Accueil > elections municipales saint romain au mont d'or 2014 > Un déni de démocratie, quelle légitimité réelle peut avoir une liste unique constituée notamment de sortants qui ne dévoilent pas leur programme et qui le diffusent 3 jours avant la clôture officielle ?

Un déni de démocratie, quelle légitimité réelle peut avoir une liste unique constituée notamment de sortants qui ne dévoilent pas leur programme et qui le diffusent 3 jours avant la clôture officielle ?

2014/03/11

Extrait du blog dédié aux élections municipales de Saint romain au mont d’or : saint romain2014 .

La campagne municipale a officiellement commencé ce lundi 10 mars 2014 en France.

Elle prendra fin le samedi 22 mars 2014 à minuit, à la veille du premier tour.

En cas de second tour, la campagne sera rouverte du lundi 24 mars au samedi 29 mars 2014 minuit.

Nous pouvons désormais, depuis ce matin, nous exprimer librement sur les élections du futur Conseil Municipal de Saint Romain Au Mont d’Or et de son chef de liste qui deviendra Maire.

Premièrement, nous n’avons, de manière absolue, qu’une seule liste déposée. Il est bon de préciser que, conformément au Code Electoral, aucune autre liste ne peut être déposée, la date limite légale étant dépassée.

En démocratie, il est fondamental de créer un débat politique avec des calendriers cohérents pour que les électeurs se forgent peu à peu leurs propres opinions et le cas échéant déposent des listes pour équilibrer la pluralité du vote électoral.

Nous ne pouvons être que consternés du fait qu’il n’existe qu’une seule liste à Saint Romain Au Mont d’Or, constituée en grande partie de conseillers municipaux sortants. De surcroît, leur prospectus recto/verso ne décrit aucun programme, ni bilan de leur ancien mandat et se contente de phrases d’une banalité confondante sur les actions passées, présentes et à venir.

Bien pire hélas, la première réunion publique a lieu le mardi 18 mars à 2014 à 20h00, soit 3 jours pleins et légaux avant la clôture de la campagne.

Toute personne qui maîtrise le Code Électoral et qui a une bonne connaissance de la politique de proximité, dans le cadre des élections municipales, indiquera que le calendrier de « Vivre Saint Romain » est a minima, un déni de démocratie.

En effet, quelle légitimité réelle peut avoir une liste unique constituée notamment de sortants qui ne dévoilent pas leur programme pour le diffuser potentiellement trois jours avant la clôture de la campagne ?

Le calendrier de ce simulacre de démocratie est très certainement unique dans le Grand Lyon.

Comment, en effet, pouvons-nous bâtir une opposition lorsqu’une grande partie de l’équipe sortante joue sur le calendrier pour étouffer toute forme de dialogue ?

Il faut préciser que toutes les communes des Monts d’Or et du Val de Saône ont, depuis de nombreuses semaines, animé des débats publiques, tenu des points presse et diffusé un véritable programme.

Nous pouvons donc conclure, de manière factuelle, que les conditions actuelles et malheureusement irréversibles, mèneront mathématiquement la liste « Vivre Saint Romain » à être élue mais que malheureusement, elle perdra définitivement toute forme de légitimité populaire qui est la base même de notre République et de notre conception de la démocratie.

Il est regrettable, notamment pour l’équipe sortante où, Pierre Curtelin, ancien conseiller municipal sortant, de ne pas répondre au bilan du mandat de six ans qui vient à échéance.

Quelques grandes lignes de l’ancienne mandature auraient mérité un vrai débat.
Nous pensons notamment au projet phare de l’ancienne mandature, à savoir la Maison Vollet qui devait accueillir dans un nouveau corps immobilier différentes générations qui auraient cohabité.

A ce jour, six ans après le mandat, strictement rien n’a été fait, à l’exception d’une vente de meubles et d’objets variés le samedi 22 février 2014.

Comment l’équipe sortante peut justifier une telle absence sur son projet directeur de 2008 ?

L’implantation des maisons Bouygues Immobilier au cœur du Domaine du  Prado, véritable poumon vert de Saint Romain Au Mont d’Or, n’a jamais fait l’objet de débat public et les Sarromagnots ont été mis devant le fait accompli en plein été.

le-prado-maps-google-1024

Voir l’image Google (cliquez sur la photo pour afficher l’image en grande taille) démontrant la déforestation du poumon vert de Saint Romain au Mont d’Or pour le programme immobilier

Abattre des arbres centenaires et détruire 30% des poumons verts, véritables joyaux de Saint Romain, est plus que surprenant, ce qui a d’ailleurs provoqué de très nombreuses réactions virulentes de Saromagnots, mis devant le fait accompli.

Nous pouvons aussi nous poser la question légitime, pourquoi Saint Romain Au Mont d’Or est une des communes qui détient un des plus forts taux d’endettement du Grand Lyon ?

De même – nous sommes bien placés pour le savoir – la Commune a émis des permis de construire non conformes au Plan Local d’Urbanisme et ne cherche nullement à rectifier ses erreurs ou ses fautes. Le préjudice qui en découle est susceptible de mettre en faillite la Mairie de Saint Romain Au Mont d’Or.

Concernant l’histoire du village, comment se fait-il que nous ayons fourni une abondance de pièces historiques en provenance des archives municipales de Lyon, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lyon – section Service Régional d’Archéologie – ainsi que des pièces originales de l’Eglise Réformée, et que la Mairie de Saint Romain Au Mont d’Or fasse une abstraction absolue du Temple Protestant de Saint Romain de Couzon (1630-1685, Edit de Nantes, Edit de Fontainebleau révoquant le précédent Edit de Nantes) ?

Il faut préciser que l’arrivée de ces Protestants, qui étaient plus nombreux que la population de l’époque, a eu un impact très important sur la sociologie du village.

Que dire du prétendu effort pour la jeunesse, au regard de l’absence de tout équipement sportif et un stade qui pour le moins est en désuétude ?

Que dire aussi de Saint Romain Au Mont d’Or, dont la réputation de cité dortoir de gens aisés est justifiée par l’absence de toute activité économique, à l’exception de Groupe Serveur, Artprice et ses filiales qui constituent à plus de 80% les taxes fiscales professionnelles,  assurent des emplois locaux et fait vivre les trois commerces du village.

De l’aveu même de deux anciens gérants de la supérette Vival, le déplacement de notre siège social les mettraient immédiatement en perte puis en faillite.

Il faut préciser que Saint Romain Au Mont d’Or est une des seules communes du Grand Lyon qui a perdu des habitants. Il serait intéressant de comprendre cette balance déficitaire en termes de sociologie. Une des bases de réflexion est l’explosion des prix du mètre carré à Saint Romain Au Mont d’Or où l’achat et/ou la location sont inabordables pour des revenus de classe moyenne.

Enfin, il faut également aborder les procédures entamées par la Commune, mais aussi les procédures civiles, pénales et administratives en cours contre la Mairie où les sommes en jeu mettraient immédiatement la Mairie de Saint Romain Au Mont d’Or sous tutelle d’une autorité supérieure n’ayant pas les capacités à honorer ses dettes.

Cette réflexion n’est qu’un début et nous allons communiquer un certain nombre de données publiques, procès verbaux du Conseil Municipal, pièces juridiques, judiciaires et administratives, états des comptes et relations avec le Grand Lyon.

Nous ne pouvons, une fois de plus, que regretter que ce débat démocratique et républicain ait été volontairement étouffé par un calendrier dont la liste « Vivre Saint Romain » caractérise un déni de démocratie incontestable.
thierry Ehrmann:.

Directeur de la publication de Romain libre® Dépôt légal.

ADDENDUM en date du 17 mars 2014 : Un chef d’oeuvre d’anthologie pour un programme politique

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :