Archive

Archive for novembre 2019

Artmarket.com: tailor-made subscriptions will substantially boost our revenues in 2020

2019/11/28 Commentaires fermés

Artmarket’s joint Add a Zero project with Vahumana is based on a scientific and philosophical methodology for changing Artmarket’s economic scope.

Thanks to artificial intelligence (AI) – which we realised a long time ago would have a massive and revolutionary impact on the digital economy – Artmarket.com will soon be offering tailored subscriptions to meet the exact needs of its customers and members.

According to thierry Ehrmann, founder/CEO of Artmarket: “The potential is enormous and likely represents tens of thousands of new paying customers.Today, Artprice by Artmarket.com offers 4 subscriptions with HD images ranging from 245 to 749 euros per year. At the beginning of 2020, Artmarket.com will be able to offer thousands of different and fully personalized subscriptions for each of its 4.5 million members at prices ranging from 180 to 3,600 euros per year.

Using AI and Big Data, Artmarket.com will finally be able to capitalise the real value of Artprice’s accumulated assets over the past 20 years, namely, close to 5 million members who regularly access our databases and services in free mode, but who, until now, have not found the right formula for their personal requirements in our 4 subscription packages. For this community, It was not a problem of price, but rather the absence of personalized subscriptions corresponding to their complex and highly individual browsing histories.

It should be noted that compared to other economic sectors, the structure and nature of the Art Market is highly complex: artists, artworks, mediums, auction houses, countries and places of sale, biographies, periods, movements, schools, etc. all contribute to a profoundly fragmented market.

Faced with this rare complexity, Artprice by Artmarket.com’s loyal members – roughly 4.5 million in total, whose browsing and search habits we have logged in full compliance with applicable laws – will at last be offered subscriptions costing between 180 and 3,600 euros per year, corresponding exactly to their specific needs based on their browsing histories and their respective interests.

According to numerous existing studies, the integration of AI and Big Data into the B2C and BtoB interface immediately generates strong sales growth. The GAFAs have all integrated AI into their business models, achieving triple-digit revenue growth!

This new ‘resource’, resulting from an industrial partnership with Vahumana (Groupe TRSb) one of Europe’s leaders in Artificial Intelligence, once again gives ArtMarket.com a substantial advance that will allow us to consolidate our global Leader position, maintain our perpetual adaptation to technological developments, and, above all, adapt our business model to the realities of contemporary consumption where the capacity to offer quality and tailor-made services is absolutely key to survival.

This project has been made possible by our name change and, above all, by the extension of our corporate purpose to include “metadata processing” as part of Artmarket.com’s global strategy as a global player in the Art Market.

Artprice by Art Market’s customers and non-subscribing members have clearly expressed their wish to be offered ultra-personalized services based on their navigation histories, their discoveries and their aspirations. We must therefore offer tailor-made services. Without AI and Big Data, it would have taken hundreds of employees in Artmarket.com’s marketing department and an almost unmanageable IT back-office to meet these expectations.

Artmarket.com’s clients and non-subscribing members have access to information about more than 720,000 artists down the centuries and 180 million artworks in a range of mediums. As of early 2020, our AI and Big Data collaboration with Vahumana will allow us to store and process in our multiple server rooms, in real time, billions of queries (logs) per year, directed towards Artprice.com’s free or subscription-based services and structured by Artmarket.com. This technological feat was unimaginable and financially impossible until recently.

It is not just a question of storing information, but also of calculation speeds and real-time behavioral analysis in strict compliance with international law.

With our AI systems, customers will have real-time access to queries that our computer scientists and econometricians only had access to after innumerable complex operations on our databases and a waiting time that was incompatible with Internet browsing. Today the Internet reaches more than 4 billion users in 4G, Wi-Fi / Fiber and 5G, the latter technology being already operational in many countries, including the USA, Greater Asia and Europe.

This major collaboration between Artmarket.com and Vahumana has received financial support from France’s Public Investment Bank after Artmarket.com once again obtained the “Innovative Company” label from the French State.

We can now customize our subscriptions, products and paid services for the millions of collectors and Art Market professionals who until now were not finding solutions adapted to their individual approaches within Artprice’s four standard subscriptions. This represents an unprecedented development for the global Art Market.

The resulting increase in our customer base without employing any additional marketing and/or human resources will generate a strong increase in revenue and this additional revenue for Artmarket.com will translate almost entirely into net profit since the company is already profitable thanks to its sound management.

According to Arnaud Girard, Director of Strategy at Vahumana:

The corporate name change from Artprice.com to Artmarket.com and the modification of the company’s Articles of Association have laid the foundation for a new development.

Artmarket’s and Vahumana’s joint Add a Zero project is based on a scientific and philosophical paradigm shift… and it will completely alter Artmarket’s economic scope.

It reflects the transition from an ‘information market’ to a ‘data exploitation market’ and it will extend Artmarket.com’s knowledge and expertise to the entire Art Market.

Every year Artmarket.com generates, processes and analyzes massive quantities of metadata (first and second party). It is now moving into a new phase in which this metadata can be structured and exploited projectively.

The collaboration with Vahumana – a company specialised in economic and technological strategy as well as experience design, working in a resolutely transversal and interconnected vision of modern socio-economics – will allow Artmarket.com to elaborate a structural approach to the operational exploitation of its big data.

Arnaud Girard, Director of Strategy at Vahumana, alos confirmed:

Our collaboration with Artmarket.com has allowed us to focus on a range of possible futures for the art world, based on the Law of Large Numbers and on an emotional understanding of the sector. We want to take Artmarket.com into the world of smart data. Where Artprice.com created objectivity… Artmarket.com will create predictability.

Data enhances what “is”.

By exploiting our data – in particular first party data – we will be able to create paths, products and services that respond more precisely to the needs of our different types of users.

Collectors, art professionals and artists will benefit from personalized and optimized content and features.

Vahumana will enhance the operational efficiency of existing and future systems in order to extract maximum value.

The data determines what will “become”.

One of the collateral benefits of data exploitation is the discovery of unforeseen and otherwise unforeseeable opportunities. Artmarket.com and Vahumana use what might be called a “serendipity approach”, in which attention is paid to the surprising results of studies and relevant interpretations are proposed. Probability theory, made possible by the volume and quality of the data, is used to confirm the relevance of these interpretations.

Artmarket.com is therefore giving itself the means to move into new strategic paradigms.

Data leads us to “deeptech”.

Steered by Renaud Rochefolle, Vahumana’s Chief Technology Officer, Artmarket.com’s Big Data leads naturally towards the construction of powerful machine learning systems… a cognitive approach to analysis.

The machine learning systems will model the complex relationships between causal factors and forecast variables.

The implementation of a Smart Data strategy will optimise the processing of information and deliver relevant and actionable data for our customers and our internal teams.

Data brings us back to human knowledge.

In order to create new value-adding propositions and identify the most interesting avenues to explore, we need to combine data-derived knowledge with an intimate observation of the customers’ most subtle emotions and behavioral quirks. Dataism is not enough.

According to Bertrand Cochet, Vahumana’s Experience Design Director “this more emotional and human approach requires identification of the root causes of the problems to be solved and ultimately opens the path to innovation.”

The segmentation of customers and their requirements only has relative (and perishable) stability. External disrupting factors can appear overnight.

Artmarket.com is thinking hard about what its customers will need in the future and the best way to serve them.

We will secure the core business and double down on market-readable peripheral revenue,” concludes Arnaud Girard.

The founder of Artprice and CEO of Artmarket.com, thierry Ehrmann: “in the early 2000s the famous sociologist and historian, the late Raymonde Moulin, who, together with Raymond Aron, conceptualized the Art Market, said ‘Whatever the future of Artprice, there can be no doubt that with Artprice thierry Ehrmann will permanently change the history of the Art Market.’

Almost 20 years later, I cannot help but remember this prediction as we launch Artprice’s second incarnation with Artmarket.com. Having completed a massive cycle of technological research and development, we realised we needed to move into a second stage that requires almost unlimited resources in computing power and storage capacity.

Fortunately, the technological and scientific solutions that can help us make this step are now within reach, and we are therefore about to make a historical step with enormous economic consequences. Artmarket.com possesses one of the most sought-after resources in the 21st century… practically all of the Art Market’s historical data – from the dawn of time to the present day – commented by our historians and structured by our IT teams. These teams are now augmented by Vahumana’s top-bracket expertise. Remembering the motto of the Pythagorean School…“all is number”… we are looking forward to changing the way the Art Market functions… a modus operandi still dominated by the petrified standards and customs of art academics at the beginning of the last century.”

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann http://www.artprice.comhttp://www.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Discover Artmarket and its Artprice department on video: https://en.artprice.com/video

Artmarket and its Artprice department was founded in 1997 by its CEO, thierry Ehrmann. Artmarket and its Artprice department is controlled by Groupe Serveur, created in 1987.

See certified biography in Who’s who ©:

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket is a global player in the Art Market with, among other structures, its Artprice department, world leader in the accumulation, management and exploitation of historical and current art market information in databanks containing over 30 million indices and auction results, covering more than 700,000 artists.

Artprice Images® allows unlimited access to the largest Art Market image bank in the world: no less than 180 million digital images of photographs or engraved reproductions of artworks from 1700 to the present day, commented by our art historians.

Artmarket with its Artprice department accumulates data on a permanent basis from 6300 Auction Houses and produces key Art Market information for the main press and media agencies (7,200 publications). Its 4.5 million ‘members log in’ users have access to ads posted by other members, a network that today represents the leading Global Standardized Marketplace® to buy and sell artworks at a fixed or bid price (auctions regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of France’s Commercial Code).

Artmarket with its Artprice department, has been awarded the State label “Innovative Company” by the Public Investment Bank (BPI) (for the second time in November 2018 for a new period of 3 years) which is supporting the company in its project to consolidate its position as a global player in the market art.

Artprice by Artmarket’s 2018 Global Art Market Report published in March 2019: https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Index of press releases posted by Artmarket with its Artprice department:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Follow all the Art Market news in real time with Artmarket and its Artprice department on Facebook and Twitter:

https: // www .facebook.com / artpricedotcom (4.5 million followers)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Discover the alchemy and universe of Artmarket and its artprice department http: //web.artprice.com/video headquartered at the famous Organe Contemporary Art Museum “The Abode of Chaos” (dixit The New York Times): https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

L’Obs – The Museum of the Future: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
(4 million followers)

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/the.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact Artmarket.com and its Artprice department
Contact:
ir@artmarket.com

Artmarket.com : Nos abonnements sur mesure vont booster fortement nos revenus en 2020

2019/11/27 Commentaires fermés

Le projet commun « Ajouter un zéro » porté par Artmarket avec Vahumana relève d’une méthode scientifique et philosophique pour changer le périmètre économique d’Artmarket.

Grâce à l’intelligence artificielle (IA), dont nous avons depuis longtemps mesuré et anticipé l’impact immense et révolutionnaire sur l’industrie du numérique, Artmarket.com va proposer très prochainement des abonnements sur mesure pour répondre à chaque besoin de ses clients et membres.

Pour thierry Ehrmann, fondateur et PDG d’Artmarket: « Le potentiel est gigantesque, et s’estime en dizaines de milliers de nouveaux clients payants. Jusqu’à présent, Artmarket.com propose en tout et pour tout 4 abonnements avec images HD de 245 à 749 euros. Début 2020, Artmarket.com sera à même de proposer des de milliers d’abonnements différents et intégralement personnalisés pour chacun(e) de ses 4,5 millions de membres entre 180 et 3600 euros par an. »

En effet, grâce à l’IA et au Big Data, Artmarket.com va enfin pouvoir monétiser le véritable trésor de guerre d’Artprice depuis 20 ans, à savoir près de 5 millions de membres qui suivent régulièrement et fidèlement nos banques de données et services en mode gratuit, mais qui ne trouvaient pas jusqu’alors dans nos 4 abonnements proposés la juste réponse à leurs besoins personnels. Ce n’était pas un problème de prix pour eux mais bel et bien l’absence d’abonnements personnalisés correspondant à leurs navigations complexes et singulières.

Il faut souligner que le Marché de l’Art, par rapport à d’autres secteurs économiques, est structuré de manière très complexe: artistes, œuvres, médium, Maisons de Ventes, pays et lieux de ventes, biographies, périodes, écoles, etc. …

Devant cette rare complexité propre au Marché de l’Art, les fidèles membres d’Artprice by Art market qui se chiffrent à 4,5 millions et dont nous connaissons, dans le respect des lois en vigueur, parfaitement la navigation et requêtes, vont enfin se voir proposer des abonnements entre 180 et 3600 euros par an, correspondant exactement à la singularité de leurs historiques de navigation et leur sensibilité respective.

Toutes les études le confirment, l’intégration de l’IA et du Big Data dans la relation client génère immédiatement une très forte progression des ventes. Ce n’est pas pour rien que tous les GAFAs ont intégré ce dispositif d’IA (AI) pour obtenir des croissances à 3 chiffres de leurs revenus.

Cette nouvelle ressource, issue du partenariat industriel avec Vahumana, Groupe TRSb, un des principaux Leaders européens de l’Intelligence Artificielle, donne à Art Market encore une fois, ce temps d’avance qui nous permet, non seulement de conforter notre place de Leader mondial, mais de s’adapter continuellement aux évolutions technologiques et aux nouveaux modes de consommation, dont l’exigence et la singularité sont les maîtres-mots en 2020.

C’est parce que nous avons changé de dénomination sociale mais surtout grâce à l’extension de notre objet social que ce projet fondateur se concrétise, au sein de la stratégie globale Artmarket.com, acteur global du Marché de l’Art, avec l’ajout de « traitement dans les métadonnées » dans notre champ d’action.

L’exigence de nos clients et membres non abonnés d’Artprice by Art Market se traduit par leur volonté de se voir proposer désormais des services ultra personnalisés, en fonction de leurs navigations, de leurs découvertes et de leurs aspirations. Il faut donc faire du « sur mesure ». Sans l’intelligence artificielle et le Big Data, il aurait fallu des centaines de salariés au service marketing d’Artmarket.com et un back-office informatique quasi ingérable pour tenter de répondre à leurs attentes.

En effet, les clients et membres non abonnés d’Artmarket.com accèdent à plus de 720 000 artistes à travers les siècles, plusieurs disciplines et à 180 millions d’œuvres d’Art. La prouesse technologique qu’Artmarket va réussir début 2020 avec Vahumana, c’est de stocker et traiter désormais en temps réel, dans nos multiples salles Serveurs, par l’Intelligence Artificielle (IA/AI) et le Big Data des milliards de requêtes structurées (Log) par Art market entrantes annuelles, gratuites ou payantes. C’était inimaginable et inabordable financièrement il y a encore peu de temps.

Ce n’était pas qu’une question de stockage de l’information, mais aussi de vitesse de calcul et d’analyse comportementale en temps réel dans le strict respect du droit international.

Avec notre gestion de l’IA, les clients pourront avoir en temps réel accès à des requêtes auxquelles seuls nos informaticiens et économètres avaient accès, après d’innombrables opérations complexes sur nos banques de données et une attente incompatible avec la navigation sur l’Internet qui touchent plus de 4 milliards d’utilisateurs en 4G, Wi-Fi/Fibre et la 5G qui est déjà opérationnelle dans de nombreux pays dont les USA, la grande Asie et l’Europe.

L’opération d’envergure Artmarket.com / Vahumana reçoit le concours du BPI après le renouvellement de notre label étatique « entreprise innovante ».

C’est donc cette méthode inédite dans le Marché de l’Art qui va nous permettre de modéliser des abonnements, produits et services payants intégralement personnalisés pour les millions de collectionneurs et professionnels du Marché de l’Art qui jusque-là ne trouvaient pas de réponses complètes et adaptées à leur démarche éclectique dans les 4 abonnements standard proposés de notre département Artprice.

Cet apport attendu de nouvelle clientèle sans ressources marketing et humaines supplémentaires va générer une forte augmentation des revenus, sachant que le chiffre d’affaires supplémentaire pour Artmarket.com sera presque entièrement du résultat net compte tenu de notre modèle déjà profitable grâce à notre gestion pertinente.

Pour Arnaud Girard, directeur des stratégies de l’agence Vahumana :

« Le changement de dénomination sociale d’Artprice.com en Artmarket.com, ainsi que la modification statutaire associée, définit les bases d’une nouvelle ambition.

Le projet commun « Ajouter un zéro » porté par Artmarket avec Vahumana relève d’une méthode scientifique et philosophique pour changer le périmètre économique d’Artmarket.

Cette ambition se traduit par le passage du marché de l’information au marché de la donnée et de son exploitation, et ainsi étendre la connaissance et l’expertise de Artmarket.com au Marché de l’Art dans sa totalité.

Chaque année Artmarket.com génère de très grandes quantités de métadonnées (first et second party), les traite et les analyse. Il est maintenant nécessaire de passer dans une phase d’exploitation structurée et projective.

La collaboration avec l’agence Vahumana, experte en stratégie économique, technologique et design d’expérience, va permettre, par sa vision désilotée, de construire la démarche structurelle et l’usage opérationnelle de cette big data. »

Arnaud Girard, directeur des stratégies de l’agence Vahumana confirme : « l’opportunité de travailler avec Artmarket.com nous amène à regarder les futurs possibles du Monde de l’Art, à la fois en se basant sur la loi des grands nombres et sur la compréhension émotionnelle de ce secteur. Nous souhaitons emmener Artmarket.com dans l’univers de la smart data. Artprice.com avait créé l’objectivité, Artmarket.com va créer la prédictibilité.»

La donnée améliore ce qui « est ».

Le travail de la donnée, en particulier la first party data et l’analytics, va permettre d’analyser et de modéliser des parcours, des produits et des services répondant de manière plus fine aux besoins de nos différentes typologies d’utilisateurs.

Les collectionneurs, les professionnels de l’Art et les artistes bénéficieront ainsi de contenus et de fonctionnalités personnalisés et optimisés.

L’équipe Vahumana va travailler à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle des systèmes existants et à venir, pour en extraire un maximum de valeur.

La donnée détermine ce qui va « devenir ».

Le bénéfice corollaire de l’exploitation de la donnée est la découverte d’opportunités imprévues et imprévisibles par les experts. Artmarket.com et Vahumana engagent une approche de sérendipité en prêtant attention aux résultats surprenants des études et en imaginant des interprétations pertinentes. La théorie des probabilités, rendue possible par le volume et la qualité de l’information confirmera la pertinence des orientations.

Artmarket.com se crée une situation d’ouverture sur de nouveaux paradigmes stratégiques.

La donnée nous entraîne vers la deeptech.

Piloté par Renaud Rochefolle, directeur technologique de Vahumana, le projet big data entraine naturellement Artmarket.com vers la construction de systèmes de machine learning puissants, une approche cognitive de l’analyse.

Les modèles d’apprentissage automatique modéliseront les relations complexes entre les facteurs de causalités et les variables de prévision.

La mise en place de la stratégie Smart Data permettra d’optimiser le traitement de l’information et de délivrer des données pertinentes et exploitables pour les clients comme pour les équipes internes.

La donnée nous ramène à la connaissance humaine.

Pour innover sur de nouvelles propositions de valeur et découvrir les pistes les plus intéressantes à explorer, il est nécessaire de combiner la connaissance issue de la donnée à une observation intime des émotions les plus subtiles et les bizarreries comportementales du client. Le dataïsme n’est pas suffisant.

« Cette approche plus émotionnelle et plus humaine nécessite de discerner les causes profondes des problèmes à résoudre et crée la passerelle vers l’innovation » rappelle Bertrand Cochet, directeur Experience Design de l’agence Vahumana.

La segmentation de la clientèle et leurs besoins ont une stabilité relative et périssable. Les perturbateurs extérieurs peuvent apparaître du jour au lendemain.

Artmarket.com réfléchit profondément au client du future et à la meilleure façon de le servir.

« Nous allons sécuriser le cœur d’activité et l’enrichir de revenus périphériques lisibles par le marché » souhaite conclure Arnaud Girard.

Pour thierry Ehrmann, Fondateur d’Artprice et PDG d’Artmarket.com : « Je suis toujours hanté par cette citation de la célèbre sociologue et historienne feu Raymonde Moulin, qui, avec Raymond Aron, a conceptualisé le Marché de l’Art. Cette citation que je situe au début des années 2000 est la suivante « Quel que soit le devenir d’Artprice, vous devez entendre thierry Ehrmann qu’Artprice a définitivement modifié l’Histoire du Marché de l’Art. »

Près de 20 ans plus tard cet axiome m’a permis d’aborder la deuxième vie d’Artprice avec Artmarket.com. Nos travaux et recherches scientifiques étant clôturés, il nous fallait aborder la deuxième étape qui demande des ressources quasi illimitées en puissance de calcul et capacité de stockage.

L’état de la science en 2020 a répondu présent. C’est donc une démarche historique et scientifique avec des conséquences économiques colossales que nous mettons en place. Artmarket possède la ressource la plus recherchée au XXIe siècle, qui est la quasi intégralité des données sur le Marché de l’Art de la nuit des temps à nos jours, commentées par nos historiens et structurées par nos équipes informatiques auxquelles se joignent désormais les compétences les plus exigeantes de Vahumana. Depuis Pythagore, premier des philosophes, qui déclarait que tout est nombre, nous allons pouvoir changer de paradigme dans l’approche du Marché de l’Art, qui, faut-il le rappeler, est encore imprégné des normes glaciales de l’Académie du début du siècle dernier. »

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.com www.artmarket.com

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artmarket et son département Artprice est contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom (4,5 millions d’abonnés)
https://twitter.com/artmarketdotcom
https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :
https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 
(4,0 millions d’abonnés)
L’Obs – Le Musée du Futur : 
https://youtu.be/29LXBPJrs-o
https://vimeo.com/124643720
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact d’Artmarket.com avec son département Artprice
Contact 
ir@artmarket.com

Artprice by ArtMarket.com: Five important painters over 99 years old – Pierre Soulages, Wayne Thiebaud, Carmen Herrera, Sun Qifeng and Toko Shinoda

2019/11/27 Commentaires fermés

Pablo Picasso was 56 when he painted Guernica in 1937, and some say it was the pinnacle of his career… with his best works already behind him. It was sometimes suggested that during his 35 remaining active years, Picasso – the most imaginative of the artists of the 20th century – never reached the same level of creativity. It’s just one opinion of course… but when his painting Women of Algiers (Version ‘O’) dated 1955 sold for the record price of $179 million in May 2015, that sort of thinking appeared to no longer hold sway on the art market.

Some artists have very long careers and our fascination with their early work can sometimes act as a block to our appreciation of their later work. Often the market only really begins to acknowledge later works when earlier works start becoming rare on the auction market.

As thierry Ehrmann, founder/CEO of Artmarket.com, put its: “artists generally tend to live much longer these days. By the time celebrated artists reach the age of 99, they often enjoy considerable prestige and celebrity, generating an aura on which museums, galleries and nowadays, even auction houses, have learnt how to capitalise.”

We have identified five major artists, all of whom have reached the age of 99 or beyond, and all of whom are still at the forefront of art market news.

Auction turnover (2000- Nov. 2019) by creation year - left  Pierre Soulages ©thierry Ehrmann – Courtesy of Organ Museum / Abode of Chaos - right

Auction turnover (2000- Nov. 2019) by creation year – left
Pierre Soulages ©thierry Ehrmann – Courtesy of Organ Museum / Abode of Chaos – right

Pierre Soulages (born 1919) – 2019 auction turnover: $25.4 million

On the eve of his 40th birthday, Pierre Soulages painted Peinture 186 x 143 cm, 23 décembre 1959. In November 2018, that painting fetched his auction record of $10.6 million suggesting the market considers it his best work to date.

His other auction results also suggest that the period 1955-1965 corresponds to the ‘peak’ of his career. However, he never stopped painting and he pursued research into “outrenoir” (beyond black) for many years. Galerie Perrotin’s branch in Shanghai is currently showing his most recent paintings (2017 and 2018) until next 28 December. Back in France, the world’s largest museum, the Louvre, will soon be offering him the best gift an artist can receive: an exhibition in the famous Square Salon, as of 11 December 2019.

https://www.perrotin.com/exhibitions/pierre_soulages/7200

www.louvre.fr/expositions/soulages-au-louvre

Wayne Thiebaud (born 1920) – 2019 auction turnover: $15.2 million

In New York, the Acquavella Gallery is currently retracing the evolution of Wayne Thiebaud’s painting over the last 54 years, with a solo show entitled Mountains 1965-2019, until 13 December.

A forerunner of the Pop Art movement in America, Wayne Thiebaud has also attracted recent secondary market interest with a spectacular result on 14 November 2019 for his painting Encased Cakes (2011), which fetched no less than $8.5 million at Sotheby’s New York. This resounding success – for a work created when he was 91 – proves that collectors do not always shy away from ‘later works’.

www.acquavellagalleries.com/exhibitions/wayne-thiebaud-mountains-1965-2019

Carmen Herrera (1915) – 2019 auction turnover: $3.8 million

With a new auction record every year for the last four years, the market for the work of the abstract painter of Cuban origin, Carmen Herrera, is extremely buoyant. In March 2019, her Blanco Y Verde (1966/67) sold for $2.9 million at Sotheby’s New York.

At over a hundred years old, Carmen Herrera is still painting. In 2016 she joined the powerful Lisson Gallery and had shows in prestigious venues like the Whitney Museum.

www.artprice.com/artist/340048/carmen-herrera/painting/17990661/blanco-y-verde

Sun Qifeng (born 1920) – 2019 auction turnover: $1.9 million

Sun Qifeng’s market is extremely dynamic with an average of over 100 works exchanged every year in Chinese auction houses. He is one of the great masters of traditional Chinese painting and is still active. He is also Director of the Chinese Artists Association and Chinese Calligraphers Association, a professor at the Tianjin Academy of Fine Arts and a committee member of the Beijing Research Institute of Chinese Painting.

In June 2019, two of his drawings appeared for the first time in an American auction. Fetching $10,000 and $11,875 at Christie’s, the two small works were from the family collection of Yale University journalist and professor Howard H.S. Chao, to whom Sun Qifeng had dedicated the two drawings.

www.artprice.com/artist/51270/qifeng-sun

Toko Shinoda (born 1913) – 2019 auction turnover: $335,000

A key figure in Japanese abstraction, Toko Shinoda crossed the paths of some of the greatest American painters of the post-war period without ever turning her back on the traditions of her country. Although she briefly tried painting with oils and acrylics, she never gave up working with India ink.

Her works remained very affordable for a long time, but have been rapidly gaining value over the past decade, as the last three auction results for her Cherishing (1977) in Tokyo show:

– $10,600 on 25 April 2008 at Mallet Japan

– $23,950 on14 July 2016 at Mallet Japan

– $36,200 on 20 January 2018 at Mainichi Auction

www.artprice.com/artist/66146/toko-shinoda/index

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann http://www.artprice.comhttp://www.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Discover Artmarket and its Artprice department on video: https://en.artprice.com/video

Artmarket and its Artprice department was founded in 1997 by its CEO, thierry Ehrmann. Artmarket and its Artprice department is controlled by Groupe Serveur, created in 1987.

See certified biography in Who’s who ©:

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket is a global player in the Art Market with, among other structures, its Artprice department, world leader in the accumulation, management and exploitation of historical and current art market information in databanks containing over 30 million indices and auction results, covering more than 700,000 artists.

Artprice Images® allows unlimited access to the largest Art Market image bank in the world: no less than 180 million digital images of photographs or engraved reproductions of artworks from 1700 to the present day, commented by our art historians.

Artmarket with its Artprice department accumulates data on a permanent basis from 6300 Auction Houses and produces key Art Market information for the main press and media agencies (7,200 publications). Its 4.5 million ‘members log in’ users have access to ads posted by other members, a network that today represents the leading Global Standardized Marketplace® to buy and sell artworks at a fixed or bid price (auctions regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of France’s Commercial Code).

Artmarket with its Artprice department, has been awarded the State label “Innovative Company” by the Public Investment Bank (BPI) (for the second time in November 2018 for a new period of 3 years) which is supporting the company in its project to consolidate its position as a global player in the market art.

Artprice by Artmarket’s 2018 Global Art Market Report published in March 2019: https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Index of press releases posted by Artmarket with its Artprice department:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Follow all the Art Market news in real time with Artmarket and its Artprice department on Facebook and Twitter:

https: // www .facebook.com / artpricedotcom (4.5 million followers)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Discover the alchemy and universe of Artmarket and its artprice department http: //web.artprice.com/video headquartered at the famous Organe Contemporary Art Museum “The Abode of Chaos” (dixit The New York Times): https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

L’Obs – The Museum of the Future: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
(4 million followers)

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/the.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact Artmarket.com and its Artprice department
Contact:
ir@artmarket.com

Artprice by Artmartket.com : Cinq peintres incontournables de plus de 99 ans : Pierre Soulages, Wayne Thiebaud, Carmen Herrera, Sun Qifeng et Toko Shinoda

2019/11/27 Commentaires fermés

Quand Pablo Picasso peint le Guernica en 1937, il a 56 ans. Certains disent que le meilleur de son œuvre est alors derrière lui… Au cours des 35 années qu’il lui reste à travailler, lui le plus imaginatif des artistes du XXème siècle n’aurait soi-disant plus jamais atteint le même niveau de créativité. Cela est une opinion, bien sûr… Mais lorsqu’en mai 2015, le tableau Les femmes d’Alger (Version ‘O’) daté de 1955 atteint le prix record de 179 m$, cette opinion est remise en question le Marché de l’Art.

Certains artistes ont une carrière très longue et il faut parfois beaucoup de temps pour arriver à se déprendre de la fascination que l’on garde pour les pièces qui nous ont d’abord marqués, et regarder enfin avec plus d’attention la suite de l’œuvre. Il faut parfois que les premières commencent à manquer, à se faire rares en salles de ventes, pour s’intéresser aux périodes de création plus récentes.

thierry Ehrmann, président et fondateur d’Artmarket.com : « les peintres et les sculpteurs ne disparaissent plus tellement jeunes aujourd’hui, mais ils peuvent vivre très vieux. A 99 ans, les artistes ont une aura immense, que savent aujourd’hui mettre en avant les musées, les galeries et même les maisons de ventes ».

Voici cinq géants qui, ayant fêté plus de 99 ans, gardent une actualité bouillonnante.

Produit des ventes aux enchères (2000-nov. 2019) par année de création - gauche<br /> Pierre Soulages ©thierry Ehrmann – Courtesy du Musée de L'Organe / La Demeure du Chaos - droite

Produit des ventes aux enchères (2000-nov. 2019) par année de création – gauche
Pierre Soulages ©thierry Ehrmann – Courtesy du Musée de L’Organe / La Demeure du Chaos – droite

Pierre Soulages (1919) – 25,4 m$ en 2019
A la veille de son 40ème anniversaire, Pierre Soulages réalise Peinture 186 x 143 cm, 23 décembre 1959. Adjugée 10,6 m$ (frais inclus) en novembre 2018, elle est considérée comme sa meilleure œuvre vendue à ce jour en salle de ventes.

Les autres résultats confirment que la période 1955-1965 correspond au sommet de la carrière de Pierre Soulages. Celui-ci n’a pourtant jamais cessé de peindre et son travail de s’enfoncer toujours plus loin dans la recherche sur l’« outrenoir ». La galerie Perrotin expose à Shanghaï jusqu’au 28 décembre ses tableaux les plus récents, réalisés en 2017 et 2018. Tandis que le Louvre, le plus grand musée du monde, lui offrira très bientôt le plus beau cadeau qu’un artiste puisse recevoir : une exposition dans le Salon carré, à partir du 11 décembre 2019.

www.perrotin.com/fr/exhibitions/pierre_soulages/7200
www.louvre.fr/expositions/soulages-au-louvre

Wayne Thiebaud (1920) – 15,2 m$ en 2019
A New York, la galerie Acquavella retrace l’évolution de la peinture de Wayne Thiebaud au cours des 54 dernières années, avec un solo show intitulé Mountains 1965-2019, présenté jusqu’au 13 décembre.

Ce précurseur du mouvement Pop Art en Amérique revient également sur le devant du Marché de l’Art avec une vente spectaculaire. Le 14 novembre 2019, son tableau Encased Cakes (2011) a été adjugé 8,5 m$ chez Sotheby’s à New York. Ce succès retentissant, pour une oeuvre réalisée alors qu’il était âgé de 91 ans, prouve que les collectionneurs ne délaissent pas toujours les œuvres de maturité.

www.acquavellagalleries.com/exhibitions/wayne-thiebaud-mountains-1965-2019

Carmen Herrera (1915) – 3,8 m$ en 2019
Avec un nouveau record en salles de ventes chaque année depuis quatre ans, la peintre abstraite d’origine cubaine Carmen Herrera voit son marché véritablement décoller. En mars 2019, la toile Blanco Y Verde (1966/67) a finalement été vendue 2,9 m$, chez Sotheby’s à New York.

A plus de cent ans, Carmen Herrera continue bien sûr de peindre. Elle a rejoint la puissante Lisson Gallery et a été exposée dans des lieux aussi prestigieux que le Whitney Museum en 2016.

fr.artprice.com/artist/340048/carmen-herrera/painting/17990661/blanco-y-verde

Sun Qifeng (1920) – 1,9 m$ en 2019
Le marché de Sun Qifeng se montre extrêmement dynamique, avec plus de 100 œuvres échangées en moyenne chaque année dans les salles de ventes chinoises. Il est l’un des grands maîtres de la peinture traditionnelle encore en activité, également directeur de la Chinese Artists Association et Chinese Calligraphers Association, professeur à la Tianjin Academy of Fine Arts et membre du comité Beijing Research Institute of Chinese Painting.

En juin 2019, deux de ses dessins sont apparus pour la première fois dans les salles de ventes américaines, chez Christie’s. Les deux petites œuvres vendues 10 000 $ et 11 875 $ proviennent de la collection familiale du journaliste et professeur à la Yale University, Howard H.S. Chao, à qui Sun Qifeng avait dédié ses deux dessins.

fr.artprice.com/artist/51270/qifeng-sun

Toko Shinoda (1913) – 335 000 $ en 2019
Figure incontournable de l’abstraction japonaise, Toko Shinoda a croisé la route des plus grands peintres américains de l’Après-guerre, sans jamais tourner le dos aux traditions de son pays. Bien qu’elle se soit brièvement essayée à la peinture à l’huile et à l’acrylique, elle n’a jamais abandonné l’encre de Chine.

Ses œuvres, longtemps restées très abordables, prennent aujourd’hui rapidement de la valeur, comme le prouvent les trois dernières adjudications de Cherishing (1977) à Tokyo :

– 10 600 $, le 25 avril 2008 chez Mallet Japan
– 23 950 $, le 14 juillet 2016 chez Mallet Japan
– 36 200 $, le 20 janvier 2018, chez Mainichi Auction

fr.artprice.com/artist/66146/toko-shinoda/index

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com


A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artmarket et son département Artprice est contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018
Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom (4,5 millions d’abonnés)
https://twitter.com/artmarketdotcom
https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :
https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 
(4,0 millions d’abonnés)
L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o
https://vimeo.com/124643720
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact d’Artmarket.com avec son département Artprice
Contact ir@artmarket.com

Artprice by Art Market: 10 works that should ignite bidding at New York’s prestige sales, 11 – 20 November 2019

2019/11/07 Commentaires fermés

Artprice by Art Market: 10 works that should ignite bidding at New York’s prestige sales, 11 – 20 November 2019

Works sold over $10 million at auction in New York (2000 - October 2019)

Works sold over $10 million at auction in New York (2000 – October 2019)

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/11/new-york-usd-10-million.png]

For thierry Ehrmann, founder/CEO of Artmarket.com, “This year’s best auction performances have relied less on the Art Market’s top four ultra-prestigious signatures (Monet, Picasso, Warhol and Basquiat) and more on artists who are gaining momentum. The major auction houses are today working on bringing new artists into the very closed circle of ‘$10 million-plus’ artists”.

Rather than waiting for the arrival of a single exceptional work – like the Salvator Mundi or the Women of Algiers – auction houses are concentrating on generating more results above the $10 million threshold. And, as we have seen, when several major collectors are chasing the same piece, prices can fly. This was the case for Past Times (1997) by African-American artist Kerry James Marshall in May 2018, and for La Terrasse (1912) by Pierre Bonnard earlier this year.

Artprice has selected the ten works most likely to elicit strong bidding in New York next week:

Ed Rusha – Hurting the Word Radio #2 (1964): $30 – 40 million

This painting could well exceed the $30.4 million hammered in November 2014 for Smash (1963) and crown an already exceptional year for Ed Ruscha on the secondary market. The first version of Hurting the Word Radio is in Houston’s prestigious Menil Collection.

Gustave Caillebotte – Richard Gallo et son chien Dick (1884): $18 – 25 million

Occasionally, 19th century art – frequently disregarded or overlooked – produces excellent surprises. Somewhat curiously, Gustave Caillebotte is among the artists currently in vogue. His painting at Sotheby’s next week could do even better than the $22 million hammered in February 2019 for his Chemin montant (1881), which was worth $6.7 million in 2003.

Joan Mitchell – Plowed field (1971): $12 – 18 million

This painting – over 5 metres long – was auctioned in November 2003 at Christie’s in New York where it fetched $657,100. Sixteen years later, it could be resold for almost 20 times that amount.

Brice Marden – Number Two (1983/84): $10 – 15 million

After the new auction record for Carl André’s Copper-Steel Alloy Square at $3 million on 4 October 2019 in London, Minimalism is back with a major Brice Marden canvas. Since it was purchased at the Pace Gallery 34 years ago, the work has never been offered for sale. Its sister work, Number One (1983/84), is part of the Whitney Museum’s collection.

Francis Bacon – Pope (c. 1958): $6 – 8 million

This painting – from perhaps the Irish painter’s most iconic series – is being sold by the Brooklyn Museum, which has kept it for nearly forty years. Its sale will take place during the magnificent retrospective “Bacon en toutes lettres” at the Centre Pompidou in Paris (open until 20 January 2020).

Jean-Michel Basquiat – Brown Eggs (1981): $2.5 – 3.5 million

The major absentee on the high-end market so far this year, Basquiat is still only in 11th place in Artprice’s global ranking of artists by auction turnover… This work on paper, which already fetched $254,000 in 2004, then $1.86 million in 2015, will indicate whether the ‘Basquiat frenzy’ has calmed or is continuing to spread. But it won’t be the only indication since his painting The Ring (1981), which sold for $7.6 million in 2012, is also being offered… with an estimate of $12 – 15 million.

Alma Woodsey Thomas – A Fantastic Sunset (1970): $2.2 – 2.8 million

This Afro-American artist, who died in 1978, could finally earn the recognition she deserves on the Art Market. Her research on colour, similar to that of Frank Stella and Morris Louis, has never had the same auction success enjoyed by those two stars of Abstract Expressionism… who have both renewed their personal auction records very recently.

Akseli Gallen-Kallela – Palokärki (1892/94): $1.8 – 2.5 million

Her canvas View over Lake at Sunset (c.1905) exceeded all expectations on 9 July 2019 at Sotheby’s in London. Estimated between $125,000 and $190,000, it was finally purchased for $886,000. This record explains Sotheby’s very bold estimate for Palokärki.

Charles Wilbert White – Banner for Willie J (1976): $1 – 1.5 million

Christie’s has finally got its hands on an exceptional painting by this African-American artist who died in 1979. White’s work has recently enjoyed strong auction demand including for two charcoal drawings that fetched over $400,000 each. His painting Banner for Willie J has all the qualities to set a much more substantial record.

Julie Curtiss – Pas de Trois (2018): $100,000 – 150,000

Curtiss is the new darling of the Anton Kern Gallery, which presented her work for the first time in April 2019 in New York. Since that solo show, five of her paintings have already been auctioned for a total of $453,000. And three others have been announced for sale in November.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann http://www.artprice.comhttp://www.artmarket.com

About Artmarket:

Artmarket.com is listed on Eurolist by Euronext Paris, SRD long only and Euroclear: 7478 – Bloomberg: PRC – Reuters: ARTF.

Discover Artmarket and its Artprice department on video: https://en.artprice.com/video

Artmarket and its Artprice department was founded in 1997 by its CEO, thierry Ehrmann. Artmarket and its Artprice department is controlled by Groupe Serveur, created in 1987.

See certified biography in Who’s who ©:

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket is a global player in the Art Market with, among other structures, its Artprice department, world leader in the accumulation, management and exploitation of historical and current art market information in databanks containing over 30 million indices and auction results, covering more than 700,000 artists.

Artprice Images® allows unlimited access to the largest Art Market image bank in the world: no less than 180 million digital images of photographs or engraved reproductions of artworks from 1700 to the present day, commented by our art historians.

Artmarket with its Artprice department accumulates data on a permanent basis from 6300 Auction Houses and produces key Art Market information for the main press and media agencies (7,200 publications). Its 4.5 million ‘members log in’ users have access to ads posted by other members, a network that today represents the leading Global Standardized Marketplace® to buy and sell artworks at a fixed or bid price (auctions regulated by paragraphs 2 and 3 of Article L 321.3 of France’s Commercial Code).

Artmarket with its Artprice department, has been awarded the State label “Innovative Company” by the Public Investment Bank (BPI) (for the second time in November 2018 for a new period of 3 years) which is supporting the company in its project to consolidate its position as a global player in the market art.

Artprice by Artmarket’s 2018 Global Art Market Report published in March 2019: https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Index of press releases posted by Artmarket with its Artprice department:

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Follow all the Art Market news in real time with Artmarket and its Artprice department on Facebook and Twitter:

https: // www .facebook.com / artpricedotcom (4.5 million followers)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Discover the alchemy and universe of Artmarket and its artprice department http: //web.artprice.com/video headquartered at the famous Organe Contemporary Art Museum “The Abode of Chaos” (dixit The New York Times): https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

L’Obs – The Museum of the Future: https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
(4 million followers)

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/the.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact Artmarket.com and its Artprice department
Contact:
ir@artmarket.com

Artprice by Art Market : Les 10 œuvres qui devraient enflammer les prestigieuses ventes de New York, du 11 au 20 novembre 2019

2019/11/07 Commentaires fermés

Artprice by Art Market : Les 10 œuvres qui devraient enflammer les prestigieuses ventes de New York, du 11 au 20 novembre 2019

Nombre d’œuvres vendues plus de 10 m$ aux enchères à New York (2000 – octobre 2019)

Nombre d’œuvres vendues plus de 10 m$ aux enchères à New York (2000 – octobre 2019)

[https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/11/new-york-usd-10-million.png]

thierry Ehrmann, président et fondateur d’Artmarket.com : « Les enjeux portent moins cette année sur les performances des quatre signatures ultra prestigieuses du Marché de l’Art (Monet, Picasso, Warhol et Basquiat) que sur celles qui montent en puissance. Les maisons de ventes travaillent en effet aujourd’hui à faire entrer de nouveaux artistes dans le cercle très fermé des œuvres supérieures à 10 m$ ».

Plutôt que d’attendre l’arrivée d’une seule œuvre exceptionnelle – comme le Salvator Mundi ou les Femmes d’Alger – les maisons de ventes s’efforcent de multiplier les coups de marteau supérieurs à 10 m$. Et quand plusieurs grands collectionneurs veulent exactement la même pièce, alors les prix peuvent s’envoler. Ce fut le cas de Past Times (1997) de l’artiste afro-américain Kerry James Marshall en mai 2018, ainsi que de La Terrasse (1912) de Pierre Bonnard en ce début d’année.

Artprice a sélectionné les dix œuvres qui pourraient électriser les salles de ventes new-yorkaises la semaine prochaine :

Ed Rusha – Hurting the Word Radio #2 (1964) : 30 m$ – 40 m$

Cette toile pourrait bien dépasser les 30,4 m$ déboursés en novembre 2014 pour Smash (1963) et viendrait ainsi couronner une année exceptionnelle pour Ed Ruscha aux enchères. La première version de Hurting the Word Radio fait partie de la prestigieuse Menil Collection à Houston.

Gustave Caillebotte – Richard Gallo et son chien Dick (1884) : 18 m$ – 25 m$

L’Art du XIXème siècle, trop souvent tombé en désuétude, garde néanmoins quelques très belles surprises, comme Gustave Caillebotte qui fait curieusement partie des artistes en vogue… La toile mise en vente la semaine prochaine chez Sotheby’s pourrait bien faire mieux encore que les 22 m$ enregistrés en février 2019 pour Chemin montant (1881), dont la valeur était de 6,7 m$ en 2003.

Joan Mitchell – Plowed field (1971) : 12 m$ – 18 m$

Cette peinture, de plus de 5 m de long, est déjà passée aux enchères en novembre 2003 chez Christie’s à New York. Achetée 657 100 $, elle pourrait bien être revendue presque 20 fois ce montant 16 ans plus tard.

Brice Marden – Number Two (1983/84) : 10 m$ – 15 m$

Après le record enregistré pour Carl André à 3 m$ ce 4 octobre 2019 à Londres, le minimalisme revient en force avec une toile majeure de Brice Marden. Depuis qu’elle a été achetée à la Pace Gallery, il y a 34 ans, l’oeuvre n’a jamais été remise sur le Marché. Number One (1983/84) fait quant à elle partie de la collection du Whitney Museum.

Francis Bacon – Pope (c. 1958) : 6 m$ – 8 m$

Ce tableau, de la série peut-être la plus iconique du peintre irlandais, est mis en vente par le Brooklyn Museum, qui l’a gardé pendant près de quarante ans. Cette vente prendra place pendant la magnifique rétrospective « Bacon en toutes lettres » présentée au Centre Pompidou jusqu’au 20 janvier 2020 à Paris.

Jean-Michel Basquiat – Brown Eggs (1981) : 2,5 m$ – 3,5 m$

Il est le grand absent sur le marché haut de gamme cette année, si bien qu’il ne pointe encore qu’à la 11ème place du classement Artprice… Cette œuvre sur papier, déjà vendue en 2004 pour 254 000 $ puis en 2015 pour 1,86 m$, doit montrer si la frénésie Basquiat s’adoucit ou continue de se propager. Tout comme la toile The Ring (1981), vendue 7,6 m$ en 2012, mais qui est estimée aujourd’hui entre 12 m$ et 15 m$.

Alma Woodsey Thomas – A Fantastic Sunset (1970) : 2,2 m$ – 2,8 m$

Cette artiste afro-américaine, décédée en 1978, pourrait enfin gagner la reconnaissance qu’elle mérite sur le Marché de l’Art. Ses recherches sur la couleur, proches de celles de Frank Stella ou de Morris Louis, n’ont jamais eu le même succès en salles de ventes que ces deux stars de l’expressionnisme abstrait, qui ont chacun battu leur record personnel aux enchères très récemment.

Akseli Gallen-Kallela – Palokärki (1892/94) : 1,8 m$ – 2,5 m$

Sa toile View over a Lake at Sunset (c. 1905) a dépassé toute les attentes le 9 juillet 2019 chez Sotheby’s à Londres. Estimée entre 125 000 $ et 190 000 $, View over a Lake at Sunset a finalement été achetée 886 000 $. Ce record explique les estimations très audacieuses de Sotheby’s pour Palokärki.

Charles Wilbert White – Banner for Willie J (1976) : 1 m$ – 1,5 m$

Christie’s a enfin mis la main sur une toile exceptionnelle de cet artiste afro-américain décédé en 1979. Il connaît un nouveau succès en salles de ventes, notamment grâce à deux dessins réalisés au charbon et vendus plus de 400 000 $ chacun. La peinture Banner for Willie J présente toutes les qualités pour établir un record bien plus puissant.

Julie Curtiss – Pas de trois (2018) : 100 000$ – 150 000 $

Elle est la nouvelle coqueluche de la galerie Anton Kern, qui a présenté son

travail pour la première fois en avril 2019 à New York. Depuis ce solo show, cinq de ses toiles ont déjà été vendues aux enchères pour un total de 453 000 $. Et trois autres ont été annoncées en novembre.

Copyright 1987-2019 thierry Ehrmann www.artprice.comwww.artmarket.com

A propos d’Artmarket :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Découvrir Artmarket avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice fut fondée en 1997 par thierry Ehrmann qui est son PDG. Artmarket et son département Artprice est contrôlée par le Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s who © :

https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2019/10/biographie_oct2019_WhosWho_thierryEhrmann.pdf

Artmarket est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket avec son département Artprice, possède le label étatique « Entreprise Innovante » par la Banque Publique d’Investissement (BPI) (pour la deuxième fois en novembre 2018 pour une nouvelle période de 3ans) et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport du Marché de l’Art Contemporain 2019 :

https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2019

Le Rapport Annuel Artprice by Artmarket du Marché de l’Art mondial 2018 publié en mars 2019 : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2018

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :

http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :

https://www.facebook.com/artpricedotcom  (4,5 millions d’abonnés)

https://twitter.com/artmarketdotcom

https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos: https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 

(4,0 millions d’abonnés)

L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o

https://vimeo.com/124643720

https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Contact d’Artmarket.com avec son département Artprice

Contact ir@artmarket.com

Thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°74 exclusif de Novembre 2019 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

2019/11/06 Commentaires fermés

Le classement Grand Lyon la Métropole – Culture Facebook Google est dans sa 7ème année d’existence. Les acteurs, très participatifs, ont toujours contribué à donner une dynamique à ce classement. Ce dernier est désormais repris par les principales Agences de presse françaises et internationales ainsi que la presse artistique européenne.

Thierry Ehrmann : En avant première, le classement N°74 exclusif de Novembre 2019 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon, la Métropole

Notre classement est confirmé par Google qui classe les Musées d’Art suivants par notation (de 0 à 5) : 1er Musée L’Organe (4,6) qui gère la Demeure du Chaos (qui fête ses 20 ans d’existence) devant le Musée des Beaux-Arts de Lyon (4,5), le MAC de Lyon (4,1) et l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne (4,1). Source Google – 28/10/2019.

De même le Musée l’Organe gérant la Demeure du Chaos est classé n°1 des avis Google sur les musées d’art contemporain en France. Constat huissier 4 novembre 2019

L’état d’urgence abrogé par le Président Macron, remplacé par la loi «Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme» (JO – 31/10/2017) relance le monde de l’Art. Le nouveau Préfet Pascal Mailhos avec l’appui du Président de la Métropole de Lyon : David Kimelfeld, du Maire de Lyon : Gérard Collomb et de Laurent Wauquiez (Président région Rhône-Alpes Auvergne) avec sa V.-P. à la culture F. Verney-Carron confirme le plein soutien des politiques.

Les classements internationaux, mettent de plus en plus Lyon sur le plan culturel à la même hauteur que Barcelone, Milan ou Francfort.

Les chiffres clés Facebook de juillet 2019 : 2,55 milliards d’utilisateurs. En France,

47,5 millions d’utilisateurs actifs dont 2,7 millions de sites Facebook dédiés à la culture avec 98% des musées français & centres d’art. Facebook a une hégémonie sur les réseaux sociaux avec Twitter qui confirme une nouvelle chute libre le mettant en péril.

Selon Reuters et les Echos, Facebook devient la 1ère source d’information en Europe et aux USA devant les plus grands titres de presse et TV.

Le Musée des Confluences double La Biennale d’Art Contemporain et sera certainement numéro 4 avec un engagement record. Le TNP Villeurbanne progresse. Le Sucre et les Nuits Sonores sont à un haut niveau. La Demeure du Chaos (Musée d’Art Contemporain L’OrgAne) créée en 1999 frôle la barre des 4 millions de «J’aime» en basculant en mode bilingue (63% du trafic), l’ouverture au monde entier a permis de confirmer sa progression.* La banque de données images du Musée L’Organe a atteint les 45,3 millions de vues sur Flickr (constat huissier 29/10/2019 Maitre PONS).

Il est vrai que dans le classement n°30 en 2016 le Musée L’Organe avait déjà un gros lectorat en anglais, notamment grâce à l’Opus IX de la Demeure du Chaos bilingue. En effet, sur Issuu.com, où il est accessible gratuitement et en intégralité, il a dépassé les 37,4 millions d’impressions dans le monde (constat d’huissiers étude Maîtres MAMET & PONS). Son 1er rang au classement avec 4 077 682 “J’aime” est aidé par plus de 2 700 médias anglo-saxons qui ces dernières années ont effectué des reportages sur le Musée l’Organe/La Demeure du Chaos ce qui est une belle victoire pour le Grand Lyon – La Metropole. Un chiffre récent montre la puissance du musée d’Art Contemporain l’Organe sur l’hexagone avec 30,6 millions de vues (PV d’huissier Maitre PONS) pour la vidéo d’Antoine de Caunes en visite à la Demeure du Chaos dans le cadre de son émission «La Gaule d’Antoine» sur Canal +. Selon les chiffres officiels certifiés Facebook, c’est plus de 9,1 millions de lecteurs par semaine (plus de 30% hors France), confirmant son Engagement Logarithmique à un très haut niveau : 83. La victoire en Cour de Cassation de la Demeure du Chaos sur un conflit d’urbanisme par l’arrêt du 24/06/14, relevant du plus haut degré de la hiérarchisation puis la CEDH et enfin la saisine d’une juridiction mondiale pour une plaidoirie 2019. La pétition compte désormais plus de 720 000 signataires.

Victoire Absolue sur le plan législatif où la Demeure du Chaos a été l’objet des débats parlementaires amenant l’article premier de la loi n° 2016-925 du

7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine publiée au journal officiel du 8 juillet 2016. L’article premier proclame :

“la création artistique est libre“. La Demeure du Chaos est fière de faire profiter, après 20 ans de combat, l’ensemble des artistes français qui ne bénéficiaient jusqu’alors d’aucune protection sur la Liberté d’Expression, jusqu’à maintenant monopole de la Presse. Cette victoire législative absolue contribue à sa progression sur les réseaux sociaux par un combat judiciaire de 1999 à 2019.

2019 est, selon les médias, la suprématie absolue des réseaux sur la presse écrite et audiovisuelle. Pour terminer, les chercheurs, l’équipe du Musée l’OrgAne (siège social d’Artprice) et le dpt d’économétrie du Groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui n’ont, en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif. Socialbakers (n°1 mondial de l’analyse sur Facebook) conforte à nouveau les analyses du Groupe Serveur et d’Artprice.

Catégories :2019, 999, Abode of chaos, Classement Facebook des acteurs culturels du Grand Lyon, de Facebook, Demeure du Chaos / Abode of Chaos, facebook, La Biennale de la Danse de Lyon, la demeure du chaos, Le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, Le Transbordeur, Les Nuits de Fourvière, Les Nuits Sonotes, Les Sources Occultes, Maison de la Danse, Musée d'Art Contemporain Lyon, Musée des Beaux Arts de Lyon, Musée des Confluences, Musées Art Contemporain, Opéra de Lyon, Orchestre National de Lyon, Quai du Polar, Quais du Polar, Théâtre de la Croix Rousse, Théâtre des Célestins, TNP Villeurbanne, Villeurbanne Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un véritable Écocide se déroule à quelques mètres de la Demeure du Chaos – Musée d’art contemporain

2019/11/04 Commentaires fermés
Véritable poumon vert, zone humide et boisée au cœur même du village, le Prado devient une véritable zone à défendre (ZAD)

Véritable poumon vert, zone humide et boisée au cœur même du village, le Prado devient une véritable zone à défendre (ZAD)

Véritable poumon vert, zone humide et boisée au cœur même du village, le Prado devient une véritable zone à défendre (ZAD).
En effet, une série d’actes destructeurs avec un mépris en règle des bassins de rétention de l’eau des torrents de montagne propre à Saint Romain au Mont d’Or, des monuments classés, de la faune et la flore très particulières, du passage de l’aqueduc romain par une modification radicale du PLU.

La Mairie a passé sous silence le recours formé par thierry Ehrmann, le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant la Demeure du Chaos et le groupe Serveur et ses filiales ayant un intérêt à agir pour excès de pouvoir devant le Tribunal Administratif de Lyon en vue d’obtenir l’annulation de la délibération 2019-3507 du 13 mai 2019 où la Métropole de Lyon a approuvé le PLU-H.
Pourtant, selon l’ancien PLU, le parc boisé est protégé et abrite trois arbres reconnus de «qualité remarquable». Son accès devait être rendu aux Saromagnot(e)s. Les bâtiments, maison de maître, les dépendance, entre autre l’orangeraie, les murs et le pont de pierre traversant le chemin creux, considérés comme remarquables devaient être protégés.Mais surtout protéger ce fragile et efficace lieu de convergence des eaux venant de la cuvette surplombant le village comme le Pinay et les Vondières* descendant de la cuvette surplombant le village reste le plus important.

Un grand merci à l’association : Sauvons Saint-Romain-au-Mont d’Or avec son président Thierry Loir qui a été le seul depuis un an à s’opposer de manière catégorique à cet écocide.
Sauvons Saint-Romain-au-Mont d’Or – Thierry Loir – 23, rue du charroi 69270 Saint-Romain-au-Mont-d’Or
sauvonssaintromain@gmail.com – 06 03 73 13 93
Association Loi 1901 immatriculée W691101006 à la préfecture du Rhône. Document non contractuel.
*https://lescahiersdumontdor.wordpress.com | http://plu.grandlyon.com/plu.php?select_commune=SAINT_ROMAIN