Archive

Archive for the ‘« ventes aux enchères »’ Category

Artprice : -41 % pour les ventes aux enchères à New York en 2020, mais la confiance est de retour en janvier 2021

La 1ère place de marché mondiale de Fine Art se trouve aux premières loges pour assister aux dégâts de la crise sanitaire. Son agenda, parfaitement réglé, a été secoué de fond en comble en 2020. Même si les grandes maisons ont trouvé une parade avec les ventes dématérialisées, le marché haut de gamme a couru toute la deuxième partie de l’année après son rendez-vous manqué de mai.

Produit de ventes mensuel aux enchères de Fine Art à New York (2019 vs 2020)

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice : « Avec l’essor des ventes 100 % en ligne, la question se pose de conserver des salles et des bureaux au centre d’une ville aussi coûteuse que New York. L’aura de Manhattan reste puissante et porte les sessions de prestiges, comme cela a été démontré en 2020. Mais qu’en est-il du cœur du Marché de l’Art ? ».

-98 % en mai

La Big Apple avait engrangé 2,2 Mrd$ aux enchères en mai 2019, grâce notamment à huit œuvres vendues plus de 50 millions de dollars entre le 13 et le 16 mai 2019 : Monet (110 m$), Koons (91 m$), Rauschenberg (88 m$), Cézanne (59 m$), Picasso (55 m$), Warhol (53 m$), Bacon (50 m$), Rothko (50 m$). La diversité de ces chefs-d’oeuvre, réalisés entre la fin du 19ème et l’Après-Guerre, souligne toute l’attractivité de New York.

En mai 2020 cependant, les ventes aux enchères (opérées en ligne uniquement) n’ont totalisé que 39 m$ à Manhattan, soit 2 % de l’exercice précédent. Artprice récence néanmoins 1 400 lots Fine Art vendus pour un prix moyen de 28 000$.

Tout l’été pour se relancer

C’est à la toute fin du mois de juin 2020 que la situation s’est enfin débloquée pour le marché haut de gamme. La place new-yorkaise a immédiatement enregistré l’unique vente supérieure à 50 m$ de l’année en Occident : Inspired by the Oresteia of Aeschylus (1981) de Francis Bacon.

La première partie de l’année 2020 s’est finalement achevée avec une perte de -54 % de chiffre d’affaires Fine Art à New York. Cet important retard a été partiellement réduit au mois d’octobre, au cours duquel les grandes maisons ont, contrairement à leurs habitudes, organisé de très belles sessions. Seulement elles ont été faites aux dépens des prestigieuses ventes de novembre.

La confiance remonte

Un point positif heureusement : la confiance s’est progressivement réinstallée sur le Marché de l’Art à l’échelle internationale. L’AMCI, l’indice de confiance du Marché de l’Art calculé par Artprice, est remonté tout au long des mois de novembre et de décembre. Si bien qu’en ce début d’année 2021, deux acteurs sur trois du Marché de l’Art annoncent une forte intention d’acquérir de nouvelles œuvres.

Nulle doute que le chef-d’œuvre de Botticelli, mis en vente par Sotheby’s le 28 janvier 2021 à New York, fait rêver tous les amateurs d’art de la planète.

Image : [ https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2021/01/Artprice-Monthly-Auction-Turnover-in-New-York-2019vs2020.png ]

Copyright 1987-2021 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com :

Malgré la crise mondiale du Covid-19, Artmarket.com bat en 2020 son record de Chiffre d’Affaires Annuel depuis sa création

2020/12/30 Commentaires fermés

En 2020, Artmarket.com a battu son record de chiffre d’affaires annuel depuis 1997, tout cela en dépit de la crise sanitaire mondiale qui a mis à genoux un grand nombre de business models et de secteurs économiques. Cette crise économique sans précédent qui frappe le monde en 2020 n’a pas impacté les revenus d’Artmarket.com.

thierry Ehrmann : « C’est la démonstration absolue de la résilience d’Artmarket.com. »

Ce n’est pas le fruit du hasard et les raisons sont les suivantes :

– Depuis l’origine en 1997, Artmarket.com anticipe la dématérialisation du Marché de l’Art. Cette dématérialisation est désormais la seule issue pour les acteurs influents du Marché de l’Art, Maisons de Ventes, galeries, musées, foires et salons, etc.. Il n’y aura pas de retour en arrière. En témoigne tout récemment l’article du 28 Décembre 2020 de FranceTvInfo.fr au titre explicite: « Coronavirus : les ventes aux enchères en ligne explosent »

– Artmarket.com est adapté à 100% au télétravail depuis 2004 (rapport RSE inclus dans le document de référence AMF) tant au niveau des ressources humaines que des moyens technologiques. Cette adaptation est la clé pour la continuité des services, sans perte de clientèle.

