Archive

Archive for the ‘Procés’ Category

Communiqué de thierry Ehrmann et du Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant la Demeure du Chaos expliquant les véritables raisons de la démission brutale du Maire de St Romain au Mont d’or, M. Jean-Marie Hombert + addendum Le Progrès

2022/03/03 Commentaires fermés

Addendum du Progrès

Demeure du chaos, polémiques dans le village : le maire de Saint-Romain jette l’éponge

Le Progrès de Lyon – édition électroniqueJeudi 3 mars – Fabrice ROUSSEL
Edition papier en Kiosque – vendredi 4 mars 2022Fabrice ROUSSEL avec Stéphanie GALL


Le 03 mars 2022, mise à jour du 4 mars
Suite au communiqué officiel de ce jour de Monsieur Jean-Marie Hombert, Mairede la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or, distribué ce jour en boîte aux lettres aux habitants de la Commune, ce dernier a annoncé sa démission de ses fonctions de Maire et de Conseiller de la Commune.

Monsieur Jean-Marie Hombert, Maire démissionnaire, a justifié, avec une mauvaise foi confondante et une démarche intentionnelle, les motifs de sa démission, arguant que le motif principal est le conflit de la Demeure du Chaos, démarrée en 1999 soit depuis 23 ans, avec 39 procédures françaises et internationales en cours (voir ci-dessous et articles Le Progrès du 14/01/2022 et du 11/02/2022).

Monsieur Jean-Marie Hombert dissimule le fait que l’annonce de sa démission brutale et soudaine, 36h après le Conseil Municipal du 1er mars 2022, est due principalement à la demande de démission formulée par la Présidente du groupe d’opposition, lors du Conseil Municipal qui s’est tenu le 1er mars 2022 à 19h, lequel était consacré au vote du budget 2022.

Cette demande de démission est fondée sur deux signalements à Anticor (association anticorruption agréée par le Premier ministre), annoncés officiellement lors de ce Conseil Municipal par l’élue et Présidente du groupe d’opposition, au titre de la présomption de prise illégale d’intérêt (Article 432-12 du Code Pénal) pour financement illégal de la campagne électorale des municipales 2020 de Monsieur Jean-Marie Hombert facturée sur les comptes de la Commune, mais aussi pour une présomption de prise illégale d’intérêt sur un marché public, en la personne de son Adjoint aux Travaux.

Il est nécessaire de préciser qu’un Huissier de justice, Maître Pons, à la demande de thierry Ehrmann et des sociétés Artprice by Artmarket, Groupe Serveur, VHI, 3S et le Musée l’Organe, par ordonnance du Président du Tribunal Judiciaire de Lyon délivrée le 24 février 2022, a enregistré l’intégralité des débats de ce Conseil Municipal du 1er mars 2022, afin de préserver les intérêts des demandeurs à l’instance et ce en informant le Maire de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or avant le début du Conseil Municipal, ce qui explique la parfaite connaissance des débats des parties demanderesses vis-à-vis desquelles Monsieur Jean-Marie Hombert, Maire démissionnaire, ne peut travestir la vérité.

La situation catastrophique de la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or, dont Monsieur Jean-Marie Hombert fait état dans son communiqué officiel de démission, résulte de son action suicidaire où il a entraîné la Commune par les actions en justice délivrées fin 2021. En effet, la Commune de Saint Romain au Mont d’Or, représentée par son Maire Monsieur Jean-Marie Hombert, a crû devoir assigner – 23 ans après le dépôt en Mairie du postulat artistique de thierry Ehrmann – en référé par devant le Président du Tribunal judiciaire de Lyon, les sociétés VHI, 3S, le Musée l’Organe, Artprice by Artmarket et Groupe Serveur, sociétés dirigées par Monsieur thierry Ehrmann ou dans lesquelles il détient des participations.

Dans cette nouvelle procédure de fin 2021, la Commune demandait entre autres une expertise in futurum au titre de l’article 145 du CPC, aux fins d’évaluer les droits patrimoniaux d’auteur de thierry Ehrmann sur les 6 300 œuvres composant le Corpus dénommé la Demeure du Chaos situé au sein du Domaine de la Source ainsi qu’une citation en Correctionnel à jour fixe pour recel de droits d’auteur et droits patrimoniaux avec 100 000€/infraction/jour.

Il est à noter l’acte fatal pour la Commune qui, après 23 ans de procédures pour de soit-disant infractions au Code de l’urbanisme en niant toute forme artistique, se met subitement à reconnaître, par sa demande d’expertise des droits patrimoniaux d’auteur de thierry Ehrmann, argumentant par elle-même que la Demeure du Chaos est mondialement connue et qu’elle est bien constituée de 6 300 œuvres (sculptures, peintures, installations monumentales, land art, street art).

L’adage « Nemo auditur propriam turpitudinem allegans », signifiant « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude », est la parfaite illustration de l’acte suicidaire de la Commune.

Elle demandait également au Civil l’interdiction aux sociétés VHI, 3S, le Musée l’Organe, Artprice by Artmarket et Groupe Serveur d’exploiter les images du mur de clôture et les façades des bâtiments du Domaine de la Source, l’interdiction de louer les bureaux situés à l’intérieur de ce Domaine et, pour la SCI VHI à remettre les murs et façades en l’état antérieur. De surcroît, la Commune a demandé auxdites sociétés, qui n’ont jamais été parties au conflit d’urbanisme depuis 1999, la somme cumulée de 43 000€/jour/infraction d’œuvre d’art. Cette démarche juridique et cette somme outrancière sont des éléments intentionnels qui caractérisent les plaintes pénales déposées par thierry Ehrmann contre la Commune pour escroquerie au jugement, harcèlement et abus de faiblesse

Le Président du Tribunal judiciaire, par ordonnance du 7 février 2022, a rejeté toutes les demandes de la Commune y compris celle portant sur la demande d’expertise. Il a également rappelé l’autorité de la chose jugée de l’arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble du 16 décembre 2008 à l’égard de la SCI VHI, partie à la procédure où la Cour d’Appel de Grenoble l’a exclue de toute condamnation de remise en état. Dans ce même jugement, la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or a été condamnée aux dépens et « à payer à chacune des sociétés VHI, 3S, l’Organe, Artmarket.com et Groupe Serveur la somme de 800 euros en application des dispositions de l’article 700 du Code de Procédure Civile, soit la somme totale de 4 000 euros ».

De même, le Président a rappelé que la mesure de remise en état prononcée par la Cour d’Appel de Grenoble sur la base du code de l’urbanisme a un but uniquement architectural lequel est étranger à la location des lieux ou à l’exploitation et à « la reproduction d’images des lieux représentant les œuvres de Monsieur thierry Ehrmann lesquelles ne causent aucunement un trouble manifestement illicite ».

L’accumulation harcelante, abusive, quérulente et profondément malhonnête de cette dernière procédure intentée par la Commune à l’égard de ces 5 sociétés a fait l’objet d’une plainte pénale déposée par Monsieur Ehrmann auprès de Monsieur Le Procureur de la République pour « pour escroquerie au jugement, délit prévu et réprimé par l’article 313-1 du Code Pénal, harcèlement moral, délit prévu et réprimé par l’article 222-33-2-2 du Code Pénal et abus de faiblesse délit prévu et réprimé par l’article 223-15-2 du Code Pénal ». Cette plainte sera, conformément au délai prévu par le Code de Procédure Pénale, portée devant Monsieur le Doyen des Juges d’Instruction.

En parallèle des actions pénales, détaillées ci dessus, la société Artmarket SA et son enseigne Artprice, leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, société cotée en continu sur le marché réglementé SRD, forte de ses 18 000 actionnaires attaque en justice la commune de Saint Romain au Mont d’or au Tribunal Administratif de Lyon, par un recours de pleine juridiction pour obtenir la réparation du préjudice moral et financier qu’elle subit.

D’autre part, Artmarket poursuit Mr Jean-Marie Hombert, personne physique, devant le Tribunal Judiciaire de Lyon, en responsabilité civile, afin d’obtenir la réparation de son préjudice qu’elle subit en raison de la faute détachable commise par le Maire, de par ses fonctions, en faisant faire un procès par la commune de Saint-Romain-au-Mont-d’Or à Artmarket SA, procès totalement infondé qui est une pure folie procédurale et une faute détachable qu’il commet dans sa fonction de Maire de la commune de Saint Romain au Mont d’or.

Pour mémoire, la Cour d’appel de GRENOBLE, par arrêt du 16 décembre 2008, a ordonné, sous astreinte, à Monsieur thierry Ehrmann la mise en conformité avec le POS/PLU de parties extérieures de façades et mur d’enceinte d’une partie de l’immeuble situé Domaine de la Source (La Demeure du Chaos / Abode of Chaos, corpus de 6 300 œuvres d’art depuis 1999) qui doivent être rétablies dans leur état antérieur aux travaux réalisés jusqu’au 4 décembre 2004.

Il est à noter que le dossier judiciaire dans sa globalité comporte 39 procédures distinctes sur différents degrés de juridiction : civil, pénal, CEDH, Haut Comité des Droits de l’Homme de l’ONU. Le conflit judiciaire a démarré en 2004, soit 5 ans après la création de la Demeure du Chaos.

Il faut préciser que Monsieur thierry Ehrmann, qui considère avoir depuis longue date exécuté cet arrêt, a été contraint de saisir différentes juridictions civiles et pénales pour préserver ses droits et pour qu’elles constatent l’illégalité et l’absence de bien-fondé des actes de recouvrements des astreintes émis sur le fondement de cet arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble et l’impossible exécution de ce dernier.

Monsieur Jean-Marie Hombert, alors candidat aux élections municipales et en pleine campagne électorale, après son principal meeting du 15 janvier 2020 avec la caution de l’intégralité des membres de sa liste, s’est vu notifier une signification par Huissier le 24 janvier 2020 de la part de thierry Ehrmann.

Cette signification indiquait le fait que son programme électoral était basé principalement sur l’obtention d’une somme d’un million €, prétendument due aux titres d’astreintes dans le cadre de la procédure thierry Ehrmann La Demeure du Chaos / Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or, alors que Monsieur Hombert avait parfaitement connaissance dès l’année 2019 (avant sa candidature à l’élection municipale) de plusieurs procédures pénales avec constitution de partie civile contre la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or pour concussion (infraction commise par un représentant de l’autorité publique ou une personne chargée d’une mission de service public qui, sciemment, reçoit, exige ou ordonne de percevoir une somme qui n’est pas due), escroquerie au jugement, violations multiples du Code Monétaire et Financier, multiples requêtes en contestation de titres de recouvrement d’astreintes devant la Cour d’Appel de Grenoble.

De même, Monsieur Jean-Marie Hombert n’ignorait pas le recours accepté devant le Haut Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies de thierry Ehrmann / La France, en attente de plaidoirie, les écritures des deux parties étant définitivement clôturées.

C’est donc bien en toute connaissance de cause que Monsieur Jean-Marie Hombert a sciemment trompé les électeurs, en faisant naître l’espérance d’un événement chimérique ainsi que des prévisionnels de comptes publics fondés sur de faux prévisionnels.

Toutes les mesures conservatoires ont été prises, notamment lors des meetings électoraux. De même, différentes significations, sommations interpellatives, sommations de cesser ont été délivrées par Huissier de la part de thierry Ehrmann (requérant) à Monsieur Jean-Marie Hombert, candidat aux élections municipales, et ce dès octobre 2019.

Monsieur Jean-Marie Hombert, dans son communiqué officiel de démission du 03 mars 2022, avoue lui-même, de manière pathétique, qu’il n’a pas pu mettre en œuvre son programme électoral. Il n’a eu de cesse, durant ses 18 mois de mandat de Maire, de s’obséder à poursuivre la concussion et l’escroquerie au jugement par tous moyens, notamment par la procédure fatale de fin 2021. Ainsi, il n’a fait que se détacher de ses délégations de Maire, plongeant ainsi la Commune dans une spirale infernale, allant même jusqu’à créer la discorde au sein de sa majorité.

Une fois de plus, Monsieur Jean-Marie Hombert, Maire démissionnaire, ne peut faire usage de sa propre turpitude et son communiqué pathétique se transforme en aveux cinglants.

La Commune de Saint-Romain-au-Mont-d’Or a déposé le 21 février 2022 une déclaration d’appel portée devant la Cour d’Appel de Lyon, valant demande d’inscription au rôle à l’encontre d’une ordonnance n° 21/00936 rendue par le Juge des Référés du Tribunal Judiciaire de Lyon le 07 février 2022. Partie appelante : La Commune de Saint-Romain-au-Mont-d’Or. Parties intimées : les sociétés VHI, Sanctuarium Spiritus Salamandrae, l’Organe, Artmarket.com et Groupe Serveur.

En clair, la Commune, qui a été déboutée de toutes ses demandes et condamnée aux dépens et à l’article 700 du NCPC pour les 5 sociétés qu’elles a poursuivies, persiste de plus belle avec un calendrier judiciaire de 18 à 24 mois.

Cet acte impensable porte désormais le calendrier judiciaire de la Demeure du Chaos à 25 ans de procédures, soit un quart de siècle.

L’histoire de l’art s’inscrit souvent dans la douleur, la persécution et les décennies.

Pour autant, depuis 2019 thierry Ehrmann a saisi officiellement le Ministère de la Culture au plus haut niveau pour instruire le dossier de la Demeure du Chaos et enfin protéger les 6 300 œuvres d’art formant le corpus de la DDC. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une médiation pour que la Commune, le Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant la Demeure du Chaos et les 180 000 visiteurs annuels puissent enfin vivre ensemble dans un climat apaisé, dans la transmission de cette culture pour tous chère à thierry Ehrmann qui a toujours voulu que son musée soit libre, gratuit, et accessible à toutes et à tous.

« J’opposerai l’amour de la création artistique que je partage avec tous à travers la Demeure du Chaos face à la haine destructrice de l’art voulue par la Commune ».


À propos de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos :

« La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos », créée en 1999 (soit 23 ans d’existence) par thierry Ehrmann, Sculpteur Plasticien depuis 1980 (biographie 2022 certifiée Who’s Who In France), est un Musée d’Art Contemporain : Le Musée L’Organe.

Ce Musée d’Art Contemporain à ciel ouvert est plus connu sous le nom de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos dixit The New York Times.

Il s’étend sur 9 000 m2 et se matérialise par un parcours muséal unique au monde, ouvert gratuitement au public.

Ce Musée d’Art Contemporain est composé de près de 6 300 œuvres d’art distinctes, chacune par son nom original, medium et forme dont principalement 4 500 sculptures en acier brut pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de tonnes ainsi que des peintures, gravures, installations et land art, conformément aux lois Malraux.

Ce Musée d’Art Contemporain compte 180 000 visiteurs/an, dont 25 % hors de France.

La banque de données images du Musée L’Organe a dépassé les 45 millions de vues sur Flickr (constat d’huissier du 29/10/2019 par Maître PONS) :
https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/albums/

La page Facebook de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 4,3 millions d’abonnés :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos / Abode of Chaos édite dans le monde entier de nombreux ouvrages dont notamment  l’ouvrage « OpusIX de la Demeure du Chaos », livre Collector bilingue, de 504 pages incluant les 702 sculptures d’acier brut  « in situ » pour l’exposition « Trente ans de sculptures de thierry Ehrmann (1980-2010) ». Cet ouvrage est également consultable gratuitement en ligne en format PDF ainsi que sur le site Internet Issuu où il a été téléchargé 37 millions de fois (constat d’Huissier étude Mamet-Pons) :

https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

La Demeure du Chaos est aussi le siège social de :

– Artprice by Artmarket, le Leader mondial de l’information sur l’Art, coté sur le marché réglementé SRD LO de Paris Euronext

– Groupe Serveur (maison-mère d’Artprice) et de ses 9 filiales (depuis 1987).

Ce Musée a reçu gratuitement 2,21 millions de visiteurs en 16 ans, depuis son ouverture au public en février 2006 (création du Musée d’Art Contemporain en 1999).

Pour ses 23 ans, il remercie ses 720 000 signatures de soutiens de sa pétition historique.

Au regard des Historiens d’Art, La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos se définit comme une « Œuvre au noir de tradition hermétique se nourrissant du Chaos alchimique de notre 21ème siècle, tragique et somptueux dont les braises naissent le 11 Septembre ».

De nombreuse planches maçonniques, ouvrages et revues l’attestent depuis 23 ans.

Les différents ouvrages d’art du monde entier situent sa Genèse dans la première planche maçonnique de thierry Ehrmann à la Grande Loge Nationale de France en 1985, portant sur le remarquable ouvrage alchimique « Les Demeures Philosophales » de Fulcanelli.

Par ailleurs, thierry Ehrmann et sa Demeure du Chaos sont comparés depuis 23 ans au Facteur Cheval et à son Palais Idéal à tel point que l’ouvrage de référence « Avec le Facteur Cheval », édité par le Palais Idéal du Facteur Cheval, l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts et le Musée de la Poste, décrivent en 2008, dans le paragraphe « Cheval et ses poulains » : « La Demeure du Chaos de Thierry Ehrmann baptisé Le Facteur Cheval du XXIème siècle », page 18. La filiation par les ayant-droits du Facteur Cheval est claire et sans ambiguïté. De même, il existe depuis plus de 12 ans un circuit culturel commun aux deux musées qui accueillent les mêmes visiteurs.

Le Musée d’Art Contemporain « La Demeure du Chaos » comporte aussi 1 800 portraits géopolitiques couvrant 80% de l’actualité mondiale qui sont régulièrement repris par les journaux et médias de presse écrite et audiovisuelle dans le monde ainsi que des milliers de gravures alchimiques distingues.

La Demeure du Chaos / Abode of Chaos a fait l’objet de près de 3600 reportages de presse écrite et audiovisuelle de 72 pays en près de 23 ans.

Selon la presse internationale, elle est définie comme un corpus d’Œuvres distinctes et une « Factory » incontournable et unique au monde qui s’inscrit dans l’Histoire de l’Art comme l’œuvre majeure du début de notre 21ème siècle (cf revue de presse, notamment le n° spécial du journal « The New York Times » et Artpress).

En octobre 2019, L’Obs l’a titrée comme « Le prototype du musée de demain » dans le cadre de ses conférences « 2049 » :
https://www.nouvelobs.com/2049/20191022.OBS20117/la-demeure-du-chaos-prototype-du-musee-de-demain.html

Avec le reportage vidéo correspondant qui a été vu plus de 1,8 million de fois :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/videos/1175353539523079/

Un chiffre récent montre la puissance du Musée d’Art Contemporain l’Organe sur Internet avec plus de 31,5 millions de vues (PV d’huissier Maitre PONS) pour la vidéo d’Antoine de Caunes en visite à la Demeure du Chaos dans le cadre de son émission « La Gaule d’Antoine » sur Canal + :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/videos/10156396733800979

Elle est également présente dans le monde des idées. Elle a en effet engendré, depuis 23 ans dans le monde, des expositions, des débats, des dizaines de livres, des longs métrages de réalisateurs célèbres, des thèses, des recherches, des résonances sur les différents continents.

Elle a fait l’objet d’auditions dans le cadre des travaux parlementaires pour modifier la réglementation des œuvres d’art au regard de l’urbanisme, travaux qui ont abouti à l’adoption de la loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, dont l’article 1er dispose que « la création artistique est libre ».

Après 23 ans de combat l’ONU et le Haut Comité des Droits de l’Homme (1999-2022)

2022/02/10 Commentaires fermés

Le Progrès de Lyon – Février 2022 – Tribunal Judiciaire : une victoire pour Thierry Ehrmann et la Demeure du Chaos

articles Connexes :

Victoire judiciaire intégrale du 07 février 2022 des sociétés de thierry Ehrmann, auteur de la Demeure du Chaos, contre une nouvelle plainte en 2021 de la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or

2022/02/07 Commentaires fermés

Pour mémoire, la Cour d’appel de GRENOBLE par arrêt du 16 décembre 2008 a ordonné, sous astreinte, à Monsieur thierry Ehrmann la mise en conformité avec le POS/PLU de parties extérieures de façades et mur d’enceinte d’une partie de l’immeuble situé Domaine de la Source (La Demeure du Chaos / Abode of Chaos, corpus de 6 300 œuvres d’art depuis 1999) qui doivent être rétablies dans leur état antérieur aux travaux réalisés jusqu’au 4 décembre 2004.

Il est à noter que le dossier judiciaire dans sa globalité comporte 39 procédures distinctes sur différents degrés de juridiction : civil, pénal, CEDH, Haut Comité des Droits de l’Homme de l’ONU. Le conflit judiciaire a démarré en 2004, soit 5 ans après la création de la Demeure du Chaos.

Il faut préciser que Monsieur thierry Ehrmann, qui considère avoir depuis longue date exécuté cet arrêt, a été contraint de saisir différentes juridictions civiles et pénales (plaintes pour concussions …) pour préserver ses droits et pour qu’elles constatent l’illégalité et l’absence de bien-fondé des actes de recouvrements des astreintes émis sur le fondement de cet arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble et l’impossible exécution de ce dernier.

De même, thierry Ehrmann est en attente de la décision définitive du Haut Comité des Droits de l’Homme auprès de l’ONU pour le dossier T. Ehrmann c/ la France dont les conclusions entre les parties ont été clôturées et sont en attente de plaidoirie.

La Commune de Saint Romain au Mont d’Or a crû devoir assigner – 23 ans après le dépôt en Mairie du postulat artistique de thierry Ehrmann – en référé par devant le Président du Tribunal judiciaire de Lyon, les sociétés VHI, Sanctuarium Spiritus Salamandrae, le Musée l’Organe, Artmarket et Groupe Serveur, sociétés dirigées par Monsieur thierry Ehrmann ou dans lesquelles il détient des participations.

Dans cette nouvelle procédure de fin 2021, la Commune demandait une expertise in futurum au titre de l’article 145 du CPC, aux fins d’évaluer les droits patrimoniaux d’auteur de thierry Ehrmann sur les 6 300 œuvres composant le Corpus dénommé la Demeure du Chaos situé au sein du Domaine de la Source.

Il est à noter l’acte fatal pour la Commune qui, après 23 ans de procédures pour de soit-disant infractions au Code l’urbanisme en niant toute forme artistique, se met subitement à reconnaître, par sa demande d’expertise des droits patrimoniaux d’auteur de thierry Ehrmann, argumentant par elle-même que la Demeure du Chaos est mondialement connue et qu’elle est bien constituée de 6 300 œuvres (sculptures, peintures, installations monumentales, land art, street art).

L’adage « Nemo auditur propriam turpitudinem allegans », signifiant « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude », est la parfaite illustration de l’acte suicidaire de la Commune.

Elle demandait également l’interdiction aux sociétés VHI, Sanctuarium Spiritus Salamandrae, le Musée l’Organe, Artmarket et Groupe Serveur d’exploiter les images du mur de clôture et les façades des bâtiments du Domaine de la Source, l’interdiction de louer les bureaux situés à l’intérieur de ce Domaine et, pour la SCI VHI à remettre les murs et façades en l’état antérieur. De surcroît, la Commune a demandé auxdites sociétés, qui n’ont jamais été parties au conflit d’urbanisme depuis 18 ans, la somme cumulée de 43 000€/jour/infraction d’œuvre d’art. Cette démarche juridique et cette somme outrancière est un des éléments intentionnels qui caractérise la plainte pénale déposée par thierry Ehrmann contre la Commune pour escroquerie au jugement.

Le Président du Tribunal judiciaire, par ordonnance du 7 février 2022, a rejeté toutes les demandes de la Commune y compris celle portant sur la demande d’expertise. Il a également rappelé l’autorité de la chose jugée de l’arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble du 16 décembre 2008 à l’égard de la SCI VHI, partie à la procédure où la Cour d’Appel de Grenoble l’a exclue de toute condamnation de remise en état.

Dans ce même jugement, la Commune de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or a été condamnée aux dépens et « à payer à chacune des sociétés VHI, Sanctuarium Spiritus Salamandrae, l’Organe, Artmarket.com et Groupe Serveur la somme de 800 euros en application des dispositions de l’article 700 du Code de Procédure Civile, soit la somme totale de 4 000 euros ».

De même, le Président a rappelé que la mesure de remise en état prononcée par la Cour d’Appel de Grenoble sur la base du code de l’urbanisme a un but uniquement architectural lequel est étranger à la location des lieux ou à l’exploitation et à « la reproduction d’images des lieux représentant les œuvres de Monsieur thierry Ehrmann lesquelles ne causent aucunement un trouble manifestement illicite ».

L’accumulation harcelante, abusive, quérulente et profondément malhonnête de cette dernière procédure intentée par la Commune à l’égard de ces 5 sociétés a fait l’objet d’une plainte pénale déposée par Monsieur Ehrmann auprès de Monsieur Le Procureur de la République pour « pour escroquerie au jugement, délit prévu et réprimé par l’article 313-1 du Code Pénal, harcèlement moral, délit prévu et réprimé par l’article 222-33-2-2 du Code Pénal et abus de faiblesse délit prévu et réprimé par l’article 223-15-2 du Code Pénal ». Cette plainte sera, conformément au délai prévu par le Code de Procédure Pénale, portée devant Monsieur le Doyen des Juges d’Instruction.

Il est important de préciser que cette nouvelle plainte est indépendante de la plainte principale pour concussion, diligentée contre la Commune. La concussion est punie par l’article 432-10 du Code pénal qui réprime « le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, de recevoir, exiger ou ordonner de percevoir à titre de droits ou contributions, impôts ou taxes publics, une somme qu’elle sait ne pas être due, ou excéder ce qui est dû ».

En parallèle des actions pénales, détaillées ci dessus, la société Artmarket SA et son enseigne Artprice, leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, société cotée en continu sur le marché réglementé SRD, forte de ses 18 000 actionnaires attaque en justice la commune de Saint Romain au Mont d’or au Tribunal Administratif de Lyon, par un recours de pleine juridiction pour obtenir la réparation du préjudice moral et financier qu’elle subit.

D’autre part, Artmarket poursuit Mr Jean-Marie Hombert, personne physique, devant le Tribunal Judiciaire de Lyon, en responsabilité civile, afin d’obtenir la réparation de son préjudice qu’elle subit en raison de la faute détachable commise par le Maire, de par ses fonctions, en faisant faire un procès par la commune de Saint Romain au Mont d’or à Artmarket SA, procès totalement infondé qui est une pure folie procédurale et une faute détachable qu’il commet dans sa fonction de Maire de la commune de Saint Romain au Mont d’or.

Mise à jour du lundi 21 février 2022 :

La Commune de Saint-Romain-au-Mont-d’Or a déposé une déclaration d’appel portée devant la Cour d’Appel de Lyon, valant demande d’inscription au rôle à l’encontre d’une ordonnance n° 21/00936 rendue par le Juge des Référés du Tribunal Judiciaire de Lyon le 07 février 2022. Partie appelante : La Commune de Saint-Romain-au-Mont-d’Or. Parties intimées : les sociétés VHI, Sanctuarium Spiritus Salamandrae, l’Organe, Artmarket.com et Groupe Serveur.

En clair, la Commune, qui a été déboutée de toutes ses demandes et condamnée aux dépens et à l’article 700 du NCPC pour les 5 sociétés qu’elles a poursuivies, persiste de plus belle avec un calendrier judiciaire de 18 à 24 mois.

Cet acte impensable porte désormais le calendrier judiciaire de la Demeure du Chaos à 25 ans de procédures, soit un quart de siècle.

L’histoire de l’art s’inscrit souvent dans la douleur, la persécution et les décennies.

J’opposerai l’amour de la création artistique que je partage avec tous à travers la Demeure du Chaos face à la haine destructrice de l’art voulue par la Commune.



À propos de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos :

« La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos », créée en 1999 (soit 23 ans d’existence) par thierry Ehrmann, Sculpteur Plasticien depuis 1980 (biographie 2022 certifiée Who’s Who In France), est un Musée d’Art Contemporain : Le Musée L’Organe.

Ce Musée d’Art Contemporain à ciel ouvert est plus connu sous le nom de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos dixit The New York Times.

Il s’étend sur 9 000 m2 et se matérialise par un parcours muséal unique au monde, ouvert gratuitement au public.

Ce Musée d’Art Contemporain est composé de près de 6 300 œuvres d’art distinctes, chacune par son nom original, medium et forme dont principalement 4 500 sculptures en acier brut pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de tonnes ainsi que des peintures, gravures, installations et land art, conformément aux lois Malraux.

Ce Musée d’Art Contemporain compte 180 000 visiteurs/an, dont 25 % hors de France.

La banque de données images du Musée L’Organe a dépassé les 45 millions de vues sur Flickr (constat d’huissier du 29/10/2019 par Maître PONS) :
https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/albums/

La page Facebook de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 4,3 millions d’abonnés :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos / Abode of Chaos édite dans le monde entier de nombreux ouvrages dont notamment  l’ouvrage « OpusIX de la Demeure du Chaos », livre Collector bilingue, de 504 pages incluant les 702 sculptures d’acier brut  « in situ » pour l’exposition « Trente ans de sculptures de thierry Ehrmann (1980-2010) ». Cet ouvrage est également consultable gratuitement en ligne en format PDF ainsi que sur le site Internet Issuu où il a été téléchargé 37 millions de fois (constat d’Huissier étude Mamet-Pons) :
https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

La Demeure du Chaos est aussi le siège social de :

– Artprice by Artmarket, le Leader mondial de l’information sur l’Art, coté sur le marché réglementé SRD LO de Paris Euronext

– Groupe Serveur (maison-mère d’Artprice) et de ses 9 filiales (depuis 1987).

Ce Musée a reçu gratuitement 2,21 millions de visiteurs en 16 ans, depuis son ouverture au public en février 2006 (création du Musée d’Art Contemporain en 1999).

Pour ses 23 ans, il remercie ses 720 000 signatures de soutiens de sa pétition historique.

Au regard des Historiens d’Art, La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos se définit comme une « Œuvre au noir de tradition hermétique se nourrissant du Chaos alchimique de notre 21ème siècle, tragique et somptueux dont les braises naissent le 11 Septembre ».

De nombreuse planches maçonniques, ouvrages et revues l’attestent depuis 23 ans.

Les différents ouvrages d’art du monde entier situent sa Genèse dans la première planche maçonnique de thierry Ehrmann à la Grande Loge Nationale de France en 1985, portant sur le remarquable ouvrage alchimique « Les Demeures Philosophales » de Fulcanelli.

Par ailleurs, thierry Ehrmann et sa Demeure du Chaos sont comparés depuis 23 ans au Facteur Cheval et à son Palais Idéal à tel point que l’ouvrage de référence « Avec le Facteur Cheval », édité par le Palais Idéal du Facteur Cheval, l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts et le Musée de la Poste, décrivent en 2008, dans le paragraphe « Cheval et ses poulains » : « La Demeure du Chaos de Thierry Ehrmann baptisé Le Facteur Cheval du XXIème siècle », page 18. La filiation par les ayant-droits du Facteur Cheval est claire et sans ambiguïté. De même, il existe depuis plus de 12 ans un circuit culturel commun aux deux musées qui accueillent les mêmes visiteurs.

Le Musée d’Art Contemporain « La Demeure du Chaos » comporte aussi 1 800 portraits géopolitiques couvrant 80% de l’actualité mondiale qui sont régulièrement repris par les journaux et médias de presse écrite et audiovisuelle dans le monde ainsi que des milliers de gravures alchimiques distingues.

La Demeure du Chaos / Abode of Chaos a fait l’objet de près de 3600 reportages de presse écrite et audiovisuelle de 72 pays en près de 23 ans.

Selon la presse internationale, elle est définie comme un corpus d’Œuvres distinctes et une « Factory » incontournable et unique au monde qui s’inscrit dans l’Histoire de l’Art comme l’œuvre majeure du début de notre 21ème siècle (cf revue de presse, notamment le n° spécial du journal « The New York Times » et Artpress).

En octobre 2019, L’Obs l’a titrée comme « Le prototype du musée de demain » dans le cadre de ses conférences « 2049 » :
https://www.nouvelobs.com/2049/20191022.OBS20117/la-demeure-du-chaos-prototype-du-musee-de-demain.html

Avec le reportage vidéo correspondant qui a été vu plus de 1,8 million de fois :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/videos/1175353539523079/

Un chiffre récent montre la puissance du Musée d’Art Contemporain l’Organe sur Internet avec plus de 31,5 millions de vues (PV d’huissier Maitre PONS) pour la vidéo d’Antoine de Caunes en visite à la Demeure du Chaos dans le cadre de son émission « La Gaule d’Antoine » sur Canal + :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/videos/10156396733800979

Elle est également présente dans le monde des idées. Elle a en effet engendré, depuis 23 ans dans le monde, des expositions, des débats, des dizaines de livres, des longs métrages de réalisateurs célèbres, des thèses, des recherches, des résonances sur les différents continents.

Elle a fait l’objet d’auditions dans le cadre des travaux parlementaires pour modifier la réglementation des œuvres d’art au regard de l’urbanisme, travaux qui ont abouti à l’adoption de la loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, dont l’article 1er dispose que « la création artistique est libre ».

1999 – 2021 le combat judiciaire pour la liberté d’expression

2021/03/24 Commentaires fermés

POLITIQUE > Saint-Romain-au-mont d’Or

Par Fabrice ROUSSEL avec Stéphanie GALL / Le progrès

Saint-Romain-au-mont d’Or Demeure du Chaos : le maire veut faire payer Thierry Ehrmann

Coup de semonce au conseil municipal de Saint-Romain-au-mont d’Or. Le nouveau maire Jean-Marie Hombert a décidé de faire figurer le montant hypothétique de l’astreinte à laquelle Thierry Erhmann a été condamné sur le budget primitif 2021. Illégal ! répond le créateur de la Demeure du Chaos qui attaque la décision en justice.

Peut-on aimer la Demeure du Chaos et vouloir sa perte ? Oui semble dire le nouveau maire de Saint-Romain-au-Mont-d’Or qui reconnaît lui-même avoir visité les lieux à plusieurs reprises avec notamment des universitaires américains mais qui veut, dans la lignée de ces prédécesseurs continuer un combat judiciaire qui semble sans fin.

« En tant que citoyen je peux aimer ou pas ce musée. Je n’ai rien contre ce musée. Mais en tant que maire je me dois de faire respecter le droit et de récupérer l’argent qui nous est dû ».

Voilà près de 20 ans que la mairie se bat pour faire entrer l’œuvre d’art d’un entrepreneur-artiste iconoclaste et provocateur dans les cases de son plan d’urbanisme. Le musée d’art contemporain affiche une réussite insolente. 2,21 millions de visiteurs depuis son ouverture en 2006. Une communauté Facebook de 4,5 millions d’abonnés et 770 000 signataires de sa pétition.

La commune, elle-même, a dû se résoudre à organiser ce succès en donnant un avis favorable en 2019 à l’augmentation de l’ERP (jauge) afin que le site puisse accueillir 300 personnes en toute légalité.

On aurait même pu penser que la dernière campagne des élections municipales apporte une sorte de paix concertée entre le politique et l’artiste.

Thierry Ehrmann ayant fait la proposition au maire sortant de réaliser des travaux sur toute la rue de la République afin de proposer un visage plus consensuel et plus conforme à l’urbanisme local de la Demeure du chaos. Pierre Curtelin ayant finalement reculé 48h avant le second tour des élections municipales.

Coup pour coup

Plutôt que les travaux, le nouveau maire Jean-Marie Hombert a préféré déterrer la hache de guerre. Objectif : faire respecter une décision judiciaire de la cour d’appel de Chambéry d’avril 2015 qui enjoint Thierry Ehrmann à payer une astreinte de 750 € par jour tant que les travaux de mise en conformité ne sont pas réalisés.

Son conseil a donc inscrit au chapitre « débits et pénalité » du budget 2021 les 119 520 € qui seraient dus pour l’année par Thierry Ehrmann.

Mais cet argent sera-t-il un jour recouvré ? Seul le juge pénal de la liquidation peut statuer sur ce recouvrement assène Thierry Erhrmann qui conteste ces astreintes devant les juridictions pénales et administratives.

Selon lui cet argent ne peut être considéré comme une créance fiscale. « Le maire agit en violation des règles de comptabilité publique ». Pire selon lui, elle vient entériner un délit de concussion (abus caractérisés par la perception de sommes indues NDLR).

Le matin même du conseil municipal, les conseillers municipaux ont reçu la visite d’un huissier. Le chef d’entreprise, avec la célérité qu’on lui connaît, a porté l’affaire en justice en déposant deux nouvelles plaintes distinctes.

Pour le maire en revanche : « Il est important que cette somme apparaisse dans le budget municipal. Les administrés savent que Thierry Erhmann doit de l’argent à la commune mais cela n’apparaît nulle part. Aujourd’hui c’est chose faite ».

Une œuvre d’art juridique

Thierry Erhmann n’est jamais là où on l’attend. En 20 ans, ce spécialiste de la chose judiciaire semble avoir fait de ce combat pour la survie de son musée une œuvre d’art juridique.

Faut-il rappeler ici que le groupe Serveur dont fait partie la société « artprice.com », est aussi un acteur majeur des banques de données juridiques via sa filiale « Juris Serveur » ? Il existe actuellement 39 procédures distinctes, en cours, sur le contentieux avec la mairie, résultant du conflit initial de 2004.

Thierry Ehrmann a même saisi le Haut Comité des Droits de l’Homme de l’ONU.

Jean-Marie Hombert veut marquer sa nouvelle mandature du sceau de l’offensive. Quant à la validité de son initiative retentissante : les services de la préfecture qui ont la charge d’évaluer la conformité des délibérations prises par un conseil pourraient apporter une première réponse dans quelques jours.

Par Fabrice ROUSSEL avec Stéphanie GALL / Le progrès

https://www.leprogres.fr/politique/2021/03/23/demeure-du-chaos-le-maire-veut-faire-payer-thierry-ehrmann

Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

2019/03/06 Commentaires fermés

Chaque semaine, « L’Epoque » paie son coup. A Lyon, le fondateur d’Artprice et de la Demeure du chaos livre ses réflexions sur l’époque autour d’un café noir.

Par Jérôme PORIER

Thierry Ehrmann n’est pas à une contradiction près. C’est à l’étage d’une brasserie chic de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, banlieue verdoyante sur les hauteurs de Lyon, que le PDG d’Artprice, leader mondial des bases de données sur le marché de l’art, ­reçoit son visiteur à peine descendu du TGV. Un lieu à la tranquillité bourgeoise, en décalage avec l’image du plus punk des patrons français, pionnier d’Internet, sculpteur au format XXL, adepte des scarifications, aviateur chevronné, passionné de sciences occultes, éleveur de chevaux de trait, polygame et organisateur de soirées décadentes. Un goût de la liberté qui lui vaut une réputation sulfureuse dans la bonne société lyonnaise, qu’il exècre, ce qui ne l’empêche pas d’appartenir depuis plus de trente ans à la Grande Loge nationale française.

Vautré sur une banquette, vêtu de son éternel tee-shirt noir, l’oiseau de nuit pose pour le photographe devant un double expresso. « J’en bois 16 à 18 tasses par jour, c’est excellent pour la santé. Quarante ans de chimiothérapie, ça use ! », sourit-il. Son débit mitraillette le rend parfois difficile à suivre, mais l’homme sait écouter. La méditation, qu’il pratique quotidiennement, est l’une des clés de son équilibre. ­Atteint d’une maladie orpheline neurodégénérative, Thierry Ehrmann, 56 ans, se « shoote » en permanence pour surmonter la douleur, mais cet hyperactif insomniaque ne perd pas le nord. « Je viens ici pour la vue, qui domine tout Lyon. Comme je vis la plupart du temps retiré dans mon antre de la Demeure du Chaos, mon huis-clos onirique, c’est ma respiration », dit-il.

A deux pas de l’Auberge du Pont de Collonges, le restaurant triplement étoilé de Paul Bocuse, qui fut un ami proche, Thierry Ehrmann a créé il y a bientôt vingt ans un musée d’art contemporain à ciel ouvert, entièrement gratuit. Exposant une vision glaçante d’un futur apocalyptique, il …/… Lire la suite de l’article : Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

Thierry Ehrmann : « L'information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

L’intégralité de cet article en PDF :
THIERRY-EHRMANN-LE-MONDE-2019

Sur le site du journal Le Monde pour les abonnés :
https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/10/14/thierry-ehrmann-l-information-est-pour-moi-comme-un-suppositoire-cocaine_5369136_4497916.html

 

 

LE PROJET « DEMEURE DU CHAOS » DE L’ARTISTE FRANÇAIS THIERRY EHRMANN FONDÉ SUR LES BOULEVERSEMENTS DU 21ÈME SIÈCLE – TRADUCTION DU REPORTAGE ATLAS OBSCURA

2017/11/15 Commentaires fermés

La traduction intégrale du reportage d’Atlas Obscura est assurée par Richard Summer. Le texte français est à lire sous la présentation d’Atlas Obscura.
Le texte original en anglais figure sous le texte en français avec lien du reportage d’Atlas Obscura.

La traduction intégrale du reportage d’Atlas Obscura est assurée par Richard Summer. Le texte français est à lire sous la présentation d’Atlas Obscura. Le texte original en anglais figure sous le texte français avec le lien du reportage Atlas Obscura Ce reportage très intime et novateur sur La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit the New York Times (1999 / 9 novembre 2017) est édité par le célèbre site Atlas Obscura, un blog mondialement connu sur les merveilles cachées du monde avec ses 18 millions de lecteurs. Soyez prudent, la lecture d’Atlas Obscura peut devenir addictive !

Installez vous confortablement dans votre fauteuil préféré avec Atlas Obscura entre les mains, vous venez d’embarquer pour un voyage extraordinaire grâce à ce guide unique de l’étrange, des mystères et des merveilles : celles qui sont juste à côté de chez vous, celles qui sont à l’autre bout du monde. Au fil des continents, vous découvrirez : la porte de l’enfer du Turkménistan, les secrets des catacombes de Paris, les écorchés de Fragonard, les tunnels abandonnés de la petite ceinture de Paris, les cercueils suspendus sur une falaise aux Philippines, un hôtel monumental et défiant le ciel en Corée du Nord, la crypte des capucins de Rome décorée d’ossements humains, le premier télégraphe optique à Saverne, le pont suspendu le plus vertigineux du monde, l’île des chats au Japon, la ville fantôme de Tchernobyl… Atlas Obscura révèle les lieux les plus étranges et curieux du monde. Laissez votre curiosité devenir votre boussole. Soyez curieux sans modération, tournez les pages, découvrez, relisez, re-découvrez. La vie est courte. Notre planète est remplie de merveilles et curiosités… Ce livre ou notre site internet sera votre guide ! C’est un livre de « culture internet » à dévorer. Il est presque impossible de ne pas tourner la page suivante, et la suivante, et la suivante… Atlas Obscura

Headquarter Artprice

atlas-obscura

Le projet « Demeure de Chaos » d’un artiste français est fondé sur les bouleversements du 21ème siècle

Thierry Ehrmann utilise des crânes géants, des voitures calcinées et des amas de ferraille pour représenter le désordre mondial.

BY HUDSON LINDENBERGER

NOVEMBER 9, 2017 ATLAS OBSCURA

La traduction intégrale est réalisée par Richard Summer

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit The New York Times. ALL PHOTOS Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit The New York Times. ALL PHOTOS Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Le paysage bucolique derrière le petit hameau de Saint Romain au Mont d’Or semble l’endroit le moins probable où trouver une des expositions d’art les plus provocantes de France. Niché dans les collines autour de Lyon et entouré de résidences centenaires construites avec les pierres dorées local, le cadre semble plus adapté à un paysage de Claude Monet qu’à un regard troublant sur la condition politique du monde contemporain.

Ainsi, à l’arrivée, lorsqu’on découvre le mur extérieur de La Demeure – noirci, délabré, recouvert de visages peints, de manifestes et de slogans – la surprise est garantie. Et… il faut bien le dire… c’est toute à fait voulu. Selon, Thierry Ehrmann, l’homme derrière La Demeure du Chaos (The Abode of Chaos), « le but de mon travail artistique est d’inciter à la réflexion, aux choix que nous faisons et à notre avenir collectif ».

Il y a une trentaine d’années, lorsque M. Ehrmann a acquis son énorme domaine du dix-septième siècle, ses nouveaux voisins n’avaient aucune raison à se douter de sa motivation, car, en tant que fondateur et PDG de plusieurs sociétés de l’internet (y compris Groupe Serveur et Artprice) thierry Ehrmann était déjà l’un des entrepreneurs majeurs, très connu en France. Cependant, une fois installé il a commencé à laisser à nouveau libre cours à sa passion pour l’art.

La Demeure du Chaos se trouve à Saint Romain au Mont D’Or, près de Lyon, France. Ground Zero Sculpture monumentale. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure du Chaos se trouve à Saint Romain au Mont D’Or, près de Lyon, France. Ground Zero Sculpture monumentale. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Son premier projet pourtant était la création d’une espace vitale pour lui et sa famille, en transformant radicalement les bâtisses. Il a littéralement éventré les bâtisses en dégageant les vieilles cloisons et retirant les façades instables. Les outils mécaniques et industriels résonnaient jusqu’à tard la nuit. Il se passait quelque chose, mais le tout était caché derrière les anciens murs de sa nouvelle résidence.

Lorsque des terroristes ont détruit les gratte-ciels du World Trade Center à New York, Ehrmann était conscient de vivre un événement sismique, et il sentait le besoin de s’exprimer là-dessus: « le onze-septembre représente le vrai début du vingt-et-unième siècle et tout ce qui suit n’est que Chaos » dit-il. « Mon art met en évidence l’Alchimie qui est omniprésente autour de nous et à tout moment. »

Avec cette nouvelle motivation, son art a changé de cap et il a décidé d’exploiter le terrain autour de son domaine pour créer des œuvres qui soulignent les conséquences catastrophiques du 11 septembre sur la planète, avec des décisions de plus en plus motivées par la guerre, la colère, la haine et l’avarice. Il s’est lancé de plein cœur dans ce projet et a parsemé son terrain de ses sculptures reflétant le monde tel qu’il le perçoit… et il n’est pas arrêté depuis. Chaque événement important dans le monde déclenche une réponse artistique d’Ehrmann et son équipe d’artistes collaborateurs.

La Demeure de Chaos abrite 5,500 œuvres d’art différentes. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure de Chaos abrite 5,500 œuvres d’art différentes. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Avec plus de 5,500 œuvres d’art différentes, on peut se sentir très vite submergé lors d’une visite à La Demeure du Chaos. Dès qu’on arrive, c’est un monde quasi post-apocalyptique qui nous accueille. Devant chaque mur, on ressent les regards perçants des visages célèbres et /ou malfamés peints sur toutes les surfaces. Chaque recoin du site semble abriter l’image d’un crâne. Les murs avec leurs peaux mutilées nous font penser à une zone de guerre, avec des énormes excroissances de poutres et tiges métalliques à des angles menaçants, qui semblent vouloir s’effondrer à tout moment.

Surplombant la maison principale, M. Ehrmann a construit une énorme plate-forme pétrolière pour nos rappeler les terribles dommages environnementaux provoqués par la marée noire du « Deepwater Horizon » en 2010. En dessous, on retrouve les visages de George W. Bush et d’Ossama Ben Laden surveillant la cour, tandis que Donald Trump, Fidel Castro et un singe souriant nous fixent avec leurs yeux.

La Demeure d’origine date du XVIIe siècle. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann


La Demeure d’origine date du XVIIe siècle. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

A côté des derricks, on retrouve un hélicoptère écrasé et des fourgons militaires calcinés. Ces éléments font partie d’une œuvre visant les effets destructeurs sur la planète des guerres de contrôle pour les ressources d’hydrocarbures. Sur les vingt dernières années, M. Ehrmann a travaillé avec des artistes collaborateurs de plusieurs pays qui ont souvent ramené des objets qui s’intègrent parfaitement au paysage voulu par leur hôte. Ainsi, à des endroits divers à travers le site on trouve des containers maritimes, un fuselage d’avion, des véhicules calcinés, un grand bateau… et suffisamment de ferraille pour construire un édifice.

Car thierry Ehrmann a une véritable passion pour l’acier brut. En été on aperçoit ses sculptures métalliques rouillées à travers le feuillage, souvent arborant des symboles divers, des silhouettes et des signes fondus dans leurs surfaces.

Le site muséal possède aujourd’hui neuf crânes monumentaux, chacun orné de symboles et d’œuvres d’art divers. Comme voulu par M. Ehrmann, leur effet est tout à fait dégrisant : “Nous sommes tous dans un état de décomposition, avançant vers la mort inéluctablement depuis la naissance… c’est mon choix personnel de ne pas l’oublier.”

L’acier est l’une de matières préférées de thierry Ehrmann. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann


L’acier est l’une de matières préférées de thierry Ehrmann. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Une kyrielle de Maires du Saint-Romain au Monts d’Or a traité La Demeure Du Chaos d’horreur, d’abomination et de beaucoup d’autres adjectifs assassins. Ils ont exigé la remise en l’état d’origine des bâtiments et demandent que toutes les œuvres d’art soient cachées. Sur les dix-huit dernières années, les autorités locales ont redessiné les trajets de bus pour éviter La Demeure, rejeté toute demande pour des places de parking supplémentaires et distribué de nombreux flyers dénonçant La Demeure du Chaos. Cependant, malgré leurs attaques, le musée (le Musée l’Organe d’Art Contemporain abrite La Demeure du Chaos) qui est l’une des attractions les plus visitées de la région lyonnaise, attirant plus de 120,000 visiteurs par an. Elle est ouverte de 14 à 17 heures les samedis et dimanches, et l’entrée est libre et gratuite.

Le combat de M. Ehrmann avec les Maires du village ne s’est pas limité à une querelle locale. Depuis sa décision de partager sa vision artistique, les Maires du village lui font preuve d’un acharnement juridique permanent. Mais, disposant d’amples ressources financières M. Ehrmann n’a jamais cédé à la pression, et son combat est en train de modifier le statut de la liberté artistique en France et en Europe.

Le site du Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos /Abode of Chaos abrite neuf crânes monumentaux. Flick Creative Commons thierry Ehrmann

Le site du Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos /Abode of Chaos abrite neuf crânes monumentaux. Flick Creative Commons thierry Ehrmann

M. Ehrmann n’a pas hésité à faire appel des décisions de justice initiales à son encontre et le conflit a même fait l’objet de différents pourvois auprès la Cour de Cassation et de requêtes à la CEDH. Le 7 juillet 2016, après 17 ans de litige, Ehrmann a gagné une victoire très importante lorsque le Ministre français de la Culture a soutenu la mise en application d’une loi fondamentale garantissant la liberté d’expression artistique (Article 1er de la Loi n°2016-925 du 7 Juillet 2016 relative à la liberté de création, l’article 1er proclame: la création artistique est libre) , escamotant par ce fait la base de tout argument visant à faire disparaître La Demeure du Chaos. Néanmoins, même avec cette loi en vigueur, il sait que le combat n’est pas terminé. L’actuel Maire, Pierre Curtelin, s’est voué en vain à poursuivre la bataille.

En tout cas, quel que soit l’avenir de La Demeure du Chaos, une chose est sûre : M. Ehrmann et son équipe vont continuer plus que jamais à créer de l’art sur son site. Chaque événement bouleversant ou évolution inquiétante sera immédiatement évaluée par quelqu’un à La Demeure du Chaos pour son potentiel à inspirer une création artistique qui met en avant la folie du monde. Selon thierry Ehrmann “pour améliorer leur destin, les êtres humains doivent tout d’abord se rendre compte de leur mauvaise condition et envisager le pire ; ce n’est qu’à partir de ces constats que nous pouvons commencer à riposter et vouloir changer notre destin.”

Reportage Atlas Obscura: https://www.atlasobscura.com/articles/abode-of-chaos

THIERRY EHRMANN : VICTOIRE ABSOLUE SUR LE PLAN LÉGISLATIF : LA CRÉATION ARTISTIQUE EST LIBRE PAR LA LOI DU 7 Juillet 2016

2016/08/04 Commentaires fermés

17 années de combat pour entrer victorieux par la grande porte de l’Histoire en faisant en sorte que les artistes en France soient désormais protégés de manière législative pour pouvoir créer en toute liberté ; jusqu’àlors, seule la Presse par les ordonnances de 1881 bénéficiait d’un tel régime, on peut donc dire que cette Victoire Absolue de la Demeure du Chaos et de moi-même en tant qu’auteur unique bénéficie désormais à l’ensemble des artistes qui possèdent depuis le 7 juillet 2016 le bien le plus précieux, à savoir que : « la création artistique est libre ».

Cette Victoire Absolue sur le plan législatif où la Demeure du Chaos a été l’objet des débats parlementaires amenant l’article premier de la loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine publiée au journal officiel du 8 juillet 2016.
L’article premier proclame : « la création artistique est libre »

thierry Ehrmann : victoire absolue sur le plan législatif : la création artistique est libre

LOI n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine publiéeau journal officiel du 8 juillet 2016. L’article premier proclame : « la création artistique est libre »

Analyse : citation du Ministre de la Culture :
Libérer, protéger, partager, telle est mon ambition.Je veux que les artistes, précisément parce qu’ils sont des esprits libres, aient la loi pour eux. »

« l’Espagne, l’Angleterre, l’Autriche reconnaissent par la loi la liberté des artistes et des créateurs. Pas la France. Avec la loi, la nation consacrera la liberté de création au même titre que la liberté d’expression, la liberté de la presse ou la liberté de l’enseignement. C’est une fierté et une nécessité dans la France de l’après-Charlie. »

Analyse de l’article Premier

« Article 1 : affirmer le principe de liberté de création.

Cette mesure forte est une consécration du principe de liberté de création artistique, qui tire sa force du principe constitutionnel de la liberté d’expression. Contrairement à de nombreux pays européens tels que l’Autriche, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Grèce, le Portugal ou encore les pays d’Europe centrale, ce principe, qui constitue un enjeu majeur de notre démocratie, n’a encore jamais été formellement consacré en tant que tel dans le droit français.

La Cour européenne des droits de l’Homme fait elle aussi explicitement référence au fait que « ceux qui créent, interprètent, diffusent ou exposent une œuvre d’art contribuent à l’échange d’idées ou d’opinions indispensables à une société démocratique » (CEDH, 24 mai 1988, Müller c/Suisse).

Cette reconnaissance législative est essentielle à l’heure où l’environnement de la création artistique connaît de profondes mutations, qui se traduisent par de nombreuses remises en cause affectant la liberté de créer, les choix artistiques des créateurs ou des programmateurs et plus généralement le rapport du citoyen à la culture. ».

Ce projet d’article 1er est aussi puissante que l’article 1er de la loi de 1881 sur la presse qui proclame : « l’imprimerie et la librairie sont libres » ; en réalité la liberté de la presse.

II. – L’article 431-1 du code pénal est ainsi modifié :
1° Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« Le fait d’entraver, d’une manière concertée et à l’aide de menaces, l’exercice de la liberté de création artistique ou de la liberté de la diffusion de la création artistique est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. » ;

Ceux qui liront peuvent imaginer le futur de La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos 😉
HQ Artprice

Communiqué de presse officiel et mise à jour de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos

2015/05/26 Commentaires fermés

En 2015 soit 16 ans après (1999-2015) la Mairie demande encore la destruction de la Demeure du Chaos et viole la liberté d’expression !

Communiqué de presse de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos
Mise à Jour du 26 mai 2015 (suite au Progrès)

AFFAIRE COMMUNE DE SAINT ROMAIN AU MT D’OR CONTRE THIERRY EHRMANN

Mise à Jour du 26 mai 2015 : http://999ddc.org/24juin2014.html

– Pour information publique, l’article du Progrès de ce jour (26 mai 2015 – page 10 et 11) fait l’impasse sur de nombreuses actions judiciaires extrêmement favorables à thierry Ehrmann et la Demeure du Chaos, notamment : un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I (Publié au Bulletin de la chambre criminelle, au Bulletin d’information de la Cour de Cassation et sur le support numérique de la Cour de Cassation), la Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble du 6 mai 2013, qui avait augmenté une astreinte précédemment prononcée par cette Cour, et a renvoyé l’affaire devant la Cour d’Appel de Chambéry en chambre du Conseil. Il faut noter que deux pourvois distincts ont été acceptés début avril 2015 par la Cour de Cassation sur le procès connexe au principal où la Demeure du Chaos a gagné en Cour de Cassation.

Lire la suite du Communiqué de presse officiel de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos sur le site officiel de la Demeure du Chaos >>>

If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

2014/11/20 Commentaires fermés

Un article de Michael Cosgrove dans the Guardian :

If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

This French art museum has attracted protests for its chaotic topical imagery. But does that mean it should be closed?

The first thing you see when you walk through the blackened wrought-iron gates are the stony faces of Osama bin Laden, Mahmoud Ahmadinejad and other historical figures staring out from a graffiti-covered wall at a scene of utter devastation. Welcome to the Abode of Chaos, a sprawling outdoor contemporary art museum near Lyon in France. It is a place in which all references to the seemingly ordered and structured world outside are obliterated. And that is precisely the reason why some people would like to see it shut down.

If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos — > Read more – Lire la suite  >>>

Communiqué de presse et Addendum de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos

2014/07/08 Commentaires fermés

Communiqué de presse de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos

AFFAIRE COMMUNE DE SAINT ROMAIN AU MONT D’OR CONTRE THIERRY EHRMANN (dossier Demeure du Chaos)

Cliquer ce lien pour accéder au communiqué intégral :
http://www.demeureduchaos.org/24juin2014.html

Lyon, le 24 juin 2014 18h00 – Addendum du 8 juillet 2014
Par un arrêt du 24 juin 2014 relevant du plus haut degré de la hiérarchisation de ses décisions FS-P+B+I (Publié au Bulletin de la chambre criminelle, au Bulletin d’information de la Cour de Cassation et sur le support numérique de la Cour de Cassation), la Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel de Grenoble du 6 mai 2013, qui avait augmenté une astreinte précédemment prononcée par cette Cour, et a renvoyé l’affaire devant la Cour d’Appel de Chambéry en chambre du Conseil.
Pour information, la Demeure du Chaos est un corpus de 5400 œuvres d’art composé de sculptures, installations, peintures, gravures, etc…  qui est un musée d’art contemporain libre et gratuit sur 9000 m2.
La Cour de Cassation a retenu comme motivation essentielle que la Cour d’Appel de Grenoble avait à tort ignoré les moyens de nullité de M. Ehrmann par lesquels il faisait valoir que les décisions défavorables avaient été rendues à son encontre dans des conditions procédurales gravement irrégulières, les droits de la défense ayant été violés.
La Cour de Cassation s’est principalement fondée sur le deuxième moyen de cassation, pris de la violation des articles 6.1 et 6.3 de la Convention Européenne des Droits de l’homme.
Selon l’ensemble des juristes en charge de ce dossier, l’arrêt du 24 juin 2014 est particulièrement clair car il rend sans fondement juridique et caduque toutes les décisions judiciaires rendues contre M. Ehrmann et notamment celles l’ayant condamné, sur le fondement d’une prétendue violation du droit de l’urbanisme, à une remise en état sous astreinte. Cette chronologie judiciaire faite de 11 procès, couvre la période de 1999 à nos jours.
Enfin, Monsieur EHRMANN est la victime du comportement déloyal de son adversaire, la Commune de Saint Romain au Mont d’Or, qui connaissait parfaitement sa situation procédurale et l’a délibérément ignorée en la cachant aux juridictions répressives. Cette dernière, ayant eu en main, dès 1993 de manière officielle, le régime de protection dont Mr Ehrmann bénéficiait depuis 1987.  Ce qui caractérise la dissimulation intentionnelle de la Commune. [ADDENDUM : A ce titre, une plainte pénale a été déposée auprès du Procureur de la République et sera suivie, dans le délai légal, conformément au Code de Procédure Pénale, d’une constitution avec partie civile devant le Doyen des juges d’instruction, contre l’ancien Maire, Monsieur Pierre Dumont, et ses éventuels complices durant son mandat et postérieurement à son mandat.]

 

Pour information, cette position de la Commune de Saint Romain au Mont d’Or ne concerne pas le nouveau Maire et son Conseil Municipal élus en avril 2014.