Archive

Posts Tagged ‘#artprice’

Artmarket.com: in the aftermath of Paris Photo 2021, Artprice takes a look at the photography market from a SWOT perspective with the arrival of NFTs

2021/11/17 Commentaires fermés

With 18,600 lots sold at auction last year, photography is one of only two mediums on the art auction market (along with with prints) that the health crisis has accelerated. Thanks to the increase in online sales, the volume of photographs exchanged in public sales has intensified and, most notably, in the below $100,000 price range.
The result is a greater circulation of photographs on the secondary market, but a lower level of overall auction turnover, with fewer ‘spectacular’ sales. The Paris Photo fair (from 11 to 14 November 2021) had to take this new reality into account while also competing with the recent arrival of NFTs as a new medium on the art market. Fortunately, this new technology represents more of an opportunity than a threat to the photography market.

SWOT analysis of the photo market

Annual auction turnover on photographs compared with NFTs


thierry Ehrmann, CEO and Founder of Artmarket.com and its Artprice department: “The majority of photographers today work with digital cameras and re work their photos on their computers. T heir photos are therefore complete ly dematerialized and there is no reason why they shouldn’t circulate much more fluidly alongside NFTs. However, a number of l egal issues relat ing to these new assets still need to be resolved”.

A new technology totally adapted to digital photography

While the photography segment of the art market has somewhat contracted over the past ten years, the first NFTs to arrive in public sales have been greeted with immense enthusiasm, notably in Asia and particularly in Hong Kong.

The former British colony has recorded exceptional art market growth over the past ten years driven by dazzling sales of Contemporary Art. Unfortunately Asian collectors have never been passionate about photography and no photo has yet sold above the $1 million threshold in Hong Kong. This past year, the medium’s best result there was hammered for a work by Wade Guyton at $390,000, which is third best-ever auction result for a photograph in Hong Kong’s auction history. Meanwhile, five NFTs have already exceeded the million dollar threshold in Hon Kong in the last six months!

New prospects for an expansion of the market

Until now, photography offered one of the rare solutions for marketing a whole set of conceptual works and getting them into private collections. From Marina Abramovic to Andy Goldsworthy to Matthew Barney, photography offered a simple way to immortalize a performance or an installation and give collectors a chance to acquire ‘traces’ of the work.

NFTs may well change this situation: you only have to see how this technology is already opening up new possibilities in the world of sport. Already entire leagues, teams, players and equipment manufacturers are imagining NFT products capable of offering new experiences that younger generations (15-30 years old) adore. Not only do NFTs offer an incomparably more efficient way of exchanging dematerialized goods (securely, instantaneously and without the control of a central body) but they also open up countless perspectives in terms of the management of these assets, thanks to smart contracts.

A lacklustre market

The photography market has the particularity that it is dominated by living artists. There are only four artists whose photographs regularly exceed $1 million at auction, all of whom had a major impact on the medium during the second half of the 20th century: Andreas Gursky (1955), Richard Prince (1949), Cindy Sherman ( 1954) and Gilbert & George (1943, 1942). However, they no longer as well on the secondary art market as they did 5-10 years ago.

According to Aurélie Cavana and Etienne Hatt: “Although the photography market seems stable, it has nonetheless been substantially undermined by a whole new breed of online sellers and it has to adapt to the extraordinary volume of new images that are increasingly flooding the market”. Contemporary Photography: A Market (De) Constructed. Art Press, November 2021.

At the start of 2021 (from January to October inclusive), public sales of NFTs have already generated twice the volume of turnover hammered for photographs. Blockchain technology also makes it possible to create as many NFTs as desired around a single artistic creation, as proved by the sale of The Fungible Collection by Pak at Sotheby’s. On the first day of that session, 19,737 identical cubes, each numbered, sold for $500 each.

The NFT therefore borrows an intrinsic characteristic of the photograph, i.e. the possibility of creating works that are both unique but which have multiple copies around the world. The main difference is that NFTs are currently enjoying such enthusiasm on the part of collectors that the latter are willing to assimilate immense editions. Indeed, it seems that the popularity of the work is a key part of the DNA of NFTs, whose history began with “internet memes”. Conversely, traditional art – to which photography essentially belongs – is focused, above all, on the rarity of the work.

Reminder of the Press releases of November 9, 2021:

Artmarket.com: perfectly positioned to generate enormous revenue from its NFT Marketplace on Artprice-nft.com

#ArtMarket by #ARTPRICE $ PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Images:
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-SWOT.jpg]
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-CA-Photo.png]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com : Analyse SWOT du marché de la photographie par Artprice à l’heure des NFTs, au lendemain de la foire Paris Photo 2021

2021/11/17 Commentaires fermés

Avec 18 600 lots vendus aux enchères l’an dernier, la photographie est l’un des deux seuls segments du Marché de l’Art (avec l’estampe) que la crise sanitaire a accéléré. Les échanges de photographies se sont intensifiés grâce à l’essor des ventes en ligne, en privilégiant surtout les gammes de prix inférieures à 100 000$. Ainsi, les photographies circulent avec plus d’intensité que jamais en salles de vente mais le chiffre d’affaires plafonne, faute d’enchères spectaculaires. La foire Paris Photo (qui se tenait du 11 au 14 novembre 2021) a du, tout à la fois, tenir compte de cette accalmie et faire face à l’arrivée des NFTs. Heureusement, cette technologie représente bien plus une opportunité qu’une menace pour le marché de la photographie.

Analyse SWOT du marché de la photo

Produit de ventes annuelles aux enchères de photographies, comparé aux NFTs

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice :« La majorité des photographes travaillent aujourd’hui avec des appareils numériques et retouchent leurs clichés par ordinateur. À l’origine, leurs photos sont donc dématérialisées et pourraient circuler de manière beaucoup plus fluide avec les NFTs. Encore faut-il que les questions légales liées à ces nouveaux actifs soient résolues ».

Une nouvelle technologie tout à fait adaptée à la photo numérique

Alors que le marché de la photo s’essouffle depuis une dizaine d’années, les premiers NFTs sont arrivés en ventes publiques où ils connaissent un immense enthousiasme, notamment du côté de l’Asie et de Hong Kong en particulier.

L’ancienne colonie britannique enregistre une croissance exceptionnelle depuis une dizaine d’années sur le Marché de l’Art, portée par des ventes d’Art Contemporain fulgurantes. Malheureusement, les collectionneurs asiatiques ne se sont jamais passionnés pour la photo et aucun tirage n’a encore été adjugé plus d’un million de dollars à Hong Kong. Cette année, le meilleur résultat a été enregistré pour une œuvre de Wade Guyton, 390 000$, soit le troisième meilleur coup de marteau pour une photographie dans l’histoire des enchères de Hong Kong. À l’inverse, cinq NFTs ont déjà dépassé le seuil du million de dollars en l’espace des six derniers mois.

De nouvelles perspectives de démocratisation

Jusqu’à présent la photo offrait l’une des rares solutions pour commercialiser tout un ensemble d’œuvres conceptuelles et les faire entrer dans les collections privées. De Marina Abramovic à Andy Goldsworthy en passant par Matthew Barney, la photographie offrait un moyen simple d’immortaliser une performance ou une installation pour permettre à de nombreux collectionneurs d’en acquérir une trace.

Les NFTs pourraient bien changer cette situation, à l’instar de ce que cette technologie ouvre comme possibilités dans l’industrie du sport. Déjà des ligues toute entière, des équipes, des joueurs et des équipementiers imaginent des produits NFTs capables d’offrir de nouvelles expériences, dont les jeunes générations (15-30 ans) sont très friandes. Non seulement les NFTs proposent une manière incomparablement plus efficace de s’échanger des biens dématérialisés (de façon sécurisée, instantanée et sans le contrôle d’un organisme central) mais ils ouvrent en outre d’innombrables perspectives en matière de gestion de ces actifs, grâce aux contrats intelligents (smart contracts).

Un marché essoufflé

Le marché de la photographie présente la particularité qu’il est dominé par des artistes vivants. Ceux dont les clichés dépassent régulièrement le million de dollars aux enchères sont au nombre de quatre seulement, qui ont tous marqué leur pratique au cours de la deuxième moitié du 20ème siècle : Andreas Gursky (1955), Richard Prince (1949), Cindy Sherman (1954) et Gilbert & George (1943, 1942). Seulement, ceux-ci ne sont plus aussi performants sur le Marché de l’Art qu’ils l’étaient il y a 5-10 ans.

Aurélie Cavana et Etienne Hatt : « Si le marché semble stable, il n’en est pas moins menacé dans ses fondements et son fonctionnement par de nouveaux acteurs marchands et doit s’adapter au renouvellement sans précédent de la photographie ». Photographie Contemporaine : Un Marché (Dé)Construit / Contemporay Photography: A Market (De)Constructed. Art Press, Novembre 2021.

Sur le début de l’année 2021 (de janvier à octobre inclus), les ventes aux enchères publiques de NFTs pèsent déjà deux fois plus lourds que celles de photographies. La technologie Blockchain permet par ailleurs de créer autant de NFTs que désiré autour d’une même création artistique, comme l’a prouvé la vente The Fungible Collection by Pak chez Sotheby’s. Au premier jour de cette session, 19 737 cubes identiques mais chacun numérotés ont été vendus à 500$ chacun.

Le NFT emprunte donc une caractéristique intrinsèque de la photo, qui est de pouvoir créer des œuvres à la fois uniques mais qui possèdent plusieurs sosies dans le monde, à la différence que les NFTs jouissent aujourd’hui d’une telle ferveur de la part des collectionneurs que ceux-ci semblent prêts à assimiler d’immenses éditions. La popularité d’une œuvre fait d’ailleurs pleinement partie de l’ADN des NFTs, dont l’histoire commence avec le « mème internet ». À l’inverse, l’art traditionnel dont fait partie la photographie valorise avant tout la rareté d’une œuvre.

Artprice by Artmarket publiera un communiqué mondial sur PrNewswire Global General News (54 pays + multilingues) + ActusNews.com, jeudi 18 Novembre 2021, après le marché, suite au communiqué du 9 Novembre 2021 avec thierry Ehrmann PDG Fondateur

Rappel des Communiqués du 9 Novembre 2021 :

Artmarket.com : 3T 2021 croissance à double chiffre, un immense potentiel de CA pour la Marketplace NFT d’Artprice-nft.com par sa caution

#ArtMarket by #ARTPRICE $PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Images :
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-SWOT.jpg]
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-CA-Photo.png]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Artmarket.com : communiqué mondial sur PRNEWS GLOBAL GENERAL NEWS et ACTUSNEWS le 18.11.2021

2021/11/17 Commentaires fermés

Artprice by Artmarket publiera un communiqué mondial sur PrNewswire Global General News (54 pays + multilingues) + ActusNews.com, jeudi 18 Novembre 2021, après le marché, suite au communiqué du 9 Novembre 2021 avec thierry Ehrmann PDG Fondateur

Rappel des Communiqués du 9 Novembre 2021 :

#ArtMarket by #ARTPRICE $PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Artprice-nft.com

Conformément à la réglementation le communiqué multilingue PRNEWS GLOBAL GENERAL NEWS / CISION sera précédé d’un communiqué par la plateforme Actusnews wire homologuée par l’AMF.

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Artprice: The Digital Revolution of the Art Market is Now

2019/07/09 Commentaires fermés

PARIS, July 9, 2019 /PRNewswire/ — The acquisition of Sotheby’s by the telecommunications and networks tycoon, Patrick Drahi, may be seen as the Art Market’s final acceptance of the digital era.

To view the Multimedia News Release, please click: https://www.multivu.com/players/uk/8571451-artprice-digital-revolution-art-market/

thierry Ehrmann, Artprice’s Founder and CEO, explains: « In 1998, François Pinault’s acquisition of Christie’s brought our industry into the ‘financial’ era. Twenty years later, its principal rival Sotheby’s is leading the ‘digital’ revolution. Fortunately, much of the groundwork has already been done: Artprice has long been a pioneering force in this colossal metamorphosis. Ten years ago, the famous art historian Raymonde Moulin said: « whether you like it or not, Artprice has irreversibly changed the structure of the Art Market that I have been studying for more than 50 years. »

There can be no doubt that the 61% premium offered to Sotheby’s shareholders reflects the immense economic potential of the Art Market, in which Sotheby’s is a key player. Patrick Drahi is not the only one to see this potential since, according to the New York Post, at least two other acquisition offers have already been made: one from Wall Street (initiated by Blackstone collector and CEO Stephen Schwarzman) and the other from Sotheby’s biggest shareholder, the Chinese company Taikang Asset Management.

The financialization of the Art Market has allowed the major transformation that we all know… with the arrival of new players, new strategies and new instruments. Sale guarantees, for example, have made it easier to secure the auction of masterpieces by reassuring sellers. These guaranteed minimum prices work a little like financial market derivatives: without taking the likeness too far, the guarantees may be compared with call options.

The next long-awaited step in the Art Market’s evolution is its dematerialization. In 2017, Sotheby’s eliminated buyer fees from its online sales… but five months later, it reintroduced them. Its financial performance was not strong enough to resist the pressure from shareholders who demanded better operating margins. The day after Sotheby’s announced its forthcoming delisting from the NYSE, the French version of The Art Newspaper ran the headline « Sotheby’s regains its freedom… and its secrecy. »

In a context of negative or near-zero interest rates, the Art Market is more attractive than ever, with an average annual return +7% (Artprice100©).

Over the last two decades, the Art Market has gained enormously in efficiency. Admittedly, transaction costs are still high and numerous obstacles still hinder the free movement of artworks around the world; nevertheless, it has never been so fluid, or so global.

From the new record of $4 million recorded in Beijing for German artist Anselm Kiefer, to New York’s latest passion for Aboriginal art (with exhibitions at the Gagosian Gallery and MoMA PS1), the Art Market has liberated itself from geo-political borders.

Buyer preferences are obviously still subject to profound geographical influences, but the Art Market has no trouble taking them account. In 2015, Sotheby’s pulled the plug on its Middle East sales, preferring to hold an annual session dedicated to Middle-Eastern art in London. The operator knows that collectors from the Arabian Peninsula are perfectly happy to travel the 3250 miles that separates Doha from the British capital.

The Art Market is now ready for dematerialization… although compared to other economic segments it has a handicap of almost 30 years…

Nowadays, art amateurs, collectors, professionals and museums have access to lots of tools to help them manage their collections and their sales methods on the one hand, and to provide a global vision of the Art Market, at any time, on the other. Since 1987, Artprice has been a pioneer in this field and has developed – via the acquisition of the Swiss firm Xylogic (among others) – a complete set of decision-making tools that offer the best Art Market indicators available and reveal the latest trends in real-time. Crucially, they also allow the anticipation of price changes. Henceforth, the Art Market is now being analyzed and driven by Big Data, Data Mining, IE, AI and Blockchain. Artprice spends 80% of its expenses each year on R&D and has been awarded the Innovating Enterprise label by the French State’s innovation-supporting investment bank.

thierry Ehrmann again: « Our price indices – calculated using the infallible repeat sales method, epitomise the power of our data banks, providing a comprehensive, transparent and, above all, entirely objective coverage of public art sales art around the world. »

The arrival of Patrick Drahi at the helm of Sotheby’s undoubtedly marks the definitive transition of the Art Market to the digital era. Two statistics in particular illustrate the extraordinary growth of the Art Market: since the end of WWII the number of art consumers and collectors has grown from roughly half a million to approximately 90 million today. Likewise with the Museum Industry: more museums were built between 2000 and late 2014 than during the previous two centuries. This rhythm is continuing today with nearly 700 new museums a year – now on five continents – for the pleasure and cultural indulgence of art lovers all over the world.

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography)(c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf).

Discover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications.

For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2018 published last March 2019: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2018

Contact: thierry Ehrmann, ir@artprice.com

Video: https://mma.prnewswire.com/media/943770/thierry_Ehrmann.mp4
Photo: https://mma.prnewswire.com/media/943754/Artprice_Price_Indexes_Infographic.jpg  
Logo: https://mma.prnewswire.com/media/817151/Artprice_Logo.jpg

SOURCE Artprice.com

Related Links

www.artprice.com

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

2019/06/13 Commentaires fermés

Artprice : Un chef-d’oeuvre du Caravage, un Monet, un Bacon et un petit Basquiat pour clore le S1 2019

Le marché de l’art américain fête un début d’année qui a rassuré tout le monde. Il goûte maintenant à la nouvelle gamme de cannabis Katz + Dogg de l’artiste Richard Prince, mise en vente pour l’ouverture son show High Times à la galerie Gagosian de San Francisco.

L’Europe, quant à elle, cravache pour finir ce début d’année 2019 en beauté. Les grandes ventes de Paris ont laissé place à la 50ème édition d’Art Basel, puis Londres organisera les dernières grandes ventes, avant la trêve estivale. Mais c’est du Sud de la France que doit venir l’apothéose du premier semestre 2019.

thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice, se réjouit : « Le premier semestre pourrait se terminer par une forme de révolution sur le Marché de l’Art. Et pour une fois il s’agit d’une initiative française. Un chef-d’oeuvre est enfin mis aux enchères loin des grandes capitales, loin des grandes maisons de ventes et sans prix de réserve ! Pas besoin de garantie quand le tableau dégage une telle puissance, et qu’il a une histoire aussi extraordinaire ».

