Archive

Posts Tagged ‘#ArtMarket’

Artmarket.com: in the aftermath of Paris Photo 2021, Artprice takes a look at the photography market from a SWOT perspective with the arrival of NFTs

2021/11/17 Commentaires fermés

With 18,600 lots sold at auction last year, photography is one of only two mediums on the art auction market (along with with prints) that the health crisis has accelerated. Thanks to the increase in online sales, the volume of photographs exchanged in public sales has intensified and, most notably, in the below $100,000 price range.
The result is a greater circulation of photographs on the secondary market, but a lower level of overall auction turnover, with fewer ‘spectacular’ sales. The Paris Photo fair (from 11 to 14 November 2021) had to take this new reality into account while also competing with the recent arrival of NFTs as a new medium on the art market. Fortunately, this new technology represents more of an opportunity than a threat to the photography market.

SWOT analysis of the photo market

Annual auction turnover on photographs compared with NFTs


thierry Ehrmann, CEO and Founder of Artmarket.com and its Artprice department: “The majority of photographers today work with digital cameras and re work their photos on their computers. T heir photos are therefore complete ly dematerialized and there is no reason why they shouldn’t circulate much more fluidly alongside NFTs. However, a number of l egal issues relat ing to these new assets still need to be resolved”.

A new technology totally adapted to digital photography

While the photography segment of the art market has somewhat contracted over the past ten years, the first NFTs to arrive in public sales have been greeted with immense enthusiasm, notably in Asia and particularly in Hong Kong.

The former British colony has recorded exceptional art market growth over the past ten years driven by dazzling sales of Contemporary Art. Unfortunately Asian collectors have never been passionate about photography and no photo has yet sold above the $1 million threshold in Hong Kong. This past year, the medium’s best result there was hammered for a work by Wade Guyton at $390,000, which is third best-ever auction result for a photograph in Hong Kong’s auction history. Meanwhile, five NFTs have already exceeded the million dollar threshold in Hon Kong in the last six months!

New prospects for an expansion of the market

Until now, photography offered one of the rare solutions for marketing a whole set of conceptual works and getting them into private collections. From Marina Abramovic to Andy Goldsworthy to Matthew Barney, photography offered a simple way to immortalize a performance or an installation and give collectors a chance to acquire ‘traces’ of the work.

NFTs may well change this situation: you only have to see how this technology is already opening up new possibilities in the world of sport. Already entire leagues, teams, players and equipment manufacturers are imagining NFT products capable of offering new experiences that younger generations (15-30 years old) adore. Not only do NFTs offer an incomparably more efficient way of exchanging dematerialized goods (securely, instantaneously and without the control of a central body) but they also open up countless perspectives in terms of the management of these assets, thanks to smart contracts.

A lacklustre market

The photography market has the particularity that it is dominated by living artists. There are only four artists whose photographs regularly exceed $1 million at auction, all of whom had a major impact on the medium during the second half of the 20th century: Andreas Gursky (1955), Richard Prince (1949), Cindy Sherman ( 1954) and Gilbert & George (1943, 1942). However, they no longer as well on the secondary art market as they did 5-10 years ago.

According to Aurélie Cavana and Etienne Hatt: “Although the photography market seems stable, it has nonetheless been substantially undermined by a whole new breed of online sellers and it has to adapt to the extraordinary volume of new images that are increasingly flooding the market”. Contemporary Photography: A Market (De) Constructed. Art Press, November 2021.

At the start of 2021 (from January to October inclusive), public sales of NFTs have already generated twice the volume of turnover hammered for photographs. Blockchain technology also makes it possible to create as many NFTs as desired around a single artistic creation, as proved by the sale of The Fungible Collection by Pak at Sotheby’s. On the first day of that session, 19,737 identical cubes, each numbered, sold for $500 each.

The NFT therefore borrows an intrinsic characteristic of the photograph, i.e. the possibility of creating works that are both unique but which have multiple copies around the world. The main difference is that NFTs are currently enjoying such enthusiasm on the part of collectors that the latter are willing to assimilate immense editions. Indeed, it seems that the popularity of the work is a key part of the DNA of NFTs, whose history began with “internet memes”. Conversely, traditional art – to which photography essentially belongs – is focused, above all, on the rarity of the work.

Reminder of the Press releases of November 9, 2021:

Artmarket.com: perfectly positioned to generate enormous revenue from its NFT Marketplace on Artprice-nft.com

#ArtMarket by #ARTPRICE $ PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Images:
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-SWOT.jpg]
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-CA-Photo.png]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com : Analyse SWOT du marché de la photographie par Artprice à l’heure des NFTs, au lendemain de la foire Paris Photo 2021

2021/11/17 Commentaires fermés

Avec 18 600 lots vendus aux enchères l’an dernier, la photographie est l’un des deux seuls segments du Marché de l’Art (avec l’estampe) que la crise sanitaire a accéléré. Les échanges de photographies se sont intensifiés grâce à l’essor des ventes en ligne, en privilégiant surtout les gammes de prix inférieures à 100 000$. Ainsi, les photographies circulent avec plus d’intensité que jamais en salles de vente mais le chiffre d’affaires plafonne, faute d’enchères spectaculaires. La foire Paris Photo (qui se tenait du 11 au 14 novembre 2021) a du, tout à la fois, tenir compte de cette accalmie et faire face à l’arrivée des NFTs. Heureusement, cette technologie représente bien plus une opportunité qu’une menace pour le marché de la photographie.

Analyse SWOT du marché de la photo

Produit de ventes annuelles aux enchères de photographies, comparé aux NFTs

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice :« La majorité des photographes travaillent aujourd’hui avec des appareils numériques et retouchent leurs clichés par ordinateur. À l’origine, leurs photos sont donc dématérialisées et pourraient circuler de manière beaucoup plus fluide avec les NFTs. Encore faut-il que les questions légales liées à ces nouveaux actifs soient résolues ».

