Archive

Posts Tagged ‘Alchemical Fractal 1’

Artmarket.com pulvérise son objectif au 4T avec un bond de 39% de son CA et de 61% sur 2021, les NFTs d’art et le Web3 au coeur du développement d’Artprice pour 2022.

2022/02/16 Commentaires fermés
Chiffre d’affaires en K€*4T20214T2020Variation en %
Internet 2 726 2 535 +8 %
Indices et prestations7275 -4 %
Total CA 4ème trimestre 2021 2 798 2 610 +7 %
Variation des produits constatés d’avance du trimestre*838  
Total CA 4ème trimestre 2021 3 636 2 610+39 %
Chiffre d’affaires en K€*2021*2020Variation en %
Internet 7 879 7 540 +4 %
Indices et prestations474257+84 %
Total CA annuel 2021 8 353 7 797 +7 %
Variation des produits constatés d’avance de l’exercice* 4 173  
Total CA 2021 consolidé12 5267 797+61 %

*Passage aux nouvelles normes comptables IFRS, pour l’enregistrement du chiffre d’affaires Internet depuis le 30/06/2021. Voir : « Artmarket.com : Rapport financier S1 2021, les capitaux propres bondissent de +49% passant de 19,8 millions d’euros à 29,5 millions d’euros, RN à +78,50 % ».

Comme annoncé précédemment, Artmarket.com est confortée par son chiffre d’affaires T4 2021 de +39 % et un record de CA pour l’année 2021, avec +61%, suite au passage aux nouvelles normes IFRS. Voir « Artmarket.com : Rapport financier S1 2021, les capitaux propres bondissent de +49% passant de 19,8 millions d’euros à 29,5 millions d’euros, RN à +78,50 % ».

Dans ses événements futurs, pour 2022-2025, Artprice by Artmarket est au cœur de la révolution du Web3, des NFTs, des cryptomonnaies et du Métavers.

Pour comprendre le Web3, une phrase simple résume tout :
« Le monde était sur Internet. Avec le Web3, le monde est dans Internet ».

Artprice Metaverse
© ‘Alchemical Fractal 1’ (collection of 999 works), raw steel, NFT sculpture and algorithm by thierry Ehrmann.
Courtesy of Organe Museum / Abode of Chaos / La Demeure du Chaos
https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/albums/72157714573284962

Alchemical Fractal 1 (collection of 999 works), raw steel, NFT sculpture and algorithm by thierry Ehrmann. Courtesy of Organe Museum / Abode of Chaos / La Demeure du Chaos
Alchemical Fractal 1 (collection of 999 works), raw steel, NFT sculpture and algorithm by thierry Ehrmann.
Courtesy of Organe Museum / Abode of Chaos / La Demeure du Chaos

artprice-nft.com

artprice-nft.com

Pour autant, la pandémie de COVID-19, qui attaque sa troisième année, a accéléré un changement de paradigme où désormais une grande part du PIB mondial est dématérialisé sur Internet.

Au niveau mondial, les ventes sur Internet représentent 26 700 milliards$ en 2019, selon les Echos, avec une progression attendue pour 2021 de +44 % selon la CNUCED soit 38 448 milliards$, ce qui représente une garantie de croissance à double chiffre pour Artprice by Artmarket en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Pour arriver à une croissance à quatre chiffres, il faut impérativement qu’Artmarket.com s’empare de la normalisation et la certification des places de marché NFTs d’art.

Comme ses précédents communiqués l’indiquent, Artmarket.com, de par son historique et sa parfaite connaissance du monde du chiffrements, des cryptos et des NFTs, a, durant le second semestre 2021 audité et rencontré la majeure partie des acteurs crédibles sur le marché des NFTs d’art. Une surveillance constante des législations aux USA principalement mais aussi en Europe, en Inde, en Asie, montre que le législateur a déjà absorbé la révolution des cryptomonnaies dans son quotidien.

Deux grandes lignes se dégagent. D’une part, les portes d’entrée et de sorties seront les plateformes d’Exchanges (Binance, Coin Base Exchange, FTX, Kraken etc.), dont certaines sont déjà cotées en bourse. Ces plateformes d’Exchanges permettront d’identifier les flux entrants et sortants de monnaies scripturales converties en cryptomonnaies et vice versa. D’autre part, une taxation de 30 % semble être désormais l’objet d’un consensus mondial des grandes puissances économiques.

