Accueil > Grippe A (H1N1) > « IL FAUDRA FERMER BIEN PLUS QUE LES ÉCOLES »

« IL FAUDRA FERMER BIEN PLUS QUE LES ÉCOLES »

2009/08/30

Grippe A (H1N1)

Libération

Extraits d’une interview d’Alain Fisch, chef de service au CHU de Villeneuve-Saint-Georges, et président de l’Institut des études épidémiologiques et prophylactiques, publiée sur Libération.fr en date du 12 août 2009 :

Je crois que les gens n’ont pas bien compris l’ampleur de la situation. Deux cas de figures s’imposent. Soit le virus mute, – et il a des chances de muter –, il devient virulent cet hiver, et nous allons droit vers une catastrophe. Ce scénario annoncerait une mortalité assez forte, les décès se compteraient en centaine de milliers en France. Soit le virus ne mute pas, mais sa contagiosité est telle qu’il infectera des millions de personnes. Dans les deux cas, l’hiver prochain s’annonce chaotique, car le pic de l’épidémie est une évidence. Si 1% des malades se présente dans les hôpitaux, ces derniers seront saturés par la surpopulation de patients.

La fermeture des écoles n’est pas à mettre au conditionnelle, elle est inéluctable. Si le ministre Luc Chatel comprend bien la situation, il faudra fermer bien plus que les écoles. Tous les lieux publics, métros, théâtres, cinémas, pourraient être arrêtés quelques temps pour éviter au virus de se propager dans tous les endroits de très haute promiscuité.

Pour en savoir plus :

. Lien direct vers l’interview d’Alain Fisch sur le site de Libération

Catégories :Grippe A (H1N1) Étiquettes : , , ,
%d blogueurs aiment cette page :