Archive

Posts Tagged ‘Le Marché de l’Art’

Artprice présente cinq artistes Covid-proof

2020/09/22 Commentaires fermés

Sans surprise, le Marché de l’Art enregistre une importante contraction au S1 2020, moins violente toutefois qu’en 2009. Le nombre de lots vendus aux enchères a baissé de -21% et le chiffre d’affaires de -49%. Les solutions mises en place par les grandes maisons de ventes, pour assurer la continuité des échanges et maintenir plusieurs sessions de prestige, ont permis d’amortir la chute.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’ArtMarket.com et de son départment Artprice : « Face à un 1er semestre chaotique, Sotheby’s a prouvé qu’il existe des solutions pour relancer le Marché, notamment en mélangeant les ventes en ligne et les ventes physiques, la stratégie du ‘Bricks and clicks’. La société de Patrick Drahi est ainsi parvenue à maintenir 70% de son chiffre d’affaires, tout en conservant un taux de lots invendus intact à 25%. Sotheby’s termine le 1er semestre 2020 avec 1,5 Mrd$ pour les ventes aux enchères de Fine Art, contre 1,03 Mrd$ pour Christie’s.

L’immense retard que le Marché de l’Art accusait, il y a quelques mois encore, en matière de culture numérique est en passe d’être rattrapé. La pandémie mondiale du Covid-19 n’a fait qu’accélérer un processus inéluctable décrit depuis vingt-cinq ans par Artprice. La dématérialisation du Marché de l’Art est enfin effective ».

Produit des ventes aux enchères de Fine Art aux 1er semestres

Produit des ventes aux enchères de Fine Art aux 1er semestres

Produit des ventes aux enchères de Fine Art aux 1er semestres ©2020 artprice.com

Le confinement d’ailleurs n’a pas empêché de nombreux artistes de réaliser de très belles performances. Soit que leur marché se prêtent parfaitement aux ventes en ligne, soit que les belles pièces étaient tellement attendues que rien n’a pu freiner l’envie des collectionneurs.

Artprice analyse le marché de cinq artistes dont la cote s’est maintenue ou a continué de grimper pendant la crise sanitaire.

1. George Condo (1957), un marché mondial dématérialisé

Il est l’artiste contemporain américain le plus performant du moment aux enchères. La demande est si forte, aux quatre coins du monde, que les œuvres de George Condo se vendent aussi bien ligne qu’en salles de ventes. Sur le premier semestre 2020, 57 pièces ont été adjugées pour plus de 22 m$, avec deux nouveaux records.

La toile Antipodal Reunion (2006) a d’abord été la première vente en ligne de l’histoire de Sotheby’s à franchir le seuil du million de dollars, le 21 avril 2020. Deux mois et demi plus tard, la peinture Force Field (2010) s’est envolée pour 6,9 m$ chez Christie’s à Hong Kong : un nouveau record mondial pour le peintre.

Le confinement n’a d’ailleurs pas arrêté la production de George Condo. Un solo show intitulé Internal Riot présentera ses dernières œuvres, réalisées pendant le lockdown, à partir du 5 novembre 2020 chez Hauser & Wirth à New York. Il s’agit de la première exposition personnelle de George Condo depuis que celui-ci a rejoint la prestigieuse galerie suisse, en début d’année.

2. Amoako Boafo (1984), un succès à double tranchant

Achevée au début de l’année 2019, la toile Bathing Suit est apparue en salle de vente huit mois plus tard, juste avant la crise sanitaire, mais après avoir déjà changé trois fois de mains. C’est le collectionneur-spéculateur Stephan Simchowitz qui la mise en vente chez Sotheby’s à Londres. Estimée entre 40 000$ et 65 000$, elle a finalement été vendue 881 500$, soit 13 fois l’estimation haute.

Originaire du Ghana, Amoako Boafo s’est installé à Vienne en Autriche tandis que sa galerie, Marian Ibrahim, se trouve à Chicago. Il a confié à Bloomberg qu’il se méfiait d’un résultat aussi sensationnel aux enchères. A choisir, l’artiste préférerait entrer dans les collections d’un grand musée ou bénéficier d’une exposition personnelle d’envergure.

Depuis le début du confinement, 21 autres toiles d’Amoako Boafo sont passées aux enchères et ont toutes été vendues au-delà des estimations, sans dépasser le record établi par Bathing Suit.

3. Kengo Takahashi (1982), un baptême en plein confinement

La sculpture Flower Funeral Deer (2018) est la première oeuvre de l’artiste japonnais Kengo Takahashi présentée en salle de ventes. Elle a été achetée pour 100 000$, le 14 mai 2020, lors d’une vente en ligne dédiée à l’Art Contemporain chez Sotheby’s. Véritable prouesse technique en fonte d’aluminium, cette œuvre est une pièce unique qui a déjà été exposée au Musée des Arts Décoratifs de Paris, puis au Kanazawa Museum.

Avec cette vente, Kengo Takahashi réalise la meilleure entrée aux enchères depuis le début du confinement. Artprice dénombre pourtant 356 artistes qui ont enregistré une première adjudication depuis le mois de mars. La deuxième meilleure entrée est signée Maria Farrar (1988) avec sa toile Baguette (2017), vendue 69 500$ par Christie’s, le 28 mai 2020.

4. Claire Tabouret (1981), une vente de charité réveille son marché

Nouvel espoir de la scène artistique française, Claire Tabouret défend une peinture figurative aux jeux de couleurs tantôt sobres, tantôt flamboyants, mais qui plongent toujours ses portrait dans une grande sentimentalité. Sa toile Les débutantes (2014) a été le lot phare d’une vente de charité organisée à Paris pour soutenir le personnel soignant en pleine crise du Coronavirus.

La jeune protégée des galeries Almine Rech (Europe), Perrotin (Asie) et Night Gallery (Etats-Unis) a ensuite enregistré une vente record aux enchères, le 9 juillet 2020 à Hong Kong, pour sa toile Les déguisements (2015), adjugée 452 000$ (frais inclus) par Phillips.

5. Lucas Arruda (1983), ses horizons mélancoliques fascinent les collectionneurs

Débutés en 2010, la série Deserto-Modelo a rendu célèbre le peintre brésilien Lucas Arruda. Il a été découvert par la galerie Menes Wood DM mais a ensuite rejoint l’écurie de David Zwirner en 2017. Ses petits paysages, fleurtant avec l’abstraction, ont déjà conquis de grandes institutions, depuis la Fondation Beyeler jusqu’à la Collection François Pinault.

La première apparition aux enchères d’une oeuvre de cette série remonte au mois de novembre 2019. Une petite huile sur toile exécutée l’année précédente, estimée entre 80 000$ et 120 000$, a été vendue 312 500$ par Sotheby’s à New York. Cette année, sept autres petits tableaux ont déjà été présentés aux enchères, où ils ont tous trouvé acquéreur.

Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :
https://fr.artprice.com/artiste/15079/wassily-kandinsky

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s Who In France© :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 740 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentés par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6 300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7 200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » décerné par la Banque Publique d’Investissement (BPI), pour la deuxième fois en novembre 2018.

Le Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2019 publié en février 2020 par Artprice by Artmarket :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2019

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://fr-fr.facebook.com/artpricedotcom/ (4,9 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :

https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 (4,5 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

Contact : ir@artmarket.com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 : un véritable marché alternatif aux marchés financiers, dominé par la Chine

2018/02/28 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 20ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une compétition d’une rare férocité. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’indice Artprice100® qui s’impose en salles des marchés, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 18 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Marché de l’Art, en très forte croissance, entre dans une nouvelle ère

*Ventes publiques de Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation. Période analysée : 1er janvier 2017 – 31 décembre 2017

Bilan général

Les ventes aux enchères de Fine Art atteignent 14,9Mrd$ sur douze mois

Le CA augmente de +20% par rapport à l’exercice précédent

La croissance, amorcée au S1 (+9%), s’envole au S2 (+32%)

502 900 oeuvres ont été vendues en 2017 (+3%)

Le taux d’invendus est à 34% (contre 36% en 2016)

L’indice des prix est parfaitement stable sur 12 mois

La vente du « Salvator Mundi » de Leonardo Da Vinci pour 450m$, fait entrer le Marché de l’Art dans une nouvelle ère où le prochain palier est 1Mrd$. En 2018, le Marché de l’Art comblera de manière certaine le gap entre 179m$ et 450m$.

Soft Power

La Chine reste la 1ère puissance mondiale avec 5,1Mrd$, soit 34,2% du CA mondial

Les États-Unis se placent juste derrière avec 4,9Mrd$

Les 5 premières puissances sont toutes en progression en termes de CA :

Chine +7%, USA +42%, Royaume-Uni +18%, France +35%, Allemagne +12%

La France #4 pèse 5,3% du CA mondial avec 784m$, devant l’Allemagne 256m$, mais reste terriblement distancée par les trois premières puissances. La croissance française est tributaire des géantes anglo-saxonnes. Les ventes aux enchères de Fine Art sont certes en hausse de +35%, mais ce résultat est imputable pour l’essentiel aux deux puissantes Maisons de Ventes anglo-saxonnes Christie’s et Sotheby’s, qui affichent respectivement une croissance de +58% et de +35% à Paris.

La domination de Christie’s et Sotheby’s sur le territoire français ne cesse de croître : ces deux enseignes concentrent aujourd’hui plus de la moitié du produit des Ventes aux enchères Fine Art en France: 54% en 2017 contre 47% en 2016.

Concrètement, Christie’s et Sotheby’s sont à présent plus performantes à elles deux que les 214 autres Maisons de Ventes françaises.

Christie’s est n°1 des Maisons de Ventes de la planète avec 4,4Mrd$ devant Sotheby’s 3,4Mrd$

En Chine, Poly Auction (1Mrd$) surpasse China Guardian (815m$)

Phillips se place en 5ème position avec 471m$

En Europe, l’Allemande Dorotheum (78m$) et la Française Artcurial (76m$) se distinguent

Tendances

231 artistes européens se classent dans le Top 500, 162 asiatiques, 82 nord-américains

Le top 10 des artistes est très varié: 4 chinois, 3 européens, 3 américains

De nombreux records pour des figures phares: Leonardo Da Vinci, Basquiat, Qi Baishi, Zao-Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger, Constantin Brancusi

Performances financières

Les ventes répétées** ont un rendement annuel moyen variant entre +5,5% et +8,3%

Les oeuvres achetées entre 200 000$ et 1 m$ ont le rendement annuel le plus fort : +8,3%

** La même oeuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2017

Artprice100© « Les Loups de Wall Street sont aux portes du Marché de l’Art »

L’Artprice100® affiche une progression de +360% depuis 2000

Soit un rendement annuel moyen de +8,9%

4 artistes sont remplacés entre l’exercice 2016 et 2017

En 2000, 1 artiste chinois figure dans la composition (Zhang Daqian) contre 18 en 2017

France

Vers une refonte de la régulation des ventes volontaires en France

Dans le cadre de nombreux documents publics, il ressort des prises de position des acteurs du Marché de l’Art français, notamment le Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), les faits suivants : alors que le marché de l’art s’est mondialisé, en particulier sous l’effet de la généralisation des enchères sur internet, la part de la France, qui dominait ce marché à plus de 60% jusque dans les années 70, est dangereusement tombée à moins de 4% en 2016 ! Conscients de cette préoccupante réalité, les professionnels du secteur, réunis au sein du Syndicat des Maisons de Ventes (le SYMEV), ont tiré la sonnette d’alarme depuis un an, et ils ont manifestement été entendus.

En effet, la convention annuelle des Commissaires-priseurs qui s’est tenue fin 2017 l’a confirmé : les pouvoirs publics travaillent à une refonte du cadre de régulation – obsolète et contesté – des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques en France, afin de transformer la Conseil des Ventes Volontaires (CVV) en instance d’autorégulation, plus proche des réalités du marché et de ses enjeux numériques et mondiaux.

Fin novembre, devant toute la profession réunie, Sylvain Maillard, Député de Paris dans la circonscription de l’Hôtel Drouot et ancien porte-parole de campagne d’Emmanuel Macron l’a clairement affirmé: « toutes vos questions ont été entendues par les pouvoirs publics (…) et les pistes de réflexion sur les réponses à y apporter sont en cours d’élaboration et d’instruction. »

Nul doute que la matinée d’auditions au Sénat le 7 mars prochain consacrée à « l’attractivité et la compétitivité juridiques du marché de l’art français », sous la double égide de la Commission des Lois et de la Commission de la Culture du Sénat, s’inscrit dans cette dynamique réformatrice, devant conduire à l’adoption d’un cadre rénové dès 2018.

La levée d’une chape de plomb administrative unique en Europe serait annonciatrice d’une reconquête par le marché de l’Art français de la juste place qui fut la sienne durant plus d’un siècle sur le marché mondial. Fin de citation.

Véritable consécration pour Artprice car ces événements en cours satisfont l’intégralité des demandes d’Artprice au terme d’une féroce bataille.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire de 20% du produit des ventes, malgré la stagnation de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires 2017 est très impressionnant avec un résultat global de 14,9Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de plus de 8% par an pour les oeuvres supérieures à 200 000$.

En 2017, dans le combat de titans Chine / USA, le Marché de l’Art mondial Fine Art explose en Occident et consacre néanmoins la Chine dans son rôle de première puissance mondiale, malgré +42% de CA pour les USA et la vente record et historique du Salvator Mundi de Léonard Da Vinci à 450m$ chez Christie’s USA. Cette domination s’établit avec une avance de 200m$ aux dépens des USA. Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 32,4%, ce qui démontre, outre le chiffre d’affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 16,4%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants compte 46,2% d’artistes européens et 5% d’autres nationalités (pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Ouest).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,5% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 98% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter : https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com