Un groupe ne peut réussir dans le télétravail que s’il possède la culture et les process nécessaires qui ne peuvent s’acquérir que sur plusieurs années. Un groupe infime de sociétés possèdent ces caractéristiques.

– Le passage des enchères via Internet et le temps passé à domicile en très nette augmentation font que les internautes ont besoin de données fiables et indépendantes, celles d’Artprice by Artmarket, pour participer aux enchères en toute sécurité, que ce soit en tant que vendeur ou acheteur, et s’informer sur le Marché de l’Art.

Artmarket.com est à la base de la normalisation du Marché de l’Art et donc de sa dématérialisation à travers de sa Place de Marché Normalisée® aux enchères et à prix fixe. Cette normalisation, initiée depuis 2001 par le rachat de Xylogic Suisse, fait l’objet d’une protection intellectuelle sur l’ensemble des pays où le Marché de l’Art opère.

La règle d’or pour le commerce en ligne est la confiance, dans le cadre du Marché de l’Art, Artprice by Artmarket.com est l’unique référent mondial depuis plus de 20 ans.

– Artmarket.com est un DNS générique qui capte naturellement les recherches sur le Marché de l’Art, la langue anglaise étant la langue du Marché de l’Art.

– L’Art présente une alternative de placement de plus en plus recherchée, face aux taux négatifs qui laminent l’épargne.

Artmarket.com, avec son département d’économétrie Artprice, est donc en ordre de bataille pour affronter 2021 sous les meilleurs auspices.

Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com

Indices Artprice : Les prix de l’Art se maintiennent aux enchères

2020/12/22 Commentaires fermés

Les Indices Globaux du Marché de l’Art (Artprice Global Indexes®), calculés trimestriellement par Artprice, oscillent en fonction des saisons et se tassent lentement depuis 2016. Cette tendance se poursuit en 2020 malgré la crise sanitaire, sans décrochage.

The Artprice Global Index

La dernière mise à jour des indices globaux Artprice est disponible gratuitement (segmentation par catégories, périodes et pays) sur https://imgpublic.artprice.com/pdf/agi.xls?ts=2020-11-17 10:19:15

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

On peut s’attendre à un ajustement des prix latent, mais celui-ci ne pourra être observé qu’après un retour à la normale des échanges. En temps de crise, le Marché de l’Art ralentit l’offre en augmentant la sélectivité des lots pour éviter les déconvenues et maintenir les niveaux de prix. Cette année, le confinement dû à la COVID-19 a devancé la réaction des Maisons de Ventes, en forçant l’arrêt des échanges puis en ralentissant leur reprise.

« Le Marché de l’Art possède ses propres mécanismes de défense », analyse thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice. « Quand il retrouvera un volume d’échanges normal (500 000 lots vendus aux enchères par année mais surtout de nouveaux canaux en ventes privées pour pallier l’absence de grandes foires et la fermeture de trop nombreuses galeries) alors l’impact de la crise sanitaire sera pleinement visible à travers les nouveaux prix. Pour le moment, il est agréable de constater que le Marché de l’Art trouve les ressources nécessaires – en termes de lots proposés, de solutions techniques et de liquidités financières – pour assurer un rythme soutenu en salles de ventes ».

Les Indices Globaux du Marché de l’Art sont en effet calculés par Artprice sur la base des résultats de ventes aux enchères publiques exclusivement. Or, cette partie du Marché est celle qui s’est le mieux adaptée aux mesures de confinement : sur la période 01/01/2020 – 31/10/2020, les ventes aux enchères mondiales enregistrent une baisse de -25 % seulement en termes de produit de ventes par rapport à l’exercice précédent et de -16 % du nombre de lots vendus. Les Maisons de Ventes ont donc trouvé une façon de poursuivre l’essentiel de leurs opérations, ce qui n’est pas le cas de nombreuses galeries et foires.

Plusieurs records ont par ailleurs prouvé que les prix du Marché de l’Art n’étaient pas remis en question de manière systématique mais qu’ils restaient au contraire robustes cette année. La vente à 15,9m$ du tableau Il pomeriggio di Arianna (1913) de Giorgio de Chirico, chez Sotheby’s à New York le 29 octobre 2020, met en lumière un marché toujours à l’affût de chefs-d’oeuvre. Celui de Boticelli, Young Man Holding a Roundel, a été mis à l’écart du marché jusqu’en janvier. Ainsi, les Maisons de Ventes temporisent mais assurent la continuité des échanges.

Image : [https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2020/11/ARTMARKET-artprice-global-index-Indices-2020-nov.png]

Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com >>>

Artprice : Sotheby’s possède sa plus large avance sur Christie’s depuis 15 ans

2020/12/09 Commentaires fermés

Les deux premières Maisons de Ventes de la planète évoluent historiquement au coude-à-coude, mais les ventes en ligne ont permis à Sotheby’s de se démarquer de sa rivale. Sur les 11 premiers mois de l’année 2020, la Maison de Ventes de Patrick Drahi compte une avance de +40 % en termes de produit de ventes. Une telle démarcation n’a plus été enregistrée depuis 2004.

Produit des ventes de Fine Art dans le monde – Sotheby’s vs. Christie’s
[1 janvier 2000 – 30 novembre 2020]

« La suprématie de Sotheby’s et de Christie’s à l’échelle internationale ne doit pas faire oublier que les deux maisons ne distillent que 6 % des lots fine art aux enchères », rappelle thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artmarket.com et de son département Artprice. « Les deux maisons ont cependant acquis un quasi monopole des ventes à plus de 20 millions de dollars en Occident. Leur rivalité est historique et transparaît dans l’évolution, étroitement corrélée, de leur chiffre d’affaires sur les 30 dernières années ».

Une corrélation un peu trop forte

L’année 2000 est marquée par la fin de l’entente entre les deux grandes maisons, accusées par leurs clients d’avoir exercé « des pratiques commerciales illégales » en fixant ensemble leurs frais acheteurs. Les deux maisons acceptent de payer 256 m$ chacune pour éviter un mauvais procès et Sotheby’s se sépare de son Président Alfred Taubman.

Malgré cette séparation, les opérations des deux sociétés continuent de progresser de manière très proche, bien que tout à fait indépendante eu égard à l’avertissement de 2000, pendant encore trois ans.

+56 % de CA pour Sotheby’s en 2004

Sotheby’s réalise un exercice 2004 exceptionnel, non seulement en adjugeant la toute première œuvre au-delà de 100 m$ (Garçon à la pipe (1905) de Pablo Picasso) mais aussi en cumulant 9 des 10 plus belles ventes de l’année. Son produit de ventes est alors 1,5 fois plus important que celui de Christie’s, malgré un nombre de ventes un peu moins intense.

  • Sotheby’s en 2004 : 1,86 Mrd$ avec 19 950 lots fine art vendus dans 11 pays
  • Christie’s en 2004 : 1,19 Mrd$ avec 21 570 lots fine art vendus dans 9 pays

Avantage Christie’s entre 2013 et 2018

La Maison de Ventes détenue par François Pinault réalise six exercices consécutifs supérieurs à sa rivale. Sotheby’s multiplie les réorganisations stratégiques, à l’instar de sa politique de garanties de ventes ou de frais acheteurs sur les ventes en ligne. La société cotée au New York Stock Exchange semble se laisser peu à peu distancer.

Mais alors que les rumeurs évoquent une possible prise de contrôle par l’assureur chinois Taikang (son principal actionnaire et propriétaire de la Maison de Ventes Poly Auction), Sotheby’s est acquise par Patrick Drahi, le magnat des télécoms franco-israélien. La pandémie de Covid-19 n’a fait les affaires de personne mais Sotheby’s été la plus prompte à réagir, en multipliant les ventes Online Only et en imaginant des sessions exceptionnelles à huis clos.

L’édito du journal Le Monde du vendredi 04 décembre 2020 donne le mot de la fin : « Comme une machine à voyager dans le temps, la crise sanitaire, venue du fond des âges, nous a, à bien des égards, projetés dans le futur. Les projections des experts sur le développement de la société dématérialisée […] qui prenaient l’année 2025 comme horizon, se sont concrétisées en moins d’un an. »

Image : [https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2020/12/Sothebys-vs-Christies.png]

Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

Le département d’économétrie d’Artprice répond à toutes vos questions relatives aux statistiques et analyses personnalisées : econometrics@artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste en démonstration gratuite :
https://fr.artprice.com/demo

Nos services :
https://fr.artprice.com/subscription

A propos d’Artmarket.com : >>>

Artprice presents five Covid-proof artists

2020/10/05 Commentaires fermés

Unsurprisingly, the Art Market posted a significant contraction in H1 2020, although less severe than in 2009. The number of lots sold at auction fell by -21% and auction turnover dropped -49%. However, the blow was definitely softened by the solutions implemented by the major auction houses to continue trading and maintain at least some of their prestige sales afloat.

According to thierry Ehrmann, President and Founder of ArtMarket.com and its Artprice department, “During a chaotic first semester, Sotheby’s has proved there are other ways of keeping the Market alive, notably by mixing online sales and physical sales, a so-called “Bricks and clicks” approach. Patrick Drahi’s company has thus managed to maintain 70% of its turnover, and kept a very low unsold rate of just 25%. Sotheby’s ended the first half of 2020 with $1.5 billion in turnover from Fine Art versus $1.03 billion for Christie’s.

The immense gap in digital culture that the Art Market was still facing a few months ago is on the way to being caught up. The global Covid-19 pandemic has accelerated an inevitable process described by Artprice for the last twenty-five years. The dematerialization of the Art Market is finally effective ”.

First semester turnovers from Fine Art auctions since 2000

The health crisis hasn’t stop a number of artists from posting very good performances. In some cases their markets are perfectly adapted to online sales, in others, demand is so strong for their high quality works that nothing seems to dampen collectors’ enthusiasm.

Artprice looks at the markets of five artists whose prices have been maintained or have continued to climb during the health crisis.

1. George Condo (1957), a dematerialized global market

George Condo is the most successful Contemporary American artist at auction at the moment. Demand is so high from all corners of the globe that his works sell just as well online as they do at physical auctions. In the first half of 2020, fifty-seven of his works were auctioned generating more than $22 million, including two new records.

His canvas Antipodal Reunion (2006) generated Sotheby’s first-ever online result north of the million-dollar threshold on 21 April 2020. Two and a half months later, his painting Force Field (2010) fetched a whopping $6.9 million at Christie’s in Hong Kong: a new auction record for the painter.

Nor has the lockdown/health crisis stopped George Condo’s production. As of 5 November, a solo show titled Internal Riot will present the works he produced during the lockdown at Hauser & Wirth in New York. This will be Condo’s first solo exhibition since he joined the prestigious Swiss gallery earlier this year.

2. Amoako Boafo (1984), success that cuts both ways…

Completed in early 2019, Boafo’s canvas Bathing Suit appeared at auction eight months later, just before the health crisis and having already changed hands three times. On the last occasion, it was collector cum advisor/speculator Stephan Simchowitz who put the work up for sale at Sotheby’s in London. Estimated between $40,000 and $65,000, it reached the astonishing price of $881,500, i.e.13 times its high estimate.

Originally from Ghana, Amoako Boafo settled in Vienna, Austria, but is represented by the Chicago gallery Marian Ibrahim. He has told Bloomberg he was wary of such a sensational auction result. If he had the choice, he said, he would prefer to see his works acquired by a major museum or in a large-scale solo exhibition.

Since the health crisis began, 21 other paintings by Amoako Boafo have been offered at auction and they have all sold above their estimates… without exceeding the remarkable record set for Bathing Suit.

3. Kengo Takahashi (1982), an auction debut in the middle of lockdown

On 14 May 2020 during a Sotheby’s online sale of Contemporary art, Kengo Takahashi’s auction debut sculpture Flower Funeral Deer (2018) was acquired for $100,000. A veritable technical accomplishment in cast aluminum, this work is a unique piece that has already been shown at the Musée des Arts Décoratifs in Paris and at the Kanazawa Museum of Contemporary Art.

With this sale, the Japanese artist scored the world’s best auction debut since the beginning of the health crisis… and he certainly wasn’t alone; in fact, since March of this year, Artprice counts 356 artists who made debuts. The second best result in this ranking is for a work by Maria Farrar (born 1988) whose canvas Baguette (2017), sold for $69,500 at Christie’s on 28 May 2020.

4. Claire Tabouret (1981), a charity sale pinches her market into life

A new talent on the French artistic scene, Claire Tabouret defends a figurative style of painting (mainly portraits) with palettes of colours that are sometimes sober, sometimes flamboyant, but which always manage to impart a powerful emotional charge. Her painting Les debutantes (2014) was the flagship of a charity sale organised in Paris to support healthcare staff in the midst the Covid-19 crisis.

A protégé of Almine Rech (in Europe), Perrotin (in Asia) and Night Gallery (in the United States), Claire Tabouret subsequently recorded an auction record of $452,000 at a Phillips sale in Hong Kong (9 July 2020) for a painting titled Les déguisements (2015).

5. Lucas Arruda (1983), melancholic and dazzling horizons

Started in 2010, Brazilian painter Lucas Arruda’s series Deserto-Modelo attracted a lot of international attention. He was discovered by the Menes Wood DM gallery, but subsequently joined David Zwirner’s stable in 2017. His small landscapes, flirting with abstraction, have already seduced a number of art institutions, including the Fondation Beyeler and the Francois Pinault Collection.

The first auction appearance of a work from this series took place in November 2019: a small oil-on-canvas executed the previous year which fetched $312,500 at Sotheby’s in New York against an estimate of $80,000 – $120,000. This year, seven of his paintings have already been presented at auction, and they have all found buyers.

Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Discover Artmarket and its Artprice department on video: https://en.artprice.com/video

Artmarket and its Artprice department was founded in 1997 by its CEO, thierry Ehrmann. Artmarket and its Artprice department is controlled by Groupe Serveur, created in 1987.

See certified biography in Who’s who ©:

Artmarket is a global player in the Art Market with, among other structures, its Artprice department, world leader in the accumulation, management and exploitation of historical and current art market information in databanks containing over 30 million indices and auction results, covering more than 740,000 artists.

Artprice Images® allows unlimited access to the largest Art Market image bank in the world: no less than 180 million digital images of photographs or engraved reproductions of artworks from 1700 to the present day, commented by our art historians.

Artmarket with its Artprice department accumulates data on a permanent basis from 6300 Auction Houses and produces key Art Market information for the main press and media agencies (7,200 publications). Its 4.5 million ‘members log in’ users have access to ads posted by other members, a network that today represents the leading Global Standardized Marketplace® to buy and sell artworks at a fixed or bid price (auctions regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of France’s Commercial Code).

Artmarket with its Artprice department, has been awarded the State label “Innovative Company” by the Public Investment Bank (BPI) (for the second time in November 2018 for a new period of 3 years) which is supporting the company in its project to consolidate its position as a global player in the market art.

Artprice by Artmarket’s 2019 Global Art Market Report published in February 2020 :

https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2019

Index of press releases posted by Artmarket with its Artprice department:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleaseen.htm

Follow all the Art Market news in real time with Artmarket and its Artprice department on Facebook and Twitter:

https://www.facebook.com/artpricedotcom/ (4.9 million followers)

Discover the alchemy and universe of Artmarket and its artprice department http://web.artprice.com/video headquartered at the famous Organe Contemporary Art Museum “The Abode of Chaos” (dixit The New York Times): https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

L’Obs – The Museum of the Future: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(4.5 million followers)

Contact Artmarket.com and its Artprice department

Contact: ir@artmarket.com

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art en 2019: la croissance repose sur une confiance mondiale et un record historique de lots vendus, avec la France à l’honneur

2020/02/21 Commentaires fermés

Fruit de l’alliance entre Artprice by Artmarket.com, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 22ème Rapport Annuel du Marché de l’Art offre une lecture mondiale des ventes publiques de fine art: peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation, entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2019.

Claude Monet – Meules (1890)

Claude Monet – Meules (1890)

 

thierry Ehrmann: « Le Marché de l’Art est aujourd’hui très mature, capable de traverser les instabilités politiques, comme le prouve la performance de Londres et plus encore celle de Hong Kong. La Chine, qui existait à peine sur le Marché de l’Art en 2000, concentre presque un tiers de sa valeur à présent ».

22ème Rapport Annuel Artprice by ArtMarket

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus performants du Marché, le Top 100 des enchères, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 8 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data et des algorithmes en IA tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce 22ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial est diffusé en exclusivité mondiale par Artprice by ArtMarket et Cision qui ont donné naissance à la première agence de presse dédiée à l’information sur le Marché de l’Art: Artpress agency ®, appartenant à Artmarket.com qui est le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Lire gratuitement ce 22ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2019

Une croissance confiante et stable, avec un record absolu du nombres d’œuvres vendues dans le monde depuis 1945

Le Marché de l’Art ne cesse de s’étoffer: 550 000 lots fine art ont été vendus aux enchères dans le monde en 2019 pour un total de 13,3Mrd$ avec un record absolu du nombres d’œuvres vendues dans le monde depuis 1945. Il s’agit de la plus grande circulation d’œuvres jamais enregistrée en salles des ventes.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire pour un total de 550 000 œuvres vendues en 2019.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 99% des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 120 millions en 2019), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

En termes de chiffre d’affaires, le Marché de l’Art enregistre une contraction de -14% essentiellement due au manque de chefs-d’œuvre supérieurs à 50m$ mais le taux d’invendus reste parfaitement stable, à 38%, tout comme l’indice global des prix qui varie de +0,48% seulement.

