Archive

Posts Tagged ‘le Caravage’

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

2019/06/13 Commentaires fermés

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

Le marché de l’art américain fête un début d’année qui a rassuré tout le monde. Il goûte maintenant à la nouvelle gamme de cannabis Katz + Dogg de l’artiste Richard Prince, mise en vente pour l’ouverture son show High Times à la galerie Gagosian de San Francisco.

L’Europe, quant à elle, cravache pour finir ce début d’année 2019 en beauté. Les grandes ventes de Paris ont laissé place à la 50ème édition d’Art Basel, puis Londres organisera les dernières grandes ventes, avant la trêve estivale. Mais c’est du Sud de la France que doit venir l’apothéose du premier semestre 2019.

thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice, se réjouit : « Le premier semestre pourrait se terminer par une forme de révolution sur le Marché de l’Art. Et pour une fois il s’agit d’une initiative française. Un chef-d’oeuvre est enfin mis aux enchères loin des grandes capitales, loin des grandes maisons de ventes et sans prix de réserve ! Pas besoin de garantie quand le tableau dégage une telle puissance, et qu’il a une histoire aussi extraordinaire ».

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610) Judith et Holopherne (c. 1607) © Marc Labarbe et Eric Turquin

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610)
Judith et Holopherne (c. 1607)
© Marc Labarbe et Eric Turquin

Le “Caravage de Toulouse” : 115 m$ – 170 m$

C’est le coup de théâtre de l’année : un chef-d’oeuvre du Caravage a été libéré par l’Etat français et sa vente est prévue le jeudi 27 juin 2019 à Toulouse, là où il a été retrouvé par hasard dans un grenier, il y a cinq ans. Depuis qu’il a reçu son visa d’exportation, le tableau Judith et Holopherne a été exposé chez Colnaghi à Londres, chez kamel mennour à Paris et chez Adam Williams à New York.

Il faut reconnaître que l’arrivée d’un Caravage sur le marché est un événement à lui tout seul. Le dernier passage en salle de ventes remonte à 1971. Le tableau Marthe et Marie-Madeleine, dont l’attribution était alors contestée, n‘avait pas trouvé acquéreur chez Christie’s à Londres. Seulement depuis que le Detroit Institute of Art l’a acquise en 1973, son authenticité fait l’unanimité et le tableau est considéré comme un chef-d’oeuvre du Caravage.

Or, le tableau de Toulouse n’a rien à envier à celui de Detroit : il rejoindra lui aussi, tôt ou tard, l’un des plus grands musées au monde. « C’est la seule chance qu’ils ont d’acquérir un Caravage » prévient l’expert Eric Turquin. « Enfin on en trouvera sans doute un nouveau, mais dans 40 ou 50 ans peut-être ». Et sans doute pas aussi important que celui-là…

Judith et Holopherne bénéficie depuis sa redécouverte du soutien d’éminents spécialistes, dont l’Américain Keith Christiansen (MET), le Français Guillaume Kientz (Louvre) et l’Italien Nicola Spinosa (Capodimonte). C’est maintenant au tour des universitaires de définir la place de ce tableau dans l’Histoire de l’Art. David Stone, de l’Université de Delaware, reconnaît dans cette peinture l’invention d’une nouvelle technique, développée par le Caravage à son arrivée à Naples, par laquelle le peintre utilise la couleur de préparation de la toile, l’« imprimatura », pour porter son oeuvre et lui donner vie.

Les 68 peintures connues à ce jour du Caravage sont conservées dans plus belles collections, les plus beaux musées et les plus belles églises d’Europe et des Etats-Unis. « Il n’y en a pas une seule au Proche-Orient ni sur tout le continent asiatique » s’exclame thierry Ehrmann. « Pourtant l’exposition Caravage organisée en 2016 à Tokyo avait été un succès colossal ».

Des Nymphéas de Monet : 32 m$ – 44 m$

Claude Monet est l’artiste le plus performant du Marché de l’Art mondial cette année, avec 17 oeuvres vendues pour plus de 200 m$ déjà.

L’année avait pourtant mal commencé. Saule pleureur et bassin aux nymphéas (1916-19) n’avait pas trouvé acquéreur le 28 février 2019 chez Christie’s à Londres. La meilleure offre, à 55 m$ (frais inclus), n’a pas atteint le prix minimum demandé par le vendeur. Mais cet échec, loin d’être néfaste, contribue pleinement à l’équilibre entre l’offre et la demande. Sur les 20 oeuvres de Monet mises en ventes sur le premier semestre 2019, plus de 80% ont été vendues.

Le marché n’est certainement pas encore repu de son oeuvre. Le 14 mai 2019, le tableau Meules (1890), estimé 55 m$ par Sotheby’s, a été vendu pour 110,5 m$ à New York, établissant un nouveau record absolu aux enchères pour l’Art Impressionniste. La prise de valeur de cette toile, que Christie’s adjugeait 2,5 m$ en 1986, parle d’elle-même.