L’intervention de Claire Balva, co-fondatrice Blockchain Partner et Directrice Blockchain & Cryptos chez KPMG résume bien la situation. En effet, elle déclarait sur BFM Business en Janvier 2022 : « Aujourd’hui cela devient plus risqué [pour les groupes] de ne pas aller dans la crypto que de s’y lancer ». Pour information, le 7 février 2022 KPMG Canada ajoute Bitcoin et Ethereum à sa trésorerie d’entreprise (Source CISION : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/kpmg-au-canada-dote-sa-tresorerie-de-cryptodevises-bitcoin-et-ethereum-805992470.html)

Cette démarche d’audit et d’échanges a été nécessaire pour Artprice by Artmarket, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art. Elle constate que tous les acteurs majeurs du Marché de l’Art, primaire (galeries) ou secondaire (Christie’s, Sotheby’s, Phillips, Bonhams, …) ainsi que les institutionnels, considèrent comme inéluctable la migration foudroyante du Marché de l’Art vers les NFTs.

Un premier problème majeur a été identifié par l’absence de classification des NFTs d’art sur les marketplaces. À ce problème, Artprice prévoit un déploiement rapide pour une classification normalisée reliée à ses bases de données qui font autorité dans le monde de l’Art.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice : « La technologie disruptive NFT échappe à la segmentation habituelle du Marché de l’Art, organisée par période, par médium, par mouvement, etc. Extrêmement inventif, le marché des NFTs s’engouffre dans de nombreuses voies qui se mélangent mais Artprice travaille sur la façon d’informer au mieux les acteurs de ce marché, à la fois sur ce qui s’échange et ce qui crée de la valeur : une façon claire et objective de présenter l’information relative aux NFTs (origine, édition, offre, demande, utilisation, etc.), nécessaire pour rassurer le marché ».

Artprice by Artmarket, au terme de toutes ses auditions et rencontres, a très vite isolé le deuxième problème majeur qui frappe toutes les grandes plateformes NFTs d’art comme par exemple OpenSea, Rarible, LooksRare, Nifty Gateway, Superare …

En effet, en partant sur l’exemple du Leader mondial OpenSea, qui réalise 90 % des échanges de jetons non fongibles (NFT) en janvier 2022, il affiche un chiffre d’affaires de 5,517 milliards$ sur un marché global des NFTs pour le seul mois de janvier 2022 à un niveau record de 6,13 milliards de dollars, selon The Block Data Dashboard. Cependant, OpenSea déclare lui-même que 80 % des émissions primaires de NFTs d’art sont susceptibles d’affecter des droits de propriété intellectuelle de tiers. Face à ce constat, Opensea a annoncé réfléchir à des solutions pour contrer ce fléau, et protéger les vendeurs et acheteurs.

C’est précisément dans l’émission primaire de NFTs d’art qu’Artprice by Artmarket peut réaliser un chiffre d’affaires et un bénéfice extrêmement conséquents car elle est la seule sur le marché mondial, en prenant compte de tous les paramètres et données sous-jacents, à pouvoir véritablement répondre à la certification des émissions primaires des NFTs d’art, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art et auteur depuis 25 ans de ses banques de données, qui font autorité dans le monde entier avec le plus grand fonds documentaire au monde de notes, manuscrits et catalogues de ventes depuis 1700, qui cautionne l’authenticité et la preuve historique de ses banques de données.

Par sa fiabilité et sa réputation incontestée dans le Marché de l’Art, Artprice a la pleine capacité à devenir ainsi « l’Oracle » (source d’informations fiables qui permet d’intégrer des variables issues du monde réel, dans des contrats intelligents) dans la Blockchain d’Artmarket.com.

La légitimité d’Artprice en tant qu’Oracle se fonde sur la collecte auprès de 6300 Maisons de Ventes dans le monde, qui lui transmettent les données des résultats d’adjudications de ventes publiques.

Pour rappel, dans les communautés du web 3.0, il est indispensable que l’Oracle fasse appel à des centaines de sources publiques, ce qui est exactement le statut d’ Artprice et de ses 6300 sources publiques.

Artprice, en tant qu’Oracle, permettra d’ajouter les data de ses banques de données : résultats d’adjudications de ventes publiques ; données historiques, indicielles et économétriques de l’artiste et de ses œuvres ; traçabilité des œuvres, données normalisées, prix en devises réactualisées, utilisation linguistique d’origine, etc.

Les data d’Artprice, en tant qu’Oracle entrant, font office d’autorité et de vérité. En fonction des informations fournies par Artprice, le « smart contract » se déclenchera ou non.

Nul doute qu’Opensea, Rarible, LooksRare, Nifty Gateway ou SuperRare, pour ne citer qu’elles, sont parmi les plateformes NFTs qui peuvent bénéficier immédiatement et pleinement d’une collaboration industrielle avec Artmarket.com, cette dernière apportant une caution incontestable et incontournable dans le monde depuis 25 ans sur le Marché de l’Art.

Artmarket.com a notamment identifié quelques sociétés dans le monde susceptibles d’accélérer et de sécuriser son imprimatur dans l’émission primaire des NFTs d’art.

Dans ce cadre, elle est notamment en discussion avec la société Logion.network https://logion.network/ , dont la protection juridique offre une Blockchain publique mondiale opérée par un réseau décentralisé de juristes qui offre une protection juridique pour tous les actifs numériques et transactions numériques. La Blockchain Logion propose les séquestres des actifs numériques, l’émission de certificats, la protection et la confidentialité des données critiques et bien évidemment la preuve horodatée par Officier Ministériel.

Une rencontre entre Elie Auvray, co-Président et co-Fondateur de Logion, et thierry Ehrmann, Président d’Artmarket.com et Fondateur d’Artprice, a libéré une parole qui a résonné en écho dans le Groupe Serveur et Artprice by Artmarket, dont le Serveur Judiciaire Européen, filiale désormais à 100 % d’Artmarket.com, a bâti un réseau similaire, à échelle européenne (et non mondiale), dans le protocole informatique X25 dans les années 90.

Par ailleurs, Artprice by Artmarket prévoit la création de deux filiales dont l’une avec un leader européen de la numérisation, apportant un conseil de qualité et des outils adaptés tels que SIG (systèmes d’informations géographiques), logiciels de conception, photogrammétrie, cartographie, drone, lidar…

La R&D d’Artprice by Artmarket travaille sur des interfaces non intrusives, pour pénétrer dans l’AR et le VR. Artprice a bien sûr retrouvé son rendez-vous annuel avec le Consumer Electronics Show (CES) où elle s’est longuement intéressée à The Frame de Samsung, dont les cadres numériques QLED 4K affichent les œuvres d’art comme de véritables tableaux, qui sont déjà présents dans de grandes structures muséales. Artprice étudie un accord avec Samsung car The Frame est l’incarnation parfaite des NFTs d’art numériques pour les collectionneurs, avec un prix end-user très abordable.

L’engouement pour les NFTs d’art est tel qu’un premier musée entièrement consacré aux NFTs d’art ouvre ses portes début février à Seattle : The Seattle NFT Museum (SNFTM). En 2022/2023, une trentaine de musées et centres d’art contemporain dédiés exclusivement aux NFTs sont attendus sur les 5 continents.

La seconde filiale envisagée, qui sera créée à partir d’Artprice Inc. USA, avec des token de gouvernance et un DAO spécifique est décrite dans le paragraphe « Nouveaux risques identifiés pour 2022, conformément aux recommandations de l’Autorité des Marchés Financiers ».

Artmarket.com étudie donc chaque proposition, joint venture, entrée dans le capital, fusion/acquisition et donnera son aval si ces propositions ont du sens et perpétuent son éthique, à savoir l’information et la transparence du Marché de l’Art.

Au regard des différentes législations en vigueur en France comme en Europe, Artmarket.com, en vue de sa prochaine qualité de FinTech, étudie la possibilité d’un enregistrement auprès de l’AMF en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN). En parallèle, un regard attentif et constant sur la législation américaine et européenne permettra à Artmarket.com et à sa filiale américaine de faire le meilleur choix, en tant que future FinTech.

Enfin, la démocratisation ultime des NFTs d’art pour le grand public passe par les cryptomonnaies, rentrées désormais chez les grands émetteurs de cartes de crédit comme VISA (source CNBC).

Le directeur financier de Visa, Vasant Prabhu, a exprimé son optimisme quant au développement dans une interview avec CNBC . « Pour nous, cela indique que les consommateurs voient l’utilité d’avoir une carte Visa liée à un compte sur une plate-forme cryptographique », a-t-il déclaré, citant une capacité instantanée et transparente à gérer les achats et à financer les paiements.

Les cartes liées à la cryptographie permettent aux clients de dépenser de la crypto partout où Visa est acceptée, sans que les commerçants aient à se familiariser avec la classe d’actifs. Ils reçoivent les transactions en fiat comme les transactions Visa typiques, tandis que le processeur de paiement gère les conversions en arrière-plan.

Nouveaux risques identifiés pour 2022, conformément aux recommandations de l’Autorité des Marchés Financiers

Conformément aux recommandations de l’Autorité des Marchés Financiers, notamment pour le document d’enregistrement universel (règlement UE 2017/1129), la société émettrice doit énumérer et mettre à jour les facteurs risques potentiels.

La présentation des risques est le résultat d’une analyse régulière et réactive dans le cadre de la politique de gestion des risques.

Le futur d’Artmarket.com s’inscrit dans la sphère Web3 (NFT, cryptomonnaies, métavers).

Artmarket.com, compte tenu de sa stratégie, prévient le marché et ses actionnaires du risque désormais inhérent aux fluctuations des cryptomonnaies, en particulier de celle de l’Ethereum (ETH) qui est la cryptomonnaie la plus utilisée dans le domaine des NFTs d’art, avec son smart contract, et dans une moindre mesure celles du Bitcoin (BTC).

La société Artmarket.com et son département Artprice vont consacrer la majeure partie de leur Recherche & Développement, exploitation et commercialisation de leur Place de Marché Normalisée NFT à travers une filiale détenue à 100 % par Artmarket.com, vraisemblablement par l’intermédiaire de sa filiale américaine détenue à 100 % : Artprice Inc. À ce titre, Artmarket.com fait savoir à ses actionnaires et aux marchés qu’il existe un risque identifié que l’action Artmarket.com, au regard des gestionnaires de fonds, en majorité anglo-saxons, soit indicée principalement sur l’Ethereum (ETH) et subsidiairement sur le Bitcoin (BTC).

Une analyse technique sur les trois derniers mois (du 09 novembre 2021 au 09 février 2022), en moyenne mobile, confirme une forte corrélation constante entre les variations de cours de bourse d’Artmarket.com et d’Ethereum, du Bitcoin subsidiairement et des principales cryptomonnaies. L’effet « Triple Halving » de l’Ethereum notamment peut influencer fortement le cours (effet relutif).

En effet, la majeure partie du développement de la Place de Marché Normalisée NFT d’Artprice by Artmarket prévoit son smart contract propriétaire au cœur de la Blockchain Ethereum, notamment par sa version future Serenity, permettant de changer tout ou partie du procédé de minage actuellement de type Proof-of-Work en un minage de type Proof-of-Stake afin de limiter la consommation d’énergie, ou de rester avec un minage traditionnel décarbonné.

Images :

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-artprice-metaverse-thierry-ehrmann-organ-museum-800.jpg]
[https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/50015697223]
[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-artprice-NFT-bill.jpg]

Copyright 1987-2022 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite : https://fr.artprice.com/demo

Nos services : https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Artmarket.com: Artprice Manifesto – The future of NFTs and the Metaverse

2021/11/18 Commentaires fermés

As announced in our previous press release of November 9, 2021, Artmarket.com hereby declares – with supporting studies and data – that Artprice’s NFT® Marketplace is perfectly positioned to generate a future annual turnover of several tens of millions of euros.

https://www.prnewswire.com/in/news-releases/artmarket-com-perfectly-positioned-to-generate-enormous-revenue-from-its-nft-marketplace-on-artprice-nft-com-871911795.html

Artprice Metaverse

© ‘Alchemical Fractal 1’ (collection of 999 works), raw steel, NFT sculpture and algorithm by thierry Ehrmann.

Courtesy of Organe Museum / Abode of Chaos / La Demeure du Chaos

artprice-nft.com

This prediction is based on the economic reality of the NFT medium as it is today and its almost unlimited potential in the rapidly emerging Multiverse of Metaverses.

It is also based on the history, economic model, eco-responsible choices and disruptive philosophy that are part of the DNA of Artprice by Artmarket, which has always sought to place artists at the heart of the Art Market.

In order to appreciate the dimensions and magnitude of what might loosely be termed the ‘NFT phenomenon’, one needs to start by digesting the following fact: by the end of the third quarter of 2021, NFTs had generated 45 billion dollars around the world!

With its pioneering digital experience on the Internet for almost a quarter century and its leading position in the collection, exploitation and delivery of art market information, Artprice by Artmarket is perfectly positioned to capture a significant portion of this new market – at least several tens of millions of euros – because its clients are already key art market players all over the world.

