Archive

Archive for the ‘Marché de l’Art’ Category

Artprice : Tous les segments du Marché de l’Art sont de véritables mines d’or pour qui sait anticiper et attendre

Artprice : Tous les segments du Marché de l’Art sont de véritables mines d’or pour qui sait anticiper et attendre

thierry Ehrmann, fondateur et président d’Artprice : « Nos clients, avec Artprice, suivent régulièrement les œuvres lors de leurs différents passages successifs en salles de ventes, ce qui leur permet de découvrir comment les collectionneurs sont susceptibles d’anticiper le Marché de l’Art et de bénéficier de son développement général sur le long terme.

Prenons par exemple le 1er trimestre 2019 avec de nombreux lots qui ont prouvé l’extraordinaire rentabilité de l’Art en tant qu’investissement sur les trente dernières années. C’est le cas notamment de la plus belle adjudication du T1 2019, enregistrée pour Henry Geldzahler and Christopher Scott (1969) de David Hockney. Adjugée pour 1 m$ en novembre 1992, cette toile de 2 mètres sur 3 mètres a dépassé 49 m$, ce 6 mars 2019 chez Christie’s à Londres. »

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

Paul Signac (1863-1935) Le Port au soleil couchant, Opus 236 (Saint-Tropez) (1892)

L’évolution du prix du tableau de Paul Signac, Le Port au soleil couchant, prouve que les meilleures performances financières ne sont pas réservées aux artistes d’après-guerre et contemporains.

Les trois passages en ventes publiques de ce paysage marin attestent d’une prise de valeur constante et extrêmement vigoureuse sur près de quarante ans, pour un artistique historique dont la contribution à l’Histoire de l’Art occidentale est avérée depuis très longtemps  :

– 12 mai 1980 : 490 000 $ (Sotheby’s New York)

– 11 mai 1993 : 1,8 m$ (Sotheby’s New York)

– 27 février 2019 : 26 m$ (Christie’s Londres)

Basquiat toujours en tête

Les performances financières de Jean-Michel Basquiat ont été quelque peu moins médiatisées en ce début d’année 2019. Pourtant, le prodige américain compte à lui seul trois des dix plus belles plus-values enregistrées sur le premier trimestre.

La toile Apex (1986), exécutée deux ans avant sa mort par overdose, a atteint 10,8 m$ le 5 mars 2019 chez Sotheby’s à Londres. La valeur de cette œuvre a été multipliée par 370 depuis son dernier passage aux enchères. En juin 1988, Apex (1986) avait en effet été vendue pour seulement 29 400 $.

Le dessin au crayon Soothsayer (1983) démontre que le succès de Jean-Michel Basquiat porte sur l’ensemble de sa production. Acquise pour 32 900$ en juin 2002, cette petite œuvre a été revendue 997 600 $ le 5 mars 2019, soit un retour sur investissement annuel moyen de +22 % sur les 17 dernières années.

De la même façon, le collage sur papier Untitled (1987), vendu lors de la même session chez Sotheby’s à Londres, confirme une tendance très nette :

– 25 mars 1993 : 26 700 $ (Christie’s Londres)

– 5 mars 2019 : 1 321 000 $ (Sotheby’s Londres)

Une telle métamorphose des prix s’applique néanmoins à bien d’autres artistes que Jean-Michel Basquiat.

Le plasticien minimaliste français Daniel Buren (1938) connaît un succès extraordinaire aujourd’hui lui aussi, succès qui récompense tous les collectionneurs qui ont pressenti la force de son art il y a un quart de siècle déjà. Sa toile Peinture acrylique blanche sur tissu rayé blanc et rouge, achetée 3 500 $ en 1997 chez Libert-Castor à Paris, a été adjugée 357 500 $ par Phillips, ce 8 mars 2019 à Londres.

La croissance chinoise en profite

Les très belles ventes organisées à Hong Kong dans le sillage de la foire Art Basel ont révélé d’importants changements de valeur dont profitent les collectionneurs asiatiques. La plus forte progression enregistrée en Chine au T1 2019 revient à la toile Wisteria du peintre Fengmian Lin (1900-1991).

Son prix de vente avait tout juste atteint 15 000 $ il y a 27 ans chez Sotheby’s à New York, mais, au vu des résultats de ce 2 avril 2019, sa valeur dépasse désormais 1,3 m$.

Le retour à Hong Kong de grandes oeuvres d’artistes modernes chinois, longtemps échangées sur les places de marché occidentales, peut en effet avoir une incidence considérable sur leur prix. Mais le développement du Marché hong-kongais au cours des 30 dernières années profite également aux artistes qui n’ont jamais quitté l’Asie.

La preuve est fournie par la nouvelle vente du dessin à l’encre de l’artiste Yu Feian (1888-1959), intitulé Parrot (1945). Acheté à Hong Kong en 1990 pour 11 400 $, le dessin a été revendu 70 fois ce montant dans la même ville par Sotheby’s, ce 2 avril 2019 (787 000 $).

Les femmes en vogue

L’artiste japonaise Yayoi Kusama fait elle aussi, sans surprise, partie du classement des plus belles envolées de prix. Celle qui est aujourd’hui l’artiste femme la plus performante du Marché, avec plus de 100 m$ vendus aux enchères en 2018 (devant Louise Bourgeois et Joan Mitchell), n’a pas toujours connu le même succès.

En 2000, le prix record pour une de ses toiles était de 80 000 $ seulement, alors que Interminable Net #4 (1959) a frôlé les 8 m$ ce 1er avril chez Sotheby’s à Hong Kong. Concrètement, sa sculpture Midsummer (1983), acquise pour tout juste 7 200 $ chez Sotheby’s à Londres en 2000, a été revendue pour 428 000 $ par la même maison de ventes 19 ans plus tard.

L’ envolée de prix la plus inattendue du T1 2019 revient à une artiste flamande du XVIIème siècle. Longtemps oubliée par les historiens de l’Art, Michaelina Wautier a été réhabilitée en 2018 par une première rétrospective organisée au Museum aan de Stroom et à la Maison Rubens d’Anvers.

Cette mise en lumière a vraisemblablement eu un profond impact sur la cote de l’artiste et la vente de sa toile A garland of flowers (1652), qui a atteint 471 000 $ le 30 janvier 2019 chez Soteby’s à New York. En 1993, le prix de cet étrange bouquet survolé par une libellule ne dépassait pas 20 000 $.

Comme le montrent les résultats du T1 2019 en ventes publiques, les plus belles performances financières sont enregistrées pour tous les segments du Marché de l’Art, et non pas uniquement pour le marché haut de gamme, l’Art Contemporain ou sur le marché américain.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Publicités

Artprice : Le Marché de l’Art confirme que Robert Combas est l’un des grands monstres vivants de la peinture française

2019/04/10 Commentaires fermés

Artprice : Le Marché de l’Art confirme que Robert Combas est l’un des grands monstres vivants de la peinture française

Au cours des deux dernières années, la valeur des toiles de Robert Combas (1957) a augmenté de +40 %. Le prix de ses grandes acryliques, notamment celles exécutées à la fin des années 1980, dépasse aujourd’hui très régulièrement les 100 000 $ aux enchères.

Thierry Ehrmann : « Grâce à un marché extrêmement dynamique, Robert Combas est l’artiste français vivant le plus performant du second marché après Pierre Soulages. Si le prix de ses toiles reste bien inférieur à celles du grand maître français de l’abstraction, les derniers résultats de Robert Combas en ventes publiques révèlent une évolution rapide de sa cote, avec des répercussions jusqu’en Asie ».

En juin 2017, la maison de ventes chinoise Ravenel a établi un nouveau record mondial à Taïwan pour Le Roi Soleil (1987), adjugé 214 500 $ (frais inclus). Un an plus tard, le 4 avril 2018, La Prise de la Bastille (c.1989) et La bagarre de Zozo (1986) ont été achetées 220 000 $ chacune à Paris.

Mis en lumière par ces nouveaux records successifs, l’enfant terrible de la Figuration libre prouve qu’il est toujours le meilleur représentant de la peinture française sur le Marché de l’Art Contemporain.

thierry Ehrmann l’affirme : « Robert est de la race des géants. Il compte déjà plus de 5 000 résultats en ventes publiques ».

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

Artprice Indicator : évolution du prix de la toile Le Roi Soleil (1987)

© Artprice.com

L’année 2018 a été extrêmement faste pour Robert Combas : 184 œuvres ont été vendues aux enchères pour un total de 4,75 m$. Plus de quarante ans de création artistique s’échange sur le second marché : depuis ses premières toiles, datées de 1979 (l’année où il sort des Beaux-Art de Saint-Etienne) jusqu’à ses travaux les plus récents.

Ce sont néanmoins les peintures réalisées entre 1985 et 1995 pour lesquelles la demande est la plus forte. Encouragés par la hausse de prix, les collectionneurs sont de plus en plus nombreux à mettre en vente des œuvres qu’ils ont parfois gardées plus de vingt ans. Cette situation crée un cercle vertueux pour le marché de Robert Combas, qui connaît une nouvelle visibilité avec la mise en circulation de pièces majeures.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : huit de ses dix meilleures ventes aux enchères ont été enregistrées depuis 2017.

Top 10 meilleures ventes aux enchères de Robert Combas

© Artprice.com

Rang – Oeuvre – Prix – Vente

1. La bagarre de Zozo (1986) – 220 350 $ – 04/04/2018, Artcurial, Paris

2. La prise de la Bastille (c. 1989) – 219 6200 $ – 04/04/2018, Desbenoit, Paris

3. Le Roi Soleil (1987) – 212 500 $ – 03/06/2017, Ravenel, Taïwan

4. Il suffit de passer le pont (1992) – 212 400 $ – 19/03/2019, Sotheby’s Paris

5. Louis XIV (1985) – 207 700 $ – 28/03/2013, Cornette de Saint Cyr, Paris

6. Le chien à cinq pattes (1987) – 190 500 $ – 05/06/2018, Artcurial, Paris

7. La charrette des Condamnés (c. 1979) – 190 000 $ – 04/06/2018, Desbenoit, Paris

8. La gitane amoureuse (1988) – 184 500 $ – 03/12/2018, Artcurial, Paris

9. Les 4 peluches de l’Ave Maria (1987) – 176 500 $ – 04/04/2012, Artcurial, Paris

10. Nolon (1987) – 169 500 $ – 06/12/2017 – Sotheby’s, Paris

Le coeur de son marché reste français, avec 87 % des lots vendus, mais son succès s’étend désormais bien au-delà de l’Hexagone et de la Belgique, ayant déjà gagné l’Angleterre et même l’Asie. Seul le marché américain résiste à sa pratique prolifique de la peinture, qui n’est pas sans rappeler celle de Keith Haring.

Le prix des toiles de Robert Combas varie à présent entre 15 000 $ et 200 000 $, en fonction de la taille de l’oeuvre, de son sujet, de sa provenance, etc. De nombreux travaux sur papier restent cependant accessibles pour moins de 10 000 $, tandis que ses estampes et ses multiples en trois dimensions s’échangent généralement entre 1 000 $ et 5 000 $.

En automne 2018, la galerie Laurent Strouk a présenté à Paris ses travaux les plus récents, réalisés pendant l’été précédent à Sète, ville qui l’a vu grandir. L’exposition intitulée Le Théâtre de la Mer a permis de découvrir ses dernières peintures, mais également ses dernières sculptures, ainsi que quelques pièces de mobilier (chaises, lampes, tapis). Robert Combas n’a en effet jamais cherché à limiter sa pratique, mais a toujours laissé courir son inspiration sur les objets les plus divers : T-shirts, pantalons, guitares, etc.

Comme le montrent ses derniers résultats de ventes aux enchères, Robert Combas bénéficie d’une nouvelle visibilité internationale. L’essentiel de sa production reste encore abordable, mais cela pourrait changer. Le prix de ses oeuvres connaît une forte progression sur le long terme, +500 % depuis 2000, qui s’est accélérée au cours des 24 derniers mois.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Beijing : Artprice dévoile sa nouvelle marque chinoise adaptée au Marché de l’Art dans le cadre des Nouvelles Routes de la Soie signées avec Artron

2019/03/27 Commentaires fermés

Comme annoncé précédemment dans le communiqué du 18 Mars 2019 (lien en fin de communiqué), Artprice dévoile aujourd’hui son nouveau nom et marque chinois, pour démarrer avec Artron sa campagne officielle de printemps, avec une nouvelle baseline en chinois.

Ce nom est : 雅派.艺术

[ Suivez ce lien si les idéogrammes ne s’affichent pas correctement :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/artprice-chinese-brand.png ]

Fruit d’une longue concertation avec les acteurs du Marché de l’Art en Chine, ce nom synthétise en particulier la confiance dans l’Art, dans l’univers chinois ainsi que le Dao de l’Art à savoir le chemin de sagesse qui ouvre la connaissance du Marché de l’Art.

La Baseline choisie 掌握全球艺术市场 signifie « maîtriser le Marche mondial de l’Art ».

[ Suivez ce lien si les idéogrammes ne s’affichent pas correctement :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/artprice-maitriser-le-marche-mondial.png ]

thierry Ehrmann : « Artprice, en devenant pour la Chine une marque chinoise, prenant en compte la sensibilité spécifique des amateurs, collectionneurs et professionnels de l’Art chinois, s’intègre dans la très longue histoire et le quotidien de la culture chinoise millénaire, pour ainsi accroître plus rapidement sa notoriété et son chiffre d’affaires ».

Cela permet donc désormais à Artprice fin mars, d’épouser de manière optimale l’énorme marché intérieur chinois et d’en saisir le potentiel économique avec la perméabilité qui puise dans l’histoire de l’Art en Chine. thierry Ehrmann : conquérir la Chine, c’est parvenir à se fondre dans sa culture de 4000 ans pour s’y établir humblement et de manière pérenne.

Artprice a adapté avec Artron le renforcement de sa feuille de route avec la création et mise en production par le groupe Artron d’une plateforme de paiement et infrastructures sino-chinoises pour répondre aux nouvelles directives de février 2019. Artprice rappelle que, cette mise en conformité imprévue des directives chinoises 2019 amenant à cette nouvelle stratégie, décale quelque peu les objectifs d’Artprice qui restent inchangés pour 2019 (voir communiqué 18 mars 2019).

La stratégie d’Artprice s’inscrit donc naturellement dans le cadre des échanges commerciaux et partenariats définis lors de la visite en France du Président Chinois Xi Jinping en France et du discours prononcé à cette occasion par le Président de la République Française Emmanuel Macron le 25 Mars 2019, pour le 55ème anniversaire des relations diplomatiques avec la France.

Wan Jie, Président du Groupe Artron et partenaire d’Artprice, dans son édito du 21ème Rapport mondial du Marché de l’Art, co-édité par les deux groupes récemment, écrit: « Cette progression au fil du temps, tout comme le partenariat entre Artron et Artprice, ne cessera de se surpasser grâce à l’intégration des ressources, à l’optimisation des données, à la mise à niveau de la technologie Internet et à la diversification des modèles de coopération commerciale. Le résultat final ? Une Nouvelle Route de la Soie reliant les Mondes de l’Art et les marchés de l’Est et de l’Ouest. »

Il s’agit donc de la Nouvelle Route de la Soie du Marché de l’Art dans le cadre des Nouvelles Routes de la Soie ‘One Belt, One Road’ (OBOR) ou « Belt and Road Initiative » (BRI) présentées par le Président Xi Jinping cette semaine en France et en Europe.

Artprice est en Chine, désormais labellisée par les autorités administratives chinoises comme acteur majeur avec Artron pour bâtir la « Route de la Soie du Marché de l’Art », confirmant ainsi les accords abordés au plus haut niveau lors de la visite officielle du management d’Artprice à Beijing en Novembre 2018.

L’initiative de « la ceinture et de la route » englobe près de 65 pays asiatiques et européens, représentant près de 55 % du PIB mondial, 70 % de la population mondiale soit 4,4 milliards d’habitants, 75 % des réserves énergétiques mondiales, pour une durée d’investissement pour l’ensemble des projets d’environ trente à trente-cinq ans.

Le coût estimé des premiers projets est de l’ordre de 900 milliards de dollars et on évoque des prêts, de la part de la Chine, pouvant atteindre 8 trillions de dollars pour les infrastructures à venir dans les différents pays traversés.

De plus, le Marché de l’Art est un marché amené à connaître une vive croissance en Chine, au fur et à mesure de l’élévation déjà sensible du niveau de richesse de la population. 70% du Marché de l’Art est attendu en Asie pour 2020.

En effet, selon le rapport publié le 20 Mars 2019 par le cabinet Bain & Company, la Chine a consommé à elle seule 33% du luxe mondial en 2018. Le marché du luxe étant connexe au Marché de l’Art, c’est la confirmation des chiffres d’Artprice et d’Artron sur le Marché de l’Art Chinois. Selon cette étude, la Chine surpasse l’Europe et les USA réunis hors reste du monde.

Pour nouer des liens plus forts et institutionnels avec la Chine, Artprice est devenue membre du Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon car Lyon est historiquement le point d’aboutissement historique des Routes de la Soie depuis la Renaissance.

Lyon est d’ailleurs la ville française la plus visitée par les dirigeants chinois. Par ailleurs, Artprice devient membre du Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon lancé en 1921.

Créé à l’initiative de la Métropole de Lyon, de la Chambre de Commerce de Lyon et de l’ADERLY, Le Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon a déjà rassemblé de nombreux partenaires institutionnels et privés, comme le Groupe SEB, Institut Mérieux, Huawei, Sanofi, EDF, Bank Of China, Veolia… et se définit, entre autres, comme la mise en réseau facilitant les contacts aux plus hauts niveaux tant en France qu’en Chine depuis plus de 80 ans.

La mission de cet Institut est d’assurer la promotion internationale du territoire et de l’attractivité économique de la région lyonnaise en valorisant le tissu économique lyonnais en Chine et à l’accueil des investissements Chinois en région Rhône-Alpes.

D’autre part, il faut se souvenir en 2014 de la visite officielle à Lyon à l’Institut Franco-Chinois du Président Xi Jinping, après avoir lancé en 2013 le projet d’un « Couloir économique des pays traversés par l’ancienne Route de la Soie », dans le cadre du 50ème anniversaire des relations diplomatiques avec la France.

C’est dans ce contexte que naît le Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon qui entend, fort d’un passé exceptionnel (1921), donner une impulsion nouvelle à l’avenir des relations entre Lyon et la Chine.

Ce Nouvel Institut Franco-Chinois fait l’objet d’un long article dans le Figaro du 25 Mars 2019. En effet, le Président Chinois Xi Jinping est à l »origine de l’impulsion du Nouvel Institut Franco-Chinois car le Président considère qu’une grande partie des élites chinoises historiques se sont formées à Lyon depuis 1921. Cet état de fait marquant de l’histoire sur ce lieu au cœur de Lyon est unique en Europe.

Pour renforcer dès à présent son implantation en Chine, Artprice sera présente pour la première fois cette semaine à la plus grande foire d’Art Contemporain en Asie, à savoir la 7ème édition d’Art Basel Hong Kong, conjointement avec Artron sur un stand prestigieux afin d’y promouvoir notamment ses outils exclusifs d’aide à la décision. De même, Artprice sera avec Artron à Art Beijing du 30 Avril au 3 Mai 2019.

Enfin, la page Facebook d’Artprice atteint ce jour 4 millions d’abonnés mondiaux. C’est un exceptionnel succès sur le réseau social Leader dans le monde, avec une implication croissante sur chaque publication, qui propage à travers le monde le nom, les banques de données et services d’Artprice, à la rencontre inévitable de nouveaux clients potentiels.

Pour rappel, au 30 juin 2017, dans le cadre de son AG, Artprice avait 345 000 abonnés dans le monde et promettait d’atteindre le million fin 2018, chose qui a été largement dépassée par 3 655 000 abonnés supplémentaires, soit une progression de 1061% en moins de deux ans.

Artprice fait ainsi bénéficier son associé Artron de son audience inégalée sur ce secteur en Occident au même titre qu’Artron ouvre début avril pour Artprice avec son nouveau nom chinois ses nombreux réseaux sociaux faits de plusieurs dizaines de millions de membres, dont WeChat en particulier, mais aussi Tencent, QQ, Sina Weibo, Baidu, Tieba etc. …

Lire le communiqué du 18 mars 2019 :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2019/03/18/artprice-et-artron-adaptent-leur-strategie-2019-pour-la-nouvelle-route-de-la-soie-du-marche-de-l_art-dans-le-cadre-des-nouvelles

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,9 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : Top 50 des oeuvres d’art vendues aux enchères en 2018

2019/03/26 Commentaires fermés

Artprice : Top 50 des œuvres d’art vendues aux enchères en 2018

Artprice et son Président thierry Ehrmann sont heureux de présenter les 50 meilleures oeuvres d’art vendues aux enchères l’an dernier. L’Art Moderne reprend la tête des ventes aux enchères avec deux résultats supérieurs à 100m$ au premier semestre.

Le propre du Marché de l’Art a toujours été de rechercher l’exceptionnel et l’exception. La recherche de sensations fortes est une caractéristique inhérente à son histoire et à son marché : en achetant une œuvre, un collectionneur achète aussi une histoire extraordinaire.

Le collectionneur doit être à l’affût de la bonne œuvre, du bon artiste, au bon moment et au bon prix, mais aussi avec la belle histoire. En additionnant tous les « bons », le Marché affiche un taux d’invendus de 30% à 35%, un indicateur crucial de la santé du Marché.

Ce tri systématique, indispensable pour purifier le Marché, est au cœur de l’Industrie Muséale, véritable révolution actuelle.

La place du Musée est en effet devenue primordiale au XXIème siècle : le nombre de visiteurs enregistrés dans les expositions a largement pris un zéro depuis 20 ans. Une croissance exceptionnelle, avec laquelle se développe une véritable économie de l’entertainment : produits dérivés, visites virtuelles, etc.

L’Art grâce aux musées, aux galeries et aux maisons de ventes concentre loisir, découverte, instruction et curiosité.

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/van-gogh-vue-de-l-asile.jpeg]
Vincent VAN GOGH
Vue de l’asile et de la Chapelle St-Paul de Mausole (1889)

.

Position Artiste Œuvre Prix ($)
1 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (sur le côté gauche) (1917) 157.159.000
2 Pablo PICASSO (1881-1973) Fillette la corbeille fleurie (1905) 115.000.000
3 Edward HOPPER (1882-1967) Chop Suey (1929) 91.875.000
4 David HOCKNEY (1937) Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) (1972) 90.312.500
5 Kasimir MALEVICH (1878-1935) Suprematist Composition (1916) 85.812.500
6 Claude MONET (1840-1926) Nymphéas en fleur (c.1914-1917) 84.687.500
7 Henri MATISSE (1869-1954) Odalisque couchée aux magnolias (1923) 80.750.000
8 Constantin BRANCUSI (1876-1957) La jeune fille sophistiquée (Portrait de Nancy Cunard) (1928) 71.000.000
9 Willem DE KOONING (1904-1997) Woman as Landscape (1954-1955) 68.937.500
10 Pablo PICASSO (1881-1973) Femme au béret et à la robe quadrillée (1937) 68.702.214
11 ZAO Wou-Ki (1921-2013) Juin-Octobre 1985 (1985) 65.204.489
12 SU Shi (1037-1101) Wood and rock 59.206.820
13 Pablo PICASSO (1881-1973) La Dormeuse (1932) 57.829.046
14 Jackson POLLOCK (1912-1956) Composition with Red Strokes (1950) 55.437.500
15 Francis BACON (1909-1992) Study for Portrait (1977) 49.812.500
16 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Flexible (1984) 45.315.000
17 PAN Tianshou (1897-1971) View From the Peek (1963) 41.392.525
18 Vincent VAN GOGH (1853-1890) Vue de l’asile et de la Chapelle Saint-Paul de Mausole (1889) 39.687.500
19 Andy WARHOL (1928-1987) Double Elvis [Ferus Type] (1963) 37.000.000
20 Pablo PICASSO (1881-1973) Le repos (1932) 36.920.500
21 Pablo PICASSO (1881-1973) Buste de femme de profil (Femme écrivant) (1932) 35.974.916
22 Mark ROTHKO (1903-1970) Untitled (Rust, Blacks on Plum) (1962) 35.712.500
23 Paul GAUGUIN (1848-1903) La Vague (1888) 35.187.500
24 Jackson POLLOCK (1912-1956) Number 32, 1949 (1949) 34.098.000
25 Georges Pierre SEURAT (1859-1891) La rade de Grandcamp (Le port de Grandcamp) (1885) 34.062.500
26 Claude MONET (1840-1926) La Gare Saint-Lazare, vue extérieure (1877) 32.960.961
27 Claude MONET (1840-1926) Extérieur de la gare Saint-Lazare, effet de soleil (1877) 32.937.500
28 Gerhard RICHTER (1932) Abstraktes Bild (1987) 32.000.000
29 Juan GRIS (1887-1927) La table de musicien (1914) 31.812.500
30 Claude MONET (1840-1926) Le bassin aux nymphéas (1917-1919) 31.812.500
31 Andy WARHOL (1928-1987) Six Self Portraits (1986) 31.414.491
32 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Flesh And Spirit (1982/83) 30.711.000
33 Mark ROTHKO (1903-1970) No. 7 (Dark Over Light) (1954) 30.687.500
34 Lucian FREUD (1922-2011) Portrait on a White Cover (2002/03) 29.732.780
35 Pablo PICASSO (1881-1973) La Lampe (1931) 29.562.500
36 David HOCKNEY (1937) Pacific Coast Highway and Santa Monica (1990) 28.453.000
37 Andy WARHOL (1928-1987) Most Wanted Men No. 11, John Joseph H., Jr (1964) 28.437.500
38 Ren MAGRITTE (1898-1967) Le principe du plaisir (1937) 26.830.500
39 Francis BACON (1909-1992) Figure in Movement (1972) 25.918.362
40 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Untitled (Pollo Frito) (1982) 25.701.500
41 Pablo PICASSO (1881-1973) Femme dans un fauteuil (Dora Maar) (1942) 25.539.921
42 Egon SCHIELE (1890-1918) Dämmernde stadt (Die kleine stadt ii) (1913) 24.572.500
43 Wassily KANDINSKY (1866-1944) Improvisation auf mahagoni (1910) 24.233.800
44 Richard DIEBENKORN (1922-1993) Ocean Park #126 (1984) 23.937.500
45 ZAO Wou-Ki (1921-2013) Et la terre était sans forme (1956-1957) 23.305.301
46 Wassily KANDINSKY (1866-1944) Zum thema jngstes gericht (1913) 22.879.000
47 Jeff KOONS (1955) Play-Doh (1994-2014) 22.812.500
48 Pablo PICASSO (1881-1973) Le matador (1970) 22.780.091
49 Joan MIRO (1893-1983) Femme dans la nuit (1945) 22.590.000
50 Richard DIEBENKORN (1922-1993) Ocean Park #137 (1985) 22.587.500

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,9 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,6 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 : record du nombre d’adjudications depuis 1945, l’exigence des acheteurs en hausse.

2019/03/12 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 21ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial offre une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident.

thierry Ehrmann : « les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une féroce compétition. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data et des algorithmes en IA, tant sur le plan macro-économique que micro-économique ».

WAN Jie - Artron / thierry Ehrmann - Artprice

De gauche à droite : WAN Jie – Artron / thierry Ehrmann – Artprice

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’indice Artprice100® qui s’impose en salles des marchés, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 18 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com.

Ce 21ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial est diffusé en exclusivité mondiale par Artprice et Cision qui ont donné naissance à la première agence de presse dédiée à l’information sur le Marché de l’Art : Artpress agency ®, appartenant à Artprice qui est le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Voir communiqué Cision au NYSE https://www.prnewswire.com/news-releases/artprice-and-cision-enter-distribution-partnership-300770437.html?=prn

Depuis 120 ans Cision (PR Newswire) a bâti un réseau mondial de diffusion d’informations reconnu par plus de 100 000 clients notoirement connus sur les marchés financiers et qui touche 1,8 milliard de personnes. Cision est le Leader mondial du logiciel de RP, Influence et recherche média avec sa base de données de 1.6 million de journalistes et de médias sur l’ensemble des 5 continents.

Lire gratuitement ce 21ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

*Ventes publiques de Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation. Période analysée : 1er janvier 2018 – 31 décembre 2018

Le Marché de l’Art, en très forte croissance, entre dans une nouvelle ère

Bilan général

Les ventes aux enchères de Fine Art atteignent 15,48 Mrd$ sur douze mois

538 000 œuvres ont été vendues en 2018 : un record absolu depuis 1945

Le CA  mondial  augmente de +4 %, c’est le 3ème exercice consécutif en hausse

David Hockney devient l’artiste vivant le plus cher du monde (79,77 m$)

Jenny Saville devient l’artiste femme vivante la plus chère au monde (12,49 m$)

Le taux d’invendus reste stable à 36 % en Occident

En Chine, le taux d’invendus baisse de manière significative de 14 points

L’Artprice100©, indice des artistes blue-chips du Marché de l’Art, progresse de +4,3 %

Soft Power

Les USA (+18%) et le Royaume-Uni (+12%) portent la croissance en Occident

Les USA redeviennent la 1ère puissance mondiale avec 5,8Mrd$, (soit 37,9 % du CA)

La Chine se place juste derrière, avec 4,5Mrd$,

La France #4 pèse 4,5 % du CA mondial avec 694m$, soit une baisse de -10 %

Christie’s reste n°1 des maisons de ventes, avec 5Mrd$, devant Sotheby’s 3,9Mrd$

En Chine, Poly Auction (654m$) surpasse China Guardian (606m$)

Phillips se place en 4ème position avec 653m$

Christie’s (+13%), Sotheby’s (+16%) et Phillips (+39%) sont toutes les 3 en    progression

En Europe, l’allemande Dorotheum (79m$) et la française Artcurial (76m$) se distinguent

Tendances

· L’Art Moderne domine le Marché haut de gamme avec 8 des dix plus belles adjudications

· 159 artistes européens se classent dans le Top 500, 153 asiatiques, 93 nord-américains

· L’Art abstrait au sommet : Malevitch, Zao Wou-Ki, Soulages, Motherwell, etc.

· L’Art afro-américain à l’honneur : Kerry James Marshall (#67) et N. A. Crosby (#426)

· Les femmes en vogue : record pour Joan Mitchell, Cecily Brown, Jenny Saville, etc.

Performances financières

· Les ventes répétées* ont un rendement annuel moyen variant entre +6,2 % et +8,2 %

· Les oeuvres achetées entre 200 000$ et 1 m$ ont le rendement annuel le plus fort : +8,2 %

* La même oeuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2018

Artprice100© « Les Loups de Wall Street sont aux portes du Marché de l’Art »

L’Artprice100® affiche une progression de +380 % depuis 2000

Soit un rendement annuel moyen de +8,6%

8 artistes sont remplacés entre l’exercice 2017 et 2018

En 2000, 1 artiste chinois figure dans la composition (Zhang Daqian) contre 16 en 2017

Un Marché de l’Art efficient, liquide et transparent à l’instar des marchés financiers.

Dans un monde où la fierté d’un pays se mesure désormais à la croissance trimestrielle après la décimale, le Marché de l’Art confirme, une fois de plus, qu’il est devenu efficient, liquide et transparent à l’instar des marchés financiers.

Pour référence, le Marché de l’Art en 2000 avait pour CA mondial 3,2 milliards $, soit 380% d’évolution avec 15,48 milliards $ en 2018.

La force du Marché de l’Art tient maintenant depuis 12 ans par une sélectivité sans pareil avec la phrase d’Artprice désormais universitaire « Acheter la bonne œuvre, de la bonne période, avec une belle histoire, du bon artiste, au bon moment. »

Cette formule est peut-être simple mais terriblement parlante, ce qui explique le taux d’invendus qui est parfait, à savoir 36%.

N’oublions pas que le taux d’invendus, le référent depuis 120 ans, permet de vérifier si le marché est en mode spéculatif (taux d’invendus inférieur à 20%) ou en chute libre (supérieur à 60%). 36 étant, notamment selon la célèbre sociologue Raymonde Moulin du Marché de l’Art, le juste chiffre.

Hausse spectaculaire des adjudications avec 538 000 œuvres vendues en 2018, un record absolu depuis 1945, malgré la stagnation de l’économie mondiale.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire de 538 000 œuvres vendues en 2018, un record absolu depuis 1945, malgré la stagnation de l’économie mondiale.

Le chiffre d’affaires 2018 est très impressionnant avec un résultat global de 15,48 Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 120 millions en 2018), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

L’industrie muséale ®, une réalité économique mondiale au XXIème siècle qui est le moteur du Marché de l’Art.

Ces leviers passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles réunis.

Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de plus de 8% par an pour les œuvres supérieures à 200 000$.

En 2018 les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 26,2%, ce qui démontre, la puissance de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 17,4%.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 26,2%, ce qui démontre, la puissance de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 17,4%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants compte 45,4% d’artistes européens et 11% d’autres nationalités dont les pays d’Afrique (1,2%), d’Amérique Latine (1,6%) et d’Asie hors-Chine (6,6%).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 19 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

L’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +380% depuis 2000.

Alors que les Banques Centrales, notamment la BCE, appliquent des taux voisins de zéro ou négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +380% depuis 2000. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars.

En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,5% dès que le prix d’une œuvre franchit le prix de 20 000$.

98% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

L’omniprésence d’Internet par plus de 5,3 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au cœur de leur stratégie de conquête sur tous les continents.

Le Marché de l’Art se dématérialise intégralement avec la Blockchain dans le Marché de l’Art, mais aussi dans la 5G qui devient une réalité en exploitation en 2019.

Le Marché de l’Art va être impacté par la Blockchain dont Artprice est notamment le précurseur. De même, la 5G constitue, selon un consensus, une révolution technique majeure par sa connectivité universelle, notamment avec l’Internet des objets, qui est entre autres, expérimentée à Beijing (Chine) avec Artprice et son partenaire Artron.

En effet, la 5G, qui s’implante cette année aux USA et en Europe, existe depuis deux ans en Chine. La puissante alliance entre Artprice et Artron a permis de bêta tester une multitude de services et process industriels inimaginables en 4G au cœur du Marché de l’Art.

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de ventes aux enchères et un volume de publications total de 300 millions par an.

Artron.Net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/03/2019-bio-whoswho-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

2019/03/06 Commentaires fermés

Chaque semaine, « L’Epoque » paie son coup. A Lyon, le fondateur d’Artprice et de la Demeure du chaos livre ses réflexions sur l’époque autour d’un café noir.

Par Jérôme PORIER

Thierry Ehrmann n’est pas à une contradiction près. C’est à l’étage d’une brasserie chic de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, banlieue verdoyante sur les hauteurs de Lyon, que le PDG d’Artprice, leader mondial des bases de données sur le marché de l’art, ­reçoit son visiteur à peine descendu du TGV. Un lieu à la tranquillité bourgeoise, en décalage avec l’image du plus punk des patrons français, pionnier d’Internet, sculpteur au format XXL, adepte des scarifications, aviateur chevronné, passionné de sciences occultes, éleveur de chevaux de trait, polygame et organisateur de soirées décadentes. Un goût de la liberté qui lui vaut une réputation sulfureuse dans la bonne société lyonnaise, qu’il exècre, ce qui ne l’empêche pas d’appartenir depuis plus de trente ans à la Grande Loge nationale française.

Vautré sur une banquette, vêtu de son éternel tee-shirt noir, l’oiseau de nuit pose pour le photographe devant un double expresso. « J’en bois 16 à 18 tasses par jour, c’est excellent pour la santé. Quarante ans de chimiothérapie, ça use ! », sourit-il. Son débit mitraillette le rend parfois difficile à suivre, mais l’homme sait écouter. La méditation, qu’il pratique quotidiennement, est l’une des clés de son équilibre. ­Atteint d’une maladie orpheline neurodégénérative, Thierry Ehrmann, 56 ans, se « shoote » en permanence pour surmonter la douleur, mais cet hyperactif insomniaque ne perd pas le nord. « Je viens ici pour la vue, qui domine tout Lyon. Comme je vis la plupart du temps retiré dans mon antre de la Demeure du Chaos, mon huis-clos onirique, c’est ma respiration », dit-il.

A deux pas de l’Auberge du Pont de Collonges, le restaurant triplement étoilé de Paul Bocuse, qui fut un ami proche, Thierry Ehrmann a créé il y a bientôt vingt ans un musée d’art contemporain à ciel ouvert, entièrement gratuit. Exposant une vision glaçante d’un futur apocalyptique, il …/… Lire la suite de l’article : Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

Thierry Ehrmann : « L'information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

Thierry Ehrmann : « L’information est pour moi comme un suppositoire cocaïné »

L’intégralité de cet article en PDF :
THIERRY-EHRMANN-LE-MONDE-2019

Sur le site du journal Le Monde pour les abonnés :
https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/10/14/thierry-ehrmann-l-information-est-pour-moi-comme-un-suppositoire-cocaine_5369136_4497916.html

 

 

ARTPRICE – L’Industrie Muséale® : exposer l’Art au XXIème siècle

2019/03/05 Commentaires fermés

ARTPRICE – L’Industrie Muséale® : exposer l’Art au XXIème siècle

Le prix des chefs-d’œuvre excédant aujourd’hui le budget d’acquisition des plus grands musées publics, ceux-ci doivent trouver de nouvelles parades pour continuer à se développer. Face aux fondations d’entreprises et aux collectionneurs privés, qui bénéficient d’immenses moyens de financement et d’une bien meilleure flexibilité d’action, les institutions étatiques défendent un projet sur le long terme, moins influencé par les tendances du Marché.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, rappelle : « il s’est construit plus de musées entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2014 que durant tout les XIXe et XXe siècles. Chaque année, 700 musées d’envergure internationale – conservant chacun un minimum de 4500 œuvres d’art – ouvrent leurs portes sur les cinq continents.

Le soft power des grandes puissances (dont évidemment la Chine et les Etats-Unis) est un moteur géopolitique crucial pour l’essor de l’Industrie Muséale®, une notion fondamentale sur le Marché de l’Art conceptualisée par la société Artprice ».

Continuer d’acquérir

Avec moins de 20 m$ par an pour boucler l’ensemble de ses acquisitions, le Musée du Louvre (premier musée au monde par nombre de visiteurs) doit laisser filer de nombreuses pièces historiques, faute de moyen. Heureusement, le Louvre bénéficie ponctuellement d’enveloppes exceptionnelles.

En 2016, la France et les Pays-Bas se sont accordés pour acquérir conjointement deux portraits de Rembrandt, issus de la collection française Rothschild. Chacun des Etats a ainsi apporté 80 m€ pour acquérir un de ces deux tableaux, qui seront tour à tour exposés au Louvre et au Rijksmuseum, mais toujours ensemble.

Rembrandt van Rijn Portrait of Oopjen Coppit, 1634 Portrait of Marten Soolmans, 1634

Rembrandt van Rijn
Portrait of Oopjen Coppit, 1634
Portrait of Marten Soolmans, 1634

Cette situation est cependant plus qu’exceptionnelle, car de plus en plus souvent les grands musées ne font plus le poids face aux milliardaires. Grâce à des mécanismes légaux (prêts, donation, dation) ceux-ci restent néanmoins des alliés de premier ordre.

En juillet 2002, Le massacre des innocents (c. 1610), une toile fraîchement réattribuée à Peter Paul Rubens, décrochait la troisième meilleure enchère de tous les temps chez Sotheby’s à Londres. L’homme d’affaires canadien Kenneth Thomson aura déboursé 69,7 m$ pour acquérir cette œuvre qu’il aura d’abord laissée en prêt à la National Gallery de Londres, avant d’en faire don au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario. Une acquisition que le musée canadien pouvait difficilement envisager sur ses fonds propres.

L’Art Contemporain déjà trop cher

En 2017, le quarantenaire japonais Yusaku Maezawa avait déboursé 110,5 m$ chez Christie’s à New York pour s’offrir Untitled (1982) de Jean-Michel Basquiat. Deux ans plus tôt, ce collectionneur avait déjà acheté pour 57 m$ une autre toile majeure du grapheur new-yorkais : deux œuvres que le monde entier pourra bientôt admirer, avec le reste de la collection de M. Maezawa, dans son propre musée d’Art Contemporain qui ouvrira ses portes à Chiba, dans l’agglomération de Tokyo.

En attendant l’ouverture de son musée, le jeune collectionneur a prêté la toile à 110,5 m$ au Brooklyn Museum pour l’exposition « One Basquiat », de janvier à mars 2018. L’événement a enregistré une audience inattendue, attribuable en partie au moins à la présence de cette oeuvre, soudain devenue la plus célèbre de Jean-Michel Basquiat.

Dans une interview accordée au New York Times en mai 2017, Ann Temkin, curatrice en chef de la section peinture et sculpture du MoMA, regrettait que son musée n’ait pas acquis d’œuvres de Jean-Michel Basquiat à temps. Vingt ans après la disparition du peintre, le prix de ses toiles est tel que la prestigieuse institution new-yorkaise n’en possède aucune et ne peut plus espérer en acquérir une directement.

