Archive

Posts Tagged ‘fmi’

ArtMarket.com – 24 octobre 2023 : comment le Marché de l’Art sauve le monde… face à l’Apocalypse économique et financière.

2019/10/31 Commentaires fermés

ArtMarket.com – 24 octobre 2023 : comment le Marché de l’Art sauve le monde… face à l’Apocalypse économique et financière.

Artprice by Art Market a lancé l’initiative auprès d’auteurs d’anticipation d’écrire des finance-fictions dans un horizon très proche, tel un laboratoire de prospectives incluant le Marché de l’Art.

Nous sommes mardi 24 Octobre 2023, voici le billet économique de la célèbre rédaction de « Protect your Money ».

La France vient d’emprunter 45 milliards d’euros en une seule journée à long terme et à taux négatifs. Cela fait désormais deux fois que la France émet plusieurs dizaines de milliards d’euros à 30 ans à taux négatifs. Pour cette échéance, le taux est passé de -1,10% à -1,15% aujourd’hui.

A court, moyen et long terme, la France emprunte à taux négatifs, comme chaque pays de l’Union Européenne. Aux Etats-Unis, les demandes insistantes du Président Trump en 2019, qui réclamait à la FED des taux négatifs, ont été entendues après sa réélection en 2020. Enfin, Larry Gagosian, représentant la première fortune américaine, est le Conseiller personnel de Donald Trump. Il est vrai que l’acquisition pour 4,8 milliards de dollars du Salvator Mundi, qui trône dans le bureau ovale, a contribué à sa nomination.

Salvator Mundi ©2019 thierry Ehrmann - courtesy of Organ Museum / Abode of Chaos

Salvator Mundi ©2019 thierry Ehrmann – courtesy of Organ Museum / Abode of Chaos

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/salvator-mundi-999-thierry-ehrmann.jpg]

De manière très paradoxale, les investisseurs à la recherche de placements sûrs sont prêts à concéder de plus en plus d’argent, en prêtant à perte. Un comble … Mais la réalité est bien pire, une grande partie des financiers spécule sur une poursuite abyssale des taux négatifs dans le monde.

Plusieurs économistes et essayistes ont alerté les décideurs sur cette pratique contraire à la règle fondamentale du taux d’usure qui régit l’économie mondiale depuis la nuit des temps. Ils pointent du doigt le danger grandissant de l’impossibilité de revenir sur des bases plus saines et conformes que sont les taux d’intérêt positifs, au fur et à mesure que les taux négatifs deviennent la norme.

« Ce processus est irréversible » affirme même l’économiste chinois Wan Huan Xi, Prix Nobel d’économie cette année dans son éditorial de cette semaine sur le New York Times. « Cela signe l’arrêt de mort du système bancaire tel que nous l’avons connu » ajoute-t-il, avant de terminer : « La seule issue est la concentration du système bancaire et la nationalisation planétaire par des instances de régulation mondiales au-dessus des banques centrales. »

Face à cette spirale destructrice de l’épargne et du capital, certains investisseurs audacieux et éclairés explorent avec succès depuis plusieurs années maintenant d’autres pistes de placements.

– les Cryptomonnaies,

– l’Or,

– l’Art.

Si les cryptomonnaies ont eu le vent en poupe fin 2020, elles ne connaissent plus le même engouement car l’embrasement d’un « helicopter money » est une gigantesque dilution qui pèse sur les cours. L’Eurobit s’est par exemple effondré de 44% la semaine dernière, créant une terrible panique chez les épargnants comme les grands argentiers et les Banques centrales. Un communiqué commun de la BCE et de la FED annonce un plan de sauvetage des cryptomonnaies grâce à des taux négatifs allant jusqu’à -3,6% ainsi qu’une reprise immédiate du QE (Quantitative Easing). Le Président de la start-up Bitcoin Europa concède que le risque augmente de jour en jour. « Nous pouvons craindre un effondrement des cours, si la stratégie de l’helicopter money perdure. En effet, la cryptomonnaie obéit in fine aux même règles que les monnaies physiques dévaluées à chaque nouvelle émission de papier ».

Par ailleurs, nous ne pouvons que renouveler nos mises en garde en raison du risque permanent d’attaque informatique, comme ce fut le cas en Octobre 2021, avec une paralysie complète du système de cotation et d’échange pendant 5 jours entraînant à la reprise le premier véritable krach des cryptomonnaies.

L’or a atteint des sommets très récemment. Il a toujours été un placement refuge. Cependant, depuis l’apport du calculateur quantique chinois « Le Maître du Monde », qui dessine les contours d’une équation alchimique raisonnablement envisageable à court terme, le cours de l’or a subi une forte correction sur des prises de bénéfices appuyées et affiche un recul de 35% sur les sommets.

Selon le chimiste islandais Ragnar Eriksson, qui a participé au sein d’un collège international à l’élaboration du programme chinois « Le Maître du Monde » : « La mise en application réelle n’est plus une utopie. Nous savons produire du métal aurifère avec une énergie maîtrisée qui permet de sortir l’once d’or à 450 USD ».

Nous sommes donc neutres désormais sur l’or compte tenu de ces nouveaux paramètres laissant supposer une production industrielle d’or avec des coûts maîtrisés.

L’Art tient la cote depuis 25 ans. C’est le grand vainqueur de la mondialisation et de la dématérialisation. Comme le souligne Artmarket.com (ex Artprice), acteur global du Marché de l’Art : « Nous avons des rendements constants sur l’Art ancien et croissants sur l’Art Moderne et Contemporain ».

Le fonds de placement dans l’Art, « Artprice 100 », géré par Artmarket.com dont l’encours ne cesse d’augmenter du fait des souscriptions des investisseurs et épargnants, affiche un rendement annuel de 27% sur l’Art Contemporain. Il faut dire que le monde entier, friand de nouveauté et d’originalité, semble également se tourner vers ce segment artistique pour se singulariser socialement. Il est vrai qu’Artmarket a désormais dans son conseil de surveillance, 18 représentants des plus grandes banques mondiales nord-américaines, européennes et de la grande Asie.

Sollicité régulièrement par le FMI et la Banque Mondiale, le conglomérat Artmarket devient le référent étalon dans un monde numérique où les épargnants comme les grands argentiers échaudés par ces désastres répétitifs trouvent un havre de stabilité, croissance et sécurité dans le Marché de l’Art qui est désormais contrôlé par Artmarket présent sur les cinq continents.

thierry Ehrmann, PDG d’Artmarket.com, le référent mondial du Marché de l’Art, déclare : « Nous savions que le Marché de l’Art serait un refuge, mais les faits dépassent encore nos prévisions les plus ambitieuses. L’engouement est tel que nous refusons des offres de rapprochement des GAFAs concernant notre groupe chaque jour car nous sommes le cœur du système depuis maintenant presque trois siècles, avec le plus grand fonds documentaire de parchemins, manuscrits et catalogues qui retracent toute la traçabilité des œuvres d’art depuis la nuit des temps dans un Bunker ultra-sécurisé dans un emplacement maintenu secret. »

Cependant, le Wall Street Journal/Wired, de sources sûres, a localisé cet emplacement militarisé en plein coeur de l’Islande avec l’accord secret du gouvernement islandais.

« Nos serveurs ultra-sécurisés basés sur l’IA détiennent l’ensemble des meta-datas sans lesquelles tout investissement dans l’Art s’apparenterait à la Roulette Russe ».

thierry Ehrmann conclut : « Nous avons toujours su depuis 1999 que le Marché de l’Art était le plus vieux marché du monde où l’homme échangeait des œuvres d’art pour pratiquer le commerce avant même de frapper monnaie. Nous trouvons dans ce Chaos financier et économique planétaire le Graal qui permet au monde de trouver un sanctuaire pour son salut financier ».

Artprice by Art Market a lancé l’initiative auprès d’auteurs d’anticipation d’écrire des finance-fictions dans un horizon très proche, tel un laboratoire de prospectives. Bien évidemment, par son caractère fictionnel, cette dépêche ne saurait constituer de quelque manière que ce soit un élément d’information juridique, financier ou économique.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artmarket et son département Artprice est contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom  (4,5 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 

(4,0 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact d’Artmarket.com avec son département Artprice

Contact ir@artmarket.com

Occupy Wall street on american Tv.flv by Abode of Chaos

2011/11/26 Commentaires fermés

Occupy Wall street
« The one thing we all have in common is that We Are The 99% that will no longer tolerate the greed and corruption of the 1%. »
« we demand that Barack Obama ordain a Presidential Commission tasked with ending the influence money has over our representatives in Washington. »
« People have a right to protest, and if they want to protest, we’ll be happy to make sure they have locations to do it, »
« We kept peaceful, because we wanted to attract people to us , If we used nonviolence, without killing any soldiers, then the people would help us. »
_—————————————————————————–


—————————————————————————–
PS : Et pour tous ceux qui n’ont pas pu venir décrypter la Borderline Biennale 2011 en cliquant le lien vous aurez l’ensemble des vidéos ! (Adults Only – Public majeur et averti).
http://www.borderlinebiennale.tv/

Retour à l’origine du Monde …

2011/11/03 Commentaires fermés

Dans la mythologie grecque, Chaos (en grec ancien Χαος / Khaos, littéralement « Faille, Béance », du verbe χαινω / kainô, « béer, être grand ouvert ») est l’élément primordial de la théogonie hésiodique.

Selon Hésiode, il précède non seulement l’origine du monde, mais celle des dieux. Chaos précède ainsi Gaïa (la Terre), Éros (l’Amour), le Tartare (les Enfers), l’Érèbe (les ténèbres des Enfers) et Nyx (la Nuit).

« Donc, au commencement, fut Chaos, et puis la Terre au vaste sein, siège inébranlable de tous les immortels qui habitent les sommets du neigeux Olympe, et le Tartare sombre dans les profondeurs de la vaste terre, et puis Amour, le plus beau des immortels, qui baigne de sa langueur et les dieux et les hommes, dompte les cœurs et triomphe des plus sages vouloirs.

De Chaos naquirent l’Érèbe et la sombre Nuit. De la Nuit, l’Éther et le Jour naquirent, fruits des amours avec l’Érèbe. À son tour, Gaïa engendra d’abord son égal en grandeur, le Ciel étoilé qui devait la couvrir de sa voûte étoilée et servir de demeure éternelle aux Dieux bienheureux. Puis elle engendra les hautes Montagnes, retraites des divines nymphes cachées dans leurs vallées heureuses. Sans l’aide d’Amour, elle produisit la Mer au sein stérile, aux flots furieux qui s’agitent. » (Hésiode)


Que tout ce beau monde de la haute finance, technocrates et grands responsables européens se mettent à hurler à la mort, maudire, calomnier, voire traiter Georges PAPANDREOU de facho est quand même le comble, avec un peu de recul, la Grèce rappelle à l’Europe et aux grands de ce monde ce que la Démocratie signifie. Il ne faut pas oublier que l’étymologie de démocratie, du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple », de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », « souveraineté »; le peuple renvoyant cependant à la notion plus restrictive de citoyens (la citoyenneté n’étant pas forcément donnée à toute la population).

Il est vrai que la décision grecque vient violer nos technocrates européens qui ont prêté serment d’allégence absolue aux marchés financiers. Cette décision est politique car à ce stade compte-tenu des enjeux et des choix, un seul homme porteur d’un mandat n’a plus la légitimité pour décider au nom de tous. Le peuple Grec seul peut trancher et choisir son destin. Aller plus loin sans légitimité mène à une guerre civile, n’oublions pas que la Grèce des colonels n’est pas lointaine (1974).

Les interrogations du gouvernement grec devraient interpeller l’ensemble de la caste politique européenne. Il n’y pas qu’à Athènes où le peuple conteste la représentation parlementaire. A Madrid, Puerta del Sol, un des premiers slogans des indignés fût contre les hommes politiques : vous nous avez trahis, vous ne nous représentez pas. Le mouvement des Indignés touche désormais 135 pays !

Stéphane Hessel painted portrait - Indignez-vous _DDC3126

A New York, le mouvement Occupy Wall Street, rappelle qu’ils font partie des 99% dont les politiques ne se préoccupent jamais. La fureur de certains dirigeants français ou européens en dit long sur leur vision de la Démocratie et de l’Europe. L ‘Histoire retiendra de Papandréou qu’il a eu un sursaut d’orgueil et de survie pour animer les origines de la Grèce avec la Démocratie.

Un journal grec titrait hier : la Grèce, capitale BERLIN, son porte-parole, Nicolas SARKOZY. Et oui, le G20 ne sera pas le Sacre du Prince. Les alter-mondialistes ont donné de la voix contre cette garde retranchée de plus de 12 000 policiers pour protéger le Cartel que n’aurait pas renié le Bûcher des Vanités.

