Archive

Posts Tagged ‘La Demeure du Chaos – Abode of Chaos’

Sous les crânes et les épaves gît la Demeure du Chaos (Arte/Tracks)

2018/03/03 Commentaires fermés

Sous les crânes et les épaves gît la Demeure du Chaos

Dans la banlieue huppée de Lyon, ce domaine hors du commun bardé de rouille et de peinture abrite un haut lieu du marché de l’art. Visite guidée par son créateur, le plasticien excentrique et homme d’affaires thierry Ehrmann.xXx

Pour une exploration en images et longueur de La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos, c’est par ici :

–> https://youtu.be/TbAEk4O6flc
–> https://youtu.be/F1UtZJD8tQQ

Nous avons laissé parler Thierry Ehrmann, personnage aux multiples facettes, qui nous a accueilli chez lui et nous a ouvert de nombreuses portes.

Exploration visuelle et auditive complète ici http://bit.ly/tracks-DDC de 30mn hallucinante

Arte Tracks :

http://tracks.arte.tv/fr/demeure-chaos-thierry-ehrmann

À 10 kilomètres de Lyon, Saint-Romain-au-Mont-d’Or est une commune à flanc de collines qui fleure une tranquillité immobile.

Au détour d’une ruelle escarpée bordée de murs en vieille pierre surgit la bête : c’est la Demeure du Chaos, un ancien relais de poste du XVIIe siècle transformé depuis l’an 2000 en musée à ciel ouvert et siège de l’entreprise Artprice.

Les 9000 mètres carrés qui enserrent le bâtiment principal abritent 5400 œuvres d’art hétéroclites, faites de 4000 tonnes de métal…
Cadavres d’hélicoptère, d’avion, épaves de bolides ayant servi au trafic de drogue jonchent le sol. Sur les murs, entre les barres de fer et les gravures ésotériques, des portraits pochoir de philosophes côtoient ceux de terroristes et de présidents.

Derrière une barrière enchaînée, une roche d’origine inconnue sommeille dans son cratère et plus loin un morceau de sous-marin nucléaire trône au sol, faisant face à un bunker imposant aux parois rongées par l’acide.

Neuf gigantesques crânes de métal dispersés sur le domaine accueillent les visiteurs de leur regard vide : la légende prétend qu’on peut les contrôler depuis l’Internet, pour qui sait trouver son chemin…

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos – site officiel
Page Facebook : 1,6 millions d’abonnés
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos – site officiel
www.demeureduchaos.org

Chef d’orchestre de cette destruction créatrice, Thierry Ehrmann est un des pionniers de l’économie numérique. Héritier d’un industriel de la chimie, il crée en 1987 le Groupe Serveur et fait partie de la génération Minitel, à l’instar du patron de télécom et de presse Xavier Niel.

Dans les années 1990, il crée les premières bases de données juridiques en France. Son grand œuvre et son gagne-pain, c’est l’entreprise Artprice, fondée en 1997 .

Après avoir acquis des annuaires et catalogues de salles des ventes, l’alchimiste numérique entreprend de constituer une base de donnée enregistrant et retraçant les transactions d’oeuvres d’art.

En remontant le plus loin possible dans le temps et couvrant le plus d’espace (comme la Chine), Artprice devient un lieu incontournable du marché de l’art, grâce à ses index de prix et ses données inédites.

Avec un marché de l’art en plein boom, les vieux grimoires ont prouvé leur valeur : Thierry Ehrmann semble avoir transformé le papier en or…
Artiste plasticien auteur de la plupart des sculptures qui ornent son domaine, l’homme d’affaire n’est pas vu d’un bon œil par ses voisins qui l’accusent d’enlaidir la commune et de pervertir son histoire.

Dix-huit procédures judiciaires ont opposé Thierry Ehrmann à la commune de St Romain depuis 1999, jusqu’à ce qu’il saisisse la Cour européenne des Droits de l’Homme contre la France en 2017. Code de l’urbanisme contre droit à la création, le duel n’est toujours pas arrivé à son terme.

Pendant que la bataille judiciaire fait rage, le Musée de l’Organe (nom donné à la surface de la demeure) accueille gratuitement les visiteurs depuis 2006 et annonce en recevoir 120 000 par an. Le musée organise tous les deux ans une « Biennale Borderline », lieu de performances et d’expérimentations en tous genres :

suspensions, insertions de puces RFID, gerbes de sang… Dans la Demeure du Chaos, qu’affectionnait particulièrement le grand chef français Paul Bocuse, des invités de marque se sont succédés, comme l’auteur se SF américain Norman Spinrad.

En somme, Thierry Erhmann n’est pas un de ces chevaliers blancs de l’Internet qui veut libérer la donnée et l’offrir au peuple, ni un golden boy de la « nouvelle économie » au sourire immaculé.

C’est un pirate à l’abordage du vieux monde qui amasse de l’information pour l’enfermer dans ses coffres, distribue son butin dans ses rangs et dessine patiemment l’avènement d’un nouveau monde.
Pour ce pionnier du réseau, le Cyberespace est un nouveau continent où l’on peut faire la nique à ses ennemis, à l’État, aux vieux pontes du marché de l’art.

Sa Demeure du Chaos est un signe visible de cette conquête, une éruption sombre et barbouillée, l’énoncé d’une énigme irrésolue.
Afin de faciliter votre exploration de la Demeure, Tracks vous offre un reportage audio de notre visite des lieux.

Nous avons laissé parler Thierry Ehrmann, personnage aux multiples facettes, qui nous a accueilli chez lui et nous a ouvert de nombreuses portes. Chef d’entreprise, artiste, gourou illuminé : à vous de vous faire une idée de son œuvre en vous laissant porter par ce récit en immersion.
Exploration visuelle et auditive complète ici http://bit.ly/tracks-DDC
La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos HQ Artprice

http://tracks.arte.tv/fr/demeure-chaos-thierry-ehrmann

Publicités

thierry Ehrmann: En avant première, le classement N°7 exclusif de Avril 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

2014/03/27 Commentaires fermés

thierry Ehrmann: En avant première, le classement N°7 exclusif de Avril 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon.

thierry Ehrmann: En avant première, le classement N°7 exclusif de Avril 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

thierry Ehrmann: En avant première, le classement N°7 exclusif de Avril 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

 

Classement Avril 2014 – N°7  (chiffres relevés le 27 mars 2014 entre 10:30 et 11:30)

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos conforte amplement son passage des 100 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Pour autant son Engagement Logarithmique progresse à un très haut niveau : 85 pour 134 796 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 100 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique >80.
Comme prévu les Nuits Sonores connaissent une très forte accélération de par leur implication dans les réseaux sociaux. Quant aux Nuits de Fourvière, elles dépassent ce mois ci le Ninkasi en étant n°6.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon connait une progression constante tant en nombre de «J’aime» qu’en progression de l’Engagement Logarithmique de par sa présence sur les réseaux sociaux à sa dimension muséale dont la réputation est internationale. Comme l’analyse de notre classement l’avait prévu il y’a plusieurs mois, le Musée des Beaux-Arts de Lyon dépasse sans contestation possible la Fête des Lumières et devient désormais le n° 2 avec une solide avance.

La compétition se situe désormais entre la Demeure du Chaos et le Musée des Beaux-Arts de Lyon, avec la possibilité que ce dernier soit n° 1 provisoirement car attention, le Musée des Confluences (ouverture fin 2014) va rentrer dans la compétition très prochainement et sera le poids lourd du classement.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux. Une étude très conséquente du Journal des Arts où sociologues, conservateurs et analystes considèrent Facebook comme le marqueur indiquant la mutation du Musée et la corrélation avec le nombre de visiteurs.

Chaque jour, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.
Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en n° 1 et Gérard Collomb, Maire de Lyon en n° 3, et qui apparaît en n° 1 dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. La méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.
Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.
On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci, encore Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur.

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de Mars 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

2014/02/27 Commentaires fermés

thierry Ehrmann: en avant première Grand Lyon – Culture & Facebook – Classement mars 2014″

(agrandir le classement cliquez sur l’image)

thierry Ehrmann:  en avant première Grand Lyon - Culture & Facebook - Classement Mars 2014

Classement Mars 2014

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos conforte amplement son passage  des 100 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Pour autant son Engagement Logarithmique progresse à un très haut niveau : 88 pour 124 007 «J’aime». Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 100 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique >80.

