Accueil > 999, Alchimie, Artprice, Classement Facebook des acteurs culturels du Grand Lyon, Demeure du Chaos / Abode of Chaos, facebook, Groupe Serveur, Nutrisco et Extinguo - Esprit de la Salamandre, thierry ehrmann > thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de Janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de Janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de janvier 2014 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

Pour rappel : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg.

Pour l’Engagement Logarithmique (implication des membres sur l’acteur culturel) contrairement aux prévisions basées sur l’évènement à caractère international de la Fête des Lumières (plus de 3 millions de visiteurs). Cette dernière a franchi la barre mythique des 50 000 «J’aime» correspondant, dans le cadre des acteurs culturels, à un niveau d’échelle européenne. Pour autant son engagement logarithmique n’est pas à la hauteur de l’évènement. Contrairement aux Nuits Sonores qui sont aussi un évènement annuel mais qui maintiennent un score global de haut niveau.

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon connait une progression constante tant en nombre de «j’aime» qu’en progression de l’Engagement Logarithmique. Cela peut s’expliquer par l’implication de sa directrice : Sylvie Ramond, qui à l’échelon national a su très rapidement impliquer pleinement les réseaux sociaux à la dimension de son musée dont la réputation est internationale. Tout laisse à penser au regard des chiffres qu’il sera au cours du 1er semestre 2014, a minima numéro 2 du classement, voir numéro 1.

Le classement de février 2014 sera en ligne la dernière semaine de janvier 2014. Cette liste ne prend en compte que le nombre de «J’aime» et de «personnes en parlent» sur les pages officielles Facebook en français des acteurs culturels cités.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.
Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française. Chaque semaine, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. La méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.
Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif.

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :