Archive

Archive for the ‘Terrorisme’ Category

« Abode of Chaos from above » « La Demeure du Chaos vue du ciel »

2010/08/10 Commentaires fermés


La Demeure du Chaos vue du ciel par Marc Del Piano,
« Abode of Chaos from above »
99 nouvelles photos exclusives et inédites d’une vision vue du ciel
Le pari était osé, réaliser 99 photos avec un angle qui n’a jamais été pris
au cours des 11 dernières années ; résultat des courses, Marc a relevé le défi à 100 %.

Je profite de ce petit mot pour répondre à une question que l’on me pose éternellement : qu’est-ce qu’un artiste contemporain ?
La réponse est magnifique, elle est de Girogio AGENBEN :
« Est contemporain celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps ! »
thierry ehrmann

Biographie interdite de thierry ehrmann/ forbidden biography of thierry Ehrmann

2010/07/17 Commentaires fermés

La grille de lecture de la Demeure du Chaos et son auteur thierry Ehrmann est multi-dimensionnelle pour décrypter : lire ce lien
Abode of Chaos insight


Qui suis je ? je vous invite pour cela à lire cet entretien sulfureux entre deux ronins, mené par Laurent Courau (laSpirale.org), révélation, confidence, addiction, rédemption, prophétie, incarnation. Ames sensibles s’abstenir, 30 pages que Dante n’aurait pas renié dans l’Enfer, vous qui lisez ceci, abandonnez toute espérance…

L’interview trash et sulfureux de la Spirale sur thierry Ehrmann avec Lukas Zpira et Laurent Courau sur 25 ans de vie vertigineuse, lire ce lien

http://www.ehrmann.org/propaganda.html
http://www.laspirale.org/texte.php?id=151
english version click here
Ehrmann biography english version
http://www.ehrmann.org/en/propaganda.html

ARMY.MIL / FLICKR.COM / CREATIVE COMMONS

2009/09/22 Commentaires fermés

LE GRAND PARIS DE LA POLICE

2009/09/14 Commentaires fermés

Le Grand Paris de la police

Introduction d’un article publié ce jour sur 20 Minutes.fr :

Le Grand Paris de la police, lancé aujourd’hui en Ile-de-France, fera-t-il tache d’huile ? C’est la volonté du ministère de l’Intérieur, qui souhaite, pour gagner en efficacité, étendre une organisation similaire aux agglomérations de Lille, Lyon et Marseille d’ici à la fin de l’année. Ce qui entraînerait le passage en zone police de localités actuellement sous contrôle de la gendarmerie.

Mais localement, le projet passe mal. Ainsi, neuf communes du Grand Lyon, qui passeraient sous zone police, en soulignent l’« incohérence ».

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers l’article sur 20 Minutes.fr

102 MINUTES QUI ONT CHANGÉ LE MONDE – FR3

11septembre

Ce soir, lundi 07 septembre à 20:35 sur France 3 : 102 minutes qui ont changé le monde.

« Nous sommes le 11 septembre 2001 et cette journée, vous n’allez jamais l’oublier. » Ainsi s’adresse une journaliste à ses auditeurs, en commentant l’attentat du World Trade Center. Sous les yeux d’une Amérique en état de choc, l’impensable est arrivé.

Un documentaire réalisé par Nicole Rittenmeyer
Une production Siskel / Jacobs Productions pour la chaîne History.

Nous savons tous ce qui s’est passé lors de cette terrible matinée mais nous ignorons la façon dont les événements ont été vécus par les habitants des quartiers situés à proximité des deux tours jumelles.

Ce film est le fruit de leurs moments vécus. Un travail minutieux de récolte d’images qui a permis de reconstituer, minute par minute, ces 102 minutes qui ont marqué le monde. De leurs appartements, de Times Square aux quais du New Jersey, les new-yorkais commentent, observent, et surtout filment la catastrophe. Du crash du premier avion jusqu’à l’effondrement de la deuxième tour, tout est enregistré. Si certains restent incrédules, tétanisés, d’autres sont pris de panique, ne sachant plus où être en sécurité. Les rumeurs circulent, personne ne sait si ces attentats ne sont pas le prélude d’attaques plus graves, plus importantes. Les transports s’arrêtent et les lignes téléphoniques sont mises hors service. L’île de Manhattan se retrouve coupée du monde. Ses habitants cherchent à fuir en marchant le long des routes et prennent d’assaut les ferries.

Ce film nous plonge dans la réalité de ces quelques heures qui resteront gravées à tout jamais dans nos esprits.

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers le site de France 3

VERS UN FUTUR BIOMETRIQUE

2009/08/30 Commentaires fermés

Technologies biométriques

1984 ? Minority Report ? Final Cut ? Bienvenue à Gattaca ? Non, bienvenue dans les aéroports, les postes-frontières et in fine une société humaine confiée aux bons soins de L-1 Identity Solutions et de ses concurrents sur le marché de la biométrie.

Firme américaine fondée par Robert V. La Penta, un ancien de Loral Corporation (opérateur satellite et systèmes de défense) passé par Lockeed Martin au gré du jeu des fusions-acquisitions, L-1 Identity Solutions se positionne sur le marché hautement concurrentiel des technologies biométriques. Soit l’ensemble des systèmes d’identification et d’authentification qui permettent de vérifier l’identité d’une personne d’après ses caractéristiques physiques, un ensemble de techniques qui jouissent aujourd’hui d’un fort engouement, portées par la vague sécuritaire née durant l’ère Bush d’après les attentats du 11 septembre.

Une approche que l’on doit en partie à Alphonse Bertillon, un criminologue français du XIXe siècle, qui fut l’un des premiers à s’intéresser à l’anthropologie judiciaire en mettant en place une méthode d’identification basé sur les mensurations et les signes particuliers d’un individu, en s’appuyant déjà sur des photographies anthropométriques. Edwards Henry, le chef de la police londonienne de l’époque, contribuera à son tour à améliorer le système en développant l’utilisation des empreintes digitales d’après les travaux de Francis Galton, le père de l’eugénisme moderne, notoirement obsédé par la recherche systématique d’une sélection scientifique de l’élite de l’humanité (ou plutôt du Royaume-Uni).

Un siècle et demi plus tard, le marché de l’identification est en très forte croissance. Le rapport The Future of Biometrics, produit par Acuity Market Intelligence, annonce un chiffre d’affaires annuel de 11 milliards de dollars pour l’année 2017, perspective motivée par une forte demande du secteur privé. Un court scénario dressé par les analystes d’AMI intègre la biométrie dans tous les instants d’une journée type de 2020 : autorisation de retrait d’argent liquide à un guichet automatique d’après une analyse de l’iris, accès au site d’un client par reconnaissance faciale, signature de contrat par relevé d’empreintes digitales, analyse de l’iris et reconnaissance faciale avec débit immédiat sur votre compte bancaire en sortie de supermarché.

Le tout soutenu par un réseau de bases de données interconnectées qui permettront le maillage total et définitif d’un individu dans un dispositif infaillible. Ce qui n’a pas échappé aux décideurs de L-1 Identity Solutions dont les applications comprennent un ensemble de dispositifs de sécurité allant de la reconnaissance faciale instantanée sur des points sensibles comme les douanes et portiques d’aéroport (un ordinateur analyse en temps réel votre image filmée en la recoupant avec des dizaines de milliers de portraits stockés dans une base de données gérée par la compagnie) à la signature de documents contractuels par relevé d’empreintes digitales ou la production de documents d’identité infalsifiables.

On imagine à terme la vie d’un individu pénalisé par un office des poursuites qui centraliserait l’ensemble de ses infractions, voire même plus simplement de ses dettes, comme c’est déjà le cas en Suisse où l’on doit produire un document attestant de sa virginité judiciaire et de son non-endettement pour toute demande de logement, ouverture de compte bancaire et autres démarches régulières. Un processus parfait, global, inextricable. La fin de toute aventure humaine ou une existence marginale confinée aux interstices d’un univers passé sous le contrôle d’institutions dont l’indépendance vis-à-vis du secteur privé est de plus en plus discutable.

Et la CNIL dans tout ça ? L’aimable organisme de protection de l’identité humaine, des droits de l’homme, de la vie privée et des libertés vient d’autoriser en juin 2009 le recours à un système biométrique reposant sur la reconnaissance du réseau nerveux pour un concours mondial donnant l’accès aux plus grandes écoles de commerce, telles que HEC et l’ESSEC en France ou Harvard aux Etats-Unis. Une décision qui enterre définitivement la commission nationale à la place qui lui est due, celle d’une aimable pitrerie destinée à amuser la galerie pendant que les affaires sérieuses se négocient à l’ombre des projecteurs.

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers le site de L-1 Identity Solutions
. Lien direct vers le site d’Acuity Market Intelligence
. Lien direct vers le site de la Commission nationale de l’informatique et des libertés

Catégories :Cyberpunk, Terrorisme Étiquettes : , ,

L’ESPRIT DU TERRORISME par Jean Baudrillard

U.S. forces demonstrate entry tactics used by the Iraqi counter terrorism force (...)

Introduction d’un article de Jean Baudrillard, paru dans Le Monde en date du 03 novembre 2001.

Des événement mondiaux, nous en avions eu, de la mort de Diana au Mondial de football – ou des événements violents et réels, de guerres en génocides. Mais d’événement symbolique d’envergure mondiale, c’est-à-dire non seulement de diffusion mondiale, mais qui mette en échec la mondialisation elle-même, aucun. Tout au long de cette stagnation des années 1990, c’était la « grève des événements » (selon le mot de l’écrivain argentin Macedonio Fernandez). Eh bien, la grève est terminée. Les événements ont cessé de faire grève. Nous avons même affaire, avec les attentats de New York et du World Trade Center, à l’événement absolu, la « mère » des événements, à l’événement pur qui concentre en lui tous les événements qui n’ont jamais eu lieu.

Tout le jeu de l’histoire et de la puissance en est bouleversé, mais aussi les conditions de l’analyse. Il faut prendre son temps. Car tant que les événements stagnaient, il fallait anticiper et aller plus vite qu’eux. Lorsqu’ils accélèrent à ce point, il faut aller plus lentement. Sans pourtant se laisser ensevelir sous le fatras de discours et le nuage de la guerre, et tout en gardant intacte la fulgurance inoubliable des images.

Tous les discours et les commentaires trahissent une gigantesque abréaction à l’événement même et à la fascination qu’il exerce. La condamnation morale, l’union sacrée contre le terrorisme sont à la mesure de la jubilation prodigieuse de voir détruire cette superpuissance mondiale, mieux, de la voir en quelque sorte se détruire elle-même, se suicider en beauté. Car c’est elle qui, de par son insupportable puissance, a fomenté toute cette violence infuse de par le monde, et donc cette imagination terroriste (sans le savoir) qui nous habite tous. (…)

Jean Baudrillard

Pour en  savoir plus :

. Lien direct vers l’archive (payante) de cet article sur Le Monde.fr
. Lien direct vers une traduction anglaise (gratuite) de cet article sur Harper’s Magazine