N’oublions pas que le taux d’invendus, le référent depuis 120 ans, permet de vérifier si le marché est en mode spéculatif (taux d’invendus inférieur à 20%) ou en chute libre (supérieur à 60%). 38 étant, notamment selon la célèbre sociologue Raymonde Moulin du Marché de l’Art, le juste chiffre.

La force du Marché de l’Art repose sur une sélectivité sans pareil, qui suit parfaitement l’adage de la société Artprice: Acheter la bonne œuvre, de la bonne période, avec une belle histoire, du bon artiste, au bon moment.

Sur 20 ans, le Marché de l’Art connaît une croissance colossale

Un Marché de l’Art efficient, liquide et transparent à l’instar des marchés financiers.

Dans un monde où la fierté d’un pays se mesure désormais à la croissance trimestrielle après la décimale, le Marché de l’Art confirme, une fois de plus, qu’il est devenu efficient, liquide et transparent à l’instar des marchés financiers. Pour référence:

– le produit de ventes a été multiplié par quatre soit 3,2Mrd$ en 2000 contre 13,3Mrd$ en 2019

– le nombre de lots vendus a été multiplié par deux: 272 000 lots vendus en 2000 contre 550 000 en 2019.

L’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) a progressé de +396% entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2019

Alors que les Banques Centrales et notamment la BCE appliquent des taux voisins de zéro ou négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +396% depuis 2000.

L’omniprésence d’Internet par plus de 6,3 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au cœur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 99% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

La France rejoint enfin le quarté des grandes puissances du Marché de l’Art

Fait rare, la France signe la meilleure performance de son histoire en améliorant de +18% son produit de ventes aux enchères. Avec 830m$ en 2019, elle consolide sa quatrième place dans le classement des grandes puissances du Marché de l’Art, sans parvenir toutefois à concurrencer le Royaume-Uni qui pèse encore 2,5 fois plus lourd.

thierry Ehrmann: « Si le Caravage d’Eric Turquin avait été vendu aux enchères comme il avait été annoncé, et non pas cédé de gré à gré deux jours avant sa vente publique à Toulouse, le produit des ventes aux enchères de la France aurait pu approcher le milliard de dollars en 2019 ».

Mais la force de la France tient surtout à l’intensité des ventes aux enchères. Avec 82 000 lots de fine art vendus en 2019, la France est la deuxième place de marché mondiale, derrière les États-Unis (99 000 lots vendus), mais devant le Royaume-Uni (70 000 lots vendus) et devant la Chine (66 000 lots vendus).

La France peut aujourd’hui se féliciter de posséder la première maison de ventes en Europe: Artcurial, qui se classe 11ème sur le plan mondial.

Bilan général en 2019

Le Marché de l’Art totalise 13,32Mrd$, soit une baisse de -14% essentiellement due au manque de chefs-d’œuvre supérieurs à 50m$

Le nombre d’œuvres échangées est historique depuis 1945: 550 000 lots vendus

Prix moyen atteint 24 300$

Prix médian est de 940$

90% des lots sont vendus pour moins de 17 000$

Le taux d’invendus reste stable à 38% (légèrement plus d’un sur trois)

L’indice global des prix reste stable à +0,48%

L’indice de l’art contemporain est en hausse de +4,44%

Performances financières

Les ventes répétées* affichent un rendement annuel moyen variant entre +5,5% et +8,2% depuis 2000

Les œuvres achetées entre 200 000$ et 1m$ ont le rendement annuel le plus fort: +8,2% depuis 2000

* La même œuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2019

Soft Power

Les USA (4,6Mrd$) surpassent la Chine (4,1Mrd$) et le Royaume-Uni (2,2Mrd$)

La Chine, -9%, endure une correction moins forte que les USA (-22%) et le Royaume-Uni (-21%)

Les trois premières puissances du Marché de l’Art concentrent 82% du produit des ventes mondial

La France est la seule grande puissance dans le vert: +18%

Maisons de ventes

Christie’s et Sotheby’s concentrent 54% du marché, soit 3,65Mrd$ et 3,59Mrd$ respectivement

Cinq maisons de ventes chinoises se classent dans le Top 10 mondial

La Maison de Ventes Phillips confirme les très bons résultats de 2018 avec le deuxième meilleur exercice de son histoire, malgré une baisse de -11%

Artcurial se classe 11ème: elle est la première maison de ventes européenne

Artistes et enchères records

Une seule enchère est au-dessus de 100m$ (contre deux en 2018)

Meules (1890) de Claude Monet culmine à 110,7m$

Sa valeur a été multipliée par 44 depuis son dernier passage aux enchères en 1986

Claude Monet est deuxième dans le classement général, derrière Pablo Picasso et devant Zao Wou-Ki

Jeff Koons redevient l’artiste vivant le plus cher au monde, avec Rabbit (1986) vendu 91,1m$

Gerhard Richter et David Hockney sont les artistes vivants les plus performants, avec 130m$ chacun

Trois grandes tendances

1. Le Street Art s’impose en salles des ventes, avec ses propres stars: Kaws et Banksy

Bien d’autres street artistes progressent: Invader, Stik, Shepard Fairey, Vhils.

2. Les artistes afro-américains et d’origine africaine recouvrent leur place dans l’histoire et sur le marché. Kerry James Marshall grimpe à la 55ème place du classement Artprice.

3. La session HI-LITE de Christie’s à Hong Kong met un nom sur le 1er grand mouvement du XXIème siècle.

L’industrie muséale ®, une réalité économique mondiale au XXIème siècle qui est le moteur du Marché de l’Art

Ces leviers passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide.

© Copyright 1987-2020 thierry Ehrmann http://www.artprice.comhttp://www.artmarket.com

A propos d’Artmarket:

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo: https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who©:

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 730 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI), pour la deuxième fois en novembre 2018.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2019 publié en février 2020 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2019

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter:

https://www.facebook.com/artpricedotcom (4,7 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos:

https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(4,3 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

Contact: ir@artmarket.com

Artprice (depuis Londres) : Le « Caravage de Toulouse » fait son coming out

2019/03/01 Commentaires fermés

« Si j’avais pu choisir de retrouver une œuvre parmi toutes celles qui ont été perdues au cours de l’histoire, une seule, j’aurais sans hésitation choisi celle-là ». Par cette confidence, l’expert en tableaux Eric Turquin exprime sa fascination pour la peinture connue comme le « Caravage de Toulouse », dont il se trouve être en charge de la vente avec le commissaire-priseur Marc Labarbe.

thierry Ehrmann : « Au terme de cinq années de recherches, d’analyses et de rebondissements, les deux hommes ont annoncé que les propriétaires étaient résolus à laisser le Marché de l’Art décider de la valeur de cette œuvre exceptionnelle, d’une rare puissance, à laquelle l’État français a finalement accordé son visa d’exportation ».

caravage-london

Vidéo
[http://serveur.serveur.com/Press_Release/video/caravage-london.mov]

Ce jeudi 28 février à la galerie Colnaghi à Londres, alors que les ventes aux enchères battent leur plein, Eric Turquin et Marc Labarbe ont confirmé lors d’une conférence de presse que la peinture Judith et Holopherne sera mise en vente aux enchères le 27 juin 2019.

Seulement, la vente ne se fera pas du tout là où on pourrait l’attendre. Ce ne sera ni à Londres ni à New York, ni même à Paris que le dernier acte de cette pièce se jouera, mais là où tout a commencé : dans le sud-ouest de la France. C’est en effet dans le grenier d’une habitation près de Toulouse que l’oeuvre a été retrouvée par hasard en 2014. Et ce sera Maître Marc Labarbe, le commissaire-priseur toulousain qui avait été contacté à l’origine par les propriétaires, le premier à avoir reconnu les qualités exceptionnelles de l’oeuvre, qui se chargera de conduire cette session de vente extraordinaire.

L’opération revêt une importance cruciale. Non seulement pour tous les amateurs d’art à travers le monde, friands de belles histoires et de sensations fortes, mais aussi et surtout pour le Marché de l’Art français. Trente ans après la vente historique à Paris des Noces de Pierrette (1905) de Pablo Picasso, une vente aux enchères organisée sur le sol français pourrait à nouveau bouleverser le Marché de l’Art mondial.

Une œuvre de qualité muséale

Comme l’a révélé Artprice au mois de janvier, les vendeurs ont opté pour une stratégie extrêmement originale pour vendre une œuvre encore plus originale.

Car il s’agit d’une œuvre exceptionnelle à bien des égards. Son sujet (une décapitation biblique), son âge (plus de 400 ans), sa découverte (dans un grenier du sud de la France) et surtout son attribution au Caravage ainsi que la puissance du regard de Judith confèrent à ce tableau une place très spéciale dans l’Histoire et sur le Marché de l’Art.

68 œuvres seulement du Caravage sont connues à ce jour, dispersées à travers l’Occident. Beaucoup sont restées en Italie, ornant les plus belles églises de Rome, de Naples et de Sicile, tandis que ses autres tableaux font la renommée des plus prestigieuses institutions européennes et américaines : la National Gallery, le Metropolitan Museum et le Louvre en possèdent trois chacun, alors que le Prado et l’Ermitage se contentent d’un seul tableau du Caravage.

Aussi tous les grands musées doivent-ils rêver d’acquérir celui-ci. Malheureusement, peu d’entre eux en ont les moyens. L’estimation actuelle de l’oeuvre la donne entre 100 m€ et 150 m$. Or, le budget d’acquisition annuel du Musée du Louvre (le premier musée de la planète en nombre de visiteurs) reste lui-même inférieur à 20 m€. Les musées japonais, anglais ou russes, qui convoitent nécessairement cette œuvre inattendue sur le Marché, pourront difficilement entrer dans la compétition.

A moins qu’un Etat décide d’accorder une enveloppe exceptionnelle, les musées publics devront s’effacer devant les grands collectionneurs privés. Les milliardaires occidentaux, asiatiques et moyen-orientaux ont tour à tour raflé les plus belles pièces passées aux enchères ces dernières années. Leur immense puissance financière paraît sans limite lorsqu’il s’agit d’investir dans les derniers joyaux de l’Histoire de l’Art en circulation.

Résultats en ventes publiques supérieurs à 100 m$

© Arptrice.com

Artiste Œuvre Prix Vente Maison

  1. Leonardo DA VINCI (1452-1519) Salvator Mundi (c.1500)
    450 312 500 $ 15/11/2017 Christie’s – New York
  2. Pablo PICASSO (1881-1973) Les femmes d’Alger (Version ‘O’) (1955)
    179 365 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  3. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (1917-18)
    170 405 000 $ 09/11/2015 Christie’s – New York
  4. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (sur le côté gauche) (1917)
    157 159 000 $ 14/05/2018 Sotheby’s – New York
  5. Francis BACON (1909-1992) Three Studies of Lucian Freud (1969)
    142 405 000 $ 12/11/2013 Christie’s – New York
  6. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme au doigt (1947)
    141 285 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  7. QI Baishi (1864-1957) Screens of landscapes (1925)
    140 954 580 $ 17/12/2017 Poly – Pékin
  8. Edvard MUNCH (1863-1944) The scream (1895)
    119 922 500 $ 02/05/2012 Sotheby’s – New York
  9. Pablo PICASSO (1881-1973) Fillette la corbeille fleurie (1905)
    115 000 000 $ 08/05/2018 Christie’s – New York
  10. Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Untitled (1982)
    110 487 500 $ 18/05/2017 Sotheby’s – New York
  11. Pablo PICASSO (1881-1973) Nude, Green Leaves and Bust (1932)
    106 482 500 $ 04/05/2010 Christie’s – New York
  12. Andy WARHOL (1928-1987) Silver Car Crash (Double Disaster) (1963)
    105 445 000 $ 13/11/2013 Sotheby’s – New York
  13. Pablo PICASSO (1881-1973) Garçon à la pipe (1905)
    104 168 000 $ 05/05/2004 Sotheby’s – New York
  14. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme qui marche I (1960)
    103 689 994 $ 03/02/2010 Sotheby’s – Londres
  15. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) Chariot (1950)
    100 965 000 $ 04/11/2014 Sotheby’s – New York

A ce jour, quinze œuvres seulement ont dépassé les 100 millions de dollars aux enchères. Toutes ces transactions ont été effectuées dans les trois grandes capitales du Marché de l’Art, et organisées par les trois plus belles maisons de ventes de la planète. Mais à l’heure de la globalisation, ce mode de fonctionnement est peut-être obsolète.

Après être restée longtemps cloîtrée dans le cabinet d’Eric Turquin à Paris, l’oeuvre a enfin reçu son visa d’exportation et commencé son tour du monde. Judith se trouve à présent à Londres, puis elle ira à New York pour voler la vedette aux grandes ventes de mai, avant de retourner à Toulouse pour être mise en vente.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, explique que « lorsque tout le monde aura bien vu Judith décapitant Holopherne et aura saisi toute la puissance de ce tableau, la localisation de la vente importera peu finalement. Qu’il soit vendu à Toulouse ou à New York, le Caravage ira au plus offrant. De toute façon, le tableau ne restera certainement pas à Toulouse, ni en France… Les propriétaires de l’œuvre veulent une vente authentique : laisser le Marché avoir le mot final, sans chercher à le contrôler. C’est une façon de faire que l’on avait presque oubliée, pourtant c’est la véritable raison d’être des ventes publiques. Cette confiance dans le Marché ne peut qu’être récompensée ».

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com