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610) Judith et Holopherne (c. 1607) © Marc Labarbe et Eric Turquin

Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571 – 1610)
Judith et Holopherne (c. 1607)
© Marc Labarbe et Eric Turquin

Le “Caravage de Toulouse” : 115 m$ – 170 m$

C’est le coup de théâtre de l’année : un chef-d’oeuvre du Caravage a été libéré par l’Etat français et sa vente est prévue le jeudi 27 juin 2019 à Toulouse, là où il a été retrouvé par hasard dans un grenier, il y a cinq ans. Depuis qu’il a reçu son visa d’exportation, le tableau Judith et Holopherne a été exposé chez Colnaghi à Londres, chez kamel mennour à Paris et chez Adam Williams à New York.

Il faut reconnaître que l’arrivée d’un Caravage sur le marché est un événement à lui tout seul. Le dernier passage en salle de ventes remonte à 1971. Le tableau Marthe et Marie-Madeleine, dont l’attribution était alors contestée, n‘avait pas trouvé acquéreur chez Christie’s à Londres. Seulement depuis que le Detroit Institute of Art l’a acquise en 1973, son authenticité fait l’unanimité et le tableau est considéré comme un chef-d’oeuvre du Caravage.

Or, le tableau de Toulouse n’a rien à envier à celui de Detroit : il rejoindra lui aussi, tôt ou tard, l’un des plus grands musées au monde. « C’est la seule chance qu’ils ont d’acquérir un Caravage » prévient l’expert Eric Turquin. « Enfin on en trouvera sans doute un nouveau, mais dans 40 ou 50 ans peut-être ». Et sans doute pas aussi important que celui-là…

Judith et Holopherne bénéficie depuis sa redécouverte du soutien d’éminents spécialistes, dont l’Américain Keith Christiansen (MET), le Français Guillaume Kientz (Louvre) et l’Italien Nicola Spinosa (Capodimonte). C’est maintenant au tour des universitaires de définir la place de ce tableau dans l’Histoire de l’Art. David Stone, de l’Université de Delaware, reconnaît dans cette peinture l’invention d’une nouvelle technique, développée par le Caravage à son arrivée à Naples, par laquelle le peintre utilise la couleur de préparation de la toile, l’« imprimatura », pour porter son oeuvre et lui donner vie.

Les 68 peintures connues à ce jour du Caravage sont conservées dans plus belles collections, les plus beaux musées et les plus belles églises d’Europe et des Etats-Unis. « Il n’y en a pas une seule au Proche-Orient ni sur tout le continent asiatique » s’exclame thierry Ehrmann. « Pourtant l’exposition Caravage organisée en 2016 à Tokyo avait été un succès colossal ».

Des Nymphéas de Monet : 32 m$ – 44 m$

Claude Monet est l’artiste le plus performant du Marché de l’Art mondial cette année, avec 17 oeuvres vendues pour plus de 200 m$ déjà.

L’année avait pourtant mal commencé. Saule pleureur et bassin aux nymphéas (1916-19) n’avait pas trouvé acquéreur le 28 février 2019 chez Christie’s à Londres. La meilleure offre, à 55 m$ (frais inclus), n’a pas atteint le prix minimum demandé par le vendeur. Mais cet échec, loin d’être néfaste, contribue pleinement à l’équilibre entre l’offre et la demande. Sur les 20 oeuvres de Monet mises en ventes sur le premier semestre 2019, plus de 80% ont été vendues.

Le marché n’est certainement pas encore repu de son oeuvre. Le 14 mai 2019, le tableau Meules (1890), estimé 55 m$ par Sotheby’s, a été vendu pour 110,5 m$ à New York, établissant un nouveau record absolu aux enchères pour l’Art Impressionniste. La prise de valeur de cette toile, que Christie’s adjugeait 2,5 m$ en 1986, parle d’elle-même.

Nymphéas (1908), qui n’est encore pour sa part jamais passée en salle de ventes, sera proposée par Sotheby’s le 19 juin 2019 à Londres.

Un autoportrait de Francis Bacon : 19 m$ – 25 m$

Londres n’est plus la première place de marché pour les oeuvres de Francis Bacon : les trois plus beaux résultats de ce peintre ont en effet été frappés à New York. En 2017, Christie’s a même manqué de vendre dans la capitale anglaise Study of Red Pope 1962. 2nd Version 1971, une toile estimée 130 m$.

Self-Portrait (1975) sera pourtant mise en vente par Sotheby’s ce 26 juin 2019 sur New Bond Street. En 2015, profitant d’une livre sterling très forte, la prestigieuse maison de ventes l’avait vendue pour 24 m$. Quatre ans plus tard, sur fond de Brexit, Sotheby’s espère une vente similaire.

Un petit Basquiat : 9,5 m$ – 14 m$

Jean-Michel Basquiat est le grand absent du premier semestre 2019, pointant à la 22ème position dans le classement temporaire Artprice. Après deux années explosives en salles de ventes, ses toiles se font plus rares : les collectionneurs commencent à freiner l’offre. Une vente seulement a dépassé les 10 m$ en ce début d’année. C’était en mai, à New York évidemment. Une seconde belle toile du graffeur new-yorkais, Sabado por la Noche (1984), est attendue en salle de ventes le 25 juin chez Christie’s à Londres.

Plus que jamais, l’Industrie Muséale est une réalité et Basquiat fait partie de ces artistes que convoitent à la fois les plus grands musées et les plus grands collectionneurs. Nombreux sont ceux qui ont été surpris par une croissance trop rapide du prix de ses oeuvres. Dans une interview accordée au New York Times en mai 2017, Ann Temkin, conservatrice en chef de la section peinture et sculpture du MoMA, regrettait que le musée n’ait pas acquis d’œuvres de Jean-Michel Basquiat à temps.

thierry Ehrmann le répète : « il faut acheter la bonne oeuvre, du bon artiste, au bon moment, avec la bonne histoire ».

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,8 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : vers la nomination d’un Président exécutif en Chine.

2018/10/31 Commentaires fermés

Compte tenu de l’ampleur des opérations stratégiques, capitalistiques et économiques en cours avec Artron, thierry Ehrmann va présenter au Conseil d’Administration la proposition de la nomination d’un Président exécutif pour la Chine et plus généralement pour la Grande Asie, issue des ressources internes.

La personne pressentie, hors famille Ehrmann, a toute la confiance du Président Fondateur d’Artprice thierry Ehrmann qui demeure Président du Groupe.

Cette stratégie vise à accélérer les différents processus en cours. Ce choix mûrement réfléchi s’opère avec une grande maturité et un consensus unanime au sein du Groupe.

A propos d’Artprice :

Fondée par thierry Ehrmann (voir biographie certifiée de Who’s who (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ) à 1987,

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

12/10/2018 : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

2018/10/17 Commentaires fermés

(La reprise de cotation a été demandée à Euronext pour l’ouverture de la séance du jeudi 18 octobre 2018.)

Après sept années de travail en commun, d’apprentissage des cultures respectives, de déplacements réguliers entre la Chine et l’Europe, les deux Présidents fondateurs respectifs d’Artron et d’Artprice, Wan Jie et thierry Ehrmann, qui ont exactement le même âge, les mêmes engagements, partagent rigoureusement la même vision du Marché de l’Art mondial et la passion de l’Art avec une amitié et un respect indéfectibles.

Ceci a permis d’insuffler aux deux groupes la capacité à œuvrer de manière extrêmement rapide et sans aucune barrière culturelle pour donner naissance au « Media Mogul de l’Art ». Par analogie c’est exactement comme si Google et Baidu fusionnaient leurs savoirs respectifs.

Voir la vidéo officielle de la cérémonie des signatures au siège social d’Artprice France et la portée des accords de principe du vendredi 12 octobre 2018 :

https://vimeo.com/295406694

Ce vendredi 12 octobre 2018 au siège social d’Artprice, en présence du Président et fondateur d’Artron Wan Jie et de son état-major, de thierry Ehrmann Président fondateur d’Artprice et de l’ensemble de ses collaborateurs, a eu lieu la signature d’un contrat historique entre les deux groupes.

Des différents accords de principe de développement (10) entre les deux groupes ont été échangés lesquels dépassent de très loin les signatures de l’accord commercial majeur de distribution exclusive des abonnements Artprice au cœur de l’Intranet Chinois sur les millions de clients Chinois du Groupe Artron, collectionneurs d’Art en Chine. 

La portée des 10 accords de principe de développement du 12 octobre 2018 (voir ci-dessous) selon les historiens d’Art, impactera et modifiera structurellement le Marché de l’Art mondial et l’Histoire de l’Art comme personne n’aurait pu l’imaginer. De même Artprice et Artron vont effectuer une mutation extraordinaire au cours de laquelle la société Artprice va, pour ses actionnaires, changer totalement de dimension tant sur le plan économique, financier qu’historique, et ce dès 2019.

La suspension du cours d’Artprice par Euronext à la demande d’Artprice devenait indiscutablement une obligation légale pour la société (AVIS EURONEXT N°: PAR_20181012_08570_EUR), compte tenu de la portée soudaine des nouveaux accords de principe diffusés par les médias Chinois qui n’ont pas vocation à intégrer la notion d’information réglementée et l’impact sur le cours d’Artprice.

Artron produit l’intégralité des catalogues des maisons de ventes chinoises et se charge de l’expédition postale ou numérique aux clients finaux des maisons de ventes. Les abonnements Artprice vendus en exclusivité par Artron en Chine pourront ainsi toucher directement le cœur de cible et le client final. 

De même, Artprice sera accessible via la home page d’Artron.Net qui, selon les nombreuses analyses, est la marque la plus respectée dans le Monde de l’Art Chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres et enregistre chaque jour plus de 9 millions de visiteurs en ligne (en moyenne) soit 270 millions de visiteurs/mois sur leur site Internet.

Il existe une très forte demande de masse des collectionneurs, professionnels de l’Art et de l’industrie muséale, pour l’achat d’informations à travers Artron des abonnements Artprice incluant ses outils uniques au monde d’aide à la décision leur permettant ainsi d’acquérir des œuvres occidentales en maîtrisant l’intégralité de l’information structurant le prix de l’œuvre, le cursus de l’artiste et son périmètre économique.

Grâce aux conseils avisés d’Artron, Artprice satisfait en tous points au cahier des charges du grand firewall chinois « Grande Muraille Electronique » et ses conditions : Loi CL97 (1997) et suivantes ainsi que le protocole Golden Shield (1998).

Pour cela, Artprice a déployé, notamment sur ses banques de données Internet en mandarin (54 millions de pages en mandarin ayant demandé 7 ans de développement), Alipay et WeChat (1,8 milliard d’utilisateurs) qui sont des plateformes de paiement chinoises obligatoires pour l’acheteur chinois

Pour se conformer à la Loi CL97, Artprice a donc réécrit durant 2 ans l’ensemble de ses codes informatiques ainsi que ses banques de données en supprimant notamment les codes sources de sociétés de droit américain et européen dont les lignes de codes incluent, entre autres, des cookies, balises, Métadonnées ou Backdoors.

A contrario d’Artprice qui est une exception grâce à l’aide et aux conseils d’Artron, aucun GAFA n’a pu pénétrer jusqu’alors le cœur de l’Intranet chinois malgré leurs multiples tentatives.

Ce qui s’est décidé ce vendredi 12 octobre 2018 excède très largement ce qui était prévu initialement. Il est bon de souligner qu’une rencontre au sommet a eu lieu préalablement en mars 2018 à Pékin entre les états-majors d’Artprice et Artron / AMMA. 

Pour comprendre la puissance d’Artron et sa position incontournable en Chine, voir les vidéos d’Artron en langue anglaise :

http://english.artron.com.cn/about/video/index

A propos d’Artron, texte officiel de présentation:

http://english.artron.com.cn/about/introduction/index

Premièrement : la Market Place Normalisée d’Artprice va à terme accueillir électroniquement plus d’un million d’artistes contemporains chinois notoirement connus qui auront la possibilité de se voir attribuer un Artprice store pour vendre à l’Occident l’Art Contemporain chinois. L’infrastructure informatique d’Artprice a déjà anticipé ce nouveau flux exponentiel.

En effet, la mission d’Artron et de son Président Wan Jie, au plus haut niveau du Pouvoir Culturel Chinois, a pour ambition de déployer massivement l’Art contemporain chinois dans le monde. Il faut préciser qu’en Europe et aux USA, on ne dénombre que 120 000 artistes contemporains.

Sur Arte France Allemagne, le film « Chine, un million d’artistes » du célèbre réalisateur Jean-Michel Carré, spécialiste historique de la Chine signe un documentaire exceptionnel de 52mn montrant selon Arte le « gigantisme des ateliers, prolifération des artistes et des lieux d’exposition, écoles d’art qui ne désemplissent pas : décryptage de la frénésie d’art contemporain qui a saisi l’Empire du Milieu, avec de grands noms comme Ai Weiwei, Cang Xin ou He Yunchang. »

Selon Jean-Michel Carré, thierry Ehrmann, sculpteur plasticien depuis 36 ans et fondateur d’Artprice est le seul intervenant occidental à apparaître dans cette production majeure, car Artprice historiquement a été la première au Monde à briser le tabou en certifiant, en 2012, chiffres et audits à l’appui : « La Chine est n°1 mondial du Marché de l’Art devant les USA ».

C’est donc un bouleversement majeur de la Place de Marché Normalisée Artprice qui propose actuellement environ 62 000 œuvres d’art. Par sa place hégémonique en Chine, Artron fournira à terme à la place de Marché Artprice plusieurs dizaines de millions de nouvelles œuvres en ligne, engendrant donc un véritable choc pour le Marché de l’Art mondial.

Artprice va devenir de facto le hub de référence pour l’Art Chinois et l’interface privilégiée vers la Chine pour tous les collectionneurs et professionnels de l’Art et bien entendu pour les clients d’Artprice.

Deuxièmement : Le Groupe Artron est devenu la plus grande institution mondiale de services artistiques et de production de livres d’art en imprimant plus de 60 000 livres, 300 millions de volumes de publications, catalogues de ventes publiques avec des prestations artistiques de haute qualité aux artistes, musées, galeries, institutionnels, collectionneurs et professionnels chaque année depuis 25 ans. (Source Artron) 

A ce titre, Artron possède des milliards de data à plat d’une grande pertinence jamais ou peu exploitées et qui seront confiées à Artprice pour progressivement enrichir les banques de données grâce à l’expertise d’Artprice et de Groupe Serveur présent sur Internet depuis 1985, d’abord en matière de fouilles de données, Datamining puis de Big Data et désormais d’algorithmes d’intelligence artificielle. 

Troisièmement : La mise en commun des sources de documentation d’Artprice et d’Artron à travers les siècles, livres anciens calligraphiques, parchemins, manuscrits, catalogues de ventes constituant ainsi la naissance de ce « Media Mogul de l’Art » avec le plus grand fonds mondial de l’Histoire du Marché de l’Art qui pourra rivaliser avec ceux des grandes bibliothèques d’Art mondiales. Ce sont des millions de nouvelles ressources documentaires pour les banques de données.

Quatrièmement : L’apport par le Groupe Artron de 900 ans d’œuvres d’Art chinoises signées aux enchères sur lesquelles Artprice va appliquer sa méthode des ventes répétées, méthode scientifique permettant, à partir d’une œuvre unique, dont on connaît la traçabilité, de pouvoir produire des indices et cotes scientifiquement irréprochables. 

Cela permettra à Artron et à la Chine, sur leur propre Marché de l’Art, d’enfin rivaliser avec l’Europe et les USA en matière d’analyses macro et microéconomiques sur plusieurs siècles. Cela remettra en question les préjugés sur l’Histoire du Marché de l’Art chinois très antérieur au Marché de l’Art européen.

Cinquièmement : Artron a exprimé un besoin essentiel, de la part des acteurs du Marché de l’Art chinois, d’une cotation incontestable des œuvres d’art qui est le cœur de métier d’Artprice afin de pouvoir établir une juste et impartiale taxation dans le marché intérieur chinois ainsi que pour l’import-export des œuvres d’art. 

Selon Artron, seule l’expertise économétrique d’Artprice (associée à Artron) va pouvoir donner une fluidité extraordinaire au Marché de l’Art en Chine et satisfaire les autorités fiscales, administratives et douanières. Cette demande, d’après Artron et son Président Wan Jie, est colossale et seul un tiers certificateur comme Artprice, Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, faisant autorité dans le monde, peut la satisfaire en toute légitimité. 

C’est l’exemple type d’un marché intérieur que seul un acteur central du marché de l’Art chinois connaît. Cette information capitale n’est jamais sortie par voie de presse et/ou n’a jamais été commentée par des économistes ou des sociologues.

Sixièmement : Artron produit les catalogues d’expositions en Chine qui comptent chaque année 5 000 expositions et foires de portée internationale de la taille de la Frieze et la FIAC en Europe. Artprice, par sa banque de données Events/expositions-foires, va pouvoir diffuser en mode «Freemium» une information très qualitative qu’aucune entreprise occidentale ne possède. Artron possède un très grand nombre de droits de reproduction des œuvres, paramètre indispensable pour qu’Artprice puisse faire la promotion des 5 000 expositions et foires chinoises de portée internationale.

Septièmement : Mise en place par Artprice avec les équipes d’Artron, qui comptent 3 000 collaborateurs félicités par le Président Wan Jie durant le discours des signatures, d’indicateurs économiques, d’indices, de classements, de dépêches d’agence de presse et de rapports sur le Marché de l’Art Chinois lequel, pour le moment, ne possède pas ces données nécessaires à sa transparence et son efficience, ce qui est une nécessité absolue pour le Président Wan Jie.

Huitièmement : Il existe, selon Artron, un marché extrêmement important concernant l’accès aux estimations d’œuvres d’art, principalement pour les œuvres occidentales, par les clients chinois. Le service haut de gamme payant Artpricing d’Artprice répond parfaitement au besoin d’Artron et de ses clients. 

Neuvièmement : Intégration sur les banques de données d’Artprice des biographies des principaux artistes chinois constituant le noyau dur du Marché de l’Art entre Pékin, Hong Kong et New York, permettant de mettre en lumière les mécanismes des mouvements des œuvres d’Art jusqu’alors réservés aux seuls initiés sur ce redoutable triangle financier générant des plus-values parfois spectaculaires.

Dixièmement : La mise en place à terme d’une normalisation, par le savoir-faire d’Artprice avec Artron, en normes internationales reconnues par l’ensemble des organisations mondiales, aboutira à une nomenclature normalisée du Marché de l’Art Occident / Grande Asie qui faisait défaut jusque-là. Artprice, pour mémoire, par le rachat de la société scientifique Suisse Xylogic en 1999, détient le process protégé de la normalisation propre au Marché de l’Art.

Le contrat de distribution exclusive des abonnements Artprice par Artron à ses clients et les dix nouveaux accords de principe supplémentaires pourront s’appliquer très rapidement du fait de la connaissance mutuelle des deux sociétés issue de 7 années de partenariat constant. Artprice démontre par cette alliance avec Artron que la patience et le labeur se mesurent a minima en années et non en trimestres.

Enfin, en 2018 la Chine comptait pour 45 % des échanges en ligne mondiaux, réalisant 12 fois plus de transactions en ligne que les USA. La Chine a l’immense avantage sur l’Occident de construire son économie de marché directement sur la base d’Internet. De même, d’un avis unanime, la Grande Asie va peser 70% du Marché de l’Art dès 2020. Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, se devait d’être au cœur de son marché. Pour rappel la France pesait 4% au 1S 2018.

D’autres extraits vidéos et photos des signatures et discours seront en ligne prochainement sur les réseaux sociaux d’Artprice et d’Artron.

Concernant l’historique conséquent de la construction des relations entre Artprice et Artron / AMMA et les conséquences économiques, il faut se référer aux documents de référence d’Artprice et notamment au document de référence 2017 déposé auprès de l’AMF le 1er Juin 2018 en application du règlement général notamment l’article 212-13, ainsi qu’aux communiqués.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

 

Artprice présente en avant-première de la Frieze et la FIAC : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018

2018/10/01 Commentaires fermés

Artprice présente en avant-première de la FIAC et la Frieze : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018
+1.744% de croissance en 18 ans, +8,1% de rendement annuel et une présence intégrale sur les 5 continents.

Artprice fondée et présidée par thierry Ehrmann réalise en étroite collaboration avec son partenaire institutionnel chinois, le groupe Artron/AMMA (Art Market Monitor of Artron) fondé et présidé par WAN Jie, son 21ème rapport.

L’augmentation parfaitement homogène, +18%, des trois principaux indicateurs de l’évolution du Marché de l’Art Contemporain – chiffre d’affaires mondial, nombre de lots vendus et indice des prix – plaide en faveur d’un développement extrêmement rapide et équilibré des ventes d’Art Contemporain dans le monde.

Le rendement annuel moyen qui s’élève désormais à +8,1% pour les œuvres contemporaines rend inutile tout commentaire dans le contexte des taux négatifs ou quasi nuls qui laminent l’épargne liquide.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice, indispensable avant la tenue des grandes foires d’automne, la Frieze et la Fiac notamment, est accessible gratuitement à l’adresse suivante:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

A noter:

Art contemporain: artistes nés après 1945

Fine Art: peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo, estampe, installation

Période étudiée: juillet 2017 – juin 2018

Les 66.850 transactions enregistrées sur 12 mois révèlent un marché plus intense que jamais. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5 depuis l’exercice 2000/2001. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. Le prix moyen d’une œuvre contemporaine vendue aux enchères est passé de 8.400$ au tournant du XXIème siècle à 28.000$ aujourd’hui. De plus, le Marché de l’Art Contemporain bénéficie d’une offre plus diversifiée que jamais: 20.335 artistes nés après 1945 ont enregistré au moins une enchère sur les 12 derniers mois, soit près de cinq fois plus qu’en 2000/2001 (4.100 artistes contemporains).

thierry Ehrmann : « La restructuration aura duré trois ans mais le Marché de l’Art Contemporain repart désormais sur des bases beaucoup plus solides. Si les prix sont à nouveau en hausse, l’offre est également en pleine augmentation et permet une meilleure sélection des œuvres. Le taux d’invendus parfaitement stable, à 39%, garantit l’équilibre du marché.« 

Le Royaume-Uni (545m$) et la Chine continentale (298m$) réalisent tous deux une très belle performance, en hausse de +55% et +15% respectivement. En revanche, le chiffre d’affaires de l’Art Contemporain aux USA affiche une baisse de -13% par rapport au dernier exercice, que le record exceptionnel à 110,5m$ – pour Untitled (1984) de Jean-Michel Basquiat – avait enflammé.

Londres, New York, Pékin et Hong Kong concentrent à elles seules 82% du chiffre d’affaires mondial pour l’Art Contemporain, mais 17% des lots vendus.

La France réalise une prestation remarquable avec 71m$ cumulés en 12 mois pour l’Art Contemporain, soit une progression de +81%. L’Allemagne (+40%), l’Italie (+31%) et la Belgique (+27%) consolident respectivement leur cinquième, septième et dixième place sur le Marché de l’Art Contemporain mondial. En outre, de nombreux pays participent à la croissance aux quatre coins du globe: Japon (+22%), Australie (+15%), Corée du Sud (+15%), Afrique du Sud (+25%).

Les chiffres clés:

  1. Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19%, atteint 1,9Mrd$

  2. Le nombre de lots vendus augmente de +17%, avec 66.850 adjudications

  3. Le taux d’invendus mondial reste stable à 39%

  4. L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5%

  5. Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$

  6. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12.300 à 66.850 lots vendus

  7. Des ventes aux enchères d’Art Contemporain ont été enregistrées cette année dans 59 pays

  8. New York, Londres, Pékin et Hong Kong concentrent 82% du CA, pour 17% des lots vendus

  9. La Grande Chine (Hong Kong et Taïwan inclus) pèse 480m$, soit 26% du marché

  10. L’Europe connaît une année exceptionnelle: France +81%, Allemagne +40%, Italie +31%

  11. Les Pays-Bas, la Belgique et l’Autriche engrangent plus de 8m$ chacun

  12. La Corée du Sud (8m$) et les Philippines (5m$) placent l’Asie du Sud-Est sur l’échiquier mondial

  13. L’Australie (10m$) et la Nouvelle-Zélande (#5m$) figurent dans le top 20 des places de marché

  14. L’Afrique du Sud (6m$) porte le continent africain, suivie de loin par le Maroc et le Nigeria

  15. Le Moyen-Orient est représenté par la Turquie (5m$), l’Iran (3m$), les EAU (2m$) et Israël (1m$)

Le Rapport 100% gratuit et numérique

Consultable gratuitement en ligne, le nouveau Rapport Artprice du Marché de l’Art Contemporain 2018 combine par ses outils d’aide à la décision quatre analyses indispensables pour pénétrer l’évolution, l’organisation ainsi que les dernières tendances du Marché de l’Art Contemporain. Quatre études pour approfondir les sujets les plus sensibles et répondre aux interrogations de tous les amateurs, collectionneurs, professionnels et institutions actifs sur le Marché de l’Art Contemporain.

1. Bilan général. Les performances de l’Art Contemporain

Réveillé par un record sensationnel à 110,5m$ en mai 2017, le Marché de l’Art Contemporain achève un troisième semestre consécutif en hausse. La consolidation de ce marché passe par une demande toujours plus forte pour les artistes contemporains devenus incontournables, mais également par la prolifération de l’offre et un contexte économique particulièrement favorable.

2. La cote des artistes

Résultats annuels époustouflants, hausses de cote fulgurantes… quels sont les artistes les plus cotés du Marché de l’Art Contemporain et comment réagit la demande internationale?

3. Afrique et diasporas

De la construction d’un marché de l’art contemporain africain en France à l’explosion de l’art afro-américain aux États-Unis: décryptage du souffle “africain” qui secoue l’ensemble du Marché de l’Art.

4. Ils font l’actualité

Elle est française mais elle s’est construite en Angleterre. Laure Prouvost affiche un brillant parcours et un curriculum vitae bien rempli: des études au Central Saint Martins (cinéma) puis au Goldsmiths College, l’obtention du prix Max Mara (2011) suivie d’une exposition à la Whitechapel Gallery, avant l’obtention du fameux Turner Prize (2013).

Top 100 des œuvres contemporaines vendues aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

Top 500 des artistes contemporains par produit de ventes aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

L’Art Contemporain (12% du marché global contre seulement 2,8% en 2000) nécessite d’être appréhendé différemment de l’Art Impressionniste ou Moderne. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. La cote et les indices d’un artiste contemporain sont en effet constamment soumis à l’influence de nombreux événements qui les rendent d’autant plus sensibles.

Afin d’étudier cette réalité, la société Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, a mis au point, avec le concours du département d’économétrie, son équipe éditoriale et des historiens de l’art, une nouvelle méthode d’analyse et d’outils d’aide à la décision, qui permettent de mieux comprendre et interpréter l’évolution des prix.

thierry Ehrmann: « Le vieux mythe de l’artiste maudit de son vivant semble à présent révolu. De même, l’adage ‘Seul un artiste mort est un bon artiste’ part aux oubliettes de l’histoire.

Ce 21ème rapport sur l’Art Contemporain 2018 se plonge au cœur de cette passionnante question. Une explication heureuse s’impose: l’artiste contemporain remplit à nouveau son rôle que définit fort bien le philosophe Giorgio Agamben ‘Un artiste contemporain est celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps’. Dans un monde normalisé et mondialisé dans le village global, l’artiste contemporain nous amène ce supplément d’âme dont nous sommes en recherche permanente.« 

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann1987/2018

A propos d’Artprice:

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo :https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artpricehttp://web.artprice.com/videodont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Voir la vidéo Canal+ d’Antoine de Caunes (20 millions de vues) sur Artprice et son siège social:https://www.facebook.com/62396175978/posts/10156458428180979

Contact ir@artprice.com