Une nouvelle technologie tout à fait adaptée à la photo numérique

Alors que le marché de la photo s’essouffle depuis une dizaine d’années, les premiers NFTs sont arrivés en ventes publiques où ils connaissent un immense enthousiasme, notamment du côté de l’Asie et de Hong Kong en particulier.

L’ancienne colonie britannique enregistre une croissance exceptionnelle depuis une dizaine d’années sur le Marché de l’Art, portée par des ventes d’Art Contemporain fulgurantes. Malheureusement, les collectionneurs asiatiques ne se sont jamais passionnés pour la photo et aucun tirage n’a encore été adjugé plus d’un million de dollars à Hong Kong. Cette année, le meilleur résultat a été enregistré pour une œuvre de Wade Guyton, 390 000$, soit le troisième meilleur coup de marteau pour une photographie dans l’histoire des enchères de Hong Kong. À l’inverse, cinq NFTs ont déjà dépassé le seuil du million de dollars en l’espace des six derniers mois.

De nouvelles perspectives de démocratisation

Jusqu’à présent la photo offrait l’une des rares solutions pour commercialiser tout un ensemble d’œuvres conceptuelles et les faire entrer dans les collections privées. De Marina Abramovic à Andy Goldsworthy en passant par Matthew Barney, la photographie offrait un moyen simple d’immortaliser une performance ou une installation pour permettre à de nombreux collectionneurs d’en acquérir une trace.

Les NFTs pourraient bien changer cette situation, à l’instar de ce que cette technologie ouvre comme possibilités dans l’industrie du sport. Déjà des ligues toute entière, des équipes, des joueurs et des équipementiers imaginent des produits NFTs capables d’offrir de nouvelles expériences, dont les jeunes générations (15-30 ans) sont très friandes. Non seulement les NFTs proposent une manière incomparablement plus efficace de s’échanger des biens dématérialisés (de façon sécurisée, instantanée et sans le contrôle d’un organisme central) mais ils ouvrent en outre d’innombrables perspectives en matière de gestion de ces actifs, grâce aux contrats intelligents (smart contracts).

Un marché essoufflé

Le marché de la photographie présente la particularité qu’il est dominé par des artistes vivants. Ceux dont les clichés dépassent régulièrement le million de dollars aux enchères sont au nombre de quatre seulement, qui ont tous marqué leur pratique au cours de la deuxième moitié du 20ème siècle : Andreas Gursky (1955), Richard Prince (1949), Cindy Sherman (1954) et Gilbert & George (1943, 1942). Seulement, ceux-ci ne sont plus aussi performants sur le Marché de l’Art qu’ils l’étaient il y a 5-10 ans.

Aurélie Cavana et Etienne Hatt : « Si le marché semble stable, il n’en est pas moins menacé dans ses fondements et son fonctionnement par de nouveaux acteurs marchands et doit s’adapter au renouvellement sans précédent de la photographie ». Photographie Contemporaine : Un Marché (Dé)Construit / Contemporay Photography: A Market (De)Constructed. Art Press, Novembre 2021.

Sur le début de l’année 2021 (de janvier à octobre inclus), les ventes aux enchères publiques de NFTs pèsent déjà deux fois plus lourds que celles de photographies. La technologie Blockchain permet par ailleurs de créer autant de NFTs que désiré autour d’une même création artistique, comme l’a prouvé la vente The Fungible Collection by Pak chez Sotheby’s. Au premier jour de cette session, 19 737 cubes identiques mais chacun numérotés ont été vendus à 500$ chacun.

Le NFT emprunte donc une caractéristique intrinsèque de la photo, qui est de pouvoir créer des œuvres à la fois uniques mais qui possèdent plusieurs sosies dans le monde, à la différence que les NFTs jouissent aujourd’hui d’une telle ferveur de la part des collectionneurs que ceux-ci semblent prêts à assimiler d’immenses éditions. La popularité d’une œuvre fait d’ailleurs pleinement partie de l’ADN des NFTs, dont l’histoire commence avec le « mème internet ». À l’inverse, l’art traditionnel dont fait partie la photographie valorise avant tout la rareté d’une œuvre.

Artprice by Artmarket publiera un communiqué mondial sur PrNewswire Global General News (54 pays + multilingues) + ActusNews.com, jeudi 18 Novembre 2021, après le marché, suite au communiqué du 9 Novembre 2021 avec thierry Ehrmann PDG Fondateur

Rappel des Communiqués du 9 Novembre 2021 :

Artmarket.com : 3T 2021 croissance à double chiffre, un immense potentiel de CA pour la Marketplace NFT d’Artprice-nft.com par sa caution

#ArtMarket by #ARTPRICE $PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Images :
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-SWOT.jpg]
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-CA-Photo.png]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Artmarket.com : communiqué mondial sur PRNEWS GLOBAL GENERAL NEWS et ACTUSNEWS le 18.11.2021

2021/11/17 Commentaires fermés

Artprice by Artmarket publiera un communiqué mondial sur PrNewswire Global General News (54 pays + multilingues) + ActusNews.com, jeudi 18 Novembre 2021, après le marché, suite au communiqué du 9 Novembre 2021 avec thierry Ehrmann PDG Fondateur

Rappel des Communiqués du 9 Novembre 2021 :

#ArtMarket by #ARTPRICE $PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum

Artprice-nft.com

Conformément à la réglementation le communiqué multilingue PRNEWS GLOBAL GENERAL NEWS / CISION sera précédé d’un communiqué par la plateforme Actusnews wire homologuée par l’AMF.

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :