Archive

Archive for the ‘Artprice’ Category

Mise à jour : thierry Ehrmann : Merci Antoine pour les 7 millions de vues en vidéo sur notre Facebook :-) à très bientôt à la Demeure du Chaos en route pour les 10 millions/

Merci Antoine pour les 7 millions de vues en vidéo sur notre Facebook 🙂 à très bientôt à la Demeure du Chaos, en route pour les 10 millions fin août, pas si mal pour deux vieux complices !

Visite décalée et plein d’humour d’Antoine de Caunes en vieux complice chez thierry Ehrmann à la célèbre La Demeure du Chaos pour une exploration hors-norme de l’univers du Musée d’Art Contemporain L’OrgAne siège social mytique d’Artprice. Merci Antoine et Canal+, on a pour nos lecteurs la version intégrale en clair… Faites vous un méga plaisir gratuit en famille ce week end, en groupe ou seul(e). La Demeure du Chaos Musée d’Art contemporain libre et gratuit avec 5400 oeuvres sur 9000m2 depuis 19 ans. https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/videos/

« Retrouvez l’intégralité de La Gaule d’Antoine sur myCANAL :
http://bit.ly/GauleDantoine »

Remerciements Antoine de Caunes, Canal+ et la Photo © Xavier Lahache/Canal+

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos HQ Artprice


Pour information, Artprice et son siège social La Demeure du Chaos, Musée d’Art Contemporain font l’objet, après Tracks Arte, de deux longs métrages sur Arte: Paradis de Rouille – Édifices fantomatiques / Patina-Paradiese – Aufgegebene Altbauten  et Paradis de Rouille – Engins militaires / Patina-Paradiese – Ruinen der Rüstung, diffusés en prime time sur Arte France et Allemagne avec 2 mois d’avance du 24 au 27 Septembre. Très prochainement les multiples teasers d’Arte seront en ligne sur le Twitter d’Artprice.

Ce n’est pas un hasard, cela fait suite au documentaire du célèbre réalisateur Jean-Michel Carré spécialiste historique de la Chine (2011: « Chine le Nouvel Empire du Monde » 2013, « Chine le Nouvel Empire) signe un documentaire exceptionnel de 52mn montrant selon Arte le « gigantisme des ateliers, prolifération des artistes et des lieux d’exposition, écoles d’art qui ne désemplissent pas : décryptage de la frénésie d’art contemporain qui a saisi l’Empire du Milieu, avec de grands noms comme Ai Weiwei, Cang Xin ou He Yunchang. » Documentaire disponible en VoD et DVD sur Arte: https://boutique.arte.tv/detail/chine_un_million_dartistes

thierry Ehrmann, sculpteur et fondateur d’Artprice est le seul intervenant occidental à apparaître dans cette production majeure car Artprice historiquement a été la première au Monde à briser le tabou en certifiant chiffres et audits en Chine à l’appui en 2012: La Chine est n°1 mondial du Marché de l’Art devant les USA.

Jean-Michel Carré interviewé en direct depuis le Tibet ce 17 Juillet 2018:

« Il y a 2 ans, ce fut un grand bonheur de rencontrer Thierry Ehrmann, qui sut découvrir avec Artprice avant tout le monde la force et l’extrême qualité du marché de l’art chinois. Aujourd’hui en 2018, grâce à ce film diffusé sur Arte, Chine, un million d’artistes, j’ai l’immense bonheur de partager avec des millions de personnes l’histoire de l’exceptionnelle grandeur de cet art, qui nous ouvre vers un futur que nous espérons tous les deux le plus exaltant possible. »

Publicités

Artprice: H1 2018 Global Art Market Report – all indicators are positive.

2018/08/06 Commentaires fermés

First Half 2018: the Art Market posted a general recovery of +18%

1 Global auction turnover on Fine Art* rose 18%, totalling $8.45 billion

2 Transaction numbers remained stable with 262,000 lots sold, up 2.5% vs. H1 2017

3 The USA posted a massive 48% increase, with total turnover of $3.3 billion

4 China*, with $2 billion in turnover, reduced its unsold rate before a decisive H2

5 The UK, with auction turnover up 18% to $1.9 billion, is just behind China

6 The EU is contributing to growth: France +8%, Germany +17%, Italy +22%

7 Modern Art, the mainstay of the market’s high-end, accounted for 46% of total turnover

8 Modigliani and Picasso both scored results above $100 million threshold

9 Zao Wou-Ki was China’s best-performer in H1 2018 with total sales of $155 million

10 Contemporary Art’s global price index rose 27%, a serious competitor of the S&P 500

* Public sales of Fine Art (Painting, Sculpture, Drawing, Photography, Prints, Installations)

**In collaboration with Art Market Monitor of Artron (AMMA)

General conclusion…

Worldwide, the Art Market grew by +18% in H1 2018, pursuing the growth we saw in H1 2017 (+9%) and confirmed in H2 2017 (+32%).
Global figures

At a global level, more than 262,000 Fine Art lots were auctioned in the first six months of 2018, generating a total product of $8.45 billion (including fees). Artprice, the world leader in Art Market information since 1987, has systematically analysed and digested the results of more than 3,532 auction sales around the world. This half-year report covers public sales of Fine Art (painting, sculpture, drawing, photography, prints and installations).

Read Artprice.com’s H1 2018 Global Art Market Report online at: https://www.artprice.com/artprice-reports/global-art-market-in-h1-2018-by-artprice-com

According to thierry Ehrmann, Artprice founder and CEO, “Since the turn of the century, the Art Market has demonstrated an exceptionally high degree of maturity, resisting the NASDAQ crisis, the consequences of nine-eleven, of the second Iraq war and of course the unprecedented financial and economic crises that started in 2007. Since then, it has been operating against a backdrop of negative interest rates that undermine the value of savings and, more recently, in a global context of heightening geopolitical tensions. During these past 18 years, the Art Market has managed to adapt to reality, not only avoiding its own collapse in the face of financial crises, but actually creating a genuine investment safe-haven without forming a speculative bubble.

The attractive returns on art over the last few years have outperformed many other investments and the Art Market has become an independent, liquid and efficient market on all continents.

Top 10 Countries by Auction Turnover H1 2018

Country – Turnover – (Market Share)

1 United States – $3,341,746,766 – (39.6%)

2 China – $1,997,226,110 – (23.6%)

3 United Kingdom – $1,873,284,804 – (22.2%)

4 France – $372,461,596 – (4.4%)

5 Germany – $122,765,010 – (1.5%)

6 Italy – $118,907,954 – (1.4%)

7 Switzerland – $76,847,823 – (1.3%)

8 Japan – $66,901,157 – (0.9%)

9 Austria – $53,562,620 – (0.8%)

10 India – $38,351,733 – (0.6%)

Other: – $383,793,555 – (5.0%)

The Top 500 artists by sales product indicates China has acquired, over he years, a significant position in the Art Market and now boasts 128 of the world’s 500 most-rated artists, far ahead of the United States (82) and Great Britain (27).

The data pertaining to the Chinese Art market is the fruit of Artprice’s 7-year collaboration with its Chinese institutional partner, Artron Group and AMMA (Art Market Monitor by Artron), directed by Wan Jie.

Despite a relatively unfavourable economic context, the global art market has shown signs of buoyancy, driven by a powerful combination of investment logic, speculative buying, passion collecting and insatiable demand for major signatures from new museums around the world.

These growth drivers rely heavily on easy access to reliable Art Market information such as provided by Artprice (pioneer and global leader in the field) and have been boosted by a whole series of underlying phenomena. These include a rapidly spreading awareness that every aspect of participation in the art market, including online sales, can be conducted via the Internet (98% of participants are connected to Internet); a financialisation of the art market’s high-end fostered by its stability and transparency; a rapid increase in the art-buying population from roughly 500,000 after 1945 to approximately 90 million in 2018; a significant reduction in the average age of market players and a major geographical expansion of the market to nearly all of Asia, the Pacific Rim, India, South Africa, the Middle-East and South America

Another massive Art Market driver is the new-era museum industry (700 new museums per year) that has become a significant economic reality in the 21st century. More museums opened between 2000 and 2014 than in the previous two centuries.

Hungry for museum quality works, this sector is one of the primary drivers of the Art Market’s spectacular growth. The Art Market is now both mature and liquid, offering yields of 10% to 15% per year on works valued over $100,000.

Considering these macro- and micro-economic data, the past 18 years have confirmed the Art Market’s potential as a safe haven against economic and financial turbulence, generating substantial and recurring yields.

With central banks effectively working in a negative interest rate environment, the Art Market looks very healthy by comparison having posted a 2,108% growth in the annual auction turnover of its Contemporary segment over the past 18 years. The global Art Market has also posted linear growth

In the average value of an artwork (Old, Modern and Contemporary) of +25% over the same period. If we look at the Contemporary segment alone, the progression is +88%.

These returns are not just reserved for “star” artists. We find a substantial average annual yield of +9% on works sold above the €20,000 threshold.

The Artprice100® shows a progression of +360% since 2000. About Artprice100® :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/01/31/artprice-launches-its-blue-chip-art-market-index-artprice100-reg-designed-for-financiers-and-investors

The Art Market is an efficient, historical and global market whose capacity to resist economic and geopolitical crises requires is now beyond doubt.
TOP 20 artists – H1 2018 © Artprice com

Artist — Turnover (USD) — Number of works sold — Best result (USD)

1 Pablo PICASSO (1881-1973) – $602,865,747 – 1,841 – $115,000,000

2 Claude MONET (1840-1926) – $267,055,149 – 22 – $84,687,500

3 Andy WARHOL (1928-1987) – $175,393,487 – 778 – $37,000,000

4 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) – $162,756,656 – 64 – $45,315,000

5 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) – $160,869,523 – 22 – $157,159,000

6 ZAO Wou-Ki (1921-2013) – $154,558,288 – 268 – $23,305,301

7 Henri MATISSE ( 1869-1954) – $144,675,227 – 227 – $80,750,000

8 ZHANG Daqian (1899-1983) – $107,478,086 – 283 – $13,129,521

9 Kasimir MALEVICH (1878-1935) – $96,248,783 – 6 – $85,812,500

10 Joan MIRO (1893-1983) – $87,818,817 – 696 – $21,687,500

11 Gerhard RICHTER (1932-) – $80,720,365 – 177 – $16,563,000

12 David HOCKNEY (1937-) –$77,358,842 – 214 – $28,453,000

13 Alberto GIACOMETTI (1901-1966) – $73,528,071 $ – 74 – $16,647,567

14 Francis BACON (1909-1992) –$73,156,871 – 58 – $49,812,500

15 Constantin BRANCUSI (1876-1957) –$71,921,220 – 3 – $71,000,000

16 QI Baishi (1864-1957) – $64,402,510 – 169 – $8,753,015

17 Paul GAUGUIN (1848-1903) – $63,511,735 – 34 – $35,187,500

18 Fernand LÉGER (1881-1955) – $ 62,655,125 – 122 – $19,437,500

19 Richard DIEBENKORN (1922-1993) – $62,311,216 – 54 – $23,937,500

20 Yayoi KUSAMA (1929-) – $61,861,631 – 344 – $4,534,985

Top 10 auction results in H1 2018 © Artprice com

Artist Work Price (USD) Date Auctioneer

1 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) – Nu couché (sur le côté gauche) (1917) – $157,159,000 – 14/05/2018 – Sotheby’s New York

2 Pablo PICASSO (1881-1973) – Fillette à la corbeille fleurie (1905 ) – $115,000,000 – 08/05/2018 – Christie’s New York

3 Kasimir MALEVICH (1878-1935) – Suprematist Composition (1916) – $85,812,500 – 15/05/2018 – Christie’s New York

4 Claude MONET (1840-1926) – Nymphéas en fleur (c.1914-1917) – $84,687,500 – 08/05/2018 – Christie’s New York

5 Henri MATISSE (1869-1954) – Odalisque couchée aux magnolias (1923) – $80,750,000 – 08/05/2018 – Christie’s New York

6 Constantin BRANCUSI (1876-1957) – La jeune fille sophistiquée (1928) – $71,000,000 – 15/05/2018 – Christie’s New York

7 Pablo PICASSO (1881-1973) – Femme au béret et à la robe quadrillée (1937) – $68,702,214 – 28/02/2018 – Sotheby’s London

8 Pablo PICASSO (1881-1973) – La Dormeuse (1932) – $57,829,046 – 08/03/2018 – Phillips London

9 Francis BACON (1909-1992) – Study for Portrait (1977) – $49,812,500 – 17/05/2018 – Christie’s New York

10 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) – Flexible (1984) – $45,315,000 – 17/05/2018 – Phillips New York

Copyright www.artprice.com thierry Ehrmann 1987/2018

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label)Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published last March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017
Artprice’s press releases:

http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/post

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos:

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact: ir@artprice.com

Artprice: le Rapport mondial 1S 2018 du Marché de l’Art, tous les indicateurs sont positifs.

2018/08/06 Commentaires fermés

Premier semestre 2018 : reprise générale du Marché de l’Art +18%

1 Les ventes aux enchères mondiales de Fine Art*, en hausse de +18 %, totalisent 8,45 Mrd$

2 Le nombre de transactions reste stable : 262 000 lots vendus, soit une hausse de +2,5 %

3 Les USA réalisent une progression colossale de +48 %, avec 3,3 Mrd$

4 La Chine**, 2 Mrd$, réduit ses invendus avant un 2nd semestre décisif

5 Le Royaume-Uni, +18 %, se positionne juste derrière la Chine : 1,9 Mrd$

6 L’UE prend part à la croissance : France +8 %, Allemagne +17 %, Italie +22 %

7 L’Art Moderne, pilier du marché haut de gamme, pèse 46 % du chiffre d’affaires global

8 Modigliani et Picasso enregistrent tous deux un résultat supérieur à 100m$

9 Zao Wou-Ki est l’artiste chinois le plus performant au S1 2018 avec 155 m$

10 L’indice des prix de l’Art Contemporain gagne +27 % et rivalise avec le S&P 500

*Ventes publiques de Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation)

**En collaboration avec l’Art Market Monitor of Artron (AMMA).

Bilan général

A l’échelle mondiale, le Marché de l’Art réalise une progression de+18% sur le premier semestre 2018. Il poursuit ainsi la croissance retrouvée au premier semestre 2017 (+9 %) et confirmée au second semestre 2017 (+32%).
Résultats globaux

A l’échelle planétaire, plus de 262 000 lots Fine Art ont été cédés aux enchères au cours des 6 premiers mois de l’année 2018, pour un produit total de 8,45 Mrd$ (frais inclus). Plus de 3 532 ventes ont fait l’objet systématique d’une analyse détaillée et synthétique par Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 1987. Ce rapport semestriel couvre les Ventes Publiques Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation).

Thierry Ehrmann, fondateur et PDG d’Artprice : « Le Marché de l’Art depuis l’an 2000, soit 18 ans d’observation, a fait preuve d’une maturité à toute épreuve, affrontant la crise du NASDAQ, les événements du 11 septembre 2001, la 2ème guerre d’Irak et bien sûr la crise financière et économique sans précédent de 2007, une tension géopolitique mondiale avec de plus, l’apparition des taux négatifs laminant les épargnants. Durant ces 18 années, le Marché de l’Art a su effectuer des corrections salvatrices évitant son effondrement face à la crise financière, s’érigeant en valeur refuge, sans constituer pour autant une bulle spéculative ».

Ses taux de rendement très attractifs depuis plusieurs années surperforment d’autres placements et font du Marché de l’Art un marché désormais liquide, efficient et à part entière, quel que soit le continent.

Top 10 des pays par produit de ventes aux enchères S1 2018

Pays — Chiffre d’affaires — (Part de marché)

1 Etats-Unis — 3 341 746 766 $ — (39,6%)

2 Chine — 1 997 226 110 $ — (23,6%)

3 Royaume-Uni — 1 873 284 804 $ — (22,2%)

4 France — 372 461 596 $ — (4,4%)

5 Allemagne — 122 765 010 $ — (1,5%)

6 Italie — 118 907 954 $ — (1,4%)

7 Suisse — 76 847 823 $ — (1,3%)

8 Japon — 66 901 157 $ — (0,9%)

9 Autriche — 53 562 620 $ — (0,8%)

10 Inde— 38 351 733 $ — (0,6%)

Autres :—383 793 555 $ —(5,0%)

Sur le Top 500 des artistes par produit de ventes, la Chine a acquis au fil des ans une place considérable dans le marché de l’art, et compte désormais 128 artistes parmi les 500 les plus cotés au monde, loin devant les Etats-Unis (82) et la Grande-Bretagne (27).

Bilan S1 2018 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice en ligne sur :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2018-par-artprice-com

Les données sur la Chine sont réalisées par Artprice en collaboration étroite, depuis 7 ans, avec son partenaire associé institutionnel chinois le Groupe Artron et AMMA (Art Market Monitor by Artron) présidé par Wan Jie

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le CA du Marché de l’Art mondial affiche une bonne santé. Il connaît une croissance, malgré les disparités de l’économie mondiale.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, notamment grâce à Artprice – pionnier et Leader mondial – la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec l’ensemble des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2018), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées depuis 2000 que durant tout le XIXème et XXème siècles.

Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les œuvres supérieures à 100 000 $.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs ou nuls, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple une progression de 2 108% des recettes annuelles enregistrées sur le seul segment de l’Art Contemporain en 18 ans et une progression linéaire de la valeur moyenne d’une œuvre d’art du Marché de l’Art global (ancien, moderne et contemporain) de +25%. Pour l’Art contemporain cette progression atteint 88 % en 18 ans.

Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de 9% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

Le Marché de l’Art mondial s’analyse aussi avec, comme exemple, l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. À propos de l’Artprice100® : https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2018/01/31/artprice-lance-pour-la-finance-et-les-investisseurs-son-indice-artprice100-reg-constitue-des-nbsp-blue-chips-nbsp-du-marche-de

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 99% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

Le Marché de l’Art est donc bien un marché efficient, historique, et mondial.
TOP 20 des artistes – S1 2018 © Artprice com

Artiste – Produit de ventes (USD) – Nombres d’œuvres vendues – Meilleur résultat (USD)

1 Pablo PICASSO (1881-1973) — 602 865 747 $ — 1 841 — 115 000 000 $
2 Claude MONET (1840-1926) — 267 055 149 $ — 22 — 84 687 500 $
3 Andy WARHOL (1928-1987) — 175 393 487 $ — 778 — 37 000 000 $
4 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — 162 756 656 $ — 64 — 45 315 000 $
5 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) — 160 869 523 $ — 22 — 157 159 000 $
6 ZAO Wou-Ki (1921-2013) — 154 558 288 $ — 268 — 23 305 301 $
7 Henri MATISSE (1869-1954) — 144 675 227 $ — 227 — 80 750 000 $
8 ZHANG Daqian (1899-1983) — 107 478 086 $ — 283 — 13 129 521 $
9 Kasimir MALEVICH (1878-1935) — 96 248 783 $ — 6 — 85 812 500 $
10 Joan MIRO (1893-1983) — 87 818 817 $ — 696 — 21 687 500 $
11 Gerhard RICHTER (1932-) — 80 720 365 $ — 177 — 16 563 000 $
12 David HOCKNEY (1937-) — 77 358 842 $ — 214 — 28 453 000 $
13 Alberto GIACOMETTI (1901-1966) — 73 528 071 $ — 74 — 16 647 567 $
14 Francis BACON (1909-1992) — 73 156 871 $ — 58 — 49 812 500 $
15 Constantin BRANCUSI (1876-1957) — 71 921 220 $ — 3 — 71 000 000 $
16 QI Baishi (1864-1957) — 64 402 510 $ — 169 — 8 753 015 $
17 Paul GAUGUIN (1848-1903) — 63 511 735 $ — 34 — 35 187 500 $
18 Fernand LÉGER (1881-1955) — 62 655 125 $ — 122 — 19 437 500 $
19 Richard DIEBENKORN (1922-1993) — 62 311 216 $ — 54 — 23 937 500 $
20 Yayoi KUSAMA (1929-) — 61 861 631 $ — 344 — 4 534 985 $

Top 10 des ventes aux enchères – S1 2018 © Artprice com

Artiste – Oeuvre – Prix (USD) – Date – Maison de ventes

1 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) — Nu couché (sur le côté gauche) (1917) — 157.159.000 $ — 14/05/2018 — Sotheby’s New York
2 Pablo PICASSO (1881-1973) — Fillette à la corbeille fleurie (1905) — 115.000.000 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
3 Kasimir MALEVICH (1878-1935) — Suprematist Composition (1916) — 85.812.500 $ — 15/05/2018 — Christie’s New York
4 Claude MONET (1840-1926) — Nymphéas en fleur (c.1914-1917) — 84.687.500 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
5 Henri MATISSE (1869-1954) — Odalisque couchée aux magnolias (1923) — 80.750.000 $ — 08/05/2018 — Christie’s New York
6 Constantin BRANCUSI (1876-1957) — La jeune fille sophistiquée (1928) — 71.000.000 $ — 15/05/2018 — Christie’s New York
7 Pablo PICASSO (1881-1973) — Femme au béret et à la robe quadrillée (1937) — 68.702.214 $ — 28/02/2018 — Sotheby’s Londres
8 Pablo PICASSO (1881-1973) — La Dormeuse (1932) — 57.829.046 $ — 08/03/2018 — Phillips Londres
9 Francis BACON (1909-1992) — Study for Portrait (1977) — 49.812.500 $ — 17/05/2018 — Christie’s New York
10 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — Flexible (1984) — 45.315.000 $ — 17/05/2018 — Phillips New York

www.artprice.com
Copyright thierry Ehrmann 1987/2018

À propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.
Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video
Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.
Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.
Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,6 millions d’abonnés
https://twitter.com/artmarketdotcom

https://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,9 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact ir@artprice.com

Suite comm Actusnews du 27juin2018 : le contrat entre Artprice et Artron (son associé le groupe étatique chinois) va générer un changement d’échelle de CA avec 1,34 million de riches collectionneurs d’Art en Chine

2018/06/29 Commentaires fermés

#ARTPRICE $PRC, par le contrat avec son associé Artron / AMMA qui lui ouvre ses clients privilégiés en Chine, voit son avenir (CA) et le nombre de ses clients changer d’échelle.
Rappel: 1.34 million de millionnaires chinois collectionneurs d’Art. Cf. com Actusnews 27.6.2018

Précisions à venir, sur le contrat #ARTPRICE $PRC / Artron avec un nouveau communiqué la semaine prochaine qui indiquera le prévisionnel de CA et les conséquences sur l’avenir d’Artprice avec son associé le groupe étatique chinois Artron / AMMA , suite au communiqué du 27.6.2018

Artprice and Artmarket expand beyond expectations, post +590% growth on social media over H2 2017 and H1 2018, and 2.3 million followers.

2018/06/25 Commentaires fermés

Artprice and Artmarket expand beyond expectations, post +590% growth on social media over H2 2017 and H1 2018, and 2.3 million followers.

At its 30 June 2017 general meeting, Artprice had made a commitment to take the leading place for Art Market information on social media, where it had garnered 345K followers. To achieve this highly ambitious goal, Artprice, and its division Artmarket, had to acquire over 1 million followers for their publications over the H2 2017 and H1 2018 period.

And they hit the mark – in exactly 12 months, as of 25 June 2018, they have grown to 2.3 million followers, rising beyond expectations and posting a 590% year on year growth (June 2017 / June 2018). Although the Chinese Intranet blocks Western social media, Artprice has a strong presence in China through its partner, the Chinese State group ARTRON / AMMA.

Indeed some important international listed companies believed they could do without the complex social media but they now suffer from their fatal delay which generated huge economic damages and cast doubt on their positions. Even with a remarkable financial budget, the accumulated delay cannot be compensated due to social media’s elaborate architecture. Some S&P500 companies are perfect illustrations of that case.

According to Thierry Ehrmann, the founder and Ceo of Artprice, “From now on, the mark made on social media is one of the essential and vital factors for companies wishing to preserve their capital and future, going hand in hand with their reputation and worldwide visibility, as is the case of Artprice, the World Leader in Art Market information and its Standardised Marketplace Artmarket.com.”

This is why Artprice has made this line of communication its first choice, foreseeing for a long time the social media’s influence in its marketing, data banks, IT teams and sales forces, shaping more each day its experience in many social media platform to generate millions of qualified new followers for the various paid subscriptions to its databanks.

What’s more, Artprice was on a budget which made it possible to release more than €1 million in results for the 2017 financial year. This budgetary discipline is still topical in 2018. Its unrivaled high quality information, its reputation and its human and computer science savviness make Artprice the winner of this global challenge, on a very low budget.

After succeeding in getting the leading position on Google rankings, it was necessary for Artprice and Artmarket.com to replicate the world leading position for Art Market information on social media.

It’s a done deal! The proof is in an incredible 590% increase in global Internet market share, notably on the world’s N°. 1 social media platform Facebook. Artprice’s Facebook page has attracted more than 2.3 million followers, placing it among the most followed pages in the world. It should be noted that organizations that can count their followers in the millions form a very tight, elite group on the global scale.

On Twitter, Artprice and Artmarket tweets are often retweeted or liked by the most influent world-renowned art market professionals, as well as V.I.P.s and Market Makers. Artists, museums, art galleries, auction houses, journalists and art critics etc. provide positive reinforcement of the name Artprice for their own subscribers and followers.

By achieving this following of millions of amateurs, collectors and art professionals, in such a manner, on a world wide scale, provides Artprice with considerable monetary saving, and strengthens daily Artprice’s global digital footprint, which, in addition is increased by the Google index which only rates verified accounts on social media platforms.

The Artprice and Artmarket Twitter accounts have exceeded 360 millions impressions in one year. Artprice and Artmarket identifies among its followers close to 100% of the market share of Art market leaders regardless of the country.

Examples of the prestigious Twitters accounts that have reacted, by either retweeting or liking Artprice’s or Artmarket’s verified Twitter accounts, include the following prestigious accounts, drawn from 3% of Artpric’s global base:

The Louvre Museum, France with 1.41 million followers, LACMA, USA 1.11 million followers, Christie’s worldwide 110 thousand followers, Sotheby’s worldwide 102 thousand followers, Sotheby’s Institute, USA 12 thousand followers, Phillips Auctions worldwide 40 thousand followers, Bonhams Auctions worldwide 41 thousand followers, Van Gogh Museum, Hollande 1.66 million followers, Guggenheim Museum, NY, USA 3.62 million followers, Paul Getty Museum, LA, USA 3.23 million followers, Whitney Museum, NY, USA 1.09 million followers,

Museum of Fine arts Boston, USA 384 thousand followers, Heritage Auction, USA 58 thousand followers, The Louvre, Abu Dhabi, UAE 47 thousand followers, The Musée d’Orsay, France 680 thousand followers, MAXX IT, National Museum of Twentieth Century Arts. Italy: 202 thousand followers, Queens Museum, N, USA 160 thousand followers, Frieze Fairs London 156 thousand followers, Mory Art Museum Japan 162 thousand followers, Le Figaro FR 2.95 millions followers, Centre Pompidou FR 1.04 million followers, Musée Hermitage Russia 1.02 million followers, Guggenheim Museum Bilbao Spain 365 thousand followers, Biennale di Venezia IT 710 thousand followers,

San Francisco MOMA, USA 643 thousand followers, Brooklyn Museum NY, USA 695 thousand followers, Asian Art Museum USA 302 thousand followers, Château de Versailles FR 450 thousand followers, Musée Rodin FR 30 thousand followers, FIAC FR 33 thousand followers, Artspace NY USA 217 thousand followers, Ai Weiwei « worldwide » 372 thousand followers, White Cube London UK 117 thousand followers, MOCA Los Angeles USA 243 thousand followers , Palazzo Grassi IT 29 thousand followers, Gagosian worldwide 398 thousand followers, Serpentine Galleries UK 150 thousand followers,

Fondation Louis Vuitton FR 30 thousand follower s, Drouot FR 9 thousand followers, Artcurial FR 10 thousand followers, Musée d’Art Contemporain de Montréal CA 38 thousand followers, Arte FR/DE 1.14 million followers, Mucem FR 19 thousand followers, The Art Newspaper worldwide 379 thousand followers, Jeu de Paume FR 63 thousand followers, Pace Gallery worldwide 133 thousand followers, Musée des beaux-arts du Canada CA 17 thousand followers, Albertina Museum Autriche 16 thousand followers,

Memorial Art Gallery USA 35 thousand followers, Nelson Atkins Museum USA 47 thousand followers, Le Grand Palais FR 798 thousand followers, Palais de Tokyo FR 515 thousand followers, Jerry Saltz critique NY USA (Pulitzer prize) 511 thousand followers, Fondation Cartier FR 71 thousand followers, Kelly Crow (WSJ) USA 26 thousand followers, Valérie Duponchelle FR (critique at Le Figaro) 9 thousand followers, Judith Benhamou-Huet (critique and curator) 5 thousand followers, La Villette FR 15 thousand followers, Petit Palais FR 64 thousand followers, Biennale of Sydney AUS 25 thousand followers, Rockefeller Center NY USA 69 thousand followers, Roberta Smith USA (critique at the NYT) 39 thousand followers, Musée du Luxembourg FR 49 thousand followers…

The interaction of these prestigious accounts constitute a recommendation and approach that is normally acquired in the long run, for community managers are not accustomed.

These are not only prestigious, priceless recommendations, unheard of in the marketing world so far. But they are also dozens of millions of new potential customers, influential people with a high purchasing power on the Art Market, for Artprice and Artmarket to acquire.

Prominent international auction houses have fully understood the strength of Artprice’s and Artmarket’s social media and they entrust them with the promotion of their prestige auctions on a regular basis throughout the year.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2018

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published in March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/post

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photographs https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Contact ir@artprice.com

Catégories :2018, Art Market, Artprice, auction, Demeure du Chaos / Abode of Chaos, facebook, Revue de presse, thierry ehrmann Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

thierry Ehrmann : Artprice et Artmarket ont gagné sur les réseaux sociaux avec +590% de croissance sur le 2S 2017/1S2018 et 2,3 millions d’abonnés

2018/06/25 Commentaires fermés

Artprice avait pris l’engagement lors de son A.G. le 30 juin 2017 de prendre la 1e place en matière d’information sur le Marché de l’Art sur les réseaux sociaux où elle pesait 345 K d’abonnés. Pour réaliser cet objectif très ambitieux Artprice avec son entité Artmarket devaient conquérir plus d’un million d’abonnés à leurs publications sur la période 2S 2017/1S2018.

Pari réussi, en exactement 12 mois, au-delà de l’objectif avec 2,3 millions d’abonnés au 25 Juin 2018, avec 590% de croissance sur la période Juin 2017 / Juin 2018. Concernant l’Intranet chinois qui interdit les réseaux sociaux occidentaux, Artprice est cependant omniprésente en Chine avec son associé le groupe étatique chinois ARTRON / AMMA.

En effet de grands groupes internationaux cotés ont cru s’exonérer de la complexité des réseaux sociaux et subissent le retard fatal générant des préjudices économiques importants qui remettent en question leur position. Même avec un budget financier exceptionnel le retard accumulé ne peut pas être compensé du fait de l’architecture élaborée des réseaux sociaux. Certains groupes du S&P500 en sont des exemples probants.

Désormais l’empreinte sur les réseaux sociaux est l’un des paramètres primordiaux et vitaux pour qui veut préserver le capital entreprise et son avenir, avec bien évidemment, sa notoriété et visibilité à travers le Monde, ce qui est le cas d’Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ainsi que sa Place de Marché Normalisée Artmarket.com .

C’est pour cette raison qu’Artprice a privilégié très tôt cet axe de communication, anticipant depuis longtemps le poids des réseaux sociaux dans son marketing, ses banques de données, ses équipes informatique et ses forces de ventes, forgeant chaque jour un peu plus son expérience dans les multiples réseaux sociaux pour générer des millions de nouveaux membres qualifiés pour les multiples abonnements payants à ses banques de données.

De plus, Artprice avait un budget limité qui lui a permis de sortir plus d’un million d’euros de résultat pour l’exercice 2017. Cette approche budgétaire est similaire pour 2018. C’est donc bien par la qualité de l’information unique au monde d’Artprice, sa notoriété et son ingéniosité informatique et humaine qui lui ont permis de gagner ce pari mondial avec un très faible budget passé en compte de charges.

Après la guerre sur les moteurs de recherches avec l’obtention de la pole position pour Artprice et Artmarket.com sur Google, il était nécessaire que la place de Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art se réplique sur les réseaux sociaux.

C’est chose faite, comme en atteste le bond de 590% de l’audience notamment sur le n°1 mondial Facebook, avec plus de 2,3 millions d’abonnés pour la page Artprice, ce qui la place parmi les pages les plus suivies au Monde. Pour information les pages de sociétés millionnaires en abonnés sur Facebook forment un club très restreint à l’échelle mondiale.

Sur Twitter, les tweets d’Artprice et d’Artmarket sont souvent retweetés ou likés par les acteurs les plus influents de la sphère mondiale du Marché de l’Art, ainsi que par les VIPs et Market Makers. Artistes, Musées, Galeries, Maisons de Ventes, Journalistes et Critiques d’Art  etc. viennent, par leur engagement, propulser très positivement le nom d’Artprice sur leurs propres abonnés.

Atteindre de cette façon des millions d’amateurs, collectionneurs, professionnels de l’Art à travers le Monde économise un coût astronomique pour Artprice et renforce quotidiennement son empreinte numérique qui de plus est majorée par Google qui indexe uniquement les grands comptes certifiés des réseaux sociaux.

Les comptes Twitter certifiés Artprice et Artmarket ont selon les chiffres officiels Twitter dépassé 360 millions d’impressions sur une année mobile. Artprice et Artmarket comptent parmi leurs abonnés près de 100% des acteurs du Marché de l’Art quel que soit le pays.

Parmi les multiples comptes prestigieux twitter certifiés qui ont interagi (RT/ likes) avec les comptes twitter d’Artprice ou d’Artmarket certifiés, on note pour exemple sur un sondage représentant 3% de l’ensemble de ces comptes prestigieux:

Musée du Louvre FR avec 1,41 million abonnés, LACMA USA 1,11 million abonnés, Christie’s worldwide 110k abonnés, Sotheby’s worldwide 102k abonnés, Sotheby’s Institute USA 12k abonnés, Phillips Auctions worldwide 40k abonnés, Bonhams Auctions worldwide 41k abonnés, Van Gogh Museum Hollande 1,66 million abonnés, Guggenheim Museum NY USA 3,62 millions d’abonnés, Paul Getty Museum LA USA 3,23 millions d’abonnés, Whitney Museum NY USA 1,09 million abonnés,

Museum of Fine arts Boston usa 384k abonnés, Heritage Auction  USA 58k abonnés, Louvre Abu Dhabi UAE 47k abonnés, Musée d’Orsay FR 680k abonnés , MAXXI IT 202k abonnés, Queens Museum NY USA 160k abonnés, Frieze Fairs London 156 k abonnés, Mory Art Museum Japan 162k abonnés, Le Figaro FR 2,95 millions abonnés, Centre Pompidou FR 1,04 million abonnés, Musée Hermitage Russie 1,02 million abonnés, Guggenheim Museum Bilbao ES 365k abonnés, Biennale di Venezia IT 710k abonnés,

San Francisco MOMA USA 643k abonnés, Brooklyn Museum NY USA 695k abonnés, Asian Art Museum USA 302k abonnés, Château de Versailles FR 450k abonnés, Musée Rodin FR 30k abonnés, FIAC FR 33k abonnés, Artspace NY USA 217k abonnés, Ai Weiwei « worldwide » 372k abonnés, White Cube London UK 117k abonnés, MOCA Los Angeles USA 243k abonnés, Palazzo Grassi IT 29k abonnés, Gagosian worldwide 398k abonnés, Serpentine Galleries UK 150k abonnés,

Fondation Louis Vuitton FR 30k abonnés, Drouot FR 9k abonnés, Artcurial FR 10k abonnés, Musée d’Art Contemporain de Montréal CA 38k abonnés CA, Arte FR/DE 1,14 million abonnés, Mucem FR 19k abonnés, The Art Newspaper worldwide 379k abonnés, Jeu de Paume FR 63k abonnés, Pace Gallery worldwide 133k abonnés, Musée des beaux-arts du Canada CA 17k abonnés, Albertina Museum Autriche 16k abonnés,

Memorial Art Gallery USA 35k abonnés, Nelson Atkins Museum 47k USA abonnés, Le Grand Palais FR 798k abonnés, Palais de Tokyo FR 515k abonnés, Jerry Saltz critique NY USA (Prix Pulitzer) 511k abonnés, Fondation Cartier FR 71k abonnés, Kelly Crow (WSJ) USA 26k abonnés, Valérie Duponchelle FR Critique Le Figaro 9k abonnés, Judith Benhamou-Huet Critique et Curatrice 5k abonnés, La Villette FR 15k abonnés, Petit Palais FR 64k abonnés, Biennale of Sydney AUS 25k abonnés, Rockefeller Center NY USA 69k abonnés, Roberta Smith USA Critique NYT  39k abonnés, Musée du Luxembourg FR 49k abonnés …

L’interaction de ces comptes prestigieux constitue bien une recommandation et une adhésion très longue à conquérir car leurs auteurs en sont très peu coutumiers voire pas du tout.

Au-delà de ses recommandations prestigieuses qui n’ont pas de prix et qui n’existent pas dans le monde du marketing, ce sont bien des dizaines de millions de nouveaux clients influents à haut pouvoir d’achat sur la Marché de l’Art qu’Artprice et Artmarket peuvent saisir.

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.
Découvrir Artprice en vidéo : 
https://fr.artprice.com/video
Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.
Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.
Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2,3 millions d’abonnés
https://twitter.com/artpricedotcom 

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,7 millions d’abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Catégories :2018, Art Market, Artprice, auction, Börse, bourse, Press Releases, stock market, thierry ehrmann Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

thierry Ehrmann – Voyage au bout de la nuit

2018/06/05 Commentaires fermés

Fin dialecticien, homme d’une grande spiritualité, artiste plasticien féru de l’histoire de l’art, Thierry Ehrmann a érigé en deux décennies le leader mondial de l’information sur le marché de l’art (4,5 millions de membres dans 72 pays). Passionné et passionnant, le président directeur général d’Artprice.com nous retrace son parcours atypique. Entretien fleuve. (Entreprendre.fr)

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

Que retenez-vous de votre jeunesse ?

Mon enfance fut marquée par une formation chez les jésuites nommés les soldats de Dieu, puis chez les dominicains, redoutables négociateurs attestant d’un contournement intellectuel extrêmement rare et aiguisé. Mon enfance fut d’autant plus particulière que mon père, ancien polytechnicien à la retraite, docteur en droit et grand croyant, était un membre de l’Opus Dei influent.

Après Vatican II, l’Église ayant décidé de mettre fin aux biens ostentatoires, mon père avait été mandaté par le Vatican pour fermer les écoles princières, les palaces et autres lieux vains et inutiles qui ne représentaient plus l’esprit qui soufflait dans la foulée de Vatican II. Nous avons voyagé aux 4 coins du monde pour mettre un terme à ces lieux qui appartenaient à l’Eglise. J’ai ainsi pu découvrir le monde, et observer qu’à l’époque, le latin était la langue des affaires et non l’anglais.

J’ai eu l’occasion de faire le tour du monde une première fois durant mon enfance, puis une seconde fois entre 16 et 20 ans. J’ai écumé tous les pays à l’exception de 2 ou 3 pays exotiques.

 

Quels enseignements tirez-vous de ces voyages ?

Les voyages sont vains et inutiles. Le plus long voyage est celui que l’on fait dans sa tête. Au terme de 20 ans de démarche analytique freudienne, suivis de 8 ans de démarche lacanienne, je suis convaincu que le voyage physique est une fuite en avant dans laquelle on s’exile avec ses névroses et ses psychoses. C’est précisément l’histoire des miroirs grossissants, la fuite à l’extérieur est un véritable syndrome de Stendhal qui ne fait qu’amplifier le phénomène.

Si les évangiles de Luc et Matthieu affirment «  nul n’est prophète en son pays », pour autant, nous sommes le fruit d’une éducation, d’une culture et d’un climat. C’est sur nos terres que nous nous faisons, nous défaisons et nous reconstruisons. Je n’ai jamais vu d’exil heureux. J’ai eu la chance de rencontrer des monstres puissants qui ont dominé le XXème siècle et qui pour certains se sont éteints depuis. J’en ai conclu que tout exil est soumis à un éternel retour.

Celui qui s’isole en haut de la montagne ne cherche que le retour à l’exil, l’acte de solitude correspondant à la volonté de mieux revenir. Pour moi, le mythe de l’ermite n’existe pas, l’ermite est quelqu’un qui prépare son retour en scène, il n’est un mythe qu’en projection de son futur retour. Nous devons affronter nos démons frontalement sous peine qu’ils reviennent toujours.

 

Quel est votre moteur dans la vie ?

La passion pour l’art que je mets dans Artprice et le musée que j’ai fondé. Je suis artiste plasticien inscrit à la Maison des Artistes depuis 35 ans. Dès 1999, j’ai voulu faire vivre mes œuvres dans le premier musée privé immatriculé au RCS : Le Musée L’OrgAne, que j’ai érigé comme siège social d’Artprice, coté sur le marché réglementé. Ma passion pour l’histoire de l’art, en 20 ans, m’a servie à bâtir le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Ce travail titanesque fut synthétisé par la Ministre de la Culture lors de sa visite chez Artprice par cette phrase « Vous vous êtes subrogé en lieu et place à une mission supra-étatique de conservation de l’histoire du marché de l’art ». En effet, il est nécessaire de poser quelques chiffres qui démontrent le travail herculéen réalisé : Artprice est devenue en 20 ans le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Avec Artprice Images, elle permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art, de 1700 à nos jours, commentées par ses historiens.

Au quotidien, Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice compte 4,5 millions de membres dans 72 pays.

 

En quoi avez-vous introduit une profonde révolution dans le marché de l’art ?

Raymonde Moulin, célèbre sociologue et historienne de l’art, surnommée « la Papesse », m’a interpellé il y a une dizaine d’années en m’indiquant qu’Artprice avait définitivement modifié l’histoire du marché de l’art de manière irrévocable en s’inscrivant elle-même dans l’histoire de l’art. Effectivement, on note depuis 20 ans une mutation sans pareil. Laissons parler les chiffres quelques secondes.

Les leviers d’une telle mutation passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, à la zone Pacifique, à l’ Inde, à l’Afrique du Sud, au Moyen-Orient et à l’Amérique du Sud.

Cette mutation passe aussi par l’industrie muséale qui est devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. En effet, il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles, soit 700 nouveaux musées par an. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide.

Le Marché de l’Art est devenu un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

 

 

Vous avez fondé votre musée, au cœur-même d’Artprice qui analyse le marché de l’art. Que s’apportent-ils mutuellement ?

Aujourd’hui, Le Musée d’Art Contemporain L’Organe qui gère la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 5 400 de mes œuvres, principalement des sculptures monumentales de plusieurs dizaines, voire centaines de tonnes, dont les thèmes abordent notre siècle tragique et somptueux.

Mes 5 400 œuvres baignent dans une totale alchimie avec Artprice et le Groupe Serveur, pionnier de l’Internet et des banques de données depuis 1987. Il est évident qu’Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ne pouvait rêver mieux que d’avoir comme siège social le célèbre Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant la Demeure du Chaos. Il faut préciser que ce musée est classé en région Rhône-Alpes, de manière incontestable, comme premier musée d’art contemporain privé, avec 120 000 visiteurs par an, dont 25 % hors France.

 

Quel est votre rapport à la franc-maçonnerie ?

J’ai eu l’opportunité d’y rentrer très jeune – à l’âge de 23 ans – et de devenir membre de la Grande Loge Nationale de France. Cette loge déiste me semblait intéressante car porteuse d’une philosophie assez ouverte. On nous appelait les « Anglais » car nous dépendions de la Grande Loge de Londres ou encore les « Romains.

J’ai été l’un des premiers à aborder le thème dans un Envoyé spécial sur France 2 qui m‘était consacré. J’ai 32 ans de loge et je dois dire qu’avec le recul, pour avoir visité de multiples courants ésotériques à travers le monde, je dois admettre que la franc-maçonnerie  est le modèle philosophique le plus stable, le plus humain, et qui, contrairement à ce que l’on croit, peut par son concours amener aux grandes questions éthiques de ce siècle.

Lorsqu’on possède un mandat public, nous devons pratiquer la méthode anglo-saxonne de déclarer notre appartenance afin d’éviter les fantasmes des fraternels dévoyés et nous permettre au contraire de nos ouvrir à des réceptions d’air plein d’humanisme et de talents.

Mon père, polytechnicien et Docteur en Droit, comme moi-même et mes deux fils avons une maladie neurodégénératives très importante et ma démarche depuis 32 ans par le temple et les voyages initiatiques me permettent d’assumer ces terribles douleurs et de rester les yeux ouverts vers le ciel toujours curieux et émerveillés de ce nouveau monde.

 

Qu’entendez-vous par visite initiatique ?

J’ai suivi par plaisir un cursus universitaire de théologie qui m’a permis d’étudier différentes religions et notamment la religion juive. J’ai pu échanger avec le Rav Pinto, tout en étant goy et catholique. Un de mes meilleurs amis, décédé depuis, était un grand psychiatre juif. Cet homme brillant a sombré dans la folie et est devenu écrivain et ermite en Israël.

Son parcours était captivant car il avait étudié la Torah, le Talmud et le Zohar, que l’on retrouve dans les loges maçonniques haut gradées. Je m’imagine à la place de l’autre et ce qu’est l’autre. C’est une de mes méthodes de gouvernance dans la mesure où je ne donne jamais un seul ordre. Je pense que donner un ordre affaiblit considérablement, l’ordre étant une perte de sens.

En Asie, l’ordre n’existe pas, le regard suffit à imprimer ou à donner le sens même dans lequel il faut aller. J’ai toujours eu des passerelles absolument transparentes entre ma vie privée et ma vie professionnelle. J’admire ou je suis dubitatif en fonction des jours des gens qui cloisonnent ces deux univers. Lorsque l’on est passionné, il est difficile, voire impossible, de conserver cette étanchéité.

J’ai toujours cultivé une totale transparence avec mes fils qui ont désormais plus de 30 ans en provoquant très rapidement le meurtre du père. Le père est aussi quelqu’un qui a ses fragilités, ses névroses… Mes enfants ne sont pas la continuité de moi, ils ont un parcours authentique, singulier, et il n’existe aucune projection.

 

Quel regard portez-vous sur l’Europe ?

Je lisais dernièrement les écrits de Nicolas Baverez sur la décadence de L’Occident et le projet européen. Dans les années 80, j’avais une cinquantaine de sociétés dont chacune portait le préfixe « Europ » (Europe Numéris, Europe Juris, etc). J’ai beaucoup cru au projet européen de Jean Monet mais je considère aujourd’hui que c’est la plus grande catastrophe industrielle, politique et économique.

Nous avons fait l’Europe en dépit du bon sens et nous avons gâché quelque chose d’historique qui avait dix millions d’existence. Le traité de Lisbonne signé en 2007 est pitoyable, c’est un traité que l’on signe en fin de nuit lorsque les parties sont usées et souhaitent en finir. J’ai découvert, si l’on compte les grandes régions, que c’est en réalité 108 parties qui doivent s’accorder lorsqu’il y a une adoption à prendre.

Il est déjà extrêmement difficile d’obtenir l’accord de tous les sociétaires ou tous les mandataires au sein d’une holding, alors imaginez ce qu’il en est pour la grande maison Europe. Le système était voué à l’échec.

 

Comment auriez-vous imaginé l’Europe ?

J’aurais imaginé une Europe médiévale organisée en régions afin de favoriser une transversalité. Il aurait fallu mettre un terme en France à ce jacobinisme colbertiste ou ce jacobinisme high-tech qui consiste à tout concentrer. La concentration constitue pour moi une énorme erreur. L’Europe aurait pu nous aider à réaliser l’Europe des régions, porteuse de sens et productive. Rappelons à titre d’exemple que la région Rhône-Alpes est plus grande que la Suisse et représente environ 11,6 % du PIB français. Nous avons des capacités importantes mais il existe une perte d’énergie énorme.

J’imagine une Europe généreuse. L’Europe avait une très belle histoire mais elle s’est vidée de son sens, elle n’est pas atlantiste, on ne peut pas même parler d’une Europe de l’OTAN. Cette Europe a tout perdu jusqu’à la vision de ses fondateurs qui la projetaient de l’Atlantique à l’Oural avec une ouverture vers l’Ukraine. Il était question d’une Europe ouverte s’étendant naturellement jusqu’à Moscou. Les Russes sont furieusement occidentaux. Concernant la Turquie, bien qu’éprouvant un profond respect pour l’Empire ottoman et la Sublime Porte, nous devons convenir qu’aujourd’hui, la Turquie est tout sauf laïque.

L’idée, à travers l’Europe, aurait été de simplifier le tout en imaginant un marché unique dans lequel on essaye de parler la même langue et le même droit des contrats. Le droit accompagne la culture, il est la pacification de la guerre. On dit communément que lorsque les armes se taisent, le droit parle. Lorsque les hommes contractent, c’est que la guerre a cessé et qu’ils échangent. Le droit a donc une valeur capitale mais au lieu de faire un droit européen, on s’est arrangé pour produire des directives internes qui devenaient un quatrième degré de juridiction propre à notre pays.

Après avoir rédigé de multiples rapports, commission sénatoriale etc, j’ai décidé de cesser toute navette parlementaire ou sénatoriale. J’ai vu des choses hallucinantes qui visaient à renforcer notre protectionnisme et à attiser le sentiment anti-européen. L’idée était de faire en sorte d’embêter les autres par tous les moyens. La réforme des ventes publiques est un exemple parlant, elle a fait l’objet d’une première réforme en 2011 avant d’être de nouveau amendée, nous en sommes à présent à la modification de la réforme exposant trois.

Face à l’absence d’effort des différents acteurs, l’Europe est devenue ce monstre administratif dans lequel on ne connaît pratiquement aucun commissaire. Le Tafta compte entre 800 et 900 négociateurs, alors que l’Europe n’en dispose que d’une quarantaine. La puissance de feu joue énormément. C’est dommage car nous avions un très beau projet mais il est grand temps d’arrêter les frais.

 

Quelle révolution majeure sommes-nous en train de vivre ?

Nous sommes désormais passés à une phase de mondialisation que les gens n’ont pas vu venir et anticipée. Nous sommes dans un changement de paradigme qui se produit environ tous les 3 ou 4 siècles, nous assistons à une véritable compression de l’espace-temps. J’ai eu la chance d’avoir Paul Virilio comme intervenant, ce dernier a beaucoup travaillé sur la notion d’accident et d’espace-temps. Une civilisation était considérée comme supérieure à une autre lorsqu’elle allait plus vite.

Rome a eu la suprématie sur Athènes car ils annonçaient le début ou la fin d’une guerre grâce à un cavalier alors que l’autre était encore à pied. Nous sommes arrivés à une optimisation absolue de la notion d’espace-temps et à une telle célérité qu’aujourd’hui, la notion même de logistique ne vaut plus rien : un container transporté entre Shanghai et le Havre coûte 400 dollars.

La mondialisation est une réalité et Internet l’a confirmé. Le législateur, nos élus et tous les États nations n’avaient pas réellement réfléchi au problème de la mondialisation.

 

 

Comment construire une histoire dans une société de l’immédiateté ?

Twitter a introduit la génération 280 caractères. Robert de Vogüé, grand financier entre autres anciennement chez JPMorgan et KBC Bank me confiait que désormais, les gens ne lisent plus que le titre dans les communications financières. Il existe une certaine facilité et lâcheté que de résumer et réduire à un titre un flux d’information constant et régulier même s’il est évident que les gens ne peuvent pas tout absorber. Trop d’information tue l’information et désormais la notion de courage et de prise de risque n’existent plus. Certains paysans ont plus de bon sens que des polytechniciens ou des énarques et sont parfois capables d’articuler un raisonnement solide et bien étayé que des gens très diplômés ne sont pas capables de conduire.

 

Quelles sont les spécificités de la Chine ?

Nous étions associés avec l’état chinois que beaucoup taxent de « démocrature ». Cela fait 30 ans que nous travaillons avec la Chine et j’ai réfléchi significativement au sujet. Bon nombre de personnes ont des idées reçues sur la Chine mais elle est cependant la première puissance mondiale et il ne faut pas oublier que la Chine a 7 000 ans d’ancienneté durant lesquels ils ont eu cette position au coude-à-coude avec l’Inde.

Gandhi a commis l’énorme erreur de créer une sorte d’autonomie propre à l’Inde. Aujourd’hui, l’Inde accuse un retard de 30 ans dans la mondialisation et est complètement en marge. Si l’Inde est prétendument la plus grande démocratie, il n’en demeure pas moins que les castes persistent, que la corruption perdure et que c’est un pays à des années-lumière de la modernité.

Le coup de génie des Chinois consiste à avoir fait de l’Inde l’atelier du monde. Grand nombre de mes amis insistent sur le fait que lorsque Chine arrivera à 700-800 dollars de salaire moyen pour les cadres – ce qui est désormais le cas – elle-même mettrait un genou et rentrerait dans une logique occidentale.

La Chine, dont le pragmatisme est sans égal, a trouvé l’Inde comme atelier du monde, la Chine devenant non plus l’usine du monde mais les ateliers de recherche et développement du monde. Ils se sont ainsi assurés une certitude pendant pratiquement 20 ans et ont pris le contrôle de la zone grande Asie : de Singapour à la Corée, au Vietnam, à la Birmanie… La Chine s’inscrit dans une logique de suprématie absolue.

Par nature, celui qui envahit – le barbare – amène également une forme de culture même si cela se fait dans le sang et la violence. La culture des barbares a toujours amené du sang nouveau et a permis au fil des siècles de régénérer et modifier les royaumes et les comtés. Le cas de la Chine est assez extraordinaire et unique au monde.

La Chine a toujours sinoïsé l’ennemi et fait en sorte, quelques soient les invasions, que les barbares deviennent de culture chinoise. La Chine n’a jamais envahi quiconque à l’exception du Vietnam mais pour des raisons plus complexes et ils n’ont jamais eu de flottes de guerre. Leur vraie force aujourd’hui est d’être toujours dans cette même logique. Ils ont une compréhension occidentale de la mondialisation, de l’économie et de l’OMC mais ils ont la capacité d’être un tout.

J’ai rencontré des opposants au régime mais ils faisaient cependant tout pour la mère patrie. On ne se rend pas compte de la force extraordinaire de la diaspora chinoise, ils arrivent à se projeter jusqu’à la quatrième ou la cinquième génération alors que nous ne dépassons pas les deux générations. Nicolas Baverez indiquait que les démocratures ont la chance ne pas céder à la facilité de la démocratie qui consiste à aller chercher des voix juste avant les élections et de légiférer et réglementer à tour de bras pour satisfaire l’opinion du dernier fait divers.

 

Comment expliquez-vous la déconstruction de notre démocratie ?

Juriste de père en fils depuis des générations, je suis atterré par cette profonde déconstruction alors que le droit français était reconnu comme l’un des meilleurs droits au monde. Nous sommes en implosion totale, de nouveaux textes viennent massacrer les anciens et les codes de procédures pénales et civiles s’entrechoquent. Nous avons sabordé trois siècles de construction intellectuelle du droit. Le droit est à la fois littéraire et mathématiques, il est l’épreuve du temps.

 

Comment imaginez-vous l’avenir ?

Désormais, l’infiniment subsidiaire est devenu le principal et l’élément focalisant est devenu l’infiniment subsidiaire. C’est toute l’histoire de la presse d’aujourd’hui. Nous avons mis un terme à l’état d’urgence, dont acte. Nous avons fait un certain nombre de codes de procédures et de droit pénal de sorte qu’aujourd’hui, nous nous situons au-delà de la plupart des dictatures en matière de droit.

Nous évoluons dans une société où les juges ont perdu tout contrôle, même le procureur, qui est censé être le chef de la police, est écarté de nombreuses procédures. Le célèbre écrivain Jean Rostand déclarait être optimiste quant à l’avenir du pessimisme. Je trouve cela dommage car nous avons tout pour être heureux : jamais la science n’a été aussi loin, jamais nous n’avons franchi de telles limites en termes de recherches et de découvertes et nous avons du bonheur à amener à l’humanité.

L’homme dispose d’outils et il est presque sur la marche du temple divin : nous savons lire les lignes de l’ADN, l’intelligence artificielle est en pleine essor et nous avons une maîtrise et une réponse à beaucoup de nos questions existentielles alors que nous sommes dans un contexte catastrophique.

 

Qu’est-il en train de se jouer sur le plan « historique » ?

Nous nous inscrivons dans un contexte de mondialisation mais pour autant, nous refusons de comprendre les articulations de l’histoire et de dénouer leur complexité en privilégiant une lecture simpliste et définitivement manichéenne.

A mon sens, les attentats du 11 septembre incarnent un nouveau point de départ l’ouverture du 21ème siècle. Les ruines du 11 septembre ne s’adressent pas uniquement aux Américains mais également Européens. Francis Fukuyama avait déclaré avant de se rétracter que la chute du mur de Berlin consacrait la « fin de l’histoire », et que la démocratie devenait perpétuelle. Cette théorie tuait l’idée même d’histoire dans ce qu’elle a de violent et d’impromptu. L’histoire est par nature soudaine et non prévisible. Le 11 septembre fut un événement soudain et non prévisible qui nous a ramenés à la réalité selon laquelle l’histoire peut exploser à tout moment. Le 11 septembre marque la défaite de l’Occident et de notre suprématie. L’Occident s’est quasiment tout arrogé au cours du XXème siècle, la démocratie, le bon goût, l’art… Si l’on considère l’Histoire, qu’est-ce qu’un siècle sur 6000 ou 7000 ans d’humanité ?

 

Quelle est la gravité de la situation dans laquelle se trouve la France ?

Si l’Europe est malade au sens des grands continents, je pense que la France est l’un des pays les plus malades d’Europe. Le pays est dans une déconstruction beaucoup plus grave que l’on ne l’imagine et on se refuse à voir les réalités en face.

Aujourd’hui, l’ascenseur républicain est cassé mais surtout science et progrès ne riment plus avec bonheur, peut-être pour la première fois dans l’humanité. Le progrès était toujours synonyme de source de bonheur alors que désormais, ce n’est plus le cas, il devient source de flicage, et plus personne ne pose des barrières.

Je connais très intimement la culture cyberpunk et la culture de la science-fiction que l’on a ensuite désigné par films d’anticipation. J’ai une cinémathèque d’environ 50 à 60 000 films : des courts métrages, des films d’essai, des tentatives cinématographiques avortées, j’ai même récupéré des films qui ne sont jamais sortis.

Depuis pratiquement 10 ans, plus aucun film de science-fiction ne sort car tout a été pensé et que désormais la réalité a dépassé la fiction. La notion de déplacement dans l’espace-temps est la seule chose qui appartient encore au domaine de la science-fiction, il est étudié mais pour l’heure, il n’a encore été réalisé qu’à travers des électrons.

En dehors de cela, tout a déjà été traité. Mon père disait que Jules Verne avait été le premier auteur de science-fiction. Je pars du principe que tout ce que l’on écrit en projection et en scénario appartient déjà au domaine de l’acquis. Da Vinci désignait l’art comme « une chose mentale » (cosa mentale). Il m’arrive souvent de me faire violence dans mes œuvres, je vois le volume, je le modélise et ensuite il faut incarner ce volume parce qu’on est humain. On ne peut penser que ce qui existe.

 

L’intelligence artificielle est-elle un danger ?

L’intelligence artificielle existe en réalité depuis 30 ans, les établissements bancaires utilisaient déjà des algorithmes, sans parler du THF… Les outils d’aide à la décision, le datamining et la business intelligence existent depuis longtemps.

Arrêtons de galvauder et de diaboliser l’intelligence artificielle, nous avons presque le sentiment que nous accouchons d’une nouvelle religion alors qu’elle existe depuis fort longtemps.

 

En quoi et comment votre groupe a-t-il toujours été avant-gardiste ?

Nous avons beaucoup d’ingénieurs et de chercheurs étrangers au sein de notre groupe qui cherchent à partir. Je les aide à repartir dans leur pays d’origine, ou là où ils souhaitent s’expatrier. À l’époque, je prenais des participations, non pas à des fins capitalistiques, mais pour les soutenir en leur apportant la mise de départ. Nous avons ainsi pu disposer de correspondants dans le monde entier, que cela soit dans les pays de l’Est, en Israël ou au Canada.

Nous étions sur Internet dès 1985. Nous avons toujours eu 10 ans d’avance dans le groupe avec le souci permanent de maintenir cette avance en ayant une double lecture dichotomique. Nous nous interrogeons d’un côté sur ce qui va se passer dans 5 ou 10 ans et de façon concomitante sur ce qui peut permettre de réaliser concrètement des fonds propres ou du résultat net afin de ressourcer ce qui est dévoreur de fonds propres.

La R&D requiert par nature des fonds de roulement positifs. Internet a introduit la mondialisation et tout peut se dématérialiser. Si on se réfère au théorème de Pythagore selon lequel tout est nombre à l’exception de l’âme et de l’émotion, on peut donc dématérialiser pratiquement 99 % de notre civilisation. Il est évident que tout va migrer vers la révolution numérique dont Internet est le principal support mais pour autant, on tend vers le « glocal » combinant simultanément le local et le global.

Nous avons beaucoup de marchés locaux et nous étudions sur Internet tout ce qui concerne les marchés mondiaux depuis la nuit des temps, y compris le marché de l’art qui ne peut fonctionner que de manière mondiale comme les marchés financiers ou les matières premières. Nous avons toujours une approche historique, théorique, scientifique et aussi très pragmatique dans la création de société ex nihilo.

 

Sous les crânes et les épaves gît la Demeure du Chaos (Arte/Tracks)

2018/03/03 Commentaires fermés

Sous les crânes et les épaves gît la Demeure du Chaos

Dans la banlieue huppée de Lyon, ce domaine hors du commun bardé de rouille et de peinture abrite un haut lieu du marché de l’art. Visite guidée par son créateur, le plasticien excentrique et homme d’affaires thierry Ehrmann.xXx

Pour une exploration en images et longueur de La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos, c’est par ici :

–> https://youtu.be/TbAEk4O6flc
–> https://youtu.be/F1UtZJD8tQQ

Nous avons laissé parler Thierry Ehrmann, personnage aux multiples facettes, qui nous a accueilli chez lui et nous a ouvert de nombreuses portes.

Exploration visuelle et auditive complète ici http://bit.ly/tracks-DDC de 30mn hallucinante

Arte Tracks :

http://tracks.arte.tv/fr/demeure-chaos-thierry-ehrmann

À 10 kilomètres de Lyon, Saint-Romain-au-Mont-d’Or est une commune à flanc de collines qui fleure une tranquillité immobile.

Au détour d’une ruelle escarpée bordée de murs en vieille pierre surgit la bête : c’est la Demeure du Chaos, un ancien relais de poste du XVIIe siècle transformé depuis l’an 2000 en musée à ciel ouvert et siège de l’entreprise Artprice.

Les 9000 mètres carrés qui enserrent le bâtiment principal abritent 5400 œuvres d’art hétéroclites, faites de 4000 tonnes de métal…
Cadavres d’hélicoptère, d’avion, épaves de bolides ayant servi au trafic de drogue jonchent le sol. Sur les murs, entre les barres de fer et les gravures ésotériques, des portraits pochoir de philosophes côtoient ceux de terroristes et de présidents.

Derrière une barrière enchaînée, une roche d’origine inconnue sommeille dans son cratère et plus loin un morceau de sous-marin nucléaire trône au sol, faisant face à un bunker imposant aux parois rongées par l’acide.

Neuf gigantesques crânes de métal dispersés sur le domaine accueillent les visiteurs de leur regard vide : la légende prétend qu’on peut les contrôler depuis l’Internet, pour qui sait trouver son chemin…

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos – site officiel
Page Facebook : 1,6 millions d’abonnés
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos – site officiel
www.demeureduchaos.org

Chef d’orchestre de cette destruction créatrice, Thierry Ehrmann est un des pionniers de l’économie numérique. Héritier d’un industriel de la chimie, il crée en 1987 le Groupe Serveur et fait partie de la génération Minitel, à l’instar du patron de télécom et de presse Xavier Niel.

Dans les années 1990, il crée les premières bases de données juridiques en France. Son grand œuvre et son gagne-pain, c’est l’entreprise Artprice, fondée en 1997 .

Après avoir acquis des annuaires et catalogues de salles des ventes, l’alchimiste numérique entreprend de constituer une base de donnée enregistrant et retraçant les transactions d’oeuvres d’art.

En remontant le plus loin possible dans le temps et couvrant le plus d’espace (comme la Chine), Artprice devient un lieu incontournable du marché de l’art, grâce à ses index de prix et ses données inédites.

Avec un marché de l’art en plein boom, les vieux grimoires ont prouvé leur valeur : Thierry Ehrmann semble avoir transformé le papier en or…
Artiste plasticien auteur de la plupart des sculptures qui ornent son domaine, l’homme d’affaire n’est pas vu d’un bon œil par ses voisins qui l’accusent d’enlaidir la commune et de pervertir son histoire.

Dix-huit procédures judiciaires ont opposé Thierry Ehrmann à la commune de St Romain depuis 1999, jusqu’à ce qu’il saisisse la Cour européenne des Droits de l’Homme contre la France en 2017. Code de l’urbanisme contre droit à la création, le duel n’est toujours pas arrivé à son terme.

Pendant que la bataille judiciaire fait rage, le Musée de l’Organe (nom donné à la surface de la demeure) accueille gratuitement les visiteurs depuis 2006 et annonce en recevoir 120 000 par an. Le musée organise tous les deux ans une « Biennale Borderline », lieu de performances et d’expérimentations en tous genres :

suspensions, insertions de puces RFID, gerbes de sang… Dans la Demeure du Chaos, qu’affectionnait particulièrement le grand chef français Paul Bocuse, des invités de marque se sont succédés, comme l’auteur se SF américain Norman Spinrad.

En somme, Thierry Erhmann n’est pas un de ces chevaliers blancs de l’Internet qui veut libérer la donnée et l’offrir au peuple, ni un golden boy de la « nouvelle économie » au sourire immaculé.

C’est un pirate à l’abordage du vieux monde qui amasse de l’information pour l’enfermer dans ses coffres, distribue son butin dans ses rangs et dessine patiemment l’avènement d’un nouveau monde.
Pour ce pionnier du réseau, le Cyberespace est un nouveau continent où l’on peut faire la nique à ses ennemis, à l’État, aux vieux pontes du marché de l’art.

Sa Demeure du Chaos est un signe visible de cette conquête, une éruption sombre et barbouillée, l’énoncé d’une énigme irrésolue.
Afin de faciliter votre exploration de la Demeure, Tracks vous offre un reportage audio de notre visite des lieux.

Nous avons laissé parler Thierry Ehrmann, personnage aux multiples facettes, qui nous a accueilli chez lui et nous a ouvert de nombreuses portes. Chef d’entreprise, artiste, gourou illuminé : à vous de vous faire une idée de son œuvre en vous laissant porter par ce récit en immersion.
Exploration visuelle et auditive complète ici http://bit.ly/tracks-DDC
La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos HQ Artprice

http://tracks.arte.tv/fr/demeure-chaos-thierry-ehrmann

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 : un véritable marché alternatif aux marchés financiers, dominé par la Chine

2018/02/28 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 20ème Rapport Annuel* du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une compétition d’une rare férocité. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées issues du Big Data tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’indice Artprice100® qui s’impose en salles des marchés, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 18 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le Marché de l’Art, en très forte croissance, entre dans une nouvelle ère

*Ventes publiques de Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation. Période analysée : 1er janvier 2017 – 31 décembre 2017

Bilan général

Les ventes aux enchères de Fine Art atteignent 14,9Mrd$ sur douze mois

Le CA augmente de +20% par rapport à l’exercice précédent

La croissance, amorcée au S1 (+9%), s’envole au S2 (+32%)

502 900 oeuvres ont été vendues en 2017 (+3%)

Le taux d’invendus est à 34% (contre 36% en 2016)

L’indice des prix est parfaitement stable sur 12 mois

La vente du « Salvator Mundi » de Leonardo Da Vinci pour 450m$, fait entrer le Marché de l’Art dans une nouvelle ère où le prochain palier est 1Mrd$. En 2018, le Marché de l’Art comblera de manière certaine le gap entre 179m$ et 450m$.

Soft Power

La Chine reste la 1ère puissance mondiale avec 5,1Mrd$, soit 34,2% du CA mondial

Les États-Unis se placent juste derrière avec 4,9Mrd$

Les 5 premières puissances sont toutes en progression en termes de CA :

Chine +7%, USA +42%, Royaume-Uni +18%, France +35%, Allemagne +12%

La France #4 pèse 5,3% du CA mondial avec 784m$, devant l’Allemagne 256m$, mais reste terriblement distancée par les trois premières puissances. La croissance française est tributaire des géantes anglo-saxonnes. Les ventes aux enchères de Fine Art sont certes en hausse de +35%, mais ce résultat est imputable pour l’essentiel aux deux puissantes Maisons de Ventes anglo-saxonnes Christie’s et Sotheby’s, qui affichent respectivement une croissance de +58% et de +35% à Paris.

La domination de Christie’s et Sotheby’s sur le territoire français ne cesse de croître : ces deux enseignes concentrent aujourd’hui plus de la moitié du produit des Ventes aux enchères Fine Art en France: 54% en 2017 contre 47% en 2016.

Concrètement, Christie’s et Sotheby’s sont à présent plus performantes à elles deux que les 214 autres Maisons de Ventes françaises.

Christie’s est n°1 des Maisons de Ventes de la planète avec 4,4Mrd$ devant Sotheby’s 3,4Mrd$

En Chine, Poly Auction (1Mrd$) surpasse China Guardian (815m$)

Phillips se place en 5ème position avec 471m$

En Europe, l’Allemande Dorotheum (78m$) et la Française Artcurial (76m$) se distinguent

Tendances

231 artistes européens se classent dans le Top 500, 162 asiatiques, 82 nord-américains

Le top 10 des artistes est très varié: 4 chinois, 3 européens, 3 américains

De nombreux records pour des figures phares: Leonardo Da Vinci, Basquiat, Qi Baishi, Zao-Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger, Constantin Brancusi

Performances financières

Les ventes répétées** ont un rendement annuel moyen variant entre +5,5% et +8,3%

Les oeuvres achetées entre 200 000$ et 1 m$ ont le rendement annuel le plus fort : +8,3%

** La même oeuvre achetée aux enchères et revendue aux enchères en 2017

Artprice100© « Les Loups de Wall Street sont aux portes du Marché de l’Art »

L’Artprice100® affiche une progression de +360% depuis 2000

Soit un rendement annuel moyen de +8,9%

4 artistes sont remplacés entre l’exercice 2016 et 2017

En 2000, 1 artiste chinois figure dans la composition (Zhang Daqian) contre 18 en 2017

France

Vers une refonte de la régulation des ventes volontaires en France

Dans le cadre de nombreux documents publics, il ressort des prises de position des acteurs du Marché de l’Art français, notamment le Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), les faits suivants : alors que le marché de l’art s’est mondialisé, en particulier sous l’effet de la généralisation des enchères sur internet, la part de la France, qui dominait ce marché à plus de 60% jusque dans les années 70, est dangereusement tombée à moins de 4% en 2016 ! Conscients de cette préoccupante réalité, les professionnels du secteur, réunis au sein du Syndicat des Maisons de Ventes (le SYMEV), ont tiré la sonnette d’alarme depuis un an, et ils ont manifestement été entendus.

En effet, la convention annuelle des Commissaires-priseurs qui s’est tenue fin 2017 l’a confirmé : les pouvoirs publics travaillent à une refonte du cadre de régulation – obsolète et contesté – des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques en France, afin de transformer la Conseil des Ventes Volontaires (CVV) en instance d’autorégulation, plus proche des réalités du marché et de ses enjeux numériques et mondiaux.

Fin novembre, devant toute la profession réunie, Sylvain Maillard, Député de Paris dans la circonscription de l’Hôtel Drouot et ancien porte-parole de campagne d’Emmanuel Macron l’a clairement affirmé: « toutes vos questions ont été entendues par les pouvoirs publics (…) et les pistes de réflexion sur les réponses à y apporter sont en cours d’élaboration et d’instruction. »

Nul doute que la matinée d’auditions au Sénat le 7 mars prochain consacrée à « l’attractivité et la compétitivité juridiques du marché de l’art français », sous la double égide de la Commission des Lois et de la Commission de la Culture du Sénat, s’inscrit dans cette dynamique réformatrice, devant conduire à l’adoption d’un cadre rénové dès 2018.

La levée d’une chape de plomb administrative unique en Europe serait annonciatrice d’une reconquête par le marché de l’Art français de la juste place qui fut la sienne durant plus d’un siècle sur le marché mondial. Fin de citation.

Véritable consécration pour Artprice car ces événements en cours satisfont l’intégralité des demandes d’Artprice au terme d’une féroce bataille.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé dans le Monde avec une hausse spectaculaire de 20% du produit des ventes, malgré la stagnation de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires 2017 est très impressionnant avec un résultat global de 14,9Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de plus de 8% par an pour les oeuvres supérieures à 200 000$.

En 2017, dans le combat de titans Chine / USA, le Marché de l’Art mondial Fine Art explose en Occident et consacre néanmoins la Chine dans son rôle de première puissance mondiale, malgré +42% de CA pour les USA et la vente record et historique du Salvator Mundi de Léonard Da Vinci à 450m$ chez Christie’s USA. Cette domination s’établit avec une avance de 200m$ aux dépens des USA. Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les États-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar et les Émirats arabes unis.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 représentent 32,4%, ce qui démontre, outre le chiffre d’affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 16,4%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants compte 46,2% d’artistes européens et 5% d’autres nationalités (pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Ouest).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 18 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple l’Artprice100® (indice global et planétaire sur l’Art ancien, moderne et contemporain) qui affiche une progression de +360% depuis 2000. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,5% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

L’omniprésence d’Internet par plus de 5 milliards de personnes connectées (Source Microsoft) devient désormais l’Espace unique et définitif des Maisons de Ventes de tout pays, au coeur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 98% des 6 300 Maisons de Ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2017 publié en mars 2018:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter : https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice’s Annual Report on the Global Art Market in 2017: a genuine alternative to financial markets, with China in first place

2018/02/28 Commentaires fermés

Our 20th Global Art Market Annual Report is once again the fruit of an alliance between Artprice, world leader in Art Market information, founded and directed by thierry Ehrmann, and Artron, its powerful Chinese institutional partner, directed by Wan Jie. The result is the only truly global art market report providing reliable insight into both the Western and the Eastern art market. By pooling their resources to analyse the global Art Market in unprecedented detail, our two structures highlight the intense competition driving the market’s global growth as well as its logic and its consequences. No other organisation or team is currently capable of such high quality processing and interpreting of macro- and micro-economic metadata in a Big Data environment.

The Report contains Artprice’s now-famous Top-500 ranking of artists by annual auction turnover, the market’s Top 100 auction results, our brand new Artprice100® index –a must for trading rooms–, a selection of Artprice market indices, and numerous detailed analyses per country, per market-hub, per creative period and per artistic medium. Its 18 chapters provide an uncompromising and unprecedented analysis of today’s global Art Market. The Report can be downloaded in pdf format free of charge at Artprice.com

https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Posting very strong growth in 2017, the Art Market has entered a new era

*Public sales of Fine Art –painting, sculpture, drawing, photography, prints and installation– from 1 January 2017 to 31 December 2017

General synopsis

Fine Art auction turnover reached $14.9 billion for the full-year 2017

Global turnover increased +20% versus the previous year

Measured growth in H1 (+9%) became strong growth in H2 (+32%)

Worldwide, 502,900 artworks were sold publicly in 2017 (+3%)

The overall unsold rate was 34% (vs. 36% in 2016)

Artprice’s global art price index ended the year stable versus 2016

The latest spectacular all-time Fine Art auction record at $450 million for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi represents the beginning of a new era for the Art Market in which the next big milestone will be the $1 billion threshold. In the meantime, we are bound to see results between $179 million and $450 million in 2018.

Soft Power

China remains the world’s top marketplace with $5.1 billion in turnover: 34.2% of global total

The United States ranks second with $4.9 billion

The world’s top 5 marketplaces all posted turnover growth:

China +7%, USA +42%, UK +18%, France +35%, Germany +12%

France (in 4th place) accounted for 5.3% of global turnover with $784 million, ahead of Germany’s $256 million, but still a long way behind the three leading marketplaces. France’s turnover was up +35%, but this growth was essentially generated by the Anglo-Saxon auction firms, Christie’s and Sotheby’s, which posted +58% and +35% growth respectively in Paris.

Christie’s and Sotheby’s domination of Fine Art auctions in France is getting stronger each year: the two houses now account for over half of the country’s Fine Art auction turnover (54% in 2017) compared with 47% in 2016.

Christie’s and Sotheby’s together generate more Fine Art auction turnover in France than the other 214 French auction operators.

Christie’s is the world’s leading auction house with a total of $4.4 billion ahead of Sotheby’s with 3.4 billion

In China, Poly Auction ($1 billion) beat China Guardian ($815 million)

Phillips took 5th place in 2017 with a turnover total of $471 million

In Europe, the two non-Anglo-Saxon leaders are the Austrian firm Dorotheum ($78 million) and the French firm Artcurial ($76 million).

Trends

Artprice’s 2017 global Top 500 index contains 231 European artists, 162 Asians and 82 North Americans

The Top 10 includes 4 Chinese artists, 3 Europeans and 3 Americans

2017 saw new auction records for many high-profile figures in Art History including Leonardo da Vinci, Jean-Michel Basquiat, Qi Baishi, Zao Wou-Ki, Marc Chagall, Fernand Léger and Constantin Brancusi

Financial performances

Repeat sales** generate an average annual return of between 5.5% and + 8.3%

In the longer run, works purchased from $200,000 to $1 million generate the best annual return: 8.3%

** The same work purchased and resold at auction during 2017

Artprice100© “The Wolves of Wall Street at the gates of the Art Market”

The Artprice100® shows a progression of +360% since 2000

+360% since 2000 represents an average annual return of 8.9%

Revised annually, the new index replaced 4 artists in 2017

The new index contained 1 Chinese artist (Zhang Daqian) in 2000, versus 18 in 2017

France

Towards new regulations for France’s auction operators…

Many public documents show that French Art Market players, among others the Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV) have taken a stand: against a backdrop of art market globalisation spearheaded by the widespread adoption of internet auction sales, France’s share of the global Fine Art auction market – a share that was over 60% in the 1970s – fell back to a dangerously low level of less than 4% in 2016! Aware of this worrying reality, the sector’s professionals via the Syndicat des Maisons de Ventes (SYMEV), have been sounding the alarm over the past year… and, it would seem, they have been heard.

This news was clearly expressed at the annual meeting of auctioneers that took place at the end of 2017. The French authorities are working towards a complete overhaul of the much-contested and obsolete regulatory framework that governs public auction sales in France. The Conseil des Ventes Volontaires (CVV) –France’s auction market oversight authority– will apparently become an agency of self-regulation, closer to the realities of the market and more in tune with the digital and global issues that have transformed the sector.

At the end of November, in front of the assembled heads of France’s auction sector, Sylvain Maillard, the elected representative for the Paris constituency that is home to the the famous Hôtel Drouot, and former campaign spokesman for Emmanuel Macron, clearly expressed the government’s willingness to act: “all the points you have raised have been taken very seriously by the public authorities (…) and all the possible solutions to these problems are currently being examined and explored.”

On March 7 next, the French Senate will be chairing a session entitled The attractiveness and legal competitiveness of the French art market, under the twin council of the Senate’s Law Commission and its Culture Commission. There can be no doubt that this initiative is part of a new reform dynamic that will lead to the adoption of a new legal framework as of 2018.

The removal of a major administrative impediment that is unique in Europe would indeed allow the French art market to begin the lengthy process of recovering the position it held for over a century in the global art market. End of quote.

These developments represent a major recognition for Artprice, and should lead to the resolution and satisfaction of all of Artprice’s claims & demands during a long and arduous battle.

The new awareness of the sound logic of investing in art, along with other motives such as speculative buying and collecting art as a passion have coincided with an intense level of demand for big-name masterpieces from the world’s new museums. Despite a generally lacklustre global economy, these market forces have boosted demand for artworks worldwide with the global auction turnover up +20% in 2017, generating a very impressive total of $14.9 billion.

The drivers of this growth are ease of access to Art Market information, electronic sales (98% of the market’s participants are connected to the Internet), the financialization of the market, a growing population of ever-younger art consumers (from 500,000 in the 1950’s to 90 million in 2017) and the extension of the market to the entire Asia/Pacific area plus India, South Africa, the Middle East and South America.

The growth of the museum industry is also playing a crucial role. With more than 700 new museums opening every year, the museum industry has become a global economic reality in the 21st Century. More museums opened between 2000 and 2014 than in the previous two centuries, and demand for museum-quality works is one of the key factors in the spectacular growth of the Art Market. The Art Market is now a mature and liquid market offering returns of 8% per year on works purchased over $200,000.

In 2017, the intense competition between China and the USA generated explosive growth in the West, but confirmed China’s role as the leading global marketplace for art despite US growth of +42% and the historic new absolute record of $450 million hammered for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi at Christie’s in New York. China’s domination is established with just $0.2 billion over the US. Art clearly represents an essential element in the Soft Power arsenals of the United States and China, and, on a smaller scale, of Qatar and the UAE.

China’s supremacy is also once again visible in our ranking of the world’s top 500 artists by annual auction turnover. Chinese artists represent 32.4% of the total number compared to just 16.4% for American artists. The rest are Europeans (46.2%) and other nationalities (5%) essentially Latin Americans and South-West Asians.

Considering the macro and micro-economic data, the last 18 years have confirmed the Art Market as a refuge against economic and financial turbulence, generating substantial and recurring returns.

In a context where central banks are effectively implementing negative interest rates, the Art Market has enjoyed insolent health with our new Artprice100® index showing a progression of +360% since 2000. This new index covers the Top 100 artists in all three major segments: Old Masters, Modern and Contemporary, from all over the world. However, this level of return is not restricted to works by star artists. Our analyses show that the average annual yield on artworks purchased above the $20,000 line is around 5.5%.

The Internet (Microsoft estimates over 5 billion people connected worldwide) has now become the principal and definitive forum for auction operators worldwide who are using it to consolidate their market shares on all continents. Of the world’s 6,300 auction houses, 98% are today present on the Internet (versus just 3% in 2005).

The Art Market is an efficient, historical and global market whose ability to withstand economic and geopolitical crises is now beyond any doubt. Over the last 18 years it has outperformed most of the world’s principal financial markets by a considerable margin.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2017 published in March 2018: https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2017

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2017 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/post

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Contact ir@artprice.com

Celebrating 20 years of Artprice – #133, to be continued on Twitter by thierry Ehrmann #ARTPRICEIS20TODAY

2018/02/08 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans n°132, à suivre sur Twitter #ARTPRICEA20ANS par thierry Ehrmann

2018/02/08 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans n°132, à suivre sur Twitter #ARTPRICEA20ANS par thierry Ehrmann :

Artprice launches its “blue-chip” Art Market index, Artprice100®, designed for financiers and investors

2018/01/31 Commentaires fermés

Artprice’s Global Index® shows an average value increase for artworks of +30% since the index was started 20 years ago. Although this is an appreciable performance particularly at a time when central banks’ interest rates are close to zero in the United States (FED) and negative in Europe (ECB), if we focus uniquely on the most stable segment of the market, we find a much more impressive value accretion.

Thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice, said “Artprice’s econometrics department has created a new index that ignores the most volatile artists (those most subject to the price impact of fashion and speculation) and focuses exclusively on the art market’s “blue-chip” artists. This new index, Artprice100®, shows that art is an extremely competitive financial investment over the longer term.”

Artprice’s new Artprice100® scientific index is subject to IPR protection and represents a major new weapon in Artprice’s commercial arsenal as World Leader in Art Market Information.

PRINCIPLE

The objective of Artprice’s new Artprice100® index is to monitor and quantify the art market’s value accretion by focusing on its most stable elements. This new scientific index is a new tool in Artprice’s panoply of proprietary decision-support tools. In effect, the Artprice100® index represents an unavoidable new benchmark in a financial world constantly searching for new investment opportunities in efficient markets.

The creation of the Artprice100® index is a response to a recurring demand from Artprice’s financial and banking institution customers, particularly in the Private Banking segment, who need a reliable and durable benchmark that does not require specialist knowledge of the Art Market from its user.

With the Artprice100®, the Art Market – universally considered an alternative to traditional financial investments – now has a benchmark comparable to the world’s major stock indices like the S&P 500, the FTSE 100, the CAC 40, the DAX and the NIKKEI 225. It is composed using the same general principles for the construction of these indices: it focuses on the Art Market’s fundamental artists and takes into account their relative weight and importance.

COMPOSITION

The composition of the Artprice100® is adjusted by a scientific committee every 1st January to reflect the evolution of the Art Market. The index essentially identifies the 100 top-performing artists at auction over the previous five years who satisfy a key liquidity criterion (at least ten works of comparable quality sold each year). The weight of each artist is proportional to his/her annual auction turnover over the relevant period.

Thus, starting from 1 January 2000 – the Artprice100®’s reference year – an investment is made on the 100 artists whose auction results are the most regular (constant) and the highest (in turnover terms) during the previous five years (i.e. 1995, 1996, 1997, 1998 and 1999). The relative weight of each of the 100 artists is detailed in Appendix 1.

The composition of the index does not change during the year. Therefore, the overall value of the Artprice100® evolves according to the individual average performances of each artist in the portfolio, adjusted according to his or her weight within the portfolio.

FINANCIAL PERFORMANCES

In 2000, the value of the Artprice100® increased by 10.9%. Thus, for an initial investment of $100, the value of this portfolio already reached $110.9 by the end of 2000.

The contribution of each artist to this result provides additional information. For example, in 2000, the artist Pablo Picasso had a 16% weighting in the portfolio. During that year, his auction performance contracted by 9%. Therefore, the initial $16 invested in Pablo Picasso (16% of $100) was valued, at 31 December 2000, at $14.6.

Fortunately, the portfolio’s diversification helped offset Pablo Picasso’s negative performance in 2000. So, for example, that year saw strong positive performances for Robert Rauschenberg (+59%), Antoni Tapies (+48%), René Magritte (+18%), allowing the Artprice100® index to post a quite remarkable performance for the portfolio as a whole.

Over the long term, the performance of the Artprice100® largely exceeds that of Artprice’s Global Index and of the US stock market, as represented by the S&P 500.

The Artprice100® index
Base 100 at 1 January 2000

Evolution de l’indice des prix Artprice100® Base 100 au premier janvier 2000

 

INDIVIDUAL PERFORMANCES

The Artprice100® index provides essential information since its very composition reflects the progressive evolution of the Art market. The artists included each year in the Top 100 are the market’s most important artists, weighted for their average performances over the previous five years.

This purely objective criterion allows identification of the most stable segment of the Art Market with a built-in evolution mechanism (annual adjustment). In fact, the new index relies on a huge mass of market information (Artprice’s Big Data) and eliminates possible blind spots that might escape the Index’s Scientific Council by analysing repeat sales and auction results from all over the planet. With its intranet connecting it with more than 6,300 Auction Houses, Artprice is the only organisation in the world that can process this data and produce an index based on a highly complex series of calculations.

The composition of the Artprice100® for the years 2000 and 2017 is provided in the Appendices. From 2016 to 2017, four artists joined the index and four left (as with stock indices):

Joiners (incoming): Agnes Martin, Francis Picabia, Barbara Hepworth, Michelangelo Pistoletto
Leavers (outgoing): Giorgio De Chirico, Alexej von Jawlensky, Paul Klee, Cindy Sherman

This gradual transformation of the 100 artists within the Artprice100® is striking over the long term. For example, in 2000, there was only one Chinese artist in this list (Zhang Daqian) compared with 18 in 2017.

CONCLUSION

Over 18 years, the Artprice100® grew by 360%, generating an average annual return of 8.9%. This revolutionary approach to investment in the Art Market allows the financial and investment community to apprehend the Art Market via the art of “index management”, a possibility that was hitherto non-existent. This average annual return of 8.9% represents the profitability of the art market’s most stable segment.

It proves once again that a relatively well-diversified art portfolio, constructed on the basis of a simple and non-aggressive acquisition strategy, has a genuine economic raison d’être, quite apart from the non-pecuniary benefits of collecting art.

Over the last 20 years, the art market has massively increased in liquidity and has grown to now be widely appreciated as a genuinely efficient market to which Artprice – as world leader – has substantially contributed.

Via its contacts in the financial sphere, Artprice aims to get its Artprice100® index and derivative products rapidly included in the standard financial newsflow packages used in trading rooms around the world.

Appendix 1
Composition of the Artprice100® in 2000
Rank – Artist – Weight

1 – Pablo PICASSO – 16.1%
2 – Claude MONET – 7.8%
3 – Paul CÉZANNE – 5.3%
4 – Pierre-Auguste RENOIR – 4.7%
5 – Edgar DEGAS – 3.9%
6 – Henri MATISSE – 2.9%
7 – Marc CHAGALL – 2.8%
8 – Amedeo MODIGLIANI – 2.8%
9 – Andy WARHOL – 2.2%
10 – Joan MIRO – 2.0%
11 – Camille PISSARRO – 1.7%
12 – Fernand LÉGER – 1.7%
13 – René MAGRITTE – 1.6%
14 – Henry MOORE – 1.4%
15 – Alberto GIACOMETTI – 1.3%
16 – Auguste RODIN – 1.2%
17 – Georges BRAQUE – 1.1%
18 – Pierre BONNARD – 1.1%
19 – Jean DUBUFFET – 1.1%
20 – Kees VAN DONGEN – 1.0%
21 – Paul GAUGUIN – 1.0%
22 – Jasper JOHNS – 1.0%
23 – Wassily KANDINSKY – 1.0%
24 – Paul KLEE – 0.9%
25 – Alexander CALDER – 0.9%
26 – Alfred James MUNNINGS – 0.9%
27 – Alfred SISLEY – 0.9%
28 – Maurice DE VLAMINCK – 0.9%
29 – Gerhard RICHTER – 0.8%
30 – Édouard VUILLARD – 0.8%
31 – Willem DE KOONING – 0.8%
32 – Jean-Michel BASQUIAT – 0.8%
33 – Emil NOLDE – 0.8%
34 – Roy LICHTENSTEIN – 0.8%
35 – Giorgio MORANDI – 0.8%
36 – Egon SCHIELE – 0.7%
37 – Pieter II BRUEGHEL – 0.7%
38 – Salvador DALI – 0.7%
39 – Lucio FONTANA – 0.7%
40 – Juan GRIS – 0.6%
41 – Giorgio DE CHIRICO – 0.6%
42 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0.6%
43 – Maurice UTRILLO – 0.6%
44 – Raoul DUFY – 0.6%
45 – Eugène BOUDIN – 0.6%
46 – Camille Jean-Baptiste COROT – 0.5%
47 – Paul SIGNAC – 0.5%
48 – Edvard MUNCH – 0.5%
49 – Francis BACON – 0.5%
50 – Rufino TAMAYO – 0.5%
51 – Alexej VON JAWLENSKY – 0.5%
52 – Cy TWOMBLY – 0.4%
53 – Wifredo LAM – 0.4%
54 – Diego GIACOMETTI – 0.4%
55 – Laurence Stephen LOWRY – 0.4%
56 – Piet MONDRIAAN – 0.4%
57 – Marino MARINI – 0.4%
58 – Jack Butler YEATS – 0.4%
59 – Max ERNST – 0.4%
60 – Odilon REDON – 0.4%
61 – Albert MARQUET – 0.4%
62 – Georges ROUAULT – 0.4%
63 – Franz MARC – 0.4%
64 – Sam FRANCIS – 0.3%
65 – Fernando BOTERO – 0.3%
66 – Robert RAUSCHENBERG – 0.3%
67 – Richard DIEBENKORN – 0.3%
68 – Hermann Max PECHSTEIN – 0.3%
69 – Bernard BUFFET – 0.3%
70 – Henri-Théodore FANTIN-LATOUR – 0.3%
71 – Diego RIVERA – 0.3%
72 – Roberto MATTA – 0.3%
73 – Karel APPEL – 0.3%
74 – Georg BASELITZ – 0.3%
75 – Frank STELLA – 0.3%
76 – Serge POLIAKOFF – 0.3%
77 – Moïse KISLING – 0.3%
78 – MAN RAY – 0.3%
79 – Yves KLEIN – 0.3%
80 – ZHANG Daqian – 0.3%
81 – Asger JORN – 0.3%
82 – Gino SEVERINI – 0.3%
83 – John LAVERY – 0.3%
84 – Anders Leonard ZORN – 0.2%
85 – Aristide MAILLOL – 0.2%
86 – Lyonel FEININGER – 0.2%
87 – Erich HECKEL – 0.2%
88 – Max BECKMANN – 0.2%
89 – Sigmar POLKE – 0.2%
90 – Marie LAURENCIN – 0.2%
91 – Henri MARTIN – 0.2%
92 – Henri LE SIDANER – 0.2%
93 – Otto DIX – 0.2%
94 – Louis VALTAT – 0.2%
95 – Gustave LOISEAU – 0.2%
96 – Antoni TAPIES – 0.2%
97 – Jean FAUTRIER – 0.2%
98 – Adrien Jean LE MAYEUR DE MERPRES – 0.2%
99 – Massimo CAMPIGLI – 0.2%
100 – David HOCKNEY – 0.2%

Appendix 2
Composition of the Artprice100® in 2017

Rank – Artist – Weight

1 – Pablo PICASSO – 6.8%
2 – Andy WARHOL – 6.8%
3 – ZHANG Daqian – 4.4%
4 – QI Baishi – 3.8%
5 – Gerhard RICHTER – 3.7%
6 – Claude MONET – 3.4%
7 – Francis BACON – 3.3%
8 – Jean-Michel BASQUIAT – 2.9%
9 – Roy LICHTENSTEIN – 2.2%
10 – Alberto GIACOMETTI – 2.1%
11 – FU Baoshi – 2.0%
12 – Cy TWOMBLY – 1.9%
13 – ZAO Wou-Ki – 1.8%
14 – Amedeo MODIGLIANI – 1.8%
15 – XU Beihong – 1.8%
16 – Alexander CALDER – 1.8%
17 – LI Keran – 1.8%
18 – Lucio FONTANA – 1.7%
19 – Joan MIRO – 1.7%
20 – WU Guanzhong – 1.7%
21 – Willem DE KOONING – 1.6%
22 – HUANG Zhou – 1.5%
23 – Marc CHAGALL – 1.4%
24 – HUANG Binhong – 1.3%
25 – LU Yanshao – 1.3%
26 – Jeff KOONS – 1.3%
27 – Christopher WOOL – 1.2%
28 – LIN Fengmian – 1.0%
29 – CHU Teh-Chun – 1.0%
30 – Yves KLEIN – 0.9%
31 – Henri MATISSE – 0.9%
32 – Fernand LÉGER – 0.9%
33 – René MAGRITTE – 0.9%
34 – Henry MOORE – 0.9%
35 – Jean DUBUFFET – 0.9%
36 – Wassily KANDINSKY – 0.8%
37 – PAN Tianshou – 0.8%
38 – Edvard MUNCH – 0.8%
39 – Pierre-Auguste RENOIR – 0.8%
40 – Paul CÉZANNE – 0.7%
41 – SAN Yu – 0.7%
42 – Yayoi KUSAMA – 0.7%
43 – Peter DOIG – 0.6%
44 – PU Ru – 0.6%
45 – Edgar DEGAS – 0.6%
46 – Auguste RODIN – 0.6%
47 – Richard PRINCE – 0.6%
48 – Joan MITCHELL – 0.6%
49 – Sigmar POLKE – 0.5%
50 – Camille PISSARRO – 0.5%
51 – Paul GAUGUIN – 0.5%
52 – Salvador DALI – 0.5%
53 – Martin KIPPENBERGER – 0.4%
54 – Ed RUSCHA – 0.4%
55 – DONG Qichang – 0.4%
56 – Paul SIGNAC – 0.4%
57 – Piet MONDRIAAN – 0.4%
58 – Egon SCHIELE – 0.4%
59 – Alberto BURRI – 0.4%
60 – Richard DIEBENKORN – 0.4%
61 – Georges BRAQUE – 0.4%
62 – Juan GRIS – 0.4%
63 – WEN Zhengming – 0.4%
64 – Damien HIRST – 0.4%
65 – Pieter II BRUEGHEL – 0.4%
66 – Donald JUDD – 0.3%
67 – Louise BOURGEOIS – 0.3%
68 – Keith HARING – 0.3%
69 – Piero MANZONI – 0.3%
70 – Alfred SISLEY – 0.3%
71 – David HOCKNEY – 0.3%
72 – Max ERNST – 0.3%
73 – CHEN Yifei – 0.3%
74 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0.3%
75 – Frank STELLA – 0.3%
76 – Sam FRANCIS – 0.3%
77 – Pierre BONNARD – 0.3%
78 – Alighiero BOETTI – 0.3%
79 – Kees VAN DONGEN – 0.3%
80 – Jasper JOHNS – 0.3%
81 – Pierre SOULAGES – 0.3%
82 – Bernard BUFFET – 0.3%
83 – Fernando BOTERO – 0.3%
84 – Laurence Stephen LOWRY – 0.3%
85 – Agnes MARTIN – 0.3%
86 – Enrico CASTELLANI – 0.3%
87 – Robert RAUSCHENBERG – 0.3%
88 – Morton Wayne THIEBAUD – 0.3%
89 – Nicolas DE STAËL – 0.3%
90 – Francis PICABIA – 0.2%
91 – Barbara HEPWORTH – 0.2%
92 – Anselm KIEFER – 0.2%
93 – GUAN Liang – 0.2%
94 – YU Fei’an – 0.2%
95 – Emil NOLDE – 0.2%
96 – Maurice DE VLAMINCK – 0.2%
97 – Georg BASELITZ – 0.2%
98 – Tom WESSELMANN – 0.2%
99 – Anish KAPOOR – 0.2%
100 – Michelangelo PISTOLETTO – 0.2%

 

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

https://artmarketinsight.wordpress.com/category/artprice-is-20-today/

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Dicover Artprice in video: https://www.artprice.com/video

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

Artmarket News:

https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssd
https://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Contact ir@artprice.com

 

Artprice lance pour la finance et les investisseurs son indice Artprice100® constitué des « blue chips » du Marché de l’Art

2018/01/31 Commentaires fermés

L’Artprice Global Index® révèle une prise de valeur générale des œuvres d’art avec un gain de +30 % depuis sa création il y a 20 ans. Cette performance est certes très appréciable à une époque où les taux d’intérêt appliqués par les Banques Centrales sont proches de zéro aux États-Unis (FED) et négatifs en Europe (BCE), mais ce résultat augmente encore très fortement dès lors que l’étude porte sur la partie la plus stable du Marché.

De fait, le département d’économétrie d’Artprice, en écartant les valeurs les plus volatiles (afin de réduire l’influence des phénomènes de mode et de spéculation), démontre que le Marché de l’Art est un placement financier extrêmement compétitif et fiable dans le temps.

Cet indice scientifique Artprice100® fait l’objet d’une protection au titre de la propriété intellectuelle et constitue une arme majeure pour Artprice en tant que Leader Mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

PRINCIPE

L’Artprice100® a pour mission d’observer et de quantifier la prise de valeur du Marché de l’Art en se concentrant sur sa partie la plus stable. Ce nouvel indice scientifique complète l’ensemble des outils d’aide à la décision développés par Artprice. L’Artprice100® constitue un nouveau référent indispensable au monde de la finance qui recherche des nouveaux placements sur des marchés efficients.

La création de l’indice Artprice100® répond à la demande incessante des clients d’Artprice, principalement les établissements financiers et bancaires notamment le Private Banking qui désirait un produit indicé fiable et pérenne ne nécessitant pas par son utilisateur une connaissance particulière du Marché de l’Art.

Avec l’Artprice100®, le Marché de l’Art – considéré unanimement aujourd’hui comme une alternative aux placements financiers traditionnels – possède désormais un indice de référence comparable aux principaux indices boursiers de la planète : S&P 500, FTSE 100, CAC 40, DAX, NIKKEI 225, etc. Sa composition s’inspire du principe général de construction de ces indices : il se concentre sur les artistes fondamentaux du Marché de l’Art et tient compte de leur importance relative.

COMPOSITION

La composition de l’Artprice100® est ajustée par un conseil scientifique au 1er janvier afin de refléter l’évolution progressive du Marché de l’Art. Les 100 artistes les plus performants aux enchères sur les cinq années précédentes, et qui répondent à un critère essentiel de liquidité (au moins dix œuvres homogènes vendues chaque année), sont identifiés pour constituer un portefeuille représentatif. Le poids de chaque artiste est proportionnel au produit de ventes de chacun sur la période concernée.

Ainsi au 1er janvier 2000 – année de référence de l’Artprice100® – un investissement est réalisé sur les 100 artistes dont les ventes aux enchères sont les plus régulières et les plus volumineuses (en terme de chiffre d’affaires) sur les années 1995, 1996, 1997, 1998 et 1999. Le poids de chacun des 100 artistes est détaillé dans l’Annexe 1.

La composition n’évolue pas en cours d’année. La valeur de l’Artprice100® évolue donc selon l’indice de chaque artiste, pondéré par le poids de celui-ci dans le portefeuille.

PERFORMANCES FINANCIÈRES

Au cours de l’année 2000, la valeur de l Artprice100® a progressé de +10,9 %. Ainsi, pour une valeur initiale fixée à 100$, la valeur de ce portefeuille atteint déjà 110,9$ au terme de l’année 2000.

La contribution de chaque artiste dans ce résultat apporte une information supplémentaire. Pour une participation à hauteur de 16 % dans ce portefeuille, Pablo Picasso enregistre une baisse de prix sur de -9 % sur l’année 2000. Les 16 $ correspondant à l’investissement dans des œuvres de Pablo Picasso sont donc évalués, au 31 décembre 2000, à 14,6$.

Heureusement, la diversification du portefeuille permet de compenser la performance négative de cet artiste. La progression de Robert Rauschenberg (+59%), Antoni Tapies (+48%), René Magritte (+18%), entre autres, permet à l’Artprice100® d’afficher un rendement tout à fait remarquable dans sa globalité.

Sur le long terme, les performances de l’Artprice100® surpassent, sans comparaison aucune, les performances de l’Indice Global Artprice ainsi que celles du marché boursier américain, représenté par le S&P 500.

Evolution de l’indice des prix Artprice100®
Base 100 au premier janvier 2000

Evolution de l’indice des prix Artprice100® Base 100 au premier janvier 2000

Evolution de l’indice des prix Artprice100® Base 100 au premier janvier 2000

ÉVOLUTION DES ARTISTES

L’indice Artprice100® apporte une information essentielle, puisque que sa composition tend à

refléter l’évolution progressive du Marché de l’Art. La liste des 100 artistes les plus importants du Marché et le poids de chacun dans le portefeuille qu’ils constituent sont établis à partir des performances moyennes des artistes sur les 5 années précédentes.

Ce critère, purement objectif, a pour but d’identifier la partie la plus stable du Marché de l’Art tout en obligeant cette liste à évoluer lentement. Le Big Data d’Artprice permet d’examiner avec la méthode des ventes répétées et l’analyse du flux colossal des ventes mondiales tous les angles morts qui pourraient échapper au conseil scientifique. Seule Artprice avec son Intranet reliant les 6300 Maisons de Ventes a la capacité de traiter et de mettre en forme cet indice qui requiert une imposante masse de calcul.

La constitution de l’Artprice100® pour les années 2000 et 2017 est fournie dans les Annexes. Quatre artistes sont remplacés (mode entrant / sortant comme dans les indices boursiers) entre l’exercice 2016 et 2017 :

Entrants : Agnes Martin, Francis Picabia, Barbara Hepworth, Michelangelo Pistoletto

Sortants : Giorgio De Chirico, Alexej Von Jawlensky, Paul Klee, Cindy Sherman

Cette transformation progressive de la liste des 100 artistes constitutifs de l’Artprice100® est frappante sur le long terme. En 2000, un seul artiste chinois figure dans cette liste (Zhang Daqian) contre 18 en 2017.

CONCLUSION

Sur 18 années, l’Artprice100® affiche une progression de +360 %, soit un rendement annuel moyen de +8,9 %. Cette approche révolutionnaire de l’investissement dans le Marché de l’Art permet au monde de la finance et des investisseurs d’appréhender le Marché de l’Art par une gestion indicielle, ce qui n’existe pas jusqu’à présent. Cette performance représente la rentabilité du Marché de l’Art dans ce qu’il a de plus stable.

Elle prouve, une fois de plus, qu’un portefeuille d’œuvres relativement bien diversifié, poursuivant une stratégie d’acquisition simple et non agressive, a une véritable raison d’être économique, qui s’ajoute aux bénéfices non lucratifs d’une collection d’œuvres d’art.

Il faut préciser que le Marché de l’Art au cours des vingt dernières années a accru sa liquidité de manière spectaculaire et est devenu selon l’avenir général un véritable marché efficient auquel Artprice, en tant que Leader Mondial, a largement contribué.


Artprice, par ses contacts, a pour objectif d’inclure très rapidement son indice Artprice100® et ses dérivés dans les écrans financiers et les salles de marché.

Annexe 1

Constitution de l’Artprice100® pour l’année 2000

Rang – Artiste – Poids

1 – Pablo PICASSO – 16,1%

2 – Claude MONET – 7,8%

3 – Paul CÉZANNE – 5,3%

4 – Pierre-Auguste RENOIR – 4,7%

5 – Edgar DEGAS – 3,9%

6 – Henri MATISSE – 2,9%

7 – Marc CHAGALL – 2,8%

8 – Amedeo MODIGLIANI – 2,8%

9 – Andy WARHOL – 2,2%

10 – Joan MIRO – 2,0%

11 – Camille PISSARRO – 1,7%

12 – Fernand LÉGER – 1,7%

13 – René MAGRITTE – 1,6%

14 – Henry MOORE – 1,4%

15 – Alberto GIACOMETTI – 1,3%

16 – Auguste RODIN – 1,2%

17 – Georges BRAQUE – 1,1%

18 – Pierre BONNARD – 1,1%

19 – Jean DUBUFFET – 1,1%

20 – Kees VAN DONGEN – 1,0%

21 – Paul GAUGUIN – 1,0%

22 – Jasper JOHNS – 1,0%

23 – Wassily KANDINSKY – 1,0%

24 – Paul KLEE – 0,9%

25 – Alexander CALDER – 0,9%

26 – Alfred James MUNNINGS – 0,9%

27 – Alfred SISLEY – 0,9%

28 – Maurice DE VLAMINCK – 0,9%

29 – Gerhard RICHTER – 0,8%

30 – Édouard VUILLARD – 0,8%

31 – Willem DE KOONING – 0,8%

32 – Jean-Michel BASQUIAT – 0,8%

33 – Emil NOLDE – 0,8%

34 – Roy LICHTENSTEIN – 0,8%

35 – Giorgio MORANDI – 0,8%

36 – Egon SCHIELE – 0,7%

37 – Pieter II BRUEGHEL – 0,7%

38 – Salvador DALI – 0,7%

39 – Lucio FONTANA – 0,7%

40 – Juan GRIS – 0,6%

41 – Giorgio DE CHIRICO – 0,6%

42 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0,6%

43 – Maurice UTRILLO – 0,6%

44 – Raoul DUFY – 0,6%

45 – Eugène BOUDIN – 0,6%

46 – Camille Jean-Baptiste COROT – 0,5%

47 – Paul SIGNAC – 0,5%

48 – Edvard MUNCH – 0,5%

49 – Francis BACON – 0,5%

50 – Rufino TAMAYO – 0,5%

51 – Alexej VON JAWLENSKY – 0,5%

52 – Cy TWOMBLY – 0,4%

53 – Wifredo LAM – 0,4%

54 – Diego GIACOMETTI – 0,4%

55 – Laurence Stephen LOWRY – 0,4%

56 – Piet MONDRIAAN – 0,4%

57 – Marino MARINI – 0,4%

58 – Jack Butler YEATS – 0,4%

59 – Max ERNST – 0,4%

60 – Odilon REDON – 0,4%

61 – Albert MARQUET – 0,4%

62 – Georges ROUAULT – 0,4%

63 – Franz MARC – 0,4%

64 – Sam FRANCIS – 0,3%

65 – Fernando BOTERO – 0,3%

66 – Robert RAUSCHENBERG – 0,3%

67 – Richard DIEBENKORN – 0,3%

68 – Hermann Max PECHSTEIN – 0,3%

69 – Bernard BUFFET – 0,3%

70 – Henri-Théodore FANTIN-LATOUR – 0,3%

71 – Diego RIVERA – 0,3%

72 – Roberto MATTA – 0,3%

73 – Karel APPEL – 0,3%

74 – Georg BASELITZ – 0,3%

75 – Frank STELLA – 0,3%

76 – Serge POLIAKOFF – 0,3%

77 – Moïse KISLING – 0,3%

78 – MAN RAY – 0,3%

79 – Yves KLEIN – 0,3%

80 – ZHANG Daqian – 0,3%

81 – Asger JORN – 0,3%

82 – Gino SEVERINI – 0,3%

83 – John LAVERY – 0,3%

84 – Anders Leonard ZORN – 0,2%

85 – Aristide MAILLOL – 0,2%

86 – Lyonel FEININGER – 0,2%

87 – Erich HECKEL – 0,2%

88 – Max BECKMANN – 0,2%

89 – Sigmar POLKE – 0,2%

90 – Marie LAURENCIN – 0,2%

91 – Henri MARTIN – 0,2%

92 – Henri LE SIDANER – 0,2%

93 – Otto DIX – 0,2%

94 – Louis VALTAT – 0,2%

95 – Gustave LOISEAU – 0,2%

96 – Antoni TAPIES – 0,2%

97 – Jean FAUTRIER – 0,2%

98 – Adrien Jean LE MAYEUR DE MERPRES – 0,2%

99 – Massimo CAMPIGLI – 0,2%

100 – David HOCKNEY – 0,2%

Annexe 2

Constitution de l’Artprice100® pour l’année 2017

Rang – Artiste – Poids

1 – Pablo PICASSO – 6,8%

2 – Andy WARHOL – 6,8%

3 – ZHANG Daqian – 4,4%

4 – QI Baishi – 3,8%

5 – Gerhard RICHTER – 3,7%

6 – Claude MONET – 3,4%

7 – Francis BACON – 3,3%

8 – Jean-Michel BASQUIAT – 2,9%

9 – Roy LICHTENSTEIN – 2,2%

10 – Alberto GIACOMETTI – 2,1%

11 – FU Baoshi – 2,0%

12 – Cy TWOMBLY – 1,9%

13 – ZAO Wou-Ki – 1,8%

14 – Amedeo MODIGLIANI – 1,8%

15 – XU Beihong – 1,8%

16 – Alexander CALDER – 1,8%

17 – LI Keran – 1,8%

18 – Lucio FONTANA – 1,7%

19 – Joan MIRO – 1,7%

20 – WU Guanzhong – 1,7%

21 – Willem DE KOONING – 1,6%

22 – HUANG Zhou – 1,5%

23 – Marc CHAGALL – 1,4%

24 – HUANG Binhong – 1,3%

25 – LU Yanshao – 1,3%

26 – Jeff KOONS – 1,3%

27 – Christopher WOOL – 1,2%

28 – LIN Fengmian – 1,0%

29 – CHU Teh-Chun – 1,0%

30 – Yves KLEIN – 0,9%

31 – Henri MATISSE – 0,9%

32 – Fernand LÉGER – 0,9%

33 – René MAGRITTE – 0,9%

34 – Henry MOORE – 0,9%

35 – Jean DUBUFFET – 0,9%

36 – Wassily KANDINSKY – 0,8%

37 – PAN Tianshou – 0,8%

38 – Edvard MUNCH – 0,8%

39 – Pierre-Auguste RENOIR – 0,8%

40 – Paul CÉZANNE – 0,7%

41 – SAN Yu – 0,7%

42 – Yayoi KUSAMA – 0,7%

43 – Peter DOIG – 0,6%

44 – PU Ru – 0,6%

45 – Edgar DEGAS – 0,6%

46 – Auguste RODIN – 0,6%

47 – Richard PRINCE – 0,6%

48 – Joan MITCHELL – 0,6%

49 – Sigmar POLKE – 0,5%

50 – Camille PISSARRO – 0,5%

51 – Paul GAUGUIN – 0,5%

52 – Salvador DALI – 0,5%

53 – Martin KIPPENBERGER – 0,4%

54 – Ed RUSCHA – 0,4%

55 – DONG Qichang – 0,4%

56 – Paul SIGNAC – 0,4%

57 – Piet MONDRIAAN – 0,4%

58 – Egon SCHIELE – 0,4%

59 – Alberto BURRI – 0,4%

60 – Richard DIEBENKORN – 0,4%

61 – Georges BRAQUE – 0,4%

62 – Juan GRIS – 0,4%

63 – WEN Zhengming – 0,4%

64 – Damien HIRST – 0,4%

65 – Pieter II BRUEGHEL – 0,4%

66 – Donald JUDD – 0,3%

67 – Louise BOURGEOIS – 0,3%

68 – Keith HARING – 0,3%

69 – Piero MANZONI – 0,3%

70 – Alfred SISLEY – 0,3%

71 – David HOCKNEY – 0,3%

72 – Max ERNST – 0,3%

73 – CHEN Yifei – 0,3%

74 – Ernst Ludwig KIRCHNER – 0,3%

75 – Frank STELLA – 0,3%

76 – Sam FRANCIS – 0,3%

77 – Pierre BONNARD – 0,3%

78 – Alighiero BOETTI – 0,3%

79 – Kees VAN DONGEN – 0,3%

80 – Jasper JOHNS – 0,3%

81 – Pierre SOULAGES – 0,3%

82 – Bernard BUFFET – 0,3%

83 – Fernando BOTERO – 0,3%

84 – Laurence Stephen LOWRY – 0,3%

85 – Agnes MARTIN – 0,3%

86 – Enrico CASTELLANI – 0,3%

87 – Robert RAUSCHENBERG – 0,3%

88 – Morton Wayne THIEBAUD – 0,3%

89 – Nicolas DE STAËL – 0,3%

90 – Francis PICABIA – 0,2%

91 – Barbara HEPWORTH – 0,2%

92 – Anselm KIEFER – 0,2%

93 – GUAN Liang – 0,2%

94 – YU Fei’an – 0,2%

95 – Emil NOLDE – 0,2%

96 – Maurice DE VLAMINCK – 0,2%

97 – Georg BASELITZ – 0,2%

98 – Tom WESSELMANN – 0,2%

99 – Anish KAPOOR – 0,2%

100 – Michelangelo PISTOLETTO – 0,2%

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. 

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

thierry Ehrmann: « The FCC’s decision last night represents the most positive and significant event over the last 20 years of Artprice’s history »

2017/12/18 Commentaires fermés

Thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice:

“The FCC’s decision last night represents the most positive and significant event over the last 20 years of Artprice’s history and it confirms beyond any doubt Artprice’s revenue forecasts for the Internet kiosk payment system, which Artprice has always defended, rejecting all forms of online advertising and considering the purchase of Artprice content by credit card as an outright commercial heresy.”

Artprice reacts to the decision on 14 December 2017 by the powerful American Federal Commission of Communications (FCC) that repealed the principle of Internet neutrality.

Contrary to the speculative and truncated analyses that have been circulating, this decision is in the best interests and provides better legal protection *footnote for Internet users, Telecom operators and high-quality content publishers like Artprice.

Remember that Artprice’s IPO prospectus and all its reference documents subsequently filed with the AMF indicate that Artprice had always unambiguously preferred the Internet kiosk payment system – billed from $1 to $5 per minute, with 80% credited to the content provider by the Telecom operator, which charges the subscriber directly via his telephone/Internet bill.

Indeed, Artprice has always categorically rejected online advertising, considering it negative for Internet users, because, unlike the television where viewers are passive, Internet users are by nature active and see online advertising as an annoying obstacle to their search for information.

Similarly the purchase of content with a credit card takes an unimaginably long time and is a very tedious process that is getting more and more complicated as the years go by.

Proof of this is provided by French provider Orange® in a Wanadoo® document that stipulates that 70% of its clients drop out of content purchases when confronted with the current bankcard payment system – excluding purchases of physical goods… which Artprice doesn’t sell.

As of 1985, Server Group, Artprice’s parent company, built its position as French leader of the Teletel (Minitel) with access to its legal, judicial and economic databanks, charged between 5.57 francs/minute and 9.21 francs/minute.

In 20 years of mergers and acquisitions, Server Group helped numerous content publishers switch from subscription fee mode 3614 dial-up short code to kiosk payment mode 3617 ($1/minute) or 3629 ($2/minute) dial-up short codes. Each time, the turnover of the publisher was multiplied by a minimum of 5 times within 2 months (it took the DGAT – French General Directorate Telematics Affairs – 45 days to implement the switch).

In the area of accounting, Artprice itself has irrefutable proof that the kiosk system boosts revenue very significantly.

After its acquisition of Artprice Annual (among its many other acquisitions), Artprice discovered that a Minitel company holding the 3617 Artcote franchise since 1991 generated an excellent turnover very close to its net income, with just 4 updates per year and no provision of indices, images (reproductions of artworks), information concerning future sales, artists’ biographies and no search, selection, or decision support tools… and no alerts. In short, despite these major handicaps, the company generated a better revenue, on a like-for-like basis, than Artprice, until 2000.

Moreover, concerning France, Artprice has undeniable scientific and economic evidence that during the Minitel era, the French Ministry of Telecommunications (via its State subsidiary Transpac) experienced substantial Teletel data flow problems. In 1985 the Telecom Ministry invested heavily via Transpac to ensure the smooth flow of content from the server centres to the 14 million Minitel users.

That same year, dial-up short code 3614, with its paid subscription by check or credit card, was shelved and replaced more than 95% by the kiosk payment system.

What happened on 14 December 2017 with the FCC vote is a similar response.

*footnote:

In simple terms, the FCC ruling now allows Internet operators in the world, including the 13 root servers in the US (because the Internet is indeed under American tutelage) to guarantee the reliability of contents from A (content servers in the world) to Z (end customers) with a perfectly controlled flow, which was not the case until the vote to repeal Internet neutrality.

This historic vote will set the foundations for a properly dynamic and ‘virtuous’ economy and protect consumers who will benefit from a proper legal protection on purchased data. The introduction of contract law into the provision of contents will prevent the dissemination of “fake news” as well as of countless other forms of Internet misuse and abuse.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

https://artmarketinsight.wordpress.com/category/artprice-is-20-today/

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

thierry Ehrmann: « Le vote de la F.C.C. de la nuit dernière est l’événement le plus positif et marquant dans l’Histoire d’Artprice depuis 20 ans »

2017/12/15 Commentaires fermés

thierry Ehrmann fondateur et PDG d’Artprice: « Le vote de la F.C.C. de la nuit dernière est l’événement le plus positif et marquant dans l’Histoire d’Artprice depuis 20 ans et confirme de manière implacable ses prévisions de C.A. avec le kiosque payant par Internet dont elle a toujours été tenante du titre, rejetant toutes formes de publicité en ligne et considérant l’achat de contenus d’Artprice par carte bancaire comme une hérésie commerciale pure et simple. »

Artprice prend acte de la décision du 14.12.2017 de la toute puissante commission fédérale des communications américaine (F.C.C.) qui a abrogé le principe de la neutralité du Net.

Contrairement à des spéculations et des analyses tronquées, cette décision va dans l’intérêt et la protection juridique des Internautes *note bas de page, des opérateurs et des éditeurs de contenus de grande qualité comme Artprice.

Il est bon de noter que le prospectus IPO d’Artprice et l’ensemble des documents de référence déposés à l’AMF indiquent depuis toujours qu’Artprice avait choisi sans aucune ambiguïté le mode kiosque payant de 1 à 5$ la minute, avec 80% de réversion pour l’éditeur par l’opérateur télécom qui débite directement le montant sur la facture de son abonné.

En effet, Artprice a toujours rejeté de manière catégorique la publicité en ligne qui est nuisible pour l’Internaute, car, contrairement au mode télévision où le spectateur est passif, l’Internaute est par nature actif et considère la publicité en ligne comme un obstacle nocif à sa recherche d’information.

De même l’achat de contenus par carte bancaire prend un temps inimaginable par un processus fastidieux, qui ne cesse de s’alourdir au fil des ans, pour devenir rédhibitoire.

La preuve est donnée par Orange® sur un document de Wanadoo® stipulant que 70% des clients devant la plate-forme bancaire et la prise de coordonnées fastidieuse refusent ou abandonnent pour des simples paiements de contenus, à l’exclusion de l’achat de biens physiques qui ne concernent en aucun cas Artprice.

Le Groupe Serveur, maison-mère d’Artprice a bâti sa position de leader français sur Teletel (Minitel) depuis 1985 avec ses banques de données juridiques, judiciaires et économiques entre 5.57 Francs la minute et 9.21 Francs la minute.

Le Groupe Serveur, en 20 ans de fusions acquisitions, a vu systématiquement en 2 mois (45 jours, délai pour la DGAT Direction Générale des Affaires Télématiques pour passer du mode 3614 abonnement en mode kiosque payant 3617 ou 3629) le chiffre d’affaires d’une société éditrice de contenus en bases de données professionnelles se multiplier par un minimum de 5.

Artprice détient pour son propre cas sur le plan de l’expertise comptable la preuve absolue pour elle que le chiffre d’affaires explose par le kiosque payant.

En effet Artprice, en rachetant parmi ses nombreuses acquisitions, Artprice Annual, a pu constater qu’un franchisé Minitel détenant le 3617 Artcote depuis 1991 faisait un chiffre d’affaires exorbitant très proche du résultat net alors que ce dernier franchisé n’avait les données d’Artprice que 4 fois par an en mise à jour, aucun indice, aucune image (reproductions des œuvres), aucune vente future ni biographie, ni outils de tri et d’aide à la décision et alertes, et malgré ses handicaps majeurs, surpassait cependant le CA d’Artprice à périmètre constant jusqu’en 2000.

D’autre part, Artprice, à l’échelle de la France, a pour preuves scientifiques et économiques incontestables, le Ministère des Télécoms, qui, à l’époque du Minitel, connaissait par sa filiale étatique Transpac des problèmes de fluidité de données Teletel. En 1985 le Ministère des Télécoms a investi massivement à travers Transpac pour assurer la fluidité des centres serveurs de contenus aux 14 millions d’utilisateurs Minitel.

Cette même année le 3614 avec abonnement payant par chèque ou CB fut relégué aux oubliettes et remplacé à plus de 95% par le kiosque payant.

Ce qu’il s’est passé le 14.12.2017 avec le vote de la F.C.C. est une réplique similaire.

*Note bas de page:

Pour faire simple la décision de la F.C.C. permet désormais aux opérateurs mondiaux d’Internet dont les 13 serveurs racines sont aux USA, car Internet est bel et bien sous tutelle américaine, de pouvoir enfin garantir les contenus par la fiabilité de A (serveurs de contenus dans le Monde) à Z (client final) avec un débit parfaitement contrôlé, ce qui n’était pas le cas jusqu’au vote abrogeant la neutralité du Net.

Ce vote historique permet d’établir une véritable économie vertueuse et protège le consommateur qui bénéficiera d’une véritable protection juridique sur les données achetées permettant de nettoyer les fake news et les innombrables dérives de l’Internet par l’instauration du droit des contrats.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Exclusif: ce 9/12/2017, Artprice confirme que l’acquisition de Salvator Mundi de Da Vinci implique une médiation géopolitique et que les Musées du Vatican ont bien étudié l’offre

2017/12/10 Commentaires fermés

(Version V.O. Anglaise traduite en français)

Artprice confirme le contenu de son communiqué de presse du 8 décembre et, aujourd’hui (9 décembre), ajoute d’autres explications concernant cette vente historique:

Artprice Exclusif – Salvator Mundi de Da Vinci au Louvre Abu Dhabi est probablement le résultat d’une médiation géopolitique, impliquant des fonds d’investissement anglo-saxons, des pare-feu financiers et Mohammad Bin Salman (le prince héritier d’Arabie Saoudite), qui a pesé sur le prix final payé. L’œuvre serait apparemment assurée en exposition publique itinérante pour environ 700 millions de dollars.

En juin 2017, l’Arabie Saoudite et ses alliés, y compris les Emirats Arabes Unis, ont rompu tous les liens diplomatiques avec le Qatar, qui s’est récemment imposé comme l’un des principaux acteurs du marché mondial de l’art via l’Autorité Muséale du Qatar (Sheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani).

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Dans le même temps, conformément à la pratique courante, les Musées du Vatican, 12 au total, (grand compte client d’Artprice), ont longuement étudié l’opportunité de Salvator Mundi et en particulier comment interpréter l’iconographie du Christ de Da Vinci. Les Musées du Vatican sont des Musées Chrétiens et d’Art situés dans les limites de la ville du Vatican.

Ils exposent des œuvres de l’immense collection amassée par les papes à travers les siècles, dont certaines des sculptures classiques les plus célèbres et les chefs-d’œuvre les plus importants de l’art de la Renaissance dans le monde. Les musées contiennent environ 70 000 œuvres et emploient plus de 700 personnes qui travaillent dans 40 départements administratifs, scientifiques et de restauration différents.

Les différents communiqués, qui se contredisent de manière successive par les différents protagonistes de cette vente mettent en lumière l’approche théologique de ce tableau qui a été soigneusement évitée par les différents acteurs ne souhaitant pas que la vente soit altérée ou compromise par un point de vue théologique.

La peinture de Salvator Mundi peut également offenser les sensibilités saoudiennes: les portraits humains et surtout les portraits de personnages religieux sont interdits sous la stricte empreinte saoudienne de l’Islam, et celui-ci pose des problèmes particuliers car il dépeint Jésus comme «Sauveur du Monde» (dixit The New York Times).

Par le passé, les musées du Vatican ont toujours eu le droit d’examiner, de valider et, le cas échéant, d’acquérir des œuvres historiques qui ont joué un rôle important dans la propagation de la foi chrétienne. Bien que ce monopole de l’Église Romaine se soit progressivement retiré, il reste valable au 21ème siècle pour toutes les grandes œuvres d’art qui représentent les symboles de la foi chrétienne; et le Jésus-Christ peint par Léonard de Vinci comme «Sauveur du monde» est naturellement une telle représentation.

Artprice peut donc confirmer que la vente du «Salvator Mundi» de Da Vinci impliquait en effet une médiation géopolitique ainsi qu’une gestion diplomatique de ses implications religieuses et théologiques. Le résultat final, avec la peinture qui sera exposée au Louvre à Abu Dhabi, résulte de tous ces facteurs et la valeur vraisemblablement assurée de l’œuvre à 700 millions de dollars correspond très probablement à la valeur de la peinture dans le contexte de l’Industrie Muséale ®.

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/12/07/salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-au-louvre-abu-dhabi-et-bientot-ex-pose-au-louvre-paris-consacre-le-modele-de-l_industrie

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au Louvre Abu Dhabi et bientôt exposé au Louvre Paris consacre le modèle de l’Industrie Muséale® conçue par Artprice

Artprice qui avait en exclusivité donné le montage sophistiqué pour l’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au JDD et repris par l’AFP ce jour permet de mettre en lumière un schéma économique très élaboré.

Ce schéma s’inscrit parfaitement dans l’Industrie Muséale® telle que conceptualisée et enseignée par Artprice dès 2005.

thierry Ehrmann: « Artprice détient en grands comptes l’intégralité des musées mondiaux et bien évidemment le Louvre. De même les Emirats Arabes Unis, capitale Abu Dhabi, se situent dans les 10 premiers pays générateurs de logs (requêtes) chez Artprice, ce qui se passe de tout commentaire. »

En effet la grille de lecture nous donne une franchise du Louvre France au Louvre Abu Dhabi pour une concession sur le nom jusqu’en 2037 qui rapporte 400 millions d’euros au Louvre Paris. Ce dernier accompagné de 13 musées français a déjà prêté plus de 350 œuvres, par une dizaine de musées français.

Le montage final montre la mise en réseau de l’Industrie Muséale® avec des véhicules d’investissement et des opérations juridiques complexes.

Ces derniers démontrent sans ambiguïté un nouveau système économique, l’Industrie Muséale® , émergeant au XXIe siècle telle qu’Artprice l’a définie en 2005.

En effet nous avons bien une logique de flux entrants (billetterie et autres produits dérivés) et une logique de flux sortants par licences d’exploitation du nom et le coût d’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci, prix annoncé 3 mois avant par Artprice.

Ce prix de 450 millions de dollars résulte d’un savant pricing basé in fine sur l’EBITDA du bilan muséal et non, comme certains l’ont écrit, d’un non-sens absolu ne voulant pas admettre que l’Industrie Muséale® est désormais l’armature principale du Marché de l’Art mondial.

Cette dernière tire les prix vers le haut, en créant une pénurie sur les 3 secteurs de l’Art, ancien, moderne et contemporain, car une éventuelle revente d’un élément d’actif corporel d’une structure muséale en affecterait immédiatement sa billetterie.

Artprice qui sort son indice Artmuseum100® début 2018 met en évidence la mutation du musée, où le public en moins de 30 ans s’est multiplié par 10.

Artprice et son département d’économétrie travaillent d’ailleurs avec Twitter depuis 2 ans sur un panel élargi et strictement identifié de 39 millions de followers attachés aux 100 principaux musées Fine Art du Monde.

thierry Ehrmann: « Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, et les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020. »

Artprice, en tant que Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, ne peut que profiter de cette croissance du Marché de l’Art, avec la montée en puissance de l’Industrie Muséale®.

Rappel de l’industrie muséale® telle que conceptualisée par Artprice dans ce communiqué:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

http://www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Exclusive: Today, 9 December 2017, Artprice confirms that the acquisition of Da Vinci’s Salvator Mundi involved geopolitical mediation, and that the Vatican Museums did indeed study the offer.

2017/12/09 Commentaires fermés
Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

 

Artprice confirms the contents of its press release of 8 December and, today (9 December), adds further explanations concerning this historic sale:

Artprice Exclusive – Da Vinci’s Salvator Mundi at the Louvre Abu Dhabi is likely the result of a geopolitical mediation, involving Anglo-Saxon investment funds, financial firewalls and Mohammad Bin Salman (the Crown Prince of Saudi Arabia), who actually bridled the final price paid. The artwork is apparently being insured for around 700 million dollars.

In June 2017, Saudi Arabia and its allies, including the United Arab Emirates, broke off all diplomatic ties with Qatar, which in recents years has established itself as a leading force on the global art market via the Qatar Museum Authority (Sheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani).

Meanwhile, in accordance with standard practice, the Vatican Museums (12 in total) extensively studied the Salvator Mundi opportunity and particularly how to interpret Da Vinci’s Christ iconography.

The series of differents communiqués on the subject by the different protagonists in the sale – each contradicting the previous one – suggests that the painting is theologically explosive, and it is clear that, in the end, the different protagonists preferred to avoid the topic, considering the theological “hotness” as potentially damaging to the success of the sale.

The Salvator Mundi painting may also offend Saudi sensibilities: human portraits and especially portraits of religious figures are forbidden under the strict Saudi brand of Islam, and this one raises particular issues because it depicts Jesus as “Savior of the World” (dixit The New York Times).

In the past, the Vatican Museums always had a clear right to examine, validate and, where appropriate, acquire historical artworks that played a significant role in the propagation of the Christian faith. Although this RC monopoly has gradually receded, it remains valid in the 21st century for all major work of art that depict the symbols of the Christian faith; and the Jesus Christ painted by Leonardo Da Vinci as “Savior of the World” is naturally one such representation.

Artprice can therefore confirm that the sale of the Da Vinci’s « Salvator Mundi » did indeed involve geo-political mediation as well as diplomatic management of its religious and theological implications. The final outcome, with the painting being exhibited at the Louvre in Abu Dhabi, is therefore the result of all these factors and the insured value of the artwork at 700 million dollars most likely corresponds perfectly to the painting’s value in a Museum Industry ® context.

For further information, read our 7 Dec. 2017 release https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/12/07/news-of-da-vinci_s-salvator-mundi-being-exhibited-at-the-abu-dhabi-louvre-and-soon-at-the-paris-louvre-entirely-endorses

News of Da Vinci’s Salvator Mundi being exhibited at the Abu Dhabi Louvre –and soon at the Paris Louvre– entirely endorses Artprice’s Museum Industry®

Having provided an exclusive explanation of the sophisticated financial arrangements behind the recent acquisition of Leonardo Da Vinci’s Salvator Mundi an explanation that was picked up by Agence France Presse today, Artprice has highlighted a highly sophisticated economic model.

The arrangements for the acquisition of the Da Vinci masterpiece correspond perfectly to the Museum Industry® model that Artprice conceptualized in 2005 and has taught ever since.

According to thierry Ehrmann, All the of the world’s major museums hold accounts with Artprice, including of course the Louvre. The United Arab Emirates, with its capital Abu Dhabi, is one of the top 10 most active countries accessing Artprice’s databases…

Here’s the deal: the Paris Louvre sells a “Louvre” franchise to Abu Dhabi until 2037. The latter pays a total of 400 million euros to the Paris Louvre for the right to use the Louvre name. The latter, accompanied by 13 French museums, convenants to lend artworks to Abu Dhabi – 10 museums have already lent more than 350 artworks.

These arrangements shows the Museum Industry® collaborating within a network, using investment vehicles and complex legal structures.

They unambiguously prove the emergence in the twenty-first century of a new economic sector – the Museum Industry® – exactly as Artprice described it back in 2005.

In short, we have a classic business model with inflows (ticketing and derivative income) and outflows – operating license costs plus acquisition costs… in this case, the price of Da Vinci’s Salvator Mundi, a price predicted by Artprice three months prior to its sale.

The 450 million dollars paid for the painting is the result of an intelligent investment decision based on the Louvre museum’s annual operating income (ebitda) and not on some wild extravagance. Those who believe it is the latter have failed to understand that the Museum Industry® is now the principal structure of the global art market.

This structure is driving art prices up by creating scarcity on the three principal segments of the Art Market: Old Masters, Modern Art and Contemporary Art, and we see that within this industry configuration, the resale of a “major tangible asset” can have an immediate impact on ticket revenue.

Artprice – which will be launching its own museum ranking index (Artmuseum100®) in early 2018 – highlights the transformation of museums, whose clientele has grown tenfold in the last 30 years.

Artprice and its econometrics department has been collaborating with Twitter for two years on a giant sample of 39 million identified followers with links to the world’s 100 principal Fine Art museums.

According to thierry Ehrmann, This massive expansion of the global Museum Industry® goes hand-in-hand with a major soft-power competition between the world’s nations, particularly its major powers (China / US) and the Gulf States. Indeed, soft-power rivalry is leading the art market inexorably towards spectacular new auction results. In our well-documented view, we are likely to see results around the billion dollar threshold by 2020.

As the world leader in Art Market information, Artprice can only benefit from this growth of the Art Market, driven essentially by the increasing power of the Museum Industry®.

For a reminder of the Museum Industry® conceptualized by Artprice, please read this press release: https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

Artprice Exclusive – Da Vinci’s Salvator Mundi at the Louvre Abu Dhabi is Likely the Result of a Geopolitical Mediation

2017/12/08 Commentaires fermés

Artprice Exclusive – Da Vinci’s Salvator Mundi at the Louvre Abu Dhabi is likely the result of a geopolitical mediation, involving Anglo-Saxon funds, firewalls and Mohammad Bin Salman -the Crown Prince of Saudi Arabia-, which curbed its price. Insurance fees for a public exhibition are estimated at 700 million dollars approximately. In June 2017Saudi Arabia and its allies, including the United Arab Emirates, broke off all diplomatic ties with Qatar after in the last few years in the Gulf region, Qatar had established its leadership on the Art Market with the Qatar Museum Authority (Sheikh Hamad Bin Khalifa Al-Thani).

For further information, read our 7 Dec. 2017 release https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/12/07/news-of-da-vinci_s-salvator-mundi-being-exhibited-at-the-abu-dhabi-louvre-and-soon-at-the-paris-louvre-entirely-endorses

News of Da VinciSalvator Mundi being exhibited at the Abu Dhabi Louvre and soon at the Paris Louvre entirely endorses Artprices Museum Industry®

Having provided an exclusive explanation of the sophisticated financial arrangements behind the recent acquisition of Leonardo Da Vinci’s Salvator Mundi an explanation that was picked up by Agence France Presse today, Artprice has highlighted a highly sophisticated economic model.

The arrangements for the acquisition of the Da Vinci masterpiece correspond perfectly to the Museum Industry® model that Artprice conceptualized in 2005 and has taught ever since.

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times« , an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps http://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

thierry Ehrmann – e-mail: ir@artprice.com

SOURCE Artprice.com

According to thierry Ehrmann, All the of the worlds major museums hold accounts with Artprice, including of course the Louvre. The United Arab Emirates, with its capital Abu Dhabi, is one of the  top 10 most active countries accessing Artprices databases… »

Here’s the deal: the Paris Louvre sells a « Louvre » franchise to Abu Dhabi until 2037. The latter pays a total of 400 million euros to the Paris Louvre for the right to use the Louvre name. The latter, accompanied by 13 French museums, convenants to lend artworks to Abu Dhabi – 10 museums have already lent more than 350 artworks.

These arrangements shows the Museum Industry® collaborating within a network, using investment vehicles and complex legal structures.

They unambiguously prove the emergence in the twenty-first century of a new economic sector – the Museum Industry® – exactly as Artprice described it back in 2005.

In short, we have a classic business model with inflows (ticketing and derivative income) and outflows – operating license costs plus acquisition costs… in this case, the price of Da Vinci’s Salvator Mundi, a price predicted by Artprice three months prior to its sale.

The 450 million dollars paid for the painting is the result of an intelligent investment decision based on the Louvre museum’s annual operating income (ebitda) and not on some wild extravagance. Those who believe it is the latter have failed to understand that the Museum Industry® is now the principal structure of the global art market.

This structure is driving art prices up by creating scarcity on the three principal segments of the Art Market: Old Masters, Modern Art and Contemporary Art, and we see that within this industry configuration, the resale of a « major tangible asset » can have an immediate impact on ticket revenue.

Artprice – which will be launching its own museum ranking index (Artmuseum100®) in early 2018 – highlights the transformation of museums, whose clientele has grown tenfold in the last 30 years.

Artprice and its econometrics department has been collaborating with Twitter for two years on a giant sample of 39 million identified followers with links to the world’s 100 principal Fine Art museums.

According to thierry Ehrmann, This massive expansion of the global Museum Industry® goes hand-in-hand with a major soft-power competition between the world’s nations, particularly its major powers (China / US) and the Gulf States. Indeed, soft-power rivalry is leading the art market inexorably towards spectacular new auction results. In our well-documented view, we are likely to see results around the billion dollar threshold by 2020.

As the world leader in Art Market information, Artprice can only benefit from this growth of the Art Market, driven essentially by the increasing power of the  Museum Industry®.

For a reminder of the Museum Industry® conceptualized by Artprice, please read this press release: https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

http://www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au Louvre Abu Dhabi et bientôt exposé au Louvre Paris consacre le modèle de l’Industrie Muséale® conçue par Artprice

2017/12/07 Commentaires fermés

Artprice qui avait en exclusivité donné le montage sophistiqué pour l’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au JDD et repris par l’AFP ce jour permet de mettre en lumière un schéma économique très élaboré.

Ce schéma s’inscrit parfaitement dans l’Industrie Muséale® telle que conceptualisée et enseignée par Artprice dès 2005.

thierry Ehrmann: « Artprice détient en grands comptes l’intégralité des musées mondiaux et bien évidemment le Louvre. De même les Emirats Arabes Unis, capitale Abu Dhabi, se situent dans les 10 premiers pays générateurs de logs (requêtes) chez Artprice, ce qui se passe de tout commentaire. »

En effet la grille de lecture nous donne une franchise du Louvre France au Louvre Abu Dhabi pour une concession sur le nom jusqu’en 2037 qui rapporte 400 millions d’euros au Louvre Paris. Ce dernier accompagné de 13 musées français a déjà prêté plus de 350 œuvres, par une dizaine de musées français.

Le montage final montre la mise en réseau de l’Industrie Muséale® avec des véhicules d’investissement et des opérations juridiques complexes.

Ces derniers démontrent sans ambiguïté un nouveau système économique, l’Industrie Muséale® , émergeant au XXIe siècle telle qu’Artprice l’a définie en 2005.

En effet nous avons bien une logique de flux entrants (billetterie et autres produits dérivés) et une logique de flux sortants par licences d’exploitation du nom et le coût d’acquisition du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci, prix annoncé 3 mois avant par Artprice.

Ce prix de 450 millions de dollars résulte d’un savant pricing basé in fine sur l’EBITDA du bilan muséal et non, comme certains l’ont écrit, d’un non-sens absolu ne voulant pas admettre que l’Industrie Muséale® est désormais l’armature principale du Marché de l’Art mondial.

Cette dernière tire les prix vers le haut, en créant une pénurie sur les 3 secteurs de l’Art, ancien, moderne et contemporain, car une éventuelle revente d’un élément d’actif corporel d’une structure muséale en affecterait immédiatement sa billetterie.

Artprice qui sort son indice Artmuseum100® début 2018 met en évidence la mutation du musée, où le public en moins de 30 ans s’est multiplié par 10.

Artprice et son département d’économétrie travaillent d’ailleurs avec Twitter depuis 2 ans sur un panel élargi et strictement identifié de 39 millions de followers attachés aux 100 principaux musées Fine Art du Monde.

thierry Ehrmann: « Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, et les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020. »

Artprice, en tant que Leader mondial de l’Information sur le Marché de l’Art, ne peut que profiter de cette croissance du Marché de l’Art, avec la montée en puissance de l’Industrie Muséale®.

Rappel de l’industrie muséale® telle que conceptualisée par Artprice dans ce communiqué:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci bientôt exposé au Musée du Louvre avec La Joconde démontre la réalité de l’économie de l’Industrie Muséale(R) conceptualisée par Artprice

2017/11/30 Commentaires fermés

Artprice après avoir donné le prix 3 mois avant du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci (Agence AOF) a expliqué dans ses différents communiqués dont:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Mais également lors de son interview au JDD, que l’économie de l’Industrie Muséale® (conceptualisée par Artprice depuis 2005) est à l’origine de la construction de ce prix record et que ce dernier ne pouvait s’entendre qu’à travers le changement de paradigme du Marché de l’Art dont elle devient le moteur principal.

thierry Ehrmann: « La preuve absolue en est donnée ce matin par l’interview de Jean-Luc Martinez, Président Directeur du Musée du Louvre, qui a affirmé sur RTL être en négociation pour exposer le Salvator Mundi à côté de La Joconde pour une exposition consacrée à Léonard De Vinci pour les 30 ans du Grand Louvre. De même la dépêche AFP datée de quelques minutes se fait l’écho de cette information capitale par son fil international.

Nous sommes donc bien au cœur du modèle économique de l’Industrie Muséale® où une telle exposition va faire croître de manière exponentielle la billetterie payante du Louvre.

De même, une telle affirmation venant d’un des plus hauts fonctionnaires du Ministère de la Culture ne peut être mise en doute.

Cette nouvelle science économique enseignée par Artprice dans le Marché de l’Art aspire implacablement les prix vers le haut. Premièrement, nous avons très vite observé le caractère exponentiel de la création des Musées d’Art dans le Monde. Effectivement selon notre méta étude, il s’est construit plus de Musées d’Art entre le 01/01/2000 et le 31/12/2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

De même, il se construit chaque année 700 musées d’Art sur les 5 continents à caractères internationaux avec un minimum de 4500 œuvres d’Art.

Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, ou les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020 ».

En effet Artprice a pris connaissance par son Intranet relié aux Maisons de Ventes des ventes prestigieuses en cours d’élaboration. Selon notre département d’économétrie et nos algorithmes aidés du Big Data, nous pouvons d’ores et déjà affirmer d’une manière certaine que plusieurs ventes dépasseront le milliard de $, notamment la collection de David et Peggy Rockefeller en Mai prochain à New York chez Christie’s.

Le Marché de l’Art, comme l’a indiqué Artprice dans ses rapports et présent communiqué, ne cesse de battre des records quel que soit le segment, Maîtres anciens, Art moderne, Art contemporain. Quelques exemples: Kerry James Marshall – Still Life with Wedding Portrait – Christie’s NY 15 nov 2017, Carmen HERRERA – Untitled (Orange and Black) (1956) – Phillips NY 16 Nov 2017 et cette semaine les records pulvérisés de Camille Claudel chez Artcurial avec la préemption de nombreux musées justement.

De même The New York Times il a quelques jours rejoignait l’analyse d’Artprice sur l’Industrie Muséale®.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi to be exhibited at the Louvre Museum alongside the Mona Lisa is evidence the Museum Industry(R) economy conceptualized by Artprice is a reality

2017/11/30 Commentaires fermés

Artprice had given the price for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi 3 months in advance (AOF press agency) and has explained it in its different releases including the following:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Artprice also explained in a interview with French newspaper JDD that the Museum Industry® economy (conceptualized by Artprice since 2005) is the foundation of the construction of this record price, which could only be understood through the Art Market’s paradigm shift of which she has become the main driving force.

thierry Ehrmann: « The absolute proof has been given this morning when Jean-Luc Martinez, President-Director of the Louvre museum, in an interview with RTL radio, stated that exhibiting the Salvator Mundi alongside the Mona Lisa in the context of a Leonardo da Vinci exhibition for the celebration of the Grand Louvre’s 30th Anniversary was under negotiation. The AFP dispatch, released a few minutes ago, also reported the capital information through its international news feed.

That is the heart of the Museum Industry®’s business model, that sees such an exhibition have an exponential impact on the growth of the Louvre’s ticket sales.

Also, no one will dare doubt the statement of a senior official at the French Ministry of Culture.

The new economic science – taught by Artprice – is relentlessly pushing prices up. Our conviction about the evolution of the art market started with a simple observation: the exponential nature of art museum openings around the world. In 2014 an Artprice meta-study revealed that more art museums opened between January 2000 and December 2014 than during the entire 19th and 20th centuries.

It also revealed that roughly 700 new art museums are being built every year on 5 continents, each with international vocations and each with at least 4,500 artworks.

This massive expansion of the global museum industry® goes hand-in-hand with a major soft-power competition between the world’s nations, particularly its major powers (China / US) and the Gulf States. Indeed, soft-power rivalry is leading the art market inexorably towards spectacular new auction results. In our well-documented view, we are likely to see results around the billion dollar threshold by 2020.”

Indeed, thanks to its direct Intranet link to major Auction Houses, Artprice is aware of plans for prestige sales in the near future. According to our econometrics department and our Big Data algorithms, we can already predict that several sales will generate results in excess of one billion dollars, notably Christie’s sale of the David and Peggy Rockefeller collection next May in New York.

The Art Market, as reported by Artprice in its reports and the present release, is recording one record after the other for all periods – Old Master, Modern Art & Contemporary Art. To name a few: Kerry James Marshall – Still Life with Wedding Portrait – Christie’s NY 15 Nov. 2017; Carmen HERRERA – Untitled (Orange and Black) (1956) – Phillips NY 16 Nov. 2017; this week, the record for Camille Claudel was shattered at Artcurial, with the preemption of many museums, precisely.

Also, The New York Times agreed with Artprice’s analysis on the Museum Industry®.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

The New York Times agrees with Artprice’s anticipation of the complete redefinition of the art market’s price scale after Leonardo Da Vinci’s Salvator Mundi record

2017/11/27 Commentaires fermés

Artprice’s dedicated global publications monitoring team – part of its Artmarket Insight news agency – cannot but react warmly to the article published on 24 November 2017 in the New York Times. Penned by Scott Reyburn, one of the world’s most famous art journalists, its title perfectly concords with Artprice’s analysis. Entitled How This Leonardo’s Mind-Blowing Price Will Change the Art Market, the article is available online at:

https://www.nytimes.com/2017/11/24/arts/design/salvator-mundi-leonardo.html

thierry Ehrmann: “Artprice notes the perfect concordance of this article with our press release on 19 November 2017, available online at:

for the English version:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

It is now clear that the new auction record of $450.3 million for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi has led to an almost identical appreciation of where the art market is going on both sides of the Atlantic… except that our analysis was publicised well before the result.

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Indeed, the new record has immediately ratcheted high-end art prices with a number of works fetching significantly higher than their estimates. Artprice has long predicted the formation of a new economic model within the art market, a model that is now clearly emerging because the art market has become efficient, mature and liquid and is now an appropriate subject for sophisticated econometric and technical analysis.

However, the art market’s revolution is not just limited to its price scale and structure: by including Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi in a sale of Contemporary Art Christie’s has completely overturned a long-standing convention. This remarkable break with tradition by a secular institution represents a major milestone for the future of the art market as it mutates into a proper market economy with the Internet serving as its primary market forum (auction sales are becoming increasingly dematerialized).

Thierry Ehrmann: “The Museum Industry®, a business model that Artprice conceptualised and IP copyrighted as of 2005, is driving this paradigm shift.

The new economic science – taught by Artprice – is relentlessly pushing prices up. Our conviction about the evolution of the art market started with a simple observation: the exponential nature of art museum openings around the world. In 2014 an Artprice meta-study revealed that more art museums opened between January 2000 and December 2014 than during the entire 19th and 20th centuries.

It also revealed that roughly 700 new art museums are being built every year on 5 continents, each with international vocations and each with at least 4,500 artworks.

This massive expansion of the global museum industry® goes hand-in-hand with a major soft-power competition between the world’s nations, particularly its major powers (China / US) and the Gulf States. Indeed, soft-power rivalry is leading the art market inexorably towards spectacular new auction results. In our well-documented view, we are likely to see results around the billion dollar threshold by 2020.

Indeed, thanks to its direct Intranet link to major Auction Houses, Artprice is aware of plans for prestige sales in the near future. According to our econometrics department and our Big Data algorithms, we can already predict that several sales will generate results in excess of one billion dollars, notably Christie’s sale of the David and Peggy Rockefeller collection next May in New York.

Artprice also notes that Sotheby’s is preparing a particularly flamboyant 2018 with a series of spectacular sales that should allow the firm to close the gap that has recently emerged with its primary rival.

We are also receiving similar signals from Asia, particularly from China.

Less than an hour before this communiqué was released, France Television published an article based 100% on Artprice’s copyrighted (2005) analysis of the Museum Industry® as a way of understanding the price of artworks.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/video-deux-dix-ou-cinquante-milliards-d-euros-ca-vaut-combien-la-joconde_2481337.html

The Mona Lisa is arguably the most famous painting in the world. Tourists flock to admire the painting in the Louvre. It is also one of the few paintings entirely created produced by one of the greatest artists in history. Rarity, celebrity, technical perfection, a cocktail that makes its value difficult to estimate. An expert and two auctioneers interviewed by FranceInfo made a rational calculation based on quantifiable variables.

For Elsa Gody, you can apply a simple formula: take the price of a ticket to the Louvre Museum, multiply it by the number of visitors over a given period… According to the Catawiki auctioneer “that comes to about two billion euros”. His colleague Pierre Blanchet is less ‘rational’ arguing that the ‘passion’ for the painting makes its value impossible to estimate, especially during an auction where prices can quickly soar. … / … « Why not 10 billion? » he finally says.

Artprice hereby predicts that the Art Market will definitively change price scale in 2018.

In view of the above, Artprice confirms that in 2018 the Art Market will definitely change its price scale, both in the terms of total turnover and in terms of spectacular new records for Old Master, Modern and Contemporary artworks sold in prestige catalogued sales that will fetch around one billion dollars.

According to our econometrics department over 180 artists should substantially renew their their auction records in 2018. The face of the Art Market, which Artprice has become an integral part of as the World Leader in Art Market Information for 20 years, has now definitively changed.

www.artprice.com

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 700,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157

The New York Times rejoint l’anticipation d’Artprice après le record du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci chez Christie’s sur le changement d’échelle du Marché de l’Art.

2017/11/26 Commentaires fermés

Par son agence de presse Artmarket Insight et sa cellule de surveillance des publications mondiales concernant le Marché de l’Art, Artprice ne peut que revenir sur l’article paru le 24 Novembre 2017 dans The New York Times, dont le titre évocateur est : « How This Leonardo’s Mind-Blowing Price Will Change the Art Market », signé Scott Reyburn, une des plumes les plus reconnues au Monde parmi les journalistes anglos-saxons traitant de l’actualité du Marché de l’Art, et disponible en ligne sur :

https://www.nytimes.com/2017/11/24/arts/design/salvator-mundi-leonardo.html

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

thierry Ehrmann: « Artprice prend note de l’adéquation parfaite de cet article avec notre communiqué bilingue publié le 19 Novembre 2017 et disponible en ligne sur :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-le-record-pour-salvator-mundi-de-leonardo-da-vinci-demontre-que-l_industrie-museale-reg-revolutionne-le-modele

et pour la version anglaise:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/11/19/artprice-the-auction-record-for-salvator-mundi-by-leonardo-da-vinci-proves-that-the-museum-industry-reg-is-completely

En effet, force est de constater que de part et d’autre de l’Atlantique, la synthèse est identique après le record à 450,3 millions de dollars établi par le Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci: le Marché de l’Art change définitivement d’échelle.

En effet, ce record a permis immédiatement à d’autres œuvres d’atteindre des adjudications très sensiblement supérieures à l’estimation de base. Ce modèle de distribution des prix confirme que le Marché de l’Art au regard de l’économétrie et de l’analyse technique est un marché désormais efficient, mature et liquide.

Mais ce n’est pas tout, en incluant Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci dans une vente d’Art Contemporain, Christie’s a brisé les codes. Cette disruption au sein même d’une institution séculaire est un signal pour le moins remarquable quant à l’avenir du Marché de l’Art, qui bascule dans une économie de marché, où Internet devient le lieu unique des ventes publiques qui ne cessent de se dématérialiser.

thierry Ehrmann: « L’Industrie Muséale®, dont Artprice a entièrement conceptualisé et protégé au titre de la propriété intellectuelle le modèle économique dès 2005, est le moteur de ce changement de paradigme.

Cette nouvelle science économique enseignée par Artprice dans le Marché de l’Art aspire implacablement les prix vers le haut. Premièrement, nous avons très vite observé le caractère exponentiel de la création des Musées d’Art dans le Monde. Effectivement selon notre méta étude, il s’est construit plus de Musées d’Art entre le 01/01/2000 et le 31/12/2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

De même, il se construit chaque année 700 musées d’Art sur les 5 continents à caractères internationaux avec un minimum de 4500 œuvres d’Art.

Ce soft power entre les grandes puissances, que sont la Chine et les USA, ou les pays du Golfe, est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®, avec donc inexorablement de nouvelles ventes spectaculaires à venir, avec en ligne de mire le franchissement du cap du milliard de $ pour une œuvre d’ici 2020 ».

En effet Artprice a pris connaissance par son Intranet relié aux Maisons de Ventes des ventes prestigieuses en cours d’élaboration. Selon notre département d’économétrie et nos algorithmes aidés du Big Data, nous pouvons d’ores et déjà affirmer d’une manière certaine que plusieurs ventes dépasseront le milliard de $, notamment la collection de David et Peggy Rockefeller en Mai prochain à New York chez Christie’s.

Artprice souligne que Sotheby’s prévoit elle aussi une année 2018 flamboyante avec la préparation de ventes spectaculaires lui permettant de remonter son handicap face à sa rivale de toujours.

Un même écho se prépare en Asie, notamment en Chine.

Il y a moins d’une heure avant ce communiqué, France Télévision publie l’article qui au passage se fonde à 100% sur le raisonnement de l’Industrie Muséale® propriété d’Artprice depuis 2005 pour établir le prix d’une œuvre.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/video-deux-dix-ou-cinquante-milliards-d-euros-ca-vaut-combien-la-joconde_2481337.html

« La raison ? La Joconde est sans doute la toile la plus connue au monde. Les touristes affluent pour venir l’admirer au Louvre. Elle est aussi l’une des rares peintures intégralement produites par l’un des plus grands artistes de l’histoire. Rareté, célébrité, perfection technique, un cocktail qui rend son estimation compliquée. Un expert et deux commisaires-priseurs rencontrés par FranceInfo ont entrepris un calcul rationnel s’appuyant sur des variables quantifiables.

Pour Elsa Gody, il est nécessaire d’appliquer une formule simple : prendre le prix du billet du musée du Louvre, le multiplier par le nombre de visiteurs sur une période donnée… « On arrive à peu près à deux milliards d’euros », soutient la Commissaire-priseur chez Catawiki. Son confrère Pierre Blanchet, lui, est moins rationnel car « la passion » autour de ce tableau rend toute estimation difficile, surtout au cours d’une vente aux enchères où les prix peuvent rapidement s’envoler. …/… « Pourquoi pas 10 milliards d’euros », finit-il par lâcher. »

En conséquence Artprice confirme qu’en 2018 le Marché de l’Art va définitivement changer d’échelle.

En conséquence Artprice confirme qu’en 2018 le Marché de l’Art va définitivement changer d’échelle, tant par le chiffre d’affaires global, que par des records spectaculaires sur les segments de l’Art ancien, moderne et contemporain et des ventes cataloguées de prestige qui atteindront le milliard de $.

Selon notre département d’économétrie plus de 180 artistes devraient exploser leurs records en 2018. Le Marché de l’Art qu’Artprice accompagne en tant que Leader Mondial de l’Information sur le Marché de l’Art depuis 20 ans a définitivement changé de visage.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Artprice: the auction record for Salvator Mundi by Leonardo da Vinci proves that the Museum Industry® is completely revolutionizing the Art Market’s economic model

2017/11/20 Commentaires fermés

The consensus of estimates surrounding the price potential of Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi was nowhere near the mark and the final result of $450.3 million left a lot of dropped jaws. As the instigator of the concept of a “Museum Industry® revolutionizing the economic model of the Art Market”, it is natural that Artprice, acutely aware of the intensifying interaction between the Art Market and the world of finance, should comment on this latest result.

Artprice – the world leader in art market services, solicited by hundreds of media organisations around world for the quality of its information about the Art Market – hereby wishes to explain that the price paid for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi is in fact the culmination of a perfectly logical and sober price construction process that has nothing to do with flights of emotion or reckless risk-taking.

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

thierry Ehrmann founder and CEO of Artprice: “If you look carefully at each of our press releases on the AMF’s (France’s Financial Market’s Authority) approved website and our studies of the Museum Industry® (whose economic model Artprice fully conceptualised in 2005), you will see that our econometrics and statistics department has been preparing the Art market for this price for years. As reported by AOF press agency, Artprice predicted that Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi would fetch as much as $450 to 500 million.

In fact, Artprice has been the only organisation to repeatedly predict in studies (AMF reference document) that the global Fine Art auction record will inexorably head towards the billion dollar level, after a pause at the $500 million level. We have now reached the halfway stage with Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi.

We have discussed this price evolution since February 2015. We are now almost halfway there and it seems inevitable that our forecast will be confirmed by 2020.” Meanwhile the enormous gap that has appeared between Pablo Picasso’s Les Femmes d’Alger ($179.4 million in 2015) and Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi ($450.3 million) will no doubt diminish progressively over the coming months.

The latest auction records in the Contemporary Art segment (formerly the smallest of the Art Market) have promoted Jean-Michel Basquiat into an ever-expanding club of artists who have exceeded $100 million at auction.

Basquiat is the first Contemporary to join a club that already includes the Modern artists Picasso, Modigliani, Bacon, Giacometti, Munch and Warhol! Taking all parameters into account, the latest Basquiat result represents a genuinely important economic marker and an unprecedented economic performance that the Contemporary Art Market is highly likely to exceed again this year.

Indeed, Christie’s idea of integrating Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi into a Contemporary Art instead of a traditional Old Masters sale was a stroke of genius reflecting their understanding that the Contemporary Art market now has very close ties with the financial sector and the banking sector.

As an American photographer told France’s Europe 1 radio station, “the crazy 19-minute sequence crashed through thresholds that were inconceivable in an art auction context, even for art market specialists, and the tension in the room was reminiscent of Wall Street trading.”

For Artprice, the price paid for the da Vinci painting is a perfectly logical result because it matches the economic and financial concept of the Museum Industry® that Artprice (alone) formalized and IP-protected many years ago.

Artprice has been the global leader in Art Market information for 20 years and possesses the most comprehensive art market information bank in the world. With its databases and its longstanding partnership with Artron (China’s powerful State-sponsored Art Market Information group) Artprice developed the innovative concept of a Museum Industry®. Nowadays this concept is universally accepted and taught everyday throughout the world, and its validity is regularly confirmed by the Art Market’s evolution.

According to thierry Ehrmann, “this new economic science within the Art Market is relentlessly inflating prices. We were quick to understand the exponential nature of museum openings around the world. Our meta-data revealed that more museums were built between January 2000 and December 2014 than during the entire 19th and 20th centuries.

The industry is producing no less than 700 museums a year on five continents, all with “international” vocations and a minimum of 4,500 works of art. The Soft Power race between major powers (with China now dominating the USA on the Art market) is a powerful geopolitical motor of the exponential development of the Museum Industry®.

It is therefore this new industry – with its appetite for museum quality works – that is the primary driving factor in the spectacular growth of the Art Market. The Art Market is now mature, liquid and efficient, offering yields of 12% to 15% per annum on works acquired over $100,000. On museum pieces costing over a million dollars, the yields are outstanding, and works priced over a million dollars are now commonplace in public sales.

Faced with a negative interest-rate environment and seeing the Art Market’s excellent resistance to the worst financial and economic crises of the past 17 years, lots of investments funds and wealth managers are directing big money towards the Museum Industry® at the heart of the Art Market.

In short, top-bracket investment funds and wealth managers have found a level of profitability in the Art Market that has become increasingly difficult to generate elsewhere, and they are reassured by the Art Market’s maturity, efficiency and liquidity.

With its decision-support tool that functions much like Bloomberg’s financial trading screens, Artprice is now selling “Artprice Screen®” to financial institutions and banks throughout the world. The figures speak for themselves: in 2005, financial institutions and banks represented 7,000 of Artprice’s client accounts and these were essentially Private Banking and Family Office accounts.

Today we have more than 36,000 major accounts, including ordinary deposit banks, who have adopted Artprice’s screens in their IT systems. This undoubtedly represents a revolution for the Art Market.

Our current sales projections concerning subscriptions to “Artprice Screen®” from the financial and banking sector suggest a massive increase in Artprice’s turnover.

Our current sales projections concerning subscriptions to “Artprice Screen®” from the financial and banking sector suggest a massive increase in Artprice’s turnover. Artprice is the only player on the financialised Art Market, and its proprietary R&D and intellectual property rights give it a perfectly legal monopoly resulting from years of innovation, research and development. Our state-awarded BPI status (for “innovative” companies) reflects this effort.

As well as trading rooms around the globe, Artprice notes that major museums have acquired dozens of screens (Artprice Screen Multi User), turning themselves into financial operators.

In strict compliance with European, US and French domestic laws on personal data, Artprice uses its Big Data and its algorithms (pre AI) to analyse more than 18 billion free or paid real-time searches every year.

Since the 1980s when the Art Market started to accelerate, we have seen an impressive series of museum constructions, extensions and renovations in metropolises and smaller cities around the world, often involving the most famous architects.

In addition, as of the 1990s, a whole generation of industrialists has made lasting impressions on the cultural lives of their respective countries by building an incredible number of Contemporary Art museums particularly in the USA, Europe, Middle East and China.

Museums are increasingly monumental… with grand and spectacular architecture. The latest to open was the Louvre in Abu Dhabi, designed by famous architect Jean Nouvel.

Museum now have an industrial vision of their own profitability because they need to know how long it will take to get a return on their investments. That is the fundamental reality underlying the Museum Industry® developed by Artprice.

Conversely, the economy of live performances is governed by a very different logic. According to Baumol and Bowen’s analysis, the performing arts suffer from a substantial productivity disadvantage: to put on a play by Molière in 1664 you needed two hours and twelve actors. In 2017, it stall takes two hours and twelve actors: i.e. no productivity gain over more than three centuries.

The Museum Industry® is based on a fundamental data

The Museum Industry® is based on a fundamental data: the transformation of the role of the museum. In the past, museums developed in the spirit of French “enlightenment” where the primary function was to confiscate artworks from the aristocrats and the church and show them to the people (such was the will of Napoléon Bonaparte…). Today French sociologists refers to this model as having generated a particular museum malady… the curator’s migraine.

Since the 1980s, Peggy Guggenheim, preceded by the visionary André Malraux, began the historic transformation of this function, and of the very definition of a museum.

Artprice has argued that museum malady is essentially caused by holding immutable and fixed collections focused on the period 1850/1980, and that this malady has now been permanently cured by the “cultural revolution” of museums.

No longer content with providing homes for the dusty treasures of bygone empires, the new museum concept offers a dynamic response to the public’s free time in spaces where spectacular collections rub shoulders with all types of mass media expressions, real and virtual artworks and rewarding cultural activities… an exciting and often interactive spatial experience. These new spaces attract millions of visitors on every continent.

Artprice was the first to coin the phrase “Museum Industry®”. Indeed a museum, freed from its State-imposed constraint state of “preservation for posterity”, can now be regarded as an industry, particularly from an investment point of view. Generally speaking, the design, construction and development of a museum’s collection requires heavy investment over an 8 to 10-year period.

Once these heavy investments have been made, public attendance is not limited in the same way that it is with the performing arts, and structural expenses mainly boil down to insurance, maintenance, marketing and occasional restoration work on the collection. Once up and running, a museum can intervene in the Art Market as a key player.

This business logic has been extensively exploited by the Louvre Museum which has marketed its brand to wealthy countries like the USA and UAE. However, Artprice’s presentation of the Museum Industry® in 2017 must end with a superb quote from André Malraux’s Imaginary Museum (1947) in which the author analyses the whole museological phenomenon:

The role of museums in our relationship with art is so important we can hardly imagine a world without them, or that they have existed for just two centuries. The 19th century lived by them; we are still living by them and we forget that they imposed on visitors an entirely whole new relationship with art. They helped to release from their original functions the artworks they brought together.”

Elsewhere in its Imaginary Museum Malraux makes the visionary prediction that “the museums of the 21st century will be the unique places for all art forms, where all cultures, generations and different social strata will converge.

These considerations are undoubtedly at the root of the logic that prompted the buyer (and his pool of investors) to acquire Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi. They also underpin Christie’s extraordinary audacity last week… an audacity that has given the auction house a very substantial advantage over its rival Sotheby’s. Indeed, according to a reliable source, the latter is planning a rapid and equally stunning commercial response to Christie’s feat by offering the Art Market another priceless and historic piece.

Although the price paid for the da Vinci work may seem excessive to some, this impression recedes when put into perspective with other figures and the tangible economic reasoning underlying today’s global Art Market.

In terms of perspective… it is interesting to note that stock exchanges around the world traded 780 million euros on Altice shares alone last week.

The price paid for da Vinci’s work was apparently roughly equivalent to cost of a new Airbus A380. But consider the maintenance costs of an aircraft throughout its working life and its limited lifespan… only to end up in an airplane cemetery, abandoned. Such a comparison is therefore both irrelevant and ridiculous.

Leonardo da Vinci’s painting, on the other hand, is eternal and will not require a huge budget to maintain. Moreover it will probably grow in value over the years. The millions of visitors it will attract will generate a financial cash flow and it is very likely to generate all kinds of ‘derivative’ incomes whether exhibited in its usual place or toured around the world (a strategy increasingly employed by museums).

This is the kind of clear-sighted logic that today motivates investors, with clearly defined ROI schedule. The acquisition is therefore everything but an irrational act. It is a highly organized investment in the medium to long term; in accounting terms (IFRS / IAS), it’s a tangible asset generating a free cash flow.

thierry Ehrmann: “Artprice’s added value stems from its ownership of the world’s most extensive database of listed artists (700,000 artists) with the highest number of auction results (126 million, from 1700 to the present day). This information, combined with our market indicators and econometric tools developed over many years, enables us to anticipate the price constructions of artists… as we did before this latest historic sale.

It is this unique added-value that has made Artprice the global leader in art market information and it is this unique added-value that is highly prized by the world’s leading museums, particularly with respect to their future purchases. In short, we help museums and buyers all over the world to fine-tune their economic model and calculate the expected profitability of their new acquisitions.

The sum paid for Leonardo da Vinci’s Salvator Mundi has propelled the Art Market into a new era quite simply by reflecting the reality of a new scale now being used to calculate the value of artworks. After raising the auction record so much higher, it is inevitable that existing auction prices for many prestigious artists will have to the revised upwards. We may soon see a Basquiat work reach more than $200 million… in short, everything is now possible after this latest auction record of 15 November 2017.

In 2018, Artprice, creator of the Museum Industry® concept since 1999, is planning to launch the world’s largest Fine Art Museum Databank.

Artprice is the author and sole creator of the Museum Industry® concept. For nearly 20 years Artprice has been helping Fine Art Museums –now one of its core economic target– transform their models. Museum demand is primarily focused on migration to digital, Internet and social media.

Artprice has thirty DNSs on Museums, including the world’s best generic DNSs since 1996, that generate a large volume of activity. It is worth remembering that Artprice is perfectly familiar with the Museum world and its modus operandi since its headquarters are located within the famous Organ Museum of Contemporary Art which manages La Demeure du Chaos (Abode of Chaos dixit The New York Times).

This now-established Contemporary Art Museum (with 3,600 documentaries in 18 years) was the first French museum to be registered with the Commercial Register of Companies in 1999 and has been ranked as the top private Contemporary Art Museum in Rhône Alpes/Auvergne region with 120,000 visitors per year.

With a high number of customers for this new Museum databank in 2018, Artprice believes this new service will become one of its strategic activities. The turnover potential from the Museum Industry® is colossal. With its know-how from the Organ Museum at its headquarters and its own R&D, Artprice possesses a range of digital products and services covering the entire spectrum of applications for Museums anywhere in the world in 2018.

Artprice will allow its Museum customers for its database to benefit from the its 4.5 million highly-qualified members. Artprice’s numerous patents and intellectual property rights give it an undisputed world leader position in the Museum Industry® and a substantial head-start.

An extremely detailed financial communiqué will be released in early December 2017 as regulated information.

www.artprice.com

Copyrightthierry Ehrmann 1987/2017

ArtpriceAbout:

Artprice is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice, the world leader in data banks on prices and indices of Art with more than 30 million indices and results of sales covering over 657,000 artists. Artprice Images offers unlimited access to the largest database in the world at the Art Market, a library of 126 million images or engravings of works of art from 1700 to the present day by its historians.

Artprice permanently enriches its databanks from 6300 Homes Sales and publishes continuously Art Market trends for the main agencies and 7,200 press titles worldwide. Artprice provides its 4.5 million members (members log in), the ads placed by its members, which now constitute the first World Square Standardized Marketplace® for buying and selling works of art fixed price or auction (auction regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of the code of commerce). Artprice certified by the BPI develops its project Blockchain on the Art Market.

The Artprice Annual Report of the Global Art Market in 2016 published in March 2017:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

The report of the Art Market contemporary 2016 Artprice is available free at:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Press ARTE: at the head of the House of chaos / Abode of chaos dixit « the New York Times », thierry Ehrmann, artist and founder of Artprice reveals the workings in 9 episodes of the biggest scandals of contemporary art, which itself guarantee exhibitions blockbusterhttp: // creative.arte.tv/fr/artscandale

Summary Artprice releases:
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htmandhttps://twitter.com/artpricedotcom

Follow in real time all the news Art market with Artprice on Facebook, Google+ Twitter:https://twitter.com/artpricedotcom&https://www.facebook.com/

https://twitter.com/artmarketdotcomartpricedotcom&http://artmarketinsight.wordpress.com/

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

Discover alchemy and Artprice’s universehttp://web.artprice.com/videowhoseheadquartered the famous Museum of Contemporary art Abode of Chaos / Abode of Chaoshttp://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Contemporary Art Museum headquarters of Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Artprice : le record pour Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci démontre que l’Industrie Muséale (R) révolutionne le modèle économique du Marché de l’Art

2017/11/20 Commentaires fermés

Le consensus d’estimation du prix pour le tableau Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci a été atomisé, à la grande surprise de certains observateurs, choqués et sidérés par le montant final de l’enchère : 450,3 millions de dollars. En tant qu’Auteur et concepteur de l’Industrie Muséale ® qui révolutionne le modèle économique du Marché de l’Art, Artprice qui est au cœur de cette fusion entre le Marché de l’Art et le monde de la Finance se doit d’intervenir.

Artprice sollicitée par de très nombreux médias en sa qualité de Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, démontre de manière incontestable dans le présent communiqué que le montant de cette adjudication est l’aboutissement d’une construction d’un prix où émotion incontrôlée et risque inconsidéré sont totalement absents.

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi

thierry Ehrmann fondateur et PDG d’Artprice: « Si on relit attentivement chacun de nos communiqués sur le site homologué de l’AMF et nos études sur l’Industrie Muséale ® dont Artprice a entièrement conceptualisé le modèle économique dès 2005, on se rend compte que notre département d’économétrie et statistiques a préparé le Marché de l’Art depuis des années à ce prix. Nous avions émis pour le Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci une fourchette de 450 à 500 millions de dollars comme le rappelle l’Agence de presse AOF.

En effet nous avons été les seuls à déclarer à maintes reprises par des études (Document de référence AMF) que le record se dirigeait inexorablement vers le cap du milliard de $ avec un palier à 500 millions de $. C’est chose faite avec l’adjudication du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci.

Nous évoquons cet incroyable prix dès Février 2015. Nous sommes désormais pratiquement à mi-chemin, et il est inéluctable que notre prévision se vérifie d’ici 2020. » Le Marché de l’Art aura des gaps à combler de records compris entre Les Femmes d’Alger de Pablo Picasso à 179,4 m$ en 2015 et les 450,3 m$ du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci.

Les derniers records en Art Contemporain (anciennement le segment de second plan du Marché de l’Art) avec le Basquiat le propulsent dans le nombre croissant d’artistes ayant dépassé le seuil des 100 millions de dollars aux enchères.

Ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre Picasso, Modigliani, Bacon, Giacometti, Munch, Warhol et Basquiat qui est un contemporain ! Il s’agit pour le Basquiat, en prenant tous les paramètres en compte, d’un véritable marqueur économique pertinent avec une performance que le Marché de l’Art n’avait jamais atteinte pour l’Art contemporain qui sera elle-même dépassée cette année sur ce segment.

Ce n’est pas pour rien que Christie’s a eu un coup de génie en intégrant le Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci dans une vacation d’Art Contemporain au lieu de la traditionnelle vente en section Old Masters, où la finance, la Banque et le Marché de l’Art ne faisaient plus qu’un.

Preuve en est, selon les dires du photographe américain qui raconte pour Europe1 « la folle séquence de 19 minutes, atteignant des sommets encore inimaginables quelques instants auparavant, de l’avis même des spécialistes. Le tout dans une tension qui rappelle celle des salles de marchés de Wall Street. »

A vrai dire, tout cela est fort logique. De manière très indépendante, Artprice a formalisé et protégé au titre de la propriété intellectuelle depuis des années le concept économique et financier de l’Industrie Muséale®.

Grâce à nos banques de données, les plus exhaustives du Monde, ce qui fait d’Artprice le Leader mondial de l’information du Marché de l’Art depuis 20 ans, en partenariat de longue date avec le puissant groupe étatique Chinois Artron, ce concept novateur de l’industrie muséale engendré par Artprice est devenu une science économique respectée et enseignée qui chaque jour, se valide de manière irrévocable.

thierry Ehrmann: « Cette nouvelle science économique dans le Marché de l’Art aspire implacablement les prix vers le haut. Premièrement, nous avons très vite observé le caractère exponentiel de la création des Musées dans le Monde. Effectivement selon notre méta étude, il s’est construit plus de Musées entre le 01/01/2000 et le 31/12/2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles.

De même il se construit chaque année 700 musées sur les 5 continents à caractères internationaux avec un minimum de 4500 œuvres d’Art. Le soft power entre les grandes puissances comme la Chine qui domine désormais les USA sur le Marché de l’Art est un moteur géopolitique puissant pour le développement exponentiel de l’industrie muséale®. »

C’est donc cette industrie dévoreuse de pièces muséales qui est le facteur majeur de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature, liquide et efficient, offrant des rendements de 12% à 15% par an pour les œuvres supérieures à

100 000$. Pour une œuvre muséale supérieure à 1 million de dollars on atteint un rendement exceptionnel. Les œuvres millionnaires sont désormais monnaie courante en ventes publiques.

De nombreux fonds, au même titre qu’un nombre très important de Banques de gestion face au spectre des taux négatifs des grandes banques centrales et constatant la résistance du Marché de l’Art face aux pires crises financières et économiques de ces 17 dernières années, ont levé des fonds colossaux pour devenir des acteurs économiques de l’Industrie Muséale ® au cœur du Marché de l’Art.

Ces fonds de la grande finance et de l’industrie bancaire retrouvent leurs profits habituels dignes de ce nom avec l’assurance d’un Marché de l’Art efficient mature et liquide.

Par les outils d’aide à la décision d’Artprice qui sont très proches des écrans financiers Bloomberg, Artprice distribue des « Artprice Screen ® »  au monde de la finance et de la banque. Les chiffres sont là : en 2005 moins de 7 000 comptes clients de la finance et de la Banque étaient clients d’Artprice. Il s’agissait essentiellement du Private Banking et Family Office.

Ce sont désormais plus de 36 000 grands comptes incluant les Banques de dépôt ordinaires qui placent les écrans Artprice dans leur système informatique de gestion. On peut donc parler sans contestation possible d’une véritable révolution historique pour le Marché de l’Art.

Les projections en cours de la vente des abonnements « Artprice Screen ® » au monde de la finance et de la banque sont susceptibles de faire exploser le CA d’Artprice.

Les projections en cours de la vente des abonnements « Artprice Screen ® » au monde de la finance et de la banque sont susceptibles de faire exploser le CA d’Artprice qui est seul sur ce Marché de l’Art financiarisé où il possède par sa R & D et ses dépôts en propriété intellectuelle un monopole parfaitement légal résultant de son innovation, de sa recherche et son développement. Le label étatique BPI d’entreprise innovante le confirme pleinement.

De même Artprice constate que les grands musées à l’instar des salles de marchés sur les 5 continents se dotent chacune de dizaine d’écrans (Artprice Screen Multi User), les transformant en opérateurs financiers.

Chaque année Artprice, dans le strict respect des lois européennes, américaines et droit interne français sur les données personnelles, analyse son Big Data et ses algorithmes prémices de l’intelligence artificielle. Ce sont donc chaque année plus de 18 milliards de logs, gratuits ou payants (requêtes en temps réel) analysés par Artprice.

À partir des années 80, au moment où le Marché de l’Art commence à s’emballer, une série impressionnante de constructions, extensions, rénovations affecte le monde des musées dans les métropoles et les villes moyennes, mobilisant les architectes les plus réputés.

Parallèlement dès 1990, toute une génération d’industriels désirant imprimer durablement leur présence dans leur pays respectif se sont mis à bâtir un nombre incroyable de musées d’art contemporain, notamment en USA, Europe, Proche et Moyen-Orient et Chine.

Les musées sont de plus en plus monumentaux, d’une architecture grandiose et spectaculaire. Le dernier en date, le Musée du Louvre Abu Dhabi réalisé par le célèbre architecte Jean Nouvel.

Le musée a désormais une vision industrielle de rentabilité, en répondant à cette question: combien faudra-t-il de temps pour un retour sur investissement ? Ce qui est le propre de l’Industrie Muséale® développée par Artprice.

A contrario, l’économie du spectacle vivant confirme encore, en 2017, l’article fondateur de Baumol et Bowen qui met en évidence un différentiel de productivité touchant les arts, et particulièrement le spectacle vivant. En effet, pour jouer une pièce de Molière, il fallait en 1664 deux heures et douze acteurs. En 2017, il faut toujours deux heures et douze comédiens : aucun gain de productivité en plus de trois siècles.

L’Industrie Muséale® se base sur des données fondamentales

L’Industrie Muséale® se base sur des données fondamentales : la mutation du musée où l’on passe d’un concept issu du siècle des lumières dont l’origine est en France et où la fonction première est la confiscation des œuvres d’art aux aristocrates et l’Église pour les montrer au peuple par la volonté de Napoléon Bonaparte. Ce que les Sociologues appellent « la migraine du conservateur » par un parcours et une collection inscrite dans un ordre invariable. En effet, en moins de 30 ans, le musée qui est né en Europe et principalement en France au 18ème siècle était réservé à une élite jusqu’en 1980, dans sa première période, le musée échappe à toute logique économique pour se résumer à une mission de conservation sous le regard de l’institution publique.

Ces mêmes institutions publiques, 20 ans plus tard, ont franchisé le Musée du Louvre à Dubaï et le Centre Georges Pompidou à Metz. On peut donc vraiment parler de révolution culturelle quand la France, par ses plus hautes autorités conçoit désormais de franchiser le Louvre au même titre que le Guggenheim.

A l’image des cathédrales qui se dressaient autrefois vers le ciel, le Guggenheim attire les pèlerins venus contempler cette expression formelle apparemment miraculeuse : un monument dont l’évanescence et la géométrie hors du commun contribuent à imposer une impression collective de chaos

Désormais depuis les années 80, Peggy Guggenheim, précédée par le visionnaire André Malraux, a démarré la mutation historique de la fonction et de la définition du musée.

Pour autant, Artprice démontrera que la maladie spécifique des musées « la migraine du musée » qui se diagnostique par un parcours immuable et figé de la collection du musée dans la période 1850/ 1980 est désormais définitivement guérie par la « révolution culturelle des musées ».

La nouvelle conception de ces derniers constitue, plus qu’un vestige d’un capital symbolique, une réponse au temps libre du public en offrant un espace où règnent désormais les masses médias, le virtuel, les activités culturelles gratifiantes et les collections spectaculaires au cœur d’une expérience spatiale où les visiteurs se comptent, sur chaque continent, en millions.

Artprice sera la première à codifier le terme « d’Industrie Muséale® ». En effet, le musée, affranchi de sa contrainte étatique de conservation, doit se concevoir comme une industrie. En règle générale, il faut des investissements lourds sur une période de 8 à 10 ans pour créer, concevoir, construire et acquérir la collection du musée.

Une fois ces investissements lourds effectués, l’ouverture au public n’est pas limitée en nombre comme dans les arts vivants et les charges structurelles se résument principalement à de la maintenance, du marketing et de la restauration éventuelle de la collection. Désormais le musée a la capacité d’intervenir dans le Marché de l’Art comme acteur de référence.

Cette logique commerciale est poussée très loin par le Musée du Louvre qui commercialise sa marque vers des pays prospères comme les États-Unis ou les pays du Golfe. Mais le mot de la fin, de cette présentation de l’Industrie Muséale ® dans le monde en 2017 par Artprice revient à Malraux dans Le Musée imaginaire, où il s’attache en 1947 à analyser le phénomène muséologique :

« Le rôle des musées dans notre relation avec les œuvres d’art est si grand, que nous avons peine à penser qu’il n’en existe pas et qu’il en existe chez nous depuis moins de deux siècles. Le XIXe siècle a vécu d’eux, nous en vivons encore et oublions qu’ils ont imposé aux spectateurs une relation toute nouvelle avec l’œuvre d’Art. Ils ont contribué à délivrer de leur fonction les œuvres d’Art qu’ils réunissaient ».

Le Musée imaginaire de Malraux, où une fois de plus, ce visionnaire hors norme avait déjà écrit que: « le musée au 21ème siècle sera le lieu unique de tous les arts où convergeraient toutes les cultures, les générations et les différentes strates sociales ».

C’est à ces questions qu’ont su répondre avec génie l’acheteur et son pool financier du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci mais aussi bien sûr l’audace de Christie’s cette semaine, qui vient de prendre un avantage spectaculaire face à sa rivale de toujours Sotheby’s. Cette dernière prépare dans les mois qui suivent, selon nos informations de source sûre, une réplique historique pour le Marché de l’Art face à sa rivale de toujours Christie’s qui vient de prendre un temps d’avance exceptionnel dans ce célèbre duopole.

Si ce prix peut paraître démesuré pour certains au premier abord, il faut cependant qu’ils le mettent en perspective avec d’autres chiffres et raisonnement économique tangibles pour comprendre leur erreur d’appréciation.

Cette semaine par exemple, il s’est échangé 780 millions d’euros à la Bourse sur la seule action Altice.

Autre chiffre parfois avancé, l’équivalence du prix du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci avec celui d’un Airbus A380. C’est exact, mais combien coûte la maintenance de cet avion tout au long de ses années d’exploitation ? Tout cela avec une durée de vie limitée, pour finir un jour dans un cimetière d’avions, à l’abandon. Cette comparaison est donc incohérente et profondément injurieuse.

En effet, le tableau de Leonardo Da Vinci, lui, est éternel et ne demandera pas un budget faramineux pour son entretien. Il prendra même de la valeur au fil des années. Des millions de personnes pour le voir apporteront leur contribution à travers la billetterie qui est un flux financier de cash, les produits dérivés, etc. que ce soit sur le lieu d’exposition habituel ou au cours d’une exposition itinérante à travers le Monde, qui est une tendance commerciale qui se confirme chaque année un peu plus.

C’est ce calcul d’une très grande limpidité qui a été fait par les investisseurs en amont, avec un timing très précis pour parvenir à la rentabilité. Cette acquisition est donc tout, sauf un acte irraisonné. C’est au contraire un investissement très organisé sur le moyen/long terme, il s’agit au regard des normes IFRS/IAS d’un actif corporel dégageant un free cash flow.

thierry Ehrmann: « La valeur ajoutée d’Artprice c’est de posséder la banque de donnée artistes cotés la plus importante du Monde (700 000), le nombre le plus important de résultats aux enchères, 126 millions depuis des siècles (de 1700 à nos jours) avec la méthode des ventes répétées qui permet de calculer une variation de prix, les multiples indices d’Artprice étant ensuite construit sur la base de ces variations individuelles.

Cette méthode vise à éliminer l’impact de l’hétérogénéité, chaque variation de prix étant calculée à partir de multiples transactions portant sur la même œuvre d’art grâce à la traçabilité parfaite d’Artprice sur 3 siècles de Marché de l’Art. Cela permet d’anticiper la construction d’un prix, comme nous l’avons fait pour cette vente historique. Surtout que nous disposons également d’indices spécifiques et d’outils économétriques qui sont autant d’aides à la décision.

C’est cette valeur ajoutée unique au Monde qui fait d’Artprice le Leader mondial, et qui est très prisée justement par les plus grands musées mondiaux afin de cibler au mieux leurs futurs achats, et donc affiner au mieux leur modèle économique et la rentabilité attendue de leurs nouvelles acquisitions ».

Le montant atteint par Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci propulse le Marché de l’Art dans une nouvelle ère, en changeant d’échelle la grille de prix en vigueur. En remontant d’autant le niveau du record, il est inéluctable que le prix atteint jusqu’alors pour de nombreux artistes prestigieux va remonter d’un cran. Il n’est pas impossible de voir sous peu un Basquiat à plus de 200 millions de $, tout est possible désormais avec le record de ce 15 Novembre 2017.

En 2018 Artprice auteur et concepteur de l’Industrie Muséale® depuis 1999 met en ligne la plus vaste Banque de données au Monde sur les Musées Fine Art 

Artprice est l’auteur et le concepteur unique de l’Industrie Muséale®. Depuis près de 20 ans Artprice accompagne la mutation de ses clients, les Musées de Fine Art, qui représentent un de ses cœurs de cible économique. La demande du Musée est essentiellement une migration vers le numérique, l’Internet et les réseaux sociaux.


Artprice dispose d’une trentaine de DNS avec les meilleurs génériques mondiaux depuis 1996 sur les Musées qui génèrent un très gros volume d’activité. Il est bon de rappeler qu’Artprice connaît parfaitement l’univers muséal et son fonctionnement interne avec son siège social le célèbre Musée d’Art Contemporain L’Organe gérant La Demeure du Chaos / Abode of Chaos dixit The New York Times.

Ce Musée d’art contemporain (3600 reportages en 18 ans) qui a fait largement ses preuves en étant d’une part le 1er Musée français à être inscrit au Registre du Commerce des Sociétés en 1999 et d’autre part en se classant comme 1er Musée d’Art Contemporain privé en Rhône Alpes Auvergne avec 120 000 visiteurs par an. (Toutes ces informations sont sur les documents de référence Artprice sur le site homologué de l’AMF).


Cette Banque de données par son nombre de clients Musées sera en 2018 au cœur de la stratégie d’Artprice. Le chiffre d’affaires sur l’Industrie Muséale® est colossal. Artprice possède, par son savoir-faire issu du Musée l’Organe son siège social et sa propre R&D, une gamme de produits et services numériques couvrant tout le spectre des demandes d’un Musée où qu’il soit dans le Monde en 2018.

Artprice fera bénéficier ses clients Musées présents sur sa Banque de données des 4,5 millions de membres ultra qualifiés. Les nombreux dépôts et brevets au titre de la propriété intellectuelle donne à Artprice une position incontestable de Leader mondial sur l’Industrie Muséale® et un temps d’avance définitif.

Un communiqué financier extrêmement précis sera diffusé en information réglementée début Décembre 2017

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Le tableau de Léonard de Vinci « Salvator Mundi » a été adjugé mercredi 450,3 millions de dollars conformément aux prévisions d’Artprice (450/500 M$).

2017/11/16 Commentaires fermés

Le tableau de Léonard de Vinci « Salvator Mundi » a été adjugé mercredi 450,3 millions de dollars conformément aux prévisions d’Artprice (450/500 M$).

Le dernier Da Vinci « Salvator Mundi » (sauveur du monde)

New York #Artprice #DaVinci – Un tableau du peintre italien Léonard de Vinci a été adjugé mercredi 450,3 millions de dollars lors d’enchères chez Christie’s à New York, pulvérisant le record de la toile la plus chère du monde.

Au terme d’une séquence de 19 minutes, « Salvator Mundi » (sauveur du monde), dernier tableau du maître encore en possession d’un collectionneur privé, a laissé loin derrière « Les Femmes d’Alger (version 0) », de Pablo Picasso, vendu 179,4 millions de dollars en 2015.

La dernière œuvre connue de LEONARDO DA VINCI encore en mains privées vient de passer sous le feu des enchères chez Christie’s… Le Sauveur du Monde (Salvatore Mundi), pendant masculin de la Joconde est, pour reprendre les mots du spécialiste de l’art ancien chez Christie’s Alan Wintermute, le  »Saint Graal de l’art ancien ». Pourtant, ce chef-d’oeuvre absolu n’apparait pas au catalogue de la prochaine session Old Masters de Christie’s (le 31 octobre).

Contre toute attente, le précieux tableau, réalisé il y a cinq siècles, est inclus à la vente d’Art Contemporain et d’Après-Guerre qui se tiendra le 15 novembre 2017 à New York.  »Le dernier Da Vinci’, authentifié avec certitude en 2011 et estimé autour de 100 millions de dollars se retrouve ainsi dans le même catalogue que la dernière peinture de Warhol, Sixty Last Supper (1986), une œuvre gigantesque de trois mètres sur 10, comportant 60 variations de la célèbre Cène du même Léonard De Vinci.

Christie’s espère-t-elle faire  »coup double » en signant le même soir deux nouveaux records absolus à plus de 100 millions ? Cette pensée est permise sachant que Warhol a déjà passé ce seuil de prix en 2013 avec Silver Car Crash (Double Disaster), vendu 105,445 m$ chez Sotheby’s à New York.

En opérant de la sorte, Christie’s casse les codes habituels en mixant les époques et insiste par ailleurs sur le caractère éminemment spectaculaire des ventes d’Art Contemporain et d’après-guerre. C’est là que se jouent les plus grands enjeux.

Face au programme du 15 novembre, la session Old Masters du 31 octobre peut paraître un peu terne, même si un autoportrait d’Elisabeth VIGÉE-LEBRUN (600 000$ – 800 000$) et un paysage de John CONSTABLE (400 000$ – 600 000$) devraient conduire les enchères…

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice : L’abandon de l’ISF sur les oeuvres d’Art répond à l’ambition de la Ministre de la Culture F. Nyssen pour le Marché de l’Art en France.

2017/10/25 Commentaires fermés

Artprice se réjouit que ses rapports annuels aient trouvé écho Place de Valois avec les chiffres clés d’Artprice qui font autorité depuis 20 ans dans le Marché de l’Art Mondial.

De même la recommandation d’Artprice de ne surtout pas toucher à la fiscalité (ISF) sur les œuvres d’Art a été entendue par l’abandon pur et simple de cette proposition législative.

Artprice rappelle que depuis 1997 elle travaille régulièrement avec la commission des finances du Sénat pour amener sa contribution à la croissance du Marché de l’Art français.

thierry Ehrmann rappelle que : « dès 1999 Artprice est présente dans le Rapport du Sénateur Yann Gaillard, Marché de l’Art: les chances de la France.

De même Artprice dans l’édition de son Code des Ventes Volontaires (1432 p) et Judiciaires faisait intervenir en préface dans cet ouvrage qui fait autorité le Sénateur Yann Gaillard assisté de Daniel Ergmann conseiller à la commission des finances du Sénat. Ce même ouvrage comportait une vingtaine de sommités du Marché de l’Art en France et en Europe ».

L’abandon de l’ISF sur les œuvres d’Art est la condition sine qua non pour bâtir le redressement du Marché de l’Art français.

Au regard des propos de la Ministre de la Culture « Nous devons soutenir la notoriété de nos artistes à l’étranger, mais aussi accueillir davantage d’artistes étrangers en France », soutient la Ministre, rappelant que le marché français ne représente que 4 % du marché mondial de l’art » Artprice met à disposition une multitude d’auditions parlementaires où elle a proposé un certain nombre de directives essentiellement au redressement de la France.

En effet il est bon de rappeler les données suivantes, côté chiffres, 5 lignes du Rapport annuel du Marché de l’Art d’Artprice suffisent:

« Les recettes de la Chine sont encore en hausse cette année 1,3Mds malgré une année américaine d’excellence. Le duopole Chine/États-Unis contrôle près de 70 % du marché de l’art en termes de volume d’affaires et les deux superpuissances se trouvent au coude à coude. La Chine, première place de marché mondiale, affiche 4,79 Mrd$ (38%) de résultat ; les Etats-Unis dépassent les 3,5Mrd$ (28%), grâce à l’acharnement d’une demande mondialisée.

Face à cette montée en puissance, les autres places de marché sont complètement distanciées : avec 2,0 Mrd$, (17%) le Royaume-Uni génère deux fois moins de recettes que les leaders mais aucun autre pays ne met en danger sa 3ème place. Quatrième au palmarès, la France génère en effet 578 m$ (4,5% du Marché de l’Art mondial). »

Enfin si on veut analyser le Marché de l’Art Français dans son ensemble, Artprice rappelle juste cette illustration simple et cruelle: une belle vacation cataloguée d’une journée à New York ou à Londres équivaut à une année de chiffre d’affaires « fine art » de la maison France.

Le rapport annuel Artprice Marché de l’Art est consultable gratuitement sur Artprice en français et en anglais. Les versions allemande, italienne, espagnole et chinoise sont aussi disponibles. https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Bien pire, le Rapport annuel d’Artprice du Marché de l’Art contemporain en ventes publiques qui vient juste de sortir donne ces chiffres accablants pour la France en parts de marchés 38M$ (2,4%) :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/09/27/artprice-rapport-du-marche-de-l_art-contemporain-plus-1400-pour-cent-en-17-ans-et-plus-7-6-pour-cent-de-rendement-annuel-face

Ce qui, pour parler crûment, signifie que la France est quasi inexistante sur la scène de l’Art contemporain mondiale.

La réforme des ventes publiques en 2000 qui devait être une chance historique pour le Marché de l’Art en France s’est soldée par une véritable catastrophe. Une deuxième réforme surnommée par l’Europe « la réforme de la réforme » par la Loi du 20/07/2011, s’est soldée par un échec cuisant au regard des chiffres 2011/2017 de parts de marché mondial.

Artprice dans l’ensemble de ses rapports après analyse de ses économètres, statisticiens, historiens et rédacteurs, souligne le véritable changement de paradigme qui permettrait à la France de retrouver une position digne de ce nom, notamment par la prise en compte par le Ministère de la Culture de la bascule intégrale du Marché de l’Art mondial sur Internet.

Artprice en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, ainsi que des places de marché normalisées sur les œuvres d’Art, peut amener une expérience, une expertise confirmée et une réussite depuis 20 ans qu’elle peut mettre au service du Ministre de la Culture avec des propositions et méthodes éprouvées depuis des années dans le monde.

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter.
https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/10/decouvrez-des-informations-inconnues-du-public-ainsi-que-le-think-tank-d_artprice-pour-le-futur-nbsp-artprice-celebre-ses-20-ans

Devant le succès de la diffusion des tweets #ARTPRICEA20ANS #ARTPRICEIS20TODAY qui constituent indiscutablement un apport d’informations très précieuses pour les marchés, nos actionnaires ainsi que le Marché de l’Art, Artprice a créé spécifiquement sur son site https://artmarketinsight.wordpress.com/ des pages récapitulatives.

Cette mise en ligne permet de constituer au-delà de la période 04/10/2017 – 04/01/2018 une ressource de grande qualité pour la recherche d’informations très pointues et historiques après la diffusion des tweets.
Cette base de données bilingue est d’ores et déjà opérationnelle, avec plus de 200 tweets répertoriés.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice met en ligne la V3.0 de son moteur de recherche révolutionnaire issu de sa RD: impact positif immédiat

2017/10/17 Commentaires fermés

Conformément au communiqué du 30 août 2017, Artprice, va déployer le 18 octobre en home page la Version 3.0 de son moteur de recherche révolutionnaire Artprice Search® accessible immédiatement sur www.artprice.com

Les premiers résultats de la V3.0 en bêta test depuis le début octobre 2017 sont très positifs et au-delà des attentes d’Artprice : +459 % de requêtes ; 94,50 % de clients satisfaits ; 45% de requêtes structurées (requêtes comportant un ensemble de mots ou une phrase entière).

Cette Version 3.0 d’Artprice Search ®, qui est accessible directement sur la home page, est une véritable Killer application, dans le monde feutré du Marché de l’Art, où Artprice s’est imposée de manière incontestable comme le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 20 ans. Suivre sur Twitter les 20 ans d’Artprice durant 90 jours de 4 octobre au 4 janvier 2018 :

#ARTPRICEA20ANS #ARTPRICEIS20TODAY

thierry Ehrmann : « Le département R&D, assisté des départements informatique et marketing, sont capables, après deux décennies, d’avoir toujours cette capacité inouïe et cette passion à innover à un très haut niveau de compétences. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice consacre chaque année 80 % de ses ressources à sa R&D. Elle est considérée comme société innovante et labellisée par la société étatique BPI (Banque Publique d’Investissement). Très peu de sociétés cotées sur le marché réglementé depuis 20 ans possèdent cette alchimie.

Toutes les infrastructures informatiques et les salles blanches d’Artprice, sur les trois continents (Amérique du Nord, Europe, Asie), ont basculé sans le moindre problème avec, de plus, un gain de 110 % sur le temps d’affichage des pages de ses banques de données constituées de centaines de millions de photos haute définition et textes qui renforce le confort client notamment sur l’Internet mobile. (cf. 91% des consultations sur Artprice)

Cette Version 3 fait appel à des centaines de ressources internes et externes à Artprice. Son positionnement sur la homepage lui permet de confirmer la règle marketing où Artprice Search®est accessible immédiatement sans le moindre clic.

Un nouvel univers de l’information sur le Marché de l’Art existe désormais mais il est déjà sur Artprice, ce qui, le plus légalement du monde, permet à Artprice de poser des barrières insurmontables sur son marché.

La Version 3 préfigure la Blockchain et le Marché de l’Art OTC© (propriété d’Artprice). Voir communiqués précédents.

La version V3.0 bascule le 18 octobre, véritable Killer Apps, Artprice en raison l’afflux de requêtes a du rajouter 8 Serveurs Dell PowerEdgeR630, Arprice Search ® toutes les heures mémorise les Millions de requêtes et croît toutes les minutes.

#bigdata #IntelligenceArtificielle #blockchain

thierry Ehrmann: « Artprice et ses banques de données possèdent désormais leur moteur de recherche V3.0 issu de sa R&D qui permet de capter de manière exponentielle une plus large audience du fait de l’efficience des recherches effectuées quelle que soit la langue de saisie. En effet, l’utilisateur d’Artprice voit sa recherche intuitive aboutir en dépit d’erreurs de saisie, que ce soit sur le nom de l’artiste, l’oeuvre, le média, etc… et d’autres critères spécifiques à la sémantique du Marché de l’Art ».

De ce fait, Artprice va capter mathématiquement une bien plus large audience sur les 5 continents, par cet avantage acquis après des mois de développement interne, à l’image d’autres majors d’Internet, tels qu’Amazon, Airbnb et bien évidemment Google dans le domaine exclusif de la recherche, qui ont vu leur audience exploser en partie grâce à cet atout déterminant, l’orthographe et la syntaxe n’étant plus une barrière insurmontable. »

Pour comprendre de manière simple, le mois dernier, un utilisateur d’Artprice, sur une requête complexe, sur laquelle il commettait des erreurs de saisie successives, l’amenant à un nombre de réponses inférieur à 10, voit aujourd’hui sa requête aboutir sur plusieurs centaines de réponses sur Artprice, avec une redoutable pertinence dans le classement de l’affichage.

thierry Ehrmann: « Il va sans dire que le milieu du Marché de l’Art, de l’amateur au professionnel, est demandeur de recherches intuitives satisfaites. En effet, quoi de plus frustrant de ne pas aboutir à l’artiste et/ou l’œuvre recherchés en raison d’une mauvaise orthographe ou syntaxe. La recherche s’effectuant majoritairement par des noms propres, ou titres d’œuvres en plus de 90 langues, notre moteur de recherche répond à un besoin essentiel dans l’Histoire de l’Art auquel personne n’avait répondu jusqu’à présent. Il s’agit bel et bien d’une killer application. »

Artprice peut donc utiliser les milliards de logs de ses utilisateurs dans le strict respect des textes en vigueur, tant en Europe qu’aux USA et qu’en droit interne français, pour enrichir les recherches très sophistiquées où s’entrecroisent les noms propres, une centaine de langues et plus de 120 millions de titres d’œuvres qu’Artprice possède déjà dans ses banques de données.

En effet, la R&D d’Artprice permet de prendre en compte toutes les problématiques et combinaisons de mots-clés pour pouvoir satisfaire l’utilisateur en augmentant de manière considérable ses résultats extrêmement intelligents.

Artprice, pour arriver à ce résultat, a mis en place une infrastructure de multiples serveurs dédiés exclusivement à son moteur de recherches R&D dont il possède, au titre de la propriété intellectuelle, ses lignes de programmation et son arborescence.

www.artprice.com

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter.
https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/10/decouvrez-des-informations-inconnues-du-public-ainsi-que-le-think-tank-d_artprice-pour-le-futur-nbsp-artprice-celebre-ses-20-ans

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 663 419 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Artprice analyzes the FIAC’s strategy (44th edition) in its competition with Frieze… and public sales.

2017/10/14 Commentaires fermés

thierry Ehrmann: “October sees two of the world’s biggest art fairs almost back-to-back: the Frieze in London and the FIAC in Paris. But they’re not just close in time and space – with just two-weeks between them and 2 hours on the Eurostar – they also have to contend with competition from simultaneous prestige sales that are threatening to steal their limelight”.

Artprice takes a look at new challenges facing the FIAC and the Frieze today.

Gallery strategy…

Our preview of the FIAC 2017 reveals some interesting omissions: to our knowledge, the fair will not be presenting works by Njideka A. Crosby. The young Nigerian painter has been the world’s brightest star in auction rooms (see Artprice’s latest Contemporary Art Market Report). Despite her recent success, her main gallery, Victoria Miro, has decided to show Conrad Shawcross, Secundino Hernández and Doug Aitken.

Similarly, the principal galleries representing Adrian Ghenie (Pace, Thaddaeus Ropac, Plan B) have no works by the young Romanian superstar at the Grand Palais this year. Even more surprising… Jean-Michel Basquiat is also absent from this year’s FIAC! Have galleries decided to present ‘other artists’? Are they seeking an alternative posture from the auctioneers… a more ‘one-step-ahead’ positioning?

Of course, there’s still plenty of crossover: David Zwirner will be presenting works at the FIAC by Sigmar Polke and Wolfgang Tillmans, two of the auction market’s top-selling signatures at the moment. Polke’s Tänzerin (1994) attracted uninhibited bidding at Phillips’ Contemporary Art sale on 6 October 2017 in London and fetched $4.4 million. Another important Polke canvas, Was machen die Russen in Mexiko (1982) will be offered at Christie’s in Paris during the FIAC. Twice sold at auction, the work fetched $170,500 at Sotheby’s in New York in 1988 and $178,500 at Christie’s in 1997. It is now estimated between $3.5 million and $4.7 million and will be included in the Jean-François & Marie-Aline Prat collection sale on 20 October in Paris.

Christie’s decision to organize this highly prestigious sale during the FIAC is no coincidence. In recent months, the British auction firm has clearly shown it sees the majors fairs as an excellent wave to ride, hence the postponement of its London Post-War & Contemporary Art sale from June to October to coincide with the Frieze. The results of that decision were generally successful, but the sale was marred by a pass on its star lot, Study of Red Pope 1962. 2nd version 1971 by Francis Bacon. Estimated between $78 million and $104 million, the work would have set a major new auction record for Fine Art in Europe.

That failure – and the very good results for Basquiat, Doig and Gormley – once again confirmed a trend we have already highlighted: Contemporary Art is today the most dynamic segment and the primary growth driver of the Art Market as a whole; a role it appears to have been definitely seized from Post-War Art.

FIAC: a mixture of major international and local galleries

The FIAC remains first and foremost a rendezvous for the major Parisian galleries, including Chantal Crousel whose stand greets visitors at the entrance. In the main walkways, visitors will find Perrotin, Lelong, Mennour, Obadia, Almine Rech, Daniel Templon, Karsten Greve and Thaddaeus Ropac among others.

But the FIAC is also a Parisian rallying point for prestigious Anglo-Saxon galleries: Gagosian, Zwirner, Lisson, Sadie Coles, Marian Goodman, Victoria Miro, Paula Cooper, Simon Lee, White Cube, Skarstedt… plus a number of top European art dealers, including the German galleries calier | gebauer, Konrad Fisher and Sprüth Magers; the Italian Massimo Carlo and Continua, and the Belgian Xavier Hufkens, Zeno X and Jan Mot.

For the second year running, Hauser & Wirth is one of the rare prominent galleries (along with Lévy Gorvy) who have decided to show at the Frieze, but not at the FIAC. The proximity of two major European fairs doubles the risk involved for those who make the trip. However… after the 2016 editions, the Paris director of the Gagosian Gallery declared: « We thought this year would be a gamble because of the gap between the Frieze and the FIAC, but we are very pleased with the results and contacts we’ve made. There was a strong international audience and we made sales to new customers. Paris is becoming the capital of art. The quality of the presentations was outstanding. »

In 2016, the FIAC hosted 72,080 visitors in 5 days, +0.5% more than the previous year. For comparison, Frieze London and Frieze Masters jointly hosted just over 60,000 visitors at the recent 15th edition (from 5 to 8 October 2017).

By raising the number of galleries to 192 for this 44th edition (vs. 186 last year and 173 in 2015), the FIAC has diversified its exhibitors without compromising on prestige. Over the years, the famous Parisian cultural event has manifested its ambition to present a ‘parallel art scene’ alongside the major international galleries. The fair welcomes an ensemble of ‘local’ galleries, representing artists who are already recognized in their country and seeking to take advantage of the FIAC’s international visibility. For these galleries, the FIAC represents an excellent opportunity to bring these artists to the attention of major collectors. In this respect, the Lafayette zone is particularly interesting, hosting galleries like LambdaLambdaLambda (Prishtina, Kosovo), Truth and Consequences (Geneva, Switzerland), or Gypsum (Cairo, Egypt).

Among the galleries promising superb discoveries… Nadja Vilenne from Liege in Belgium, the Hungarian gallery Kisterem and Japan’s Tomio Koyama. The latter will add a touch of Asian art to the Grand Palais in a fair where the overall presence of Asian, African and South American galleries remains discreet.

Number of galleries per continent – FIAC 2017

Number of galleries per continent - FIAC 2017

On site and the Marcel Duchamp Prize

At the Petit Palais on the other side of Avenue Churchill, a show entitled On Site focuses on sculpture. Given the success of Frieze Sculpture on the other side of the Channel, with its dozens of monumental works scattered throughout Regent Park, the FIAC wants to embark on a similar adventure.

The list of sculptors at the On Site show is particularly diverse and appealing. It includes signatures that are well-known to the French, like Arman, as well as Minimalism pioneers like David Nash and Richard Nonas. On site makes a superb juxtaposition of works by the Austrian Erwin Wurm, the Belgian Joelle Tuerlinckx and the Cameroon artist Barthélémy Toguo. It also rediscovers the three-dimensional work of Antoni Tapies.

But the real highlight of the FIAC – one that distinguishes it from other art fairs – is its prestigious Marcel Duchamp prize, which since 2000, has been awarded by the ADIAF (Association for the International Diffusion of French Art). The award has already revealed a number of interesting artists including Thomas Hirschhorn, Dominique Gonzales-Foerster, Tatiana Trouve, Latifa Echakhch and 2016 winner Kader Attia. This year, the four shortlisted artists are Maja Bajevic, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Charlotte Moth and Vittorio Santoro. Their work will be presented on the 1st level of the Pompidou Center from 27 September 2017 to 8 January 2018.

As its Marcel Duchamp Prize suggests, the FIAC is intended as a serious and prestigious annual appointment in the global Art Market calendar. The Paris fair, directed by Jennifer Flay, is therefore different from the Frieze which each year offers new shows and parallel events. At the recent Frieze (15th edition) a new section called « Sex works: Feminist Art and Radical Politics » proposed a new way, among others, of approaching the fair and its galleries.

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice celebrates its 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, founder and CEO of Artprice. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 662,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

The text presented hereafter is a translation of Arte Creative’s online presentation: ARTE: A gigantic Christmas tree in the guise of a butt plug, a machine that defecates five-star meals, an icon immersed in urine and staged corpses – subversive, trash, provocative or insulting? Thierry Ehrmann, the man behind The Abode of Chaos dixit « The New York Times », an artist and the founder of Artprice, is the mouthpiece for scandal and discloses the workings of the most striking controversies in contemporary art. And scandal sells. 9 episodes are online: http://www.arte.tv/guide/en/weekly-highlight

Artprice’s press releases: http://serveur.serveur.com/Press_Release/pressreleaseen.htm and https://twitter.com/artpricedotcom

News Artmarket:

http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

The Contemporary Art Museum The Abode of Chaos on Facebook: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

The Abode of Chaos/Demeure du Chaos Contemporary Art Museum by thierry Ehrmann,author, sculptor, artist, photograph https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/72157676803169034

Découvrez des informations inconnues du public ainsi que le Think tank d’Artprice pour le futur : Artprice célèbre ses 20 ans en 90 jours sur Twitter…

2017/10/11 Commentaires fermés

Le 4 Octobre 2017, Artprice a publié un édito de thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice, sur les 20 ans de la société dont le texte original, enrichi des mises à jour au 10 octobre 2017, est repris intégralement dans le présent communiqué.

Cette vaste investigation dans le temps durera 90 jours et sera accessible sur Twitter en 270 tweets sur les pages @artmarketdotcom et @artpricedotcom ou en recherche directement sur Twitter par les hashtags #ARTPRICEA20ANS et #ARTPRICEIS20TODAY

La mise en ligne quotidienne de tweets jusqu’au 31 Décembre 2017 atteindra un total d’environ 270 informations par langue. Cette publication permettra une introspection très poussée pour comprendre comment Artprice a pu en 20 ans devenir, le plus légalement du monde, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art. Cf : historique des 20 ans en VF et version anglaise :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-a-20-ans-edito-de-thierry-ehrmann-fondateur-et-pdg-d_artprice

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-celebrates-its-20th-birthday-editorial-by-thierry-ehrmann-founder-and-ceo-of-artprice

Une telle démarche a nécessité la mobilisation de tout le groupe Artprice et ses filiales, l’aide de la maison-mère Groupe Serveur qui fête ses 30 ans par la même occasion en tant que Pionnier français des banques de données professionnelles de l’Internet (1987).

La démarche d’Artprice est, non seulement une rétrospective extrêmement poussée qui mettra en lumière les événements forts et actes fondateurs qui étaient connus jusqu’alors que d’un petit nombre, mais aussi une rétrospective s’accompagnant quasi systématiquement d’une projection d’Artprice dans la période retenue de 2017 à 2022, ce qui donne au marché et à nos 18 000 actionnaires une lisibilité qu’aucune société cotée sur le marché réglementé n’a osé offrir.

Le présent communiqué a pour but, de première part, de diffuser au public l’ensemble des codes Twitter permettant une parfaite équité de l’information sensible.

De deuxième part, sur certains sujets rétrospectifs ou projectifs susceptibles d’impacter de manière sensible le cours de Bourse d’Artprice, Artprice se conformera bien évidemment au Code Monétaire et Financier et publiera donc sur le site homologué de l’AMF et PrNewswire, avant l’ouverture des Marchés, un communiqué spécifique.

Cette aventure se décompose en une démarche historique et un « Think tank » (laboratoires d’idées) les prochaines années.

L’entreprise s’effectuera par 3 cellules autonomes en charge de produire des interviews historiques, d’aller recueillir le cas échéant des témoignages sur tous les continents, de numériser des documents historiques sur la période 1700-1962 qui feront l’objet d’un accès gratuit sur Artprice jusqu’au 31 Décembre 2017 qui deviendra payant par abonnement à partir du 1er Janvier 2018 du fait de ses données marchandes à haute valeur ajoutée.

Ces produits et services se retrouveront sur la Home page d’Artprice.

L’aspect projectif sera solidement encadré et, selon les niveaux d’implication, sera validé par le C.A. d’Artprice et bien évidemment accompagné d’une communication sur le site homologué de l’AMF.

Depuis un an, Artprice a préparé cette opération de grande envergure notamment par l’acceptation des ayants droits ou des personnes physiques ou morales sur les droits moraux, droits à l’image, droits de citation et droits de reproduction principalement.

Au regard de l’Histoire du Marché de l’Art, certaines informations dévoilées pourront avoir des conséquences notables dont Artprice a soigneusement étudié l’aspect juridique.

Mise à Jour le 10 octobre 2017 du communiqué du 4 octobre 2017 Artprice a 20 ans, édito de thierry Ehrmann, Fondateur et PDG d’Artprice.

Artprice a 20 ans. Au regard de l’économie numérique et de ses défis, elle est centenaire.

Société mythique, elle a connu l’introduction la plus démente de l’histoire de la bourse de Paris.

17 ans après son introduction à la Bourse de Paris (IPO), Artprice détient toujours le titre (source Euronext) d’offre la plus souscrite avec 93 fois la demande et 900 000 demandes d’actionnaires. Les offres d’achat dépassaient 69 € :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/artprice-ou-le-triomphe-boursier-de-la-cyberelite-francaise_1340225.html

Elle a dépassé en quelques heures les 400 millions EUR de capitalisation.

Elle a vécu des descentes aux enfers après la crise des valeurs Internet en 2000, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre du Golfe, la crise financière de 2007 et la liste est longue. Mais elle a aussi connu, par sa démarche iconoclaste, des procès fleuves (une dizaine de pourvois en Cour de Cassation) intentés par des monstres nourris des siècles de monopole où l’omerta et l’opacité régnaient en maîtres absolus sur le Marché de l’Art.

Elle a supporté, de certaines castes, des haines inimaginables, des fantasmes qui dépassent l’entendement mais elle s’est relevée à chaque fois en devenant de plus en plus forte et aguerrie.

Elle a, par Internet, où sa maison-mère Groupe Serveur règne depuis 1987 comme pionnier, métamorphosé le vieux monde de l’Art.

Son siège social est légendaire, selon le Time Magazine (édition internationale) « The Art of Information », La Demeure du Chaos, qui est au sein du Musée d’Art Contemporain L’Organe, renommée par le New York Times « The Abode of Chaos », où travaillent ses fidèles collaborateurs, de véritables experts passionnés entre salles blanches informatiques et fonds documentaire de manuscrits et catalogues.

Artprice a bâti la plus grande banque de données au monde sur le Marché de l’Art, avec un fonds d’archivage quasi-étatique, puis en 2005 Artprice a conçu la plus grande MarketPlace Normalisée au monde d’œuvres d’Art.

Elle s’est imposée comme Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art en produisant, entre autres, pour plus de 7 200 médias, les fils d’informations en continu sur le Marché de l’Art, à l’instar des agences de presse financière comme Bloomberg ou Reuters.

Elle a aussi initié 4,5 millions de membres qu’elle remercie de leur fidélité. Il en est de même avec les 6300 Maisons de ventes, fidèles partenaires dans leur contribution avec Artprice.

Le vieil adage boursier « Cours vu, cours revu » s’est vérifié trois fois en 20 ans, faisant d’Artprice peu à peu une valeur mythique qu’on ne peut appréhender qu’avec une vision du XXIème siècle et ses changements de paradigme qui compriment l’espace-temps.

Pas un seul joueur en bourse, – les vrais, les durs, les purs -, ne peut s’empêcher de posséder un ticket Artprice.

Artprice détient un cénacle d’actionnaires qui ferait rêver certaines sociétés du CAC40.

Les fidèles actionnaires d’Artprice sont des gens puissants, redoutables et silencieux, ceux qui entre autres, par leur famille, règnent en maîtres depuis des centaines d’années sur le plus vieux Marché du monde et qui bien avant le public, avaient compris que la mutation par Artprice était irrémédiable.

N’oublions pas que l’homme échangeait des œuvres d’Art bien avant de frapper monnaie.

Ce cénacle d’actionnaires hors norme se retrouve dans ma citation qui rend hystérique certain(e)s « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés financiers en 10 fois plus intelligent et cruel. ».

Mais quel est donc ce Graal que des hommes exceptionnels, comme le Docteur Hippolyte Mireur au XIXème siècle, Enrique Mayer, Peter Hastings Falk, Bob Creps, Emilio Sironi, Frank Van Wilder, Pascal Diethelm au XXème et tant d’autres personnages célèbres, ont cherché en vain avant de rejoindre Artprice avec leurs fonds de commerce éditorial ?

Ce Graal métaphorique que seules l’Alchimie et sa Materia Prima (le Chaos Alchimique) définissent, sont les équations et algorithmes qui permettent d’expliquer le prix de l’Art et sa parfaite construction.

Oser toucher au vieil adage « L’Art n’a pas de prix » constituait, pour l’ancien régime traditionaliste qui se glisse dans le clair-obscur, une offense absolue.

Artprice, en 20 ans de combat historique et légendaire, a su ouvrir les portes du Temple de l’Art au profane.

Il y a une décennie environ, une célèbre historienne et sociologue du Marché de l’Art m’a indiqué qu’Artprice est immortelle, non pas par sa fonction économique mais parce qu’elle a modifié, de manière irrémédiable, l’Histoire de l’Art et son Marché.

Artprice a démontré que l’Art avait un prix structuré et très élaboré dans un marché efficient qui est bien plus réfléchi et mature que d’autres marchés.

Je ne peux m’empêcher de penser, entre autres, aux Marchés financiers où les taux d’intérêts deviennent négatifs et au Quantitative Easing (QE), que nos grands-parents appelaient plus simplement la planche à billets et qui ne rassurent pas vraiment les épargnants.

Alors oui, Artprice a 20 ans ! L’âge où tout est permis pour aller dévorer le nouveau monde qui accouche et aller danser sur les cendres de la vieille économie qui ne sait pas qu’elle est déjà morte.

Attention, Artprice a 20 ans mais 100 ans de combat, d’expérience, de sagesse et de détermination.

Nous savons, comme notre vieux maître Marcel Duchamp nous l’a appris, que nos plus féroces détracteurs sont les plus grands contributeurs de la réussite mondiale d’Artprice.

À nos fidèles actionnaires de l’ombre, un grand merci pour votre confiance indéfectible.

Le mot de la fin est qu’Artprice n’a jamais modifié son capital et m’a toujours désigné comme Fondateur, PDG et principal actionnaire car je suis convaincu de la croissance exponentielle d’Internet et de ce changement de paradigme unique dans l’histoire de la modernité.

Artprice n’en est qu’à ses débuts.

L’aventure continue de plus belle …

thierry Ehrmann

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice voit son Business model triompher dans Le Monde

2017/10/09 Commentaires fermés

Artprice dans le Monde du 09 octobre 2017 prend connaissance que son Business model l’accès en abonnement payant illimitée de ses banques de donnée pour son IPO de 2000 validé par Jeremy Rifkin (voir article Challenge 2001 et communiqués réglementés Artprice) est aujourd’hui le référent universel pour les services numériques en ligne et notamment pour la culture, secteur économique d’Artprice qui depuis 20 ans, est le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

C.F. https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/10/04/artprice-a-20-ans-edito-de-thierry-ehrmann-fondateur-et-pdg-d_artprice

Afin de rendre cette information diffusée en 3 posts sur twitter ce dimanche, accessibles à tous avant l’ouverture des marchés lundi 09, Artprice communique donc les adresses des trois tweets et leur contenu global par souci de transparence.

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917084318945726464

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917088393934360576

https://twitter.com/artmarketdotcom/status/917088393934360576

L’infographie est signée du Monde ©, (Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice © création 2001)

Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice (c) création 2001

Photo portrait & intervention de Jeremy Rifkin chez Artprice (c) création 2001

Le contenu en synthèse de l’article du Monde dont l’article original est :

https://lemonde.fr/economie/article/2017/10/08/l-abonnement-nouvelle-frontiere-de-la-consommation_5197998_3234.html

L’abonnement, nouvelle frontière de la consommation

Porté par l’Internet, un nouveau modèle bouleverse la consommation, où l’usage prime sur la propriété. Loisirs, beauté, culture… aucun secteur ne semble résister à l’économie de la souscription payante.

LE MONDE ECONOMIE datée du 09/10/ 2017 Par Nadine Bayle

Jeremy Rifkin ne s’était pas trompé en prophétisant que « la plupart des biens et équipements coûteux » seraient à l’avenir fournis « sous forme de bail à court terme, de location, de droit d’adhésion et autres types de services ».

Abonnez-vous ! En ce début de XXIe siècle, les entreprises semblent redécouvrir les unes après les autres une formule qui rappelle la bouteille de lait et le journal déposés chaque matin devant la porte au siècle dernier. En janvier, la SNCF lançait son forfait de voyage illimité TGV Max. …/…

Ce modèle, où l’usage prime sur la possession, serait-il le Graal du commerce à l’ère de l’Internet ?

A l’origine de l’abonnement : « Le lien social qui accompagne la transaction crée l’engagement »

Netflix et Spotify, les géants de la vidéo et de la musique en streaming, sont devenus des chouchous de l’économie américaine. Leur point commun : des millions d’abonnés, dont la liste s’allonge de façon vertigineuse mois après mois.

« A l’avenir, la croissance viendra uniquement de cette économie de la souscription, qui progresse déjà neuf fois plus vite que la moyenne des groupes de l’indice S&P 500 », a assuré Tien Tzuo, cofondateur de l’entreprise informatique Zuora, de passage à Paris le 26 septembre pour convertir les Français à ces modèles.

« Age de l’accès »

La mort du produit ? Pour Philippe Moati, cofondateur de l’Observatoire société et consommation (Obsoco), « on réalise, du côté de l’offre comme de la demande, que la finalité de la consommation est seulement d’obtenir une solution à des problèmes. Jusque dans l’alimentation ». Les technologies ont déjà poussé des pans entiers de l’économie à basculer dans cet « âge de l’accès », théorisé dès 2000 par Jeremy Rifkin.

Image: https://img.lemde.fr/2017/10/06/0/0/534/1187/534/0/60/0/87b43b6_21619-6waw6i.kl342f0f6r.png

Symbole de cette transition ? L’industrie des logiciels, qui ne propose plus que des licences d’utilisation de ses outils (« software as a service »), désormais hébergés, comme le Web, dans des centres informatiques géants invisibles et disséminés dans le monde – le fameux « cloud computing »…/…

Economie de la souscription

La moyenne d’abonnements dans l’Hexagone serait passée de 3,6 par personne en 2012 à 5,4 en 2016, suggèrent des études de SlimPay. Le PDG de cet expert en solutions de paiement, Jérôme Traisnel, nuance toutefois ces chiffres, largement sous-estimés selon lui…/…

Image: https://img.lemde.fr/2017/10/06/0/0/534/1102/534/0/60/0/ae1c490_21619-1ygx21p.86sy4g3nmi.png

L’abonnement, nouvelle frontière de la consommation ? Son territoire s’étend du moins à grande vitesse et à tous les secteurs. Aujourd’hui, « tous les achats du quotidien et les belles habitudes se prêtent à l’abonnement »…/…

Jeremy Rifkin ne s’était pas trompé en prophétisant que « la plupart des biens et équipements coûteux » seraient à l’avenir fournis « sous forme de bail à court terme, de location, de droit d’adhésion et autres types de services »…/…

Dans le monde du numérique, en revanche, en quête depuis quinze ans de la meilleure façon de faire payer les contenus par les utilisateurs, on pense tenir enfin la martingale. La beauté du modèle est décrite par le menu dans les livres de marketing et d’économie. Grâce aux promotions, l’abonnement dissout la douleur à payer et le client a ensuite une impression de gratuité lorsqu’il consomme …/…

Les revenus sont très prédictibles, les investissements futurs bien calibrés…/…Un des meilleurs exemples de la vertueuse « courbe en J » des revenus est Netflix. Fin juin, la plateforme affichait 99 millions d’abonnés payants, soit 19,1 millions de plus qu’un an plus tôt. Dans l’industrie musicale, le streaming a rapporté autant que la vente de disques en 2016 – une première. « Les gens sont prêts à payer si l’offre paraît illimitée », analyse l’économiste de la culture et du numérique Françoise Benhamou

Plus de 130 000 abonnés numériques au « Monde ».

Les journaux ont à leur tour réalisé qu’il serait plus rentable d’utiliser les données sur leurs lecteurs pour en faire de fidèles abonnés plutôt que de courir en permanence après la publicité, largement captée par Google et Facebook. Le New York Times tire déjà 20,3 % de ses revenus de l’abonnement numérique.

En France, « seulement deux quotidiens dépassent les 130 000 purs abonnés numériques, Mediapart et Le Monde, mais la progression, selon les titres, atteint 10 % à 30 % par an », précise Emmanuel Parody, directeur des rédactions de Mind Média. …/…

En quelques années, l’abonnement est ainsi devenu « un sujet pour tout le monde », se réjouit David Azoulay, le fondateur de Ziqy, une société de gestion d’abonnements, qui dit avoir vu défiler 25 entreprises du CAC 40, impatientes de connaître en direct leurs clients. Les technologies de l’information le permettent. …/…

« Aucune proposition n’est aussi large qu’Amazon Prime sur le marché ; on n’a plus aucune raison de ne pas s’abonner », regrette l’entrepreneur et banquier d’affaires Patrick Robin. …/..D’ici à la fin de cette année, un ménage sur deux pourrait être abonné à Amazon Prime aux Etats-Unis, selon des analystes. En France, le chiffre de 4 à 6 millions d’adhérents circule. Pas de répit dans cette chasse aux abonnés, qui reste ouverte, grâce à l’Internet, jour et nuit et sept jours sur sept.

Ce modèle économique a toujours été celui d’Artprice

Ce modèle économique a toujours été celui d’Artprice qui confirme que cette orientation mondiale de consommation aura mécaniquement un effet violent sur son cours, car avoir 17 ans d’avance, pas une seule dette, aucune augmentation de capital, un résultat bénéficiaire depuis plusieurs années, le tout en position incontestable de Leader Mondial ne peut qu’être apprécié très favorablement par les marchés et les actionnaires.

Pour rappel l’article du journaliste Eric Treguier dans Challenges où le Business Model de Jeremy Rifkin était le credo d’Artprice. Le titre :

Thierry Ehrmann fait la révolution… avec Internet en juillet 2001 (soit il y a 16 ans).

…/…thierry Ehrmann manie les paradoxes avec une parfaite aisance. Il en joue, même. Cette étoile montante de la nouvelle économie, qui a soutenu activement Gérard Collomb, le nouveau maire socialiste de Lyon, n’est pas gêné d’avoir le nom de Bernard Arnault – un homme de gauche qui s’ignore, selon lui – désormais accolé à celui de sa société, Artprice.com, depuis que le patron de LVMH s’est invité au capital.

Chez lui, l’enracinement à gauche est génétique. Son père polytechnicien et industriel déjà, était réputé pour ses idées progressistes dans une ville conservatrice. Lui a tout simplement l’impression d’être au cœur d’une révolution en marche : celle de l’Internet. « Révolution, au sens marxiste du terme précise-t-il, ébranlant la société comme hier l’imprimerie ou la machine à vapeur. » Sauf que, cette fois, l’argent n’est pas un facteur discriminant. « Les nouvelles technologies coûtent très peu cher. Du coup, on va assister à une redistribution complète des richesses. » …/…

L’histoire commence en 1987 avec la création du groupe Serveur. « Serveur, du latin servire qui signifie être soumis, explique-t-il. Mais l’esclave s’affranchit. » Une de ses premières contributions à l’émancipation humaine a été de mettre en ligne de multiples banques de données juridiques, judicaires et économiques, d’abord via le Minitel…/…

Puis est arrivé Internet. Un formidable accélérateur. En 1994, il créé Artprice.com, une base de données qui met à jour quotidiennement les cotes de plus de un million d’artistes dans le monde.

Intarissable sur le Net, Thierry Ehrmann y voit un média anarchique et subversif qui est en train de bouleverser les règles du capitalisme. Et de citer Jeremy Rifkin et l’Age de l’accès :

« Dans les nouveaux modèles comptables de l’économie en réseau, le patrimoine matériel va peu à peu passer de la colonne des actifs à celle des passifs […] tandis que les formes incorporelles du capital seront de plus en plus enregistrées en tant qu’actifs. » L’Age de l’accès passe par l’abandon de la propriété à l’abonnement payant de services numériques en ligne comme Artprice.

Copyright ©2001 Challenges www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement :https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice:
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice fête ses 20 ans, édito de thierry Ehrmann, Plasticien, Fondateur et PDG d’Artprice.

2017/10/07 Commentaires fermés

Artprice a 20 ans. Au regard de l’économie numérique et de ses défis, elle est centenaire.

Société mythique, elle a connu l’introduction la plus démente de l’histoire de la bourse de Paris. Elle a dépassé en quelques heures les 400 millions EUR de capitalisation.

Elle a vécu des descentes aux enfers après la crise des valeurs Internet en 2000, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre du Golfe, la crise financière de 2007 et la liste est longue. Mais elle a aussi connu, par sa démarche iconoclaste, des procès fleuves intentés par des monstres nourris des siècles de monopole où l’omerta et l’opacité régnaient en maîtres absolus sur le Marché de l’Art.

Elle a supporté, de certaines castes, des haines inimaginables, des fantasmes qui dépassent l’entendement mais elle s’est relevée à chaque fois en devenant de plus en plus forte et aguerrie.

Elle a, par Internet, où sa maison-mère Groupe Serveur règne depuis 1987 comme pionnier, métamorphosé le vieux monde de l’Art.

Son siège social est légendaire, selon Time Magazine, « La Demeure du Chaos », qui est au sein du Musée d’Art Contemporain L’Organe, renommée par le New York Times « The Abode of Chaos », où travaillent ses fidèles collaborateurs, de véritables experts passionnés entre salles blanches informatiques et fonds documentaire de manuscrits et catalogues.

Artprice a bâti la plus grande banque de données au monde sur le Marché de l’Art, avec un fonds d’archivage quasi-étatique, puis en 2005 Artprice a conçu la plus grande MarketPlace Normalisée au monde d’œuvres d’Art.

Elle s’est imposée comme Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art en produisant, entre autres, pour plus de 7 200 médias, les fils d’informations en continu sur le Marché de l’Art, à l’instar des agences de presse financière comme Bloomberg.

Elle a aussi initié 4,5 millions de membres qu’elle remercie de leur fidélité. Il en est de même avec les 6300 Maisons de ventes, fidèles partenaires dans leur contribution avec Artprice.

Le vieil adage boursier « Cours vu, cours revu » s’est vérifié trois fois en 20 ans, faisant d’Artprice peu à peu une valeur mythique qu’on ne peut appréhender qu’avec une vision du XXIème siècle et ses changements de paradigme qui compriment l’espace-temps.

Pas un seul joueur en bourse, – les vrais, les durs, les purs -, ne peut s’empêcher de posséder un ticket Artprice.

Artprice détient un cénacle d’actionnaires qui ferait rêver certaines sociétés du CAC40.

Les fidèles actionnaires d’Artprice sont des gens puissants, redoutables et silencieux, ceux qui entre autres, par leur famille, règnent en maîtres depuis des centaines d’années sur le plus vieux Marché du monde et qui bien avant le public, avaient compris que la mutation par Artprice était irrémédiable.

N’oublions pas que l’homme échangeait des œuvres d’Art bien avant de frapper monnaie.

Ce cénacle d’actionnaires hors norme se retrouve dans ma citation qui rend hystérique certain(e)s « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés financiers en 10 fois plus intelligent et cruel. ».

Mais quel est donc ce Graal que des hommes exceptionnels, comme le Docteur Hippolyte Mireur au XIXème siècle, Enrique Mayer au XXème et tant d’autres personnages célèbres, ont cherché en vain avant de rejoindre Artprice avec leurs fonds de commerce éditorial ?

Ce Graal métaphorique que seules l’Alchimie et sa Materia Prima (le Chaos Alchimique) définissent, sont les équations et algorithmes qui permettent d’expliquer le prix de l’Art et sa parfaite construction.

Oser toucher au vieil adage « L’Art n’a pas de prix » constituait, pour l’ancien régime traditionaliste qui se glisse dans le clair-obscur, une offense absolue.

Artprice, en 20 ans de combat historique et légendaire, a su ouvrir les portes du Temple de l’Art au profane.

Il y a une décennie environ, une célèbre historienne et sociologue du Marché de l’Art m’a indiqué qu’Artprice est immortelle, non pas par sa fonction économique mais parce qu’elle a modifié, de manière irrémédiable, l’Histoire de l’Art et son Marché.

Artprice a démontré que l’Art avait un prix structuré et très élaboré dans un marché efficient qui est bien plus réfléchi et mature que d’autres marchés.

Je ne peux m’empêcher de penser, entre autres, aux Marchés financiers où les taux d’intérêts deviennent négatifs et au Quantitative Easing (QE), que nos grands-parents appelaient plus simplement la planche à billets et qui ne rassurent pas vraiment les épargnants.

Alors oui, Artprice a 20 ans ! L’âge où tout est permis pour aller dévorer le nouveau monde qui accouche et aller danser sur les cendres de la vieille économie qui ne sait pas qu’elle est déjà morte.

Attention, Artprice a 20 ans mais 100 ans de combat, d’expérience, de sagesse et de détermination.

Nous savons, comme notre vieux maître Marcel Duchamp nous l’a appris, que nos plus féroces détracteurs sont les plus grands contributeurs de la réussite mondiale d’Artprice.

À nos fidèles actionnaires de l’ombre, un grand merci pour votre confiance indéfectible.

Le mot de la fin est qu’Artprice n’a jamais modifié son capital et m’a toujours désigné comme Fondateur, PDG et principal actionnaire car je suis convaincu de la croissance exponentielle d’Internet et de ce changement de paradigme unique dans l’histoire de la modernité.

Artprice n’en est qu’à ses débuts.

L’aventure continue de plus belle … thierry Ehrmann

 

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

Artprice 20th birthday, editorial by thierry Ehrmann, Artist, founder and CEO of Artprice.

2017/10/07 Commentaires fermés

Artprice is 20 today. That might sound young to some, but in terms of the digital economy, that’s very old indeed.

A legendary organisation in many respects, Artprice experienced the most extraordinary IPO in the history of the Paris stock exchange, reaching a capitalization in excess of EUR 400 million within hours.

It has suffered severe corrections as well, notably after the new-tech stocks crash in 2000, nine-eleven, the 2nd Gulf War, the financial crisis of 2007 and a number of other exogenous events, and its iconoclastic approach has made it the target of lengthy lawsuits brought by monopolistic behemoths riding on centuries of Art Market omerta and opacity.

Artprice has survived a climate of irrational animosity from certain quarters, sometimes involving outlandish fantasies; but each attack has made the company stronger… and wiser.

Using the Internet – a domain in which its parent company Groupe Serveur has been a dominant pioneer since 1987 – Artprice has completely transformed the Art Market.

Its operational headquarters are located at a site Time Magazine described as the “legendary” Demeure du Chaos. The site, referred to as “The Abode of Chaos” by the New York Times, is also the “Organe” Contemporary Art Museum, where its loyal employees – from digital white rooms to documentary collections, mansucripts and catalogs – are enthusiastic experts.

Artprice has built the largest Art Market databank in the world with a almost State-sized archive base. In 2005, Artprice set up the largest Standardized Marketplace for artworks in the world.

It has become global leader in Art Market Information by providing, among other services, real-time streams of Art Market information for more than 7,200 media outlets such as the financial news agency Bloomberg.

It has also given insight to its 4.5 million loyal subscribers, whom it thanks for their loyalty. This also applies to the 6,300 Auction Houses it works with, loyal partners in their contribution with Artprice.

The old stock-market adage « prices peaks usually return » has been confirmed no less than three times in 20 years, making the Artprice share a legendary stock that cannot be understood without a clear grasp of the spatio-temporal paradigm shifts driving the 21st century.

Artprice is a “must-have” stock for all investors ans gamblers… whatever their strategy.

It has a cenacle of shareholders that would make a number of CAC 40 companies green with envy.

Its loyal shareholders are powerful, formidable and discreet people, including, among others, members of families that have held strong positions in the world’s oldest market for hundreds of years (mankind exchanged artworks well before currencies) and who – well before the public – understood that Artprice’s vision of the art market was totally unavoidable.

Artprice’s exceptional family of shareholders is reflected in my somewhat provocative observation that “the Art Market is like financial markets… only ten times smarter and ten times more unforgiving”.

So what exactly is this ‘secret chalice’… this ‘Grail’… that so many people have sought in vain – including exceptional men like Dr. Hippolyte Mireur (19th century) and Enrique Mayer (20th century) whose carefully-compiled registers of art market exchanges are now a part of Artprice?

This metaphorical ‘Grail’, that can only be apprehended by Alchemy and its Prima Materia (Alchemical Chaos), is in fact a set of equations and algorithms that explain art prices and expose how they are formed.

For the art market’s old regime lurking in the twilight, the adage « Art has no price » was the core of a deliberately mystifying ideology.

Over 20 years of historical and legendary combat, Artprice has opened the gates of the Temple of Art to the profane.

Ten or so years ago, a famous Art Market historian and sociologist told me that Artprice was immortal, not for its economic function, but rather for the irrevocable changes it has brought to the Art Market and, therefore, to Art History.

Artprice has demonstrated that art does have structured and highly sophisticated price mechanisms, in an efficient market that is substantially more rational and mature than many other markets.

Financial markets offer a particularly poor comparison at a time when negative interest rates and quantitative easing (QE) (a concept that our grandparents referred to simply as “money printing”) do little to reassure savers.

So yes… Artprice is now 20… an age of freedom and exploration; an age in which the emerging new world can dance on the ashes of the old economy that has not yet understand it is already dead.

Artprice may be 20, but it has already acquired a 100 years of experience, wisdom and combative energy.

We know – as our mentor Marcel Duchamp taught us – that our fiercest critics are the biggest contributors to the global success of Artprice.

To our loyal shareholders, a big thank you for your unfailing confidence.

As a final word: Artprice has never modified its capital structure and has repeatedly designated myself, its Founder, as its CEO and principal shareholder. The exponential growth of the Internet and the current paradigm shift – unique in the history of modernity – continue to fuel my belief that Artprice is still very much in its early stages.

The Artprice adventure continues with supreme confidence and vigour.

thierry Ehrmann

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

Artprice : Rapport du Marché de l’Art Contemporain +1400 % en 17 ans et + 7,6 % de rendement annuel face aux taux négatifs.

2017/09/28 Commentaires fermés

Le Marché de l’Art Contemporain en première ligne avec la Frieze et la Fiac.

 

De façon générale, le Marché de l’Art Contemporain accroît sa rentabilité sur le moyen et le long termes. En dépit de plusieurs ajustements, l’indice des prix démontre que ce secteur maintient toute sa vitalité acquise au début des années 2000. Les 1 400 % de croissance en 17 ans (103 m$ en 2000 et 1,58Mrd$ en 2017) se passent de tout commentaire dans un contexte de taux négatif qui laminent l’épargne liquide. Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2017 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse suivante :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017

La crise financière et économique que traverse le monde depuis 2007, notamment par le biais des taux négatifs, fait apparaître le Marché de l’Art comme une oasis dans le désert. « Celui-ci connaît une saine période d’ajustement, aussi nécessaire que prévisible, où les ventes d’Art Contemporain occupent l’avant-scène » selon thierry Ehrmann fondateur et PDG d’Artprice.

Cette année le Marché de l’Art contemporain franchit un record historique de 100 m$, le record de Basquiat 110,5m$ pour une œuvre. En effet, le record de Basquiat 110,5m$ balaye celui de Jeff Koons datant de 2013 (58,4m$).balaye celui de Jeff Koons datant de 2013 (58,4m$).

thierry Ehrmann : « Cette période de création s’est en effet imposée comme la véritable locomotive du Marché de l’Art, place que tenait historiquement l’art moderne » ! Si bien que les chiffres du Marché de l’Art Contemporain anticipent les tendances générales dévoilées et expliquées par Artprice dans son dernier rapport semestriel, paru en août 2017 et en ligne sur www.arprice.com

La construction des prix de l’art contemporain est aujourd’hui parfaitement structurée grâce à une abondance des résultats de ventes. Plus que jamais, l’offre comme la demande tiennent compte de toute l’information disponible, en affectant parfois la réalité des prix.

L’actualité d’un artiste, de quelque nature qu’elle soit (plus de 70 éléments exogènes retenus par Artprice), se répercute désormais presque instantanément sur sa cote et ses indices. De ce fait, le top 500 – constitué d’artistes jouissant tous d’un marché robuste et durablement établi – permet d’observer l’évolution cohérente et structurée du Marché, ainsi que les préférences des collectionneurs et des professionnels de l’art.

Lire la suite :

https://www.actusnews.com/fr/soc/ARTPRICE/communiques

Artprice: Contemporary Art Market Annual Report: turnover up 1,400% in 17 years with an average annual return of +7.6%.

2017/09/28 Commentaires fermés

Contemporary Art leads the Art Market with Frieze Art Fair in London and the FIAC in Paris

 

On the whole, the Contemporary Art Market is substantially profitable over the medium and long terms. Despite several corrections, our price index shows that the segment has retained its early-2000s vitality. Turnover growth of +1,400% in 17 years (US$103 million in 2000 to US$1.58 billion in 2017) reflects an extremely dynamic market. Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report (2016/2017) is available free of charge at the following link:

https://www.artprice.com/artprice-reports/the-contemporary-art-market-report-2017

The chronic financial and economic crisis affecting the world economy since 2007 – clearly illustrated by the widespread recourse to negative interest rates – makes the Art Market look like a desert oasis. According to thierry Ehrmann, Artprice’s founder and CEO, the Art market has experienced a healthy adjustment that was both necessary and predictable, leaving the Contemporary Art segment center stage.

This year, the Contemporary Art Market generated a stunning new record with its first-ever result above $100 million. The segment’s previous record, $58.4 million for a work by Jeff Koons in 2013, was demolished by the $110.5 million paid for a work by Jean-Michel Basquiat.

Read more:

https://www.actusnews.com/fr/soc/ARTPRICE/communiques

Artprice passe à la vitesse supérieure avec son siège social mondialement connu, le Musée d’Art Contemporain L’Organe

2017/09/10 Commentaires fermés

Artprice a établi depuis 1997 son siège social au cœur du Musée d’Art Contemporain L’Organe (9000m2), qui a en gestion, entre autres, La Demeure du Chaos / Abode of Chaos, dixit The New York Times, mondialement connue. (cf. voir historique avec les documents de référence Artprice déposés chaque année à l’AMF)

Les chiffres 2017 parlent d’eux-mêmes pour le siège social d’Artprice:

Il est le premier musée d’Art Contemporain privé en Rhône Alpes avec 140 000 visiteurs par an, avec sa Borderline Biennale.

Le Musée d’Art Contemporain L’Organe est classé par Google en notation visiteurs comme 1er musée d’Art à Lyon (chiffres au 28 Août 2017).

De même le classement Facebook des 25 acteurs culturels de Lyon La Métropole place le Musée d’Art Contemporain L’Organe/La Demeure du Chaos en 1ère position inchangée depuis 5 ans, comme le classement septembre 2017 N°48 le confirme, suivi fidèlement par 475 000 abonné(e)s avec une audience moyenne par semaine de 4,5 millions en portée des publications avec de très loin, le meilleur taux d’implication. (Intégralité des chiffres certifiés Facebook)

Source chiffres certifiés Google et Facebook:

https://artpressagency.wordpress.com/2017/08/28/thierry-ehrmann-en-avant-premiere-le-classement-n48-exclusif-de-septembre-2017-des-principaux-acteurs-culturels-du-grand-lyon-la-metropole/

Cet E.R.P. Muséal (établissement recevant du public à caractère muséal) a reçu depuis son ouverture en 2006 : 1.34 millions de visiteurs dont 25% de visiteurs étrangers.

Artprice passe à la vitesse supérieure avec son siège social mondialement connu, le Musée d'Art Contemporain L'Organe

Une preuve incontestable confirme sa notoriété mondiale: l’ouvrage bilingue édité par le musée L’Organe « Opus IX de la Demeure du Chaos/ Abode of Chaos  » 504 pages sorti en format 30×30 numérique et papier en 2013, en ligne gratuitement sur le site du Leader mondial issuu.com, a franchi les 37,4 millions d’impressions dans le monde (constat d’huissier 2016 de l’étude MAMET PONS), chiffre que peu d’acteurs culturels français ont franchi.

Source : http://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

Le parcours muséal se déploie sur 9000m² avec 5400 œuvres multidisciplinaires dont 1200 sculptures monumentales conçues par thierry Ehrmann, artiste plasticien sculpteur depuis 35 ans, fondateur et PDG d’Artprice. Une rétrospective en 2014 « trente ans de sculpture par thierry Ehrmann » a amené à elle seule 180 000 visiteurs.

Le Musée d’Art Contemporain, siège social d’Artprice, est un phénomène mondial qui a été couvert depuis 18 ans (1999/2017) par plus de 3708 médias de presse écrite et audiovisuelle parmi les plus célèbres de par le monde permettant à Artprice, selon la presse anglo-saxonne d’avoir un siège social qui rivalise enfin avec les sièges sociaux emblématiques, ambitieux et futuristes de la Silicon Valley qui constituent une arme de communication redoutable.

Pour illustration de ces propos, un exemple est donné par Arte France / Allemagne qui est à nouveau en tournage ce mois de juillet et d’août 2017 à La Demeure du Chaos / Abode of Chaos pour 2 longs métrages diffusions 20h30. Suite aux 9 épisodes sur l’Histoire de l’art tournés en 2016 avec Artprice, en parallèle Arte France / Allemagne effectue de nouveaux tournages de 9 épisodes de « l’Art interdît » avec Artprice.

Après réunion du Conseil d’Administration d’Artprice, il a été décidé de passer à une vitesse supérieure en provoquant régulièrement par des séquences trimestrielles, des rencontres avec des artistes de renommée mondiale, des événements artistiques singuliers et des colloques axés principalement sur l’Art et le droit et ce, dès septembre 2017. (Artprice édite depuis 20 ans des ouvrages juridiques et sociologiques de référence sur le Marché de l’Art).

Des expositions se préparent de longue date portant sur les dernières disciplines artistiques où science, technologie et Art forment le Marché de l’Art OTC qui émerge avec fracas des 5 continents et inonde le Marché de l’Art traditionnel. Ce Marché de l’Art OTC fait l’objet d’une attention particulière d’Artprice.

Cf. communiqué Actusnews : Artprice s’approprie le Marché de l’Art OTC qui génère un volume de transactions de 7 à 9 fois supérieur à celui du Marché de l’Art traditionnel :

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/06/30/artprice-s_approprie-le-marche-de-l_art-otc-qui-genere-un-volume-de-transactions-de-7-a-9-fois-superieur-a-celui-du-marche-de

Cette année le lancement de la vingtième édition du célèbre rapport d’Artprice du Marché mondial de l’Art Contemporain se fera au Musée d’Art Contemporain l’Organe, siège social d’Artprice début octobre 2017 avec bien sûr en avant-première les données principales avec son partenaire exclusif l’AFP.

Le Musée d’Art Contemporain et siège social d’Artprice accueillera entre autres des artistes de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon 2017 qui démarre dans quelques jours dont Artprice a été le principal mécène durant les périodes historiques pendant lesquelles Lyon a pu acquérir l’unique Biennale française, qui, rappelons-le, a été créée par Malraux.

Durant la période de la Frieze London, de la FIAC Paris et de Paris Photo un certain nombre d’événements artistiques se dérouleront parallèlement au Musée d’Art Contemporain, siège social d’Artprice, notamment dans le Bunker de la Demeure du Chaos (720m3) exposé en 2006 devant le Grand Palais (Paris) pour la triennale de l’Art : La Force de l’art, comme sculpture monumentale.

Le Groupe Serveur, maison-mère d’Artprice, a doté depuis 1999, le Musée d’Art Contemporain L’Organe de toutes les capacités muséales avant-gardistes ainsi que toutes les infrastructures Internet (salle blanche dédiée au Musée) pour accueillir des évènements artistiques et, en différents ateliers, des artistes de renommée mondiale.

Ces artistes pourront (se) produire in situ avec une retransmission en live sur les réseaux sociaux et Network TV où Artprice domine sur son secteur en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art et la Demeure du Chaos/ Abode of Chaos en tant que Musée d’art contemporain hors norme.

Les salariés d’Artprice, historiens d’Art, rédacteurs et chercheurs, seront associés à l’ensemble de ces événements internationaux. Artprice par sa singularité confirme une fois de plus avoir un temps d’avance sur le vieux continent.

A travers ces rencontres et évènements exceptionnels, Artprice prend une autre dimension et verra le Monde de l’Art braquer ses projecteurs sur son siège social qui est un Musée d’Art Contemporain mondialement connu, et bénéficiera immanquablement de retombées internationales évidentes pour Artprice mais aussi provenant de la propre communication des artistes, sur tous les médias, avec en point d’orgue les réseaux sociaux et leur potentiel de diffusion virale.

Artprice, sans débourser le moindre investissement immobilier et industriel, se voit doter d’un spot d’Art Contemporain physique et numérique hors normes connu sur les 5 continents.

www.artprice.com

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

LIRE LA SUITE >>>

Artprice moves into top gear with its world-famous Contemporary Art Museum headquarters, « L’Organe »

2017/09/10 Commentaires fermés

Artprice moves into top gear with its world-famous Contemporary Art Museum headquarters, “L’Organe”

In 1997, Artprice installed its HQ in the middle of a Contemporary Art Museum, “L’Organe” (9000 m²). Among its activities, the Museum runs the world-famous Demeure du Chaos / “The Abode of Chaos” according to The New York Times. (See Artprice’s Reference Documentation submitted each year to France’s Financial Markets Authority, the AMF).

The 2017 attendance figures for Artprice’s Museum HQ speak for themselves:

The Demeure du Chaos / Musée L’organe is the most visited Contemporary Art Museum in France’s Rhône Alpes Region, with 140,000 visitors per year, including to its Borderline Biennale event.

Google ranks L’Organe Museum of Contemporary Art as the highest-rated Art Museum in Lyon (data from 28 August 2017).

Artprice moves into top gear with its world-famous Contemporary Art Museum headquarters, "L'Organe"

Likewise, Facebook’s ranking of the Top-25 cultural destinations in the City of Lyon has placed the Demeure du Chaos / Musée L’Organe in pole position for the last five years running – confirmed again this year in its N°48 September ranking. The Demeure du Chaos / Musée L’organe is closely followed by 475,000 subscribers with an average weekly publication audience reach of 4.5 million and by far the highest engagement rate. (full and certified Facebook data).

Source: certified Google and Facebook data:

https://artpressagency.wordpress.com/2017/08/28/thierry-ehrmann-en-avant-premiere-le-classement-n48-exclusif-de-septembre-2017-des-principaux-acteurs-culturels-du-grand-lyon-la-metropole/

Since it opened in 2006, the Demeure du Chaos / Musée L’organe (under French Law a “registered visitable establishment with museum characteristics” has welcomed 1.34 million of whom 25% from outside France.

Its global popularity is beyond any doubt, as confirmed by the following statistic: since the publication in 2013 of its bilingual book « Opus IX of the Demeure du Chaos/ Abode of Chaos  » (504 pages, digital and paper format (30×30) and free online at the world-leading issuu.com), the work has been the subject of 37.4 million ‘online impressions’ (a fact legally certified by MAMET PONS solicitors in 2016). This volume of ‘online impressions’ is rivalled by very few French cultural institutions or publishers.

Source : http://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

The Museum’s circuit covers a territory of 9,000 m² with 5,400 artworks in various disciplines. It includes 1,200 monumental sculptures created by thierry Ehrmann, Artprice’s founder and CEO and a visual artist for 35 years. In 2014 the Abode of Chaos organised a retrospective show entitled Thirty years of Sculpture by thierry Ehrmann which alone attracted 180,000 visitors.

Artprice’s Contemporary Art HQ is a world-renowned phenomenon which for the last 18 years (1999/2017) has inspired more than 3,708 written and audio-visual articles in the world’s most prestigious media channels. According to the Anglo-American press, although very different, Artprice’s HQ rivals some of the emblematic, ambitious and futuristic head offices in Silicon Valley, which in themselves represent a superb vector of mass communication.

The latest example of this media enthusiasm was two months of filming by Arte France / Germany (July and August 2017) at the Abode of Chaos in the framework of two full-length feature films for prime-time diffusion. Following Artprice’s collaboration with Arte France / Germany on 9 episodes entitled the “History of Art” in 2016, Artprice will again be working with Arte France / Germany to create 9 episodes on Forbidden Art (“Art interdît”).

A recent meeting of Artprice’s Board of Directors voted to upgrade the exploitation of the Abode of Chaos / Musée L’Organe by organising regularly quarterly meetings with world-famous artists, one-off artistic events and symposiums focused primarily on Art and Law as of September 2017 (Artprice has been publishing legal and sociological studies that have become references for the Art Market for 20 years)

Artprice has long been preparing exhibitions of the most recent artistic disciplines in which science, technology and art underpin a dynamic OTC Art Market. It is precisely to this OTC Art Market – emerging on all 5 continents with remarkable speed and flooding the traditional Market – that Artprice has recently turned its full attention.

See Actusnews press release: Artprice takes a major stake in the OTC Art Market which generates a volume of transactions roughly 7 to 9 times higher than the traditional art market:

https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/06/30/artprice-takes-a-major-stake-in-the-otc-art-market-which-generates-a-volume-of-transactions-roughly-7-to-9-times-higher-than-the

This year Artprice will launch its famous Global Contemporary Art Market Report at its Abode of Chaos / Contemporary Art Museum HQ in early October 2017, with its standard preview of the key data via its exclusive partner, AFP.

Among other initiatives, the Contemporary Art Museum and Artprice HQ will welcome artists showing at the 2017 Lyon Contemporary Art Biennial which begins shortly. Artprice was the principal sponsor of this event when Lyon was bidding to host France’s only biennial art fair (founded by André Malraux).

At the same time as London’s Frieze, Paris’s FIAC and the Paris Photo art fairs, the Contemporary Art Museum at Artprice’s Abode of Chaos HQ will be hosting a number of artistic events, notably in its famous Bunker (720 m3) that was exhibited in front of the Grand Palais (in Paris) as a monumental sculpture for the Triennial Art Fair, La Force de l’art, in 2006.

Since 1999, Serveur Group – Artprice’s parent company – has provided the Organe Contemporary Art Museum with all the requisite avant-gardist museum facilities as well as all the Internet infrastructures (including a clean-room dedicated to the Museum) to host artistic events and receive world-famous artists in a variety of different workshops.

These artists will be able to create and perform in situ with live transmission on social networks and Network TV. Over the years Artprice has become a dominant player through these channels both as the world leader in Art Market information and as a Contemporary Art Museum at the Demeure du Chaos / Abode of Chaos.

Artprice’s staff, art historians, editors and researchers will all be involved in these international events. With its unique role as world leader in Art Market information and as a Museum of Contemporary Art, Artprice clearly represents a cutting edge art institution in Europe.

By receiving artists in residency and hosting exceptional events, Artprice is moving into another dimension in which the art world’s projectors will be focused on its HQ at the world famous Demeure du Chaos / Abode of Chaos Contemporary Art Museum. Artprice will inevitably benefit from the resulting international media exposure, but also from the individual communication strategies of the artists it hosts, via all media channels, including of course the social networks with their ‘viral’ diffusion potential.

Therefore, without any further industrial or property investments, Artprice is creating an unprecedented physical / digital publicity platform for Contemporary Art that will gain permanent exposure all over the planet.

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Artprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 657,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 126 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 6,300 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 4,500,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art. Artprice is preparing its blockchain for the Art Market. It is BPI-labelled (scientific national French label).

Artprice’s Global Art Market Annual Report for 2016 published last March 2017: http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_en.pdf

Artprice’s Contemporary Art Market Annual Report for 2016 – free access at https://www.artprice.com/artprice-reports/the-art-market-in-2016

Reasd more >>>

Artprice : Bilan S1 2017 du Marché de l’Art, tous les signaux économiques sont positifs.

Ventes publiques Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation)

S1 2017 : reprise générale du Marché de l’Art: +5%

  1. Les ventes aux enchères atteignent 6,9Mrd$ sur le S1 2017
  2. Le prix des œuvres contemporaines progresse de +9,6%
  3. Les USA avec 2,2Mrd$ – reviennent à hauteur de la Chine avec 2Mrd$
  4. Le Royaume-Uni +13% – et la France +7% – prennent part à la reprise
  5. L’Art Contemporain pèse 15% du CA mondial, contre 3% en 2000
  6. Une œuvre de Jean-Michel Basquiat (né en 1960) s’est vendue 110,5m$
  7. Le taux d’invendus s’améliore par une baisse de 2% sur le S1 2016

Bilan général

A l’échelle mondiale, le Marché de l’Art présente un bilan positif sur le S1 2017, mettant fin à deux années consécutives de ralentissement.

Résultats globaux

A l’échelle planétaire, plus de 228 700 lots Fine Art ont été cédés aux enchères au cours des 6 premiers mois de l’année 2017, pour un produit total de 6,9 Mrd$ (frais inclus). Plus de 3054 ventes ont fait l’objet systématique d’une analyse détaillée et synthétique par Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 1987. Ce rapport semestriel couvre les Ventes Publiques Fine Art (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation).

Thierry Ehrmann, fondateur et PDG d’Artprice : « Le Marché de l’Art depuis l’an 2000, soit 17 ans d’observation, a fait preuve d’une maturité à toute épreuve, affrontant la crise du NASDAQ, les événements du 11 septembre 2001, la 2ème guerre d’Irak et bien sûr la crise financière, économique sans précédent de 2007, une tension géopolitique mondiale avec de plus, l’apparition des taux négatifs laminant les épargnants. Durant ces 17 années, le Marché de l’Art a su effectuer des corrections salvatrices évitant son effondrement face à la crise financière, s’érigeant en valeur refuge, sans constituer pour autant une bulle spéculative ».

Ses taux de rendement très attractifs depuis plusieurs années superforment d’autres placements et font du Marché de l’Art un marché désormais liquide, efficient et à part entière quel que soit le continent.

Pays Chiffre d’affaires (USD) Part de marché

Top 10 des pays par produit de ventes aux enchères S1 2017

Pays :—Chiffre d’affaires—(Part de marché)

1 États-Unis:—2 239 080 536 $ —(32,4%)

2 Chine :—1 999 094 934 $ —(29,0%)

3 Royaume-Uni :—1 581 615 191 $ —(22,9%)

4 France—326 398 192 $ —(4,7%)

5 Allemagne :—100 451 363 $ —(1,5%)

6 Italie :—95 051 377 $ —(1,4%)

7 Suisse :—73 623 263 $ —(1,1%)

8 Autriche :—53 720 750 $ —(0,8%)

9 Australie :—47 329 131 $ —(0,7%)

10 Corée du Sud :—39 787 141 $ —(0,6%)

Autres :—344 862 990 $ —(5,0%)

Bilan S1 2017 Mondial du Marché de l’Art, par Artprice.com en ligne sur :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2017-par-artprice-com

Les données sur la Chine sont réalisées par Artprice en collaboration étroite depuis 5 ans avec notre partenaire associé institutionnel chinois le Groupe Artron et AMMA (Art Market Monitor by Artron) présidé par Wan Jie.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le CA du Marché de l’Art mondial affiche une bonne santé. Il connaît une croissance, malgré l’atonie de l’économie mondiale.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art comme Artprice pionnier et Leader mondial, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 97% des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 70 millions en 2016), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tout le XIXème etXXème siècles.

Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les œuvres supérieures à 100 000 $.

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 17 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple une progression de 1 200% des recettes annuelles enregistrées sur le seul segment de l’Art Contemporain en 17 ans et une progression linéaire de la valeur moyenne d’une œuvre d’art du Marché de l’Art global (ancien, moderne et contemporain) de +47,5%. Pour l’Art contemporain cette progression atteint 116 % en 17 ans.

Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements déjà significatifs de 9% dès que le prix d’une œuvre franchit le prix de 20 000€.

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer.

TOP 20 artistes – S1 2017 © Artprice.com

Artiste – Produit de ventes (USD) – Œuvres vendues – Meilleur résultat (USD)

1 Pablo PICASSO (1881-1973) — 280 065 050 $ — 1495 — 45 047 500 $

2 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — 243 763 718 $ — 58 — 110 487 500 $

3 Andy WARHOL (1928-1987) — 123 953 149 $ — 597 — 27500 000 $

4 ZHANG Daqian (1899-1983) — 123 206 027 $ — 293 — 13 145 618 $

5 Wassily KANDINSKY (1866-1944) — 88 458 422 $ — 62 — 42 264 404 $

6 Gerhard RICHTER (1932-) — 86 959 069 $ — 177 — 21 608 217 $

7 Roy LICHTENSTEIN (1923-1997) — 85 356 419 $ — 251 — 28 247 500 $

8 Claude MONET (1840-1926) — 83 204 310 $ — 17 — 15 987 500 $

9 FU Baoshi (1904-1965) — 80 137 781 $ — 36 — 27 451 938 $

10 HUANG Binhong (1865-1955) — 75 704 612 $ — 95 — 50 577 000 $

Top 10 des ventes aux enchères S1 2017

Artiste – Oeuvre – Prix (USD) – Date – Maison

1 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) — Untitled (1982) — 110 487 500 $ — 18/05/2017 — Sotheby’s New York

2 Gustav KLIMT (1862-1918) — Bauerngarten (1907) — 59 004 638 $ — 01/03/2017 — Sotheby’s London

3 Constantin BRANCUSI (1876-1957) — La muse endormie (1913) — 57 367 500 $ — 15/05/2017 — Christie’s New York

4 Cy TWOMBLY (1928-2011) — Leda and the Swan (1962) — 52 887 500 $ — 17/05/2017 — Christie’s New York

5 Francis BACON (1909-1992) — Three Studies for a Portrait of George Dyer (1963) — 51 767 500 $ — 17/05/2017 — Christie’s New York

6 HUANG Binhong (1865-1955) — Yellow mountain — 50 577 000 $ — 19/06/2017 — China Guardian Beijing

7 CHEN Rong (1189-1258) — Six Dragons — 48 967 500 $ — 15/03/2017 — Christie’s New York

8 Max BECKMANN (1884-1950) — Hölle der Vögel (1937-1938) — 45 830 765 $ — 27/06/2017 — Christie’s London

9 Pablo PICASSO (1881-1973) — Femme assise, robe bleue (1939) — 45 047 500 $ — 15/05/2017 — Christie’s New York

10 Pablo PICASSO (1881-1973) — Femme écrivant (Marie-Thérèse) (1934) — 44 405 117 $ — 27/06/2017 — Christie’s London

www.artprice.com
Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse: https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Artprice : complément d’information sur le Marché de l’OTC suite à l’AG du 30 juin 2017 à 18h.

2017/07/02 Commentaires fermés

Suite à de nombreuses interrogations très pertinentes d’actionnaires lors de l’A.G. concernant le communiqué du 30 juin 2017:

« Artprice s’approprie le Marché de l’Art OTC qui génère un volume de transactions de 7 à 9 fois supérieur à celui du Marché de l’Art traditionnel »

Disponible sur : Actusnews https://www.actusnews.com/fr/ARTPRICE/cp/2017/06/30/artprice-s_approprie-le-marche-de-l_art-otc-qui-genere-un-volume-de-transactions-de-7-a-9-fois-superieur-a-celui-du-marche-de

Artprice tient à préciser à ses actionnaires et au Marché qu’Artprice conserve bien évidemment tout le segment du Marché de l’Art traditionnel et continuera à le développer plus que jamais en activant sa Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères, et y ajoutera donc une nouvelle place de Marché de l’Art OTC ® générateur de dizaines de millions de transactions par an, tel que décrit dans le communiqué ci-dessus, dans le but de couvrir tout le spectre du Marché de l’Art. (Marché de l’art Traditionnel plus le Marché OTC).

Grâce à ce gigantesque relais de croissance créateur de valeur, Artprice Leader du Marché de l’Art mondial rajoute à son marché historique un nouveau marché de masse dans le monde avec le Marché OTC et sa Blockchain.

Toutes les résolutions de l’AG du 30 juin 2017 ont été adoptées et feront l’objet cette semaine d’une communication réglementée. Une grande richesse des débats a animé cette AG avec ses fidèles et nouveaux actionnaires.

www.artprice.com

Copyright thierry Ehrmann 1987/2017

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 657 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 publié en mars 2017 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse:https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et https://twitter.com/artpricedotcom

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom & https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos http://goo.gl/zJssdhttps://vimeo.com/124643720

Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact ir@artprice.com

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2016 : un véritable marché alternatif aux marchés financiers avec la suprématie de la Chine

2017/02/28 Commentaires fermés

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 16ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident.

Les deux entités fusionnent l’intégralité de leurs ressources pour analyser le Marché de l’Art global avec une exhaustivité jamais atteinte jusqu’alors, permettant ainsi de dévoiler les enjeux d’une compétition d’une rare férocité. Personne dans le monde à ce jour ne peut produire de telles métadonnées tant sur le plan macro-économique que micro-économique.

Ce rapport contient le célèbre classement Artprice des 500 artistes les plus puissants au monde, le top 100 des enchères, l’analyse par pays et par capitales, l’analyse par périodes et par médiums, les différents indices d’Artprice et 21 chapitres clés pour décrypter implacablement le Marché de l’Art. Accessible gratuitement sur Artprice.com

http://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2016

La Chine redevient n°1 mondial avec 4,8 Mrd$ et 91 400 lots vendus
Les USA sont n°2 avec 3,5 Mrd$ et 72 500 lots vendus
Le Royaume Uni n°3 pèse 17% du produit de ventes d’art dans le monde
Les ventes aux enchères 2016 totalisent 12,45 Mrd$ avec 675 500 lots vendus
+11% de lots vendus en Occident (USA +24%, UK +27%)
Avec 579 m$, la France n°4 pèse 5% du produit des ventes mondiales
Le taux d’invendu reste stable en Occident : 37%
96% des lots sont vendus moins de 50 000$ dans le monde
New York (3,2 Mrd$), Beijing (Pékin) (2,3 Mrd$), Londres (2,1 Mrd$) et Hong Kong (1,15 Mrd$)
Le record 2016 frappé pour La Meule (1891) du Français Claude Monet : 81,5 m$
L’artiste le plus performant en 2016 est le Chinois Zhang Daqian (355 m$)
Le nombre d’œuvres proposées dans le monde connaît une progression de +8 % par rapport à l’année 2015 avec 938 000 lots Fine Art passés en ventes publiques.
80 œuvres ont été vendues plus de 10 m$ en 2016, contre 160 en 2015.

Entre logique d’investissement, spéculation, collections passionnées, demande insatiable de grandes signatures pour alimenter les nouveaux Musées du monde, le nombre de transactions du Marché de l’Art mondial affiche une très bonne santé en Occident avec une hausse de 11% et une consolidation, malgré la dégradation de l’économie mondiale. Le chiffre d’affaires 2016 est très honorable avec un résultat global de 12,45 Mrd$ d’enchères publiques.

Les leviers d’une telle croissance passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 97% des acteurs connectés – la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 70 millions en 2015), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, zone Pacifique, Inde, Afrique du Sud, Moyen-Orient et Amérique du Sud.

Ils passent aussi par l’industrie muséale (700 nouveaux Musées/an) devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tout le XIXème et XXème siècles. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché? de l’Art est désormais mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les oeuvres supérieures à 100 000$.

En 2016, dans le combat de titans Chine / USA, le Marché de l’Art mondial Fine Art se consolide en Occident et consacre la Chine dans son rôle de première puissance mondiale. Ce sacre s’établit avec une avance implacable de 1,3 Mrd$ aux dépens des USA. Le pouvoir de l’Art constitue un Soft Power essentiel pour les Etats-Unis, la Chine et à une autre échelle le Qatar.

De même, cette année les artistes chinois dans le classement Top 500 dépassent 30%, ce qui démontre, outre le chiffre d’affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 15%. Pour information, le Top 500 des artistes les plus performants.
compte 41% d’artistes européens et 15% d’autres nationalités (pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Ouest).

Au regard de ces données macro et micro-économiques, le Marché de l’Art s’affirme depuis 17 ans comme une valeur refuge face aux crises économiques et financières avec des rendements conséquents et récurrents.

Alors que les Banques Centrales appliquent des taux négatifs, le Marché de l’Art affiche une santé insolente avec par exemple une progression de 1 490% des recettes annuelles enregistrées sur le seul segment de l’Art Contemporain en 17 ans et une progression linéaire de la valeur moyenne d’une œuvre d’art de +36%. Ces rendements ne sont pas réservés aux artistes stars. En effet, on obtient des rendements annuels déjà significatifs de l’ordre de +5,9% dès que le prix d’une oeuvre franchit le prix de 20 000$.

L’omniprésence d’Internet devient désormais le fer de lance principal des Maisons de Ventes de tout pays, au cœur de leur stratégie de conquête sur tous les continents. 97% des 6 300 maisons de ventes dans le monde sont aujourd’hui présentes sur Internet (elles n’étaient que 3% en 2005).

Le Marché de l’Art est un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer.

www.artprice.com Copyright thierry Ehrmann 1987/2016

A propos d’Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 647 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.
Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l’Art mondial 2015 publié en mars 2016 :
http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2016_fr.pdf
Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse suivante :
http://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016
Communiqué d’ARTE : A la tête de La Demeure du Chaos/ Abode of Chaos dixit « The New York Times », thierry Ehrmann, artiste et fondateur d’Artprice dévoile en 9 épisodes les rouages des plus gros esclandres de l’art contemporain, qui garantissent à coup sûr des expositions blockbusters
http://creative.arte.tv/fr/artscandale

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm et http://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Facebook, Google+ et principalement sur Twitter: http://twitter.com/artpricedotcom & http://twitter.com/artmarketdotcom
https://www.facebook.com/artpricedotcom
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://artmarketinsight.wordpress.com/
Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos.
http://goo.gl/zJssd
https://vimeo.com/124643720
Musée d’Art Contemporain siège social d’Artprice: https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Euronews ! En exclu sur Youtube et Facebook : vidéos 360° de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos

thierry ehrmann : En exclu sur Youtube et Facebook, les vidéos 360° de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos réalisées par Euronews !

thierry ehrmann : En exclu sur Youtube et Facebook, les vidéos 360° de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos réalisées par Euronews !

thierry ehrmann : En exclu sur Youtube et Facebook, les vidéos 360° de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos réalisées par Euronews !

FB Français : www.facebook.com/fr.euronews/videos/950286245020760/
FB English : www.facebook.com/euronews/videos/10153658981603110/

Youtube Français : www.youtube.com/watch?v=IVvplKijJt4
Youtube English : www.youtube.com/watch?v=O1fla_yjG1k

For its first ever 360° report, euronews takes you on a virtual tour of the fantastical Abode of Chaos art museum in south-eastern France. This 17th century building has been transformed by artists into a Pandora’s Box where art meets spirituality. The site welcomes 120,000 visitors every year, free of charge. Embark on a virtual tour with us and hear what Thierry Ehrmann, the museum’s creator, has to say about his eclectic emporium.
Pour son tout premier reportage 360°, euronews vous propose de découvrir la Demeure du Chaos, un musée fantasmagorique proche de Lyon, dans le sud-est de la France.
Cette bâtisse du XVIIe siècle a été transformée depuis près de 15 ans en un lieu incroyable où l’art rencontre la spiritualité. Ce musée, dont l’entrée est gratuite, accueille 120 000 personnes par an, dont près de 30% d’étrangers. Entrez avec nous dans cette Demeure avec pour guide Thierry Ehrmann fondateur et president d’Artprice mais aussi sculpteur plasticien auteur.

Facebook de la Demeure du Chaos : www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999/p…

Qu’est ce qu’est la vidéo 360° ?
Comme son nom l’indique, une vidéo 360° est une vidéo filmée avec une caméra qui a capturé l’intégralité de la scène, à 360° horizontalement et 180° verticalement, du haut en bas. Lorsqu’elle est visionnée, une vidéo 360° permet aux spectateurs de regarder là où ils le souhaitent, et non plus juste la prise de vue choisie par le caméraman.

Cette technologie, qui a fait d’immenses progrès depuis quelques années, marque un changement important pour les médias audiovisuels. Ce medium donne, en effet, une bien plus grande liberté à l’audience pour explorer l’histoire à leur manière.

Pour cette raison, cela coïncide exactement avec la conception du journalisme à Euronews : nous vous donnons la matière brute pour que vous vous fassiez votre propre opinion sur le sujet. Très bientôt, retrouvez plus de journalisme 360° sur notre site, notre chaîne Youtube et notre page Facebook.

Comment regarder une vidéo 360°
Sur ordinateur

Sur un ordinateur, vous pouvez regarder des vidéos 360° directement dans le lecteur vidéo de Youtube ou Facebook, en cliquant puis en déplaçant la souris, pour changer le champ de vision. Utiliser la dernière version des navigateurs Chrome ou Firefox est fortement recommandé, car les lecteurs mentionnés ne sont pas forcément compatibles avec d’autres navigateurs.

Sur mobile et tablette

Sur iOS et les appareils utilisant Android, l’application Facebook permet de changer l’angle de vue d’une vidéo 360° en passant simplement le doigt sur l‘écran ou en bougeant l’appareil.

Vous pouvez aussi regarder des vidéos 360° sur l’application Youtube pour Android et iOS. Chaque mouvement de votre smartphone va, grâce à ses capteurs, modifier l’angle de vue en conséquence. Pour une expérience encore plus immersive, il est possible d’utiliser le masque Google Cardboard avec l’application Youtube sur Android. Si vous possédez un smartphone Samsung de dernière génération, vous pouvez aussi acquérir le casque de visualisation Samsung VR.

Comment nous avons tourné la vidéo
Pour réaliser ce reportage, nous avons utilisé deux caméras différentes. La première est en fait un système de quatre caméras GoPro, dont l’objectif a été modifié, montées sur un support métallique. Il s’agit du modèle iZugar Z4X, généreusement prêté par le constructeur.

La deuxième caméra utilisée est la Ricoh Theta S, plus petite et plus portable. Elle est aussi plus simple d’utilisation, mais la résolution de la vidéo n’est pas aussi bonne que ce celle des GoPros.
Parce que ces deux caméras capturent tout autour d’elles, les trépieds classiques sont trop imposants, et apparaissent trop à l‘écran. La solution est d’utiliser un pied lumière, plus fin et, du coup, beaucoup moins visible à l‘écran.
Les rushs de la caméra Theta S sont été tout d’abord traités dans un programme fourni par son fabricant. Ceux issus des caméras GoPro ont été “cousus”, collés, virtuellement ensemble grâce aux logiciels AutoPano Video Pro et AutoPano Giga de l’entreprise Kolor.
Une fois traitées, les séquences vidéos des deux caméras sont simultanément ‘aplaties’ mais couvrent 360°. Ces vidéos à plat sont ensuite traitées et montées comme une vidéo classique par un monteur vidéo d’euronews.
Une fois notre reportage monté et exporté en tant que fichier MP4, une dernière étape est nécessaire avant de pouvoir le mettre en ligne sur Youtube et Facebook. Il faut en effet injecter des métadonnées dans le fichier vidéo pour que les réseaux sociaux comprennent qu’ils doivent diffuser la vidéo en mode 360°. Pour ce faire, nous avons utilisé le logiciel 360 Video Metadata Tool.
Une fois ces métadonnées ajoutées au fichier vidéo, ce dernier est chargé sur Youtube et Facebook, telle une vidéo classique, sauf que notre reportage sera affiché en mode sphérique, pour l’effet 360°.

Par Thomas Seymat
fr.euronews.com/2016/02/16/euronews-et-le-journalisme-360/

TLM quartiers de vie sur la veritable histoire de La Demeure du Chaos par thierry Ehrmann et Jean Luc Chavent

TLM quartiers de vie sur l’Histoire de La Demeure du Chaos par thierry Ehrmann et jean luc Chavent

Ne manquez pas dès aujourd’hui et cette semaine la diffusion sur TLM (Télé Lyon Métropole) !

Ce regard sur la Demeure du Chaos est très novateur car il angle sur le côté historique et patrimonial du village de Saint Romain au Mont d’or connu avant tout sous Saint Romain de Couzon ; il met en lumière un certain négationnisme dont l’histoire a ses secrets avec notamment le Temple Protestant de Saint Romain de Couzon (1630-1685) qui est au coeur de la Demeure du Chaos( thierry ehrmann sur la page Facebook).
La deuxième thématique est celle de l’intime avec le parcours que j’ai effectué depuis 1999. Propos rarement tenu car la plupart des télévisions privilégient l’image qui est à profusion. Cette émission est aussi un hommage à mon fidèle maître des Forges, décédé brutalement, Pierre CORET.
Enfin, ce docu explique aussi la filiation entre le Facteur Cheval et moi, à travers l’ouvrage du Ministère de la Culture sur lequel je m’exprime.

Bon visionnage ! 😉
TLM QUARTIERS DE VIE

une émission proposée par Jean-Luc CHAVENT  https://vimeo.com/132712071

TLM vie de quartiers sur la Demeure du Chaos et son auteur thierry Ehrmann

Jean-Luc Chavent (né à Lyon en octobre 1952) est une figure de la vie lyonnaise. Guide, écrivain, conférencier, et animateur de télévision, il est un ardent défenseur du patrimoine souterrain lyonnais.Il co-présente et co-produit l’émission « Quartiers de vie » sur TLM. Le montage/real est réalisé par Pascal Peignier.

Toutes les diffusions :
MARDI 30 juin 18h45 21h45
MERCREDI 1er juillet 13h00 16h00
JEUDI 8H00 11h30 15h00
VENDREDI 11h00 13h30 17h00
SAMEDI 12h45 16h45 19h45 22h00
DIMANCHE 13h30 20h15 23h00
LUNDI 11h00 15h30

Les autres diffusions de juin-juillet 2015 seront en ligne sur Facebook où vous pouvez partager avec vos amis >>>. Attention, TLM est désormais sur la TNT !

Pour visionner TLM sur votre box : Bbox : 438 Freebox : 350 Numéricable : 96 Orange : 254 SFR Neufbox : 370 TNT : 30 Courant 2015, TLM sera disponible sur le canal 30 sur toutes les box.

la demeure du chaos thierry ehrmann tlm

https://vimeo.com/132712071 TLM Quartiers de vie sur la véritable histoire de La Demeure du Chaos avec thierry Ehrmann et Jean Luc Chavent.

Marché de l’Art : révélation ! Artprice calcule le rendement exact d’une oeuvre d’Art

2015/03/23 Commentaires fermés

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et de résultats de ventes couvrant plus de 586 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Grâce à la collecte des données par son intranet propriétaire relié aux 4500 maisons de ventes et par ses outils économétriques exclusifs, Artprice est en mesure de calculer le rendement d’un investissement effectué en 2000 sur une oeuvre d’Art.

Voici en 15 images le rendement d’un investissement en 2000 sur une oeuvre d’Andy Warhol, Pablo Picasso, Francis Bacon, Gerhard Richter, Mark Rothko, Claude Monet, QI Bashi, Alberto Giacometti, ZHANG Daqian, Jeff Koons, Jean-Michel Basquiat, Cy Twombly, ZAO Wou-ki, Roy Lichtenstein et Willem De Kooning.
Pour information, ces 15 artistes occupent les 15 premières places du TOP500 Artprice Artron du rapport 2014 du Marché de l’Art Mondial, selon le chiffre d’affaires réalisé aux enchères.

Andy WARHOL - Evolution du marché par Artprice.com

Andy WARHOL – Evolution du marché par Artprice.com

Pablo Picasso, Francis Bacon, Gerhard Richter, Mark Rothko, Claude Monet, QI Bashi, Alberto Giacometti, ZHANG Daqian, Jeff Koons, Jean-Michel Basquiat, Cy Twombly, ZAO Wou-ki, Roy Lichtenstein et Willem De Kooning LIRE LA SUITE >>>

Artprice launches the world’s most comprehensive collaborative “wiki” on art and artists.

2015/03/19 Commentaires fermés

Artprice launches the world’s most comprehensive collaborative “wiki” on art and artists.

Artprice is the world’s primary specialist for art market prices and indices with more than 30 million indices and auction results covering over 586,000 artists. Artprice Images (R) offers unlimited access to the world’s largest art market database, a library of 108 million photos or representations of artworks from the year 1700 to the present day, each accompanied by pertinent commentary by our art historians.

Over recent years, Artprice frequently heard artists, beneficiaries, copyright managers, art market professionals, valuers, museums, art historians, sociologists, collectors and art lovers of all kinds express their wish to share their knowledge and their private documentation.

A hard core of 12 million regular contributors, according to thierry Ehrmann, founder and Ceo of Artprice.com.

In total, this community represents a hard core of some 12 million regular contributors who will have to register with Artprice to monitor the evolution of their pages and check, modify or supplement the available information.

Artprice’s historians and editors will of course have final control over the information and will be the only persons authorized to open the accounts of regular contributors.

In addition, they will be able to perform immediate information quality checks and, by the same token, certify contributor authorizations, thanks primarily to Artprice’s 81 different databases (including biographies, auction results, artists’ values and price indices, signatures and monograms, catalogues raisonnés, auction houses, art galleries and dealers, archives, etc.).

After an exhaustive research into the subject, it became clear that a « wiki » of this magnitude does not exist and would be way beyond the means of any other organization.

Artprice is opening its multilingual “wiki” with more than a million artists including 586,000 artists listed on Artprice.com and linked to tens of millions of artworks. The information will be available in English, French, German, Spanish, Italian and Chinese. You can find this new art market data source on: wiki.artprice.com

Regarding the Artprice wiki for Chinese artists, Artprice will rely primarily on its faithful State-backed partner, the Artron Group, via Art Market Monitor of Artron (AMMA).

This operation, which Artprice has been preparing for almost a year, represents a major contribution to Art Market history, and a contribution that is free of charge.

Moreover, for Artprice it represents an opportunity to significantly expand its subscribed client-base to a pool of 12 million authorized contributors.

About Artprice:

Artprice is listed on the Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Atprice is the global leader in art price and art index databanks. It has over 30 million indices and auction results covering more than 570,000 artists. Artprice Images(R) gives unlimited access to the largest Art Market resource in the world: a library of 108 million images or prints of artworks from the year 1700 to the present day, along with comments by Artprice’s art historians.

Artprice permanently enriches its databanks with information from 4,500 auctioneers and it publishes a constant flow of art market trends for the world’s principal news agencies and approximately 7,200 international press publications. For its 3,600,000 members, Artprice gives access to the world’s leading Standardised Marketplace for buying and selling art.

Discover the Alchemy and the universe of Artprice http://web.artprice.com/video, which headquarters are the famous Museum of Contemporary Art, the Abode of Chaos http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/87859684

News Artmarket: http://twitter.com/artpricedotcom https://www.facebook.com/artpricedotcom

https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts

http://artmarketinsight.wordpress.com/

The 2014 Art Market Report contains the famous Artprice ranking of the world’s 500 most sought-after artists, the top 100 auction results, market breakdowns by country and by city, by period and by medium, Artprice indices and 21 chapters that provide an uncompromising analysis of the Art Market. It is available free of charge in PDF format at http://imgpublic.artprice.com/pdf/rama2014_en.pdf

Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com

Marché de l’Art mondial : +26% de croissance selon le Rapport Annuel Artprice

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 13ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident. Lire la suite >>>

Artprice : Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2014, +26% de croissance

Fruit d’une alliance entre Artprice, le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, présidé et fondé par thierry Ehrmann, et son puissant partenaire institutionnel Chinois Artron, présidé par Wan Jie, le 13ème Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial offre enfin une parfaite lecture du marché pour l’Orient et l’Occident.

Voir le rapport >>>

Biographie de thierry Ehrmann par le Who’s Who – 2002-2015 ITW du 04/02/2015

2015/02/05 Commentaires fermés

La biographie officielle certifiée et mise à jour de thierry Ehrmann sur le Who’s Who ! 2002-2015 >>>

Consultable gratuitement en ligne

thierry Ehrmann

thierry-ehrmann

Président de société, Sculpteur-plasticien
Biographie mise à jour le 18/08/2014
au Who’s Who depuis 2002

Ehrmann, Thierry, Marie, Nicolas, Pierre, Joseph, Président de société, Sculpteur-plasticien. Né le 13 mars 1962 en Avignon (Vaucluse). Fils de Marcel Ehrmann, Ingénieur polytechnicien, et de Mme, née Monique Prayal, Administrateur de sociétés. Père de 2 enfants : Sydney, Kurt.

Etudes :
Précepteur dominicain, Lycées Fénelon, des Maristes et Pascal, Faculté de théologie de Lyon.

Carr. : Créateur de l’audiphone la Voix du parano (1983), d’une bourse de fret électronique (1985), Fondateur et Président du Groupe Serveur (depuis 1987), Créateur du Serveur judiciaire (1993), Président-fondateur d’Artprice.com (cotée sur Eurolist, marché réglementé de Paris) (depuis 1997), Fondateur de la Place de marché normalisée aux enchères et à prix fixe d’Artprice (en 2011), Cofondateur de Tracing Serveur (2000). Œuvres et travaux : Vie et conditions d’un incapable majeur sous le régime des tutelles au XXe siècle et Rédemption (en coll.) (1999), Catalogue raisonné de la demeure du chaos (en coll., 1999-2006), Histoire secrète du marché de l’Art (2013); Co-auteur de la sculpture monumentale le Bunker de la demeure du chaos (exposition triennale la Force de l’art au Grand Palais à Paris), Auteur des sculptures monumentales Overground I et II, Entre le tigre et l’euphrate, Ground Zero, Headquarter, Peak Oil, Fiat Lux, Underground, les Cages de l’enfer, les Porteurs de cendres, l’Oiseau de feu, Finis Gloriae Mundi, Deepwater 9/11, Le Livre d’Osiris, L’Egregore, L’Heure initiatique, Trilogie des vanités géantes de la Demeure du Chaos : Nutrisco et Extinguo, Vanitas et Rattus, Il est minuit plein; Auteur et Fondateur de la Borderline Biennale 2007, 2009, 2011, 2013; Installation géante de 99 Sentinelles alchimiques, Medium sculptures acier de 180 tonnes; Co-auteur de 9 vanités monumentales : Hoc Signo Vince; Installation monumentale de 36 sculptures dénommées Vanitas Company Ltd; Rétrospective 1982-2012 avec l’installation monumentale de 702 sculptures en acier brut produites à la Demeure du Chaos (2012), installation monumentale de 15 sculptures en acier brut Via Crucis (2012), installation de la sculpture monumentale en acier brut de 11 mètres de haut The Nail (2012); Performance Le Sang des vanités (avec Lukas Zpira, Commissaire d’exposition de la Borderline Biennale, 2011); ouvrages d’art : l’Esprit de la Salamandre (1999), la Demeure du chaos (1999, 2è éd. 2007), 2052 (2012), Opus IX, La Demeure du Chaos 1999-2013 (2013); Auteur du scénario Abode of Chaos Spirit (2007) et de No Legend (série de 113 courts-métrages, 2013-14), auteur des scénarios de la série de moyens métrages Drones attack; performance vidéo : le 7e sceau brisé, du corps profane au corps glorieux (2009).

S’intéresse à la théologie, à la psychiatrie, au droit de la propriété industrielle. Collections d’œuvres d’art contemporain et de mobiliers médiévaux. Membre de la Grande loge nationale française (depuis 1985), Fondateur de la Net Nobility (1991).

Adr. : prof. : Artprice.com Domaine de la Source, BP 69, 69270 Saint-Romain-au-Mont-d’Or; email : tehrmann@servergroup.com.

Assistant(e) : Sandra Béchiche 04 78 22 00 00, ceo@serveur.com.

Thierry Ehrmann Président de société, Sculpteur-plasticien

Interview de thierry Ehrmann par le Who’s Who >>>.

Thierry Ehrmann: The Guardian: If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

2014/12/14 Commentaires fermés

Superbe article visionnaire du Guardian qui est publié sur 4 continents par Michael COSGROVE :

Thierry Ehrmann: The Guardian: If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

Thierry Ehrmann: The Guardian: If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

The Guardian est un quotidien d’information britannique fondé en 1821. Sa ligne éditoriale est habituellement de centre-gauche. Membre éminent de la « presse de qualité » britannique, le site internet du Guardian est en 2012 le troisième site de presse le plus consulté au monde. Ce qui est un véritable cauchemar pour la bande de réacs’ plus bêtes que jamais à Saint-Romain-au-Mont-d’Or

If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

This French art museum has attracted protests for its chaotic topical imagery. But does that mean it should be closed?
 
‘It is a place in which all references to the seemingly ordered and structured world outside are obliterated. And that is why some people would like to see it shut down.’ Photograph: Abode of Chaos

The first thing you see when you walk through the blackened wrought-iron gates are the stony faces of Osama bin Laden, Mahmoud Ahmadinejad and other historical figures staring out from a graffiti-covered wall at a scene of utter devastation. Welcome to the Abode of Chaos, a sprawling outdoor contemporary art museum near Lyon in France. It is a place in which all references to the seemingly ordered and structured world outside are obliterated. And that is precisely the reason why some people would like to see it shut down.

Burnt-out cars, oil barrels, silver painted truck engines and mannequins that look like dead bodies are strewn around the ground. Look left, and you’ll see a damaged military helicopter tilted on its side, a yellow tank that pokes its menacing gun barrel out from a tall hedge, and an aircraft with no landing gear lies on top of a mound of earth and black gravel with the words “Let’s be cruel” daubed crudely on the side of the fuselage. Chains hang from gantries, twisted cables are everywhere, grotesquely bent steel girders and strange metallic structures abound.

The Abode of Chaos is the brainchild of Thierry Ehrmann, a freemason, artist and businessman. It is situated in the sleepy village of Saint-Romain-au-Mont-d’Or, near Lyon. Ehrmann himself lives on the site in a large house, the walls of which are covered in slogans, graffiti, images of historical figures and mysterious logos.“I’m trying to ‘de-legendise’ the world,” he says, when I ask him how he sees his work. “Janus said that chaos preceded the divine. He was right, and the world is constantly renewing itself, constructing and deconstructing itself.” He goes on to explain that his project, which began to take shape in the 1980s, “began as research into alchemy and the regeneration of matter and has evolved ever since”.

The abode’s three or four in-house artists can often be seen working on new ideas, the most recent of which is a reconstruction of Yasser Arafat’s funeral. A 10 metre-wide by 3 metre-high structure, it consists of upright, bent and rusting metal girders with piping attached to the top of each one that snakes haphazardly overhead and into the epicentre of the piece, where Arafat is represented by brightly coloured girders. The back garden is dominated by a haunting reconstruction of the remains of the World Trade Centre, and a massive metal bunker stands next to a truck with a cutting mechanism attached to the front that contains the charred remains of mannequins mixed with black tar. A burnt-out oil truck marked “Halliburton” stands as a silent witness to what feeds conflict.

The constant bombardment of images of chaos and disorder explains why some visitors consider the museum to be a disturbing or even unhealthy place. Children and young people are generally fascinated by the exhibits, however, and they arrive in large numbers (and for free) when the museum – which was visited by 120,000 people last year – is open.

Needless to say, the Abode has not gone unnoticed by the inhabitants of the village – and the mayor and others have been trying in vain to get it shut down for years. Ehrmann knows this, and shrugs his shoulders resignedly. “They will never stop trying,” he sighs, before going on to remind me of the excavated area in the grounds which contains the remains of a temple in which a massacre of Protestants is said to have been carried out in 1630. “That drives the mayor nuts!” he says.

Thierry Ehrmann: The Guardian: If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

Thierry Ehrmann: The Guardian: If you believe in freedom of expression, support Abode of Chaos

The constant attempts to have the museum shut down seem designed to muzzle artistic expression, a trend that appears to have gathered pace over the last few years, in France as elsewhere. The recent attack on Paul McCarthy’s “butt plug” statue in Paris comes to mind, as do the 2012 defacing of a Mark Rothko mural and the attempts earlier this year to get the Exhibit B show at the Barbican withdrawn.

Freedom of expression means allowing everyone to express their views within the limits of the law, and is to be fiercely protected from attack. Those who seek to stifle or defile the work of others should be condemned, as their actions are no more than an attempt to censor others.

The Abode of Chaos is a challenging environment which asks fundamental questions about the nature of change and chaos in our world, a world of flux and a constant cycle of upheaval and regeneration. We need places like this, and if ever you are near Lyon it would be well worth taking the time to visit it. Oh, and don’t forget to bring the kids.

http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/nov/17/freedom-expression-abode-chaos-lyon-france

Michael COSGROVE The Guardian

thierry Ehrmann: 27 sculptures colossales de la Demeure du Chaos qui vont vous transporter dans un autre monde par Dailygeekshow

2014/12/13 Commentaires fermés

Artprice : le Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain 2013/2014 est en ligne

2014/09/29 Commentaires fermés

Artprice : le Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain 2013/2014 est en ligne

le Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain 2013/2014

Artprice : le Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain 2013/2014 est en ligne

Thierry Ehrmann fondateur et président d’Artprice : Artprice.com a le plaisir de vous présenter sa 8ème édition exclusive du Rapport sur le Marché de l’Art Contemporain.

La version PDF du rapport annuel Artprice sur le Marché de l’Art Contemporain est téléchargeable sur Artprice :

http://imgpublic.artprice.com/pdf/artprice-contemporary-2013-2014-fr.pdf

Il contient des classements exclusifs tel que le Top 500 des artistes contemporains par chiffre d’affaires.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde.

Le marché de l’art contemporain aux enchères a franchi la barre des 2 milliards de dollars de recettes sur la période juillet 2013-juillet 2014, réalisant ainsi la meilleure année de son histoire.

Record pour une œuvre contemporaine vendue aux enchères avec Jeff Koons (38,8 m€), record du nombre d’adjudications millionnaires (179), record d’un marché haut de gamme à huit chiffres (13) et meilleure vente aux enchères de tous les temps grâce à une cession d’art d’après-guerre et contemporain chez Christie’s. Le secteur contemporain n’a jamais été aussi compétitif et spéculatif.

En quatre petites années, le chiffre d’affaires mondial réalisé en salles de ventes – toutes périodes confondues – a presque doublé depuis le ralentissement de 2009-2010, époque où fut enregistrée une baisse des prix de l’ordre de -48 %.

Le retour de l’opulence ne s’est pas fait attendre, porté par une structure de marché profondément modifiée à bien des niveaux, dont la globalisation et la dématérialisation accrue des ventes font partie. La spéculation galopante des années 2004-2007 est à nouveau de mise. Le marché contemporain s’affiche plus opulent que lors de la micro-bulle de 2007-2008, époque d’une véritable flambée et de recettes annuelles en hausse de +50 % pour un nombre stable d’œuvres vendues.

Un nouveau pic est atteint cette année 2013-2014, la meilleure de l’histoire de l’art contemporain aux enchères, à la fois en terme de recettes annuelles, de croissance de prix et de records d’adjudications.

La cote des artistes nés après 1945 suit la tendance et n’a jamais été si haute. Elle dépasse même de 15 % les niveaux atteints au plus fort de l’année 2007. Au final, l’indice global des prix de l’art contemporain progresse de +70 % sur la décennie.

L’art business s’épanouit dans une bulle qui n’éclate pas et dans une croissance qui perdure sur les biens les plus haut de gamme. Le marché haut de gamme récompense cette année 13 œuvres contemporaines au-delà des 10 m€ et désigne l’œuvre la plus chère du monde sous les traits d’un Balloon Dog géant de Jeff Koons, vendu plus de 38,8 m€ au marteau.

Les signatures les plus spéculatives de l’art, considérées par certains comme des valeurs sûres malgré l’affolement des prix et la volatilité du secteur, sont propulsées par de puissants réseaux de galeries prescriptives, d’institutions prestigieuses, de curateurs et de conseillers d’achat, et par divers acteurs forts du marché de l’art dont les sociétés de ventes leaders font partie intégrante.

La prospérité repose à la fois sur des mécanismes bien rodés et sur l’appétit féroce d’investisseurs portant les enchères depuis le monde entier. Le marché de l’art contemporain s’est transformé en ovni économique avec la globalisation de la demande, dont l’arrivée massive d’investisseurs richissimes.

Séduite par la diversification de placement et par des taux de rentabilité exceptionnels, la demande s’est considérablement accrue, tant et si bien qu’il se vend cinq fois plus d’œuvres aujourd’hui qu’il y a 10 ans avec des niveaux de prix incomparables.

La version PDF du rapport annuel Artprice Marché de l’art contemporain est téléchargeable sur Artprice en français et en anglais. Les versions allemande, italienne, espagnole et chinoise sont aussi disponibles.

http://www.artprice.com ©1987-2014 thierry Ehrmann

A propos d’Artprice

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF. Depuis le 5 mars 2014, Artprice fait partie du nouvel indice CAC® PME d’Euronext.

Artprice, avec plus de 14 ans de communication réglementée sur l’Eurolist, se fait un point d’honneur à produire toute l’information nécessaire aux professionnels des Marchés financiers, mais aussi aux néophytes du Marché de l’Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site, http://www.artprice.com , et sur celui de son diffuseur homologué par l’AMF, ActusNews (http://www.actusnews.com).

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 550 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’oeuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 3,2 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent, désormais, la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Sommaire des communiqués d’Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos.

http://goo.gl/zJssd

https://vimeo.com/87859684

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artprice sur Twitter et Facebook http://twitter.com/artpricedotcom

https://www.facebook.com/artpricedotcom

Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com

A propos de la volatilité du cours de bourse d’Artprice et des forts volumes quotidiens indépendants d’Artprice, la société renvoie le lecteur au document de référence Artprice 2013 déposé à l’A.M.F le 17/07/2014 sur le chapitre 4.3.22 et suivant facteurs  » Risques de Marché » et notamment sur le « Risques actions » 4.1.3 et suivants. De même, Artprice souligne le très grave problème que constitue le principal forum français Boursorama Banque sur Artprice, objet quotidien de fausses informations et de violations répétées du Code Monétaire et Financier (qui sont traitées en détail avec les procédures judiciaires en cours dans le document de référence 2013 chapitre 4.3.22) » Risques liés aux Forums de bourse parlant d’Artprice et principalement le forum Boursorama en infraction avec le code monétaire et financier » page 50 à 51 en ligne sur le diffuseur homologué par l’AMF, addendum page 56-57 du rapport financier semestriel 2014 sur le diffuseur homologué par l’AMF, http://www.actusnews.com).

 

Artprice: the 2013/2014 Contemporary Art Market Report is now online

Artprice : Der Jahresbericht über den Markt zeitgenössischer Kunst 2013/2014 ist jetzt online.