Des collectionneurs privés lui prêtent régulièrement leurs pièces, mais il ne fait aucun doute que le MoMA attend une donation définitive. Plusieurs œuvres sur papier ont déjà été promises par le collectionneur Sheldon H. Solow et mise à disposition du musée.

Basquiat est l’exemple le plus frappant d’un artiste contemporain dont la cote a progressé beaucoup trop rapidement. Mais plusieurs autres artistes contemporains connaissent une situation similaire. C’est le cas de Peter Doig, Richard Prince, Christopher Wool, et plus récemment encore George Condo et Rudolf Stingel.

D’une collection privée à un musée

Les grandes institutions européennes (le Louvre, le Prado, le British Museum etc.) ont été établies à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècles autour d’importantes collections privées, souvent même à partir des collections royales. Pendant deux cents ans, les Etats ont continué d’enrichir leurs collections en essayant d’acheter au même rythme que le développement de la création artistique, sentant le poids de la culture croître au sein de la société.

Parallèlement, de grandes collections privées ont été rassemblées par de puissants industriels et banquiers, comme les familles Rothschild ou Rockefeller. Certaines d’entre elles ont trouvé une place au sein de grands musées, comme la collection Robert Lehman au Metroplolitan Museum.

A partir du XXIème siècle, les musés privés se sont multipliés. Dans une certaine mesure, leur succès repose sur la médiatisation du Marché de l’Art. La Neue Gallery de New York, ouverte en 2001, a bénéficié d’une visibilité internationale grâce à l’acquisition en 2006 du Portrait d’Adele Bloch-Bauer I de Gustav Klimt pour 135 m$, un record absolu pour une œuvre d’Art à cette époque.

Le développement du Marché de l’Art a intensifié la concurrence entre grands musées et grands collectionneurs. Ces derniers créent des collections plus personnelles et peut-être même parfois plus cohérentes pour ce qui est de l’Art Contemporain. Aux Etats-Unis, ces collections ont donné naissance à quelques-uns des plus prestigieux centres d’art du pays : The Rubell Family Collection (Miami), The Broad Museum (Los Angeles), The Hill Art Foundation (New York).

En Europe, les fondations d’entreprise et les collections privées se sont également inscrites dans le paysage culturel. En France, ces lieux sont particulièrement nombreux et importants, avec des institutions incontournables comme la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, la Fondation Louis Vuitton à Paris, et de nouvelles propositions dans des lieux enchanteurs, telle la Fondation Carmignac sur l’île de Porquerolles.

La force des collectionneurs asiatiques

Les collectionneurs asiatiques réunissent eux-aussi toutes les qualités pour prendre part à ce nouveau modèle : un appétit immense pour l’Art et son Histoire, de très grandes capacités financières et, surtout, l’envie de partager leur collection avec le grand public. Au Japon, le Mori Art Museum, créé par le promoteur Minoru Mori, s’est imposé comme l’un des hauts lieux de l’Art Contemporain.

En Chine, Liu Yiqian travaille activement à constituer l’une des plus belles collections d’Asie. Son musée, le Long Museum de Shanghai, mêle art traditionnel et art contemporain chinois, mais aussi des œuvres historiques occidentales. Le 9 novembre 2015, le milliardaire Liu Yiqian achetait chez Christie’s à New York Nu Couché (1917-18) d’Amedeo Modigliani pour 170 m$. La puissance financière du collectionneur est telle qu’il aurait même payé ce tableau comptant, avec sa carte American Express.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice (depuis Londres) : Le « Caravage de Toulouse » fait son coming out

2019/03/01 Commentaires fermés

« Si j’avais pu choisir de retrouver une œuvre parmi toutes celles qui ont été perdues au cours de l’histoire, une seule, j’aurais sans hésitation choisi celle-là ». Par cette confidence, l’expert en tableaux Eric Turquin exprime sa fascination pour la peinture connue comme le « Caravage de Toulouse », dont il se trouve être en charge de la vente avec le commissaire-priseur Marc Labarbe.

thierry Ehrmann : « Au terme de cinq années de recherches, d’analyses et de rebondissements, les deux hommes ont annoncé que les propriétaires étaient résolus à laisser le Marché de l’Art décider de la valeur de cette œuvre exceptionnelle, d’une rare puissance, à laquelle l’État français a finalement accordé son visa d’exportation ».

caravage-london

Vidéo
[http://serveur.serveur.com/Press_Release/video/caravage-london.mov]

Ce jeudi 28 février à la galerie Colnaghi à Londres, alors que les ventes aux enchères battent leur plein, Eric Turquin et Marc Labarbe ont confirmé lors d’une conférence de presse que la peinture Judith et Holopherne sera mise en vente aux enchères le 27 juin 2019.

Seulement, la vente ne se fera pas du tout là où on pourrait l’attendre. Ce ne sera ni à Londres ni à New York, ni même à Paris que le dernier acte de cette pièce se jouera, mais là où tout a commencé : dans le sud-ouest de la France. C’est en effet dans le grenier d’une habitation près de Toulouse que l’oeuvre a été retrouvée par hasard en 2014. Et ce sera Maître Marc Labarbe, le commissaire-priseur toulousain qui avait été contacté à l’origine par les propriétaires, le premier à avoir reconnu les qualités exceptionnelles de l’oeuvre, qui se chargera de conduire cette session de vente extraordinaire.

L’opération revêt une importance cruciale. Non seulement pour tous les amateurs d’art à travers le monde, friands de belles histoires et de sensations fortes, mais aussi et surtout pour le Marché de l’Art français. Trente ans après la vente historique à Paris des Noces de Pierrette (1905) de Pablo Picasso, une vente aux enchères organisée sur le sol français pourrait à nouveau bouleverser le Marché de l’Art mondial.

Une œuvre de qualité muséale

Comme l’a révélé Artprice au mois de janvier, les vendeurs ont opté pour une stratégie extrêmement originale pour vendre une œuvre encore plus originale.

Car il s’agit d’une œuvre exceptionnelle à bien des égards. Son sujet (une décapitation biblique), son âge (plus de 400 ans), sa découverte (dans un grenier du sud de la France) et surtout son attribution au Caravage ainsi que la puissance du regard de Judith confèrent à ce tableau une place très spéciale dans l’Histoire et sur le Marché de l’Art.

68 œuvres seulement du Caravage sont connues à ce jour, dispersées à travers l’Occident. Beaucoup sont restées en Italie, ornant les plus belles églises de Rome, de Naples et de Sicile, tandis que ses autres tableaux font la renommée des plus prestigieuses institutions européennes et américaines : la National Gallery, le Metropolitan Museum et le Louvre en possèdent trois chacun, alors que le Prado et l’Ermitage se contentent d’un seul tableau du Caravage.

Aussi tous les grands musées doivent-ils rêver d’acquérir celui-ci. Malheureusement, peu d’entre eux en ont les moyens. L’estimation actuelle de l’oeuvre la donne entre 100 m€ et 150 m$. Or, le budget d’acquisition annuel du Musée du Louvre (le premier musée de la planète en nombre de visiteurs) reste lui-même inférieur à 20 m€. Les musées japonais, anglais ou russes, qui convoitent nécessairement cette œuvre inattendue sur le Marché, pourront difficilement entrer dans la compétition.

A moins qu’un Etat décide d’accorder une enveloppe exceptionnelle, les musées publics devront s’effacer devant les grands collectionneurs privés. Les milliardaires occidentaux, asiatiques et moyen-orientaux ont tour à tour raflé les plus belles pièces passées aux enchères ces dernières années. Leur immense puissance financière paraît sans limite lorsqu’il s’agit d’investir dans les derniers joyaux de l’Histoire de l’Art en circulation.

Résultats en ventes publiques supérieurs à 100 m$

© Arptrice.com

Artiste Œuvre Prix Vente Maison

  1. Leonardo DA VINCI (1452-1519) Salvator Mundi (c.1500)
    450 312 500 $ 15/11/2017 Christie’s – New York
  2. Pablo PICASSO (1881-1973) Les femmes d’Alger (Version ‘O’) (1955)
    179 365 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  3. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (1917-18)
    170 405 000 $ 09/11/2015 Christie’s – New York
  4. Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) Nu couché (sur le côté gauche) (1917)
    157 159 000 $ 14/05/2018 Sotheby’s – New York
  5. Francis BACON (1909-1992) Three Studies of Lucian Freud (1969)
    142 405 000 $ 12/11/2013 Christie’s – New York
  6. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme au doigt (1947)
    141 285 000 $ 11/05/2015 Christie’s – New York
  7. QI Baishi (1864-1957) Screens of landscapes (1925)
    140 954 580 $ 17/12/2017 Poly – Pékin
  8. Edvard MUNCH (1863-1944) The scream (1895)
    119 922 500 $ 02/05/2012 Sotheby’s – New York
  9. Pablo PICASSO (1881-1973) Fillette la corbeille fleurie (1905)
    115 000 000 $ 08/05/2018 Christie’s – New York
  10. Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) Untitled (1982)
    110 487 500 $ 18/05/2017 Sotheby’s – New York
  11. Pablo PICASSO (1881-1973) Nude, Green Leaves and Bust (1932)
    106 482 500 $ 04/05/2010 Christie’s – New York
  12. Andy WARHOL (1928-1987) Silver Car Crash (Double Disaster) (1963)
    105 445 000 $ 13/11/2013 Sotheby’s – New York
  13. Pablo PICASSO (1881-1973) Garçon à la pipe (1905)
    104 168 000 $ 05/05/2004 Sotheby’s – New York
  14. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) L’homme qui marche I (1960)
    103 689 994 $ 03/02/2010 Sotheby’s – Londres
  15. Alberto GIACOMETTI (1901-1966) Chariot (1950)
    100 965 000 $ 04/11/2014 Sotheby’s – New York

A ce jour, quinze œuvres seulement ont dépassé les 100 millions de dollars aux enchères. Toutes ces transactions ont été effectuées dans les trois grandes capitales du Marché de l’Art, et organisées par les trois plus belles maisons de ventes de la planète. Mais à l’heure de la globalisation, ce mode de fonctionnement est peut-être obsolète.

Après être restée longtemps cloîtrée dans le cabinet d’Eric Turquin à Paris, l’oeuvre a enfin reçu son visa d’exportation et commencé son tour du monde. Judith se trouve à présent à Londres, puis elle ira à New York pour voler la vedette aux grandes ventes de mai, avant de retourner à Toulouse pour être mise en vente.

thierry Ehrmann, Président et Fondateur d’Artprice, explique que « lorsque tout le monde aura bien vu Judith décapitant Holopherne et aura saisi toute la puissance de ce tableau, la localisation de la vente importera peu finalement. Qu’il soit vendu à Toulouse ou à New York, le Caravage ira au plus offrant. De toute façon, le tableau ne restera certainement pas à Toulouse, ni en France… Les propriétaires de l’œuvre veulent une vente authentique : laisser le Marché avoir le mot final, sans chercher à le contrôler. C’est une façon de faire que l’on avait presque oubliée, pourtant c’est la véritable raison d’être des ventes publiques. Cette confiance dans le Marché ne peut qu’être récompensée ».

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,8 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : le top 20 des photographes aux enchères en 2018

2019/02/14 Commentaires fermés

Artprice vous propose un classement de chiffre d’affaires aux enchères pour vous permettre de décrypter les grandes tendances du Marché de l’Art. Cette semaine, Artprice s’est penché sur la photographie aux enchères.

thierry Ehrmann : « Le marché de la photographie représente tout juste 1,7% du chiffre d’affaires mondial, pour 3% du nombre de lots vendus. Mais il possède des particularités extrêmement intéressantes qui le distingue de tous les autres segments, à commencer par le fait qu’il soit fortement dominé par l’Art Contemporain. Curieusement, la figure de proue de ce marché est cette année encore une artiste femme, et même une artiste en pleine maturation : Cindy Sherman. »

Gustave LE GRAY (1820-1884) Bateaux quittant le port du Havre (1856-57)

Gustave LE GRAY (1820-1884)
Bateaux quittant le port du Havre (1856-57)

 

1. Cindy SHERMAN (1954) – Etats-Unis

6 737 871 $

Avec 18 lots déjà vendus plus de 1 million de dollars aux enchères, Cindy Sherman fait partie des trois incontournables du marché de la photographie. Le prix de ses clichés progresse lentement depuis 2012, mais son marché est particulièrement liquide, avec plus de 60 photographies vendues par an, et un taux d’invendus de 20% seulement.

2. Richard PRINCE (1949) – Etats-Unis

6 504 718 $

3. Andreas GURSKY (1955) – Allemagne

5 147 708 $

4. Wolfgang TILLMANS (1968) – Allemagne

4 947 645 $

Les photographies en édition unique des séries Freischwimmer, Einzelgänger et Greifber connaissent un énorme succès depuis 2 ans en salles de ventes, dépassant aujourd’hui les 600 000$. Pourtant, plus de 60% des ses photos sont aujourd’hui encore cédées pour moins de 50 000$ aux enchères. Wolfgang Tillmans a été découvert par le grand public en 2000, en recevant le Turner Prize. En 2017, il a été couronné par une rétrospective à la Fondation Beyeler, à Bâle.

5. Irving PENN (1917-2009) – Etats-Unis

3 940 908 $

6. Robert MAPPLETHORPE (1946-1989) – Etats-Unis

3 433 837 $

7. Hiroshi SUGIMOTO (1948) – Japon

3 277 496 $

Si les Etats-Unis dominent en grande partie le marché de la photographie, l’Allemagne, le Japon et la France restent des pays très attachés à ce médium. Sugimoto est depuis 15 ans le photographe nippon le plus performant du second marché. Ses horizons maritimes, réalisés aux quatre coins de la planète, forment son travail le plus aboutti et le plus apprécié des collectionneurs. Ses grandes éditions, en cinq tirages, dépassent aujourd’hui 300 000$.

8. Richard AVEDON (1923-2004) – Etats-Unis

2 533 905 $

9. Ansel Easton ADAMS (1902-1984) – Etats-Unis

2 424 772 $

10. Diane ARBUS (1923-1971) – Etats-Unis

2 380 129 $

11. Helmut NEWTON (1920-2004) – Allemagne

2 266 289 $

Il est l’un des rares photographes majeurs a avoir enregistré un record de prix en 2018. La seule impression connue de Panoramic Nude with Gun, Villa d’Este, Como (1989) a largement dépassé les estimations de la maison de ventes Phillips, le 18 mai à Londres, pour froller le million de dollars.

12. Peter BEARD (1938) – Etats-Unis

2 260 378 $

13. Thomas RUFF (1958) – Allemagne

1 517 803 $

14. Barbara KRUGER (1945) – Etats-Unis

1 507 283 $

15. Gerhard RICHTER (1932) – Allemagne

1 507 119 $

16. Gustave LE GRAY (1820-1884) – France

1 448 561 $

77 photographies de Gustave Le Gray ont été échangées aux enchères en 2018, avec un sommet à 225 000$. Cette performance fait de Le Gray le photographe le plus performant du XIXème siècle, c’est-à-dire la première figure historique majeure de la photographie sur le Marché de l’Art. Pourtant, le prix de ses oeuvres tend à se tasser. Bateaux quittant le port du Havre (1856-57), qui avait établit un record à 1 264 000$, le 18 juin 2011 chez Rouillac (France), a été revendue 965 000$, le 17 février 2016 chez Christie’s à New York.

17. Man RAY (1890-1976) – Etats-Unis

1 376 050 $

L’année 2017 aura réveillé le marché de Man Ray, notamment en enregistrant deux records successifs pour ses photographies. D’abord Portrait of a tearful woman (1936) le 17 mai 2017 à New York, puis Noire et Blanche (1926) le 9 novembre à Paris, acheté 2,2 m$ et 3,1 m$ respectivement. Bien que les beaux tirages ont été beaucoup plus rares en 2018, Man Ray reste l’un des piliers du marché de la photographie.

18. Edward Henry WESTON (1886-1958) – Etats-Unis

1 353 158 $

19. László MOHOLY-NAGY (1895-1946) – Hongrie

1 332 653 $

20. Robert FRANK (1924) – Suisse

1 316 356 $

Après avoir connu une formidable croissance juste avant la crise de 2008, la valeur des œuvres de Robert Franck s’est lentement stabilisée. Le prix de ses photos reste 2,5 fois plus élevé en moyenne qu’il y a 20 ans, avec des ventes qui dépassent régulièrement les 100 000$.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,7 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice: le top des Artistes de moins de 40 ans

2019/02/05 Commentaires fermés
Artprice vous propose un classement d’adjudications pour vous permettre de décrypter les grandes tendances du Marché de l’Art. Cette semaine, Artprice s’est penché sur la nouvelle génération montante aux enchères. Verdict : un artiste de moins de 40 ans peut, aujourd’hui, être valorisé à plus d’un million de dollars.thierry Ehrmann : « Ils sont six. Six artistes de la nouvelle génération à se partager le Top 10 des meilleurs résultats de l’année 2018. Parmi eux, deux ont obtenus des coups de marteau millionnaires : le jeune chinois HAO Liang et l’artiste américaine d’origine nigériane Njideka Akunyili CROSBY. Chacun gagne deux ventes millionnaires pour leur 35ème année d’existence. »

La présence de ces deux nouvelles coqueluches de l’art contemporain n’est pourtant pas surprenante…

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 Njideka Akunyili CROSBY (1983) 1 932 500$ Mimetic Gestures 2018-05-18 – Christie’s New York NY
2 HAO Liang (1983) 1 855 061$ Shell 2018-09-30 – Sotheby’s Hong Kong
3 Njideka Akunyili CROSBY (1983) 1 392 5 00$ Untitled 2018-11-16 – Christie’s New York NY
4 HAO Liang (1983) 1 361 398$ The Hunter and the Transformations of Hell 2018-11-24 – Christie’s Wanchai
5 Avery SINGER (1987) 735 000$ Fellow Travelers, Flaming Creatures 2018-05-16 – Sotheby’s New York NY
6 JIA Chang (1981) 678 805$ Elephant 2018-06-17 – Poly International Auction Co.,Ltd Pékin
7 Avery SINGER (1987) 591 000$ Untitled (Saturday Night) 2018-11-15 – Sotheby’s New York NY
8 Avery SINGER (1987) 435 000$ Flute Soloist 2018-09-25 – Sotheby’s New York NY
9 Cory ARCANGEL (1978) 399 000$ Photoshop CS 2018-05-17 – Phillips New York NY
10 Nate LOWMAN (1979) 350 000$ Escalade 2018-11-15 – Sotheby’s New York NY
copyright © 2019 artprice.com

Produit des ventes aux enchères CROSBY vs. HAO

Produit des ventes aux enchères CROSBY vs. HAO

Produit des ventes aux enchères CROSBY vs. HAO

Deux jeunes millionnaires

Njideka Crosby fait parler d’elle depuis 2014, année de l’obtention de son prix d’art contemporain du Smithsonian American Art Museum. Sur le terrain spécifique des enchères, l’apparition de ses œuvres agitent le marché depuis 2016, année tout à la fois de sa première introduction en vente publique et de son premier résultat millionnaire. Elle en cumule désormais sept.

Sept résultats millionnaires en deux ans qui font d’elle le fer de lance de la nouvelle génération d’artistes afro-américains qui agite le marché. Son record est tombé à plus de 3 m$ en 2017 chez Christie’s à Londres pour une toile représentant la sœur de l’artiste (The Beautiful Ones, mars 2017), dont l’acquéreur est Peggy Cooper Cafritz, militante en faveur de l’égalité de traitement entre les Américains, grande collectionneuse d’art afro-américain et africain, décédée l’an dernier.

D’abord américaine, la demande s’est rapidement étendue à l’Asie (avec la vente réussie de Tea Time In New Haven, Enugu, pour plus de 900 000 $ chez Christie’s à Hong Kong le 27 mai 2017). L’offre n’est pas suffisamment dense pour répondre à l’engouement actuel : ses œuvres demeurent rares aux enchères et aucune n’a jamais essuyé le moindre échec de vente.

L’artiste, qui bénéficiait déjà du soutien d’une importante galerie à travers Victoria Miro à Londres, est aussi défendue depuis novembre dernier par la puissante galerie David Zwirner, en Asie et aux Etats-Unis.

Il faut regarder du côté du marché chinois pour découvrir le second météore millionnaire de 2018. Il s’agit de Hao Liang, qui faisait déjà parler de lui en 2014, avec une irruption inattendue sur le marché des enchères lors de la vente d’une œuvre intitulée The Tale of the Clouds : un très long rouleau de soie long de plus de 13 mètres, acquis pour 912 000 $ chez Christie’s à Shanghai.

2018 fut une double consécration aux enchères pour ce jeune artiste plébiscité par le marché asiatique, avec deux nouveaux records millionnaires, dont un sommet à 1,8 m$ établi le 30 septembre dernier à Hong Kong, contre une estimation préalable comprise entre 400 000 et 600 000 $.

Si le marché de ce prodige n’a pas encore dépassé les frontières de la grande Chine, il n’en va pas de même d’une notoriété essaimée à travers le globe. Soutenu par la puissante galerie Gagosian (qui lui a notamment consacré une exposition new-yorkaise au printemps dernier), l’artiste est déjà présent dans les collections d’importants musées à travers le monde, dont le Metropolitan Museum of Art à New York, le Centre Pompidou à Paris ou le Kadist à San Francisco.

Feu de paille ou nouveau météore ?

Les collectionneurs chinois soutiennent toujours leurs artistes, y compris lorsque ceux-ci n’ont pas encore de rayonnement international. Pour preuve, l’apparition dans le classement d’un artiste dont on ne sait rien ou presque, si ce n’est qu’il se nomme Jia Chang, est né en 1981, et qu’il a enflammé les enchères au Four Seasons Hotel à Pékin, lors d’une vente organisée par Poly Auction.

Son dessin intitulé Elephant (355 x 190 cm) a en effet multiplié par cinq l’estimation initiale, achevant sa course à près de 679 000 $ le 17 juin 2018. Une envolée spectaculaire dont on ne sait encore si elle est feu de paille ou si elle traduit un soutien véritable sur le moyen terme…

Autre cas de figure avec l’américaine Avery Singer, 31 ans, qui affiche déjà un solide curriculum vitae, ayant notamment exposé à la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo (Turin), à la Kunsthalle Zürich, au New Museum (New York) et Hammer Museum. Courtisée par les musées et les médias, la jeune artiste est en train de voir sa cote exploser aux enchères après une première apparition discrète chez Sotheby’s à Londres, en octobre 2017.

Malgré deux invendus à New York l’an dernier, cette spécialiste des grandes compositions fictives en noir et blanc d’après modélisation 3D, n’a pas fini de nous surprendre, d’autant qu’elle paraît bien entourée…

Le prix de sa toile Fellow Travelers, Flaming Creatures est passée de 20 000 $ lors de son exposition en 2013 au sein de la galerie new-yorkaise Greene Naftali Gallery, à 735 000 $ sous le marteau de Sotheby’s NYC en mai 2018. L’acheteur ne serait autre que le marchand Larry Gagosian.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

 

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an.

Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,7 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice (Beijing) : l’immense intérêt de l’Occident pour l’art chinois

2019/01/28 Commentaires fermés

Artprice (Beijing) : l’immense intérêt de l’Occident pour l’art chinois

Bien loin de Beijing et de Shanghai, à des milliers de kilomètres de l’Empire du Milieu, des chefs-d’oeuvre de l’art chinois continuent de vivre, de voyager, de passer de collections en collections. A New York, Londres, Paris, Bruxelles, les collectionneurs occidentaux, fascinés par un rapport tout autre au dessin, à l’écriture, à la forme et à la couleur, tentent de mettre la main sur des pièces historiques – parfois millénaires – de l’art chinois.

thierry Ehrmann : « Mais européens et américains s’intéressent aussi aux grands maîtres du XXème siècle, notamment ceux qui ont réussi à créer des ponts avec la culture occidentale. A leur tour, de nombreux plasticiens contemporains chinois, diplômés des grandes écoles d’art du pays, ont réussi à intégrer les plus prestigieuses galeries outre-Pacifique, et à séduire les plus puissants collectionneurs ».

Top 5 des artistes chinois hors Chine

par produit de ventes aux enchères 2018

Zao Wou-Ki (1921-2013) 赵无极 – 31,250,600$

Zhang Daqian (1899-1983) 张大千 – 18,509,500$

Pan Tianshou (Attrib.) (1897-1971) 潘天寿 – 4,804,000$

Lin Fengmian (1900-1991) 林风眠 – 3,118,500$

Yang Feiyun (1954) 楊飛雲 – 2,793,300$

Le réveil du marché de l’art chinois et sa consolidation ont évidemment eu un impact profond sur les échanges de toutes les œuvres d’art chinoises dans le monde. Au cours des dernières années, la cote de nombreux artistes a connu une croissance exponentielle, grâce à une demande massive, passionnée et impatiente de reprendre le contrôle.

Peu à peu, les œuvres chinoises retournent naturellement vers leur pays d’origine : les collectionneurs chinois redeviennent aujourd’hui logiquement les plus grands acheteurs d’art chinois. Si bien que les Occidentaux qui veulent prendre part à ce marché se voient obligés de suivre, ou de se coucher. Avec le glissement du Marché de l’Art vers l’Est, un nouvel équilibre des prix se dessine. Et les œuvres chinoises se trouvent en première ligne.

Artprice (Beijing) : l’immense intérêt de l’Occident pour l’art chinois

Artprice (Beijing) : l’immense intérêt de l’Occident pour l’art chinois

L’artiste Fang Lijun dans son studio, accueillant Wan Jie (Président du Groupe Artron), à droite, et thierry Ehrmann (Président d’Artprice), au centre.

Des œuvres réalisées en Europe

Les peintures de plusieurs artistes chinois qui se sont installés en Europe pendant les deux premiers tiers du Xxème siècle connaissent un succès particulièrement imposant auprès des acheteurs occidentaux, notamment depuis la crise financière de 2008. Femme aux bras levés (c. 1920-1930) de San Yu (常玉), payée 1,200$ chez Piasa à Paris en 2000, vient d’être revendue 170,000$ chez Sotheby’s dans la capitale française.

Or ce résultat est loin d’être un cas isolé. Les prix des œuvres Chu Teh Chun affichent en effet une croissance globale comparable à celles de San Yu : +2,000 % depuis le début du XXIème siècle, selon l’indice des prix Artprice.

Il n’y a pas de doute que l’abstraction lyrique franco-chinoise de Chu The Chun, et à plus forte raison encore celle de Zao Wou-Ki, connaît une extraordinaire prise de valeur depuis la disparition respective de ces peintres en 2014 et 2013. Sur le long terme, l’évolution des prix est saisissante.

Le tableau 23.05.64 de Zao Wou-Ki a été adjugé pour la première fois aux enchères en 1991 par la maison de ventes Briest à Paris pour 78,000$. En décembre 2000, un collectionneur asiatique l’a acquis chez Camels, à Paris toujours, pour 251,600$. Mais ce 30 septembre 2018, c’est à Hong Kong, chez Sotheby’s, que la toile 23.05.64 a été revendue pour 11,547,240$.

Le retour des œuvres chinoises

Via Hong Kong, le Marché de l’Art chinois parvient à remettre la main sur de nombreux chefs-d’oeuvre éparpillés de par le monde. Parmi les plus récentes, un imposant rouleau de 4,35m de long, comportant une peinture de l’artiste Su Shi 苏轼, actif au XIème siècle, a été vendue 59,206,800$ chez Poly le mois dernier. Le rouleau, qui rassemble également quatre colophons d’intellectuels chinois majeurs apposés entre le 11ème et le 17ème siècles, était gardé dans une collection privée japonaise, après avoir été longtemps enfermé dans la Collection Soraikan à Tokyo.

Comme l’expliquait Alex Chang, Pdg de la maison de ventes Poly Hong Kong dans le Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain Artprice 2017 : « Je pense qu’il existera au final un point de jonction entre l’art oriental et l’art occidental. […] Toutefois, je crois qu’en ce qui concerne l’art traditionnel chinois, l’intérêt des collectionneurs occidentaux continuera de se porter prioritairement sur les objets et les antiquités, tandis que les collectionneurs asiatiques préféreront la calligraphie et la peinture chinoises.»

La conquête américaine

Les grandes galeries américaines jouent un rôle primordial dans la diffusion de l’art contemporain chinois à l’échelle mondiale. Non seulement en leur offrant d’ visibilité dans leurs espaces d’exposition esséminés à travers les principales capitales économique mais aussi de par leur participation aux plus prestigieuses foires d’art contemporains, aux quatre coins de la planète.

Dans ce contexte, l’apport de la galerie Pace (qui possède des antennes à New York, Londres, Beijing, Hong Kong, Palo Alto, Séoul et Genève) a permis à tout l’Occident de découvrir une vague entière d’artistes contemporains chinois. Parmi les 12 que représente actuellement la galerie Pace, six ont été diplômés de la célèbre Capital Academy of Fine Art à Pékin entre la fin des années 1980 et le début des années 2000 (Qia Xiaofei). Cette école est un incroyable vivier pour la nouvelle création plastique chinoise. Mais les plus célèbres peintres contemporains ne sont pas passés exclusivement par cette Académie. Zhang Xiaogang et Yue Minjun, tous deux représentés par la galerie Pace et parmi les peintres à l’huile chinois les plus appréciés des collectionneurs occidentaux, ont suivi une formation artistique respectivement au Sichuan Fine Arts Institute et à la Hebei Normal University.

Dans le prochain Rapport du Marché de l’Art à paraître prochainement, Artprice et son partenaire exclusif Artron, présidés par thierry Ehrmann et Wan Jie respectivement, analyseront en détails les différentes facettes du Marché de l’Art chinois et le succès croissant de ses artistes.

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,6 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance ARTPRICE-ARTRON-CISION via CONTREPOINTS.ORG

2019/01/10 Commentaires fermés

Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance ARTPRICE-ARTRON–CISION via CONTREPOINTS.ORG

Histoire de l’obsolescence d’une hégémonie et naissance d’une concurrence.

Par Aude de Kerros.

En ce début de 2019 le marché international de l’art connaît un événement susceptible de modifier en profondeur le système en place. Il s’agit d’une alliance commerciale et stratégique inattendue. Elle a été passée entre trois entreprises fondées sur la création et mise à profit de banques de données. Deux sont spécialisées dans le domaine de l’art, ayant aussi une capacité de vente en ligne — et une troisième répertorie les données de la presse internationale et met en relation les besoins de toute communication avec les médias qui correspondent.

Cette alliance intervient au terme d’une décennie ayant connu une révolution technologique de la communication et un changement des rapports de force géopolitiques. Une rivalité est apparue entre les tenants d’un très haut marché de l’Art mainstream, visible mondialement, seul labélisé « contemporain- international » — et des marchés qualifiés de « locaux », vendant un art dit « identitaire – non novateur ». C’est dans ce contexte que survient un partenariat, inédit entre Artprice – Artron – Cision.

Artprice, à l’origine de cette aventure, est une entreprise privée française, menée par un personnage hors système et hors normes dont le principal mobile est sa liberté. Thierry Ehrmann est le créateur de la banque de données la plus complète du marché de l’Art mondial. Elle est exhaustive, incluant à la fois le global art financier et les arts non conformes… ce que l’État français n’a pas fait, à son échelle nationale, puisque son travail d’archivage ne retient que les « officiels conceptuels ».

Artron est une institution de l’État chinois qui depuis 1996 a pour but de promouvoir art et création en Chine, en créant tous les outils nécessaires à l’existence d’un marché non existant sous le régime communiste, dont une banque de données exhaustive, n’écartant aucun courant de l’Art chinois.

Cision est un Argus de la presse, dont le quartier général est à Chicago, fournissant aux stratèges de l’influence et la communication un service de mise en relation adaptée, avec les médias du monde entier.

UN CHASSEUR D’ENTENTES ET DE MONOPOLES

Thierry Ehrmann est un Robin des bois qui n’aime pas les monopoles et les intermédiaires et leur fait la chasse. Il se nourrit de la bête et libère ainsi « vertueusement » le monde de l’Art de ses prédateurs. En déchiffrant les données de sa banque, il a constaté que le haut marché de l’art global, référencé à New-York, seul visible mondialement, est un marché de l’offre, hors sol, sans concurrence. Il a perçu également que le marché réel, qui est un marché de la demande, est infiniment plus vaste, mais sous-développé pour cause d’invisibilité.

À l’inverse, le marché hégémonique vit d’un réseau international, fortement interconnecté, partageant des intérêts communs, tenant foires, ventes aux enchères, expositions dans musées et galeries internationales. Son modèle économique associe une fonction de marché financier, sécurisé par des collectionneurs opérant en vase clos et un marché de masse commercialisant des objets dérivés arty, sériels, industriels, faisant de l’œuvre à 50 millions de dollars le produit d’appel décliné à tous les prix et formats, de la réplique pour galerie au porte-clefs et t-shirts.

Ce marché doit sa légitimité à sa rentabilité et à ses utilités : plateforme mondaine et d’affaires, occasion d’animation urbaine, touristique et muséale. Ainsi, l’Art Global Financier gagne sa vie en bénéficiant par ailleurs des dons, qui ont l’avantage d’être défiscalisés, de mécènes, sociétés, institutions, et des subventions de certains États. La CIA, qui y joua sa partie, est pour l’heure, missionnée ailleurs.

Pour Thierry Ehrmann, c’est un consortium conjugué d’ententes, à sa mesure.

Les données de sa banque lui donnent la primeur de l’information et les moyens d’analyse propres à lui inspirer une stratégie. Ainsi, il est le premier à constater que la Chine est passée en tête du marché de l’art dès 2009, devant l’Amérique. Le fait est peu commenté, les médias font comme si cela n’entraîne aucune conséquence. Thierry Ehrmann comprend qu’il est impensable d’avoir une banque de données à prétention planétaire sans y introduire les données chinoises, difficiles d’accès en raison de l’obstacle de la langue et du mur que constitue « Intranet » isolant la Chine de toute communication numérique avec le reste du monde. C’est ce qui motive fortement son rapprochement avec l’Agence chinoise Artron et son alliance officielle avec elle en septembre 2018.

Comme Artprice l’a déjà fait pour tous les autres pays, il s’emploie à rendre ses données accessibles au monde entier, en traduisant et en documentant notamment toutes les orthographes des noms propres qui changent d’une langue à l’autre. Pour que ce soit possible, il a fallu bénéficier d’une autorisation unique et exceptionnelle, accordée à Artprice, de franchir le mur de l’Intranet chinois. La fluidité de l’information ainsi obtenue a pour conséquence la naissance d’un commerce en ligne d’œuvres d’art, grâce à WeChat (1), par-dessus les frontières, ce dont les Chinois sont familiers notamment pour les achats de luxe.

Artprice, en 2017, avait déjà anticipé cette démultiplication de la circulation de l’information et l’élargissement de la clientèle du marché de l’art, en rendant accessibles ses données, pour partie gratuitement, à tous les amateurs sur leur smartphone, ce qui facilite un marché de la demande, en ligne, sans le filtre des intermédiaires.

Mais pour une véritable révolution, l’information brute ne suffit pas, il faut aussi des instruments d’analyse. C’est la nécessité à la quelle Artprice répond, créant plusieurs indices, également accessibles, pour décrire ce marché sous ses divers angles.

Il n’est plus nécessaire d’être expert pour déchiffrer le marché et donc le démystifier.

Reste un dernier obstacle à surmonter pour casser le monopole actuel de la visibilité : mettre en rapport les données vraiment mondiales du marché de l’art et la totalité des journalistes et médias du monde entier. C’est chose faite le 26 décembre 2018, par l’accord signé entre Artprice et Cision pour créer la première agence de presse mondiale dédiée au Marché de l’Art : Art Press Agency. Cette Révolution de l’accessibilité à l’information bouleverse le contexte : les divers marchés de l’art, qu’ils soient de l’offre où de la demande, du global ou du local, sont désormais en concurrence.

DE L’ART GLOBAL HÉGÉMONIQUE AUX ARTS PLURIELS EN CONCURRENCE

Ainsi une autre réalité du marché planétaire apparaît, et l’on constate qu’il ne ressemble pas au marché global-financier, seul visible actuellement. En effet, les Chinois, qui aujourd’hui achètent le plus, ne font aucune discrimination entre les divers courants artistiques. Ils ont porté sur le très haut marché, bien au-dessus du million de dollars, à la fois l’art conceptuel validé à New York et les artistes qu’ils aiment pratiquant un art esthétique dans la suite de l’art. La Chine se trouve être de fait plus représentative géopolitiquement de la vraie diversité de l’art dans le monde que la place de New York.

L’art global-financier qui s’est installé comme référence après l’effondrement soviétique a perdu de son pouvoir provocateur et stupéfiant, malgré ses cotes oniriques. L’idée de « culture et d’art global » comme fatalité historique est remise en question par beaucoup de pays depuis une décennie. L’art global kitsch apparaît soudain comme le dernier avatar d’une vieille utopie du XXe siècle qui voyait l’art du futur comme étant homogène et unique sur toute la planète.

Cette utopie, née avec la proclamation de « l’Art réaliste socialiste, international et communiste », meurt avec le « l’art conceptuel global, international et financier », deux faces de la même pièce de monnaie qui réduit le monde à un matérialisme économique, sensé tout expliquer.

(1). Artprice est une des seules sociétés occidentales à posséder un site WeChat réservé aux sociétés de droit chinois qui touche plus de 1,8 milliard d’internautes chinois dans le monde.

Article sur contrepoints.org : https://www.contrepoints.org/2019/01/10/334255-__trashed-5

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit : https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services : https://fr.artprice.com/subscription

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : Les 20 femmes les plus performantes du Marché de l’Art en 2018

2019/01/07 Commentaires fermés

Artprice : Les 20 femmes les plus performantes du Marché de l’Art en 2018

Si les femmes représentent la moitié de la population mondiale (donc la moitié de l’intelligence, de la sensibilité et de l’inspiration de notre monde), leur importance est bien trop faible encore sur le Marché de l’Art en général. Il a fallu attendre la fin du XIXème siècle pour que des femmes commencent enfin à trouver une place de manière récurrente dans l’Histoire de l’Art. Les résultats de ventes aux enchères attestent toutefois que le Marché continue d’être largement dominé par les hommes, aujourd’hui encore.

thierry Ehrmann, Président et fondateur d’Artprice, tient à faire remarquer que « la génération qui s’impose à présent sur le second marché – celle des artistes de moins de 40 ans – prouve heureusement qu’un retournement de situation est tout à fait envisageable et a déjà commencé ». Trois femmes font partie du Top 5 des artistes nés après 1978 les plus performants du Marché en 2018. Cette transformation, hautement symbolique, va de pair avec la reconnaissance de grandes signatures féminines qui entrent progressivement dans le Panthéon du Marché de l’Art, grâce à des résultats monumentaux en salle de ventes.

Top 20 des artistes femmes par produit de ventes aux enchères en 2018

© Artprice.com

1. Yayoi Kusama (1929-)

Produit de ventes : 102 532 176$

Comment expliquer que la femme la plus performante du Marché de l’Art – toutes périodes de création confondues – soit une Japonaise de 89 ans qui vit depuis quarante ans, retranchée dans un hôpital psychiatrique ? Yayoi Kusama est l’un des piliers de l’Art du XXème siècle grâce à sa pratique artistique convulsive, à la frontière de l’Art Brut.

Kusama est pour la quatrième année consécutive l’artiste femme qui génère le chiffre d’affaires le plus important de la planète. 21 lots ont dépassé le million de dollars en salle de ventes en 2018 aux quatre coins du monde : 15 à Hong Kong, 3 à New York, 2 à Londres et 1 à Séoul.

2. Joan Mitchell (1926-1992)

Produit de ventes : 83 925 120 $

Le 1er mai 2018, la galerie David Zwirner a annoncé publiquement qu’elle représentait désormais en exclusivité la Fondation Joan Mitchell. Une première exposition solo de l’artiste est prévue à New York en 2019, mais le Marché n’a pas attendu pour réagir à cette annonce. Le 17 mai 2018, Blueberry (1969) a défié tous les pronostics (5 m$ – 7 m$) chez Christie’s à New York et a établi un nouveau prix record à 16,6m$ pour une œuvre de Joan Mitchell aux enchères.

3. Georgia O’Keeffe (1887-1986)

Produit de ventes : 66 666 700 $

4. Cecily Brown (1969-)

Produit de ventes : 32 480 908 $

Après une performance remarquable en 2017, l’Anglaise Cecily Brown s’est imposée comme l’une des figures majeures du Marché de l’Art Contemporain en 2018. Suddently Last Summer (1999) a établi un important record à 6 776 200 $ ce 16 mai 2018 chez Sotheby’s New York. Cette toile vendue, pour la première fois chez Gagosian en 2000, avait été acquise en mai 2010 pour 1 082 500$, chez Sotheby’s New York. La valeur de cette œuvre a ainsi été multipliée par six en seulement huit ans.

5. Louise Bourgeois (1911-2010)

Produit de ventes : 24 616 761 $

6. Barbara Hepworth (1903-1975)

Produit de ventes : 19 947 414 $

7. Agnes Martin (1912-2004)

Produit de ventes : 17 208 649 $

8. Tamara De Lempicka (1898-1980)

Produit de ventes : 16 382 986 $

9. Jenny Saville (1970-)

Produit de ventes : 13 225 583 $

Les artistes britanniques sont décidément en vogue sur le Marché de l’Art. Jenny Saville (connue pour sa participation au mouvement Young British Artists) se distingue particulièrement en devenant la plasticienne vivante la plus chère au monde. Quelques mois après le sacre de David Hockney du coté masculin, Saville a vu sa toile Propped (1992) être acquise pour 12,5 m$ chez Sotheby’s à Londres. Le prix de ses œuvres s’explique par la rareté de l’offre sur le second marché : seulement 41 peintures de Jenny Saville sont passées aux enchères en vingt ans.

10. Mary CASSATT (1844-1926)

Produit de ventes : 10 317 602 $

11. Maria Elena VIEIRA DA SILVA (1908-1992)

Produit de ventes : 7 707 244 $

12. Bridget RILEY (1931-)

Produit de ventes : 7 103 990 $

13. Camille CLAUDEL (1864-1943)

Produit de ventes : 6 996 741 $

14. Cindy SHERMAN (1954-)

Produit de ventes : 6 755 382 $

15. Elizabeth PEYTON (1965-)

Produit de ventes : 6 123 286 $

16. Elisabeth FRINK (1930-1993)

Produit de ventes : 4 390 860 $

17. Christine AY TJOE (1973-)

Produit de ventes : 3 989 020 $

L’artiste indonésienne Christine Ay Tjoe poursuit son ascension, avec un sans faute cette année : 13 lots vendus aux enchères et aucun invendu. Depuis 2008, le prix de ses œuvres a progressé de +1 200 % globalement.

Indice des prix Artprice de Christine Ay Tjoe

Indice des prix Artprice de Christine Ay Tjoe

Indice des prix Artprice de Christine Ay Tjoe

18. Niki DE SAINT-PHALLE (1930-2002)

Produit de ventes : 3 966 458 $

19. Njideka Akunyili CROSBY (1983-)

Produit de ventes : 3 868 973 $

La grande révélation de l’année 2017, Njideka Akunyili Crosby, a connu douze mois rassurant en salle des ventes. Trois peintures et un dessin ont tous été vendus, à l’intérieur ou au-dessus des estimations. La diminution de l’offre est par ailleurs réjouissante, présageant que les collectionneurs ne prévoient pas une baisse des prix. Cette situation est tout à fait idéale pour la jeune peintre qui avait vu le prix de ses toiles flamber, après son exposition à la galerie Victoria Miro à Londres en octobre 2016.

20. Louise NEVELSON (1899-1988)

Produit de ventes : 3 845 112 $

En savoir plus sur nos services avec l’artiste gratuit :

https://fr.artprice.com/artiste/23640/baishi-qi

Nos services :

https://fr.artprice.com/subscription

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice (New York): Top bracket artworks for sale at the beginning of 2019

2019/01/03 Commentaires fermés

Artprice (New York): Top bracket artworks for sale at the beginning of 2019

No respite for art lovers! The new year has already begun, with French provincial sales throwing up superb treasures… The auction calendar will resume back in New York with Christie’s starting 2019 with five sales, including a highly anticipated Art Brut sale. But it is Sotheby’s which gathered the most expensive lots for the very first big sale of the year: Master Paintings Evening Sale, that will be held on 30 January 2019.

Top 10 upcoming artworks at auction in January 2019

© Artprice.com

Artist Artwork Estimate Sale
1 Joachim WTEWAEL (c.1566-c.1638) A Banquet of the Gods $5,000,000 – $7,000,000 01.30.2019 – Sotheby’s NY
2 Elisabeth VIGE-LEBRUN (1755-1842) Portrait of Muhammad Dervish Khan (1788) $4,000,000 – $6,000,000 02.30.2019 – Sotheby’s NY
3 Jan VAN DE CAPPELLE (c.1624-1679) A Shipping Scene on a Calm Sea $4,000,000 – $6,000,000 03.30.2019 – Sotheby’s NY
4 Ambrosius BOSSCHAERT I (1573-1621) A Still Life of Flowers in a Glass Flask (1607) $2,500,000 – $3,500,000 04.30.2019 – Sotheby’s NY
5 Peter Paul RUBENS (1577-1640) Nude Study of a Young Man $2,500,000 – $3,500,000 05.30.2019 – Sotheby’s NY
6 Orazio GENTILESCHI (1563-1639) The Fall of the Rebel Angels $2,500,000 – $3,500,000 06.30.2019 – Sotheby’s NY
7 Pieter BRUEGHEL II (c.1564-1637/38) St. George’s Kermis (1627) $2,000,000 – $3,000,000 07.30.2019 – Sotheby’s NY
8 Fede GALIZIA (1578-1630) A Glass Compote with Peaches $2,000,000 – $3,000,000 08.30.2019 – Sotheby’s NY
9 Jacobus VREL (c.1630-c.1680) Street Scene with Two Figures Walking Away $1,500,000 – $2,000,000 09.30.2019 – Sotheby’s NY
10 Luis MELENDEZ (1716-1780) Still Life with a Plate of Azaroles $1,500,000 – $2,000,000 10.30.2019 – Sotheby’s NY

Nevertheless, the most exciting lots are not necessarily the most expensive ones. thierry Ehrmann, Founder and CEO of Artprice insists : “The mid-range Art Market is full of opportunities and it is worth keeping track of what is on offer as soon as the year begins…”

The unique world of Henry Darger

Henry Darger (1892-1973) created an exceptionally broad spectrum œuvre that was discovered in his room after his death. A secretive and reclusive character, Darger created a unique world, including a 15,000-page illustrated and typed manuscript, The Realms of the Unreal, describing events from a completely imaginary world in which a bunch of pre-teen girls (the Vivian Girls) on an imaginary planet wage a war against adults to obtain their freedom. Parallel to this written saga (but never published), Darger also painted. He produced – sometimes on both sides – large narrative panels that are pure masterpieces. His technique was also unique, drawing inspiration from a variety of sources (children’s art books, various magazines, fashion catalogs, etc.) copying the images in charcoal before applying water colours.

The first Darger works sold on the secondary market were actually auctioned in France at Loudmer’s in 1989. At that time, a panoramic drawing by the obscure celebrity fetched less than $10,000. Today, his drawings are in the collections of major museums including the MoMA, the Art Institute of Chicago, the Museum of Modern Art of the City of Paris and the Collection de l’Art Brut in Lausanne. On the auction market one would expect to pay at least $150,000 for one of his most important works because they are both in-demand and rare. The one proposed by Christie’s on 18 January in New York is monumental – nearly three meters wide – and double-sided (drawn on both sides). It is expected to fetch between $250,000 and $500,000. Two days later, Sotheby’s will, in turn, sell a smaller double-sided drawing by Henry Darger (178-cm long) with an estimate value between $150,000 and $300,000. The simultaneousness of these two upcoming sales is noticeable, as only 19 drawings by Henry Darger have been seen in auction room since 1989.

The opulence of a small masterpiece by Wtewael

Jumping back over 400 hundred years… we have a superb baroque painting on copper entitled Banquet of the Gods by the Dutch painter Joachim Anthonisz Wtewael, one of Holland’s most important artists, active in the years 1580 – 1620. This masterful work depicts 47 figures – gods, fauns, women and putti – in orgiastic debauchery… all within the confines of 15.8 x 20.4 cm. With unmatched density, the artist portrays Bacchus, Ceres, Mars, Venus, Cupid, Pan and his muses at a grand banquet, and despite its small size, the work is expected to sell for between 5 and 7 million dollars on 30 January at Sotheby’s (New York). However, in view of its quality, it is quite possible the lot will reach its high estimate, especially since a smaller Wtewael work has already crossed the $7 million threshold. That was also an oil-on-copper measuring just 18.2 x 13.5 cm, a virtuoso composition depicting 12 bodies on the sensual theme of Mars and Venus surprised by Vulcan (Mars and Venus Surprised by Vulcan, $7.26m, at Christie’s London in 2012).

One of Rubens’ best drawings

Sotheby’s will also be offering an exquisitely rare drawing by Rubens which should fetch the Dutch virtuoso’s second best-ever auction result for a work on paper. It’s a study of a young man with arms raised measuring almost 50 centimeters, drawn in charcoal with a couple of white chalk highlights to catch the light. The work shows the artist’s change of mind regarding the position of the tensed and muscular legs. The torsion of the lower limbs and the momentum of the figure, forward and upward, is typical Baroque bravura. A result within the estimated range of $2.5 – $3.5 million would make it the second best-ever auction result for a Rubens drawing (and the best result for a Rubens charcoal). On 10 July 2014, Christie’s London hammered his best-ever result for a work on paper – an ink representing Samson and Delilah – at over $5.5 million.

Apart from the provincial sales in France and the year’s first New York sessions at Christie’s and Sotheby’s, we don’t yet know what other wonders the other major auction houses around the world will be offering over the coming months (China’s Poly Auction and China Guardian, Germany’s Dorotheum, France’s Artcurial, Korea’s Seoul Auction). In fact, the majority of auction operators do not start selling until later in the year, and some wait as long as May (Grisebach) before reopening after the winter break.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

About Artprice:

Founded by thierry Ehrmann (see Who’s who certified Biography ) (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ).

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images® gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label) Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice is associated with Artron Group the Chinese leader in the Art Market, its solid institutional partner.

About the Artron Group:

“Artron Art Group (Artron), a comprehensive cultural industrial group founded in 1993 by Wan jie, is committed to inheriting, enhancing and spreading art value. Based on abundant art data, Artron provides art industry and art fans with professional service and experience of quality products by integrated application of IT, advanced digital science and innovative crafts and materials. Having produced more than 60,000 books and auction catalogues, Artron is the world’s largest art book printer with a total print volume of 300 million a year. It has more than 3 million professional members in the arts sector and an average of 15 million daily visits, making it the world’s leading art website.”

Artron’s Web: www.Artron.net

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3.4 million subscribers

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 3.4 million subscribers

Contact: ir@artprice.com

Thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°64 exclusif de Janvier 2019 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

2019/01/03 Commentaires fermés

Classement Janvier 2019 N°64

Le classement Grand Lyon la Métropole – Culture Facebook Google est dans sa 7ème année d’existence. Les acteurs, très participatifs, ont toujours contribué à donner une dynamique à ce classement. Ce dernier est désormais repris par les principales Agences de presse françaises et internationales ainsi que la presse artistique européenne. *NB : Facebook vient de mettre des algorithmes très pointus ce qui rend le classement encore plus qualitatif.

Notre classement est confirmé par Google qui classe les Musées d’Art suivants par notation (de 0 à 5) : 1er Musée L’Organe (4,6) qui gère la Demeure du Chaos (s’apprêtant à fêter ses 20 ans d’existence) devant le Musée des Beaux-Arts de Lyon (4,4), le MAC de Lyon (4,2) et l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne (4,1). Source Google – 27/12/2018

Thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°64 exclusif de Janvier 2019 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

Thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°64 exclusif de Janvier 2019 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

Il est certain que l’ensemble des 25 acteurs culturels souffrent terriblement des attentats de masse mais l’Art reste la meilleure réponse face à la violence terroriste.

L’état d’urgence abrogé par le Président Macron, remplacé par la loi «Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme» (JO – 31/10/2017) relance le monde de l’Art. Le nouveau Préfet Pascal Maihos avec l’appui du Président de la Métropole de Lyon : David Kimelfeld, du Maire de Lyon : Gérard Collomb et de Laurent Wauquiez (Président région Rhône-Alpes Auvergne) avec sa V.-P. à la culture F. Verney-Carron confirme le plein soutien des politiques.

Les classements internationaux, mettent de plus en plus Lyon sur le plan culturel à la même hauteur que Barcelone, Milan ou Francfort.

Les chiffres clés Facebook de 12/2018 : 2,45 milliards d’utilisateurs. En France, 47,5 millions d’utilisateurs actifs dont 2,7 millions de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français & centres d’art. Facebook a une hégémonie sur les réseaux sociaux avec Twitter qui confirme une nouvelle chute libre le mettant en péril.

Selon Reuters et les Echos, Facebook devient la 1ère source d’information en Europe et aux USA devant les plus grands titres de presse et TV.

Le Musée des Confluences double La Biennale d’Art Contemporain et sera certainement numéro 4. Le TNP Villeurbanne progresse. Le Sucre et les Nuits Sonores sont à un haut niveau. La Demeure du Chaos (Musée d’Art Contemporain L’OrgAne) créée en 1999 a dépassé la barre des 3 millions de «J’aime» en basculant en mode bilingue (63% du trafic), l’ouverture au monde entier a permis de confirmer sa progression.* La banque de données images du Musée L’Organe a atteint les 39 millions de vues sur Flickr (constat huissier 27/03/2018 Maitre PONS).

Il est vrai que dans le classement n°30 en 2016 le Musée L’Organe avait déjà un gros lectorat en anglais, notamment grâce à l’Opus IX de la Demeure du Chaos bilingue. En effet, sur Issuu.com, où il est accessible gratuitement et en intégralité, il a dépassé les 37,4 millions d’impressions dans le monde (constat d’huissiers étude Maîtres MAMET & PONS). Son 1er rang au classement avec 3 414 789 “J’aime” est aidé par plus de 2 700 médias anglo-saxons qui ces dernières années ont effectué des reportages sur le Musée l’Organe/La Demeure du Chaos ce qui est une belle victoire pour le Grand Lyon – La Metropole. Un chiffre récent montre la puissance du musée d’Art Contemporain l’Organe sur l’hexagone avec plus de 22 millions de vues (PV d’huissier Maitre PONS) pour la vidéo d’Antoine de Caunes en visite à la Demeure du Chaos dans le cadre de son émission «La Gaule d’Antoine» sur Canal +. Selon les chiffres officiels certifiés Facebook, c’est plus de 9,1 millions de lecteurs par semaine (plus de 30% hors France), confirmant son Engagement Logarithmique à un très haut niveau : 72. La victoire en Cour de Cassation de la Demeure du Chaos sur un conflit d’urbanisme par l’arrêt du 24/06/14, relevant du plus haut degré de la hiérarchisation puis la CEDH et enfin la saisine d’une juridiction mondiale pour une plaidoirie 2019. La pétition compte désormais plus de 540 000 signataires.

Victoire Absolue sur le plan législatif où la Demeure du Chaos a été l’objet des débats parlementaires amenant l’article premier de la loi n° 2016-925 du

7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine publiée au journal officiel du 8 juillet 2016. L’article premier proclame : “la création artistique est libre“. La Demeure du Chaos est fière de faire profiter, après 20 ans de combat, l’ensemble des artistes français qui ne bénéficiaient jusqu’alors d’aucune protection sur la Liberté d’Expression, jusqu’à maintenant monopole de la Presse. Cette victoire législative absolue contribue à sa progression sur les réseaux sociaux par un combat judiciaire de 1999 à 2019

2019 est, selon les médias, la suprématie absolue des réseaux sur la presse écrite et audiovisuelle. Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne (siège social d’Artprice) et le dpt d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui n’ont, en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

Catégories :2019, 999, Abode of chaos, Alchemy, Alchimie, Apocalypse Culture, Classement Facebook des acteurs culturels du Grand Lyon, Cyberpunk, de Facebook, Demeure du Chaos / Abode of Chaos, facebook, La Biennale de la Danse de Lyon, la demeure du chaos, La Fête des Lumières, Le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, Le Transbordeur, Les Nuits de Fourvière, Les Nuits Sonotes, Les Sources Occultes, Maison de la Danse, Marché de l'Art, Musée d'Art Contemporain Lyon, Musée des Beaux Arts de Lyon, Musée des Confluences, Nutrisco et Extinguo - Esprit de la Salamandre, Opéra de Lyon, Orchestre National de Lyon, Quai du Polar, Quais du Polar, Théâtre de la Croix Rousse, Théâtre des Célestins, thierry ehrmann, TNP Villeurbanne, Villeurbanne Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Artprice (New York) : les plus belles oeuvres du début d’année 2019

2019/01/03 Commentaires fermés

Artprice (New York) : les plus belles œuvres du début d’année 2019

Pas de répit pour les amateurs d’art ! La nouvelle année a déjà commencé, notamment en province française où se cachent encore de très nombreux trésors… Puis le calendrier des enchères reprendra du côté de New York, chez Christie’s qui ouvre l’année 2019 avec cinq ventes, dont une très attendue, dédiée à l’Art Brut. Mais c’est Sotheby’s sans doute qui a réuni les lots les plus précieux pour la première grande ventes de l’année : Master Paintings Evening Sale, organisée le 30 janvier 2019.

Top 10 des oeuvres mises en vente en janvier 2019

© Artprice.com

Artiste Oeuvre Estimation Vente
1 Joachim WTEWAEL (c.1566-c.1638) A Banquet of the Gods $5,000,000 – $7,000,000 01.30.2019 – Sotheby’s NY
2 Elisabeth VIGE-LEBRUN (1755-1842) Portrait of Muhammad Dervish Khan (1788) $4,000,000 – $6,000,000 02.30.2019 – Sotheby’s NY
3 Jan VAN DE CAPPELLE (c.1624-1679) A Shipping Scene on a Calm Sea $4,000,000 – $6,000,000 03.30.2019 – Sotheby’s NY
4 Ambrosius BOSSCHAERT I (1573-1621) A Still Life of Flowers in a Glass Flask (1607) $2,500,000 – $3,500,000 04.30.2019 – Sotheby’s NY
5 Peter Paul RUBENS (1577-1640) Nude Study of a Young Man $2,500,000 – $3,500,000 05.30.2019 – Sotheby’s NY
6 Orazio GENTILESCHI (1563-1639) The Fall of the Rebel Angels $2,500,000 – $3,500,000 06.30.2019 – Sotheby’s NY
7 Pieter BRUEGHEL II (c.1564-1637/38) St. George’s Kermis (1627) $2,000,000 – $3,000,000 07.30.2019 – Sotheby’s NY
8 Fede GALIZIA (1578-1630) A Glass Compote with Peaches $2,000,000 – $3,000,000 08.30.2019 – Sotheby’s NY
9 Jacobus VREL (c.1630-c.1680) Street Scene with Two Figures Walking Away $1,500,000 – $2,000,000 09.30.2019 – Sotheby’s NY
10 Luis MELENDEZ (1716-1780) Still Life with a Plate of Azaroles $1,500,000 – $2,000,000 10.30.2019 – Sotheby’s NY

Les lots les plus excitants ne sont toutefois pas nécessairement les plus chers. thierry Ehrmann, Président et Fondateur de Artprice, insiste : « Le Marché de l’Art moyen-de-gamme regorge d’opportunités. Il est crucial de se tenir continuellement informé de l’offre, et ce dès le tout premier mois de l’année. »

L’univers singulier de Henry Darger

Henry Darger (1892-1973) a conçu un oeuvre d’une ampleur hors du commun découvert dans sa chambre après sa mort. Cet homme secret et marginal fut le créateur d’un monde singulier, dont un manuscrit dactylographié de 15 000 pages illustrées, The Realms of the Unreal (Les Royaumes de l’Irréel), décrivant des événements d’un monde sorti de son imagination. The Realms of the Unreal conte l’histoire d’une grande guerre sur une planète imaginaire où des préadolescentes, les Vivian Girls, livrent batailles contre les adultes pour gagner leur liberté. Parallèlement à cette saga écrite (mais jamais publiée), Darger peint. Il réalise, parfois au recto et au verso, de grands panneaux narratifs qui sont de purs chefs-d’oeuvres. Sa technique est elle aussi singulière : l’artiste pioche dans diverses sources (livres d’illustrations pour enfants, magazines divers, catalogues de mode…) les images qu’il recopie au carbone avant de les aquareller.

Ses premières œuvres vendues aux enchères le furent en France, chez Loudmer. C’était en 1989 et on donnait à l’époque moins de 10 000 $ pour emporter un dessin panoramique de cet illustre inconnu. Aujourd’hui, ses dessins ont intégré les collections de musées majeurs dont le MoMA, le Art Institute of Chicago, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris où la Collection de l’Art Brut, de Lausanne. Aussi rares que prisées, il faut compter au moins 150 000 $ pour espérer emporter l’une de ses œuvres parmi les plus importantes. Celle proposée par Christie’s le 18 janvier à New York est monumentale – près de trois mètres – et dessinée sur les deux faces. Elle est attendue entre 250 000 et 500 000 $. Deux jours plus tard, ce sera au tour de Sotheby’s de vendre un plus petit dessin recto-verso d’Henry Darger (178 cm de long), estimé entre 150 000$ et 300 000$. La coïncidence de ces deux ventes à venir est surprenante, puisque seulement 19 dessins d’Henry Darger ont été vus aux enchères depuis 1989.

L’opulence d’un petit chef-d’oeuvre de Wtewael

Changement d’époque pour un baroquisme d’un tout autre style avec un Banquet des dieux, une œuvre sur cuivre du peintre hollandais Joachim Anthonisz Wtewael, l’un des plus importants artistes des Pays-Bas, actif dans les années 1580-1620. Cette œuvre magistrale réunit dans un petit format de 15,8 sur 20,4 cm pas mois de 47 personnages – dieux, faunes, femmes et putti – dans une débauche orgiaque. Une densité incomparable dans laquelle on retrouve Bacchus, Ceres Mars, Venus, Cupidon, Pan et ses muses… un banquet faste attendu entre 5 et 7 millions de dollars le 30 janvier prochain chez Sotheby’s (New York) malgré ses petites dimensions. Au vue de sa qualité, il est fort possible que le lot parvienne à son prix le plus optimiste, d’autant qu’une œuvre plus petite a déjà passé les 7 millions de dollars. Il s’agit également d’une huile sur cuivre, mesurant 18,2 x 13,5 cm, emmenée par une composition virtuose de 12 corps sur le thème sensuel de Mars et Vénus surpris par Vulcain (Mars and Venus Surprised by Vulcan, 7,26 m$, Christie’s). C’était à Londres, en 2012.

L’un des plus beaux dessins de Rubens

C’est aussi chez Sotheby’s que sera mis en vente une feuille rare particulièrement attendue : un dessin de Rubens qui devrait devenir le second dessin le plus cher dans l’histoire des ventes aux enchères du virtuose néerlandais. Il s’agit d’une étude de jeune homme aux bras levés mesurant près de 50 centimètres, dessinée au fusain avec quelques rehauts de craie blanche pour accrocher la lumière. On y lit les repentirs de l’artiste dans la position des jambes à la musculature appuyée. La torsion des membres inférieurs et l’élan de la figure, vers l’avant et vers le haut, traduisent un morceau de bravoure baroque. L’estimation annonce entre 2,5 et 3,5 m$, ce qui ferait de cette précieuse feuille la seconde meilleure adjudication pour un dessin de l’artiste mais la première pour une œuvre réalisée au fusain, son record sur papier étant détenu depuis 2014 par un travail à l’encre représentant Samson et Dalila, vendu plus de 5,5 m$ chez Christie’s Londres le 10 juillet 214.

Outre les confidentielles ventes de province en France et les premières sessions new-yorkaises de Christie’s et Sotheby’s, il faudra faire preuve d’encore un peu de patience pour connaître les merveilles proposées par les autres grandes maisons de ventes à travers le monde, que ce soit chez les grands opérateurs chinois Poly Auction ou China Guardian, en Allemagne chez Dorotheum, en France chez Artcurial, en Corée chez Seoul Auction. La plupart des opérateurs ne reprennent le rythme des ventes que plus tardivement, et il faut parfois patienter jusqu’au mois de mai, comme chez Grisebach, pour que les affaires reprennent après la trêve hivernale.

Copyright ©2019 thierry Ehrmann – www.artprice.com

Au sujet d’Artron :

Artprice couvre le monde entier et notamment la Chine avec son fidèle partenaire institutionnel Artron Art Group (Artron) fondé en 1993 et présidé par son Fondateur Mr Wan Jie qui est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Ce 1er janvier 2019 Artprice est accessible pour ses nouveaux clients chinois via Artron.net le site d’art le plus consulté au monde

2019/01/02 Commentaires fermés

2019 commence de la meilleure des façons pour Artprice et ses actionnaires ! Comme prévu notre partenaire institutionnel chinois Artron a déployé sur sa home page principale www.artron.net à l’heure près le logo artprice.com et l’accès immédiat à nos abonnements haut de gamme.

Artprice est donc une des très rares sociétés occidentales à être accessible à ce jour depuis la Chine au cœur de l’Internet chinois.

Pour rappel, Artron.net enregistre plus de 5.4 milliards de visites par an et compte 3 millions de membres professionnels, qui sont le cœur de cible d’Artprice. Voir le lien

Artron-Artprice screenshot

Artron-Artprice screenshot

https://zh.artprice.com/artron

thierry Ehrmann : « Nous avons franchi tous les obstacles, nous voici installés en Chine ! Je remercie Artron et son Président Wan Jie qui nous a ouvert les portes. »

Le Président fondateur d’Artron Wan Jie déclare : « Nous partageons une vision commune et un sens de la perfection. Notre coopération qui a 9 ans va devenir une référence dans l’Histoire de l’Art mondial. 2019 sera un résultat économique exceptionnel pour nos deux groupes. »

thierry Ehrmann : « Très bonne année 2019 à nos fidèles actionnaires ! »

Très bonne année 2019 à nos fidèles actionnaires ! »

Au sujet d’Artron :

« Artron Art Group (Artron) présidé par son Fondateur Mr Wan Jie est un vaste groupe de l’industrie culturelle qui s’est engagé à hériter, à améliorer et à diffuser la valeur de l’art. Sur les bases de données artistiques abondantes, Artron fournit aux professionnels de l’industrie de l’art et aux amateurs d’art un service professionnel et une expérience de produits de qualité grâce à des applications informatiques intégrées, une science numérique avancée et des matériaux et métiers innovants.

Artron est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial. C’est le premier choix des professionnels de l’art, des investisseurs et des adeptes d’entrer dans le monde de l’art. Artron fête ses 25 ans. Fondé en 1993, Artron Art Group fête cette année ses 25 ans. »

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Beijing (Pékin) – Marché de l’Art : Artprice lance en Chine le 1er Janvier 2019 ses abonnements via le site Artron.net

2018/12/18 Commentaires fermés

Beijing (Pékin) – Marché de l’Art : Artprice lance en Chine le 1er Janvier 2019 ses abonnements via le site Artron.net

Beijing (Pékin) – Artprice, suite à différentes dates invoquées par des tiers, se doit de préciser ce 18 décembre que le démarrage officiel de la commercialisation des abonnements Artprice en Chine est fixé le 1er Janvier 2019 (jour non férié en Chine) avec son fidèle partenaire institutionnel Artron depuis 9 ans.

Artprice sera notamment sur la home page principale d’Artron.net sur l’emplacement premium à côté du logo Artron, voir image twitter
(source Artron) : https://twitter.com/artpricedotcom/status/1074943649929138176

Artprice-Artron

Artron.net est le premier site Web d’art mondial avec 5,4 milliards de visites/an.

Artprice qui possède son propre compte chinois WeChat constate selon les chiffres WeChat que le montant de l’achat immédiat débité sur le compte de l’utilisateur WeChat (QR Code) est crédité en temps réel sur les comptes bancaires d’Artprice. C’est une pratique usuelle quotidienne pour les 988 millions d’utilisateurs WeChat en Chine.

Pour répondre à 100 % aux besoins de paiements des internautes chinois, Artprice propose également la plateforme Alipay qu’elle a développée, lui permettant ainsi de toucher 1,2 milliard d’utilisateurs dans le monde avec 300 millions de transactions quotidiennes qui sont comptabilisées. (Source Alipay – Alibaba Group)

Alipay est aussi une solution de paiement réelle fonctionnant sur un système de QR Code. Le vendeur propose son QRcode personnel, l’acheteur scanne ce QRcode avec son mobile et accepte la transaction. Le paiement est effectué instantanément et la facture arrive par email ou sms.

A ce titre, Artprice au regard du contrat historique et des 10 accords de principe projette raisonnablement dès 2019 la multiplication de son chiffre d’affaires en fonction des chiffres clés du groupe Artron de décembre 2018, 3 millions de membres professionnels, 5,4 milliards de visites / an, premier site Web d’art mondial, premier imprimeur de livres d’Art au monde.

Dès fin janvier 2019, Artprice communiquera le trend (la projection) de son chiffre d’affaires pour 2019.

En 9 ans, Artprice a traduit intégralement en mandarin plusieurs centaines de millions de data issues de ses banques de données. L’ergonomie informatique développée par Artprice spécifique à la Chine et aux smartphones est faite pour l’Internet mobile (88% des internautes chinois) qui est très répandu avec 1,1 milliard d’utilisateurs 4G en juin 2018 (Source INA).

thierry Ehrmann PDG Fondateur d’Artprice : « Comme précédemment annoncé, plusieurs vidéos produites par Artron restituent au-delà des alliances capitalistiques et économiques la fusion culturelle des deux groupes. Cette courte vidéo restitue fidèlement le témoignage d’Artron sur Artprice. »

https://vimeo.com/305021641

Si l’État-major d’Artprice et son Président thierry Ehrmann se sont déplacés pendant plusieurs jours à Pékin, au siège social d’Artron, c’est pour accélérer et concrétiser au plus vite, pour ses actionnaires, les accords mis en place dont découleront obligatoirement les perspectives économiques très positives, principalement en termes de chiffre d’affaires et d’extension du fichier clients dès le 1 janvier 2019.

Il faut tout d’abord souligner l’accueil respectueux, chaleureux et fidèle d’Artron, en particulier de son Président Wan Jie, qui a présenté à Artprice les responsables institutionnels chinois au plus haut niveau, les principaux acteurs du Marché de l’Art chinois et l’ensemble des 3500 collaborateurs d’Artron.

Toutes ces mises en relation physique permettent à Artprice de décrypter au plus vite et de manière optimale ce nouveau territoire pour faire exploser cette croissance, que représente la Chine pour Artprice. En 2018, la Chine comptait pour 45 % des échanges en ligne mondiaux, réalisant 12 fois plus de transactions en ligne que les USA. La Chine a l’immense avantage sur l’Occident de construire son économie de marché directement sur la base d’Internet (Source GEAB/LEAP 2020).

De même, M. Wan Jie, Président d’Artron, incontestablement l’acteur le plus puissant du Marché de l’Art en Chine par l’empire qu’il a fondé, a réitéré, devant ses Vice-Présidents et l’ensemble de ses cadres supérieurs, son amitié indéfectible et sa fidélité dans les relations qu’il entretient personnellement avec thierry Ehrmann, Président d’Artprice.

Ce fait mérite d’être souligné car ce protocole est extrêmement rare dans la coutume chinoise.

C’est un nouveau marché fascinant et incontournable pour Artprice puisque la Chine s’est installée en Leader du Marché de l’Art mondial cette décennie.

L’internet mobile est aussi très bien développé, avec 1,1 milliards d’utilisateurs 4G en juin 2018. Grâce au plan gouvernemental Made in China, la Chine est en train de se hisser au premier rang au niveau de la technologie 5G. (Source INA).

En 2017, l’économie numérique chinoise comptait pour près de 33 % du PIB national Dans ce contexte, la place accordée aux entreprises en tant que catalyseurs de l’innovation est essentielle : les acteurs économiques et industriels sont associés intimement à l’État dans la transformation de la Chine en une société de l’information. Ainsi, en 2017, l’économie numérique chinoise comptait pour près de 33 % du PIB national. (source INA)

copyright ©2018 thierry Ehrmann

Au sujet d’Artron :

« Artron Art Group (Artron), un vaste groupe de l’industrie culturelle, s’est engagé à hériter, à améliorer et à diffuser la valeur de l’art. Sur les bases de données artistiques abondantes, Artron fournit aux professionnels de l’industrie de l’art et aux amateurs d’art un service professionnel et une expérience de produits de qualité grâce à des applications informatiques intégrées, une science numérique avancée et des matériaux et métiers innovants. Artron est le plus grand imprimeur de livres d’art au monde, avec plus de 60 000 livres et catalogues de vente aux enchères et un volume de publication total de 300 millions par an. Artron.net est la marque la plus respectée du monde de l’art chinois. Artron.net compte plus de 3 millions de membres professionnels dans le secteur des arts et 15 millions de visites quotidiennes en moyenne, ce qui en fait le premier site Web d’art mondial. C’est le premier choix des professionnels de l’art, des investisseurs et des adeptes d’entrer dans le monde de l’art. Artron fête ses 25 ans. Fondé en 1993, Artron Art Group fête cette année ses 25 ans. »

Toujours selon le Groupe Artron, « Après 9 ans de coopération, Artron et Artprice ont amélioré leur coopération dans le domaine des marchés de l’art chinois et occidental. Les Fondateurs et les présidents des deux sociétés, m. Wan Jie et m. Thierry Ehrmann, avec leur enthousiasme pour l’art, créeront une « route de la soie » reliant les marchés de l’art chinois et occidental sur le principe du respect et de la coopération mutuels. Les deux parties vont construire une plate-Forme mondiale, diversifiée et professionnelle d’échange de marchés de l’art, qui favorisera en fin de compte le développement durable du marché mondial de l’art. »

thierry Ehrmann Président et fondateur d’Artprice : « Au-delà d’un contrat et d’accords historiques développés précédemment sur 10 points, Artprice constate notamment au regard de la vidéo (3,6 millions de vues) https://www.facebook.com/228501370495445/posts/2201077099904519

que c’est bel et bien non seulement un choc majeur pour l’Histoire du Marché de l’Art mais aussi selon les historiens et institutionnels de l’Art un apport sans précédent dans l’Histoire de l’Art.

La logique des chiffres certifiés d’Artron mettent en lumière l’impact sans précédent attendu sur le périmètre économique d’Artprice dès l’exercice 2019.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artprice est auto-contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artprice, labellisée par le BPI pour la deuxième fois en novembre 2018, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3,4 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

(3,5 millions d’abonnés)

Contact ir@artprice.com

Artprice : vers la nomination d’un Président exécutif en Chine.

2018/10/31 Commentaires fermés

Compte tenu de l’ampleur des opérations stratégiques, capitalistiques et économiques en cours avec Artron, thierry Ehrmann va présenter au Conseil d’Administration la proposition de la nomination d’un Président exécutif pour la Chine et plus généralement pour la Grande Asie, issue des ressources internes.

La personne pressentie, hors famille Ehrmann, a toute la confiance du Président Fondateur d’Artprice thierry Ehrmann qui demeure Président du Groupe.

Cette stratégie vise à accélérer les différents processus en cours. Ce choix mûrement réfléchi s’opère avec une grande maturité et un consensus unanime au sein du Groupe.

A propos d’Artprice :

Fondée par thierry Ehrmann (voir biographie certifiée de Who’s who (c) https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2018/10/bio-2019-whos-who-thierry-ehrmann.pdf ) à 1987,

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice : la 45ème édition de la fiac ! s’ouvre dans un climat d’optimisme, mais…

2018/10/18 Commentaires fermés

La 45ème édition de la fiac ! s’ouvre, ce mercredi 17 octobre, dans un climat d’optimisme général. Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 révèle une croissance à l’échelle planétaire, dont la foire parisienne aimerait aujourd’hui bénéficier, tout comme les nombreux événements qui gravitent autour :

Evolution stable sur 12 mois du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2016/17)

Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19 %, atteint 1,9 Mrd$
Le nombre de lots vendus augmente de +17 %, avec 66 850 adjudications
Le taux d’invendus mondial reste stable à 39 %
L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5 %

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain Artprice 2018 disponible gratuitement sur

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Evolution exponentielle sur 18 ans du Marché de l’Art Contemporain (2017/18 vs. 2000/01)

Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700 %, passant de 103 m$ à 1,9 Mrd$
Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12 300 à 66 850 lots vendus
Le record est passé de 5,6 m$ à 110,5 m$ (respectivement pour Jeff Koons et Jean-Michel Basquiat)

Paris pour replacer la France sur l’échiquier mondial

Sur le nouveau Marché de l’Art mondial, emmené par l’Art Contemporain et dominé par New York, Londres, Pékin et Hong Kong (82 % du produit de ventes aux enchères mondial à elles quatre), Paris s’efforce de défendre sa place et son influence historiques. Mais la performance annuelle de la France (783 m$ en 2017) pèse à présent tout juste plus qu’une seule session de prestige à New York chez Sotheby’s ou Christie’s.

Thierry Ehrmann, fondateur et président d’Artprice : « Paris est à la recherche d’un nouveau souffle. La ville lumière voudrait tirer profit de son prestige et attirer de nouveau les acheteurs du monde entier : la capitale française aimerait s’imposer sur le Marché haut de gamme. Mais cette ambition appelle un profond changement et une profonde réorganisation, que le Marché français a déjà entamés. L’avenir de Paris dépend désormais bien plus de la fiac ! et des performances des grandes maisons de ventes anglo-saxonnes que de Drouot et du Salon des Antiquaires ».

L’ensemble des market-makers au Grand-Palais

Avec 60 galeries issues de l’Hexagone sur 195 stands, la fiac ! prend soin de garder un certain caractère français. Mais la véritable force de la foire vient d’abord de la superbe affiche de galeries internationales qui s’y réunissent. Il n’y pas en effet de fiac ! sans Blum & Poe, Pace, Lisson, Paula Cooper, Gavin Brown’s Entreprise, Gladstone et bien sûr David Zwirner, Gagosian, Marian Goodman, la White Cube, etc.

La fiac ! est l’occasion pour tous les amateurs d’Art Contemporain de voir les plus prestigieuses galeries du monde entier rassemblées à Paris. Pour les grands marchands, c’est l’occasion de prendre part à une réunion particulièrement sélective dans l’un des lieux les plus majestueux qui soient : la nef du Grand-Palais, là même où se tenait historiquement le Salon des refusés et où se déroule aujourd’hui la fashion week de Paris.

Les grandes galeries qui ont essayé de se passer de la fiac ! reviennent généralement tôt ou tard. C’est le cas cette année de la géante Hauser & Wirth, des New-yorkaises Canada et Paul Kasmin, de la Belge Rodolphe Janssen, etc. Mais les places sont chères dans le Grand-Palais et la qualité des galeries extrêmement élevée. Entre celles qui reviennent et celles qui font leur première apparition, le turnover atteint seulement 16 % des galeries, c’est-à-dire moins d’un stand sur six.

La fiac ! s’est imposée par son offre internationale, mais pour cela elle ressemble à présent aux autres grandes foires, Art Basel, l’Armory Show et surtout la Frieze, organisée deux semaines plus tôt de l’autre côté de la Manche (à seulement 2 h en Eurostar). Un tiers des galeries françaises présentes à fiac ! ont fait le déplacement à la Frieze, si bien que sa spécificité française est finalement assez relative.

La plus grande force de la foire parisienne tient finalement au cadre exceptionnel, majestueux, qu’offre le Grand-Palais. Or, celui-ci sera à nouveau en travaux entre 2021 et 2023, si bien que la fiac ! devra changer sa stratégie pour que son influence persiste et que les collectionneurs visitent la structure éphémère qui sera installée au Champ-de-Mars, sous la tour Eiffel.

Pluie de records aux enchères pendant la Frieze

Les maisons de ventes ont depuis longtemps compris comment profiter des grandes foires et tirer avantage du rassemblement des professionnels et collectionneurs pour organiser de très belles sessions. L’an dernier, 49 ventes aux enchères se sont succédé à Paris (dans 39 maisons de ventes) au cours de la seule semaine de la fiac !, totalisant 134 m$ en sept jours, soit 17 % du chiffre d’affaires français en 2017. Les deux plus belles adjudications de l’année ont été frappées durant cette semaine, respectivement les 19 et 20 octobre 2017 : Grande femme II (1960) d’Alberto Giacometti, 29,4 m$, et Jim Crow (1986) de Jean-Michel Basquiat, 17,7 m$.

Cette année encore, Christie’s, Sotheby’s et Artcurial (les trois premières maisons de ventes françaises) organisent leurs plus importantes sessions de ventes de l’année à Paris pendant la fiac !. Tandis que d’autres, dont Leclere et Cornette de Saint Cyr, attendent la fin de l’événement, mais seront actives dès le lundi 22 octobre

Les grandes maisons espèrent que l’impact de l’effervescence de la fiac ! à Paris sera aussi important que celui de la Frieze sur les ventes londoniennes au début du mois d’octobre. L’autodestruction de Girl with Balloon (2006) de Banksy a fait couler beaucoup d’encre mais les envolées de prix ont été nombreuses durant toute la semaine, pendant laquelle ont été enregistrés trois des dix plus beaux records de l’automne. Parmi ceux-là, on trouve Propped (1992), une pièce historique du mouvement Young British Artists qui avait fait partie de l’exposition Sensation en 1997 et qui a couronné la peintre Jenny Saville. Elle est devenue l’artiste femme en activité la plus chère au monde, en dépassant Cady Noland. Celle-ci aura gardé le record pendant trois ans après la vente de Bluewald (1989) à 9,8 m$ chez Christie’s à New York le 11 mai 2015.

Top 10 des records aux enchères (septembre – octobre 2018)

© Artprice.com

Artiste – Œuvre – Prix – Vente

1 Zao Wou-Ki (1921-2013) – Juin-Octobre 1985 – 65 204 489 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

2 Jenny Saville (1970) – Propped (1992) – 12 490 583 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

3 Tsuguharu Foujita (1886-1968) – La fête (1949) – 9 366 687 $ – 11-10-2018 Bonhams Londres

4 Albert Oehlen (1954) – Stier mit loch (1986) – 4 695 131 $ – 04-10-2018 Christie’s Londres

5 Léon Bonnat (1833-1922) – Samson’s Youth (1891) – 2 045 047 $ – 12-09-2018 Christie’s Londres

6 Kyung-Ja Chon (1924-2015) – Prairie II (1978) – 1 928 504 $ – 19-09-2018 K-Auction Séoul

7 Hao Liang (1983) – Shell (2010-2011) – 1 855 061 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

8 Kaws (1974) – Again And Again (2008) – 1 348 952 $ – 05-10-2018 Sotheby’s Londres

9 Wang Xingwei (1969) – Still no A-mark (1998) – 1 272 479 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

10 Lin Richard (1933-2011) – Painting Relief 12.12.63 – 1 165 161 $ – 30-09-2018 Sotheby’s Hong Kong

Le Marché de l’Art a cependant marqué une certaine prudence à Londres, notamment chez Christie’s le 4 octobre. Deux lots phares, Cracked Egg (Blue) (1994-2006) de Jeff Koons et Schädel (1983) de Gerhard Richter n’ont en effet pas trouvé acquéreur, alors que leurs estimations dépassaient pourtant les 10 m$. Les premiers résultats d’automne sont donc extrêmement positifs, souvent en hausse mais parfois aussi tout en retenue, prouvant que le Marché haut de gamme est capable de choisir les meilleures pièces et de mettre un frein à la croissance des prix, même pour les artistes contemporains les plus en vogue.

Les grandes ventes de Paris vont donc prendre place au meilleur moment. Outre les sessions annuelles d’Art du XXème siècle, les collections d’Oscar Mairlot et de Nathalie Seroussi chez Sotheby’s et la collection de Bénédicte Pesle chez Christie’s pourraient partager la vedette avec la fiac !.

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

thierry Ehrmann : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/10/17/artprice-et-artron-donnent-naissance-au-media-mogul-de-l_art

Video : https://vimeo.com/295406694

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

12/10/2018 : Artprice et Artron donnent naissance au Media Mogul de l’Art

2018/10/17 Commentaires fermés

(La reprise de cotation a été demandée à Euronext pour l’ouverture de la séance du jeudi 18 octobre 2018.)

Après sept années de travail en commun, d’apprentissage des cultures respectives, de déplacements réguliers entre la Chine et l’Europe, les deux Présidents fondateurs respectifs d’Artron et d’Artprice, Wan Jie et thierry Ehrmann, qui ont exactement le même âge, les mêmes engagements, partagent rigoureusement la même vision du Marché de l’Art mondial et la passion de l’Art avec une amitié et un respect indéfectibles.

Ceci a permis d’insuffler aux deux groupes la capacité à œuvrer de manière extrêmement rapide et sans aucune barrière culturelle pour donner naissance au « Media Mogul de l’Art ». Par analogie c’est exactement comme si Google et Baidu fusionnaient leurs savoirs respectifs.

Voir la vidéo officielle de la cérémonie des signatures au siège social d’Artprice France et la portée des accords de principe du vendredi 12 octobre 2018 :

https://vimeo.com/295406694

Ce vendredi 12 octobre 2018 au siège social d’Artprice, en présence du Président et fondateur d’Artron Wan Jie et de son état-major, de thierry Ehrmann Président fondateur d’Artprice et de l’ensemble de ses collaborateurs, a eu lieu la signature d’un contrat historique entre les deux groupes.

Des différents accords de principe de développement (10) entre les deux groupes ont été échangés lesquels dépassent de très loin les signatures de l’accord commercial majeur de distribution exclusive des abonnements Artprice au cœur de l’Intranet Chinois sur les millions de clients Chinois du Groupe Artron, collectionneurs d’Art en Chine. 

La portée des 10 accords de principe de développement du 12 octobre 2018 (voir ci-dessous) selon les historiens d’Art, impactera et modifiera structurellement le Marché de l’Art mondial et l’Histoire de l’Art comme personne n’aurait pu l’imaginer. De même Artprice et Artron vont effectuer une mutation extraordinaire au cours de laquelle la société Artprice va, pour ses actionnaires, changer totalement de dimension tant sur le plan économique, financier qu’historique, et ce dès 2019.

La suspension du cours d’Artprice par Euronext à la demande d’Artprice devenait indiscutablement une obligation légale pour la société (AVIS EURONEXT N°: PAR_20181012_08570_EUR), compte tenu de la portée soudaine des nouveaux accords de principe diffusés par les médias Chinois qui n’ont pas vocation à intégrer la notion d’information réglementée et l’impact sur le cours d’Artprice.

Artron produit l’intégralité des catalogues des maisons de ventes chinoises et se charge de l’expédition postale ou numérique aux clients finaux des maisons de ventes. Les abonnements Artprice vendus en exclusivité par Artron en Chine pourront ainsi toucher directement le cœur de cible et le client final. 

De même, Artprice sera accessible via la home page d’Artron.Net qui, selon les nombreuses analyses, est la marque la plus respectée dans le Monde de l’Art Chinois. Artron.Net compte plus de 3 millions de membres et enregistre chaque jour plus de 9 millions de visiteurs en ligne (en moyenne) soit 270 millions de visiteurs/mois sur leur site Internet.

Il existe une très forte demande de masse des collectionneurs, professionnels de l’Art et de l’industrie muséale, pour l’achat d’informations à travers Artron des abonnements Artprice incluant ses outils uniques au monde d’aide à la décision leur permettant ainsi d’acquérir des œuvres occidentales en maîtrisant l’intégralité de l’information structurant le prix de l’œuvre, le cursus de l’artiste et son périmètre économique.

Grâce aux conseils avisés d’Artron, Artprice satisfait en tous points au cahier des charges du grand firewall chinois « Grande Muraille Electronique » et ses conditions : Loi CL97 (1997) et suivantes ainsi que le protocole Golden Shield (1998).

Pour cela, Artprice a déployé, notamment sur ses banques de données Internet en mandarin (54 millions de pages en mandarin ayant demandé 7 ans de développement), Alipay et WeChat (1,8 milliard d’utilisateurs) qui sont des plateformes de paiement chinoises obligatoires pour l’acheteur chinois

Pour se conformer à la Loi CL97, Artprice a donc réécrit durant 2 ans l’ensemble de ses codes informatiques ainsi que ses banques de données en supprimant notamment les codes sources de sociétés de droit américain et européen dont les lignes de codes incluent, entre autres, des cookies, balises, Métadonnées ou Backdoors.

A contrario d’Artprice qui est une exception grâce à l’aide et aux conseils d’Artron, aucun GAFA n’a pu pénétrer jusqu’alors le cœur de l’Intranet chinois malgré leurs multiples tentatives.

Ce qui s’est décidé ce vendredi 12 octobre 2018 excède très largement ce qui était prévu initialement. Il est bon de souligner qu’une rencontre au sommet a eu lieu préalablement en mars 2018 à Pékin entre les états-majors d’Artprice et Artron / AMMA. 

Pour comprendre la puissance d’Artron et sa position incontournable en Chine, voir les vidéos d’Artron en langue anglaise :

http://english.artron.com.cn/about/video/index

A propos d’Artron, texte officiel de présentation:

http://english.artron.com.cn/about/introduction/index

Premièrement : la Market Place Normalisée d’Artprice va à terme accueillir électroniquement plus d’un million d’artistes contemporains chinois notoirement connus qui auront la possibilité de se voir attribuer un Artprice store pour vendre à l’Occident l’Art Contemporain chinois. L’infrastructure informatique d’Artprice a déjà anticipé ce nouveau flux exponentiel.

En effet, la mission d’Artron et de son Président Wan Jie, au plus haut niveau du Pouvoir Culturel Chinois, a pour ambition de déployer massivement l’Art contemporain chinois dans le monde. Il faut préciser qu’en Europe et aux USA, on ne dénombre que 120 000 artistes contemporains.

Sur Arte France Allemagne, le film « Chine, un million d’artistes » du célèbre réalisateur Jean-Michel Carré, spécialiste historique de la Chine signe un documentaire exceptionnel de 52mn montrant selon Arte le « gigantisme des ateliers, prolifération des artistes et des lieux d’exposition, écoles d’art qui ne désemplissent pas : décryptage de la frénésie d’art contemporain qui a saisi l’Empire du Milieu, avec de grands noms comme Ai Weiwei, Cang Xin ou He Yunchang. »

Selon Jean-Michel Carré, thierry Ehrmann, sculpteur plasticien depuis 36 ans et fondateur d’Artprice est le seul intervenant occidental à apparaître dans cette production majeure, car Artprice historiquement a été la première au Monde à briser le tabou en certifiant, en 2012, chiffres et audits à l’appui : « La Chine est n°1 mondial du Marché de l’Art devant les USA ».

C’est donc un bouleversement majeur de la Place de Marché Normalisée Artprice qui propose actuellement environ 62 000 œuvres d’art. Par sa place hégémonique en Chine, Artron fournira à terme à la place de Marché Artprice plusieurs dizaines de millions de nouvelles œuvres en ligne, engendrant donc un véritable choc pour le Marché de l’Art mondial.

Artprice va devenir de facto le hub de référence pour l’Art Chinois et l’interface privilégiée vers la Chine pour tous les collectionneurs et professionnels de l’Art et bien entendu pour les clients d’Artprice.

Deuxièmement : Le Groupe Artron est devenu la plus grande institution mondiale de services artistiques et de production de livres d’art en imprimant plus de 60 000 livres, 300 millions de volumes de publications, catalogues de ventes publiques avec des prestations artistiques de haute qualité aux artistes, musées, galeries, institutionnels, collectionneurs et professionnels chaque année depuis 25 ans. (Source Artron) 

A ce titre, Artron possède des milliards de data à plat d’une grande pertinence jamais ou peu exploitées et qui seront confiées à Artprice pour progressivement enrichir les banques de données grâce à l’expertise d’Artprice et de Groupe Serveur présent sur Internet depuis 1985, d’abord en matière de fouilles de données, Datamining puis de Big Data et désormais d’algorithmes d’intelligence artificielle. 

Troisièmement : La mise en commun des sources de documentation d’Artprice et d’Artron à travers les siècles, livres anciens calligraphiques, parchemins, manuscrits, catalogues de ventes constituant ainsi la naissance de ce « Media Mogul de l’Art » avec le plus grand fonds mondial de l’Histoire du Marché de l’Art qui pourra rivaliser avec ceux des grandes bibliothèques d’Art mondiales. Ce sont des millions de nouvelles ressources documentaires pour les banques de données.

Quatrièmement : L’apport par le Groupe Artron de 900 ans d’œuvres d’Art chinoises signées aux enchères sur lesquelles Artprice va appliquer sa méthode des ventes répétées, méthode scientifique permettant, à partir d’une œuvre unique, dont on connaît la traçabilité, de pouvoir produire des indices et cotes scientifiquement irréprochables. 

Cela permettra à Artron et à la Chine, sur leur propre Marché de l’Art, d’enfin rivaliser avec l’Europe et les USA en matière d’analyses macro et microéconomiques sur plusieurs siècles. Cela remettra en question les préjugés sur l’Histoire du Marché de l’Art chinois très antérieur au Marché de l’Art européen.

Cinquièmement : Artron a exprimé un besoin essentiel, de la part des acteurs du Marché de l’Art chinois, d’une cotation incontestable des œuvres d’art qui est le cœur de métier d’Artprice afin de pouvoir établir une juste et impartiale taxation dans le marché intérieur chinois ainsi que pour l’import-export des œuvres d’art. 

Selon Artron, seule l’expertise économétrique d’Artprice (associée à Artron) va pouvoir donner une fluidité extraordinaire au Marché de l’Art en Chine et satisfaire les autorités fiscales, administratives et douanières. Cette demande, d’après Artron et son Président Wan Jie, est colossale et seul un tiers certificateur comme Artprice, Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, faisant autorité dans le monde, peut la satisfaire en toute légitimité. 

C’est l’exemple type d’un marché intérieur que seul un acteur central du marché de l’Art chinois connaît. Cette information capitale n’est jamais sortie par voie de presse et/ou n’a jamais été commentée par des économistes ou des sociologues.

Sixièmement : Artron produit les catalogues d’expositions en Chine qui comptent chaque année 5 000 expositions et foires de portée internationale de la taille de la Frieze et la FIAC en Europe. Artprice, par sa banque de données Events/expositions-foires, va pouvoir diffuser en mode «Freemium» une information très qualitative qu’aucune entreprise occidentale ne possède. Artron possède un très grand nombre de droits de reproduction des œuvres, paramètre indispensable pour qu’Artprice puisse faire la promotion des 5 000 expositions et foires chinoises de portée internationale.

Septièmement : Mise en place par Artprice avec les équipes d’Artron, qui comptent 3 000 collaborateurs félicités par le Président Wan Jie durant le discours des signatures, d’indicateurs économiques, d’indices, de classements, de dépêches d’agence de presse et de rapports sur le Marché de l’Art Chinois lequel, pour le moment, ne possède pas ces données nécessaires à sa transparence et son efficience, ce qui est une nécessité absolue pour le Président Wan Jie.

Huitièmement : Il existe, selon Artron, un marché extrêmement important concernant l’accès aux estimations d’œuvres d’art, principalement pour les œuvres occidentales, par les clients chinois. Le service haut de gamme payant Artpricing d’Artprice répond parfaitement au besoin d’Artron et de ses clients. 

Neuvièmement : Intégration sur les banques de données d’Artprice des biographies des principaux artistes chinois constituant le noyau dur du Marché de l’Art entre Pékin, Hong Kong et New York, permettant de mettre en lumière les mécanismes des mouvements des œuvres d’Art jusqu’alors réservés aux seuls initiés sur ce redoutable triangle financier générant des plus-values parfois spectaculaires.

Dixièmement : La mise en place à terme d’une normalisation, par le savoir-faire d’Artprice avec Artron, en normes internationales reconnues par l’ensemble des organisations mondiales, aboutira à une nomenclature normalisée du Marché de l’Art Occident / Grande Asie qui faisait défaut jusque-là. Artprice, pour mémoire, par le rachat de la société scientifique Suisse Xylogic en 1999, détient le process protégé de la normalisation propre au Marché de l’Art.

Le contrat de distribution exclusive des abonnements Artprice par Artron à ses clients et les dix nouveaux accords de principe supplémentaires pourront s’appliquer très rapidement du fait de la connaissance mutuelle des deux sociétés issue de 7 années de partenariat constant. Artprice démontre par cette alliance avec Artron que la patience et le labeur se mesurent a minima en années et non en trimestres.

Enfin, en 2018 la Chine comptait pour 45 % des échanges en ligne mondiaux, réalisant 12 fois plus de transactions en ligne que les USA. La Chine a l’immense avantage sur l’Occident de construire son économie de marché directement sur la base d’Internet. De même, d’un avis unanime, la Grande Asie va peser 70% du Marché de l’Art dès 2020. Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, se devait d’être au cœur de son marché. Pour rappel la France pesait 4% au 1S 2018.

D’autres extraits vidéos et photos des signatures et discours seront en ligne prochainement sur les réseaux sociaux d’Artprice et d’Artron.

Concernant l’historique conséquent de la construction des relations entre Artprice et Artron / AMMA et les conséquences économiques, il faut se référer aux documents de référence d’Artprice et notamment au document de référence 2017 déposé auprès de l’AMF le 1er Juin 2018 en application du règlement général notamment l’article 212-13, ainsi qu’aux communiqués.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom 3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

 

Artprice présente en avant-première de la Frieze et la FIAC : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018

2018/10/01 Commentaires fermés

Artprice présente en avant-première de la FIAC et la Frieze : Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018
+1.744% de croissance en 18 ans, +8,1% de rendement annuel et une présence intégrale sur les 5 continents.

Artprice fondée et présidée par thierry Ehrmann réalise en étroite collaboration avec son partenaire institutionnel chinois, le groupe Artron/AMMA (Art Market Monitor of Artron) fondé et présidé par WAN Jie, son 21ème rapport.

L’augmentation parfaitement homogène, +18%, des trois principaux indicateurs de l’évolution du Marché de l’Art Contemporain – chiffre d’affaires mondial, nombre de lots vendus et indice des prix – plaide en faveur d’un développement extrêmement rapide et équilibré des ventes d’Art Contemporain dans le monde.

Le rendement annuel moyen qui s’élève désormais à +8,1% pour les œuvres contemporaines rend inutile tout commentaire dans le contexte des taux négatifs ou quasi nuls qui laminent l’épargne liquide.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2018 d’Artprice, indispensable avant la tenue des grandes foires d’automne, la Frieze et la Fiac notamment, est accessible gratuitement à l’adresse suivante:

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2018

A noter:

Art contemporain: artistes nés après 1945

Fine Art: peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo, estampe, installation

Période étudiée: juillet 2017 – juin 2018

Les 66.850 transactions enregistrées sur 12 mois révèlent un marché plus intense que jamais. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5 depuis l’exercice 2000/2001. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. Le prix moyen d’une œuvre contemporaine vendue aux enchères est passé de 8.400$ au tournant du XXIème siècle à 28.000$ aujourd’hui. De plus, le Marché de l’Art Contemporain bénéficie d’une offre plus diversifiée que jamais: 20.335 artistes nés après 1945 ont enregistré au moins une enchère sur les 12 derniers mois, soit près de cinq fois plus qu’en 2000/2001 (4.100 artistes contemporains).

thierry Ehrmann : « La restructuration aura duré trois ans mais le Marché de l’Art Contemporain repart désormais sur des bases beaucoup plus solides. Si les prix sont à nouveau en hausse, l’offre est également en pleine augmentation et permet une meilleure sélection des œuvres. Le taux d’invendus parfaitement stable, à 39%, garantit l’équilibre du marché.« 

Le Royaume-Uni (545m$) et la Chine continentale (298m$) réalisent tous deux une très belle performance, en hausse de +55% et +15% respectivement. En revanche, le chiffre d’affaires de l’Art Contemporain aux USA affiche une baisse de -13% par rapport au dernier exercice, que le record exceptionnel à 110,5m$ – pour Untitled (1984) de Jean-Michel Basquiat – avait enflammé.

Londres, New York, Pékin et Hong Kong concentrent à elles seules 82% du chiffre d’affaires mondial pour l’Art Contemporain, mais 17% des lots vendus.

La France réalise une prestation remarquable avec 71m$ cumulés en 12 mois pour l’Art Contemporain, soit une progression de +81%. L’Allemagne (+40%), l’Italie (+31%) et la Belgique (+27%) consolident respectivement leur cinquième, septième et dixième place sur le Marché de l’Art Contemporain mondial. En outre, de nombreux pays participent à la croissance aux quatre coins du globe: Japon (+22%), Australie (+15%), Corée du Sud (+15%), Afrique du Sud (+25%).

Les chiffres clés:

  1. Le chiffre d’affaires mondial, en hausse de +19%, atteint 1,9Mrd$

  2. Le nombre de lots vendus augmente de +17%, avec 66.850 adjudications

  3. Le taux d’invendus mondial reste stable à 39%

  4. L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +18,5%

  5. Le chiffre d’affaires mondial a progressé de +1 700%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$

  6. Le nombre de ventes a été multiplié par 5,5, passant de 12.300 à 66.850 lots vendus

  7. Des ventes aux enchères d’Art Contemporain ont été enregistrées cette année dans 59 pays

  8. New York, Londres, Pékin et Hong Kong concentrent 82% du CA, pour 17% des lots vendus

  9. La Grande Chine (Hong Kong et Taïwan inclus) pèse 480m$, soit 26% du marché

  10. L’Europe connaît une année exceptionnelle: France +81%, Allemagne +40%, Italie +31%

  11. Les Pays-Bas, la Belgique et l’Autriche engrangent plus de 8m$ chacun

  12. La Corée du Sud (8m$) et les Philippines (5m$) placent l’Asie du Sud-Est sur l’échiquier mondial

  13. L’Australie (10m$) et la Nouvelle-Zélande (#5m$) figurent dans le top 20 des places de marché

  14. L’Afrique du Sud (6m$) porte le continent africain, suivie de loin par le Maroc et le Nigeria

  15. Le Moyen-Orient est représenté par la Turquie (5m$), l’Iran (3m$), les EAU (2m$) et Israël (1m$)

Le Rapport 100% gratuit et numérique

Consultable gratuitement en ligne, le nouveau Rapport Artprice du Marché de l’Art Contemporain 2018 combine par ses outils d’aide à la décision quatre analyses indispensables pour pénétrer l’évolution, l’organisation ainsi que les dernières tendances du Marché de l’Art Contemporain. Quatre études pour approfondir les sujets les plus sensibles et répondre aux interrogations de tous les amateurs, collectionneurs, professionnels et institutions actifs sur le Marché de l’Art Contemporain.

1. Bilan général. Les performances de l’Art Contemporain

Réveillé par un record sensationnel à 110,5m$ en mai 2017, le Marché de l’Art Contemporain achève un troisième semestre consécutif en hausse. La consolidation de ce marché passe par une demande toujours plus forte pour les artistes contemporains devenus incontournables, mais également par la prolifération de l’offre et un contexte économique particulièrement favorable.

2. La cote des artistes

Résultats annuels époustouflants, hausses de cote fulgurantes… quels sont les artistes les plus cotés du Marché de l’Art Contemporain et comment réagit la demande internationale?

3. Afrique et diasporas

De la construction d’un marché de l’art contemporain africain en France à l’explosion de l’art afro-américain aux États-Unis: décryptage du souffle “africain” qui secoue l’ensemble du Marché de l’Art.

4. Ils font l’actualité

Elle est française mais elle s’est construite en Angleterre. Laure Prouvost affiche un brillant parcours et un curriculum vitae bien rempli: des études au Central Saint Martins (cinéma) puis au Goldsmiths College, l’obtention du prix Max Mara (2011) suivie d’une exposition à la Whitechapel Gallery, avant l’obtention du fameux Turner Prize (2013).

Top 100 des œuvres contemporaines vendues aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

Top 500 des artistes contemporains par produit de ventes aux enchères (juillet 2017-juin 2018)

L’Art Contemporain (12% du marché global contre seulement 2,8% en 2000) nécessite d’être appréhendé différemment de l’Art Impressionniste ou Moderne. Sur la même période, le produit des ventes a progressé de +1.744%, passant de 103m$ à 1,9Mrd$. La cote et les indices d’un artiste contemporain sont en effet constamment soumis à l’influence de nombreux événements qui les rendent d’autant plus sensibles.

Afin d’étudier cette réalité, la société Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, a mis au point, avec le concours du département d’économétrie, son équipe éditoriale et des historiens de l’art, une nouvelle méthode d’analyse et d’outils d’aide à la décision, qui permettent de mieux comprendre et interpréter l’évolution des prix.

thierry Ehrmann: « Le vieux mythe de l’artiste maudit de son vivant semble à présent révolu. De même, l’adage ‘Seul un artiste mort est un bon artiste’ part aux oubliettes de l’histoire.

Ce 21ème rapport sur l’Art Contemporain 2018 se plonge au cœur de cette passionnante question. Une explication heureuse s’impose: l’artiste contemporain remplit à nouveau son rôle que définit fort bien le philosophe Giorgio Agamben ‘Un artiste contemporain est celui qui prend en pleine face le faisceau obscur de son temps’. Dans un monde normalisé et mondialisé dans le village global, l’artiste contemporain nous amène ce supplément d’âme dont nous sommes en recherche permanente.« 

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann1987/2018

A propos d’Artprice:

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo :https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice, labellisée par le BPI, développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom3 millions d’abonnés

https://twitter.com/artpricedotcom&https://twitter.com/artmarketdotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artpricehttp://web.artprice.com/videodont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 3,1 millions d’abonnés :http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Voir la vidéo Canal+ d’Antoine de Caunes (20 millions de vues) sur Artprice et son siège social:https://www.facebook.com/62396175978/posts/10156458428180979

Contact ir@artprice.com

La vidéo du siège social d’Artprice, parmi les plus vues sur Facebook avec plus de 10 millions de vues sur le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos.

2018/08/20 Commentaires fermés

La vidéo du siège social d’Artprice, parmi les plus vues sur Facebook avec plus de 10 millions de vues sur le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos.

Au mois d’Avril 2018, Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art et son siège social le Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos, ont été contactés par Antoine de Caunes, CANAL PLUS, afin de réaliser le tournage d’un sujet pour l’émission « La Gaule d’Antoine », pour une première diffusion début Mai 2018. Le principe de cette émission est de parcourir les 13 régions de France pour en faire connaître leurs lieux incontournables et spécifiques, après une sélection pointue.

Le professionnalisme et l’implication d’Antoine de Caunes ont su synthétiser ce que représente Artprice et le Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos / Abode of Chaos, dixit The New York Times, son siège social, tant par son commentaire que par ses images, couverts en 20 ans par plus de 2700 médias internationaux de presse écrite et audiovisuelle. 

Cette vidéo est devenue en l’espace de quelques semaines une vidéo culte sur Facebook. Elle dépasse aujourd’hui 10 millions de vues. (P.V. d’huissier SCP Estelle PONS – Sarah MERGUI du 20.8.2018).

Le constat d’huissier porte sur 2 URL pointant sur la vidéo Facebook du documentaire Canal + qui appartiennent d’une part, à la  page monde Facebook d’Artprice avec 2.7 millions d’abonnés et la page monde du Facebook du Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos avec ses 2.9 millions d’abonnés.


C’est dire l’incroyable audience rencontrée par la vidéo de l’émission « la Gaule d’Antoine » sur son le Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos siège social d’Artprice à travers le Monde.

thierry Ehrmann: « Cette adhésion internationale montre à quel point le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant l’ERP La Demeure du Chaos, porte un message artistique universel. Le fait qu’elle abrite le siège social d’Artprice est le support idéal pour véhiculer l’image d’Artprice en sa qualité de leader mondial, dans le monde de l’Art. »

La page monde Facebook d’Artprice avec 2.7 millions d’abonnés et la page monde du Facebook du Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos avec ses 2.9 millions d’abonnés reflètent un taux de satisfaction exceptionnel sur un documentaire vidéo vu plus de 10 millions de fois avec un nombre de gens qui n’adhère pas extrêmement faible dans l’univers du marketing B to B et B to C.

En effet, on compte un taux de satisfaction de 99.855% sur la page Facebook Artprice et de 99.724% pour celle de la Demeure du Chaos. (P.V. d’huissier SCP Estelle PONS – Sarah MERGUI du 20.8.2018). On note dans le même P.V. d’huissier en mode administrateur

6,5 millions de portée de publications/semaine.

Il est bon de préciser aussi qu’Artprice et la Demeure du Chaos sont à l’origine du célèbre classement Grand Lyon La Métropole Culture Facebook Google qui a 7 ans et qui en est au 59 ème classement.

En effet le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos a souhaité depuis 7 ans mesurer son empreinte sur Facebook face à 25 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont de véritables marqueurs culturels: La Fête des Lumières, Musée d’Art Contemporain Lyon, Musée des Beaux-Arts de Lyon, La Biennale d’Art contemporain, Festival Lumière, Institut d’Art Contemporain, Institut Lumière, La Biennale de la Danse de Lyon,  Le Transbordeur, Les Nuits de Fourvière, Les Nuits Sonores, Maison de la Danse,  Musée des Confluences, Opéra de Lyon, Orchestre National de Lyon, Quai du Polar, Théâtre de la Croix-Rousse, Théâtre des Célestins, TNP Villeurbanne, Le Sucre, Reperkusound, Invites de Villeurbanne, Ninkasi, Les Subsistances.

Groupe Serveur et Artprice ont choisi ces acteurs culturels parmi les beaux-arts, l’art contemporain, le théâtre, la danse, la musique, le cinéma et la littérature. Le département économétrie de Groupe Serveur et d’Artprice possède un algorithme original propriété au titre de la propriété intellectuelle qui calcule « l’engagement logarithmique ». Cette formule mathématique est accessible en ligne à l’adresse suivante :

https://artpressagency.wordpress.com/2018/07/28/thierry-ehrmann-en-avant-premiere-le-classement-n59-exclusif-de-aout-2018-des-principaux-acteurs-culturels-du-grand-lyon-la-metropole/

Le résultat est sans appel le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos est d’une part le 1er Musée d’Art Contemporain Rhône Alpes avec 180 000 visiteurs par an et d’autre part 1er en terme d’abonnés, avec 2 963 000 et un engagement logarithmique exceptionnel de 75.

De même en notation Google des visiteurs dans les musées d’Art, le Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant l’ERP La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos arrive n°1 devant 3 institutions avec 4.6, en n°2 le Musée des Beaux-Arts de Lyon avec 4.4, en n°3 le Musée d’Art Contemporain de Lyon avec 4.1 et en n°4 l’Institut d’Art Contemporain avec 4.0.

Dans le monde de l’économie les grandes marques mondiales, dont la plupart sont attachées à la récente Coupe du Monde de Football 2018 et la victoire de la France, ont connu des scores bien inférieurs la performance de notre vidéo, voir les scores des vidéos de CIC, Easy Voyage, LG France, Carrefour, SFR, Orange France, McDonalds France, Groupe APRR sur : http://www.e-marketing.fr/Thematique/veille-1097/Breves/Les-meilleures-videos-marques-diffusees-Facebook-333124.htm 

Remerciements rédaction e-marketing.fr en collaboration avec NukeSuite 

A titre de comparaison, au-delà des marques, en secteur show business, la vidéo de Madonna pour son 60ème anniversaire totalise ce jour 216k vues sur sa page Facebook officielle. Sur celle de la NASA, organisme mondial, qui compte pourtant plus de 21 millions d’abonnés, la vidéo la plus vue du mois d’Août affiche 566k vues.

Pour rappel, Artprice avait pris l’engagement, lors de son A.G. le 30 juin 2017, de prendre la 1ère place en matière d’information sur le Marché de l’Art sur les réseaux sociaux où elle comptait 345 K d’abonnés. Pour réaliser cet objectif très ambitieux, Artprice et son entité Artmarket.com devaient conquérir plus d’un million d’abonnés à leurs publications sur la période 2S 2017/1S2018.

Pari réussi, au-delà de l’objectif avec 676% de croissance sur la période juillet 2017 / Juillet 2018 pour la page Artprice, ce qui la place parmi les pages les plus suivies au Monde, avec 2 792 660 millions d’abonnés au 20 Août 2018.

De grands groupes internationaux cotés ont cru s’exonérer de la complexité des réseaux sociaux et subissent le retard fatal générant des préjudices économiques importants qui remettent en question leur position. Même avec un budget financier exceptionnel le retard accumulé ne peut pas être compensé du fait de l’architecture élaborée des réseaux sociaux. Certains groupes du S&P500 en sont des exemples probants.

Désormais l’empreinte sur les réseaux sociaux est l’un des paramètres primordiaux et vitaux pour qui veut préserver le capital entreprise et son avenir, avec bien évidemment, sa notoriété et visibilité à travers le Monde, ce qui est le cas d’Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ainsi que sa Place de Marché Normalisée Artmarket.com .

C’est pour cette raison qu’Artprice a privilégié très tôt cet axe de communication, anticipant depuis longtemps le poids des réseaux sociaux dans son marketing, ses banques de données, ses équipes informatique et ses forces de ventes, forgeant chaque jour un peu plus son expérience dans les multiples réseaux sociaux pour générer des millions de nouveaux membres qualifiés pour les multiples abonnements payants à ses banques de données.

Copyright www.artprice.com 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,7 millions d’abonnés
https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://artmarketinsight.wordpress.com/


Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice 
http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,9 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact 
ir@artprice.com

Artprice: le Rapport mondial 1S 2018 du Marché de l’Art, tous les indicateurs sont positifs.

2018/08/06 Commentaires fermés

Premier semestre 2018 : reprise générale du Marché de l’Art +18%

1 Les ventes aux enchères mondiales de Fine Art*, en hausse de +18 %, totalisent 8,45 Mrd$

2 Le nombre de transactions reste stable : 262 000 lots vendus, soit une hausse de +2,5 %

3 Les USA réalisent une progression colossale de +48 %, avec 3,3 Mrd$

4 La Chine**, 2 Mrd$, réduit ses invendus avant un 2nd semestre décisif

5 Le Royaume-Uni, +18 %, se positionne juste derrière la Chine : 1,9 Mrd$

6 L’UE prend part à la croissance : France +8 %, Allemagne +17 %, Italie +22 %

7 L’Art Moderne, pilier du marché haut de gamme, pèse 46 % du chiffre d’affaires global

8 Modigliani et Picasso enregistrent tous deux un résultat supérieur à 100m$

9 Zao Wou-Ki est l’artiste chinois le plus performant au S1 2018 avec 155 m$

10 L’indice des prix de l’Art Contemporain gagne +27 % et rivalise avec le S&P 500

*Ventes publiques de Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation)

**En collaboration avec l’Art Market Monitor of Artron (AMMA).

Bilan général

A l’échelle mondiale, le Marché de l’Art réalise une progression de+18% sur le premier semestre 2018. Il poursuit ainsi la croissance retrouvée au premier semestre 2017 (+9 %) et confirmée au second semestre 2017 (+32%).
Résultats globaux

A l’échelle planétaire, plus de 262 000 lots Fine Art ont été cédés aux enchères au cours des 6 premiers mois de l’année 2018, pour un produit total de 8,45 Mrd$ (frais inclus). Plus de 3 532 ventes ont fait l’objet systématique d’une analyse détaillée et synthétique par Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 1987. Ce rapport semestriel couvre les Ventes Publiques Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation).

Thierry Ehrmann, fondateur et PDG d’Artprice : « Le Marché de l’Art depuis l’an 2000, soit 18 ans d’observation, a fait preuve d’une maturité à toute épreuve, affrontant la crise du NASDAQ, les événements du 11 septembre 2001, la 2ème guerre d’Irak et bien sûr la crise financière et économique sans précédent de 2007, une tension géopolitique mondiale avec de plus, l’apparition des taux négatifs laminant les épargnants. Durant ces 18 années, le Marché de l’Art a su effectuer des corrections salvatrices évitant son effondrement face à la crise financière, s’érigeant en valeur refuge, sans constituer pour autant une bulle spéculative ».

Ses taux de rendement très attractifs depuis plusieurs années surperforment d’autres placements et font du Marché de l’Art un marché désormais liquide, efficient et à part entière, quel que soit le continent.

Top 10 des pays par produit de ventes aux enchères S1 2018

Pays — Chiffre d’affaires — (Part de marché)

1 Etats-Unis — 3 341 746 766 $ — (39,6%)

2 Chine — 1 997 226 110 $ — (23,6%)

3 Royaume-Uni — 1 873 284 804 $ — (22,2%)

4 France — 372 461 596 $ — (4,4%)

5 Allemagne — 122 765 010 $ — (1,5%)

6 Italie — 118 907 954 $ — (1,4%)

7 Suisse — 76 847 823 $ — (1,3%)

8 Japon — 66 901 157 $ — (0,9%)

9 Autriche — 53 562 620 $ — (0,8%)

10 Inde— 38 351 733 $ — (0,6%)

Autres :—383 793 555 $ —(5,0%)

Sur le Top 500 des artistes par produit de ventes, la Chine a acquis au fil des ans une place considérable dans le marché de l’art, et compte désormais 128 artistes parmi les 500 les plus cotés au monde, loin devant les Etats-Unis (82) et la Grande-Bretagne (27).

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Les données sur la Chine sont réalisées par Artprice en collaboration étroite, depuis 7 ans, avec son partenaire associé institutionnel chinois le Groupe Artron et AMMA (Art Market Monitor by Artron) présidé par Wan Jie

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le CA du Marché de l’Art mondial affiche une bonne santé. Il connaît une croissance, malgré les disparités de l’économie mondiale.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, notamment grâce à Artprice – pionnier et Leader mondial – la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec l’ensemble des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2018), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées depuis 2000 que durant tout le XIXème et XXème siècles.

Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les œuvres supérieures à 100 000 $.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs ou nuls, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple une progression de 2 108% des recettes annuelles enregistrées sur le seul segment de l’Art Contemporain en 18 ans et une progression linéaire de la valeur moyenne d’une œuvre d’art du Marché de l’Art global (ancien, moderne et contemporain) de +25%. Pour l’Art contemporain cette progression atteint 88 % en 18 ans.

Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de 9% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

Le Marché de l’Art mondial s’analyse aussi avec, comme exemple, l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. À propos de l’Artprice100® : https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/01/31/artprice-lance-pour-la-finance-et-les-investisseurs-son-indice-artprice100-reg-constitue-des-nbsp-blue-chips-nbsp-du-marche-de

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 99% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

Le Marché de l’Art est donc bien un marché efficient, historique, et mondial.
TOP 20 des artistes – S1 2018 © Artprice com

Artiste – Produit de ventes (USD) – Nombres d’œuvres vendues – Meilleur résultat (USD)

1 Pablo PICASSO (1881-1973) — 602 865 747 $ — 1 841 — 115 000 000 $
2 Claude MONET (1840-1926) — 267 055 149 $ — 22 — 84 687 500 $
3 Andy WARHOL (1928-1987) — 175 393 487 $ — 778 — 37 000 000 $
4 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — 162 756 656 $ — 64 — 45 315 000 $
5 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) — 160 869 523 $ — 22 — 157 159 000 $
6 ZAO Wou-Ki (1921-2013) — 154 558 288 $ — 268 — 23 305 301 $
7 Henri MATISSE (1869-1954) — 144 675 227 $ — 227 — 80 750 000 $
8 ZHANG Daqian (1899-1983) — 107 478 086 $ — 283 — 13 129 521 $
9 Kasimir MALEVICH (1878-1935) — 96 248 783 $ — 6 — 85 812 500 $
10 Joan MIRO (1893-1983) — 87 818 817 $ — 696 — 21 687 500 $
11 Gerhard RICHTER (1932-) — 80 720 365 $ — 177 — 16 563 000 $
12 David HOCKNEY (1937-) — 77 358 842 $ — 214 — 28 453 000 $
13 Alberto GIACOMETTI (1901-1966) — 73 528 071 $ — 74 — 16 647 567 $
14 Francis BACON (1909-1992) — 73 156 871 $ — 58 — 49 812 500 $
15 Constantin BRANCUSI (1876-1957) — 71 921 220 $ — 3 — 71 000 000 $
16 QI Baishi (1864-1957) — 64 402 510 $ — 169 — 8 753 015 $
17 Paul GAUGUIN (1848-1903) — 63 511 735 $ — 34 — 35 187 500 $
18 Fernand LÉGER (1881-1955) — 62 655 125 $ — 122 — 19 437 500 $
19 Richard DIEBENKORN (1922-1993) — 62 311 216 $ — 54 — 23 937 500 $
20 Yayoi KUSAMA (1929-) — 61 861 631 $ — 344 — 4 534 985 $

Top 10 des ventes aux enchères – S1 2018 © Artprice com

Artiste – Oeuvre – Prix (USD) – Date – Maison de ventes

1 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) — Nu couché (sur le côté gauche) (1917) — 157.159.000 $ — 14/05/2018 — Sotheby’s New York
2 Pablo PICASSO (1881-1973) — Fillette à la corbeille fleurie (1905) — 115.000.000 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
3 Kasimir MALEVICH (1878-1935) — Suprematist Composition (1916) — 85.812.500 $ — 15/05/2018 — Christie’s New York
4 Claude MONET (1840-1926) — Nymphéas en fleur (c.1914-1917) — 84.687.500 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
5 Henri MATISSE (1869-1954) — Odalisque couchée aux magnolias (1923) — 80.750.000 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
6 Constantin BRANCUSI (1876-1957) — La jeune fille sophistiquée (1928) — 71.000.000 $ — 15/05/2018 — Christie’s New York
7 Pablo PICASSO (1881-1973) — Femme au béret et à la robe quadrillée (1937) — 68.702.214 $ — 28/02/2018 — Sotheby’s Londres
8 Pablo PICASSO (1881-1973) — La Dormeuse (1932) — 57.829.046 $ — 08/03/2018 — Phillips Londres
9 Francis BACON (1909-1992) — Study for Portrait (1977) — 49.812.500 $ — 17/05/2018 — Christie’s New York
10 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — Flexible (1984) — 45.315.000 $ — 17/05/2018 — Phillips New York

www.artprice.com
Copyright thierry Ehrmann 1987/2018

À propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.
Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video
Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.
Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.
Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,6 millions d’abonnés
https://twitter.com/artmarketdotcom

https://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,9 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact ir@artprice.com

thierry Ehrmann – Voyage au bout de la nuit

2018/06/05 Commentaires fermés

Fin dialecticien, homme d’une grande spiritualité, artiste plasticien féru de l’histoire de l’art, Thierry Ehrmann a érigé en deux décennies le leader mondial de l’information sur le marché de l’art (4,5 millions de membres dans 72 pays). Passionné et passionnant, le président directeur général d’Artprice.com nous retrace son parcours atypique. Entretien fleuve. (Entreprendre.fr)

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

Que retenez-vous de votre jeunesse ?

Mon enfance fut marquée par une formation chez les jésuites nommés les soldats de Dieu, puis chez les dominicains, redoutables négociateurs attestant d’un contournement intellectuel extrêmement rare et aiguisé. Mon enfance fut d’autant plus particulière que mon père, ancien polytechnicien à la retraite, docteur en droit et grand croyant, était un membre de l’Opus Dei influent.

Après Vatican II, l’Église ayant décidé de mettre fin aux biens ostentatoires, mon père avait été mandaté par le Vatican pour fermer les écoles princières, les palaces et autres lieux vains et inutiles qui ne représentaient plus l’esprit qui soufflait dans la foulée de Vatican II. Nous avons voyagé aux 4 coins du monde pour mettre un terme à ces lieux qui appartenaient à l’Eglise. J’ai ainsi pu découvrir le monde, et observer qu’à l’époque, le latin était la langue des affaires et non l’anglais.

J’ai eu l’occasion de faire le tour du monde une première fois durant mon enfance, puis une seconde fois entre 16 et 20 ans. J’ai écumé tous les pays à l’exception de 2 ou 3 pays exotiques.

 

Quels enseignements tirez-vous de ces voyages ?

Les voyages sont vains et inutiles. Le plus long voyage est celui que l’on fait dans sa tête. Au terme de 20 ans de démarche analytique freudienne, suivis de 8 ans de démarche lacanienne, je suis convaincu que le voyage physique est une fuite en avant dans laquelle on s’exile avec ses névroses et ses psychoses. C’est précisément l’histoire des miroirs grossissants, la fuite à l’extérieur est un véritable syndrome de Stendhal qui ne fait qu’amplifier le phénomène.

Si les évangiles de Luc et Matthieu affirment «  nul n’est prophète en son pays », pour autant, nous sommes le fruit d’une éducation, d’une culture et d’un climat. C’est sur nos terres que nous nous faisons, nous défaisons et nous reconstruisons. Je n’ai jamais vu d’exil heureux. J’ai eu la chance de rencontrer des monstres puissants qui ont dominé le XXème siècle et qui pour certains se sont éteints depuis. J’en ai conclu que tout exil est soumis à un éternel retour.

Celui qui s’isole en haut de la montagne ne cherche que le retour à l’exil, l’acte de solitude correspondant à la volonté de mieux revenir. Pour moi, le mythe de l’ermite n’existe pas, l’ermite est quelqu’un qui prépare son retour en scène, il n’est un mythe qu’en projection de son futur retour. Nous devons affronter nos démons frontalement sous peine qu’ils reviennent toujours.

 

Quel est votre moteur dans la vie ?

La passion pour l’art que je mets dans Artprice et le musée que j’ai fondé. Je suis artiste plasticien inscrit à la Maison des Artistes depuis 35 ans. Dès 1999, j’ai voulu faire vivre mes œuvres dans le premier musée privé immatriculé au RCS : Le Musée L’OrgAne, que j’ai érigé comme siège social d’Artprice, coté sur le marché réglementé. Ma passion pour l’histoire de l’art, en 20 ans, m’a servie à bâtir le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Ce travail titanesque fut synthétisé par la Ministre de la Culture lors de sa visite chez Artprice par cette phrase « Vous vous êtes subrogé en lieu et place à une mission supra-étatique de conservation de l’histoire du marché de l’art ». En effet, il est nécessaire de poser quelques chiffres qui démontrent le travail herculéen réalisé : Artprice est devenue en 20 ans le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Avec Artprice Images, elle permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art, de 1700 à nos jours, commentées par ses historiens.

Au quotidien, Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice compte 4,5 millions de membres dans 72 pays.

 

En quoi avez-vous introduit une profonde révolution dans le marché de l’art ?

Raymonde Moulin, célèbre sociologue et historienne de l’art, surnommée « la Papesse », m’a interpellé il y a une dizaine d’années en m’indiquant qu’Artprice avait définitivement modifié l’histoire du marché de l’art de manière irrévocable en s’inscrivant elle-même dans l’histoire de l’art. Effectivement, on note depuis 20 ans une mutation sans pareil. Laissons parler les chiffres quelques secondes.

Les leviers d’une telle mutation passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, à la zone Pacifique, à l’ Inde, à l’Afrique du Sud, au Moyen-Orient et à l’Amérique du Sud.

Cette mutation passe aussi par l’industrie muséale qui est devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. En effet, il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles, soit 700 nouveaux musées par an. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide.

Le Marché de l’Art est devenu un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

 

 

Vous avez fondé votre musée, au cœur-même d’Artprice qui analyse le marché de l’art. Que s’apportent-ils mutuellement ?

Aujourd’hui, Le Musée d’Art Contemporain L’Organe qui gère la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 5 400 de mes œuvres, principalement des sculptures monumentales de plusieurs dizaines, voire centaines de tonnes, dont les thèmes abordent notre siècle tragique et somptueux.

Mes 5 400 œuvres baignent dans une totale alchimie avec Artprice et le Groupe Serveur, pionnier de l’Internet et des banques de données depuis 1987. Il est évident qu’Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ne pouvait rêver mieux que d’avoir comme siège social le célèbre Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant la Demeure du Chaos. Il faut préciser que ce musée est classé en région Rhône-Alpes, de manière incontestable, comme premier musée d’art contemporain privé, avec 120 000 visiteurs par an, dont 25 % hors France.

 

Quel est votre rapport à la franc-maçonnerie ?

J’ai eu l’opportunité d’y rentrer très jeune – à l’âge de 23 ans – et de devenir membre de la Grande Loge Nationale de France. Cette loge déiste me semblait intéressante car porteuse d’une philosophie assez ouverte. On nous appelait les « Anglais » car nous dépendions de la Grande Loge de Londres ou encore les « Romains.

J’ai été l’un des premiers à aborder le thème dans un Envoyé spécial sur France 2 qui m‘était consacré. J’ai 32 ans de loge et je dois dire qu’avec le recul, pour avoir visité de multiples courants ésotériques à travers le monde, je dois admettre que la franc-maçonnerie  est le modèle philosophique le plus stable, le plus humain, et qui, contrairement à ce que l’on croit, peut par son concours amener aux grandes questions éthiques de ce siècle.

Lorsqu’on possède un mandat public, nous devons pratiquer la méthode anglo-saxonne de déclarer notre appartenance afin d’éviter les fantasmes des fraternels dévoyés et nous permettre au contraire de nos ouvrir à des réceptions d’air plein d’humanisme et de talents.

Mon père, polytechnicien et Docteur en Droit, comme moi-même et mes deux fils avons une maladie neurodégénératives très importante et ma démarche depuis 32 ans par le temple et les voyages initiatiques me permettent d’assumer ces terribles douleurs et de rester les yeux ouverts vers le ciel toujours curieux et émerveillés de ce nouveau monde.

 

Qu’entendez-vous par visite initiatique ?

J’ai suivi par plaisir un cursus universitaire de théologie qui m’a permis d’étudier différentes religions et notamment la religion juive. J’ai pu échanger avec le Rav Pinto, tout en étant goy et catholique. Un de mes meilleurs amis, décédé depuis, était un grand psychiatre juif. Cet homme brillant a sombré dans la folie et est devenu écrivain et ermite en Israël.

Son parcours était captivant car il avait étudié la Torah, le Talmud et le Zohar, que l’on retrouve dans les loges maçonniques haut gradées. Je m’imagine à la place de l’autre et ce qu’est l’autre. C’est une de mes méthodes de gouvernance dans la mesure où je ne donne jamais un seul ordre. Je pense que donner un ordre affaiblit considérablement, l’ordre étant une perte de sens.

En Asie, l’ordre n’existe pas, le regard suffit à imprimer ou à donner le sens même dans lequel il faut aller. J’ai toujours eu des passerelles absolument transparentes entre ma vie privée et ma vie professionnelle. J’admire ou je suis dubitatif en fonction des jours des gens qui cloisonnent ces deux univers. Lorsque l’on est passionné, il est difficile, voire impossible, de conserver cette étanchéité.

J’ai toujours cultivé une totale transparence avec mes fils qui ont désormais plus de 30 ans en provoquant très rapidement le meurtre du père. Le père est aussi quelqu’un qui a ses fragilités, ses névroses… Mes enfants ne sont pas la continuité de moi, ils ont un parcours authentique, singulier, et il n’existe aucune projection.

 

Quel regard portez-vous sur l’Europe ?

Je lisais dernièrement les écrits de Nicolas Baverez sur la décadence de L’Occident et le projet européen. Dans les années 80, j’avais une cinquantaine de sociétés dont chacune portait le préfixe « Europ » (Europe Numéris, Europe Juris, etc). J’ai beaucoup cru au projet européen de Jean Monet mais je considère aujourd’hui que c’est la plus grande catastrophe industrielle, politique et économique.

Nous avons fait l’Europe en dépit du bon sens et nous avons gâché quelque chose d’historique qui avait dix millions d’existence. Le traité de Lisbonne signé en 2007 est pitoyable, c’est un traité que l’on signe en fin de nuit lorsque les parties sont usées et souhaitent en finir. J’ai découvert, si l’on compte les grandes régions, que c’est en réalité 108 parties qui doivent s’accorder lorsqu’il y a une adoption à prendre.

Il est déjà extrêmement difficile d’obtenir l’accord de tous les sociétaires ou tous les mandataires au sein d’une holding, alors imaginez ce qu’il en est pour la grande maison Europe. Le système était voué à l’échec.

 

Comment auriez-vous imaginé l’Europe ?

J’aurais imaginé une Europe médiévale organisée en régions afin de favoriser une transversalité. Il aurait fallu mettre un terme en France à ce jacobinisme colbertiste ou ce jacobinisme high-tech qui consiste à tout concentrer. La concentration constitue pour moi une énorme erreur. L’Europe aurait pu nous aider à réaliser l’Europe des régions, porteuse de sens et productive. Rappelons à titre d’exemple que la région Rhône-Alpes est plus grande que la Suisse et représente environ 11,6 % du PIB français. Nous avons des capacités importantes mais il existe une perte d’énergie énorme.

J’imagine une Europe généreuse. L’Europe avait une très belle histoire mais elle s’est vidée de son sens, elle n’est pas atlantiste, on ne peut pas même parler d’une Europe de l’OTAN. Cette Europe a tout perdu jusqu’à la vision de ses fondateurs qui la projetaient de l’Atlantique à l’Oural avec une ouverture vers l’Ukraine. Il était question d’une Europe ouverte s’étendant naturellement jusqu’à Moscou. Les Russes sont furieusement occidentaux. Concernant la Turquie, bien qu’éprouvant un profond respect pour l’Empire ottoman et la Sublime Porte, nous devons convenir qu’aujourd’hui, la Turquie est tout sauf laïque.

L’idée, à travers l’Europe, aurait été de simplifier le tout en imaginant un marché unique dans lequel on essaye de parler la même langue et le même droit des contrats. Le droit accompagne la culture, il est la pacification de la guerre. On dit communément que lorsque les armes se taisent, le droit parle. Lorsque les hommes contractent, c’est que la guerre a cessé et qu’ils échangent. Le droit a donc une valeur capitale mais au lieu de faire un droit européen, on s’est arrangé pour produire des directives internes qui devenaient un quatrième degré de juridiction propre à notre pays.

Après avoir rédigé de multiples rapports, commission sénatoriale etc, j’ai décidé de cesser toute navette parlementaire ou sénatoriale. J’ai vu des choses hallucinantes qui visaient à renforcer notre protectionnisme et à attiser le sentiment anti-européen. L’idée était de faire en sorte d’embêter les autres par tous les moyens. La réforme des ventes publiques est un exemple parlant, elle a fait l’objet d’une première réforme en 2011 avant d’être de nouveau amendée, nous en sommes à présent à la modification de la réforme exposant trois.

Face à l’absence d’effort des différents acteurs, l’Europe est devenue ce monstre administratif dans lequel on ne connaît pratiquement aucun commissaire. Le Tafta compte entre 800 et 900 négociateurs, alors que l’Europe n’en dispose que d’une quarantaine. La puissance de feu joue énormément. C’est dommage car nous avions un très beau projet mais il est grand temps d’arrêter les frais.

 

Quelle révolution majeure sommes-nous en train de vivre ?

Nous sommes désormais passés à une phase de mondialisation que les gens n’ont pas vu venir et anticipée. Nous sommes dans un changement de paradigme qui se produit environ tous les 3 ou 4 siècles, nous assistons à une véritable compression de l’espace-temps. J’ai eu la chance d’avoir Paul Virilio comme intervenant, ce dernier a beaucoup travaillé sur la notion d’accident et d’espace-temps. Une civilisation était considérée comme supérieure à une autre lorsqu’elle allait plus vite.

Rome a eu la suprématie sur Athènes car ils annonçaient le début ou la fin d’une guerre grâce à un cavalier alors que l’autre était encore à pied. Nous sommes arrivés à une optimisation absolue de la notion d’espace-temps et à une telle célérité qu’aujourd’hui, la notion même de logistique ne vaut plus rien : un container transporté entre Shanghai et le Havre coûte 400 dollars.

La mondialisation est une réalité et Internet l’a confirmé. Le législateur, nos élus et tous les États nations n’avaient pas réellement réfléchi au problème de la mondialisation.

 

 

Comment construire une histoire dans une société de l’immédiateté ?

Twitter a introduit la génération 280 caractères. Robert de Vogüé, grand financier entre autres anciennement chez JPMorgan et KBC Bank me confiait que désormais, les gens ne lisent plus que le titre dans les communications financières. Il existe une certaine facilité et lâcheté que de résumer et réduire à un titre un flux d’information constant et régulier même s’il est évident que les gens ne peuvent pas tout absorber. Trop d’information tue l’information et désormais la notion de courage et de prise de risque n’existent plus. Certains paysans ont plus de bon sens que des polytechniciens ou des énarques et sont parfois capables d’articuler un raisonnement solide et bien étayé que des gens très diplômés ne sont pas capables de conduire.

 

Quelles sont les spécificités de la Chine ?

Nous étions associés avec l’état chinois que beaucoup taxent de « démocrature ». Cela fait 30 ans que nous travaillons avec la Chine et j’ai réfléchi significativement au sujet. Bon nombre de personnes ont des idées reçues sur la Chine mais elle est cependant la première puissance mondiale et il ne faut pas oublier que la Chine a 7 000 ans d’ancienneté durant lesquels ils ont eu cette position au coude-à-coude avec l’Inde.

Gandhi a commis l’énorme erreur de créer une sorte d’autonomie propre à l’Inde. Aujourd’hui, l’Inde accuse un retard de 30 ans dans la mondialisation et est complètement en marge. Si l’Inde est prétendument la plus grande démocratie, il n’en demeure pas moins que les castes persistent, que la corruption perdure et que c’est un pays à des années-lumière de la modernité.

Le coup de génie des Chinois consiste à avoir fait de l’Inde l’atelier du monde. Grand nombre de mes amis insistent sur le fait que lorsque Chine arrivera à 700-800 dollars de salaire moyen pour les cadres – ce qui est désormais le cas – elle-même mettrait un genou et rentrerait dans une logique occidentale.

La Chine, dont le pragmatisme est sans égal, a trouvé l’Inde comme atelier du monde, la Chine devenant non plus l’usine du monde mais les ateliers de recherche et développement du monde. Ils se sont ainsi assurés une certitude pendant pratiquement 20 ans et ont pris le contrôle de la zone grande Asie : de Singapour à la Corée, au Vietnam, à la Birmanie… La Chine s’inscrit dans une logique de suprématie absolue.

Par nature, celui qui envahit – le barbare – amène également une forme de culture même si cela se fait dans le sang et la violence. La culture des barbares a toujours amené du sang nouveau et a permis au fil des siècles de régénérer et modifier les royaumes et les comtés. Le cas de la Chine est assez extraordinaire et unique au monde.

La Chine a toujours sinoïsé l’ennemi et fait en sorte, quelques soient les invasions, que les barbares deviennent de culture chinoise. La Chine n’a jamais envahi quiconque à l’exception du Vietnam mais pour des raisons plus complexes et ils n’ont jamais eu de flottes de guerre. Leur vraie force aujourd’hui est d’être toujours dans cette même logique. Ils ont une compréhension occidentale de la mondialisation, de l’économie et de l’OMC mais ils ont la capacité d’être un tout.

J’ai rencontré des opposants au régime mais ils faisaient cependant tout pour la mère patrie. On ne se rend pas compte de la force extraordinaire de la diaspora chinoise, ils arrivent à se projeter jusqu’à la quatrième ou la cinquième génération alors que nous ne dépassons pas les deux générations. Nicolas Baverez indiquait que les démocratures ont la chance ne pas céder à la facilité de la démocratie qui consiste à aller chercher des voix juste avant les élections et de légiférer et réglementer à tour de bras pour satisfaire l’opinion du dernier fait divers.

 

Comment expliquez-vous la déconstruction de notre démocratie ?

Juriste de père en fils depuis des générations, je suis atterré par cette profonde déconstruction alors que le droit français était reconnu comme l’un des meilleurs droits au monde. Nous sommes en implosion totale, de nouveaux textes viennent massacrer les anciens et les codes de procédures pénales et civiles s’entrechoquent. Nous avons sabordé trois siècles de construction intellectuelle du droit. Le droit est à la fois littéraire et mathématiques, il est l’épreuve du temps.

 

Comment imaginez-vous l’avenir ?

Désormais, l’infiniment subsidiaire est devenu le principal et l’élément focalisant est devenu l’infiniment subsidiaire. C’est toute l’histoire de la presse d’aujourd’hui. Nous avons mis un terme à l’état d’urgence, dont acte. Nous avons fait un certain nombre de codes de procédures et de droit pénal de sorte qu’aujourd’hui, nous nous situons au-delà de la plupart des dictatures en matière de droit.

Nous évoluons dans une société où les juges ont perdu tout contrôle, même le procureur, qui est censé être le chef de la police, est écarté de nombreuses procédures. Le célèbre écrivain Jean Rostand déclarait être optimiste quant à l’avenir du pessimisme. Je trouve cela dommage car nous avons tout pour être heureux : jamais la science n’a été aussi loin, jamais nous n’avons franchi de telles limites en termes de recherches et de découvertes et nous avons du bonheur à amener à l’humanité.

L’homme dispose d’outils et il est presque sur la marche du temple divin : nous savons lire les lignes de l’ADN, l’intelligence artificielle est en pleine essor et nous avons une maîtrise et une réponse à beaucoup de nos questions existentielles alors que nous sommes dans un contexte catastrophique.

 

Qu’est-il en train de se jouer sur le plan « historique » ?

Nous nous inscrivons dans un contexte de mondialisation mais pour autant, nous refusons de comprendre les articulations de l’histoire et de dénouer leur complexité en privilégiant une lecture simpliste et définitivement manichéenne.

A mon sens, les attentats du 11 septembre incarnent un nouveau point de départ l’ouverture du 21ème siècle. Les ruines du 11 septembre ne s’adressent pas uniquement aux Américains mais également Européens. Francis Fukuyama avait déclaré avant de se rétracter que la chute du mur de Berlin consacrait la « fin de l’histoire », et que la démocratie devenait perpétuelle. Cette théorie tuait l’idée même d’histoire dans ce qu’elle a de violent et d’impromptu. L’histoire est par nature soudaine et non prévisible. Le 11 septembre fut un événement soudain et non prévisible qui nous a ramenés à la réalité selon laquelle l’histoire peut exploser à tout moment. Le 11 septembre marque la défaite de l’Occident et de notre suprématie. L’Occident s’est quasiment tout arrogé au cours du XXème siècle, la démocratie, le bon goût, l’art… Si l’on considère l’Histoire, qu’est-ce qu’un siècle sur 6000 ou 7000 ans d’humanité ?

 

Quelle est la gravité de la situation dans laquelle se trouve la France ?

Si l’Europe est malade au sens des grands continents, je pense que la France est l’un des pays les plus malades d’Europe. Le pays est dans une déconstruction beaucoup plus grave que l’on ne l’imagine et on se refuse à voir les réalités en face.

Aujourd’hui, l’ascenseur républicain est cassé mais surtout science et progrès ne riment plus avec bonheur, peut-être pour la première fois dans l’humanité. Le progrès était toujours synonyme de source de bonheur alors que désormais, ce n’est plus le cas, il devient source de flicage, et plus personne ne pose des barrières.

Je connais très intimement la culture cyberpunk et la culture de la science-fiction que l’on a ensuite désigné par films d’anticipation. J’ai une cinémathèque d’environ 50 à 60 000 films : des courts métrages, des films d’essai, des tentatives cinématographiques avortées, j’ai même récupéré des films qui ne sont jamais sortis.

Depuis pratiquement 10 ans, plus aucun film de science-fiction ne sort car tout a été pensé et que désormais la réalité a dépassé la fiction. La notion de déplacement dans l’espace-temps est la seule chose qui appartient encore au domaine de la science-fiction, il est étudié mais pour l’heure, il n’a encore été réalisé qu’à travers des électrons.

En dehors de cela, tout a déjà été traité. Mon père disait que Jules Verne avait été le premier auteur de science-fiction. Je pars du principe que tout ce que l’on écrit en projection et en scénario appartient déjà au domaine de l’acquis. Da Vinci désignait l’art comme « une chose mentale » (cosa mentale). Il m’arrive souvent de me faire violence dans mes œuvres, je vois le volume, je le modélise et ensuite il faut incarner ce volume parce qu’on est humain. On ne peut penser que ce qui existe.

 

L’intelligence artificielle est-elle un danger ?

L’intelligence artificielle existe en réalité depuis 30 ans, les établissements bancaires utilisaient déjà des algorithmes, sans parler du THF… Les outils d’aide à la décision, le datamining et la business intelligence existent depuis longtemps.

Arrêtons de galvauder et de diaboliser l’intelligence artificielle, nous avons presque le sentiment que nous accouchons d’une nouvelle religion alors qu’elle existe depuis fort longtemps.

 

En quoi et comment votre groupe a-t-il toujours été avant-gardiste ?

Nous avons beaucoup d’ingénieurs et de chercheurs étrangers au sein de notre groupe qui cherchent à partir. Je les aide à repartir dans leur pays d’origine, ou là où ils souhaitent s’expatrier. À l’époque, je prenais des participations, non pas à des fins capitalistiques, mais pour les soutenir en leur apportant la mise de départ. Nous avons ainsi pu disposer de correspondants dans le monde entier, que cela soit dans les pays de l’Est, en Israël ou au Canada.

Nous étions sur Internet dès 1985. Nous avons toujours eu 10 ans d’avance dans le groupe avec le souci permanent de maintenir cette avance en ayant une double lecture dichotomique. Nous nous interrogeons d’un côté sur ce qui va se passer dans 5 ou 10 ans et de façon concomitante sur ce qui peut permettre de réaliser concrètement des fonds propres ou du résultat net afin de ressourcer ce qui est dévoreur de fonds propres.

La R&D requiert par nature des fonds de roulement positifs. Internet a introduit la mondialisation et tout peut se dématérialiser. Si on se réfère au théorème de Pythagore selon lequel tout est nombre à l’exception de l’âme et de l’émotion, on peut donc dématérialiser pratiquement 99 % de notre civilisation. Il est évident que tout va migrer vers la révolution numérique dont Internet est le principal support mais pour autant, on tend vers le « glocal » combinant simultanément le local et le global.

Nous avons beaucoup de marchés locaux et nous étudions sur Internet tout ce qui concerne les marchés mondiaux depuis la nuit des temps, y compris le marché de l’art qui ne peut fonctionner que de manière mondiale comme les marchés financiers ou les matières premières. Nous avons toujours une approche historique, théorique, scientifique et aussi très pragmatique dans la création de société ex nihilo.

 

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 : un véritable marché alternatif aux marchés financiers, dominé par la Chine

2018/02/28 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 20ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une compétition d’une rare férocité. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’indice Artprice100® qui s’impose en salles des marchés, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 18 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Marché de l’Art, en très forte croissance, entre dans une nouvelle ère

*Ventes publiques de Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation. Période analysée : 1er janvier 2017 – 31 décembre 2017

Bilan général

Les ventes aux enchères de Fine Art atteignent 14,9Mrd$ sur douze mois

Le CA augmente de +20% par rapport à l’exercice précédent

La croissance, amorcée au S1 (+9%), s’envole au S2 (+32%)

502 900 oeuvres ont été vendues en 2017 (+3%)

Le taux d’invendus est à 34% (contre 36% en 2016)

L’indice des prix est parfaitement stable sur 12 mois

La vente du « Salvator Mundi » de Leonardo Da Vinci pour 450m$, fait entrer le Marché de l’Art dans une nouvelle ère où le prochain palier est 1Mrd$. En 2018, le Marché de l’Art comblera de manière certaine le gap entre 179m$ et 450m$.

Soft Power

La Chine reste la 1ère puissance mondiale avec 5,1Mrd$, soit 34,2% du CA mondial

Les États-Unis se placent juste derrière avec 4,9Mrd$

Les 5 premières puissances sont toutes en progression en termes de CA :

Chine +7%, USA +42%, Royaume-Uni +18%, France +35%, Allemagne +12%

La France #4 pèse 5,3% du CA mondial avec 784m$, devant l’Allemagne 256m$, mais reste terriblement distancée par les trois premières puissances. La croissance française est tributaire des géantes anglo-saxonnes. Les ventes aux enchères de Fine Art sont certes en hausse de +35%, mais ce résultat est imputable pour l’essentiel aux deux puissantes Maisons de Ventes anglo-saxonnes Christie’s et Sotheby’s, qui affichent respectivement une croissance de +58% et de +35% à Paris.

La domination de Christie’s et Sotheby’s sur le territoire français ne cesse de croître : ces deux enseignes concentrent aujourd’hui plus de la moitié du produit des Ventes aux enchères Fine Art en France: 54% en 2017 contre 47% en 2016.

Concrètement, Christie’s et Sotheby’s sont à présent plus performantes à elles deux que les 214 autres Maisons de Ventes françaises.

Christie’s est n°1 des Maisons de Ventes de la planète avec 4,4Mrd$ devant Sotheby’s 3,4Mrd$

En Chine, Poly Auction (1Mrd$) surpasse China Guardian (815m$)

Phillips se place en 5ème position avec 471m$

En Europe, l’Allemande Dorotheum (78m$) et la Française Artcurial (76m$) se distinguent

Tendances

231 artistes européens se classent dans le Top 500, 162 asiatiques, 82 nord-américains

Le top 10 des artistes est très varié: 4 chinois, 3 européens, 3 américains

De nombreux records pour des figures phares: Leonardo Da Vinci, Basquiat, Qi Baishi, Zao-Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger, Constantin Brancusi

Performances financières

Les ventes répétées** ont un rendement annuel moyen variant entre +5,5% et +8,3%

Les oeuvres achetées entre 200 000$ et 1 m$ ont le rendement annuel le plus fort : +8,3%

** La même oeuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2017

Artprice100© « Les Loups de Wall Street sont aux portes du Marché de l’Art »

L’Artprice100® affiche une progression de +360% depuis 2000

Soit un rendement annuel moyen de +8,9%

4 artistes sont remplacés entre l’exercice 2016 et 2017

En 2000, 1 artiste chinois figure dans la composition (Zhang Daqian) contre 18 en 2017

France

Vers une refonte de la régulation des ventes volontaires en France

Dans le cadre de nombreux documents publics, il ressort des prises de position des acteurs du Marché de l’Art français, notamment le Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), les faits suivants : alors que le marché de l’art s’est mondialisé, en particulier sous l’effet de la généralisation des enchères sur internet, la part de la France, qui dominait ce marché à plus de 60% jusque dans les années 70, est dangereusement tombée à moins de 4% en 2016 ! Conscients de cette préoccupante réalité, les professionnels du secteur, réunis au sein du Syndicat des Maisons de Ventes (le SYMEV), ont tiré la sonnette d’alarme depuis un an, et ils ont manifestement été entendus.

En effet, la convention annuelle des Commissaires-priseurs qui s’est tenue fin 2017 l’a confirmé : les pouvoirs publics travaillent à une refonte du cadre de régulation – obsolète et contesté – des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques en France, afin de transformer la Conseil des Ventes Volontaires (CVV) en instance d’autorégulation, plus proche des réalités du marché et de ses enjeux numériques et mondiaux.

Fin novembre, devant toute la profession réunie, Sylvain Maillard, Député de Paris dans la circonscription de l’Hôtel Drouot et ancien porte-parole de campagne d’Emmanuel Macron l’a clairement affirmé: « toutes vos questions ont été entendues par les pouvoirs publics (…) et les pistes de réflexion sur les réponses à y apporter sont en cours d’élaboration et d’instruction. »

Nul doute que la matinée d’auditions au Sénat le 7 mars prochain consacrée à « l’attractivité et la compétitivité juridiques du marché de l’art français », sous la double égide de la Commission des Lois et de la Commission de la Culture du Sénat, s’inscrit dans cette dynamique réformatrice, devant conduire à l’adoption d’un cadre rénové dès 2018.

La levée d’une chape de plomb administrative unique en Europe serait annonciatrice d’une reconquête par le marché de l’Art français de la juste place qui fut la sienne durant plus d’un siècle sur le marché mondial. Fin de citation.

Véritable consécration pour Artprice car ces événements en cours satisfont l’intégralité des demandes d’Artprice au terme d’une féroce bataille.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire de 20% du produit des ventes, malgré la stagnation de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires 2017 est très impressionnant avec un résultat global de 14,9Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de plus de 8% par an pour les oeuvres supérieures à 200 000$.

En 2017, dans le combat de titans Chine / USA, le Marché de l’Art mondial Fine Art explose en Occident et consacre néanmoins la Chine dans son rôle de première puissance mondiale, malgré +42% de CA pour les USA et la vente record et historique du Salvator Mundi de Léonard Da Vinci à 450m$ chez Christie’s USA. Cette domination s’établit avec une avance de 200m$ aux dépens des USA. Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 32,4%, ce qui démontre, outre le chiffre d’affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 16,4%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants compte 46,2% d’artistes européens et 5% d’autres nationalités (pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Ouest).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,5% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 98% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter : https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice a 20 ans n°132, à suivre sur Twitter #ARTPRICEA20ANS par thierry Ehrmann

2018/02/08 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans n°132, à suivre sur Twitter #ARTPRICEA20ANS par thierry Ehrmann :

Artprice lance pour la finance et les investisseurs son indice Artprice100® constitué des « blue chips » du Marché de l’Art

2018/01/31 Commentaires fermés

L’Artprice Global Index® révèle une prise de valeur générale des œuvres d’art avec un gain de +30 % depuis sa création il y a 20 ans. Cette performance est certes très appréciable à une époque où les taux d’intérêt appliqués par les Banques Centrales sont proches de zéro aux États-Unis (FED) et négatifs en Europe (BCE), mais ce résultat augmente encore très fortement dès lors que l’étude porte sur la partie la plus stable du Marché.

De fait, le département d’économétrie d’Artprice, en écartant les valeurs les plus volatiles (afin de réduire l’influence des phénomènes de mode et de spéculation), démontre que le Marché de l’Art est un placement financier extrêmement compétitif et fiable dans le temps.

Cet indice scientifique Artprice100® fait l’objet d’une protection au titre de la propriété intellectuelle et constitue une arme majeure pour Artprice en tant que Leader Mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

PRINCIPE

L’Artprice100® a pour mission d’observer et de quantifier la prise de valeur du Marché de l’Art en se concentrant sur sa partie la plus stable. Ce nouvel indice scientifique complète l’ensemble des outils d’aide à la décision développés par Artprice. L’Artprice100® constitue un nouveau référent indispensable au monde de la finance qui recherche des nouveaux placements sur des marchés efficients.

La création de l’indice Artprice100® répond à la demande incessante des clients d’Artprice, principalement les établissements financiers et bancaires notamment le Private Banking qui désirait un produit indicé fiable et pérenne ne nécessitant pas par son utilisateur une connaissance particulière du Marché de l’Art.

Avec l’Artprice100®, le Marché de l’Art – considéré unanimement aujourd’hui comme une alternative aux placements financiers traditionnels – possède désormais un indice de référence comparable aux principaux indices boursiers de la planète : S&P 500, FTSE 100, CAC 40, DAX, NIKKEI 225, etc. Sa composition s’inspire du principe général de construction de ces indices : il se concentre sur les artistes fondamentaux du Marché de l’Art et tient compte de leur importance relative.

COMPOSITION

La composition de l’Artprice100® est ajustée par un conseil scientifique au 1er janvier afin de refléter l’évolution progressive du Marché de l’Art. Les 100 artistes les plus performants aux enchères sur les cinq années précédentes, et qui répondent à un critère essentiel de liquidité (au moins dix œuvres homogènes vendues chaque année), sont identifiés pour constituer un portefeuille représentatif. Le poids de chaque artiste est proportionnel au produit de ventes de chacun sur la période concernée.

Ainsi au 1er janvier 2000 – année de référence de l’Artprice100® – un investissement est réalisé sur les 100 artistes dont les ventes aux enchères sont les plus régulières et les plus volumineuses (en terme de chiffre d’affaires) sur les années 1995, 1996, 1997, 1998 et 1999. Le poids de chacun des 100 artistes est détaillé dans l’Annexe 1.

La composition n’évolue pas en cours d’année. La valeur de l’Artprice100® évolue donc selon l’indice de chaque artiste, pondéré par le poids de celui-ci dans le portefeuille.

PERFORMANCES FINANCIÈRES

Au cours de l’année 2000, la valeur de l Artprice100® a progressé de +10,9 %. Ainsi, pour une valeur initiale fixée à 100$, la valeur de ce portefeuille atteint déjà 110,9$ au terme de l’année 2000.

La contribution de chaque artiste dans ce résultat apporte une information supplémentaire. Pour une participation à hauteur de 16 % dans ce portefeuille, Pablo Picasso enregistre une baisse de prix sur de -9 % sur l’année 2000. Les 16 $ correspondant à l’investissement dans des œuvres de Pablo Picasso sont donc évalués, au 31 décembre 2000, à 14,6$.

Heureusement, la diversification du portefeuille permet de compenser la performance négative de cet artiste. La progression de Robert Rauschenberg (+59%), Antoni Tapies (+48%), René Magritte (+18%), entre autres, permet à l’Artprice100® d’afficher un rendement tout à fait remarquable dans sa globalité.

Sur le long terme, les performances de l’Artprice100® surpassent, sans comparaison aucune, les performances de l’Indice Global Artprice ainsi que celles du marché boursier américain, représenté par le S&P 500.

Evolution de l’indice des prix Artprice100®
Base 100 au premier janvier 2000

Evolution de l’indice des prix Artprice100® Base 100 au premier janvier 2000

Evolution de l’indice des prix Artprice100® Base 100 au premier janvier 2000

ÉVOLUTION DES ARTISTES

L’indice Artprice100® apporte une information essentielle, puisque que sa composition tend à

refléter l’évolution progressive du Marché de l’Art. La liste des 100 artistes les plus importants du Marché et le poids de chacun dans le portefeuille qu’ils constituent sont établis à partir des performances moyennes des artistes sur les 5 années précédentes.

Ce critère, purement objectif, a pour but d’identifier la partie la plus stable du Marché de l’Art tout en obligeant cette liste à évoluer lentement. Le Big Data d’Artprice permet d’examiner avec la méthode des ventes répétées et l’analyse du flux colossal des ventes mondiales tous les angles morts qui pourraient échapper au conseil scientifique. Seule Artprice avec son Intranet reliant les 6300 Maisons de Ventes a la capacité de traiter et de mettre en forme cet indice qui requiert une imposante masse de calcul.

La constitution de l’Artprice100® pour les années 2000 et 2017 est fournie dans les Annexes. Quatre artistes sont remplacés (mode entrant / sortant comme dans les indices boursiers) entre l’exercice 2016 et 2017 :

Entrants : Agnes Martin, Francis Picabia, Barbara Hepworth, Michelangelo Pistoletto

Sortants : Giorgio De Chirico, Alexej Von Jawlensky, Paul Klee, Cindy Sherman

Cette transformation progressive de la liste des 100 artistes constitutifs de l’Artprice100® est frappante sur le long terme. En 2000, un seul artiste chinois figure dans cette liste (Zhang Daqian) contre 18 en 2017.

CONCLUSION

Sur 18 années, l’Artprice100® affiche une progression de +360 %, soit un rendement annuel moyen de +8,9 %. Cette approche révolutionnaire de l’investissement dans le Marché de l’Art permet au monde de la finance et des investisseurs d’appréhender le Marché de l’Art par une gestion indicielle, ce qui n’existe pas jusqu’à présent. Cette performance représente la rentabilité du Marché de l’Art dans ce qu’il a de plus stable.

Elle prouve, une fois de plus, qu’un portefeuille d’œuvres relativement bien diversifié, poursuivant une stratégie d’acquisition simple et non agressive, a une véritable raison d’être économique, qui s’ajoute aux bénéfices non lucratifs d’une collection d’œuvres d’art.

Il faut préciser que le Marché de l’Art au cours des vingt dernières années a accru sa liquidité de manière spectaculaire et est devenu selon l’avenir général un véritable marché efficient auquel Artprice, en tant que Leader Mondial, a largement contribué.


Artprice, par ses contacts, a pour objectif d’inclure très rapidement son indice Artprice100® et ses dérivés dans les écrans financiers et les salles de marché.

Annexe 1

Constitution de l’Artprice100® pour l’année 2000

Rang – Artiste – Poids

1 – Pablo PICASSO – 16,1%

2 – Claude MONET – 7,8%

3 – Paul CÉZANNE – 5,3%

4 – Pierre-Auguste RENOIR – 4,7%

5 – Edgar DEGAS – 3,9%

6 – Henri MATISSE – 2,9%

7 – Marc CHAGALL – 2,8%

8 – Amedeo MODIGLIANI – 2,8%

9 – Andy WARHOL – 2,2%

10 – Joan MIRO – 2,0%

11 – Camille PISSARRO – 1,7%

12 – Fernand LÉGER – 1,7%

13 – René MAGRITTE – 1,6%

14 – Henry MOORE – 1,4%

15 – Alberto GIACOMETTI – 1,3%

16 – Auguste RODIN – 1,2%

17 – Georges BRAQUE – 1,1%

18 – Pierre BONNARD – 1,1%

19 – Jean DUBUFFET – 1,1%

20 – Kees VAN DONGEN – 1,0%

21 – Paul GAUGUIN – 1,0%

22 – Jasper JOHNS – 1,0%

23 – Wassily KANDINSKY – 1,0%

24 – Paul KLEE – 0,9%

25 – Alexander CALDER – 0,9%

26 – Alfred James MUNNINGS – 0,9%

27 – Alfred SISLEY – 0,9%

28 – Maurice DE VLAMINCK – 0,9%

29 – Gerhard RICHTER – 0,8%

30 – Édouard VUILLARD – 0,8%

31 – Willem DE KOONING – 0,8%

32 – Jean-Michel BASQUIAT – 0,8%

33 – Emil NOLDE – 0,8%

34 – Roy LICHTENSTEIN – 0,8%

35 – Giorgio MORANDI – 0,8%

36 – Egon SCHIELE – 0,7%

37 – Pieter II BRUEGHEL – 0,7%

38 – Salvador DALI – 0,7%

39 – Lucio FONTANA – 0,7%

40 – Juan GRIS – 0,6%

41 – Giorgio DE CHIRICO – 0,6%

42 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0,6%

43 – Maurice UTRILLO – 0,6%

44 – Raoul DUFY – 0,6%

45 – Eugène BOUDIN – 0,6%

46 – Camille Jean-Baptiste COROT – 0,5%

47 – Paul SIGNAC – 0,5%

48 – Edvard MUNCH – 0,5%

49 – Francis BACON – 0,5%

50 – Rufino TAMAYO – 0,5%

51 – Alexej VON JAWLENSKY – 0,5%

52 – Cy TWOMBLY – 0,4%

53 – Wifredo LAM – 0,4%

54 – Diego GIACOMETTI – 0,4%

55 – Laurence Stephen LOWRY – 0,4%

56 – Piet MONDRIAAN – 0,4%

57 – Marino MARINI – 0,4%

58 – Jack Butler YEATS – 0,4%

59 – Max ERNST – 0,4%

60 – Odilon REDON – 0,4%

61 – Albert MARQUET – 0,4%

62 – Georges ROUAULT – 0,4%

63 – Franz MARC – 0,4%

64 – Sam FRANCIS – 0,3%

65 – Fernando BOTERO – 0,3%

66 – Robert RAUSCHENBERG – 0,3%

67 – Richard DIEBENKORN – 0,3%

68 – Hermann Max PECHSTEIN – 0,3%

69 – Bernard BUFFET – 0,3%

70 – Henri-Théodore FANTIN-LATOUR – 0,3%

71 – Diego RIVERA – 0,3%

72 – Roberto MATTA – 0,3%

73 – Karel APPEL – 0,3%

74 – Georg BASELITZ – 0,3%

75 – Frank STELLA – 0,3%

76 – Serge POLIAKOFF – 0,3%

77 – Moïse KISLING – 0,3%

78 – MAN RAY – 0,3%

79 – Yves KLEIN – 0,3%

80 – ZHANG Daqian – 0,3%

81 – Asger JORN – 0,3%

82 – Gino SEVERINI – 0,3%

83 – John LAVERY – 0,3%

84 – Anders Leonard ZORN – 0,2%

85 – Aristide MAILLOL – 0,2%

86 – Lyonel FEININGER – 0,2%

87 – Erich HECKEL – 0,2%

88 – Max BECKMANN – 0,2%

89 – Sigmar POLKE – 0,2%

90 – Marie LAURENCIN – 0,2%

91 – Henri MARTIN – 0,2%

92 – Henri LE SIDANER – 0,2%

93 – Otto DIX – 0,2%

94 – Louis VALTAT – 0,2%

95 – Gustave LOISEAU – 0,2%

96 – Antoni TAPIES – 0,2%

97 – Jean FAUTRIER – 0,2%

98 – Adrien Jean LE MAYEUR DE MERPRES – 0,2%

99 – Massimo CAMPIGLI – 0,2%

100 – David HOCKNEY – 0,2%

Annexe 2

Constitution de l’Artprice100® pour l’année 2017

Rang – Artiste – Poids

1 – Pablo PICASSO – 6,8%

2 – Andy WARHOL – 6,8%

3 – ZHANG Daqian – 4,4%

4 – QI Baishi – 3,8%

5 – Gerhard RICHTER – 3,7%

6 – Claude MONET – 3,4%

7 – Francis BACON – 3,3%

8 – Jean-Michel BASQUIAT – 2,9%

9 – Roy LICHTENSTEIN – 2,2%

10 – Alberto GIACOMETTI – 2,1%

11 – FU Baoshi – 2,0%

12 – Cy TWOMBLY – 1,9%

13 – ZAO Wou-Ki – 1,8%

14 – Amedeo MODIGLIANI – 1,8%

15 – XU Beihong – 1,8%

16 – Alexander CALDER – 1,8%

17 – LI Keran – 1,8%

18 – Lucio FONTANA – 1,7%

19 – Joan MIRO – 1,7%

20 – WU Guanzhong – 1,7%

21 – Willem DE KOONING – 1,6%

22 – HUANG Zhou – 1,5%

23 – Marc CHAGALL – 1,4%

24 – HUANG Binhong – 1,3%

25 – LU Yanshao – 1,3%

26 – Jeff KOONS – 1,3%

27 – Christopher WOOL – 1,2%

28 – LIN Fengmian – 1,0%

29 – CHU Teh-Chun – 1,0%

30 – Yves KLEIN – 0,9%

31 – Henri MATISSE – 0,9%

32 – Fernand LÉGER – 0,9%

33 – René MAGRITTE – 0,9%

34 – Henry MOORE – 0,9%

35 – Jean DUBUFFET – 0,9%

36 – Wassily KANDINSKY – 0,8%

37 – PAN Tianshou – 0,8%

38 – Edvard MUNCH – 0,8%

39 – Pierre-Auguste RENOIR – 0,8%

40 – Paul CÉZANNE – 0,7%

41 – SAN Yu – 0,7%

42 – Yayoi KUSAMA – 0,7%

43 – Peter DOIG – 0,6%

44 – PU Ru – 0,6%

45 – Edgar DEGAS – 0,6%

46 – Auguste RODIN – 0,6%

47 – Richard PRINCE – 0,6%

48 – Joan MITCHELL – 0,6%

49 – Sigmar POLKE – 0,5%

50 – Camille PISSARRO – 0,5%

51 – Paul GAUGUIN – 0,5%

52 – Salvador DALI – 0,5%

53 – Martin KIPPENBERGER – 0,4%

54 – Ed RUSCHA – 0,4%

55 – DONG Qichang – 0,4%

56 – Paul SIGNAC – 0,4%

57 – Piet MONDRIAAN – 0,4%

58 – Egon SCHIELE – 0,4%

59 – Alberto BURRI – 0,4%

60 – Richard DIEBENKORN – 0,4%

61 – Georges BRAQUE – 0,4%

62 – Juan GRIS – 0,4%

63 – WEN Zhengming – 0,4%

64 – Damien HIRST – 0,4%

65 – Pieter II BRUEGHEL – 0,4%

66 – Donald JUDD – 0,3%

67 – Louise BOURGEOIS – 0,3%

68 – Keith HARING – 0,3%

69 – Piero MANZONI – 0,3%

70 – Alfred SISLEY – 0,3%

71 – David HOCKNEY – 0,3%

72 – Max ERNST – 0,3%

73 – CHEN Yifei – 0,3%

74 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0,3%

75 – Frank STELLA – 0,3%

76 – Sam FRANCIS – 0,3%

77 – Pierre BONNARD – 0,3%

78 – Alighiero BOETTI – 0,3%

79 – Kees VAN DONGEN – 0,3%

80 – Jasper JOHNS – 0,3%

81 – Pierre SOULAGES – 0,3%

82 – Bernard BUFFET – 0,3%

83 – Fernando BOTERO – 0,3%

84 – Laurence Stephen LOWRY – 0,3%

85 – Agnes MARTIN – 0,3%

86 – Enrico CASTELLANI – 0,3%

87 – Robert RAUSCHENBERG – 0,3%

88 – Morton Wayne THIEBAUD – 0,3%

89 – Nicolas DE STAËL – 0,3%

90 – Francis PICABIA – 0,2%

91 – Barbara HEPWORTH – 0,2%

92 – Anselm KIEFER – 0,2%

93 – GUAN Liang – 0,2%

94 – YU Fei’an – 0,2%

95 – Emil NOLDE – 0,2%

96 – Maurice DE VLAMINCK – 0,2%

97 – Georg BASELITZ – 0,2%

98 – Tom WESSELMANN – 0,2%

99 – Anish KAPOOR – 0,2%

100 – Michelangelo PISTOLETTO – 0,2%

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. 

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Exclusif: ce 9/12/2017, Artprice confirme que l’acquisition de Salvator Mundi de Da Vinci implique une médiation géopolitique et que les Musées du Vatican ont bien étudié l’offre

2017/12/10 Commentaires fermés

(Version V.O. Anglaise traduite en français)

Artprice confirme le contenu de son communiqué de presse du 8 décembre et, aujourd’hui (9 décembre), ajoute d’autres explications concernant cette vente historique:

Artprice Exclusif – Salvator Mundi de Da Vinci au Louvre Abu Dhabi est probablement le résultat d’une médiation géopolitique, impliquant des fonds d’investissement anglo-saxons, des pare-feu financiers et Mohammad Bin Salman (le prince héritier d’Arabie Saoudite), qui a pesé sur le prix final payé. L’œuvre serait apparemment assurée en exposition publique itinérante pour environ 700 millions de dollars.

En juin 2017, l’Arabie Saoudite et ses alliés, y compris les Emirats Arabes Unis, ont rompu tous les liens diplomatiques avec le Qatar, qui s’est récemment imposé comme l’un des principaux acteurs du marché mondial de l’art via l’Autorité Muséale du Qatar (Sheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani).

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Dans le même temps, conformément à la pratique courante, les Musées du Vatican, 12 au total, (grand compte client d’Artprice), ont longuement étudié l’opportunité de Salvator Mundi et en particulier comment interpréter l’iconographie du Christ de Da Vinci. Les Musées du Vatican sont des Musées Chrétiens et d’Art situés dans les limites de la ville du Vatican.

Ils exposent des œuvres de l’immense collection amassée par les papes à travers les siècles, dont certaines des sculptures classiques les plus célèbres et les chefs-d’œuvre les plus importants de l’art de la Renaissance dans le monde. Les musées contiennent environ 70 000 œuvres et emploient plus de 700 personnes qui travaillent dans 40 départements administratifs, scientifiques et de restauration différents.

Les différents communiqués, qui se contredisent de manière successive par les différents protagonistes de cette vente mettent en lumière l’approche théologique de ce tableau qui a été soigneusement évitée par les différents acteurs ne souhaitant pas que la vente soit altérée ou compromise par un point de vue théologique.

La peinture de Salvator Mundi peut également offenser les sensibilités saoudiennes: les portraits humains et surtout les portraits de personnages religieux sont interdits sous la stricte empreinte saoudienne de l’Islam, et celui-ci pose des problèmes particuliers car il dépeint Jésus comme «Sauveur du Monde» (dixit The New York Times).

Par le passé, les musées du Vatican ont toujours eu le droit d’examiner, de valider et, le cas échéant, d’acquérir des œuvres historiques qui ont joué un rôle important dans la propagation de la foi chrétienne. Bien que ce monopole de l’Église Romaine se soit progressivement retiré, il reste valable au 21ème siècle pour toutes les grandes œuvres d’art qui représentent les symboles de la foi chrétienne; et le Jésus-Christ peint par Léonard de Vinci comme «Sauveur du monde» est naturellement une telle représentation.

Artprice peut donc confirmer que la vente du «Salvator Mundi» de Da Vinci impliquait en effet une médiation géopolitique ainsi qu’une gestion diplomatique de ses implications religieuses et théologiques. Le résultat final, avec la peinture qui sera exposée au Louvre à Abu Dhabi, résulte de tous ces facteurs et la valeur vraisemblablement assurée de l’œuvre à 700 millions de dollars correspond très probablement à la valeur de la peinture dans le contexte de l’Industrie Muséale ®.

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/12/07/salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-au-louvre-abu-dhabi-et-bientot-ex-pose-au-louvre-paris-consacre-le-modele-de-l_industrie

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au Louvre Abu Dhabi et bientôt exposé au Louvre Paris consacre le modèle de l’Industrie Muséale® conçue par Artprice

Artprice qui avait en exclusivité donné le montage sophistiqué pour l’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au JDD et repris par l’AFP ce jour permet de mettre en lumière un schéma économique très élaboré.

Ce schéma s’inscrit parfaitement dans l’Industrie Muséale® telle que conceptualisée et enseignée par Artprice dès 2005.

thierry Ehrmann: « Artprice détient en grands comptes l’intégralité des musées mondiaux et bien évidemment le Louvre. De même les Emirats Arabes Unis, capitale Abu Dhabi, se situent dans les 10 premiers pays générateurs de logs (requêtes) chez Artprice, ce qui se passe de tout commentaire. »

En effet la grille de lecture nous donne une franchise du Louvre France au Louvre Abu Dhabi pour une concession sur le nom jusqu’en 2037 qui rapporte 400 millions d’euros au Louvre Paris. Ce dernier accompagné de 13 musées français a déjà prêté plus de 350 œuvres, par une dizaine de musées français.

Le montage final montre la mise en réseau de l’Industrie Muséale® avec des véhicules d’investissement et des opérations juridiques complexes.

Ces derniers démontrent sans ambiguïté un nouveau système économique, l’Industrie Muséale® , émergeant au XXIe siècle telle qu’Artprice l’a définie en 2005.

En effet nous avons bien une logique de flux entrants (billetterie et autres produits dérivés) et une logique de flux sortants par licences d’exploitation du nom et le coût d’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci, prix annoncé 3 mois avant par Artprice.

Ce prix de 450 millions de dollars résulte d’un savant pricing basé in fine sur l’EBITDA du bilan muséal et non, comme certains l’ont écrit, d’un non-sens absolu ne voulant pas admettre que l’Industrie Muséale® est désormais l’armature principale du Marché de l’Art mondial.

Cette dernière tire les prix vers le haut, en créant une pénurie sur les 3 secteurs de l’Art, ancien, moderne et contemporain, car une éventuelle revente d’un élément d’actif corporel d’une structure muséale en affecterait immédiatement sa billetterie.

Artprice qui sort son indice Artmuseum100® début 2018 met en évidence la mutation du musée, où le public en moins de 30 ans s’est multiplié par 10.

Artprice et son département d’économétrie travaillent d’ailleurs avec Twitter depuis 2 ans sur un panel élargi et strictement identifié de 39 millions de followers attachés aux 100 principaux musées Fine Art du Monde.

thierry Ehrmann: « Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, et les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020. »

Artprice, en tant que Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, ne peut que profiter de cette croissance du Marché de l’Art, avec la montée en puissance de l’Industrie Muséale®.

Rappel de l’industrie muséale® telle que conceptualisée par Artprice dans ce communiqué:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

http://www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au Louvre Abu Dhabi et bientôt exposé au Louvre Paris consacre le modèle de l’Industrie Muséale® conçue par Artprice

2017/12/07 Commentaires fermés

Artprice qui avait en exclusivité donné le montage sophistiqué pour l’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au JDD et repris par l’AFP ce jour permet de mettre en lumière un schéma économique très élaboré.

Ce schéma s’inscrit parfaitement dans l’Industrie Muséale® telle que conceptualisée et enseignée par Artprice dès 2005.

thierry Ehrmann: « Artprice détient en grands comptes l’intégralité des musées mondiaux et bien évidemment le Louvre. De même les Emirats Arabes Unis, capitale Abu Dhabi, se situent dans les 10 premiers pays générateurs de logs (requêtes) chez Artprice, ce qui se passe de tout commentaire. »

En effet la grille de lecture nous donne une franchise du Louvre France au Louvre Abu Dhabi pour une concession sur le nom jusqu’en 2037 qui rapporte 400 millions d’euros au Louvre Paris. Ce dernier accompagné de 13 musées français a déjà prêté plus de 350 œuvres, par une dizaine de musées français.

Le montage final montre la mise en réseau de l’Industrie Muséale® avec des véhicules d’investissement et des opérations juridiques complexes.

Ces derniers démontrent sans ambiguïté un nouveau système économique, l’Industrie Muséale® , émergeant au XXIe siècle telle qu’Artprice l’a définie en 2005.

En effet nous avons bien une logique de flux entrants (billetterie et autres produits dérivés) et une logique de flux sortants par licences d’exploitation du nom et le coût d’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci, prix annoncé 3 mois avant par Artprice.

Ce prix de 450 millions de dollars résulte d’un savant pricing basé in fine sur l’EBITDA du bilan muséal et non, comme certains l’ont écrit, d’un non-sens absolu ne voulant pas admettre que l’Industrie Muséale® est désormais l’armature principale du Marché de l’Art mondial.

Cette dernière tire les prix vers le haut, en créant une pénurie sur les 3 secteurs de l’Art, ancien, moderne et contemporain, car une éventuelle revente d’un élément d’actif corporel d’une structure muséale en affecterait immédiatement sa billetterie.

Artprice qui sort son indice Artmuseum100® début 2018 met en évidence la mutation du musée, où le public en moins de 30 ans s’est multiplié par 10.

Artprice et son département d’économétrie travaillent d’ailleurs avec Twitter depuis 2 ans sur un panel élargi et strictement identifié de 39 millions de followers attachés aux 100 principaux musées Fine Art du Monde.

thierry Ehrmann: « Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, et les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020. »

Artprice, en tant que Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, ne peut que profiter de cette croissance du Marché de l’Art, avec la montée en puissance de l’Industrie Muséale®.

Rappel de l’industrie muséale® telle que conceptualisée par Artprice dans ce communiqué:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci bientôt exposé au Musée du Louvre avec La Joconde démontre la réalité de l’économie de l’Industrie Muséale(R) conceptualisée par Artprice

2017/11/30 Commentaires fermés

Artprice après avoir donné le prix 3 mois avant du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci (Agence AOF) a expliqué dans ses différents communiqués dont:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Mais également lors de son interview au JDD, que l’économie de l’Industrie Muséale® (conceptualisée par Artprice depuis 2005) est à l’origine de la construction de ce prix record et que ce dernier ne pouvait s’entendre qu’à travers le changement de paradigme du Marché de l’Art dont elle devient le moteur principal.

thierry Ehrmann: « La preuve absolue en est donnée ce matin par l’interview de Jean-Luc Martinez, Président Directeur du Musée du Louvre, qui a affirmé sur RTL être en négociation pour exposer le Salvator Mundi à côté de La Joconde pour une exposition consacrée à Léonard De Vinci pour les 30 ans du Grand Louvre. De même la dépêche AFP datée de quelques minutes se fait l’écho de cette information capitale par son fil international.

Nous sommes donc bien au cœur du modèle économique de l’Industrie Muséale® où une telle exposition va faire croître de manière exponentielle la billetterie payante du Louvre.

De même, une telle affirmation venant d’un des plus hauts fonctionnaires du Ministère de la Culture ne peut être mise en doute.

Cette nouvelle science économique enseignée par Artprice dans le Marché de l’Art aspire implacablement les prix vers le haut. Premièrement, nous avons très vite observé le caractère exponentiel de la création des Musées d’Art dans le Monde. Effectivement selon notre méta étude, il s’est construit plus de Musées d’Art entre le 01/01/2000 et le 31/12/2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

De même, il se construit chaque année 700 musées d’Art sur les 5 continents à caractères internationaux avec un minimum de 4500 œuvres d’Art.

Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, ou les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020 ».

En effet Artprice a pris connaissance par son Intranet relié aux Maisons de Ventes des ventes prestigieuses en cours d’élaboration. Selon notre département d’économétrie et nos algorithmes aidés du Big Data, nous pouvons d’ores et déjà affirmer d’une manière certaine que plusieurs ventes dépasseront le milliard de $, notamment la collection de David et Peggy Rockefeller en Mai prochain à New York chez Christie’s.

Le Marché de l’Art, comme l’a indiqué Artprice dans ses rapports et présent communiqué, ne cesse de battre des records quel que soit le segment, Maîtres anciens, Art moderne, Art contemporain. Quelques exemples: Kerry James Marshall – Still Life with Wedding Portrait – Christie’s NY 15 nov 2017, Carmen HERRERA – Untitled (Orange and Black) (1956) – Phillips NY 16 Nov 2017 et cette semaine les records pulvérisés de Camille Claudel chez Artcurial avec la préemption de nombreux musées justement.

De même The New York Times il a quelques jours rejoignait l’analyse d’Artprice sur l’Industrie Muséale®.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The New York Times rejoint l’anticipation d’Artprice après le record du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci chez Christie’s sur le changement d’échelle du Marché de l’Art.

2017/11/26 Commentaires fermés

Par son agence de presse Artmarket Insight et sa cellule de surveillance des publications mondiales concernant le Marché de l’Art, Artprice ne peut que revenir sur l’article paru le 24 Novembre 2017 dans The New York Times, dont le titre évocateur est : « How This Leonardo’s Mind-Blowing Price Will Change the Art Market », signé Scott Reyburn, une des plumes les plus reconnues au Monde parmi les journalistes anglos-saxons traitant de l’actualité du Marché de l’Art, et disponible en ligne sur :

https://www.nytimes.com/2017/11/24/arts/design/salvator-mundi-leonardo.html

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

thierry Ehrmann: « Artprice prend note de l’adéquation parfaite de cet article avec notre communiqué bilingue publié le 19 Novembre 2017 et disponible en ligne sur :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

et pour la version anglaise:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

En effet, force est de constater que de part et d’autre de l’Atlantique, la synthèse est identique après le record à 450,3 millions de dollars établi par le Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci: le Marché de l’Art change définitivement d’échelle.

En effet, ce record a permis immédiatement à d’autres œuvres d’atteindre des adjudications très sensiblement supérieures à l’estimation de base. Ce modèle de distribution des prix confirme que le Marché de l’Art au regard de l’économétrie et de l’analyse technique est un marché désormais efficient, mature et liquide.

Mais ce n’est pas tout, en incluant Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci dans une vente d’Art Contemporain, Christie’s a brisé les codes. Cette disruption au sein même d’une institution séculaire est un signal pour le moins remarquable quant à l’avenir du Marché de l’Art, qui bascule dans une économie de marché, où Internet devient le lieu unique des ventes publiques qui ne cessent de se dématérialiser.

thierry Ehrmann: « L’Industrie Muséale®, dont Artprice a entièrement conceptualisé et protégé au titre de la propriété intellectuelle le modèle économique dès 2005, est le moteur de ce changement de paradigme.

Cette nouvelle science économique enseignée par Artprice dans le Marché de l’Art aspire implacablement les prix vers le haut. Premièrement, nous avons très vite observé le caractère exponentiel de la création des Musées d’Art dans le Monde. Effectivement selon notre méta étude, il s’est construit plus de Musées d’Art entre le 01/01/2000 et le 31/12/2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

De même, il se construit chaque année 700 musées d’Art sur les 5 continents à caractères internationaux avec un minimum de 4500 œuvres d’Art.

Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, ou les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020 ».

En effet Artprice a pris connaissance par son Intranet relié aux Maisons de Ventes des ventes prestigieuses en cours d’élaboration. Selon notre département d’économétrie et nos algorithmes aidés du Big Data, nous pouvons d’ores et déjà affirmer d’une manière certaine que plusieurs ventes dépasseront le milliard de $, notamment la collection de David et Peggy Rockefeller en Mai prochain à New York chez Christie’s.

Artprice souligne que Sotheby’s prévoit elle aussi une année 2018 flamboyante avec la préparation de ventes spectaculaires lui permettant de remonter son handicap face à sa rivale de toujours.

Un même écho se prépare en Asie, notamment en Chine.

Il y a moins d’une heure avant ce communiqué, France Télévision publie l’article qui au passage se fonde à 100% sur le raisonnement de l’Industrie Muséale® propriété d’Artprice depuis 2005 pour établir le prix d’une œuvre.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/video-deux-dix-ou-cinquante-milliards-d-euros-ca-vaut-combien-la-joconde_2481337.html

« La raison ? La Joconde est sans doute la toile la plus connue au monde. Les touristes affluent pour venir l’admirer au Louvre. Elle est aussi l’une des rares peintures intégralement produites par l’un des plus grands artistes de l’histoire. Rareté, célébrité, perfection technique, un cocktail qui rend son estimation compliquée. Un expert et deux commisaires-priseurs rencontrés par FranceInfo ont entrepris un calcul rationnel s’appuyant sur des variables quantifiables.

Pour Elsa Gody, il est nécessaire d’appliquer une formule simple : prendre le prix du billet du musée du Louvre, le multiplier par le nombre de visiteurs sur une période donnée… « On arrive à peu près à deux milliards d’euros », soutient la Commissaire-priseur chez Catawiki. Son confrère Pierre Blanchet, lui, est moins rationnel car « la passion » autour de ce tableau rend toute estimation difficile, surtout au cours d’une vente aux enchères où les prix peuvent rapidement s’envoler. …/… « Pourquoi pas 10 milliards d’euros », finit-il par lâcher. »

En conséquence Artprice confirme qu’en 2018 le Marché de l’Art va définitivement changer d’échelle.

En conséquence Artprice confirme qu’en 2018 le Marché de l’Art va définitivement changer d’échelle, tant par le chiffre d’affaires global, que par des records spectaculaires sur les segments de l’Art ancien, moderne et contemporain et des ventes cataloguées de prestige qui atteindront le milliard de $.

Selon notre département d’économétrie plus de 180 artistes devraient exploser leurs records en 2018. Le Marché de l’Art qu’Artprice accompagne en tant que Leader Mondial de l’Information sur le Marché de l’Art depuis 20 ans a définitivement changé de visage.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Artprice : L’abandon de l’ISF sur les oeuvres d’Art répond à l’ambition de la Ministre de la Culture F. Nyssen pour le Marché de l’Art en France.

2017/10/25 Commentaires fermés

Artprice se réjouit que ses rapports annuels aient trouvé écho Place de Valois avec les chiffres clés d’Artprice qui font autorité depuis 20 ans dans le Marché de l’Art Mondial.

De même la recommandation d’Artprice de ne surtout pas toucher à la fiscalité (ISF) sur les œuvres d’Art a été entendue par l’abandon pur et simple de cette proposition législative.

Artprice rappelle que depuis 1997 elle travaille régulièrement avec la commission des finances du Sénat pour amener sa contribution à la croissance du Marché de l’Art français.

thierry Ehrmann rappelle que : « dès 1999 Artprice est présente dans le Rapport du Sénateur Yann Gaillard, Marché de l’Art: les chances de la France.

De même Artprice dans l’édition de son Code des Ventes Volontaires (1432 p) et Judiciaires faisait intervenir en préface dans cet ouvrage qui fait autorité le Sénateur Yann Gaillard assisté de Daniel Ergmann conseiller à la commission des finances du Sénat. Ce même ouvrage comportait une vingtaine de sommités du Marché de l’Art en France et en Europe ».

L’abandon de l’ISF sur les œuvres d’Art est la condition sine qua non pour bâtir le redressement du Marché de l’Art français.

Au regard des propos de la Ministre de la Culture « Nous devons soutenir la notoriété de nos artistes à l’étranger, mais aussi accueillir davantage d’artistes étrangers en France », soutient la Ministre, rappelant que le marché français ne représente que 4 % du marché mondial de l’art » Artprice met à disposition une multitude d’auditions parlementaires où elle a proposé un certain nombre de directives essentiellement au redressement de la France.

En effet il est bon de rappeler les données suivantes, côté chiffres, 5 lignes du Rapport annuel du Marché de l’Art d’Artprice suffisent:

« Les recettes de la Chine sont encore en hausse cette année 1,3Mds malgré une année américaine d’excellence. Le duopole Chine/États-Unis contrôle près de 70 % du marché de l’art en termes de volume d’affaires et les deux superpuissances se trouvent au coude à coude. La Chine, première place de marché mondiale, affiche 4,79 Mrd$ (38%) de résultat ; les Etats-Unis dépassent les 3,5Mrd$ (28%), grâce à l’acharnement d’une demande mondialisée.

Face à cette montée en puissance, les autres places de marché sont complètement distanciées : avec 2,0 Mrd$, (17%) le Royaume-Uni génère deux fois moins de recettes que les leaders mais aucun autre pays ne met en danger sa 3ème place. Quatrième au palmarès, la France génère en effet 578 m$ (4,5% du Marché de l’Art mondial). »

Enfin si on veut analyser le Marché de l’Art Français dans son ensemble, Artprice rappelle juste cette illustration simple et cruelle: une belle vacation cataloguée d’une journée à New York ou à Londres équivaut à une année de chiffre d’affaires « fine art » de la maison France.

Le rapport annuel Artprice Marché de l’Art est consultable gratuitement sur Artprice en français et en anglais. Les versions allemande, italienne, espagnole et chinoise sont aussi disponibles. https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Bien pire, le Rapport annuel d’Artprice du Marché de l’Art contemporain en ventes publiques qui vient juste de sortir donne ces chiffres accablants pour la France en parts de marchés 38M$ (2,4%) :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/09/27/artprice-rapport-du-marche-de-l_art-contemporain-plus-1400-pour-cent-en-17-ans-et-plus-7-6-pour-cent-de-rendement-annuel-face

Ce qui, pour parler crûment, signifie que la France est quasi inexistante sur la scène de l’Art contemporain mondiale.

La réforme des ventes publiques en 2000 qui devait être une chance historique pour le Marché de l’Art en France s’est soldée par une véritable catastrophe. Une deuxième réforme surnommée par l’Europe « la réforme de la réforme » par la Loi du 20/07/2011, s’est soldée par un échec cuisant au regard des chiffres 2011/2017 de parts de marché mondial.

Artprice dans l’ensemble de ses rapports après analyse de ses économètres, statisticiens, historiens et rédacteurs, souligne le véritable changement de paradigme qui permettrait à la France de retrouver une position digne de ce nom, notamment par la prise en compte par le Ministère de la Culture de la bascule intégrale du Marché de l’Art mondial sur Internet.

Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, ainsi que des places de marché normalisées sur les œuvres d’Art, peut amener une expérience, une expertise confirmée et une réussite depuis 20 ans qu’elle peut mettre au service du Ministre de la Culture avec des propositions et méthodes éprouvées depuis des années dans le monde.

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter.
https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/10/decouvrez-des-informations-inconnues-du-public-ainsi-que-le-think-tank-d_artprice-pour-le-futur-nbsp-artprice-celebre-ses-20-ans

Devant le succès de la diffusion des tweets #ARTPRICEA20ANS #ARTPRICEIS20TODAY qui constituent indiscutablement un apport d’informations très précieuses pour les marchés, nos actionnaires ainsi que le Marché de l’Art, Artprice a créé spécifiquement sur son site https://artmarketinsight.wordpress.com/ des pages récapitulatives.

Cette mise en ligne permet de constituer au-delà de la période 04/10/2017 – 04/01/2018 une ressource de grande qualité pour la recherche d’informations très pointues et historiques après la diffusion des tweets.
Cette base de données bilingue est d’ores et déjà opérationnelle, avec plus de 200 tweets répertoriés.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice met en ligne la V3.0 de son moteur de recherche révolutionnaire issu de sa RD: impact positif immédiat

2017/10/17 Commentaires fermés

Conformément au communiqué du 30 août 2017, Artprice, va déployer le 18 octobre en home page la Version 3.0 de son moteur de recherche révolutionnaire Artprice Search® accessible immédiatement sur www.artprice.com

Les premiers résultats de la V3.0 en bêta test depuis le début octobre 2017 sont très positifs et au-delà des attentes d’Artprice : +459 % de requêtes ; 94,50 % de clients satisfaits ; 45% de requêtes structurées (requêtes comportant un ensemble de mots ou une phrase entière).

Cette Version 3.0 d’Artprice Search ®, qui est accessible directement sur la home page, est une véritable Killer application, dans le monde feutré du Marché de l’Art, où Artprice s’est imposée de manière incontestable comme le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 20 ans. Suivre sur Twitter les 20 ans d’Artprice durant 90 jours de 4 octobre au 4 janvier 2018 :

#ARTPRICEA20ANS #ARTPRICEIS20TODAY

thierry Ehrmann : « Le département R&D, assisté des départements informatique et marketing, sont capables, après deux décennies, d’avoir toujours cette capacité inouïe et cette passion à innover à un très haut niveau de compétences. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice consacre chaque année 80 % de ses ressources à sa R&D. Elle est considérée comme société innovante et labellisée par la société étatique BPI (Banque Publique d’Investissement). Très peu de sociétés cotées sur le marché réglementé depuis 20 ans possèdent cette alchimie.

Toutes les infrastructures informatiques et les salles blanches d’Artprice, sur les trois continents (Amérique du Nord, Europe, Asie), ont basculé sans le moindre problème avec, de plus, un gain de 110 % sur le temps d’affichage des pages de ses banques de données constituées de centaines de millions de photos haute définition et textes qui renforce le confort client notamment sur l’Internet mobile. (cf. 91% des consultations sur Artprice)

Cette Version 3 fait appel à des centaines de ressources internes et externes à Artprice. Son positionnement sur la homepage lui permet de confirmer la règle marketing où Artprice Search®est accessible immédiatement sans le moindre clic.

Un nouvel univers de l’information sur le Marché de l’Art existe désormais mais il est déjà sur Artprice, ce qui, le plus légalement du monde, permet à Artprice de poser des barrières insurmontables sur son marché.

La Version 3 préfigure la Blockchain et le Marché de l’Art OTC© (propriété d’Artprice). Voir communiqués précédents.

La version V3.0 bascule le 18 octobre, véritable Killer Apps, Artprice en raison l’afflux de requêtes a du rajouter 8 Serveurs Dell PowerEdgeR630, Arprice Search ® toutes les heures mémorise les Millions de requêtes et croît toutes les minutes.

#bigdata #IntelligenceArtificielle #blockchain

thierry Ehrmann: « Artprice et ses banques de données possèdent désormais leur moteur de recherche V3.0 issu de sa R&D qui permet de capter de manière exponentielle une plus large audience du fait de l’efficience des recherches effectuées quelle que soit la langue de saisie. En effet, l’utilisateur d’Artprice voit sa recherche intuitive aboutir en dépit d’erreurs de saisie, que ce soit sur le nom de l’artiste, l’oeuvre, le média, etc… et d’autres critères spécifiques à la sémantique du Marché de l’Art ».

De ce fait, Artprice va capter mathématiquement une bien plus large audience sur les 5 continents, par cet avantage acquis après des mois de développement interne, à l’image d’autres majors d’Internet, tels qu’Amazon, Airbnb et bien évidemment Google dans le domaine exclusif de la recherche, qui ont vu leur audience exploser en partie grâce à cet atout déterminant, l’orthographe et la syntaxe n’étant plus une barrière insurmontable. »

Pour comprendre de manière simple, le mois dernier, un utilisateur d’Artprice, sur une requête complexe, sur laquelle il commettait des erreurs de saisie successives, l’amenant à un nombre de réponses inférieur à 10, voit aujourd’hui sa requête aboutir sur plusieurs centaines de réponses sur Artprice, avec une redoutable pertinence dans le classement de l’affichage.

thierry Ehrmann: « Il va sans dire que le milieu du Marché de l’Art, de l’amateur au professionnel, est demandeur de recherches intuitives satisfaites. En effet, quoi de plus frustrant de ne pas aboutir à l’artiste et/ou l’œuvre recherchés en raison d’une mauvaise orthographe ou syntaxe. La recherche s’effectuant majoritairement par des noms propres, ou titres d’œuvres en plus de 90 langues, notre moteur de recherche répond à un besoin essentiel dans l’Histoire de l’Art auquel personne n’avait répondu jusqu’à présent. Il s’agit bel et bien d’une killer application. »

Artprice peut donc utiliser les milliards de logs de ses utilisateurs dans le strict respect des textes en vigueur, tant en Europe qu’aux USA et qu’en droit interne français, pour enrichir les recherches très sophistiquées où s’entrecroisent les noms propres, une centaine de langues et plus de 120 millions de titres d’œuvres qu’Artprice possède déjà dans ses banques de données.

En effet, la R&D d’Artprice permet de prendre en compte toutes les problématiques et combinaisons de mots-clés pour pouvoir satisfaire l’utilisateur en augmentant de manière considérable ses résultats extrêmement intelligents.

Artprice, pour arriver à ce résultat, a mis en place une infrastructure de multiples serveurs dédiés exclusivement à son moteur de recherches R&D dont il possède, au titre de la propriété intellectuelle, ses lignes de programmation et son arborescence.

www.artprice.com

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter.
https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/10/decouvrez-des-informations-inconnues-du-public-ainsi-que-le-think-tank-d_artprice-pour-le-futur-nbsp-artprice-celebre-ses-20-ans

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 663 419 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Artprice: analyse de la 44ème édition de la FIAC face à la concurrence de la Frieze et des ventes publiques

2017/10/14 Commentaires fermés

thierry Ehrmann : « Le mois d’octobre accueille deux des plus grandes foires au monde : la Frieze à Londres et la FIAC à Paris. Non seulement ces deux événements prennent place à deux semaines d’intervalle d’un côté et de l’autre de la Manche (reliés en 2h par l’Eurostar), mais chacune de ces foires doit à présent composer avec les sessions de ventes de prestige, organisées en même temps et qui menacent de leur voler la vedette ».

Artprice analyse les nouveaux défis auxquels la FIAC et la Frieze doivent aujourd’hui faire face.

La stratégie des galeries

Pas d’oeuvres normalement de Njideka A. Crosby au Grand Palais pour les visiteurs de la FIAC 2017. La jeune peintre nigérienne est la grande révélation 2017 en salles de ventes, comme le souligne le dernier Rapport Artprice sur le Marché de l’Art Contemporain. Malgré son récent succès, Victoria Miro – sa principale galeriste – a choisi de présenter Conrad Shawcross, Secundino Hernández et Doug Aitken.

De même, les éminentes galeries qui représentent Adrian Ghenie (Pace, Thaddaeus Ropac, Plan B) n’ont pas prévu d’exposer la jeune superstar roumaine au Grand Palais cette année. Plus étonnant encore, il ne devrait pas y avoir à la FIAC cette année de toiles de Jean-Michel Basquiat. Faut-il voir dans ces choix la volonté des galeries de présenter d' »autres artistes » ? Y a-t-il un désir de leur part de se démarquer des enchères ? De se positionner « en marge » ou de donner l’impression d’être « en avance » par rapport aux œuvres qui circulent dans les salles de ventes ?

Cet hermétisme n’est évidemment pas absolu. David Zwirner a dévoilé son intention de présenter à la FIAC des œuvres de Sigmar Polke et Wolfgang Tillmans, deux signatures parmi les plus en vogue en salles de ventes. Le premier a enflammé la session d’Art Contemporain de Phillips ce 6 octobre 2017 à Londres avec Tänzerin (1994) #l-14193057, cédé pour 4,4 m$. Une autre toile importante, Was machen die Russen in Mexiko (1982) #l-14207217 de Sigmar Polke, sera mise en vente à Paris pendant la FIAC chez Christie’s. Cette œuvre, déjà passée deux fois aux enchères, avait atteint 170 500 $ #l-11477625 chez Sotheby’s à New York en 1988, puis 178 500 $ #l-803003 chez Christie’s en 1997. Elle est aujourd’hui estimée entre 3,5 m$ et 4,7 m$ et fera partie de la vente de la collection de Jean-François & Marie-Aline Prat ce 20 octobre à Paris.

Ce n’est pas un hasard si Christie’s a choisi d’organiser cette session de vente ultraprestigieuse durant la FIAC. La maison britannique montre en effet de plus en plus clairement sa volonté de profiter de l’agenda des grandes foires. Ainsi avait-elle décidé en juin de déplacer sa vente d’Art Contemporain et d’Après-guerre de Londres en octobre, afin de la faire coïncider avec la Frieze. Un pari à moitié remporté puisque la maison n’a pas réussi à vendre le lot phare de cette session : Study of Red Pope 1962. 2nd version 1971 #l-14155965 de Francis Bacon. Estimée entre 78 m$ et 104 m$, cette œuvre aurait dû établir un important record en Europe pour les ventes aux enchères.

Face à cet échec, les très bons résultats enregistrés à Londres pour Basquiat, Doig ou encore Gormley soulignent une évolution décisive : l’Art Contemporain est aujourd’hui le segment le plus explosif, et le premier moteur du Marché de l’Art. Un rôle qu’il a définitivement pris à l’Art d’Après-guerre.

Mélange d’enseignes internationales et de galeries locales

La FIAC reste d’abord le rendez-vous des grandes galeries parisiennes, notamment Chantal Crousel qui accueille les visiteurs dès l’entrée. Dans les allées principales, les visiteurs retrouvent Perrotin, Lelong, Mennour, Obadia, Almine Rech, Daniel Templon, Karsten Greve, Thaddaeus Ropac, etc.

Mais la FIAC est également le rassemblement à Paris des plus prestigieuses enseignes anglo-saxonnes : Gagosian, Zwirner, Lisson, Sadie Coles, Marian Goodman, Victoria Miro, Paula Cooper, Simon Lee, White Cube, Skarstedt, etc. C’est aussi l’excellence des marchands d’art européens, avec les Allemands calier | gebauer, Konrad Fisher et Sprüth Magers, les Italiens Massimo de Carlo et Continua, et les Belges Xavier Hufkens, Zeno X et Jan Mot.

Pour la deuxième année consécutive, Hauser & Wirth fait partie avec Lévy Gorvy des rares galeries prééminentes qui préfèrent la Frieze et dédaignent la FIAC. La proximité de deux grandes foires européennes rend ce double déplacement périlleux. A propos de l’édition 2016, la directrice parisienne de la galerie Gagosian déclarait pourtant : « Nous pensions que cette année serait un pari à relever à cause de l’écart de temps entre la FIAC et Frieze. Nous sommes très heureux des ventes réalisées et des rencontres que nous avons faites. Il y a eu une forte audience internationale et nous avons réalisé des ventes auprès de nouveaux clients. Paris devient la capitale de l’art. La qualité des présentations est remarquable« .

En 2016, la FIAC avait accueilli 72 080 visiteurs en 5 jours, soit +0,5 % de plus que l’année précédente. Pour comparaison, la Frieze London et la Frieze Masters ont accueilli conjointement un peu plus de 60 000 visiteurs lors de cette 15ème édition (du 5 au 8 octobre 2017).

En élargissant le nombre de galeries – 192 pour cette 44ème édition, contre 186 l’an dernier et 173 en 2015 – la FIAC diversifie les exposants sans faire de concessions sur le prestige. Au fil des ans, l’illustre événement culturel parisien montre son désir de présenter, face aux grandes galeries internationales, une scène artistique parallèle. Un ensemble de galeries « locales » représentent des artistes déjà reconnus dans leur pays et qui cherchent maintenant à profiter de la visibilité internationale de la FIAC. L’occasion pour eux de se faire connaître des grands collectionneurs. Le secteur Lafayette, en particulier, fait la part belle à ces nombreuses révélations, en rassemblant des galeries comme LambdaLambdaLambda (Prishtina, Kosovo), Truth and Consequences (Genève, Suisse) ou Gypsum (Le Caire, Egypte).

Parmi les exposants qui promettent de très belles découvertes, on peut citer la Belge Nadja Vilenne installée à Liège en Belgique, ou la galerie hongroise Kisterem. Enfin, Tomio Koyoma insufflera un peu d’Asie dans le Grand Palais, à l’intérieur duquel les exposants asiatiques, africains et sud-américains restent encore discrets.

Nombre de galeries par continent – FIAC 2017

 l’intérieur duquel les exposants asiatiques, africains et sud-américains restent encore discrets. Nombre de galeries par continent – FIAC 2017

On site et le Prix Marcel Duchamp

De l’autre côté de l’Avenue Churchill, On Site met la sculpture à l’honneur au Petit Palais. Face au succès que rencontre la Frieze Sculpture de l’autre côté de la Manche, avec ses dizaines de pièces monumentales éparpillées dans Regent Park, la FIAC souhaite se lancer dans une aventure similaire.

La liste des sculpteurs rassemblés pour ce projet est particulièrement variée et séduisante. Elle comprend aussi bien des noms connus de tous les Français, comme Arman, que des pionniers du minimalisme tels que David Nash et Richard Nonas. On site se veut aussi l’occasion de confronter les travaux de l’Autrichien Erwin Wurm, la Belge Joëlle Tuerlinckx ou encore le Camerounais Barthélémy Toguo, et de redécouvrir le travail en trois dimensions d’Antoni Tàpies.

Mais le véritable atout de la FIAC, celui qui distingue cette foire de toutes les autres, reste sans doute le prestigieux prix Marcel Duchamp, décerné depuis 2000 par l’ADIAF (l’Association pour la Diffusion Internationale de l’Art Français). Ce prix a déjà révélé de nombreux artistes, parmi lesquels Thomas Hirschhorn, Dominique Gonzales-Foerster, Tatiana Trouvé, Latifa Echakhch et le lauréat 2016 Kader Attia. Cette année, les quatres artistes nommés sont Maja Bajevic, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Charlotte Moth et Vittorio Santoro. Leurs travaux sont présentés au 1er niveau du Centre Pompidou, du 27 septembre 2017 au 8 janvier 2018.

A l’instar du Prix Marcel Duchamp, la FIAC se veut un rendez-vous annuel prestigieux, sérieux, dans le calendrier du Marché de l’Art. La foire parisienne, dirigée par Jennifler Flay, se différencie ainsi de la Frieze qui multiplie chaque année les propositions et les événements parallèles. Pour cette 15ème édition, une nouvelle section intitulée « Sex works: Feminist Art & Radical Politics » proposait entre autres une nouvelle façon d’approcher la foire et ses galeries.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter.
https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/10/decouvrez-des-informations-inconnues-du-public-ainsi-que-le-think-tank-d_artprice-pour-le-futur-nbsp-artprice-celebre-ses-20-ans

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice analyzes the FIAC’s strategy (44th edition) in its competition with Frieze… and public sales.

2017/10/14 Commentaires fermés

thierry Ehrmann: “October sees two of the world’s biggest art fairs almost back-to-back: the Frieze in London and the FIAC in Paris. But they’re not just close in time and space – with just two-weeks between them and 2 hours on the Eurostar – they also have to contend with competition from simultaneous prestige sales that are threatening to steal their limelight”.

Artprice takes a look at new challenges facing the FIAC and the Frieze today.

Gallery strategy…

Our preview of the FIAC 2017 reveals some interesting omissions: to our knowledge, the fair will not be presenting works by Njideka A. Crosby. The young Nigerian painter has been the world’s brightest star in auction rooms (see Artprice’s latest Contemporary Art Market Report). Despite her recent success, her main gallery, Victoria Miro, has decided to show Conrad Shawcross, Secundino Hernández and Doug Aitken.

Similarly, the principal galleries representing Adrian Ghenie (Pace, Thaddaeus Ropac, Plan B) have no works by the young Romanian superstar at the Grand Palais this year. Even more surprising… Jean-Michel Basquiat is also absent from this year’s FIAC! Have galleries decided to present ‘other artists’? Are they seeking an alternative posture from the auctioneers… a more ‘one-step-ahead’ positioning?

Of course, there’s still plenty of crossover: David Zwirner will be presenting works at the FIAC by Sigmar Polke and Wolfgang Tillmans, two of the auction market’s top-selling signatures at the moment. Polke’s Tänzerin (1994) attracted uninhibited bidding at Phillips’ Contemporary Art sale on 6 October 2017 in London and fetched $4.4 million. Another important Polke canvas, Was machen die Russen in Mexiko (1982) will be offered at Christie’s in Paris during the FIAC. Twice sold at auction, the work fetched $170,500 at Sotheby’s in New York in 1988 and $178,500 at Christie’s in 1997. It is now estimated between $3.5 million and $4.7 million and will be included in the Jean-François & Marie-Aline Prat collection sale on 20 October in Paris.

Christie’s decision to organize this highly prestigious sale during the FIAC is no coincidence. In recent months, the British auction firm has clearly shown it sees the majors fairs as an excellent wave to ride, hence the postponement of its London Post-War & Contemporary Art sale from June to October to coincide with the Frieze. The results of that decision were generally successful, but the sale was marred by a pass on its star lot, Study of Red Pope 1962. 2nd version 1971 by Francis Bacon. Estimated between $78 million and $104 million, the work would have set a major new auction record for Fine Art in Europe.

That failure – and the very good results for Basquiat, Doig and Gormley – once again confirmed a trend we have already highlighted: Contemporary Art is today the most dynamic segment and the primary growth driver of the Art Market as a whole; a role it appears to have been definitely seized from Post-War Art.

FIAC: a mixture of major international and local galleries

The FIAC remains first and foremost a rendezvous for the major Parisian galleries, including Chantal Crousel whose stand greets visitors at the entrance. In the main walkways, visitors will find Perrotin, Lelong, Mennour, Obadia, Almine Rech, Daniel Templon, Karsten Greve and Thaddaeus Ropac among others.

But the FIAC is also a Parisian rallying point for prestigious Anglo-Saxon galleries: Gagosian, Zwirner, Lisson, Sadie Coles, Marian Goodman, Victoria Miro, Paula Cooper, Simon Lee, White Cube, Skarstedt… plus a number of top European art dealers, including the German galleries calier | gebauer, Konrad Fisher and Sprüth Magers; the Italian Massimo Carlo and Continua, and the Belgian Xavier Hufkens, Zeno X and Jan Mot.

For the second year running, Hauser & Wirth is one of the rare prominent galleries (along with Lévy Gorvy) who have decided to show at the Frieze, but not at the FIAC. The proximity of two major European fairs doubles the risk involved for those who make the trip. However… after the 2016 editions, the Paris director of the Gagosian Gallery declared: « We thought this year would be a gamble because of the gap between the Frieze and the FIAC, but we are very pleased with the results and contacts we’ve made. There was a strong international audience and we made sales to new customers. Paris is becoming the capital of art. The quality of the presentations was outstanding. »

In 2016, the FIAC hosted 72,080 visitors in 5 days, +0.5% more than the previous year. For comparison, Frieze London and Frieze Masters jointly hosted just over 60,000 visitors at the recent 15th edition (from 5 to 8 October 2017).

By raising the number of galleries to 192 for this 44th edition (vs. 186 last year and 173 in 2015), the FIAC has diversified its exhibitors without compromising on prestige. Over the years, the famous Parisian cultural event has manifested its ambition to present a ‘parallel art scene’ alongside the major international galleries. The fair welcomes an ensemble of ‘local’ galleries, representing artists who are already recognized in their country and seeking to take advantage of the FIAC’s international visibility. For these galleries, the FIAC represents an excellent opportunity to bring these artists to the attention of major collectors. In this respect, the Lafayette zone is particularly interesting, hosting galleries like LambdaLambdaLambda (Prishtina, Kosovo), Truth and Consequences (Geneva, Switzerland), or Gypsum (Cairo, Egypt).

Among the galleries promising superb discoveries… Nadja Vilenne from Liege in Belgium, the Hungarian gallery Kisterem and Japan’s Tomio Koyama. The latter will add a touch of Asian art to the Grand Palais in a fair where the overall presence of Asian, African and South American galleries remains discreet.

Number of galleries per continent – FIAC 2017

Number of galleries per continent - FIAC 2017

On site and the Marcel Duchamp Prize

At the Petit Palais on the other side of Avenue Churchill, a show entitled On Site focuses on sculpture. Given the success of Frieze Sculpture on the other side of the Channel, with its dozens of monumental works scattered throughout Regent Park, the FIAC wants to embark on a similar adventure.

The list of sculptors at the On Site show is particularly diverse and appealing. It includes signatures that are well-known to the French, like Arman, as well as Minimalism pioneers like David Nash and Richard Nonas. On site makes a superb juxtaposition of works by the Austrian Erwin Wurm, the Belgian Joelle Tuerlinckx and the Cameroon artist Barthélémy Toguo. It also rediscovers the three-dimensional work of Antoni Tapies.

But the real highlight of the FIAC – one that distinguishes it from other art fairs – is its prestigious Marcel Duchamp prize, which since 2000, has been awarded by the ADIAF (Association for the International Diffusion of French Art). The award has already revealed a number of interesting artists including Thomas Hirschhorn, Dominique Gonzales-Foerster, Tatiana Trouve, Latifa Echakhch and 2016 winner Kader Attia. This year, the four shortlisted artists are Maja Bajevic, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Charlotte Moth and Vittorio Santoro. Their work will be presented on the 1st level of the Pompidou Center from 27 September 2017 to 8 January 2018.

As its Marcel Duchamp Prize suggests, the FIAC is intended as a serious and prestigious annual appointment in the global Art Market calendar. The Paris fair, directed by Jennifer Flay, is therefore different from the Frieze which each year offers new shows and parallel events. At the recent Frieze (15th edition) a new section called « Sex works: Feminist Art and Radical Politics » proposed a new way, among others, of approaching the fair and its galleries.

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 662,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157676803169034

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter…

2017/10/11 Commentaires fermés

Le 4 Octobre 2017, Artprice a publié un édito de thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice, sur les 20 ans de la société dont le texte original, enrichi des mises à jour au 10 octobre 2017, est repris intégralement dans le présent communiqué.

Cette vaste investigation dans le temps durera 90 jours et sera accessible sur Twitter en 270 tweets sur les pages @artmarketdotcom et @artpricedotcom ou en recherche directement sur Twitter par les hashtags #ARTPRICEA20ANS et #ARTPRICEIS20TODAY

La mise en ligne quotidienne de tweets jusqu’au 31 Décembre 2017 atteindra un total d’environ 270 informations par langue. Cette publication permettra une introspection très poussée pour comprendre comment Artprice a pu en 20 ans devenir, le plus légalement du monde, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art. Cf : historique des 20 ans en VF et version anglaise :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-a-20-ans-edito-de-thierry-ehrmann-fondateur-et-pdg-d_artprice

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Une telle démarche a nécessité la mobilisation de tout le groupe Artprice et ses filiales, l’aide de la maison-mère Groupe Serveur qui fête ses 30 ans par la même occasion en tant que Pionnier français des banques de données professionnelles de l’Internet (1987).

La démarche d’Artprice est, non seulement une rétrospective extrêmement poussée qui mettra en lumière les événements forts et actes fondateurs qui étaient connus jusqu’alors que d’un petit nombre, mais aussi une rétrospective s’accompagnant quasi systématiquement d’une projection d’Artprice dans la période retenue de 2017 à 2022, ce qui donne au marché et à nos 18 000 actionnaires une lisibilité qu’aucune société cotée sur le marché réglementé n’a osé offrir.

Le présent communiqué a pour but, de première part, de diffuser au public l’ensemble des codes Twitter permettant une parfaite équité de l’information sensible.

De deuxième part, sur certains sujets rétrospectifs ou projectifs susceptibles d’impacter de manière sensible le cours de Bourse d’Artprice, Artprice se conformera bien évidemment au Code Monétaire et Financier et publiera donc sur le site homologué de l’AMF et PrNewswire, avant l’ouverture des Marchés, un communiqué spécifique.

Cette aventure se décompose en une démarche historique et un « Think tank » (laboratoires d’idées) les prochaines années.

L’entreprise s’effectuera par 3 cellules autonomes en charge de produire des interviews historiques, d’aller recueillir le cas échéant des témoignages sur tous les continents, de numériser des documents historiques sur la période 1700-1962 qui feront l’objet d’un accès gratuit sur Artprice jusqu’au 31 Décembre 2017 qui deviendra payant par abonnement à partir du 1er Janvier 2018 du fait de ses données marchandes à haute valeur ajoutée.

Ces produits et services se retrouveront sur la Home page d’Artprice.

L’aspect projectif sera solidement encadré et, selon les niveaux d’implication, sera validé par le C.A. d’Artprice et bien évidemment accompagné d’une communication sur le site homologué de l’AMF.

Depuis un an, Artprice a préparé cette opération de grande envergure notamment par l’acceptation des ayants droits ou des personnes physiques ou morales sur les droits moraux, droits à l’image, droits de citation et droits de reproduction principalement.

Au regard de l’Histoire du Marché de l’Art, certaines informations dévoilées pourront avoir des conséquences notables dont Artprice a soigneusement étudié l’aspect juridique.

Mise à Jour le 10 octobre 2017 du communiqué du 4 octobre 2017 Artprice a 20 ans, édito de thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice.

Artprice a 20 ans. Au regard de l’économie numérique et de ses défis, elle est centenaire.

Société mythique, elle a connu l’introduction la plus démente de l’histoire de la bourse de Paris.

17 ans après son introduction à la Bourse de Paris (IPO), Artprice détient toujours le titre (source Euronext) d’offre la plus souscrite avec 93 fois la demande et 900 000 demandes d’actionnaires. Les offres d’achat dépassaient 69 € :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/artprice-ou-le-triomphe-boursier-de-la-cyberelite-francaise_1340225.html

Elle a dépassé en quelques heures les 400 millions EUR de capitalisation.

Elle a vécu des descentes aux enfers après la crise des valeurs Internet en 2000, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre du Golfe, la crise financière de 2007 et la liste est longue. Mais elle a aussi connu, par sa démarche iconoclaste, des procès fleuves (une dizaine de pourvois en Cour de Cassation) intentés par des monstres nourris des siècles de monopole où l’omerta et l’opacité régnaient en maîtres absolus sur le Marché de l’Art.

Elle a supporté, de certaines castes, des haines inimaginables, des fantasmes qui dépassent l’entendement mais elle s’est relevée à chaque fois en devenant de plus en plus forte et aguerrie.

Elle a, par Internet, où sa maison-mère Groupe Serveur règne depuis 1987 comme pionnier, métamorphosé le vieux monde de l’Art.

Son siège social est légendaire, selon le Time Magazine (édition internationale) « The Art of Information », La Demeure du Chaos, qui est au sein du Musée d’Art Contemporain L’Organe, renommée par le New York Times « The Abode of Chaos », où travaillent ses fidèles collaborateurs, de véritables experts passionnés entre salles blanches informatiques et fonds documentaire de manuscrits et catalogues.

Artprice a bâti la plus grande banque de données au monde sur le Marché de l’Art, avec un fonds d’archivage quasi-étatique, puis en 2005 Artprice a conçu la plus grande MarketPlace Normalisée au monde d’œuvres d’Art.

Elle s’est imposée comme Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art en produisant, entre autres, pour plus de 7 200 médias, les fils d’informations en continu sur le Marché de l’Art, à l’instar des agences de presse financière comme Bloomberg ou Reuters.

Elle a aussi initié 4,5 millions de membres qu’elle remercie de leur fidélité. Il en est de même avec les 6300 Maisons de ventes, fidèles partenaires dans leur contribution avec Artprice.

Le vieil adage boursier « Cours vu, cours revu » s’est vérifié trois fois en 20 ans, faisant d’Artprice peu à peu une valeur mythique qu’on ne peut appréhender qu’avec une vision du XXIème siècle et ses changements de paradigme qui compriment l’espace-temps.

Pas un seul joueur en bourse, – les vrais, les durs, les purs -, ne peut s’empêcher de posséder un ticket Artprice.

Artprice détient un cénacle d’actionnaires qui ferait rêver certaines sociétés du CAC40.

Les fidèles actionnaires d’Artprice sont des gens puissants, redoutables et silencieux, ceux qui entre autres, par leur famille, règnent en maîtres depuis des centaines d’années sur le plus vieux Marché du monde et qui bien avant le public, avaient compris que la mutation par Artprice était irrémédiable.

N’oublions pas que l’homme échangeait des œuvres d’Art bien avant de frapper monnaie.

Ce cénacle d’actionnaires hors norme se retrouve dans ma citation qui rend hystérique certain(e)s « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés financiers en 10 fois plus intelligent et cruel. ».

Mais quel est donc ce Graal que des hommes exceptionnels, comme le Docteur Hippolyte Mireur au XIXème siècle, Enrique Mayer, Peter Hastings Falk, Bob Creps, Emilio Sironi, Frank Van Wilder, Pascal Diethelm au XXème et tant d’autres personnages célèbres, ont cherché en vain avant de rejoindre Artprice avec leurs fonds de commerce éditorial ?

Ce Graal métaphorique que seules l’Alchimie et sa Materia Prima (le Chaos Alchimique) définissent, sont les équations et algorithmes qui permettent d’expliquer le prix de l’Art et sa parfaite construction.

Oser toucher au vieil adage « L’Art n’a pas de prix » constituait, pour l’ancien régime traditionaliste qui se glisse dans le clair-obscur, une offense absolue.

Artprice, en 20 ans de combat historique et légendaire, a su ouvrir les portes du Temple de l’Art au profane.

Il y a une décennie environ, une célèbre historienne et sociologue du Marché de l’Art m’a indiqué qu’Artprice est immortelle, non pas par sa fonction économique mais parce qu’elle a modifié, de manière irrémédiable, l’Histoire de l’Art et son Marché.

Artprice a démontré que l’Art avait un prix structuré et très élaboré dans un marché efficient qui est bien plus réfléchi et mature que d’autres marchés.

Je ne peux m’empêcher de penser, entre autres, aux Marchés financiers où les taux d’intérêts deviennent négatifs et au Quantitative Easing (QE), que nos grands-parents appelaient plus simplement la planche à billets et qui ne rassurent pas vraiment les épargnants.

Alors oui, Artprice a 20 ans ! L’âge où tout est permis pour aller dévorer le nouveau monde qui accouche et aller danser sur les cendres de la vieille économie qui ne sait pas qu’elle est déjà morte.

Attention, Artprice a 20 ans mais 100 ans de combat, d’expérience, de sagesse et de détermination.

Nous savons, comme notre vieux maître Marcel Duchamp nous l’a appris, que nos plus féroces détracteurs sont les plus grands contributeurs de la réussite mondiale d’Artprice.

À nos fidèles actionnaires de l’ombre, un grand merci pour votre confiance indéfectible.

Le mot de la fin est qu’Artprice n’a jamais modifié son capital et m’a toujours désigné comme Fondateur, PDG et principal actionnaire car je suis convaincu de la croissance exponentielle d’Internet et de ce changement de paradigme unique dans l’histoire de la modernité.

Artprice n’en est qu’à ses débuts.

L’aventure continue de plus belle …

thierry Ehrmann

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice voit son Business model triompher dans Le Monde

2017/10/09 Commentaires fermés

Artprice dans le Monde du 09 octobre 2017 prend connaissance que son Business model l’accès en abonnement payant illimitée de ses banques de donnée pour son IPO de 2000 validé par Jeremy Rifkin (voir article Challenge 2001 et communiqués réglementés Artprice) est aujourd’hui le référent universel pour les services numériques en ligne et notamment pour la culture, secteur économique d’Artprice qui depuis 20 ans, est le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

C.F. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-a-20-ans-edito-de-thierry-ehrmann-fondateur-et-pdg-d_artprice

Afin de rendre cette information diffusée en 3 posts sur twitter ce dimanche, accessibles à tous avant l’ouverture des marchés lundi 09, Artprice communique donc les adresses des trois tweets et leur contenu global par souci de transparence.

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917084318945726464

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917088393934360576

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917088393934360576

L’infographie est signée du Monde ©, (Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice © création 2001)

Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice (c) création 2001

Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice (c) création 2001

Le contenu en synthèse de l’article du Monde dont l’article original est :

https://lemonde.fr/economie/article/2017/10/08/l-abonnement-nouvelle-frontiere-de-la-consommation_5197998_3234.html

L’abonnement, nouvelle frontière de la consommation

Porté par l’Internet, un nouveau modèle bouleverse la consommation, où l’usage prime sur la propriété. Loisirs, beauté, culture… aucun secteur ne semble résister à l’économie de la souscription payante.

LE MONDE ECONOMIE datée du 09/10/ 2017 Par Nadine Bayle

Jeremy Rifkin ne s’était pas trompé en prophétisant que « la plupart des biens et équipements coûteux » seraient à l’avenir fournis « sous forme de bail à court terme, de location, de droit d’adhésion et autres types de services ».

Abonnez-vous ! En ce début de XXIe siècle, les entreprises semblent redécouvrir les unes après les autres une formule qui rappelle la bouteille de lait et le journal déposés chaque matin devant la porte au siècle dernier. En janvier, la SNCF lançait son forfait de voyage illimité TGV Max. …/…

Ce modèle, où l’usage prime sur la possession, serait-il le Graal du commerce à l’ère de l’Internet ?

A l’origine de l’abonnement : « Le lien social qui accompagne la transaction crée l’engagement »

Netflix et Spotify, les géants de la vidéo et de la musique en streaming, sont devenus des chouchous de l’économie américaine. Leur point commun : des millions d’abonnés, dont la liste s’allonge de façon vertigineuse mois après mois.

« A l’avenir, la croissance viendra uniquement de cette économie de la souscription, qui progresse déjà neuf fois plus vite que la moyenne des groupes de l’indice S&P 500 », a assuré Tien Tzuo, cofondateur de l’entreprise informatique Zuora, de passage à Paris le 26 septembre pour convertir les Français à ces modèles.

« Age de l’accès »

La mort du produit ? Pour Philippe Moati, cofondateur de l’Observatoire société et consommation (Obsoco), « on réalise, du côté de l’offre comme de la demande, que la finalité de la consommation est seulement d’obtenir une solution à des problèmes. Jusque dans l’alimentation ». Les technologies ont déjà poussé des pans entiers de l’économie à basculer dans cet « âge de l’accès », théorisé dès 2000 par Jeremy Rifkin.

Image: https://img.lemde.fr/2017/10/06/0/0/534/1187/534/0/60/0/87b43b6_21619-6waw6i.kl342f0f6r.png

Symbole de cette transition ? L’industrie des logiciels, qui ne propose plus que des licences d’utilisation de ses outils (« software as a service »), désormais hébergés, comme le Web, dans des centres informatiques géants invisibles et disséminés dans le monde – le fameux « cloud computing »…/…

Economie de la souscription

La moyenne d’abonnements dans l’Hexagone serait passée de 3,6 par personne en 2012 à 5,4 en 2016, suggèrent des études de SlimPay. Le PDG de cet expert en solutions de paiement, Jérôme Traisnel, nuance toutefois ces chiffres, largement sous-estimés selon lui…/…

Image: https://img.lemde.fr/2017/10/06/0/0/534/1102/534/0/60/0/ae1c490_21619-1ygx21p.86sy4g3nmi.png

L’abonnement, nouvelle frontière de la consommation ? Son territoire s’étend du moins à grande vitesse et à tous les secteurs. Aujourd’hui, « tous les achats du quotidien et les belles habitudes se prêtent à l’abonnement »…/…

Jeremy Rifkin ne s’était pas trompé en prophétisant que « la plupart des biens et équipements coûteux » seraient à l’avenir fournis « sous forme de bail à court terme, de location, de droit d’adhésion et autres types de services »…/…

Dans le monde du numérique, en revanche, en quête depuis quinze ans de la meilleure façon de faire payer les contenus par les utilisateurs, on pense tenir enfin la martingale. La beauté du modèle est décrite par le menu dans les livres de marketing et d’économie. Grâce aux promotions, l’abonnement dissout la douleur à payer et le client a ensuite une impression de gratuité lorsqu’il consomme …/…

Les revenus sont très prédictibles, les investissements futurs bien calibrés…/…Un des meilleurs exemples de la vertueuse « courbe en J » des revenus est Netflix. Fin juin, la plateforme affichait 99 millions d’abonnés payants, soit 19,1 millions de plus qu’un an plus tôt. Dans l’industrie musicale, le streaming a rapporté autant que la vente de disques en 2016 – une première. « Les gens sont prêts à payer si l’offre paraît illimitée », analyse l’économiste de la culture et du numérique Françoise Benhamou

Plus de 130 000 abonnés numériques au « Monde ».

Les journaux ont à leur tour réalisé qu’il serait plus rentable d’utiliser les données sur leurs lecteurs pour en faire de fidèles abonnés plutôt que de courir en permanence après la publicité, largement captée par Google et Facebook. Le New York Times tire déjà 20,3 % de ses revenus de l’abonnement numérique.

En France, « seulement deux quotidiens dépassent les 130 000 purs abonnés numériques, Mediapart et Le Monde, mais la progression, selon les titres, atteint 10 % à 30 % par an », précise Emmanuel Parody, directeur des rédactions de Mind Média. …/…

En quelques années, l’abonnement est ainsi devenu « un sujet pour tout le monde », se réjouit David Azoulay, le fondateur de Ziqy, une société de gestion d’abonnements, qui dit avoir vu défiler 25 entreprises du CAC 40, impatientes de connaître en direct leurs clients. Les technologies de l’information le permettent. …/…

« Aucune proposition n’est aussi large qu’Amazon Prime sur le marché ; on n’a plus aucune raison de ne pas s’abonner », regrette l’entrepreneur et banquier d’affaires Patrick Robin. …/..D’ici à la fin de cette année, un ménage sur deux pourrait être abonné à Amazon Prime aux Etats-Unis, selon des analystes. En France, le chiffre de 4 à 6 millions d’adhérents circule. Pas de répit dans cette chasse aux abonnés, qui reste ouverte, grâce à l’Internet, jour et nuit et sept jours sur sept.

Ce modèle économique a toujours été celui d’Artprice

Ce modèle économique a toujours été celui d’Artprice qui confirme que cette orientation mondiale de consommation aura mécaniquement un effet violent sur son cours, car avoir 17 ans d’avance, pas une seule dette, aucune augmentation de capital, un résultat bénéficiaire depuis plusieurs années, le tout en position incontestable de Leader Mondial ne peut qu’être apprécié très favorablement par les marchés et les actionnaires.

Pour rappel l’article du journaliste Eric Treguier dans Challenges où le Business Model de Jeremy Rifkin était le credo d’Artprice. Le titre :

Thierry Ehrmann fait la révolution… avec Internet en juillet 2001 (soit il y a 16 ans).

…/…thierry Ehrmann manie les paradoxes avec une parfaite aisance. Il en joue, même. Cette étoile montante de la nouvelle économie, qui a soutenu activement Gérard Collomb, le nouveau maire socialiste de Lyon, n’est pas gêné d’avoir le nom de Bernard Arnault – un homme de gauche qui s’ignore, selon lui – désormais accolé à celui de sa société, Artprice.com, depuis que le patron de LVMH s’est invité au capital.

Chez lui, l’enracinement à gauche est génétique. Son père polytechnicien et industriel déjà, était réputé pour ses idées progressistes dans une ville conservatrice. Lui a tout simplement l’impression d’être au cœur d’une révolution en marche : celle de l’Internet. « Révolution, au sens marxiste du terme précise-t-il, ébranlant la société comme hier l’imprimerie ou la machine à vapeur. » Sauf que, cette fois, l’argent n’est pas un facteur discriminant. « Les nouvelles technologies coûtent très peu cher. Du coup, on va assister à une redistribution complète des richesses. » …/…

L’histoire commence en 1987 avec la création du groupe Serveur. « Serveur, du latin servire qui signifie être soumis, explique-t-il. Mais l’esclave s’affranchit. » Une de ses premières contributions à l’émancipation humaine a été de mettre en ligne de multiples banques de données juridiques, judicaires et économiques, d’abord via le Minitel…/…

Puis est arrivé Internet. Un formidable accélérateur. En 1994, il créé Artprice.com, une base de données qui met à jour quotidiennement les cotes de plus de un million d’artistes dans le monde.

Intarissable sur le Net, Thierry Ehrmann y voit un média anarchique et subversif qui est en train de bouleverser les règles du capitalisme. Et de citer Jeremy Rifkin et l’Age de l’accès :

« Dans les nouveaux modèles comptables de l’économie en réseau, le patrimoine matériel va peu à peu passer de la colonne des actifs à celle des passifs […] tandis que les formes incorporelles du capital seront de plus en plus enregistrées en tant qu’actifs. » L’Age de l’accès passe par l’abandon de la propriété à l’abonnement payant de services numériques en ligne comme Artprice.

Copyright ©2001 Challenges www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement :https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice fête ses 20 ans, édito de thierry Ehrmann, Plasticien, Fondateur et PDG d’Artprice.

2017/10/07 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans. Au regard de l’économie numérique et de ses défis, elle est centenaire.

Société mythique, elle a connu l’introduction la plus démente de l’histoire de la bourse de Paris. Elle a dépassé en quelques heures les 400 millions EUR de capitalisation.

Elle a vécu des descentes aux enfers après la crise des valeurs Internet en 2000, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre du Golfe, la crise financière de 2007 et la liste est longue. Mais elle a aussi connu, par sa démarche iconoclaste, des procès fleuves intentés par des monstres nourris des siècles de monopole où l’omerta et l’opacité régnaient en maîtres absolus sur le Marché de l’Art.

Elle a supporté, de certaines castes, des haines inimaginables, des fantasmes qui dépassent l’entendement mais elle s’est relevée à chaque fois en devenant de plus en plus forte et aguerrie.

Elle a, par Internet, où sa maison-mère Groupe Serveur règne depuis 1987 comme pionnier, métamorphosé le vieux monde de l’Art.

Son siège social est légendaire, selon Time Magazine, « La Demeure du Chaos », qui est au sein du Musée d’Art Contemporain L’Organe, renommée par le New York Times « The Abode of Chaos », où travaillent ses fidèles collaborateurs, de véritables experts passionnés entre salles blanches informatiques et fonds documentaire de manuscrits et catalogues.

Artprice a bâti la plus grande banque de données au monde sur le Marché de l’Art, avec un fonds d’archivage quasi-étatique, puis en 2005 Artprice a conçu la plus grande MarketPlace Normalisée au monde d’œuvres d’Art.

Elle s’est imposée comme Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art en produisant, entre autres, pour plus de 7 200 médias, les fils d’informations en continu sur le Marché de l’Art, à l’instar des agences de presse financière comme Bloomberg.

Elle a aussi initié 4,5 millions de membres qu’elle remercie de leur fidélité. Il en est de même avec les 6300 Maisons de ventes, fidèles partenaires dans leur contribution avec Artprice.

Le vieil adage boursier « Cours vu, cours revu » s’est vérifié trois fois en 20 ans, faisant d’Artprice peu à peu une valeur mythique qu’on ne peut appréhender qu’avec une vision du XXIème siècle et ses changements de paradigme qui compriment l’espace-temps.

Pas un seul joueur en bourse, – les vrais, les durs, les purs -, ne peut s’empêcher de posséder un ticket Artprice.

Artprice détient un cénacle d’actionnaires qui ferait rêver certaines sociétés du CAC40.

Les fidèles actionnaires d’Artprice sont des gens puissants, redoutables et silencieux, ceux qui entre autres, par leur famille, règnent en maîtres depuis des centaines d’années sur le plus vieux Marché du monde et qui bien avant le public, avaient compris que la mutation par Artprice était irrémédiable.

N’oublions pas que l’homme échangeait des œuvres d’Art bien avant de frapper monnaie.

Ce cénacle d’actionnaires hors norme se retrouve dans ma citation qui rend hystérique certain(e)s « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés financiers en 10 fois plus intelligent et cruel. ».

Mais quel est donc ce Graal que des hommes exceptionnels, comme le Docteur Hippolyte Mireur au XIXème siècle, Enrique Mayer au XXème et tant d’autres personnages célèbres, ont cherché en vain avant de rejoindre Artprice avec leurs fonds de commerce éditorial ?

Ce Graal métaphorique que seules l’Alchimie et sa Materia Prima (le Chaos Alchimique) définissent, sont les équations et algorithmes qui permettent d’expliquer le prix de l’Art et sa parfaite construction.

Oser toucher au vieil adage « L’Art n’a pas de prix » constituait, pour l’ancien régime traditionaliste qui se glisse dans le clair-obscur, une offense absolue.

Artprice, en 20 ans de combat historique et légendaire, a su ouvrir les portes du Temple de l’Art au profane.

Il y a une décennie environ, une célèbre historienne et sociologue du Marché de l’Art m’a indiqué qu’Artprice est immortelle, non pas par sa fonction économique mais parce qu’elle a modifié, de manière irrémédiable, l’Histoire de l’Art et son Marché.

Artprice a démontré que l’Art avait un prix structuré et très élaboré dans un marché efficient qui est bien plus réfléchi et mature que d’autres marchés.

Je ne peux m’empêcher de penser, entre autres, aux Marchés financiers où les taux d’intérêts deviennent négatifs et au Quantitative Easing (QE), que nos grands-parents appelaient plus simplement la planche à billets et qui ne rassurent pas vraiment les épargnants.

Alors oui, Artprice a 20 ans ! L’âge où tout est permis pour aller dévorer le nouveau monde qui accouche et aller danser sur les cendres de la vieille économie qui ne sait pas qu’elle est déjà morte.

Attention, Artprice a 20 ans mais 100 ans de combat, d’expérience, de sagesse et de détermination.

Nous savons, comme notre vieux maître Marcel Duchamp nous l’a appris, que nos plus féroces détracteurs sont les plus grands contributeurs de la réussite mondiale d’Artprice.

À nos fidèles actionnaires de l’ombre, un grand merci pour votre confiance indéfectible.

Le mot de la fin est qu’Artprice n’a jamais modifié son capital et m’a toujours désigné comme Fondateur, PDG et principal actionnaire car je suis convaincu de la croissance exponentielle d’Internet et de ce changement de paradigme unique dans l’histoire de la modernité.

Artprice n’en est qu’à ses débuts.

L’aventure continue de plus belle … thierry Ehrmann

 

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

Artprice lance le wiki collaboratif le plus exhaustif sur le monde de l’art et des artistes.

2015/03/19 Commentaires fermés

Artprice lance le wiki collaboratif le plus exhaustif sur le monde de l’art et des artistes.

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et de résultats de ventes couvrant plus de 586 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

A de multiples reprises, depuis plusieurs années, de très nombreux Artistes, Ayants droits, Sociétés de Droit d’Auteurs, Professionnels de l’Art, Experts, Institutionnels, Historiens, Sociologues, Collectionneurs et Amateurs d’Art ont manifesté à Artprice, de manière quotidienne, leur désir de partager leurs connaissances et leurs documentations privées.

Un noyau dur de 12 millions de contributeurs réguliers selon thierry Ehrmann, fondateur and PDG d’ Artprice.com.

Cette communauté représente un noyau dur de 12 millions de contributeurs réguliers qui devront être enregistrés chez Artprice pour suivre l’évolution de leurs pages afin de pouvoir vérifier et si besoin corriger ou compléter l’information disponible.

Les Historiens et Rédacteurs d’Artprice auront bien évidemment le contrôle de l’information finale et seront les seuls habilités à ouvrir les comptes de contributeurs réguliers.

De plus, ils pourront immédiatement valider la qualité de l’information et par-là même certifier l’agrément du contributeur, grâce notamment aux 81 banques de données Artprice (biographies, résultats d’adjudications, cotes et indices, signatures et monogrammes, catalogues raisonnés, Maisons de Ventes, galeries et marchands d’art, archives, etc …).

Après une étude exhaustive, pour des raisons de moyens, il s’avère sans contestation possible qu’aucun « wiki » d’une telle ampleur n’existait sur ce sujet.

Artprice ouvre son wiki multilingue avec plus d’un million d’artistes, dont 586 000 artistes cotés sur Artprice.com et reliés à des dizaines de millions d’œuvres d’art, en anglais, français, allemand, espagnol, italien et chinois. Ce wiki sera accessible sur : wiki.artprice.com

Concernant le wiki Artprice des artistes chinois, Artprice s’appuiera principalement sur son fidèle partenaire étatique le groupe Artron, à travers Art Market Monitor of Artron (AMMA).

Cette opération préparée depuis près d’un an est une contribution majeure et gratuite dans l’histoire du Marché de l’Art.

Elle sera, par ailleurs pour Artprice, l’opportunité d’étendre de manière spectaculaire sa clientèle abonnée à un cercle de 12 millions de contributeurs agréés.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. Depuis mars 2014, Artprice fait partie du nouvel indice CAC® PME d’Euronext ainsi que de l’EnterNext® PEA-PME 150 en novembre 2014.

Artprice, avec plus de 14 ans de communication réglementée sur l’Eurolist, se fait un point d’honneur de produire toute l’information nécessaire aux professionnels des marchés financiers mais aussi aux néophytes du Marché de l’Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne par son diffuseur homologué par l’AMF

http://www.actusnews.com

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 570 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 3,6 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Sommaire des communiqués d’Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

La version PDF du rapport annuel Artprice sur le Marché de l’Art mondial est téléchargeable sur Artprice : http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2014_fr.pdf

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/87859684

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Twitter, Facebook et Google+ :

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://twitter.com/artpricedotcom & http://twitter/artmarketdotcom http://artmarketinsight.wordpress.com/

https://www.facebook.com/artpricedotcom

Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com

Marché de l’Art mondial : +26% de croissance selon le Rapport Annuel Artprice

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 13ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Lire la suite >>>

Artprice : Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2014, +26% de croissance

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 13ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident.

Voir le rapport >>>

Ehrmann : « il y a un problème entre la Fiac et le marché de l’art par Challenges

2012/10/23 Commentaires fermés

Ehrmann : « il y a un problème entre la Fiac et le marché de l’art » par Challenges

Rapport Artprice 2012 Art contemporain chargement PDF gratuit

English Version

Artprice: the 2011/2012 Contemporary Art Market Report is now online!

Artprice accélère son process de normalisation du Marché de l’Art

2012/06/04 Commentaires fermés

Comme annoncé dans son communiqué du 14 mai 2012, Artprice a démarré progressivement, ce début juin, la mise en ligne sur Internet d’une grande partie de la structure de ses banques de données et de sa normalisation du Marché de l’Art en mode freeware, (licence informatique propriétaire distribuée gratuitement sans toutefois conférer à l’utilisateur certaines libertés d’usage). L’ensemble des process industriels d’Artprice formant ses banques de données est déposé et protégé, notamment par les dépôts l’A.P.P. (Agence de Protection des Programmes).

Depuis le 1er juin 2012, le Monde de l’Art, notamment les Institutionnels, Universités, Musées, Fondations, Bibliothèques, Services Judiciaires &amp; Douanes, Sociétés de Droits d’Auteurs (type ADAGP), Assureurs, Bases encyclopédiques (type Wikipedia), Internet Directories et bien sûr Maisons de ventes, Galeries, Associations d’experts, ont  désormais accès en clair à la base de données Artists-index.com d’Artprice. Cette banque de données normalisée Artist-id.com est considérée par les Acteurs du Marché de l’Art, mais aussi par les Historiens et Chercheurs, comme de très loin, la plus exhaustive au monde. Elle est disponible, outre le français, en 5 langues (anglais, allemand, italien, espagnol et chinois). Pour découvrir la base de données à plat et en clair : <a href= »http://web.artprice.com/artists/directory/A &raquo; title= »Index complet des artistes recensés par Artprice » target= »_blank »>http://web.artprice.com/artists/directory/A</a&gt;

Ces acteurs vont bénéficier  aussi du développement d’Artprice en B to B sur des A.P.I. ouvertes réalisées sous une architecture REST (Representational State Transfer) qui est une manière novatrice de construire une application pour les systèmes fixes et mobiles, qui reprend l’architecture originale du Web. Une telle base Artistes, qui s’enrichit tous les jours, est le fruit de dizaines d’acquisitions dans le monde par Artprice et près d’un million d’heures de ses Historiens, Rédacteurs et Développeurs de 1997 à 2012 (cf détail et historique dans le document de référence Artprice disponible sur le site homologué de l’AMF).

Selon thierry Ehrmann, Fondateur et Président d’Artprice, cette stratégie de gratuité intégrale mise en place dans le Monde de l’Art permet à Artprice de renforcer la normalisation du marché de l’art pour accélérer, notamment, sa Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères pour être un acteur mondial incontournable de la libéralisation des enchères au niveau du Marché de l’art, en devenant une infrastructure normalisée permettant de réaliser en 2012 des opérations de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011).

Ces process industriels qui normalisent le Marché de l’Art (ID artiste, ID oeuvre, ID catalogue raisonné, ID bibliographie, …) avec des millions de données propriétaires sont en train de se déployer dans le marché de l’Art, notamment avec le partenariat signé avec Google en 2003 sans impacter le chiffre d’affaires et le résultat d’Artprice 2012 pour générer une accélération très forte du fichier clients mais aussi par le développement des d’A.P.I. ouvertes réalisées sous architecture REST. Une application mobile est en cours de développement, tant pour l’Ipad et l’Iphone, que pour l’OS Android de Google.

Par ces  nouveaux process de normalisation issus de sa Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères, Artprice peut, dès ce mois-ci, basculer des d’informations très conséquentes en mode freeware dans le but de porter avant fin décembre son fichier client de 1,4 million avec ses logs de comportements (achat, vente, recherche, portefeuille d’œuvres etc..) à 2 millions.

Source: http://www.artprice.com ©1987-2012 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice:

Artprice invite ses actionnaires et le marché, pour comprendre précisément cette révolution législative et historique de 5 siècles et l’impact sur Artprice, à lire en 50 questions-réponses courtes et pédagogiques la synthèse faite en mars 2012 de la Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères depuis son lancement fin janvier 2012.
Lien Internet ci joint sur Actusnews, site homologué de l’AMF à l’adresse ci-jointe :
http://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-26960

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 495 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 400 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d’Artprice: http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos.

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’art avec Artprice sur Twitter:
http://twitter.com/artpricedotcom

 

Artprice Rapport Financier Annuel 2011 : Résultats bénéficiaires

2012/04/30 Commentaires fermés

Artprice Rapport Financier Annuel 2011 : Résultats bénéficiaires.
Au 31/12/2011, Artprice dégage un résultat bénéficiaire de 439 KE en compte sociaux et un résultat net consolidé groupe de 94 KE. Il faut souligner la performance d’Artprice d’avoir maintenu un résultat positif et enregistré un chiffre d’affaires annuel de 5 220 KE alors que la société est passée, durant l’année 2011, d’un modèle semi-payant à un modèle 100% gratuit pour sa Place de Marché Normalisée à prix fixe, permettant ainsi d’absorber plus rapidement que prévu le marché mondial des ventes d’art de gré à gré sans la moindre perte d’exploitation.

De même, tous les investissements relatifs à la Directive Européenne sur les services (libéralisation des ventes aux enchères par voie électronique par la loi 2011-850 du 20 juillet 2011) ont été intégralement comptabilisés en poste de charge sur l’exercice 2011, notamment tous les développements très conséquents relatifs à la Place de Marché Normalisée ® à prix fixe et aux enchères cette dernière étant pleinement opérationnelle depuis le 18 janvier 2012.

Le Rapport Financier Annuel 2011, incluant les honoraires des CAC et le rapport du Président sur le contrôle interne est disponible aux adresses suivantes :

http://serveur.serveur.com/Press_Release/2012_communication_financiere.html
http://www.actusnews.com/documents/ACTUS-0-4408-artprice-rapport-financier-2011.pdf

Selon thierry Ehrmann, Fondateur et Président d’Artprice, cette stratégie de gratuité de la Place de Marché Normalisée à prix fixe désormais confortée par près de 8 ans de croissance exponentielle de l’offre était nécessaire à Artprice pour être un acteur mondial incontournable de la libéralisation des ventes aux enchères d’art en 2012, par voie électronique, par sa Place de Marché Normalisée aux enchères et à prix fixe, protégée au titre de la propriété intellectuelle.

Le modèle de la Place de Marché Normalisée à prix fixe est désormais éprouvé et validé par le marché de l’Art notamment en période de crise majeure. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon le rapport d’activité 2005 du Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, "l’offre sur Artprice était de 1,3 milliard d’euros d’oeuvres d’Art". En 2006, l’offre était de 2,7 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2007, l’offre était de 4,32 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2008, l’offre était de 5,4 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2009, l’offre était de 5,85 milliards d’euros. En 2011, Artprice confirme avoir quantifié un volume d’environ 6,3 milliards d’euros d’oeuvres d’art avec un taux de ventes estimé à environ, de l’ordre d’un tiers sur lesquelles Artprice n’est pas encore commissionnée.

Les capitaux propres, en comptes consolidés, s’améliorent à 13 246 KE, en 2011, contre 13 064 KE, en 2010. Ces résultats confirment la maîtrise des coûts d’exploitation en période d’instabilité économique mondiale et notamment sur le marché de l’Art. Artprice, en 15 ans, a mis en place l’ensemble des process industriels permettant de limiter l’effectif à une moyenne inférieure à 45 personnes pour un groupe où l’intégralité des charges en 2012, avec Artprice Images(R), demeurent inchangées jusqu’à désormais 90 ME de C.A en incluant cette année les charges potentielles découlant de l’extension de la Place de Marché Normalisée® d’Artprice aux enchères laquelle est opérationnelle depuis fin janvier 2012. (désormais réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice n’a aucun emprunt obligataire, une dette bancaire proche de zéro et dispose d’une trésorerie conséquente. Le chiffre d’affaires annuel (comptes sociaux) s’est élevé à 5 220 KE comme pour l’exercice précédent. Pour information, Artprice n’a jamais fait l’objet d’augmentation de capital à l’exception des opérations de levées d’options réservées à ses salariés. Ceci résulte d’une volonté affichée du Conseil d’Administration d’Artprice de ne pas diluer ses actionnaires et affaiblir le cours de l’action.

Enfin Artprice invite ses nouveaux actionnaires qui désirent connaître l’historique de la Société à prendre pleinement connaissance de son information réglementée et très détaillée dans son Rapport Financier Annuel 2011 et, notamment, au niveau des paragraphes 2.1 << Activité et événements importants survenus au cours de l’exercice >>, 2.2: – << Evénements importants intervenus depuis la date de clôture, le 31 décembre 2011, et perspectives d’avenir >> ,2.4 <<Analyses des risques>> et .2.6 << Informations complémentaires>> du rapport du Conseil d’Administration.

Concernant l’évolution du Marché de l’Art en 2012, face à l’incertitude d’une récession en Europe et d’une croissance anémique sur les autres continents, Artprice indique que, grâce à l’AMCI (indice de confiance d’Artprice du marché de l’art en temps réel), l’Art Market Confidence Index, qui fait désormais référence dans le marché de l’art et la presse économique, Artprice constate et confirme une hausse continuelle de son indice de confiance sur l’ensemble des pays qui représente 90 % du marché de l’art depuis fin 2011.

Cette confiance se retrouve aux USA qui ont été les premiers touchés par la crise du marché de l’Art mais aussi en Europe et bien sur en Asie. De même, la remontée des prix des oeuvres d’art (Artprice Global Index) sur l’ensemble des continents montre que la reprise du Marché de l’Art est définitivement en marche.

Les résultats spectaculaires enregistrés en 2011 sur le marché de l’Art, attestent les chiffres et prévisions d’Artprice. Au même titre que l’or, le marché de l’Art, a toujours été, historiquement, une valeur refuge face aux crises de grandes ampleurs et notamment aux dépréciations d’actifs financiers que l’économie mondiale continue d’affronter en 2012/2013.

On peut logiquement considérer que la crise, puis la reprise accompagnée d’une violente et rapide correction du marché de l’art avec l’irruption de la Chine au premier rang dès 2010 avec désormais pour 2011, près de 50% de part de marché des ventes aux enchères de Fine Art devant le Royaume-Uni et les USA est une opportunité de forte croissance pour Artprice. Il faut préciser que l’intégralité des services, produits, Place de Marché Normalisée aux enchères et à prix fixe ainsi que 27 millions de pages de données sont en chinois dans un marché de plus en plus dématérialisé et mondial.

En effet, l’économie du marché de l’art, comme tous les marchés, tend naturellement à privilégier le circuit le plus rapide, le moins coûteux, le plus liquide et celui permettant de trouver un prix de marché en temps réel avec une masse critique d’intervenants avec bien sur, une information transparente sur l’intégralité des prix et indices. La Place de Marché Normalisée d’Artprice à prix fixe et aux enchères et ses banques de données (toutes protégées au titre de la propriété intellectuelle) répondent exactement à ces cinq points.

Du fait de la crise économique et financière mondiale qui a changé, en une décennie, la géopolitique du marché de l’art mondial, la quasi totalité des maisons de ventes dans le monde, et principalement asiatique, se rapproche d’Artprice qui travaille avec elles en étroite collaboration depuis 1987, pour réaliser, avec l’adoption de la Directive Services relative aux enchères publiques, notamment par voie électronique, leurs enchères en ligne grâce à la Place de Marché Normalisée d’Artprice et ses 1,4 million de membres dans plus de 90 pays.

Il est vrai qu’en 12 ans, le nombre de connectés à Internet est passé de 90 millions à 2,7 milliards d’internautes devenus consommateurs de biens et de services, mais il faut surtout prendre en compte l’arrivée plus récente des "Silver surfeur" que sont les plus de 50 ans, à haut pouvoir d’achat et principaux utilisateurs d’Artprice, qui font désormais d’Internet leur terrain de prédilection pour la recherche d’oeuvres d’art dans le monde.

Le triomphe commercial de l’Internet mobile colle parfaitement à Artprice, car sa clientèle est par nature nomade et a besoin d’informations dans le feu de l’action, comme les experts, les assureurs, les galeristes, les auctioneers, les douanes et bien sûr les collectionneurs et amateurs en situation d’achat ou de vente en galerie ou en salle des ventes.

L’Internet mobile pour Artprice devrait représenter sous peu de temps, 80% de ses consultations. Artprice en 2011 est déjà à plus de 30%. L’ensemble des grands bureaux d’études émet une prévision en nombre de Smartphones vendus pour 2012 qui se situe entre 550 et 700 millions de nouveaux internautes mobiles. En 2015, c’est plus de 3,5 milliards d’internautes mobiles qui pourront potentiellement se connecter à Artprice.

Afin d’accroître le niveau de sécurité et de confiance dans l’économie numérique, Artprice s’est rapprochée en 2011 d’Interpol Monde où sur l’ensemble des pages clés des banques de données d’Artprice et principalement sur la Place de Marché Normalisée, figurent de manière permanente le logo Interpol et le lien hypertexte vers INTERPOL’s Stolen Works of Art database permettant à la clientèle d’Artprice de vérifier si l’oeuvre présentée fait l’objet d’une poursuite judiciaire. A contrario de services de ventes aux enchères grand public et notoirement connus, Artprice impose à sa clientèle une présence judiciaire permanente donnant ainsi la confiance nécessaire au bon développement de sa Place de Marché Normalisée à prix fixe ou aux enchères.

De même, son concours depuis 5 ans avec près de 70 polices judiciaires de différentes nationalités, a permis à Artprice d’établir un niveau de confiance rarement égalé sur l’Internet, renforcé par la collaboration constante avec les artistes, les ayants droits et les experts.
Au coeur de sa Place de Marché Normalisée, Artprice possède le fichier clients qualifié fine art le plus important au monde. Ce fichier clients (conservation des logs de comportements clients en accord avec les différentes directives Françaises et Européennes ) est, dans le marché de l’art, la base de la réussite d’une vente aux enchères cataloguée depuis la naissance des enchères d’art en Europe au début du XIX siècle.

Artprice invite ses actionnaires et le marché, pour comprendre précisément cette révolution législative et historique de 5 siècles et l’impact sur Artprice, à lire en 50 questions-réponses courtes et pédagogiques la synthèse faite en mars 2012 de la Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères depuis son lancement fin janvier 2012.
Lien Internet ci joint sur Actusnews, site homologué de l’AMF à l’adresse ci-jointe :
http://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-26960

Artprice avec plus de 12 ans de communication réglementée, se fait un point d’honneur à produire toute l’information nécessaire aux professionnels des marchés financiers, mais aussi aux néophytes du marché de l’art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site et sur celui de son diffuseur, homologué par l’AMF, ActusNews (www.actusnews.com).

Source: http://www.artprice.com ©1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Source Artprice

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/ dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos.

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivez en temps réel toute l’actualité du marché de l’art :
Artprice.com sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/

Mise au point d’Artprice dans le cadre des conflits l’opposant à Boursorama S.A.

2012/03/26 Commentaires fermés

Suite à de nombreuses demandes d’actionnaires d’Artprice, la société Artprice prend acte que la société Boursorama, principalement selon la présidente en exercice Inès-Claire MERCEREAU, considère qu’il n’existe pas de conflit et/ou de procédure entre Artprice et Boursorama SA.

Artprice tient à ramener la preuve à son actionnariat que toutes les démarches et procédures possibles ont été réalisées à l’égard de Boursorama SA.

En effet, Artprice fait valoir son bon droit et rétablit la vérité, que Boursorama nie, en communiquant une courte extraction des très nombreux P.V. d’huissier délivrés à la demande d’Artprice à la société Boursorama S.A. sur la période 2011-2012, avec une énième signification datant du vendredi 23 mars 2012.
http://serveur.serveur.com/Press_Release/2012_pdf/extraits-pv-huissiers-artprice-contre-boursorama.pdf

Ces extractions de P.V. comportent entres autres des significations, des sommations itèratives…. faites à Boursorama SA dont le siège est 18 quai du Point du Jour 92100 Boulogne Billancourt pour lui demander de faire cesser les infractions et délits constatés sur son forum ou, à défaut, de fermer ledit forum si Boursorama est dans l’incapacité de faire face à la situation.

Ces actes ont été délivrés par le ministère de notre Huissier lyonnais, Me Mamet, et son confrère en région parisienne. Artprice confirme, par la présente, ne jamais avoir, sous quelque forme que ce soit, reçu de Boursorama SA la moindre réponse constructive. Artprice peut sereinement déclarer que Boursorama, par son silence confondant et son absence absolue de toute décision de nature à faire cesser les infractions, les délits pénaux et les violations répétées du code monétaire et financier, est désormais, à minima, complice passive des infractions qu’elle laisse se dérouler en toute impunité sur son forum.

Pour des raisons de confidentialité et/ou du fait du secret de l’instruction, les coordonnées privées et destinataires en copie desdits P.V. sont biffés. Par ailleurs, Artprice communique à nouveau le conflit Artprice-Boursorama relaté au chapitre 4.3.22 de son document de référence 2010 consacré aux risques (cf ci-dessous), ce facteur risque est aussi systématiquement présent dans les rapports des comptes semestriels et annuels qui sont notamment en ligne sur actusnews à l’adresse suivante :
http://www.actusnews.com/societe_documents.php?ID=ART

« 4.3.22) Risques liés aux Forums de bourse parlant d’Artprice et principalement le forum Boursorama

Artprice ne peut en aucun cas être tenu responsable des propos tenus sur les forums de bourse parlant du titre Artprice. La politique de communication d’Artprice respecte strictement les dispositions imposées, notamment, par le code monétaire et financier. A ce titre, quelles que soient les circonstances, Artprice s’interdit formellement d’intervenir de quelque manière que ce soit sur les forums. Cependant il faut souligner que le forum Boursorama (leader incontesté en France des forums dédiés à la bourse) consacré à Artprice fait l’objet de poursuite d’Artprice contre Boursorama. En effet, malgré de nombreuses mises en garde, LRAR, mesures conservatoires par voie d’huissier, requêtes et ordonnances du TGI, la société Boursorama (groupe Société Générale), par son laxisme répété, agit en violation du code monétaire et financier qu’elle ne peut pourtant prétendre ignorer, étant elle même cotée sur Eurolist et possédant, de surcroît, le statut de banque. Artprice a renouvelé, à plusieurs reprises la procédure par voie d’huissier et sommation itérative, de faire cesser les délits cités au présent paragraphe, à sa présidente en exercice, Mme Ines-Claire MERCEREAU, lors de sa prise de fonction, afin qu’elle ne fasse pas prévaloir sa méconnaissance des délits qui se perpétuent sur le forum de Boursorama et dont elle est pleinement responsable en sa qualité de mandataire social de Boursorama Banque. Boursorama essaie de faire prévaloir qu’il n’est qu’un simple hébergeur avec de modestes moyens alors que c’est bien sur le courrier entête Boursorama Banque et le RCS de cette même banque que la Présidente tente en vain de faire croire à Artprice qu’elle n’a qu’un statut d’hébergeur.

Depuis début 2011, la situation avec Boursorama s’est nettement dégradée malgré les nombreuses mises en demeure signifiées par voie d’huissier. Artprice considère que Boursorama, filiale de la Société Générale, viole de manière constante le code monétaire et financier et permet, par ses forums, malgré les mises en garde sévères de l’AMF, de laisser opérer certains individus qui créent, dans la même journée, des mouvements de panique par de fausses informations permettant d’effondrer les « stop » pour, toujours dans la même journée, créer des variations intraday leurs permettant, sur d’énormes volumes, de réaliser des plus-values conséquentes par des maneuvres formellement prohibées.

La position d’Artprice est extrèmement claire et considère, qu’après toutes les mises en demeure et plaintes, que la société Boursorama est, au minimum, complice passive desdits agissements décrits au présent paragraphe. Artprice cirularise régulièrement à l’AMF les significations et P.V d’huissier faits à sa Présidence en exercice, Mme Ines-Claire MERCEREAU, pour que les services de l’inspection de l’AMF puissent enquêter sur les Forums de Boursorama qui, de manière unanime sont reconnus par la communauté financière comme étant un outrage permanent à l’AMF, au code monétaire et financier et au droit pénal commun. De très nombreux actionnaires d’Artprice ont, par écrit et oralement, confirmé à Artprice qu’ils constataient de leurs cotés, indépendamment d’Artprice, les mêmes délits que ceux décrits par Artprice au présent paragraphe. Il est d’autant plus troublant de constater qu’Artprice est, de manière quasi systématique, dans les 5 premiers forums, sur plusieurs milliers, et que Boursorama, en parallèle, affiche les plus fortes ventes ou les plus forts achats en sa qualité de Courtier en ligne sur le même service que les forums. Ceci renforce la suspicion portée sur Boursorama Banque qui ose se prétendre simple hébergeur en ligne alors que le présent paragraphe démontre une orchestration parfaite destinée à stimuler les achats/ventes d’actions en ligne par les clients de Boursorama. »

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 400 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée(R) mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d’Artprice:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos.

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’art avec Artprice sur Twitter: http://twitter.com/artpricedotcom

Contact: Josette Mey, tel: +33(0)478-220-000, e-mail: ir@artprice.com

Artprice : le rapport annuel du Marché de l’Art 2011. L’art ne s’est jamais si bien vendu.

2012/02/27 Commentaires fermés

Paris, le 27 février 2012

Artprice : le rapport annuel du Marché de l’Art 2011. L’art ne s’est jamais si bien vendu.
Tandis que les vieilles économies souffrent, la croissance s’accélère du côté des BRICS. Les cinq membres des BRICS, Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, ont bénéficié d’une croissance beaucoup plus forte que les pays développés et le formidable assaut chinois a profondément modifié la structure géographique du marché de l’art selon thierry Ehrmann, PDG et fondateur d’Artprice, leader mondial de l’information sur le marché de l’Art. De plus, à Singapour, Pékin et Hong Kong, les politiques ont conscience de l’énorme potentiel économique que représente l’art pour leur état ou pour leur ville et les gouvernements soutiennent fermement les grands évènements culturels, dont les salons d’art contemporain. Outre la croissance de 49 % du volume d’affaires pour la vente aux enchères d’œuvres d’art en Chine, d’autres pays asiatiques sont particulièrement dynamiques : c’est le cas de Singapour (+22 %) ou de l’Indonésie (+39 %) par exemple.

Cette croissance est portée par l’émergence de nouveaux collectionneurs richissimes et d’un nombre grandissant de fonds d’investissements en art. De fait, le marché asiatique est devenu le plus haut de gamme du monde. Par exemple, 12,1 % des œuvres vendues en Asie le sont entre 100 000 $ et 1 m$, contre 2,2 % dans le reste du monde dans cette gamme de prix. La Chine, première puissance asiatique et première puissance au monde pour la vente d’œuvres d’art est étonnante tant par sa force de frappe que par son indépendance. C’est là que les plus grosses enchères sont signées (avec 774 enchères millionnaires enregistrées en 2011 en Chine contre 426 aux États-Unis ou 377 au Royaume-Uni), la plupart du temps dans des salles de ventes pékinoises ou hongkongaises. Même si la Chine se trouvait privée du dynamisme des ventes hongkongaises de Christie’s et Sotheby’s, elle demeurerait la première place de marché mondiale sans vaciller !

A l’issue de l’année 2011, la vente d’œuvres d’art a rapporté 21 % de plus qu’en 2010 à l’échelle mondiale et il n’est pas un secteur de la création qui ne progresse pas en terme de chiffre d’affaires. Par rapport à 2010, l’art moderne gagne 1,2 M$, l’art d’après-guerre 372 m$, l’art contemporain 291 m$, l’art ancien 124 m$ et les créations du XIXème siècle rapportent 43 m$ supplémentaires. De plus, la boulimie d’achat n’a relégué aucun médium à l’arrière-plan. Il s’est vendu plus de peintures, de sculptures, de photographies, de dessins et même d’estampes qu’en 2010. Porté par la cote explosive des maîtres anciens et modernes chinois, le dessin a d’ailleurs véritablement trouvé ses lettres de noblesse, avec un produit de ventes annuel en hausse de 1,318 M$ sur l’année.

Artprice publie en 6 langues son rapport exclusif du marché de l’art repris par plus de 6 300 médias et institutions internationaux chaque année. Réalisé à partir des 6,3 millions de résultats d’enchères de 4 500 maisons de ventes, le rapport annuel "Tendances du Marché de l’art 2011" est constitué de XX pages d’analyses macro-économiques et micro-économiques mises à jour au fil de l’actualité des ventes et des évolutions des prix des oeuvres d’art. Ce rapport édité par ArtMarketInsight, l’agence de presse d’Artprice, avec le département d’Econométrie d’Artprice contient aussi des classements originaux tels que le TOP 500 des artistes par chiffre d’affaires, la liste des 100 plus fortes enchères de l’année.

Télécharger l’intégralité du document au format PDF (Téléchargement gratuit)

http://imgpublic.artprice.com/pdf/trends2011_fr.pdf

  • Edito
  • Un marché haut de gamme hermétique à la crise
  • Nouvelle année record
  • Les forces en puissance
  • L’art moderne : pivot du marché
  • Le meilleur de l’art ancien
  • Art contemporain
  • Mutation structurelle : le marché à l’heure d’Internet
  • Top 10 Artistes
  • 11 chiffres pour 2011
  • Les grandes plumes mondiales du marché de l’art
  • L’année de l’Art Market Confidence Index
  • 2011 en 140 Caractères – l’année vu part @artpricedotcom
  • Le Top 10 des artistes
  • Le Top 100 des enchères 2011
  • Le Top 500 des artistes par chiffre d’affaires en 2011

Source: http://www.artprice.com ©1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Source Artprice

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/ dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos.

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivez en temps réel toute l’actualité du marché de l’art :
Artprice.com sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/

Synthèse et rappel des neuf points de la Place de Marché Normalisée aux Enchères d’Artprice

2012/01/24 Commentaires fermés


Rappel synthétique et mise à jour, par thierry Ehrmann, des neuf points de la Place de Marché Normalisée aux Enchères issus de la communication réglementée d’Artprice :

1) Artprice attaque sa 8ème année (2005/2012) avec sa Place de Marché Normalisée où le flux annuel d’oeuvres d’art est désormais compris entre 5 et 7 milliards (cf. document de référence AMF) et dans lequel il se vend environ de l’ordre de un tiers des oeuvres, pour lequel Artprice n’est pas commissionnée. Cette réserve naturelle et considérable a pour vocation de passer progressivement et naturellement en mode enchère. Pour autant, la Place de Marché Normalisée Artprice étant un succès hors du commun, c’est un éco-système très sensible dans lequel il y a lieu de ne pas forcer la main aux professionnels, collectionneurs et institutionnels. C’est aussi, à terme, la certitude pour la Place de Marché Normalisée Artprice de réaliser ses enchères par le simple fait qu’elle possède, en mode propriétaire, depuis sept ans, acheteurs et vendeurs, dont elle connaît les modalités de comportements et indices de confiance. Le réseau social « Artprice Insider® », qui se mettra en place en février 2012, permettra d’accélérer la mutation entre prix fixe et les enchères.

2) L’erreur majeure de certains acteurs du monde de l’art a été d’imaginer que les grands collectionneurs, les market makers et les grands marchands, qui sont incontestablement des « jeunes seniors », ne daignent pas aller sur Internet, de part leur rang social. Aujourd’hui, avec 2,7 milliards de connectés à lnternet et 1 milliard de nouveaux connectés attendus pour l’année 2012, Artprice, au regard de ses abonnés VIP, a la certitude absolue que cette cible privilégiée possède une connexion Internet fixe et nomade sur Artprice. De même, Groupe Serveur, qui est sur Internet depuis plus de 25 ans, a toujours considéré pour sa filiale Artprice qu’Internet, à contrario du monde de l’art, est avant tout une culture très sophistiquée et non pas simplement des investissements massifs dans le protocole Internet, comme le pense une partie du monde de l’Art. Les asiatiques, avec qui Artprice s’allie, partagent parfaitement ce point de vue, ce qui permet de bâtir des alliances durables et solides.

3) Le pari de dépasser plus de 5000 lots aux enchères le 1er jour était extrêmement périlleux, le marché de l’art reprenant après la mi-janvier. Artprice a relevé le défi et l’a gagné. Pour information, les plus grandes ventes cataloguées au monde (USA, Chine) ne dépassent jamais 1800 lots. Certains imaginent compter en jours la mutation la plus importante du marché de l’art depuis le XIXème siècle. Artprice est en droit de demander, un tempo entendable, au regard de cette révolution historique, dont il tient la plume.

4) Artprice, dans son histoire, n’a jamais constaté tant de fureur, d’actes désespérés, de manœuvres étatiques, de haine, de folie, avec en contrepoids, autant de soutiens, de passion, de ralliement, de la part d’acteurs majeurs ou historiques qui ne s’étaient jusque-là jamais découvert complètement. Les récentes actions relèvent pratiquement de l’affaire d’état et seront traitées comme telles pour les réparations des préjudices. Ceci étant dit, de manière plus générale, de telles conduites pathétiques démontrent, mieux que tout, l’effondrement de l’ancien monde de l’art face à la vision industrielle (au sens noble du terme) d’Artprice sur le marché de l’art en 2012. Si certains occidentaux croient encore détenir le pouvoir de l’art, ils font une lourde erreur car le cœur du pouvoir de l’art est désormais en Asie.

5) Tous nos vieux Maîtres en bourse nous ont toujours expliqué qu’il faut savoir parler au marché mais aussi comprendre ce que nous dit le marché. A ce titre, les volumes quotidiens d’Artprice, qui sont pratiquement ceux d’une valeur du CAC 40, traduisent que les marchés financiers ont, depuis avril 2011, avec plus d’1,1 milliards € de volume traité sur Artprice, acheté et « pricé » que la Place de Marché Normalisée aux Enchères d’Artprice® absorbera inexorablement l’ancien système des salles de ventes physiques, que l’on peut comparer avec les corbeilles des bourses et l’arrivée des réseaux électroniques qui ont laminé les corbeilles de l’ensemble des places boursières. Rien n’arrête le marché quand il a acquis une conviction. Certaines personnes camouflées sur Internet, qui s’égarent dans le langage ou dans les actes, devraient faire preuve de plus d’humilité face au marché boursier et à l’histoire du marché de l’art.

6) De tous temps, les batailles qui amènent à la victoire se focalisent sur les coûts de production et/ou d’intermédiation. Les 5% de frais que prend Artprice pour sa prestation sur sa Place de Marché Normalisée aux Enchères pour les œuvres de plus de 15000€ est imparable. Peu de gens savent que le marché de l’art, à partir de 15000€ est dématérialisé depuis plus de 30 ans car ce seuil de prix détermine une œuvre parfaitement normalisée au regard de l’histoire et du marché de l’art. Moins de 3% des professionnels et collectionneurs d’art se déplacent lorsqu’on dépasse ce seuil critique de 15K€. Artprice a amené une contribution colossale à cette normalisation du marché de l’art, par sa Place de Marché Normalisée produite par les millions d’heures de travail de ses historiens, rédacteurs et ingénieurs.

7) Les nombreuses péripéties législatives qui ont abouti à la loi du 20/07/2011, puis, depuis début janvier 2012, les attaques surréalistes subies par Artprice, ont permis à celle-ci un buzz et une communication mondiale inégalés. Les différentes réponses judiciaires, économiques et médiatiques qu’Artprice va dérouler implacablement ne feront qu’amplifier le train de l’histoire qu’a pris Artprice avec une amplification de la communication et du buzz.

8) Il est évident que la terrible crise économique et financière qui affecte à minima le monde occidental fragilise durement l’économie traditionnelle du marché de l’art, c’est donc une opportunité historique pour qu’Artprice accélère sa Place de Marché Normalisée aux Enchères et à prix fixe. En effet, l’histoire du marché de l’art comme tous les marchés, tend naturellement à privilégier le circuit le plus rapide, le moins coûteux en terme de frais, le plus liquide et celui qui permet de trouver un prix de marché en temps réel avec une masse critique d’intervenants et, bien sur, une information transparente sur l’intégralité des prix et indices. La Place de Marché Normalisée d’Artprice répond exactement à ces cinq points. La grande force d’Artprice, dans cette crise historique, est que l’intégration de la Place de Marché Normalisée aux Enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce) n’entraîne aucune charge et investissements significatifs supplémentaire, ce qui, en temps de crise, est le nerf de la guerre.

9) Avec la quasi-disparition boursière des sociétés Internet intervenant sur l’Art et près de 4 500 sites Internet d’art qui ont fermé durant la crise démarrée en 2007, il n’existe à ce jour aucune autre place de marché aux enchères dans le monde conséquente en volume et en qualité, Artprice détenant de surcroît, en terme de droit suis generis (Droit de la Propriété Intellectuelle), l’originalité et le monopole de sa Place de Marché Normalisée.

Artprice invite ses actionnaires et le marché pour comprendre précisément cette révolution législative et historique de 5 siècles et l’impact sur Artprice à lire en 72 questions- réponses courtes et pédagogiques la synthèse des interviews juin/octobre 2011. Liens Internet ci joint sur Actusnews (Diffuseur Professionnel d’Information Réglementée autorisé par l’AMF):
http://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-25687

Enfin, Artprice invite ses nouveaux et futurs actionnaires qui désirent connaître l’historique de la Société à prendre pleinement connaissance de son information réglementée et très détaillée dans son Document de référence Artprice 2010 déposé et en ligne, à l’A.M.F sous le numéro D.11-0784 depuis le 25 août 2011. Artprice, avec plus de 12 ans de communication réglementée à l’Eurolist, met un point d’honneur à produire toute l’information nécessaire aux professionnels des Marchés financiers, mais aussi aux néophytes du Marché de l’Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site et sur celui de son diffuseur, homologué par l’AMF, ActusNews.com .

Source: http://www.artprice.com (c)1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 3 600 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art (source Artprice).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’art avec Artprice sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/

Artprice dément l’assignation en référé par le Conseil des Ventes Volontaires

2012/01/11 Commentaires fermés


Artprice dément l’assignation en référé par le Conseil des Ventes Volontaires

Contrairement au communiqué de presse du 6 janvier 2012 émanant du Conseil des Ventes Volontaires qui informait les journalistes qu’une action judiciaire en référé était décidé à l’encontre d’Artprice, la société Artprice tient à démentir l’existence d’une telle procédure telle que décrite dans le communiqué de presse. Artprice est en mesure d’affirmer qu’il ne lui a jamais été signifié à ce jour le moindre acte judiciaire.

En effet, Artprice dénonce les multiples mauvaises interprétations naissant de ce communiqué de presse. Comme l’a indiqué Artprice dans les heures qui ont suivi le communiqué de presse du Conseil des Ventes Volontaires, des échanges courtois ont eu lieu entre Artprice et le Conseil des Ventes Volontaires par courriers officiels. Artprice est en mesure de confirmer que les termes de la réponse de son communiqué officiel du 6 janvier 2012 correspondent parfaitement au débat serein et constructif qu’elle a pu avoir ces derniers jours avec le Conseil des Ventes Volontaires et confirme officiellement l’ouverture de son nouveau service d’enchères en tant qu’opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique, tel que définit par les alinéas 2 et 3 de l’article L321-3 du code du commerce, le 18 janvier 2012.

Dans le cadre de son information réglementée, Artprice, à des fins de bonne compréhension, vous invite à relire, ci-dessous, le communiqué qu’elle a officiellement diffusé le 6 janvier 2012 et dont elle réitère en tous points les termes :

Réponse d’Artprice au Conseil des Ventes Volontaires

Artprice a pris acte par voie de presse, puis par courrier électronique transmis par le Conseil des Ventes Volontaires, d’une demande de ce dernier de bien vouloir faire figurer de manière claire et non équivoque au grand public sa qualité « d’opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) ». Artprice considère, compte tenu des longues relations constructives et paisibles qu’elle entretient avec le Conseil des Ventes Volontaires, qu’il ne peut s’agir que d’un quiproquo où l’apaisement, au regard des pièces dont dispose Artprice et issues de mesures conservatoires, sera immédiat.

En effet, Artprice renvoie les marchés financiers, ses actionnaires, ses 1.3 millions membres et, bien évidemment, le Conseil des Ventes Volontaires, à consulter l’ensemble de ses communiqués financiers déposés sur le site Actusnews, site homologué par l’Autorité des Marchés Financiers, et notamment le communiqué du 1er janvier 2012 où Artprice, dès la première ligne, fait état de manière explicite et sans l’ombre d’une ambiguïté de sa qualité de : « opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) ».

De même, afin d’éviter toute forme de confusion entre les différents régimes et activités réglementés par la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011, Artprice a mandaté un Huissier de justice afin de prendre toutes mesures conservatoires démontrant toutes les précautions prises par Artprice, que ce soit au niveau de sa communication réglementée, au niveau de la présentation de sa nouvelle prestation sur son site, au niveau de ses conditions générales d’utilisations, au niveau de ses moyens de communication… pour qu’aucune confusion soit faite entre l’activité d’Artprice (opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique) et celles relatives aux ventes aux enchères publiques.

Artprice a pris la précaution de traduire en toutes les langues disponibles sur son site l’essentiel des informations sur cette nouvelle prestation exception faite de son statut tel que définit par l’article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011 afin qu’aucune confusion ou mauvaise traduction soit faite sur le statut d’Artprice tel que le prévoit l’article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011 et les autres statuts qui eux régissent les ventes aux enchères publiques.

En conclusion, Thierry EHRMANN, P.D.G. d’Artprice, déclare qu’il est parfaitement serein, Artprice démarrera bien ses enchères en ligne le 18 janvier 2012 en sa qualité d’opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) et que, bien évidemment, le grand public découvrira, dès le lundi 9 janvier, en pré-visualisation, plusieurs milliers de lots comportant une gamme de prix très large allant de l’objet de curiosité jusqu’à des pièces de qualité muséale. Cet ensemble représente environ 700 millions de mises à prix. Concernant le débat judiciaire devant le TGI de Paris, Artprice et son Président considèrent, d’ores et déjà, qu’ils amèneront, par le ministère de Me Emmanuel PIERRAT et Me Thierry DUMOULIN, tous les éléments nécessaires pour apaiser les parties concernées et rendre le débat serein en anéantissant toute forme d’ambiguïté possible.

Il est vrai qu’avec près de 500 ans de monopole, l’ambitieuse réforme des ventes aux enchères du 20 juillet 2011, imposée par le Directive Services européenne, est de nature à ébranler certains acteurs du marché qui ne sont pas encore coutumiers du jeu de la libre concurrence.

Artprice ne peut s’empêcher de constater, qu’après avoir été la meilleure performance boursière française sur le marché réglementé avec + 472 % depuis le 1er/01/11 avec un volume traité de 873 millions d’euros, et une progression sur une année mobile de 593 % avec 144 millions d’euros traités depuis le 1/01/12, qu’elle génère bien des convoitises de la part d’acteurs historiques qui, pour des raisons de conservatisme, ont laissé passé le train de l’Histoire et de l’Internet.

Source: http://www.artprice.com (c)1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 3 600 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art (source Artprice).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’art avec Artprice sur Twitter :
http://twitter.com/artpricedotcom/

Contact: e-mail: ir@artprice.com

Réponse d’Artprice au Conseil des Ventes Volontaires

2012/01/06 Commentaires fermés

Réponse d’Artprice au Conseil des Ventes Volontaires

Artprice a pris acte par voie de presse, puis par courrier électronique transmis par le Conseil des Ventes Volontaires, d’une demande de ce dernier de bien vouloir faire figurer de manière claire et non équivoque au grand public sa qualité « d’opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) ». Artprice considère, compte tenu des longues relations constructives et paisibles qu’elle entretient avec le Conseil des Ventes Volontaires, qu’il ne peut s’agir que d’un quiproquo où l’apaisement, au regard des pièces dont dispose Artprice et issues de mesures conservatoires, sera immédiat.

En effet, Artprice renvoie les marchés financiers, ses actionnaires, ses 1.3 millions membres et, bien évidemment, le Conseil des Ventes Volontaires, à consulter l’ensemble de ses communiqués financiers déposés sur le site Actusnews, site homologué par l’Autorité des Marchés Financiers, et notamment le communiqué du 1er janvier 2012 où Artprice, dès la première ligne, fait état de manière explicite et sans l’ombre d’une ambiguïté de sa qualité de : « opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) ».

De même, afin d’éviter toute forme de confusion entre les différents régimes et activités réglementés par la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011, Artprice a mandaté un Huissier de justice afin de prendre toutes mesures conservatoires démontrant toutes les précautions prises par Artprice, que ce soit au niveau de sa communication réglementée, au niveau de la présentation de sa nouvelle prestation sur son site, au niveau de ses conditions générales d’utilisations, au niveau de ses moyens de communication… pour qu’aucune confusion soit faite entre l’activité d’Artprice (opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique) et celles relatives aux ventes aux enchères publiques.

Artprice a pris la précaution de traduire en toutes les langues disponibles sur son site l’essentiel des informations sur cette nouvelle prestation exception faite de son statut tel que définit par l’article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011 afin qu’aucune confusion ou mauvaise traduction soit faite sur le statut d’Artprice tel que le prévoit l’article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011 et les autres statuts qui eux régissent les ventes aux enchères publiques.

En conclusion, Thierry EHRMANN, P.D.G. d’Artprice, déclare qu’il est parfaitement serein, Artprice démarrera bien ses enchères en ligne le 18 janvier 2012 en sa qualité d’opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011) et que, bien évidemment, le grand public découvrira, dès le lundi 9 janvier, en pré-visualisation, plusieurs milliers de lots comportant une gamme de prix très large allant de l’objet de curiosité jusqu’à des pièces de qualité muséale. Cet ensemble représente environ 700 millions de mises à prix. Concernant le débat judiciaire devant le TGI de Paris, Artprice et son Président considèrent, d’ores et déjà, qu’ils amèneront, par le ministère de Me Emmanuel PIERRAT et Me Thierry DUMOULIN, tous les éléments nécessaires pour apaiser les parties concernées et rendre le débat serein en anéantissant toute forme d’ambiguïté possible.

Il est vrai qu’avec près de 500 ans de monopole, l’ambitieuse réforme des ventes aux enchères du 20 juillet 2011, imposée par le Directive Services européenne, est de nature à ébranler certains acteurs du marché qui ne sont pas encore coutumiers du jeu de la libre concurrence.

Artprice ne peut s’empêcher de constater, qu’après avoir été la meilleure performance boursière française sur le marché réglementé avec + 472 % depuis le 1er/01/11 avec un volume traité de 873 millions d’euros, et une progression sur une année mobile de 593 % avec 144 millions d’euros traités depuis le 1/01/12, qu’elle génère bien des convoitises de la part d’acteurs historiques qui, pour des raisons de conservatisme, ont laissé passé le train de l’Histoire et de l’Internet.

Source: http://www.artprice.com (c)1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 3 600 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art (source Artprice).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’art avec Artprice sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/

Contact: Josette Mey – tel: +33(0)478-220-000, e-mail: ir@artprice.com

Breaking News: Artprice launches online auctions

2011/12/29 Commentaires fermés

Breaking News: Artprice launches online auctions

List your lots for auction now to fully take advantage of our worldwide campaign announcing the grand opening of online auctions! Biddings start on 18 January 2012.

More info >>> http://web.artprice.com/classifieds/info?l=en

Best regards

thierry Ehrmann
Artprice founder

THE WORLD LEADER IN ART MARKET INFORMATION
Artprice is listed on Eurolist by Euronext Paris (Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF) – A company of Groupe serveur
1987-2011
© thierry Ehrmann