 m$ en 2003.

Joan Mitchell – Plowed field (1971) : 12 m$ – 18 m$

Cette peinture, de plus de 5 m de long, est déjà passée aux enchères en novembre 2003 chez Christie’s à New York. Achetée 657 100 $, elle pourrait bien être revendue presque 20 fois ce montant 16 ans plus tard.

Brice Marden – Number Two (1983/84) : 10 m$ – 15 m$

Après le record enregistré pour Carl André à 3 m$ ce 4 octobre 2019 à Londres, le minimalisme revient en force avec une toile majeure de Brice Marden. Depuis qu’elle a été achetée à la Pace Gallery, il y a 34 ans, l’oeuvre n’a jamais été remise sur le Marché. Number One (1983/84) fait quant à elle partie de la collection du Whitney Museum.

Francis Bacon – Pope (c. 1958) : 6 m$ – 8 m$

Ce tableau, de la série peut-être la plus iconique du peintre irlandais, est mis en vente par le Brooklyn Museum, qui l’a gardé pendant près de quarante ans. Cette vente prendra place pendant la magnifique rétrospective « Bacon en toutes lettres » présentée au Centre Pompidou jusqu’au 20 janvier 2020 à Paris.

Jean-Michel Basquiat – Brown Eggs (1981) : 2,5 m$ – 3,5 m$

Il est le grand absent sur le marché haut de gamme cette année, si bien qu’il ne pointe encore qu’à la 11ème place du classement Artprice… Cette œuvre sur papier, déjà vendue en 2004 pour 254 000 $ puis en 2015 pour 1,86 m$, doit montrer si la frénésie Basquiat s’adoucit ou continue de se propager. Tout comme la toile The Ring (1981), vendue 7,6 m$ en 2012, mais qui est estimée aujourd’hui entre 12 m$ et 15 m$.

Alma Woodsey Thomas – A Fantastic Sunset (1970) : 2,2 m$ – 2,8 m$

Cette artiste afro-américaine, décédée en 1978, pourrait enfin gagner la reconnaissance qu’elle mérite sur le Marché de l’Art. Ses recherches sur la couleur, proches de celles de Frank Stella ou de Morris Louis, n’ont jamais eu le même succès en salles de ventes que ces deux stars de l’expressionnisme abstrait, qui ont chacun battu leur record personnel aux enchères très récemment.

Akseli Gallen-Kallela – Palokärki (1892/94) : 1,8 m$ – 2,5 m$

Sa toile View over a Lake at Sunset (c. 1905) a dépassé toute les attentes le 9 juillet 2019 chez Sotheby’s à Londres. Estimée entre 125 000 $ et 190 000 $, View over a Lake at Sunset a finalement été achetée 886 000 $. Ce record explique les estimations très audacieuses de Sotheby’s pour Palokärki.

Charles Wilbert White – Banner for Willie J (1976) : 1 m$ – 1,5 m$

Christie’s a enfin mis la main sur une toile exceptionnelle de cet artiste afro-américain décédé en 1979. Il connaît un nouveau succès en salles de ventes, notamment grâce à deux dessins réalisés au charbon et vendus plus de 400 000 $ chacun. La peinture Banner for Willie J présente toutes les qualités pour établir un record bien plus puissant.

Julie Curtiss – Pas de trois (2018) : 100 000$ – 150 000 $

Elle est la nouvelle coqueluche de la galerie Anton Kern, qui a présenté son

travail pour la première fois en avril 2019 à New York. Depuis ce solo show, cinq de ses toiles ont déjà été vendues aux enchères pour un total de 453 000 $. Et trois autres ont été annoncées en novembre.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artmarket et son département Artprice est contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom  (4,5 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 

(4,0 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact d’Artmarket.com avec son département Artprice

Contact ir@artmarket.com

雅派 艺术道 (Artprice) :thierry Ehrmann 认为法国文化政策不符合国家最大利益

2019/06/26 Commentaires fermés

雅派 艺术道 (Artprice) thierry Ehrmann 认为法国文化政策不符合国家最大利益

法国《快报》(L’Express) 头版头条:法国政府在巴黎地区人均文化支出为 139 欧元,而巴黎之外其它地区为 15 欧元。

采用这种将全国文化资源集中于首都的政策是个危险的做法;会将自身暴露于实力更强的参与者。法国艺术家、画廊和拍卖行发现,无论是在法国还是在国际舞台上,都愈发难以摆脱强大的盎格鲁撒克逊(Anglo-Saxon)对手的阴影。

对于此文,雅派 艺术道 (Artprice) 的创始人 CEO thierry Ehrmann 表示:“任何人都不会对此感到意外:在文化方面,巴黎一直享受着优越的制度。但这种不平衡已变得太大、太明显了。无论是对巴黎的艺术家,还是对艺术市场而言,法国首都已不再是一座宝山。

1964 年,苏富比收购了当时美国的大型拍卖行,即纽约的帕克勃内( Parke-Bernet)。该公司最初向法国拍卖行出价,但他们却拒绝了。正如我之前曾向九位文化部长断言和解释的一样,法国的“帕克勃内综合征”仍未痊愈。每一次他们都处于颤栗之中。

帕克勃内(Parke-Bernet) 画廊拍卖目录 – 雅派 (Artprice) 档案

帕克勃内(Parke-Bernet) 画廊拍卖目录 – 雅派 (Artprice) 档案

帕克勃内(Parke-Bernet) 画廊拍卖目录雅派 (Artprice) 档案

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/06/parke-bernet.png]

全球艺术市场的 4%

字上世纪六十年代以来,发生了翻天覆地的变化。巴黎仍然是法国拍卖市场集中地,占据了法国总成交额的 90%。但半个世纪前,法国是全球市场的中心。2018 年,法国仅占全球艺术品拍卖成交额的 4%

但即便是这样一个大大缩水的市场,法国也难以为继。市场以盎格鲁撒克逊拍卖行为主导,苏富比和佳士得占据了 2018 年法国艺术品拍卖总成交额的 51%3.535 亿美元)而这仅仅是他们一小部分的全球艺术品业务。对于佳士得和苏富比而言,巴黎拍卖行仅占其全球总销售额的 4%,几乎已成为了次要拍卖行。纽约市场成交额是巴黎的 15 倍,伦敦是巴黎的 6 倍,甚至香港的成交额也是法国首都的近 3 倍。

与此同时,全球成交额排名第三的富艺斯拍卖行(Phillips)甚至干脆决定不在巴黎举办拍卖会

法国脱欧

法国吸引了艺术市场上的英国和美国主要参与者,但却难以留住本国的艺术家,因为他们更喜欢去其他地方居住生活。6 7 日,《纽约时报》在题为《洛爾·普魯沃(Laure Prouvost )代表了法国, 但是她并不觉得自己很法国》一文中,将读者目光转至 2019 年威尼斯双年展法国馆的奇特之处。确实如此这位现年 41 岁的艺术家出生于法国,在比利时安特卫普工作。2013 年,摘得了英国最负盛名的艺术奖项特纳奖。

在接受法国商报《回声报》(Les Echos) 的采访时,画廊老板 Daniel Templon 解释道:“在国际当代艺术博览会 (FIAC) 上,有十六个超大的展位,但法国画廊仅占据其一。业内权威的当代艺术博览会把我们视为次级,同理,我们的艺术家也是如此 […]。如果新秀艺术家想要获得成功并进一步提升价格阶梯,他们就必须搬到国外,比如德国、比利时、洛杉矶或纽约。

Daniel Templon 无可非议地指责了法国博物馆的问题:“法国博物馆馆长认为,展出外国艺术家的作品会更好,并表示他们如果使用法国艺术家,那么参观者数量就会减少。[…]在出口我们的艺术家之前,我们至少应该在法国为他们创造一个良好的国内市场。[…].

这位巴黎画廊拥有者总结道:“如果没有体制机构来的陪伴与支持我们,那么将不会有能力强大的画廊留在法国。

迈向另一种不同文化政策

巴黎拥有法国乃至全球一流的文化体制机构。从原始艺术到当代艺术,从古代到中世纪巴黎应有尽有。

卢浮宫作为整个体系的象征,是全球参观人数最多的博物馆。但是,正如《快报》文章所述,它获得了巨额融资:“上世纪八十年代,弗朗索瓦·密特朗 (François Mitterrand) 决定修缮卢浮宫,开展了许多必要的工作,包括扩建、修复和建造著名的金字塔。国家为此承担了全部费用,这看似合乎逻辑。然而,在 2012 年,法国政府在朗斯为这座博物馆的分馆揭幕时,国家对其资金的拨款仅为 1%

从地理区域分布来看,法国的文化政策就像一个实验室;这些省份被用作试验场,年轻的管理者和博物馆馆长被派到这里来证明自己。例如,今年里昂双年展的组织工作被委托给了东京宫的年轻策展团队,而刚刚结束馆长任期的 Jean de Loisy 退出了投身于巴黎国立高等美术学院的管理工作,并主持了一档以法国文化为主题的优秀广播节目《艺术是种物质风格》(LArt est la matière

Artprice 最近根据谷歌评论发布了法国当代艺术博物馆排行榜,这证实了巴黎博物馆相较于法国其他地区博物馆的非凡成功。

https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-presents-a-ranking-of-contemporary-art-museums-in-france-based-on-google-opinions—methodology-and-facts-which-have-been-legally-verified-300867332.html

版权所有 ©2019 thierry Ehrmann  www.artprice.com

关于 雅派 艺术道 (Artprice)

雅派 艺术道 (Artprice) 在巴黎泛欧证券交易所上市 (仅用于股票研究数据库),欧洲结算系统:7478 – 彭博 (Bloomberg)PRC – 路透社 (Reuters)ARTF

Artprice 的创始人为 thierry Ehrmann(查看其认证简介)(c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf)

观看视频了解 Artprice: https://www.artprice.com/video

雅派 艺术道 (Artprice) 是全球领先的艺术市场行情及指数数据库。其拥有超过 3000 万条拍卖指数和拍卖结果,涵盖了 70 多万名艺术家。Artprice Images® 提供无访问限制的世界艺术市场上最大的数据图库,数据库中共有自 1700 年至今的 1.26 亿张图片和艺术作品,以及 雅派 艺术道 (Artprice) 艺术史学家的解说信息。

雅派 艺术道 (Artprice) 6300 家拍卖行收集艺术拍卖信息,不断丰富其数据库,并在全球主要新闻机构和约 7200 家国际新闻媒体上不断更新艺术市场趋势信息。

雅派 艺术道 (Artprice) 为其 450 万会员提供访问世界领先的标准化艺术品市场的渠道,从而进行艺术品买卖交易。Artprice 正在筹建艺术市场区块链。以下是 BPI-标记(法国国家科学标志)雅派 艺术道 (Artprice) 2019 3 月出版 2018 年全球艺术市场年度报告:https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice 与中国艺术市场领先企业雅昌文化集团密切合作,后者是其坚实的机构合作伙伴。

雅昌文化集团简介:

雅昌与 雅派 艺术道 (Artprice) 的合作始于 2009 年。在 2018 年,双方签署了一项历史性协议,共同打造一条“新艺术丝绸之路”。这项倡议与中国于 2013 年启动的“一带一路”(OBOR) 或“一带一路倡议”(BRI) 一脉相承,在欧洲被称为“新丝绸之路”。

雅昌文化集团是由万捷于 1993 年创立的一家综合性文化产业集团,致力于传承、提升和传播艺术价值。以丰富的艺术数据为基础,雅昌集团通过整合和应用 IT 技术、数字科学以及创新型的工艺和材料为艺术产业以及艺术爱好者们提供专业的服务和高品质产品体验。

雅昌已经制作了 6 万多本书籍和拍卖目录,是世界上最大的艺术书籍印刷商,年印刷总量达 3 亿。它在艺术领域拥有 300 多万专业会员,平均日访问量达 1500 万,使其成为世界领先的艺术网站。”

雅昌集团网站:www.Artron.net

雅派 艺术道 (Artprice) 2018 年当代艺术市场年度报告 免费访问:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

雅派 艺术道 (Artprice) 新闻稿:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

艺术市场资讯:

https://twitter.com/artpricedotcomhttps://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom440 万订阅者

http://artmarketinsight.wordpress.com/

探索充满魅力的 Artprice 世界http://web.artprice.com/video,其公司总部位于著名的 Abode of Chaos 当代艺术博物馆:https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

当代艺术博物馆 The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999390 万订阅者

联系方式:ir@artprice.com

Artprice: France’s cultural policy is not in the country’s best interests according to thierry Ehrmann

2019/06/20 Commentaires fermés

The front page headline of the French newspaper L’Express reads: The French State spends €139 per capita on culture in the Paris region versus €15 in the rest of the country.

By pursuing a strategy of concentrating the country’s cultural offer on its capital, France is leaving itself dangerously exposed to stronger players. French artists, galleries and auction houses are finding it increasingly difficult to emerge from the shadow of their powerful Anglo-Saxon rivals, both in France and on the international scene.

In reaction to this article, thierry Ehrmann, Artprice’s founder CEO says: “This is no surprise to anyone: Paris enjoys a favorable regime at the cultural level. But the imbalance has become too great, too obvious. The French capital is no longer an El Dorado, neither for its artists nor for the Art Market.

In 1964, Sotheby’s acquired America’s leading auctioneer at the time, the New York operator Parke-Bernet. The firm was initially offered to French auctioneers, but they refused. France is still suffering from the “Parke-Bernet Syndrome, as I defined and explained it to 9 Ministers of Culture. Each time they were shaken.

   Sales Catalogs of Parke-Bernet Galleries - Artprice Archives


Sales Catalogs of Parke-Bernet Galleries – Artprice Archives

Sales Catalogs of Parke-Bernet Galleries – Artprice Archives
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/06/parke-bernet.png]

4% of the global Art Market

The situation has changed significantly since the 1960s. Paris is still clearly the bastion of French auction sales, accounting for 90% of the country’s total turnover. But half a century ago, France was at the epicentre of the global market. In 2018, France generated just 4% of global fine art auction turnover.

But even this diminished market is struggling to remain French. Dominated by the Anglo-Saxon auction houses, Sotheby’s and Christie’s generated 51% ($353.5 million) of France’s total fine art auction turnover in 2018… and that total is a very small percentage of their global Fine Art business. Representing just 4% of their combined global sales, the Parisian auction houses have become almost secondary for Christie’s and Sotheby’s. The New York marketplace generates 15 times more turnover than Paris, London 6 times more and even Hong Kong generates nearly 3 times more than the French capital.

Meanwhile, Phillips, the world’s third largest auction house by turnover, has simply decided not to organise sales in Paris…

Frexit

France woos the major British and American players in the Art Market, but it struggles to keep its own artists who prefer to go and live elsewhere. On 7 June, the New York Times drew its readers’ attention to the singularity of the French pavilion at the 2019 Venice Biennale in an article entitled “Laure Prouvost represents France. But she doesn’t feel very French”. Indeed… the 41-year-old artist, born in France, works in Antwerp, Belgium, and was revealed in 2013 by the Turner Prize, Britain’s most prestigious art award.

In an interview with the French business newspaper Les Echos, gallery owner Daniel Templon explains: “At the FIAC, there are sixteen ultra-big stands available, but only one was occupied by a French gallery. Our leading Contemporary Art Fair sees us as secondary and, by the same token, our artists too […]. If emerging artists want to succeed and move up the price ladder, they have to move abroad, to Germany, Belgium, Los Angeles or New York.

Daniel Templon justifiably blames French museums: “French museum directors believe it is better to exhibit foreign artists and say they would attract fewer visitors with French artists. […] Before exporting our artists, we should at least try to generate a domestic market for them here in France. […].« 

The Parisian gallerist concludes: “If institutions don’t accompany us, there won’t be any powerful galleries left in France.« 

Towards a different cultural policy

Paris possesses some of the best cultural institutions in France and in the world for that matter. From the Primitive arts to the Contemporary scene, from Antiquity to the Medieval period… Paris has it all.

The Louvre – figurehead of the entire system – is the most visited museum in the world. But, as the Express article explains, it has received massive financing: « In the 1980s, François Mitterrand decided to renovate the Louvre, launching much needed work including extension, restoration and construction of the famous pyramid. The State paid everything, which seems logical. However, in 2012, when the French State inaugurated the museum’s satellite in Lens […], the State’s contribution to its funding was fixed at a tiny 1%« .

Moreover, in geographical terms, France’s cultural policy resembles a laboratory; the provinces are used as testing grounds where young curators and young museum directors are sent to prove themselves. This year, for example, the organisation of the Lyon Biennale has been entrusted to the young curatorial team of the Palais de Tokyo, and Jean de Loisy, whose presidency of the museum has just ended, has withdrawn… to devote himself to the management of the Ecole des Beaux-Arts in Paris and his excellent radio program “Art is Matter” on France Culture.

Artprice’s recently published ranking of France’s Contemporary Art museums based on Google reviews confirms the extraordinary success of Parisian museums compared to those of France’s regions.

https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-presents-a-ranking-of-contemporary-art-museums-in-france-based-on-google-opinions—methodology-and-facts-which-have-been-legally-verified-300867332.html

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

Partners since 2009, in 2018, Artron and Artprice signed a historic agreement to create a “New Silk Road for Art”. This initiative is perfectly coherent with China’s « One Belt, One Road » (OBOR) or « Belt and Road Initiative » (BRI) launched in 2013 and known in Europe as the “New Silk Road”.

Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials.

Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2018 – free access at:
https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2018

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.9 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice : En matière de politique culturelle, la France perd à son propre jeu

2019/06/20 Commentaires fermés

Artprice : En matière de politique culturelle, la France perd à son propre jeu

La Une du journal l’Express tire la sonnette d’alarme : « L’Etat [français] dépense 139€ par Francilien pour la culture, contre 15€ par habitant dans le reste du pays ».

La France, en suivant cette stratégie qui consiste à concentrer dans sa capitale l’offre culturelle, s’expose à plus fort qu’elle. Sur le Marché de l’Art, les acteurs français (artistes, galeries et maisons de ventes) ont de plus en plus de mal à sortir de l’ombre de leurs puissants rivaux anglo-saxons, en France comme sur la scène internationale.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, réagit : « Ce n’est une surprise pour personne : Paris jouit d’un régime de faveur sur le plan culturel. Mais le déséquilibre est devenu trop grand, trop flagrant. La capitale française n’est plus un eldorado, ni pour les artistes ni pour le Marché de l’Art.

En 1964, Sotheby’s a racheté le New Yorkais Parke-Bernet, première maison américaine de ventes aux enchères, qui avait été d’abord proposée aux commissaires-priseurs français, mais que ceux-ci refusèrent. La France souffre aujourd’hui encore du “Syndrome Parke-Bernet” ».

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/06/parke-bernet.png]

4% du Marché de l’Art mondial

La situation a fort changé depuis les années 1960. Aux enchères, Paris reste évidemment la place forte du Marché de l’Art français, avec 90% du produit des ventes de l’Hexagone. Mais ce marché n’est plus ce qu’il était il y a un demi siècle : en 2018, la France ne pèse plus que 4% du Marché de l’Art mondial.

Or, même ce petit marché peine à rester français. Ce sont en effet les maisons de ventes anglo-saxonnes qui le dominent à présent. Les géantes Sotheby’s et Christie’s génèrent 51% de la valeur des ventes publiques de Fine Art en France, avec 353,5 m$ en 2018. Et cela ne représente encore qu’une goutte d’eau dans les affaires des deux premières maisons de ventes de la planète : Paris ne représente que 4% de leurs activités…

Autant dire que les salles de ventes parisiennes sont aujourd’hui presque secondaires pour Christie’s et Sotheby’s. La place de marché new-yorkaise est 15 fois plus volumineuse que Paris, Londres 6 fois et même Hong Kong génère près de 3 fois plus de chiffres d’affaires que la capitale française.

La troisième maison de ventes de la planète, Phillips a quant à elle tout simplement choisi de ne pas organiser de ventes à Paris…

Frexit

La France courtise les grands acteurs du Marché de l’Art, anglais et américains, mais elle peine à garder ses artistes qui préfèrent pour beaucoup s’en aller vivre ailleurs. Le 7 juin, le New York Times attirait l’attention de ses lecteurs sur la singularité du pavillon français à la Biennale de Venise 2019, dans un article intitulé « Laure Prouvost represents France. But she doesn’t feel very French » (Laure Prouvost représente la France. Mais elle ne se sent pas très française).

Et pour cause, l’artiste de 41 ans, née en France, travaille à Anvers, en Belgique, et a été révélée en 2013 par le Turner Prize, la plus prestigieuses des récompenses britanniques.

Dans une interview accordée au journal les Echos, le galeriste Daniel Templon explique : « A la FIAC, il y a seize emplacements majeurs pour les stands mais un seul octroyé à une galerie hexagonale. Notre première foire d’art contemporain nous considèrent comme secondaires et, par là même, nos artistes aussi […] Les artistes émergents, s’ils veulent réussir et voir leurs prix grimper, doivent aller s’installer à l’étranger : en Allemagne, en Belgique, à Los Angeles, New York ».

Daniel Templon blâme à juste titre les musées français : « Les directeurs de musée estiment plus valorisant pour eux d’exposer des [artistes] étrangers et affirment qu’ils feraient moins d’entrées avec les Français. […] Avant d’exporter nos artistes, il faudrait déjà qu’ils soient montrés et achetés chez nous. […] ».

Le galeriste parisien conclut: « « Si les institutions ne nous accompagnent pas, il n’y aura plus de galerie puissante en France ».

Vers une autre politique culturelle

Paris rassemble les plus belles institutions culturelles du pays, et souvent même du monde. Depuis les arts premiers jusqu’à la scène contemporaine, en passant par l’antiquité et la période médiéval.

Le Louvre, figure de proue de tout ce système, est le musée le plus visité du monde. Mais il bénéficie d’un financement léonin explique l’Express : « Dans les années 1980, François Mitterrand décide de rénover le Louvre, qui en a bien besoin. Extension, restauration, érection de la fameuse pyramide: l’Etat paie tout, ce qui paraît logique. A ceci près que, en 2012, lorsque l’on inaugure son petit frère à Lens […], le ministère, dans sa grande prodigalité, apporte royalement… 1% du financement ».

Au sein de cette politique culturelle française, la Province fait office de laboratoire, où sont envoyés les jeunes curateurs et les jeunes directeurs de musées pour faire leurs preuves. L’exemple est fourni cette année par la Biennale de Lyon, confiée à la jeune équipe curatoriale du Palais de Tokyo. Jean de Loisy, dont la présidence du musée vient de se terminer, s’est retiré… pour se consacrer à la gestion de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et à son excellente émission « L’Art est la matière » sur France Culture.

Le classement des Musées d’Art Contemporain en France, récemment publié par Artprice sur base des avis Google, confirme le succès tout à fait inégal des musées parisiens par rapport à ceux de Province.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Partenaires depuis 2009, Artron et Artprice ont signé en octobre 2018 un accord historique pour créer une « nouvelle route de la soie de l’art », cette alliance s’inscrivant dans le plan « One Belt One Road » (OBOR) / « Belt and Road Initiative » (BRI), lancé en 2013 et connu en Europe sous le nom de « Nouvelle Route de la Soie ».

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Drahi rachète Sotheby’s en pleine révolution numérique sur le marché de l’art

2019/06/18 Commentaires fermés

Revue de presse

Source : Notre Temps/AFP
https://www.notretemps.com/high-tech/actualites/drahi-rachete-sotheby-s-en-pleine-afp-201906,i197378

Par AFP le 18 juin 2019

L’acquisition de la célèbre maison Sotheby’s par le magnat des télécoms et des médias Patrick Drahi intervient en pleine révolution numérique du secteur des enchères, où les ventes se font de plus en plus en ligne.

« Ce rachat valide l’entrée du marché de l’art dans l’ère numérique du XXIe siècle », soutient Thierry Ehrmann, président d’Artprice, une société qui suit au jour le jour les mouvements et cotations du marché de l’art, de l’Europe aux États-Unis en passant par la Chine.

Cet expert estime que ce secteur a globalement pris avec « retard » le virage numérique, mettant du temps à en finir avec des « systèmes désuets » et des clients parfois « enregistrés sur des fiches bristol ». Un secteur qui « avait fini par comprendre l’intérêt du téléphone pour ses ventes, mais qui met du temps à comprendre l’intérêt d’internet », pour M. Ehrmann.

La mue est pourtant bel et bien en cours.

Selon le rapport 2018 de l’assureur d’oeuvres d’art Hiscox France, les ventes d’art en ligne (même si leur croissance a ralenti par rapport aux années précédentes) avaient ainsi progressé de 12% en 2017, avec une clientèle jeune (entre 20 et 35 ans) représentant plus de 40% des ventes.

L’art en ligne pourrait représenter 9 milliards de dollars en 2022, prédit Hiscox, incitant salles de ventes mais aussi galeries à se développer de plus en plus « on line ».

Drouot, après avoir déjà créé les ventes « live » (possibilité de participer via internet à des enchères organisées dans une salle), a organisé depuis 2011 des ventes en ligne (uniquement sur internet). Chez Sotheby’s, le nombre de ventes en ligne a quasiment triplé en un an, et 26% des lots ont été vendus ainsi en 2018.

Chiffre d’affaires Fine Art Christie s / Sotheby’s des deux premières Maisons de Ventes dans le monde.

Chiffre d’affaires Fine Art Christie s / Sotheby’s des deux premières Maisons de Ventes dans le monde.

 

Pour l’ancien ministre français de la Culture Jean-Jacques Aillagon et aujourd’hui conseiller de l’homme d’affaires français François Pinault, propriétaire depuis 1998 de l’autre très grande maison de ventes au niveau mondial, Christie’s, cette évolution vers le numérique est déjà bien lancée.

– « Le sens de l’Histoire » –

« Le marché de l’art s’est déjà emparé largement de la dématérialisation de ses opérations que permet internet, grandes et mêmes petites maisons confondues », estime-t-il.

Le rachat de Sotheby’s par Patrick Drahi, milliardaire ultra-connecté, devrait en tous cas contribuer à accélérer la tendance alors qu’une partie grandissante des ventes ne se joue déjà plus dans les vénérables salles de ventes mais bien dans les pièces annexes, sur des « ordinateurs connectés du monde entier », résume Thierry Ehrmann.

Selon Alexandre Giquello, qui dirige la maison de ventes Binoche et Giquello et préside Drouot Enchères, « Drahi a fait sa fortune sur les nouvelles technologies, c’est le sens de l’Histoire, et c’est aussi l’avenir de la profession, car nos plus gros clients sont dans les nouvelles technologies ».

Quant à savoir si ce glissement vers le tout internet sera positif et inéluctable, pour les galeries d’art comme pour la qualité des oeuvres, M. Aillagon insiste sur le fait qu' »Internet doit rester un outil et non une finalité ». « Pour la partie la plus prestigieuse du marché, c’est toujours la matérialité des chefs d’oeuvre qui impose sa vérité. »

Une « révolution numérique » qui, outre les places fortes à New York (la moitié des ventes mondiales environ), Londres (28%) ou Hong Kong (14%), devrait aussi se jouer du côté de Paris (actuellement 4% des ventes) avec désormais deux milliardaires français à la tête des deux maisons de ventes les plus prestigieuses.

Jusqu’à récemment, rappelle M. Giquello, « dans ce monde très américain, très anglo-saxon, Paris ne décidait rien ». « Après la prise de contrôle par Pinault de Christie’s, cette maison américaine a placé à sa tête toute une série de Français compétents, qui ont mis en valeur le savoir faire français », observe-t-il, en estimant que Patrick Drahi devrait faire de même.

jlv/alu/rm/swi

SOTHEBY’S

ARTPRICE.COM

KERING

 

Artprice (New York): Top bracket artworks for sale at the beginning of 2019

2019/01/03 Commentaires fermés

Artprice (New York): Top bracket artworks for sale at the beginning of 2019

No respite for art lovers! The new year has already begun, with French provincial sales throwing up superb treasures… The auction calendar will resume back in New York with Christie’s starting 2019 with five sales, including a highly anticipated Art Brut sale. But it is Sotheby’s which gathered the most expensive lots for the very first big sale of the year: Master Paintings Evening Sale, that will be held on 30 January 2019.

Top 10 upcoming artworks at auction in January 2019

© Artprice.com

Artist Artwork Estimate Sale
1 Joachim WTEWAEL (c.1566-c.1638) A Banquet of the Gods $5,000,000 – $7,000,000 01.30.2019 – Sotheby’s NY
2 Elisabeth VIGE-LEBRUN (1755-1842) Portrait of Muhammad Dervish Khan (1788) $4,000,000 – $6,000,000 02.30.2019 – Sotheby’s NY
3 Jan VAN DE CAPPELLE (c.1624-1679) A Shipping Scene on a Calm Sea $4,000,000 – $6,000,000 03.30.2019 – Sotheby’s NY
4 Ambrosius BOSSCHAERT I (1573-1621) A Still Life of Flowers in a Glass Flask (1607) $2,500,000 – $3,500,000 04.30.2019 – Sotheby’s NY
5 Peter Paul RUBENS (1577-1640) Nude Study of a Young Man $2,500,000 – $3,500,000 05.30.2019 – Sotheby’s NY
6 Orazio GENTILESCHI (1563-1639) The Fall of the Rebel Angels $2,500,000 – $3,500,000 06.30.2019 – Sotheby’s NY
7 Pieter BRUEGHEL II (c.1564-1637/38) St. George’s Kermis (1627) $2,000,000 – $3,000,000 07.30.2019 – Sotheby’s NY
8 Fede GALIZIA (1578-1630) A Glass Compote with Peaches $2,000,000 – $3,000,000 08.30.2019 – Sotheby’s NY
9 Jacobus VREL (c.1630-c.1680) Street Scene with Two Figures Walking Away $1,500,000 – $2,000,000 09.30.2019 – Sotheby’s NY
10 Luis MELENDEZ (1716-1780) Still Life with a Plate of Azaroles $1,500,000 – $2,000,000 10.30.2019 – Sotheby’s NY

Nevertheless, the most exciting lots are not necessarily the most expensive ones. thierry Ehrmann, Founder and CEO of Artprice insists : “The mid-range Art Market is full of opportunities and it is worth keeping track of what is on offer as soon as the year begins…”

The unique world of Henry Darger

Henry Darger (1892-1973) created an exceptionally broad spectrum œuvre that was discovered in his room after his death. A secretive and reclusive character, Darger created a unique world, including a 15,000-page illustrated and typed manuscript, The Realms of the Unreal, describing events from a completely imaginary world in which a bunch of pre-teen girls (the Vivian Girls) on an imaginary planet wage a war against adults to obtain their freedom. Parallel to this written saga (but never published), Darger also painted. He produced – sometimes on both sides – large narrative panels that are pure masterpieces. His technique was also unique, drawing inspiration from a variety of sources (children’s art books, various magazines, fashion catalogs, etc.) copying the images in charcoal before applying water colours.

The first Darger works sold on the secondary market were actually auctioned in France at Loudmer’s in 1989. At that time, a panoramic drawing by the obscure celebrity fetched less than $10,000. Today, his drawings are in the collections of major museums including the MoMA, the Art Institute of Chicago, the Museum of Modern Art of the City of Paris and the Collection de l’Art Brut in Lausanne. On the auction market one would expect to pay at least $150,000 for one of his most important works because they are both in-demand and rare. The one proposed by Christie’s on 18 January in New York is monumental – nearly three meters wide – and double-sided (drawn on both sides). It is expected to fetch between $250,000 and $500,000. Two days later, Sotheby’s will, in turn, sell a smaller double-sided drawing by Henry Darger (178-cm long) with an estimate value between $150,000 and $300,000. The simultaneousness of these two upcoming sales is noticeable, as only 19 drawings by Henry Darger have been seen in auction room since 1989.

The opulence of a small masterpiece by Wtewael

Jumping back over 400 hundred years… we have a superb baroque painting on copper entitled Banquet of the Gods by the Dutch painter Joachim Anthonisz Wtewael, one of Holland’s most important artists, active in the years 1580 – 1620. This masterful work depicts 47 figures – gods, fauns, women and putti – in orgiastic debauchery… all within the confines of 15.8 x 20.4 cm. With unmatched density, the artist portrays Bacchus, Ceres, Mars, Venus, Cupid, Pan and his muses at a grand banquet, and despite its small size, the work is expected to sell for between 5 and 7 million dollars on 30 January at Sotheby’s (New York). However, in view of its quality, it is quite possible the lot will reach its high estimate, especially since a smaller Wtewael work has already crossed the $7 million threshold. That was also an oil-on-copper measuring just 18.2 x 13.5 cm, a virtuoso composition depicting 12 bodies on the sensual theme of Mars and Venus surprised by Vulcan (Mars and Venus Surprised by Vulcan, $7.26m, at Christie’s London in 2012).

One of Rubens’ best drawings

Sotheby’s will also be offering an exquisitely rare drawing by Rubens which should fetch the Dutch virtuoso’s second best-ever auction result for a work on paper. It’s a study of a young man with arms raised measuring almost 50 centimeters, drawn in charcoal with a couple of white chalk highlights to catch the light. The work shows the artist’s change of mind regarding the position of the tensed and muscular legs. The torsion of the lower limbs and the momentum of the figure, forward and upward, is typical Baroque bravura. A result within the estimated range of $2.5 – $3.5 million would make it the second best-ever auction result for a Rubens drawing (and the best result for a Rubens charcoal). On 10 July 2014, Christie’s London hammered his best-ever result for a work on paper – an ink representing Samson and Delilah – at over $5.5 million.

Apart from the provincial sales in France and the year’s first New York sessions at Christie’s and Sotheby’s, we don’t yet know what other wonders the other major auction houses around the world will be offering over the coming months (China’s Poly Auction and China Guardian, Germany’s Dorotheum, France’s Artcurial, Korea’s Seoul Auction). In fact, the majority of auction operators do not start selling until later in the year, and some wait as long as May (Grisebach) before reopening after the winter break.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

About Artprice:

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ).

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials. Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3.4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.4 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Artprice (New York) : les plus belles oeuvres du début d’année 2019

2019/01/03 Commentaires fermés

Artprice (New York) : les plus belles œuvres du début d’année 2019

Pas de répit pour les amateurs d’art ! La nouvelle année a déjà commencé, notamment en province française où se cachent encore de très nombreux trésors… Puis le calendrier des enchères reprendra du côté de New York, chez Christie’s qui ouvre l’année 2019 avec cinq ventes, dont une très attendue, dédiée à l’Art Brut. Mais c’est Sotheby’s sans doute qui a réuni les lots les plus précieux pour la première grande ventes de l’année : Master Paintings Evening Sale, organisée le 30 janvier 2019.

Top 10 des oeuvres mises en vente en janvier 2019

© Artprice.com

Artiste Oeuvre Estimation Vente
1 Joachim WTEWAEL (c.1566-c.1638) A Banquet of the Gods $5,000,000 – $7,000,000 01.30.2019 – Sotheby’s NY
2 Elisabeth VIGE-LEBRUN (1755-1842) Portrait of Muhammad Dervish Khan (1788) $4,000,000 – $6,000,000 02.30.2019 – Sotheby’s NY
3 Jan VAN DE CAPPELLE (c.1624-1679) A Shipping Scene on a Calm Sea $4,000,000 – $6,000,000 03.30.2019 – Sotheby’s NY
4 Ambrosius BOSSCHAERT I (1573-1621) A Still Life of Flowers in a Glass Flask (1607) $2,500,000 – $3,500,000 04.30.2019 – Sotheby’s NY
5 Peter Paul RUBENS (1577-1640) Nude Study of a Young Man $2,500,000 – $3,500,000 05.30.2019 – Sotheby’s NY
6 Orazio GENTILESCHI (1563-1639) The Fall of the Rebel Angels $2,500,000 – $3,500,000 06.30.2019 – Sotheby’s NY
7 Pieter BRUEGHEL II (c.1564-1637/38) St. George’s Kermis (1627) $2,000,000 – $3,000,000 07.30.2019 – Sotheby’s NY
8 Fede GALIZIA (1578-1630) A Glass Compote with Peaches $2,000,000 – $3,000,000 08.30.2019 – Sotheby’s NY
9 Jacobus VREL (c.1630-c.1680) Street Scene with Two Figures Walking Away $1,500,000 – $2,000,000 09.30.2019 – Sotheby’s NY
10 Luis MELENDEZ (1716-1780) Still Life with a Plate of Azaroles $1,500,000 – $2,000,000 10.30.2019 – Sotheby’s NY

Les lots les plus excitants ne sont toutefois pas nécessairement les plus chers. thierry Ehrmann, Président et Fondateur de Artprice, insiste : « Le Marché de l’Art moyen-de-gamme regorge d’opportunités. Il est crucial de se tenir continuellement informé de l’offre, et ce dès le tout premier mois de l’année. »

L’univers singulier de Henry Darger

Henry Darger (1892-1973) a conçu un oeuvre d’une ampleur hors du commun découvert dans sa chambre après sa mort. Cet homme secret et marginal fut le créateur d’un monde singulier, dont un manuscrit dactylographié de 15 000 pages illustrées, The Realms of the Unreal (Les Royaumes de l’Irréel), décrivant des événements d’un monde sorti de son imagination. The Realms of the Unreal conte l’histoire d’une grande guerre sur une planète imaginaire où des préadolescentes, les Vivian Girls, livrent batailles contre les adultes pour gagner leur liberté. Parallèlement à cette saga écrite (mais jamais publiée), Darger peint. Il réalise, parfois au recto et au verso, de grands panneaux narratifs qui sont de purs chefs-d’oeuvres. Sa technique est elle aussi singulière : l’artiste pioche dans diverses sources (livres d’illustrations pour enfants, magazines divers, catalogues de mode…) les images qu’il recopie au carbone avant de les aquareller.

Ses premières œuvres vendues aux enchères le furent en France, chez Loudmer. C’était en 1989 et on donnait à l’époque moins de 10 000 $ pour emporter un dessin panoramique de cet illustre inconnu. Aujourd’hui, ses dessins ont intégré les collections de musées majeurs dont le MoMA, le Art Institute of Chicago, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris où la Collection de l’Art Brut, de Lausanne. Aussi rares que prisées, il faut compter au moins 150 000 $ pour espérer emporter l’une de ses œuvres parmi les plus importantes. Celle proposée par Christie’s le 18 janvier à New York est monumentale – près de trois mètres – et dessinée sur les deux faces. Elle est attendue entre 250 000 et 500 000 $. Deux jours plus tard, ce sera au tour de Sotheby’s de vendre un plus petit dessin recto-verso d’Henry Darger (178 cm de long), estimé entre 150 000$ et 300 000$. La coïncidence de ces deux ventes à venir est surprenante, puisque seulement 19 dessins d’Henry Darger ont été vus aux enchères depuis 1989.

L’opulence d’un petit chef-d’oeuvre de Wtewael

Changement d’époque pour un baroquisme d’un tout autre style avec un Banquet des dieux, une œuvre sur cuivre du peintre hollandais Joachim Anthonisz Wtewael, l’un des plus importants artistes des Pays-Bas, actif dans les années 1580-1620. Cette œuvre magistrale réunit dans un petit format de 15,8 sur 20,4 cm pas mois de 47 personnages – dieux, faunes, femmes et putti – dans une débauche orgiaque. Une densité incomparable dans laquelle on retrouve Bacchus, Ceres Mars, Venus, Cupidon, Pan et ses muses… un banquet faste attendu entre 5 et 7 millions de dollars le 30 janvier prochain chez Sotheby’s (New York) malgré ses petites dimensions. Au vue de sa qualité, il est fort possible que le lot parvienne à son prix le plus optimiste, d’autant qu’une œuvre plus petite a déjà passé les 7 millions de dollars. Il s’agit également d’une huile sur cuivre, mesurant 18,2 x 13,5 cm, emmenée par une composition virtuose de 12 corps sur le thème sensuel de Mars et Vénus surpris par Vulcain (Mars and Venus Surprised by Vulcan, 7,26 m$, Christie’s). C’était à Londres, en 2012.

L’un des plus beaux dessins de Rubens

C’est aussi chez Sotheby’s que sera mis en vente une feuille rare particulièrement attendue : un dessin de Rubens qui devrait devenir le second dessin le plus cher dans l’histoire des ventes aux enchères du virtuose néerlandais. Il s’agit d’une étude de jeune homme aux bras levés mesurant près de 50 centimètres, dessinée au fusain avec quelques rehauts de craie blanche pour accrocher la lumière. On y lit les repentirs de l’artiste dans la position des jambes à la musculature appuyée. La torsion des membres inférieurs et l’élan de la figure, vers l’avant et vers le haut, traduisent un morceau de bravoure baroque. L’estimation annonce entre 2,5 et 3,5 m$, ce qui ferait de cette précieuse feuille la seconde meilleure adjudication pour un dessin de l’artiste mais la première pour une œuvre réalisée au fusain, son record sur papier étant détenu depuis 2014 par un travail à l’encre représentant Samson et Dalila, vendu plus de 5,5 m$ chez Christie’s Londres le 10 juillet 214.

Outre les confidentielles ventes de province en France et les premières sessions new-yorkaises de Christie’s et Sotheby’s, il faudra faire preuve d’encore un peu de patience pour connaître les merveilles proposées par les autres grandes maisons de ventes à travers le monde, que ce soit chez les grands opérateurs chinois Poly Auction ou China Guardian, en Allemagne chez Dorotheum, en France chez Artcurial, en Corée chez Seoul Auction. La plupart des opérateurs ne reprennent le rythme des ventes que plus tardivement, et il faut parfois patienter jusqu’au mois de mai, comme chez Grisebach, pour que les affaires reprennent après la trêve hivernale.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

thierry Ehrmann: No Legend by Abode of Chaos N°82

2013/10/12 Commentaires fermés

Quatre-vint-deuxième production de la série No Legend de la Demeure du Chaos sur T.L.M. (première télévision lyonnaise historique – canal 220 sur Free, canal 254 Orange, canal 370 Neuf box, canal 96 Numericable, canal 30 TNT ), chaque jour sur 1 an avant et après le journal télévisé. Les horaires de diffusion sont 18:28, 18:37, 19:28, 20:29 et 21:28.

Scénario de Thierry Ehrmann
Réalisation de Laurent Courau

Production : Musée L’Organe / La Demeure du Chaos – 2013
Organ Museum / Abode of Chaos / Server Group – 2013

 

Via Crucis, Demeure du Chaos / Abode of Chaos par Kurt Ehrmann

2012/03/02 Commentaires fermés

Salut les p’tites louves et loups,(Cette lettre est adressée aux 139 500 signataires de la
pétition
dont vous faites partie)

En EXCLU cette semaine, ce court-métrage de Kurt Ehrmann, Via Crucis, un voyage onirique et une démarche ascétique l’ont conduit aux Portes de la Nuit. Plus de 900 plans, plusieurs mois de dérushage et montage, un périple qui passe par New-York, la Bosnie, Sarajevo, et des cavités humides de l’antre de la Salamandre ; Kurt entend et voit ce que nous ne voyons pas forcément, il est déjà dans un ailleurs.

En visionnant cette vidéo, vous comprendrez qu’il existe au coeur de la Demeure du Chaos de biens étranges secrets. Le conducteur du film est l’un des guides spirituels de Kurt, à savoir la voix d’Antonin Artaud, « pour en finir avec le Jugement de Dieu ». La relève du flambeau est assurée et notre loge libre et souveraine se réveille par le feu et renoue avec les landmarks. C’est pour cela que la Demeure du Chaos porte en elle le génome de l’immortalité… FINIS  thierry Ehrmann

Artprice : le rapport annuel du Marché de l’Art 2011. L’art ne s’est jamais si bien vendu.

2012/02/27 Commentaires fermés

Paris, le 27 février 2012

Artprice : le rapport annuel du Marché de l’Art 2011. L’art ne s’est jamais si bien vendu.
Tandis que les vieilles économies souffrent, la croissance s’accélère du côté des BRICS. Les cinq membres des BRICS, Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, ont bénéficié d’une croissance beaucoup plus forte que les pays développés et le formidable assaut chinois a profondément modifié la structure géographique du marché de l’art selon thierry Ehrmann, PDG et fondateur d’Artprice, leader mondial de l’information sur le marché de l’Art. De plus, à Singapour, Pékin et Hong Kong, les politiques ont conscience de l’énorme potentiel économique que représente l’art pour leur état ou pour leur ville et les gouvernements soutiennent fermement les grands évènements culturels, dont les salons d’art contemporain. Outre la croissance de 49 % du volume d’affaires pour la vente aux enchères d’œuvres d’art en Chine, d’autres pays asiatiques sont particulièrement dynamiques : c’est le cas de Singapour (+22 %) ou de l’Indonésie (+39 %) par exemple.

Cette croissance est portée par l’émergence de nouveaux collectionneurs richissimes et d’un nombre grandissant de fonds d’investissements en art. De fait, le marché asiatique est devenu le plus haut de gamme du monde. Par exemple, 12,1 % des œuvres vendues en Asie le sont entre 100 000 $ et 1 m$, contre 2,2 % dans le reste du monde dans cette gamme de prix. La Chine, première puissance asiatique et première puissance au monde pour la vente d’œuvres d’art est étonnante tant par sa force de frappe que par son indépendance. C’est là que les plus grosses enchères sont signées (avec 774 enchères millionnaires enregistrées en 2011 en Chine contre 426 aux États-Unis ou 377 au Royaume-Uni), la plupart du temps dans des salles de ventes pékinoises ou hongkongaises. Même si la Chine se trouvait privée du dynamisme des ventes hongkongaises de Christie’s et Sotheby’s, elle demeurerait la première place de marché mondiale sans vaciller !

A l’issue de l’année 2011, la vente d’œuvres d’art a rapporté 21 % de plus qu’en 2010 à l’échelle mondiale et il n’est pas un secteur de la création qui ne progresse pas en terme de chiffre d’affaires. Par rapport à 2010, l’art moderne gagne 1,2 M$, l’art d’après-guerre 372 m$, l’art contemporain 291 m$, l’art ancien 124 m$ et les créations du XIXème siècle rapportent 43 m$ supplémentaires. De plus, la boulimie d’achat n’a relégué aucun médium à l’arrière-plan. Il s’est vendu plus de peintures, de sculptures, de photographies, de dessins et même d’estampes qu’en 2010. Porté par la cote explosive des maîtres anciens et modernes chinois, le dessin a d’ailleurs véritablement trouvé ses lettres de noblesse, avec un produit de ventes annuel en hausse de 1,318 M$ sur l’année.

Artprice publie en 6 langues son rapport exclusif du marché de l’art repris par plus de 6 300 médias et institutions internationaux chaque année. Réalisé à partir des 6,3 millions de résultats d’enchères de 4 500 maisons de ventes, le rapport annuel "Tendances du Marché de l’art 2011" est constitué de XX pages d’analyses macro-économiques et micro-économiques mises à jour au fil de l’actualité des ventes et des évolutions des prix des oeuvres d’art. Ce rapport édité par ArtMarketInsight, l’agence de presse d’Artprice, avec le département d’Econométrie d’Artprice contient aussi des classements originaux tels que le TOP 500 des artistes par chiffre d’affaires, la liste des 100 plus fortes enchères de l’année.

Télécharger l’intégralité du document au format PDF (Téléchargement gratuit)

http://imgpublic.artprice.com/pdf/trends2011_fr.pdf

  • Edito
  • Un marché haut de gamme hermétique à la crise
  • Nouvelle année record
  • Les forces en puissance
  • L’art moderne : pivot du marché
  • Le meilleur de l’art ancien
  • Art contemporain
  • Mutation structurelle : le marché à l’heure d’Internet
  • Top 10 Artistes
  • 11 chiffres pour 2011
  • Les grandes plumes mondiales du marché de l’art
  • L’année de l’Art Market Confidence Index
  • 2011 en 140 Caractères – l’année vu part @artpricedotcom
  • Le Top 10 des artistes
  • Le Top 100 des enchères 2011
  • Le Top 500 des artistes par chiffre d’affaires en 2011

Source: http://www.artprice.com ©1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Source Artprice

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/ dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos.

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivez en temps réel toute l’actualité du marché de l’art :
Artprice.com sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/