Nymphéas (1908), qui n’est encore pour sa part jamais passée en salle de ventes, sera proposée par Sotheby’s le 19 juin 2019 à Londres.

Un autoportrait de Francis Bacon : 19 m$ – 25 m$

Londres n’est plus la première place de marché pour les oeuvres de Francis Bacon : les trois plus beaux résultats de ce peintre ont en effet été frappés à New York. En 2017, Christie’s a même manqué de vendre dans la capitale anglaise Study of Red Pope 1962. 2nd Version 1971, une toile estimée 130 m$.

Self-Portrait (1975) sera pourtant mise en vente par Sotheby’s ce 26 juin 2019 sur New Bond Street. En 2015, profitant d’une livre sterling très forte, la prestigieuse maison de ventes l’avait vendue pour 24 m$. Quatre ans plus tard, sur fond de Brexit, Sotheby’s espère une vente similaire.

Un petit Basquiat : 9,5 m$ – 14 m$

Jean-Michel Basquiat est le grand absent du premier semestre 2019, pointant à la 22ème position dans le classement temporaire Artprice. Après deux années explosives en salles de ventes, ses toiles se font plus rares : les collectionneurs commencent à freiner l’offre. Une vente seulement a dépassé les 10 m$ en ce début d’année. C’était en mai, à New York évidemment. Une seconde belle toile du graffeur new-yorkais, Sabado por la Noche (1984), est attendue en salle de ventes le 25 juin chez Christie’s à Londres.

Plus que jamais, l’Industrie Muséale est une réalité et Basquiat fait partie de ces artistes que convoitent à la fois les plus grands musées et les plus grands collectionneurs. Nombreux sont ceux qui ont été surpris par une croissance trop rapide du prix de ses oeuvres. Dans une interview accordée au New York Times en mai 2017, Ann Temkin, conservatrice en chef de la section peinture et sculpture du MoMA, regrettait que le musée n’ait pas acquis d’œuvres de Jean-Michel Basquiat à temps.

thierry Ehrmann le répète : « il faut acheter la bonne oeuvre, du bon artiste, au bon moment, avec la bonne histoire ».

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice (depuis Londres) : Le « Caravage de Toulouse » fait son coming out

2019/03/01 Commentaires fermés

« Si j’avais pu choisir de retrouver une œuvre parmi toutes celles qui ont été perdues au cours de l’histoire, une seule, j’aurais sans hésitation choisi celle-là ». Par cette confidence, l’expert en tableaux Eric Turquin exprime sa fascination pour la peinture connue comme le « Caravage de Toulouse », dont il se trouve être en charge de la vente avec le commissaire-priseur Marc Labarbe.

thierry Ehrmann : « Au terme de cinq années de recherches, d’analyses et de rebondissements, les deux hommes ont annoncé que les propriétaires étaient résolus à laisser le Marché de l’Art décider de la valeur de cette œuvre exceptionnelle, d’une rare puissance, à laquelle l’État français a finalement accordé son visa d’exportation ».

caravage-london

Vidéo
[http://serveur.serveur.com/Press_Release/video/caravage-london.mov]

Ce jeudi 28 février à la galerie Colnaghi à Londres, alors que les ventes aux enchères battent leur plein, Eric Turquin et Marc Labarbe ont confirmé lors d’une conférence de presse que la peinture Judith et Holopherne sera mise en vente aux enchères le 27 juin 2019.

Seulement, la vente ne se fera pas du tout là où on pourrait l’attendre. Ce ne sera ni à Londres ni à New York, ni même à Paris que le dernier acte de cette pièce se jouera, mais là où tout a commencé : dans le sud-ouest de la France. C’est en effet dans le grenier d’une habitation près de Toulouse que l’oeuvre a été retrouvée par hasard en 2014. Et ce sera Maître Marc Labarbe, le commissaire-priseur toulousain qui avait été contacté à l’origine par les propriétaires, le premier à avoir reconnu les qualités exceptionnelles de l’oeuvre, qui se chargera de conduire cette session de vente extraordinaire.

L’opération revêt une importance cruciale. Non seulement pour tous les amateurs d’art à travers le monde, friands de belles histoires et de sensations fortes, mais aussi et surtout pour le Marché de l’Art français. Trente ans après la vente historique à Paris des Noces de Pierrette (1905) de Pablo Picasso, une vente aux enchères organisée sur le sol français pourrait à nouveau bouleverser le Marché de l’Art mondial.

Une œuvre de qualité muséale

Comme l’a révélé Artprice au mois de janvier, les vendeurs ont opté pour une stratégie extrêmement originale pour vendre une œuvre encore plus originale.

Car il s’agit d’une œuvre exceptionnelle à bien des égards. Son sujet (une décapitation biblique), son âge (plus de 400 ans), sa découverte (dans un grenier du sud de la France) et surtout son attribution au Caravage ainsi que la puissance du regard de Judith confèrent à ce tableau une place très spéciale dans l’Histoire et sur le Marché de l’Art.

68 œuvres seulement du Caravage sont connues à ce jour, dispersées à travers l’Occident. Beaucoup sont restées en Italie, ornant les plus belles églises de Rome, de Naples et de Sicile, tandis que ses autres tableaux font la renommée des plus prestigieuses institutions européennes et américaines : la National Gallery, le Metropolitan Museum et le Louvre en possèdent trois chacun, alors que le Prado et l’Ermitage se contentent d’un seul tableau du Caravage.

Aussi tous les grands musées doivent-ils rêver d’acquérir celui-ci. Malheureusement, peu d’entre eux en ont les moyens. L’estimation actuelle de l’oeuvre la donne entre 100 m€ et 150 m$. Or, le budget d’acquisition annuel du Musée du Louvre (le premier musée de la planète en nombre de visiteurs) reste lui-même inférieur à 20 m€. Les musées japonais, anglais ou russes, qui convoitent nécessairement cette œuvre inattendue sur le Marché, pourront difficilement entrer dans la compétition.

A moins qu’un Etat décide d’accorder une enveloppe exceptionnelle, les musées publics devront s’effacer devant les grands collectionneurs privés. Les milliardaires occidentaux, asiatiques et moyen-orientaux ont tour à tour raflé les plus belles pièces passées aux enchères ces dernières années. Leur immense puissance financière paraît sans limite lorsqu’il s’agit d’investir dans les derniers joyaux de l’Histoire de l’Art en circulation.

Résultats en ventes publiques supérieurs à 100 m$

© Arptrice.com

Artiste Œuvre Prix Vente Maison

  1. Leonardo DA VINCI (1452-1519) Salvator Mundi (c.1500)
    450 312 500 $ 15/11/2017 Christie’s – New York
  2. Pablo PICASSO (1881-1973) Les femmes d’Alger (Version ‘O’) (1955)
    179 365 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  3. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (1917-18)
    170 405 000 $ 09/11/2015 Christie’s – New York
  4. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (sur le côté gauche) (1917)
    157 159 000 $ 14/05/2018 Sotheby’s – New York
  5. Francis BACON (1909-1992) Three Studies of Lucian Freud (1969)
    142 405 000 $ 12/11/2013 Christie’s – New York
  6. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme au doigt (1947)
    141 285 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  7. QI Baishi (1864-1957) Screens of landscapes (1925)
    140 954 580 $ 17/12/2017 Poly – Pékin
  8. Edvard MUNCH (1863-1944) The scream (1895)
    119 922 500 $ 02/05/2012 Sotheby’s – New York
  9. Pablo PICASSO (1881-1973) Fillette la corbeille fleurie (1905)
    115 000 000 $ 08/05/2018 Christie’s – New York
  10. Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Untitled (1982)
    110 487 500 $ 18/05/2017 Sotheby’s – New York
  11. Pablo PICASSO (1881-1973) Nude, Green Leaves and Bust (1932)
    106 482 500 $ 04/05/2010 Christie’s – New York
  12. Andy WARHOL (1928-1987) Silver Car Crash (Double Disaster) (1963)
    105 445 000 $ 13/11/2013 Sotheby’s – New York
  13. Pablo PICASSO (1881-1973) Garçon à la pipe (1905)
    104 168 000 $ 05/05/2004 Sotheby’s – New York
  14. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme qui marche I (1960)
    103 689 994 $ 03/02/2010 Sotheby’s – Londres
  15. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) Chariot (1950)
    100 965 000 $ 04/11/2014 Sotheby’s – New York

A ce jour, quinze œuvres seulement ont dépassé les 100 millions de dollars aux enchères. Toutes ces transactions ont été effectuées dans les trois grandes capitales du Marché de l’Art, et organisées par les trois plus belles maisons de ventes de la planète. Mais à l’heure de la globalisation, ce mode de fonctionnement est peut-être obsolète.

Après être restée longtemps cloîtrée dans le cabinet d’Eric Turquin à Paris, l’oeuvre a enfin reçu son visa d’exportation et commencé son tour du monde. Judith se trouve à présent à Londres, puis elle ira à New York pour voler la vedette aux grandes ventes de mai, avant de retourner à Toulouse pour être mise en vente.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, explique que « lorsque tout le monde aura bien vu Judith décapitant Holopherne et aura saisi toute la puissance de ce tableau, la localisation de la vente importera peu finalement. Qu’il soit vendu à Toulouse ou à New York, le Caravage ira au plus offrant. De toute façon, le tableau ne restera certainement pas à Toulouse, ni en France… Les propriétaires de l’œuvre veulent une vente authentique : laisser le Marché avoir le mot final, sans chercher à le contrôler. C’est une façon de faire que l’on avait presque oubliée, pourtant c’est la véritable raison d’être des ventes publiques. Cette confiance dans le Marché ne peut qu’être récompensée ».

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com