Comme prévu Les Nuits Sonores qui ont dévoilé leur programmation ces jours-ci connaissent une très forte accélération de par leur implication dans les réseaux sociaux. Elles sont pressenties pour une possible 3ème place.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon connait une progression constante tant en nombre de «J’aime» qu’en progression de l’Engagement Logarithmique de par sa présence sur les réseaux sociaux à sa dimension muséale dont la réputation est internationale. Il est désormais certain qu’au regard des chiffres, le Musée des Beaux-Arts de Lyon sera au cours du 1er semestre 2014, à minima numéro 2 du classement, voir numéro 1.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.

Une étude très conséquente vient de sortir ce mois ci sur le Journal des Arts où sociologues, conservateurs et analystes s’accordent à considérer Facebook comme le principal marqueur extrêmement fiable pour suivre la mutation du Musée et la corrélation avec le nombre de visiteurs.

Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française. Chaque jour, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. La méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.

Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci, Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur.

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de Février 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

2014/01/28 Commentaires fermés

thierry Ehrmann: en avant première Grand Lyon – Culture & Facebook – Classement février 2014″

(agrandir le classement cliquez sur l’image)
thierry Ehrmann:  en avant première Grand Lyon - Culture & Facebook - Classement février 2014

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel), la Demeure du Chaos vient de franchir la barre mythique des 100 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Pour autant son Engagement Logarithmique demeure à un très haut niveau : 86. Pour information, moins de 10 musées nationaux dépassent les 100 000 «J’aime» avec un Engagement Logarithmique >80.

Il faudra surveiller en février Les Nuits Sonores qui dévoilent leur programmation ces jours-ci et qui devraient connaitre une très forte accélération de par leur implication dans les réseaux sociaux.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon comme préssenti dans notre dernier classement connait une progression constante tant en nombre de «j’aime» qu’en progression de l’Engagement Logarithmique. Cela peut s’expliquer par l’implication de sa directrice : Sylvie Ramond, qui à l’échelon national a su très rapidement impliquer pleinement les réseaux sociaux à la dimension de son musée dont la réputation est internationale. Tout laisse à penser au regard des chiffres qu’il sera au cours du 1er semestre 2014, a minima numéro 2 du classement, voir numéro 1. Elle vient de dépasser ce mois-ci le Musée d’Art Contemporain de Lyon et les Nuits Sonores.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.

Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française. Chaque jour, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. La méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.

Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Ce mois-ci, Socialbakers (N°1 mondial de l’analyse sur Facebook) est venu conforter les analyses du Groupe Serveur

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de Janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

2013/12/23 Commentaires fermés
thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel) contrairement aux prévisions basées sur l’évènement à caractère international de la Fête des Lumières (plus de 3 millions de visiteurs). Cette dernière a franchi la barre mythique des 50 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Pour autant son engagement logarithmique n’est pas à la hauteur de l’évènement. Contrairement aux Nuits Sonores qui sont aussi un évènement annuel mais qui maintiennent un score global de haut niveau.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon connait une progression constante tant en nombre de «j’aime» qu’en progression de l’Engagement Logarithmique. Cela peut s’expliquer par l’implication de sa directrice : Sylvie Ramond, qui à l’échelon national a su très rapidement impliquer pleinement les réseaux sociaux à la dimension de son musée dont la réputation est internationale. Tout laisse à penser au regard des chiffres qu’il sera au cours du 1er semestre 2014, a minima numéro 2 du classement, voir numéro 1.

Le classement de février 2014 sera en ligne la dernière semaine de janvier 2014. Cette liste ne prend en compte que le nombre de «J’aime» et de «personnes en parlent» sur les pages officielles Facebook en français des acteurs culturels cités.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.
Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française. Chaque semaine, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. La méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.
Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif.

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de novembre 2013 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

2013/10/25 Commentaires fermés

Classement novembre 2013 à partir d’une mise à jour constatée le 25 octobre 2013 entre 9h30 et 10h30 du classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, de Facebook.

Le classement de décembre 2013 sera en ligne la dernière semaine de novembre.


Classement novembre 2013

Cette liste ne prend en compte que le nombre de «J’aime» et de «personnes en parlent» sur les pages officielles Facebook en français des acteurs culturels cités.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.

Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française. Pratiquement chaque semaine, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement mensuel exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. Pour autant, il est bon de souligner que la méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook. Les sociologues calculent sur Facebook “l’engagement logarithmique” ainsi :

EL =
[log (nb personnes en parlent) x 100 
————————————–
log (nb personnes aiment ça)

Ce mois-ci, plein feux sur le Festival Lumière qui emporte respectivement la première place en terme d’engagement logarithmique et on notera en numéro 3 la Fête des Lumières.

Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture notamment aux USA, au Canada, en Angleterre et en Allemagne nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.

Les progressions les plus importantes de ce mois-ci : numéro 1 : la Demeure du Chaos avec +9 262 «J’aime», numéro 2 : Musée des Beaux Arts + 2 468 «J’aime», numéro 3 : la Fête des Lumières avec + 2 407. Concernant les Nuits Sonores, une interview de son fondateur Vincent Carry ce mois-ci dans «Lyon Citoyen» explique l’importance de Facebook pour le festival, ce qui explique son très bon score en numéro 3 en «J’aime».

On y apprend aussi que les moyens financiers ne sont qu’une variable modérée, que la durée d’existence de l’acteur culturel est une variable à prendre en compte et que la transversalité et/ou la verticalité est une variable importante. Le désir de partage et d’adhésion au sens politique et noble du terme est un facteur primordial.

Nous avons bien sûr écarté toutes les pages périphériques de la page officielle. Un exemple frappant nous est donné pour la Demeure du Chaos, le groupe «Il faut sauver la Demeure du Chaos» qui comporte 8 522 personnes est exclu du calcul car il n’est pas une page officielle administrée directement par l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an.

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif.

thierry Ehrmann : (M.A.J.) du classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, de Facebook

2013/10/06 Commentaires fermés

Mise à jour du mois de septembre (octobre 2013) du classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, de Facebook. La Classement de octobre 2013 sera en ligne la première semaine de novembre.

En avant première, le classement inédit et exclusif des pricipaux acteurs culturels du Grand Lyon par le nombre de «J’aime» et par le nombre de «personnes en parlent» sur Facebook

En avant première, le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par le nombre de «J’aime» et par le nombre de «personnes en parlent» sur Facebook

Chiffres relevés le vendredi 27 septembre 2013 entre 15:30 et 18:30 – Cette liste ne prend en compte que le nombre de «J’aime» sur les pages FACEBOOK officielles des acteurs culturels cités et ne représente pas un classement qualitatif.

Depuis quelques mois, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède jamais 1000 personnes représentatives de la population française.

Les sociologues par Facebook calculent l’EL (Engagement Logarithmique) = [log (nb personnes en parlent) * 100 ] / log (nb personnes aiment ça) Derrière ce charabia mathématique, il y a une approche scientifique qui met en lumière des analyses que des sociologues acteurs de terrain auraient mis des années à produire un rapport.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs culturels. Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre. Il serait souhaitable que nos responsables en charge des subventions et de la politique culturelle réfléchissent à l’aide de véritables outils sociologiques.

Je vous rappelle que Facebook, notamment sur le fait-divers de Nice a fait une première de couverture de Libé, Parisien Libéré, Le Monde…avec une multitude de prismes sociologiques et mathématiques (statistiques et économétrie) qui permettent de mettre en lumière en quelques jours des faits sociétaux, bons ou mauvais, avec une masse de données (BIG DATA) traitées informatiquement sous le contrôle des sociologues et des journalistes d’investigation.

Ce classement exclusif met en lumière, pratiquement toute la politique culturelle du Grand Lyon sur une période de 5 ans. Pour autant, il est bon de souligner que la méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.

 le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon

On y apprend aussi que les moyens financiers ne sont pas qu’une variable faible, que la durée d’existence de l’acteur culturel est une variable à prendre en compte et que la transversalité et/ou la verticalité est une variable importante. Le désir de partage et d’adhésion au sens politique et noble du terme est un facteur primordial.

Nous avons bien sûr écarté toutes les pages périphériques de la page officielle. Un exemple frappant nous est donné pour la Demeure du Chaos, le groupe Il faut sauver la Demeure du Chaos qui comporte 8362 personnes est exclu du calcul ! car il n’est pas une page officielle administrée directement par l’acteur culturel.

Enfin pour finir, la morale de l’histoire, si morale il y a, est que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs et l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et du groupe Serveur, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif.

Pour ceux qui le désirent, ils peuvent sans problème nous écrire pour avoir les méthodes et feuilles de calcul. Au même titre que nous sommes preneurs de toute information permettant d’affiner l’éclairage de la culture dans le Grand Lyon. (contact@demeureduchaos.org)