J’ai un vrai problème : comment peux-t-on nommer le nouveau président de la B.C.E. (Banque Centrale Européenne), Mario DRAGHI, alors qu’il est l’homme de Goldman SACHS, qui a organisé les faux bilans de la Grèce pour lui permettre de rentrer dans l’Europe. Je vais vous dire mon avis : la Grèce représente 1,8% du P.I.B. européen, elle a 4,5 millions d’habitants, et comme par hasard, la sortie de la Grèce ou un aménagement de sa souffrance serait à l’origine d’un Crack planétaire… mais non mes p’tites louves et loups, le vrai secret c’est que toutes les dettes sont assurées par les CDS : ces Credit Default Swaps sont censés assurés toutes les dettes des pays triple A (AAA) ; la réalité est sordide, les assureurs secrets des CDS qui sont au Luxembourg sont très proches des banques qui font de la titrisation de dettes étatiques. Et là, la boîte de Pandore est ouverte…

Je pense que ce G20, intuitivement, sera le miroir d’un fantôme dénommé Carlo Giuliani, mort en martyre au G8 de Gênes (2001) que vous pouvez retrouver sur les murs de la Demeure du Chaos

Le Martyr de Gênes

Indignez-Vous ! VS Stéphane Hessel (Editions Indigenes)

2011/03/08 Commentaires fermés

Le pouvoir en place et l’Establishment devraient toujours se méfier des pamphlets qui partent de la Province dans une France jacobiniste et en grande souffrance. Le vieil homme et la mort, Stéphane HESSEL, 93 ans, est devenu la voix de millions d’indignés anonymes, une sorte de Gandhi du 21ème siècle, adoubé par son passé de résistant (membre du CNR : Conseil National de la Résistance).

Cet essai, phénomène très rare, atteint 1,8 millions d’exemplaires vendus en partant du Sud, Toulouse puis le Midi Rouge en passant par Marseille l’Insoumise, Lyon la Résistante pour arriver plus tard à Paris. Il n’y a que le réac’ de service Finkielkraut, qui nous joue son éternel numéro de claquettes.

Le triomphe de Stéphane HESSEL c’est un peu la vengeance posthume de Guy MOQUET, instrumentalisé et gadgetisé par un président qui n’a pas compris son peuple. Hessel réveille l’indignation qui est en nous avec des mots simples qui nous disent que la révolte n’appartient pas qu’aux gens d’en haut. Il conforte le combat des enragés face à une oligarchie où l’argent, les conflits d’intérêts, les collusions blessent profondément la République au quotidien…

Stéphane Hessel - Indignez-vous _DDC3126
Ce manifeste qui a de la grâce, a la Force du Juste. Il n’est ni de gauche ni de droite. Il s’appuie sur les raisons de s’indigner aujourd’hui face à l’indifférence.  Le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers et aux faibles, sont autant de raisons pour l’auteur de s’indigner.

Il attaque le système économique des marchés financiers ; effectivement, je lisais ce matin que les profits de Wall Street pour 2010 atteignent des sommets jamais franchis avec les Hedge Funds qui ont profité de la crise pour devenir beaucoup plus puissants que de nombreux états européens. Les grandes leçons de Sarko, le G8, le G20, le FMI, et toute la bande pour moraliser les marchés financiers et les banques n’ont abouti qu’à les rendre encore plus riches et plus prédateurs sur les peuples et les nations.

Stéphane Hessel s’attaque aussi à la destruction de l’éco-système de notre planète par le profit à court terme.Stéphane HESSEL est aussi un farouche défenseur de la Palestine, Gaza et la Cisjordanie, véritable plaie que l’Occident refuse farouchement de voir. (CQFD les dernières résolutions de l’ONU où Israël peut continuer de coloniser paisiblement.)

Enfin Stéphane Hessel explique la régression du progrès depuis le 11 septembre 2001 et les conséquences incalculables de la guerre que font les Etats-Unis et leurs alliés à la Oumma. Parti-pris d’un écrivain pro-arabe ? Loupé : il ne faut pas oublier que Stéphane Hessel est réchappé des camps de BuchenWald, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948, et diplomate.

Il est en quelque sorte un révolutionnaire appelant à une insurrection pacifique, le Juste face à la Mort, qui réveille en chacun de nous, le sens du combat et de ne jamais lâcher la lutte malgré le pouvoir en place. Il devait donc de toute urgence rejoindre les murs de la Demeure du Chaos. C’est chose faite avec Thomas ! Et comme par hasard, ce portrait engage une grande richesse de dialogues passionnés avec vous. Quelques liens pour poursuivre la réflexion :   l’interview vidéo sur TSR il y a quelques jours  son éditeur : indigène éditions >>> et pour ceux qui veulent le lire en ligne : le PDF >>>