According to a Harris survey, 11% of American adults have already purchased an NFT. However what makes this figure so stunning is that they had never before bought an artwork. This suggests the existence of a colossal reservoir of new buyers who will inevitably generate new sources of income… and that’s just in the USA.

Financial analysts at Jefferies – a prestigious American investment bank – are expecting the NFT market to double in value in 2022 and believe it very likely to represent at least $80 billion in 2025. It is important to remember that the current non-digital secondary art market is worth approximately $10 billion a year. We are therefore looking at a massive new growth driver and a complete change in the dimension and structure of the global art market. (Jefferies is a highly influential broker on global financial markets and is listed as a Fortune 1000 company in the United States).

Meanwhile, Brian Armstrong, CEO of Coinbase (market cap of $73 billion) has speculated that sales of NFTs could overtake cryptocurrency trading. At the company’s latest earnings conference call, he said that its future may soon lie in the NFT market.

We are very excited about NFTs, this is going to be a very large market for crypto going forward, and it is already happening today. It could be as big, if not bigger, than the company’s cryptocurrency business” he said.

Caty Tedman, Head of Partnerships at Dapper Labs and leader of the NBA’s Top Shot digital collectibles project told CNBC, “NFTs are here to stay.

According to a Reuters press dispatch dated November 17, 2021: ‘On the biggest NFT marketplace, OpenSea, there were $2.6 billion of sales in October this year, a massive increase from the $4.8 million in October 2020′.

These estimates and opinions all suggest that the NFT market has gone from a niche market to a multi-billion dollar market in just a few months.

Artmarket.com therefore plans to use its key position in the art market to become a key player in the fine arts segment of the NFT universe/metaverse, which – far from peaking – is growing like wildfire. We firmly believe this sphere is now in its infancy and that Artprice by Artmarket will become one of the reference players in an industry already on track towards exponential growth.

The choice of Artprice by Artmarket in the Blockchain

Artprice by Artmarket will operate with the Ethereum platform and its native cryptocurrency, the Ether (ETH), the second largest cryptocurrency in the world by market value, and above all, the preferred cryptocurrency of the NFT digital art world. The world’s major art vendors have all chosen Ethereum including Sotheby’s, Christie’s, Bonhams and Phillips.

For a number of reasons – not the least of which are Artmarket’s environmental concerns – Ethereum with Artmarket will function in staking mode (proof-of-stake). This will avoid both the wanton consumption of data mining energy and major investments in hardware.

According to thierry Ehrmann: “the data mining activity, devoid of any ethical values, has turned its miners into a digital proletariat”.

Staking allows Ethers to be immobilized in an Artprice smart contract. In reality, Artprice’s primary added-value will be in its certification of the authenticity of the artist and his/her works from its reference databases. Artprice already has an open community of 765,000 artists and 5.4 million involved and contributing members including 4.5 million art collectors and enthusiasts and 900,000 art professionals (auction houses, appraisers, institutions, art dealers, family offices and private banking, etc.).

Artprice’s Metaverse community will effectively merge with the economic and virtuous ecosystems in the broader metaverse, and vice-versa, thus allowing exponential growth in full compliance with Metcalfe’s famous law on network proliferation.

At the same time, Artprice will allocate ‘wallets’ to its community.

The development of ‘staking’ will likely lower entry barriers into the cryptocurrency ecosystem.

After numerous exchanges with NFTs platforms and marketplaces, Artmarket.com maintains the best contacts with two major NFTs operators, namely Opensea and Rarible.

Artprice by Artmarket has decided to build its Metaverse with Ethereum 2.0 and the transition to proof-of-stake (POS). The developers of the Ethereum platform always wanted to change to the consensus system by moving to a proof-of-stake mechanism, known to offer better performances.

Artprice by Artmarket is very sensitive to the ecological impact of its activities. Considering the energy consumption in proof-of-work cryptocurrency mining, this decision is also ecologically responsible.

With proof-of-stake, miners are replaced by players called ‘validation nodes’. In this mechanism, the latter must deposit, or stake, 32 ETH on an address to be able to validate and add transactions to the blockchain.

Artprice is particularly motivated by the writings of Vitalik Buterin, co-founder of the Ethereum network, who has been lauding the merits of the proof-of-stake consensus mechanism since 2016. The transformation of Etherium towards 2.0 has indeed confirmed the maturity of his project.

Vitalik Buterin’s philosophical and political vision is in accordance with the values that thierry Ehrmann has carried through Artprice and Groupe Serveur since 1987, himself a pioneer of the Internet (cf. Time Magazine).

Artprice’s IT community, its members and crypto enthusiasts around the world are indeed very pleased with the news of the switch in early 2022 to Ethereum 2.0 (also called “Serenity”) via an upgrade of the proof-of-stake platform.

According to thierry Ehrmann – Artmarket.com’s CEO, founder of Artprice and CEO of Server group, an “Internet pioneer” since 1987 and Artprice’s reference shareholder –

“In historic terms, the nearest thing to the impact of NFTs on the art world was the paradigm shift we now call the ‘Renaissance’. Not since then has there been such a massive transfer of power into the hands of artists, because it was thanks to Johannes Gutenberg’s printing press that artists were able to print editions of their work.

The Renaissance allowed artists to generate incomes and to control their production independently in their workshops and factories. Today with NFTs, we are experiencing a similar paradigm shift.”

Artprice by Artmarket’s Metaverse Manifesto

Artprice’s Metaverse will allow the emergence and liberation of artistic creativity, backed by 25 years of expertise in the economy of artistic creation. In order to be free in their ‘FabLabs’, artists need to overcome obstacles and technological barriers.

The Metaverse is not a 2D or a 3D world. It is about the dematerialization of the physical world towards a new universe where once impossible experiences become possible.

During the 21st century’s Enlightenment, the art world will be reshaped around virtual creation and the virtual (but very real) economy, allowing the emergence of a genuinely boundless space for artists to express themselves.

Even in the virtual world of the Metaverse, singularity will remain one of the most prized qualities.

Artprice by Artmarket’s Metaverse will allow the emergence of a creative interaction within an artistic community where collectors and artists will generate an entirely new narrative. The Metaverse will be the basis for a social ‘immersion’ generating precisely the interaction that artists seek, thus propelling the art market deeper into the Metaverse.

We are in effect talking about a vast “push and pull” ecosystem where all the actors of the art market, including artists and collectors, will share a ‘community content’. Artists will be at the center of the Metaverse. The artist’s ‘FabLab’ will be open in real time to the community through the Metaverse.

Experiences within the Artprice Metaverse will be increasingly immersive, with artists having access to all the necessary technologies both easily and cheaply, generating a virtuous economy.

The Artprice Metaverse will support, among other things, art market events such as art fairs and exhibitions which, in their current format, have a seriously negative carbon impact. These events will thus be reborn in the Metaverse by being at last constantly present with their community of artists, gallery owners, collectors and enthusiasts.

The organization of Artprice’s clean rooms and its data clouds across continents is a question of space computing, allowing hybrid (i.e. real / virtual) computing, which ensures the permeability between the physical world and the Metaverse.

The Metaverse of Artprice’s head office is located deep within the Organe Museum of Contemporary Art which manages the Abode of Chaos. To create the Metaverse of this singular architecture and Total Artwork by thierry Ehrmann, the European group TT Géomètres Experts and its 3D Lab conducted, from 2020 to 2021, a complete digitization of 6,300 artworks integrated into the buildings, outbuildings and perimeter walls over 7,555 m², thereby generating a digitized heritage of 1.2 Terra-Bytes.

The Artprice Metaverse – currently under development – is being designed so that people can forget about rigid IT, a real obstacle to creation.

Artprice by Artmarket’s Research & Development has been working for five years on non-intrusive interfaces that allow people to access augmented and virtual realities.

Clearly, 5G mobile networks – with their spectrum of miniscule frequencies – allow an opening towards the Metaverse and connection to the ‘Internet of Things’.

In the real world, we have a universe made up of millions of galaxies; in the virtual world – the next generation of Internet – we will have a multiverse made up of millions of metaverses.

However, the most relevant Metaverse to Art History will be the one that is most relevant to artists and the art community: the Artprice Metaverse…

The Artprice Metaverse Manifesto is quite simply an invitation to the new era of Enlightenment.

#ArtMarket by #ARTPRICE $PRC #NFT #CryptoArt #metaverse #DigitalArt #NFTs #MarketPlace #BTC #ETH #OpenSeaNFT #raribleNFT #Ethereum #Manifesto

Images:

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image1-artprice-metaverse-thierry-ehrmann-organ-museum-800.jpg]

[https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/50015697223]

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/11/image2-artprice-NFT-bill.jpg]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

About Artmarket: