Accueil > 999, Artprice, Groupe Serveur, Le classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, Revue de presse, thierry ehrmann > thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de décembre 2013 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de décembre 2013 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

2013/11/25
thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de décembre 2013 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l'engagement logarithmique

thierry Ehrmann: En avant première, le classement inédit et exclusif de décembre 2013 des principaux acteurs culturels du Grand Lyon avec l’engagement logarithmique

25 novembre 2013:  en avant première, le classement de décembre  2013 à partir d’une mise à jour constatée le 25 novembre 2013 entre 9h30 et 10h30 du classement inédit et exclusif des principaux acteurs culturels du Grand Lyon par les réseaux sociaux principalement, de Facebook.

Dernière minute : Le Journal des Arts (Artnewspaper, Il Giornale del Arte… etc.) qui est la Bible de l’actualité de l’art et de son marché à travers le monde a établi un palmarès des grandes villes d’art. Les vainqueurs sont Lyon, en tête, suivie de Bordeaux puis Strasbourg. Cette étude approfondie comportant 25 critères qui déterminent par un classement original et exclusif le palmarès des grandes villes d’art.

Pour l’Engagement (Logarithmique), honneur au Musée des Beaux-Arts de Lyon qui remonte très fort au classement par l’excellence de son exposition « Joseph Cornell et les surréalistes » pour se classer second puis finalement troisième, classement bouleversé au dernier moment par l’événement qui déferle sur Lyon et dont tout Facebook parle : la Fête des Lumières, elle devrait par ses multiples campagnes avec Facebook pour le prochain classement devenir numéro 1.

Le classement de janvier 2014 sera en ligne la dernière semaine de décembre 2013

Cette liste ne prend en compte que le nombre de «J’aime» et de «personnes en parlent» sur les pages officielles Facebook en français des acteurs culturels cités.

Une analyse poussée tant sur le Grand Lyon que sur les acteurs culturels nationaux démontre sans ambiguïté sur le secteur de la Culture que Facebook est le seul réseau social à être corrélé au volume de visiteurs. A contrario d’autres secteurs économiques, Twitter et Google+ ne constituent pas un référent fiable pour mesurer l’empreinte des réseaux sociaux.

Depuis quelques années, les sociologues se sont emparés de Facebook comme d’un outil de sondage infiniment supérieur à un bus IPSOS/CSA/TMO/SOFRES/BVA/IFOP dont l’échantillonnage n’excède rarement 1000 personnes représentatives de la population française.

Pratiquement chaque semaine, un grand media national mesure à partir de Facebook un secteur économique ou un classement de personnalités publiques.

Un exemple récent nous est donné par le classement du baromètre Augure.com qui classe les maires les plus influents sur Internet avec Christian Estrosi, Maire de Nice en numéro un et Gérard Collomb, Maire de Lyon en numéro trois, et qui apparaît en numéro un dans le classement national des Maires socialistes.

Nous avons donc pris les 20 acteurs culturels du Grand Lyon qui sont par nature de véritables marqueurs et E.R.P (Etablissement Recevant du Public). Nous avons volontairement choisi les Beaux-Arts, l’Art Contemporain, le Théâtre, la Danse, la Musique, le Cinéma, Le Livre.

Ce classement exclusif met en lumière, la politique culturelle du Grand Lyon sur une période prolongée. Pour autant, il est bon de souligner que la méthodologie retenue a été de prendre l’intégralité des évènements et/ou acteurs culturels et de ne garder que ceux qui possèdent une page officielle Facebook.

Les sociologues calculent sur Facebook “l’engagement logarithmique” ainsi :

EL =
[log (nb personnes en parlent) x 100 
————————————–
log (nb personnes aiment ça)

Une abondante littérature sur les réseaux sociaux et la culture notamment aux USA, au Canada, en Angleterre et en Allemagne nous permettent de mois en mois d’affiner nos classements et notations. Le «J’aime», selon les principaux bureaux d’études, constitue bien la colonne vertébrale sur Facebook de l’acteur culturel

On y apprend aussi que les moyens financiers ne sont qu’une variable modérée, que la durée d’existence de l’acteur culturel est une variable à prendre en compte et que la transversalité et/ou la verticalité est une variable importante. Le désir de partage et d’adhésion au sens politique et noble du terme est un facteur primordial.

Nous avons bien sûr écarté toutes les pages périphériques de la page officielle. Un exemple frappant nous est donné pour la Demeure du Chaos, le groupe « Il faut sauver la Demeure du Chaos » qui comporte 8522 personnes est exclu du calcul car il n’est pas une page officielle administrée directement par l’acteur culturel.

On peut noter que la contre-culture véritable, engagée dans un combat arrive au premier rang, face à des machines de guerre dotées d’un budget de plusieurs millions d’euros par an. 🙂

Pour terminer, les chercheurs, l’ensemble de l’équipe du Musée l’OrgAne et le département d’économétrie du groupe Serveur et d’Artprice, ont mis en lumière une pertinence par ces classements qui peuvent déranger mais qui n’ont en aucun cas, la volonté d’établir un quelconque classement qualitatif.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :