Accueil > Revue de presse, Terrorisme > L’ESPRIT DU TERRORISME par Jean Baudrillard

L’ESPRIT DU TERRORISME par Jean Baudrillard

2009/08/28

U.S. forces demonstrate entry tactics used by the Iraqi counter terrorism force (...)

Introduction d’un article de Jean Baudrillard, paru dans Le Monde en date du 03 novembre 2001.

Des événement mondiaux, nous en avions eu, de la mort de Diana au Mondial de football – ou des événements violents et réels, de guerres en génocides. Mais d’événement symbolique d’envergure mondiale, c’est-à-dire non seulement de diffusion mondiale, mais qui mette en échec la mondialisation elle-même, aucun. Tout au long de cette stagnation des années 1990, c’était la « grève des événements » (selon le mot de l’écrivain argentin Macedonio Fernandez). Eh bien, la grève est terminée. Les événements ont cessé de faire grève. Nous avons même affaire, avec les attentats de New York et du World Trade Center, à l’événement absolu, la « mère » des événements, à l’événement pur qui concentre en lui tous les événements qui n’ont jamais eu lieu.

Tout le jeu de l’histoire et de la puissance en est bouleversé, mais aussi les conditions de l’analyse. Il faut prendre son temps. Car tant que les événements stagnaient, il fallait anticiper et aller plus vite qu’eux. Lorsqu’ils accélèrent à ce point, il faut aller plus lentement. Sans pourtant se laisser ensevelir sous le fatras de discours et le nuage de la guerre, et tout en gardant intacte la fulgurance inoubliable des images.

Tous les discours et les commentaires trahissent une gigantesque abréaction à l’événement même et à la fascination qu’il exerce. La condamnation morale, l’union sacrée contre le terrorisme sont à la mesure de la jubilation prodigieuse de voir détruire cette superpuissance mondiale, mieux, de la voir en quelque sorte se détruire elle-même, se suicider en beauté. Car c’est elle qui, de par son insupportable puissance, a fomenté toute cette violence infuse de par le monde, et donc cette imagination terroriste (sans le savoir) qui nous habite tous. (…)

Jean Baudrillard

Pour en  savoir plus :

. Lien direct vers l’archive (payante) de cet article sur Le Monde.fr
. Lien direct vers une traduction anglaise (gratuite) de cet article sur Harper’s Magazine

  1. Pierre-Louis Georges
    2009/08/31 à 18:47

    sur les violences, notamment sur la manière de la qualifier et de la quantifier, une consultation du site de Mucchielli s’impose:
    1- la question des relations police-population discutée ce jour avec force communication au ministère de l’Intérieur (interview à la une ; article de fond à la rubrique « émeutes »)
    2- les enquêtes de victimation en Ile-de-France qui prouvent la stabilité des violences interpersonnelles sur les huit années d’enquête (2001-2009) et contredisent ainsi les statistiques de police (article à la une)
    3- le livre La violence des jeunes en question qui paraîtra en librairie le 8 octobre

  2. Pierre-Louis Georges
    2009/08/31 à 18:49

    l’adresse du site de ce spécialiste de l’analyse des idées reçues et des contre-vérités gouvernementales sur la question: http://www.laurent-mucchielli.org

  1. No trackbacks yet.
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :