Archive

Posts Tagged ‘marché de l’art contemporain’

Artprice : la 45ème édition de la fiac ! s’ouvre dans un climat d’optimisme, mais…

2018/10/18 Commentaires fermés

La 45ème édition de la fiac ! s’ouvre, ce mercredi 17 octobre, dans un climat d’optimisme général. Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 révèle une croissance à l’échelle planétaire, dont la foire parisienne aimerait aujourd’hui bénéficier, tout comme les nombreux événements qui gravitent autour :

Evolution stable sur 12 mois du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2016/17)

Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19 %, atteint 1,9 Mrd$
Le nombre de lots vendus augmente de +17 %, avec 66 850 adjudications
Le taux d’invendus mondial reste stable à 39 %
L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5 %

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 disponible gratuitement sur

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Evolution exponentielle sur 18 ans du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2000/01)

Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700 %, passant de 103 m$ à 1,9 Mrd$
Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12 300 à 66 850 lots vendus
Le record est passé de 5,6 m$ à 110,5 m$ (respectivement pour Jeff Koons et Jean-Michel Basquiat)

Paris pour replacer la France sur l’échiquier mondial

Sur le nouveau Marché de l’Art mondial, emmené par l’Art Contemporain et dominé par New York, Londres, Pékin et Hong Kong (82 % du produit de ventes aux enchères mondial à elles quatre), Paris s’efforce de défendre sa place et son influence historiques. Mais la performance annuelle de la France (783 m$ en 2017) pèse à présent tout juste plus qu’une seule session de prestige à New York chez Sotheby’s ou Christie’s.

Thierry Ehrmann, fondateur et président d’Artprice : « Paris est à la recherche d’un nouveau souffle. La ville lumière voudrait tirer profit de son prestige et attirer de nouveau les acheteurs du monde entier : la capitale française aimerait s’imposer sur le Marché haut de gamme. Mais cette ambition appelle un profond changement et une profonde réorganisation, que le Marché français a déjà entamés. L’avenir de Paris dépend désormais bien plus de la fiac ! et des performances des grandes maisons de ventes anglo-saxonnes que de Drouot et du Salon des Antiquaires ».

L’ensemble des market-makers au Grand-Palais

Avec 60 galeries issues de l’Hexagone sur 195 stands, la fiac ! prend soin de garder un certain caractère français. Mais la véritable force de la foire vient d’abord de la superbe affiche de galeries internationales qui s’y réunissent. Il n’y pas en effet de fiac ! sans Blum & Poe, Pace, Lisson, Paula Cooper, Gavin Brown’s Entreprise, Gladstone et bien sûr David Zwirner, Gagosian, Marian Goodman, la White Cube, etc.

La fiac ! est l’occasion pour tous les amateurs d’Art Contemporain de voir les plus prestigieuses galeries du monde entier rassemblées à Paris. Pour les grands marchands, c’est l’occasion de prendre part à une réunion particulièrement sélective dans l’un des lieux les plus majestueux qui soient : la nef du Grand-Palais, là même où se tenait historiquement le Salon des refusés et où se déroule aujourd’hui la fashion week de Paris.

Les grandes galeries qui ont essayé de se passer de la fiac ! reviennent généralement tôt ou tard. C’est le cas cette année de la géante Hauser & Wirth, des New-yorkaises Canada et Paul Kasmin, de la Belge Rodolphe Janssen, etc. Mais les places sont chères dans le Grand-Palais et la qualité des galeries extrêmement élevée. Entre celles qui reviennent et celles qui font leur première apparition, le turnover atteint seulement 16 % des galeries, c’est-à-dire moins d’un stand sur six.

La fiac ! s’est imposée par son offre internationale, mais pour cela elle ressemble à présent aux autres grandes foires, Art Basel, l’Armory Show et surtout la Frieze, organisée deux semaines plus tôt de l’autre côté de la Manche (à seulement 2 h en Eurostar). Un tiers des galeries françaises présentes à fiac ! ont fait le déplacement à la Frieze, si bien que sa spécificité française est finalement assez relative.

La plus grande force de la foire parisienne tient finalement au cadre exceptionnel, majestueux, qu’offre le Grand-Palais. Or, celui-ci sera à nouveau en travaux entre 2021 et 2023, si bien que la fiac ! devra changer sa stratégie pour que son influence persiste et que les collectionneurs visitent la structure éphémère qui sera installée au Champ-de-Mars, sous la tour Eiffel.

Pluie de records aux enchères pendant la Frieze

Les maisons de ventes ont depuis longtemps compris comment profiter des grandes foires et tirer avantage du rassemblement des professionnels et collectionneurs pour organiser de très belles sessions. L’an dernier, 49 ventes aux enchères se sont succédé à Paris (dans 39 maisons de ventes) au cours de la seule semaine de la fiac !, totalisant 134 m$ en sept jours, soit 17 % du chiffre d’affaires français en 2017. Les deux plus belles adjudications de l’année ont été frappées durant cette semaine, respectivement les 19 et 20 octobre 2017 : Grande femme II (1960) d’Alberto Giacometti, 29,4 m$, et Jim Crow (1986) de Jean-Michel Basquiat, 17,7 m$.

Cette année encore, Christie’s, Sotheby’s et Artcurial (les trois premières maisons de ventes françaises) organisent leurs plus importantes sessions de ventes de l’année à Paris pendant la fiac !. Tandis que d’autres, dont Leclere et Cornette de Saint Cyr, attendent la fin de l’événement, mais seront actives dès le lundi 22 octobre

Les grandes maisons espèrent que l’impact de l’effervescence de la fiac ! à Paris sera aussi important que celui de la Frieze sur les ventes londoniennes au début du mois d’octobre. L’autodestruction de Girl with Balloon (2006) de Banksy a fait couler beaucoup d’encre mais les envolées de prix ont été nombreuses durant toute la semaine, pendant laquelle ont été enregistrés trois des dix plus beaux records de l’automne. Parmi ceux-là, on trouve Propped (1992), une pièce historique du mouvement Young British Artists qui avait fait partie de l’exposition Sensation en 1997 et qui a couronné la peintre Jenny Saville. Elle est devenue l’artiste femme en activité la plus chère au monde, en dépassant Cady Noland. Celle-ci aura gardé le record pendant trois ans après la vente de Bluewald (1989) à 9,8 m$ chez Christie’s à New York le 11 mai 2015.

Top 10 des records aux enchères (septembre – octobre 2018)

© Artprice.com

Artiste – Œuvre – Prix – Vente

1 Zao Wou-Ki (1921-2013) – Juin-Octobre 1985 – 65 204 489 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

2 Jenny Saville (1970) – Propped (1992) – 12 490 583 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

3 Tsuguharu Foujita (1886-1968) – La fête (1949) – 9 366 687 $ – 11-10-2018 Bonhams Londres

4 Albert Oehlen (1954) – Stier mit loch (1986) – 4 695 131 $ – 04-10-2018 Christie’s Londres

5 Léon Bonnat (1833-1922) – Samson’s Youth (1891) – 2 045 047 $ – 12-09-2018 Christie’s Londres

6 Kyung-Ja Chon (1924-2015) – Prairie II (1978) – 1 928 504 $ – 19-09-2018 K-Auction Séoul

7 Hao Liang (1983) – Shell (2010-2011) – 1 855 061 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

8 Kaws (1974) – Again And Again (2008) – 1 348 952 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

9 Wang Xingwei (1969) – Still no A-mark (1998) – 1 272 479 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

10 Lin Richard (1933-2011) – Painting Relief 12.12.63 – 1 165 161 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

Le Marché de l’Art a cependant marqué une certaine prudence à Londres, notamment chez Christie’s le 4 octobre. Deux lots phares, Cracked Egg (Blue) (1994-2006) de Jeff Koons et Schädel (1983) de Gerhard Richter n’ont en effet pas trouvé acquéreur, alors que leurs estimations dépassaient pourtant les 10 m$. Les premiers résultats d’automne sont donc extrêmement positifs, souvent en hausse mais parfois aussi tout en retenue, prouvant que le Marché haut de gamme est capable de choisir les meilleures pièces et de mettre un frein à la croissance des prix, même pour les artistes contemporains les plus en vogue.

Les grandes ventes de Paris vont donc prendre place au meilleur moment. Outre les sessions annuelles d’Art du XXème siècle, les collections d’Oscar Mairlot et de Nathalie Seroussi chez Sotheby’s et la collection de Bénédicte Pesle chez Christie’s pourraient partager la vedette avec la fiac !.

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Publicités

Artprice présente en avant-première de la Frieze et la FIAC : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018

2018/10/01 Commentaires fermés

Artprice présente en avant-première de la FIAC et la Frieze : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018
+1.744% de croissance en 18 ans, +8,1% de rendement annuel et une présence intégrale sur les 5 continents.

Artprice fondée et présidée par thierry Ehrmann réalise en étroite collaboration avec son partenaire institutionnel chinois, le groupe Artron/AMMA (Art Market Monitor of Artron) fondé et présidé par WAN Jie, son 21ème rapport.

L’augmentation parfaitement homogène, +18%, des trois principaux indicateurs de l’évolution du Marché de l’Art Contemporain – chiffre d’affaires mondial, nombre de lots vendus et indice des prix – plaide en faveur d’un développement extrêmement rapide et équilibré des ventes d’Art Contemporain dans le monde.

Le rendement annuel moyen qui s’élève désormais à +8,1% pour les œuvres contemporaines rend inutile tout commentaire dans le contexte des taux négatifs ou quasi nuls qui laminent l’épargne liquide.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice, indispensable avant la tenue des grandes foires d’automne, la Frieze et la Fiac notamment, est accessible gratuitement à l’adresse suivante:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

A noter:

Art contemporain: artistes nés après 1945

Fine Art: peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo, estampe, installation

Période étudiée: juillet 2017 – juin 2018

Les 66.850 transactions enregistrées sur 12 mois révèlent un marché plus intense que jamais. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5 depuis l’exercice 2000/2001. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. Le prix moyen d’une œuvre contemporaine vendue aux enchères est passé de 8.400$ au tournant du XXIème siècle à 28.000$ aujourd’hui. De plus, le Marché de l’Art Contemporain bénéficie d’une offre plus diversifiée que jamais: 20.335 artistes nés après 1945 ont enregistré au moins une enchère sur les 12 derniers mois, soit près de cinq fois plus qu’en 2000/2001 (4.100 artistes contemporains).

thierry Ehrmann : « La restructuration aura duré trois ans mais le Marché de l’Art Contemporain repart désormais sur des bases beaucoup plus solides. Si les prix sont à nouveau en hausse, l’offre est également en pleine augmentation et permet une meilleure sélection des œuvres. Le taux d’invendus parfaitement stable, à 39%, garantit l’équilibre du marché.« 

Le Royaume-Uni (545m$) et la Chine continentale (298m$) réalisent tous deux une très belle performance, en hausse de +55% et +15% respectivement. En revanche, le chiffre d’affaires de l’Art Contemporain aux USA affiche une baisse de -13% par rapport au dernier exercice, que le record exceptionnel à 110,5m$ – pour Untitled (1984) de Jean-Michel Basquiat – avait enflammé.

Londres, New York, Pékin et Hong Kong concentrent à elles seules 82% du chiffre d’affaires mondial pour l’Art Contemporain, mais 17% des lots vendus.

La France réalise une prestation remarquable avec 71m$ cumulés en 12 mois pour l’Art Contemporain, soit une progression de +81%. L’Allemagne (+40%), l’Italie (+31%) et la Belgique (+27%) consolident respectivement leur cinquième, septième et dixième place sur le Marché de l’Art Contemporain mondial. En outre, de nombreux pays participent à la croissance aux quatre coins du globe: Japon (+22%), Australie (+15%), Corée du Sud (+15%), Afrique du Sud (+25%).

Les chiffres clés:

  1. Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19%, atteint 1,9Mrd$

  2. Le nombre de lots vendus augmente de +17%, avec 66.850 adjudications

  3. Le taux d’invendus mondial reste stable à 39%

  4. L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5%

  5. Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$

  6. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12.300 à 66.850 lots vendus

  7. Des ventes aux enchères d’Art Contemporain ont été enregistrées cette année dans 59 pays

  8. New York, Londres, Pékin et Hong Kong concentrent 82% du CA, pour 17% des lots vendus

  9. La Grande Chine (Hong Kong et Taïwan inclus) pèse 480m$, soit 26% du marché

  10. L’Europe connaît une année exceptionnelle: France +81%, Allemagne +40%, Italie +31%

  11. Les Pays-Bas, la Belgique et l’Autriche engrangent plus de 8m$ chacun

  12. La Corée du Sud (8m$) et les Philippines (5m$) placent l’Asie du Sud-Est sur l’échiquier mondial

  13. L’Australie (10m$) et la Nouvelle-Zélande (#5m$) figurent dans le top 20 des places de marché

  14. L’Afrique du Sud (6m$) porte le continent africain, suivie de loin par le Maroc et le Nigeria

  15. Le Moyen-Orient est représenté par la Turquie (5m$), l’Iran (3m$), les EAU (2m$) et Israël (1m$)

Le Rapport 100% gratuit et numérique

Consultable gratuitement en ligne, le nouveau Rapport Artprice du Marché de l’Art Contemporain 2018 combine par ses outils d’aide à la décision quatre analyses indispensables pour pénétrer l’évolution, l’organisation ainsi que les dernières tendances du Marché de l’Art Contemporain. Quatre études pour approfondir les sujets les plus sensibles et répondre aux interrogations de tous les amateurs, collectionneurs, professionnels et institutions actifs sur le Marché de l’Art Contemporain.

1. Bilan général. Les performances de l’Art Contemporain

Réveillé par un record sensationnel à 110,5m$ en mai 2017, le Marché de l’Art Contemporain achève un troisième semestre consécutif en hausse. La consolidation de ce marché passe par une demande toujours plus forte pour les artistes contemporains devenus incontournables, mais également par la prolifération de l’offre et un contexte économique particulièrement favorable.

2. La cote des artistes

Résultats annuels époustouflants, hausses de cote fulgurantes… quels sont les artistes les plus cotés du Marché de l’Art Contemporain et comment réagit la demande internationale?

3. Afrique et diasporas

De la construction d’un marché de l’art contemporain africain en France à l’explosion de l’art afro-américain aux États-Unis: décryptage du souffle “africain” qui secoue l’ensemble du Marché de l’Art.

4. Ils font l’actualité

Elle est française mais elle s’est construite en Angleterre. Laure Prouvost affiche un brillant parcours et un curriculum vitae bien rempli: des études au Central Saint Martins (cinéma) puis au Goldsmiths College, l’obtention du prix Max Mara (2011) suivie d’une exposition à la Whitechapel Gallery, avant l’obtention du fameux Turner Prize (2013).

Top 100 des œuvres contemporaines vendues aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

Top 500 des artistes contemporains par produit de ventes aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

L’Art Contemporain (12% du marché global contre seulement 2,8% en 2000) nécessite d’être appréhendé différemment de l’Art Impressionniste ou Moderne. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. La cote et les indices d’un artiste contemporain sont en effet constamment soumis à l’influence de nombreux événements qui les rendent d’autant plus sensibles.

Afin d’étudier cette réalité, la société Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, a mis au point, avec le concours du département d’économétrie, son équipe éditoriale et des historiens de l’art, une nouvelle méthode d’analyse et d’outils d’aide à la décision, qui permettent de mieux comprendre et interpréter l’évolution des prix.

thierry Ehrmann: « Le vieux mythe de l’artiste maudit de son vivant semble à présent révolu. De même, l’adage ‘Seul un artiste mort est un bon artiste’ part aux oubliettes de l’histoire.

Ce 21ème rapport sur l’Art Contemporain 2018 se plonge au cœur de cette passionnante question. Une explication heureuse s’impose: l’artiste contemporain remplit à nouveau son rôle que définit fort bien le philosophe Giorgio Agamben ‘Un artiste contemporain est celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps’. Dans un monde normalisé et mondialisé dans le village global, l’artiste contemporain nous amène ce supplément d’âme dont nous sommes en recherche permanente.« 

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann1987/2018

A propos d’Artprice:

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo :https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artpricehttp://web.artprice.com/videodont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Voir la vidéo Canal+ d’Antoine de Caunes (20 millions de vues) sur Artprice et son siège social:https://www.facebook.com/62396175978/posts/10156458428180979

Contact ir@artprice.com

Artprice : Rapport du Marché de l’Art Contemporain +1400 % en 17 ans et + 7,6 % de rendement annuel face aux taux négatifs.

2017/09/28 Commentaires fermés

Le Marché de l’Art Contemporain en première ligne avec la Frieze et la Fiac.

 

De façon générale, le Marché de l’Art Contemporain accroît sa rentabilité sur le moyen et le long termes. En dépit de plusieurs ajustements, l’indice des prix démontre que ce secteur maintient toute sa vitalité acquise au début des années 2000. Les 1 400 % de croissance en 17 ans (103 m$ en 2000 et 1,58Mrd$ en 2017) se passent de tout commentaire dans un contexte de taux négatif qui laminent l’épargne liquide. Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse suivante :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

La crise financière et économique que traverse le monde depuis 2007, notamment par le biais des taux négatifs, fait apparaître le Marché de l’Art comme une oasis dans le désert. « Celui-ci connaît une saine période d’ajustement, aussi nécessaire que prévisible, où les ventes d’Art Contemporain occupent l’avant-scène » selon thierry Ehrmann fondateur et PDG d’Artprice.

Cette année le Marché de l’Art contemporain franchit un record historique de 100 m$, le record de Basquiat 110,5m$ pour une œuvre. En effet, le record de Basquiat 110,5m$ balaye celui de Jeff Koons datant de 2013 (58,4m$).balaye celui de Jeff Koons datant de 2013 (58,4m$).

thierry Ehrmann : « Cette période de création s’est en effet imposée comme la véritable locomotive du Marché de l’Art, place que tenait historiquement l’art moderne » ! Si bien que les chiffres du Marché de l’Art Contemporain anticipent les tendances générales dévoilées et expliquées par Artprice dans son dernier rapport semestriel, paru en août 2017 et en ligne sur www.arprice.com

La construction des prix de l’art contemporain est aujourd’hui parfaitement structurée grâce à une abondance des résultats de ventes. Plus que jamais, l’offre comme la demande tiennent compte de toute l’information disponible, en affectant parfois la réalité des prix.

L’actualité d’un artiste, de quelque nature qu’elle soit (plus de 70 éléments exogènes retenus par Artprice), se répercute désormais presque instantanément sur sa cote et ses indices. De ce fait, le top 500 – constitué d’artistes jouissant tous d’un marché robuste et durablement établi – permet d’observer l’évolution cohérente et structurée du Marché, ainsi que les préférences des collectionneurs et des professionnels de l’art.

Lire la suite :

https://www.actusnews.com/fr/soc/ARTPRICE/communiques